projeteames .pdf



Nom original: projeteames.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Scribus 1.4.1 / Scribus PDF Library 1.4.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/03/2014 à 21:01, depuis l'adresse IP 93.31.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 747 fois.
Taille du document: 25.6 Mo (16 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


MAISON EAMES
C. ET R. EAMES ­ 1949 ­ PACIFIC PALISADES (USA)

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES

SOMMAIRE
1. ­ Masses / Contexte / Accès
2. ­ Entrer / Distribuer
3. ­ Principe Constructif
4. ­ Lumière Naturelle
5. ­ Matières / Concept

14

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
1.1 ­ MASSES / CONTEXTE / ACCÈS

4.

3.
2.
1.

1. CSH 8 ­ MAISON EAME

2. CSH 9 ­ MAISON ENTENZA

3. CSH 18 ­ MAISON WEST

4. CSH 20A ­ MAISON BAILEY
OCÉAN
PACIFIQUE

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
1.2 ­ MASSES / CONTEXTE / ACCÈS

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
1.3 ­ MASSES / CONTEXTE / ACCÈS

La maison Eames entretient une relation
privilégiée avec la maison Entenza, notamment
par leur proximité. Chacune d'elles a une
orientation particulière, ce qui leur assurent une
certaine intimité, de même que la topographie
du site (une "motte" entre les deux maisons).
On observe aussi une végétation abondante
autour de la maison et particulièrement un
alignement d'eucalyptus le long de celle­ci. En
outre, on accède à la maison face à un angle
très marqué.
Ces deux caractéristiques orientent le visiteur
et l'invite à longer la maison, jusqu'à la porte
d'entrée.
VOISINNAGE
TOPOGRAPHIE

ANGLES ET
ALIGNEMENT DES

ARBRES

ANGLES

ARBRES

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
1.4 ­ MASSES / CONTEXTE / ACCÈS

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
1.5 ­ MASSES / CONTEXTE / ACCÈS

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

Maison Eames (USA) ­ 1949 ­ C. et R. Eames
2.1 ­ Entrer / Distribuer

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

Maison Eames (USA) ­ 1949 ­ C. et R. Eames
2.2 ­ Entrer / Distribuer

La maison Eames est structurée selon un axe principal sur lequel viennent s'articuler les espaces.
Cet axe regroupe aussi les circulations majeures, qui desservent les différentes pièces de manière continue ; elles sont
donc traitées relativement implicitement et n'évoquent en rien l'idée du couloir comme élément de distribution. En effet,
les espaces se greffant sur l'axe principal, il n'y a pas de limites phyisiques qui cloisonnent l'axe de distribution et les
espaces, leur conférant une certaine fluidité.
On remarque, grâce aux Axonométries, que les parties communes de la maison ne sont traitées que comme un seul et
même espace, celui du séjour, ce qui lui confère une grande convivialité, de part sa fluidité et sa continuité avec les
pièces précédentes.
En outre, les pièces de services sont regroupées en une entité assez dense, un noyau, le long du mur de souténement.

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
3.1 ­ PRINCIPE CONSTRUCTIF

Ces deux axonométries mettent en valeur deux principes opposés ; la première, celui
de la décomposition, montre qu'à partir d'un volume général, des opérations de
décomposition pour mener à la mise en place de plusieurs espaces sont faites, créant
ainsi des jeux d'axialité, de symétrie...

En revanche, sur la deuxième axonométrie, c'est le principe d'une addition qui est mis en
valeur ; en effet, au lieu d'une décomposition d'un volume initial, c'est l'addition de plusieurs
espaces définis par des cloisons, fixées sur une trame, qui s'opère ici, tout comme dans la
maison Eames, où une trame structurelle est largement présente (issue de la structure poutre
et treillis).

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
3.2 ­ PRINCIPE CONSTRUCTIF

Ici, on distingue deux processus différents de réalisation d'un édifice ;
celui d'une ossature métallique, comme pour la maison Eames, et
celui de la maçonnerie.
En maçonnerie, le principe de composition de la façade impose de
soustraire des éléments à celle­ci. Elle possède un caractère
immuable une fois achevée.

La structure métallique, par contre, offre un degré de liberté supplémentaire
par rapport à la structure en maçonnerie car elle permet aux façades d'être
indépendantes de la structure et de venir se fixer, s'additionner à celle­ci.
Ce système structurel permet à la toiture, l'ossature et la clôture d'être
indépendants. L'ossature métallique fonctionne seule. Les panneaux, qui
n'ont pas de role structurel apparent, ont une rôle de clôture en façade. La
toiture, grande plaque d'aspect monolonithique, relie les éléments entre eux.

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
3.2 ­ PRINCIPE CONSTRUCTIF

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
4.1 ­ LUMIÈRE NATURELLE

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
4.2 ­ LUMIÈRE NATURELLE

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
4.3 ­ LUMIÈRE NATURELLE

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET

MAISON EAMES (USA) ­ 1949 ­ C. ET R. EAMES
5.1 ­ MATIÈRES / CONCEPT

Les Eames ont mis en place un système décoratif pour la façade. Le système Arbres / Vitres / Panneaux permet de créer des ambiances lumineuses internes mais procure aussi un décor extérieur
remarquable. En effet, les arbres se réflètent sur les vitres comme sur des miroirs. Les panneaux, eux, vont permettre la sélection des "images" par un jeu de position. Leurs couleurs accentuent le design,
les Eames ayant un goût prononcé et une approche assez originale pour cet aspect.

ENSAPB ­ LICENCE 2 ­ SEM. 1 ­ 11/2013 ­ ANTONIN REBOUL, MAXIME VARLET



Documents similaires


projeteames
cours n 13 methode d analyse 1
cours n 14 methode d analyse 2
trm revisited issue0
pdf pdf analyse maison modele
documentation contexte ppe cachan version examen


Sur le même sujet..