image 4 .pdf



Nom original: image_4.pdfTitre: Microsoft Word - CSP_Oct_2010_EcoAuteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 6.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/03/2014 à 21:04, depuis l'adresse IP 41.224.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1465 fois.
Taille du document: 241 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


‫اﻟﺠﻤﻬﻮرﻳﺔ اﻟﺘﻮﻧﺴﻴﺔ‬

REPUBLIQUE TUNISIENNE
PREMIER MINISTERE

‫ﺍﻟﻭﺯﺍﺭﺓ ﺍﻷﻭﻟﻰ‬

‫ﺍﻟﻤﺩﺭﺴﺔ ﺍﻟﻭﻁﻨﻴﺔ ﻟﻺﺩﺍﺭﺓ‬

ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION
CONCOURS D’ENTREE AU CYCLE
SUPERIEUR

‫ﻣﻨﺎﻇﺮة اﻟﺪﺧﻮل إﻟﻰ اﻟﻤﺮﺣﻠﺔ اﻟﻌﻠﻴﺎ‬

Session d’octobre 2010
Sciences à caractère Economique et Gestion

2010 ‫دورة أآﺘﻮﺑﺮ‬
‫ﻋﻠﻮم ذات ﺻﺒﻐﺔ اﻗﺘﺼﺎدﻳﺔ وﺗﺼﺮف‬
‫ ﺍﻗﺘﺼﺎﺩ ﻭ ﺘﺼﺭﻑ‬: ‫ ﺍﺨﺘﺼﺎﺹ‬: ‫ﺍﻻﺨﺘﺒﺎﺭﺍﻟﺜﺎﻟﺙ‬

3ème Epreuve : spécialité: Economie et
Gestion
Durée
Date

: 3 Heures / Coefficient : 4
: Dimanche 24 Octobre 2010

4 : ‫ ﺍﻟﻀﺎﺭﺏ‬/ ‫ ﺴﺎﻋــﺎﺕ‬3 :

‫ﺍﻟﻤـــﺩﺓ‬

2010 ‫ ﺃﻜﺘﻭﺒﺭ‬24 ‫ ﻴﻭﻡ ﺍﻷﺤﺩ‬:

‫ﺍﻟﺘﺎﺭﻴــﺦ‬

‫ ﻭﻳﻨﺠﺮ ﻋﻦ ﻋﺪﻡ‬،‫ ﳛﺮﺭ ﺇﺧﺘﺒﺎﺭﺍ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﺔ ﺍﻟﻌﺎﻣﺔ ﻭﺍﻹﺧﺘﺼﺎﺹ ﺑﻠﻐﺘﲔ ﳐﺘﻠﻔﺘﲔ ﺇﻣﺎ ﺑﺎﻟﻌﺮﺑﻴﺔ ﺃﻭ ﺑﺎﻟﻔﺮﻧﺴﻴﺔ ﺣﺴﺐ ﺇﺧﺘﻴﺎﺭ ﺍﳌﺘﺮﺷﺢ‬: ‫ﺔ‬‫ﻣﻼﺣﻈﺔ ﻫﺎﻣ‬
.‫ﺇﺣﺘﺮﺍﻡ ﻫﺬﻩ ﺍﻷﺣﻜﺎﻡ ﺇﻟﻐﺎﺀ ﻣﺸﺎﺭﻛﺔ ﺍﳌﺘﺮﺷﺢ‬

SUJET

I- (6 POINTS) :
Nous disposons des données macroéconomiques suivantes relatives à l’économie tunisienne pour
l’année 2009:
Indicateurs
Investissement et financement :
- Taux d’investissement
- Taux de financement intérieur
Paiements extérieurs :
- Déficit courant (en taux)
- Solde de la balance des paiements
- Coefficient du service de la dette
Finances publiques :
- Déficit budgétaire hors privatisations
et dons (en taux)
- Taux de pression fiscale
Endettement :
- Taux d’endettement total
- Taux d’endettement extérieur
Commerce Extérieur :
- Taux de couverture

Données
23.9 %
92.1 %
2.8 %
2204 MDT
10.5 %
3%
19.9 %
42.9 %
34.2 %
75.2 %

Source : Rapport Annuel de la Banque Centrale de Tunisie (septembre 2010)
MDT = Millions de Dinar Tunisien

Questions :
1/ Donner la définition de chaque indicateur et interpréter les données chiffrées correspondantes.
2/ En vous référant aux indicateurs relatifs aux paiements et au commerce extérieurs, comment peuton expliquer l’excédent de la balance des paiements de la Tunisie au cours de l’année 2009 ?
3/ Sans faire de calcul, quelle est selon vous la relation qui lie l’épargne, l’investissement et le solde
des opérations courantes ?
II- (6 POINTS) : Donner la définition des termes suivants :
-

Réserves obligatoires
Société en nom collectif
Structure par fonction de l’entreprise
Société anonyme
Société à responsabilité limitée
Coûts préétablis
Prime de risque
Dotation aux amortissements
Bon du trésor
Opération de couverture
Marché occasionnel
Certificat de dépôt

III- (4 POINTS) :
Considérons un investisseur averse au risque qui dispose d’une richesse initiale w0 = 10 000 unités
monétaires (u.m) qu’il compte investir dans deux types d’actifs financiers. Le premier type d’actif
(action) est risqué et son rendement aléatoire est noté ~
r . Le second type d’actif (obligation) est sans
risque et son rendement certain est noté r f .

1/ En admettant que le prix à l’instant t de l’actif risqué est P = 100 u.m et que son prix à l’instant t+1
peut être égal soit à P = 120 u.m soit à P = 96 u.m, montrer que les taux de rendement possibles de
l’actif risqué notés respectivement R et R sont tels que R = 20 % et R = - 4%.
2/ Supposons r f > R . Quelle devrait être la demande d’actif risqué de l’investisseur ?
3/ Sous quelle condition l’investisseur renoncera-t-il à investir dans l’actif sans risque ?
4/ Sachant que la fonction d’utilité du revenu de l’investisseur notée u (w) est telle que
u ( w) = ln(w) , ln étant le logarithme népérien:
~ si ce dernier
a- Ecrire l’expression de la richesse finale aléatoire de l’investisseur notée w
f
décide d’allouer Z unités monétaires de sa richesse initiale à l’acquisition de l’actif risqué.
b- Déterminer le montant optimal Z* que l’investisseur consentira à engager dans l’actif risqué si
l’on admet que R se réalise avec une probabilité p= 0.45 et que r f = 6%.
I-

(4 POINTS) : On dispose des données suivantes relatives aux agrégats monétaires et leurs
contreparties pour l’année t :

‫‪Agrégats‬‬
‫‪M4‬‬
‫‪M3 – M2‬‬
‫‪Monnaie fiduciaire‬‬
‫‪Monnaie scripturale‬‬
‫‪Quasi-monnaie‬‬
‫‪Autres ressources‬‬
‫‪Crédits intérieurs‬‬
‫‪Portefeuille – titres‬‬

‫‪Valeurs‬‬
‫‪38761‬‬
‫‪2094‬‬
‫‪5010‬‬
‫‪9256‬‬
‫‪22231‬‬
‫‪13665‬‬
‫‪42795‬‬
‫‪2049‬‬

‫‪Questions :‬‬
‫)‪1/ Calculer le montant des ressources du système financier (indiquer la méthode de calcul‬‬
‫)‪2/ Calculer le montant de l’agrégat M3 (indiquer la méthode de calcul‬‬
‫)‪3/ En déduire le montant des créances nettes sur l’extérieur (indiquer la méthode de calcul‬‬
‫‪4/ Sachant que le montant des concours à l’économie s’élève à 36060, calculer le montant des‬‬
‫‪créances nettes sur l’Etat et celui des crédits à l’économie (indiquer la méthode de calcul).‬‬
‫اﻟﻤﻮﺿﻮع‬
‫‪ 6) - I‬ﻧﻘﺎط( ﻟﺪﻳﻨﺎ اﻟﻤﻌﻄﻴﺎت اﻟﺘﺎﻟﻴﺔ اﻟﺨﺎﺻﺔ ﺑﺎﻻﻗﺘﺼﺎد اﻟﺘﻮﻧﺴﻲ ‪:‬‬
‫ﻣﺆﺷﺮات‬
‫اﺳﺘﺜﻤﺎر وﺗﻤﻮﻳﻞ‬
‫ﻧﺴﺒﺔ اﻻﺳﺘﺜﻤﺎر‬‫ﻧﺴﺒﺒﺔاﻟﺘﻤﻮﻳﻞ اﻟﺪاﺧﻠﻲ‬‫اﻟﺪﻓﻮﻋﺎت اﻟﺨﺎرﺟﻴﺔ‬
‫اﻟﻌﺠﺰ اﻟﺠﺎري ﺑﺎﻟﻨﺴﺒﺔ اﻟﻤﺎﺋﻮﻳﺔ‬‫ﺻﺎﻓﻲ ﻣﻴﺰان اﻟﺪﻓﻮﻋﺎت‬‫ ﺿﺎرب ﺧﺪﻣﺔ اﻟﺪﻳﻦ‬‫ﻣﺎﻟﻴﺔ ﻋﻤﻮﻣﻴﺔ‬
‫ﻋﺠﺰ اﻟﻤﻴﺰاﻧﻴﺔ دون اﻋﺘﺒﺎر اﻟﺘﺨﺼﻴﺺ واﻟﻬﺒﺎت ) ﻧﺴﺒﺔ‬‫ﻣﺎﺋﻮﻳﺔ(‬
‫ﻧﺴﺒﺔ اﻟﻀﻐﻂ اﻟﺠﺒﺎﺋﻲ‬‫اﻟﺘﺪاﻳﻦ‬
‫ﻧﺴﺒﺔ اﻟﺘﺪاﻳﻦ اﻟﺠﻤﻠﻲ‬‫ﻧﺴﺒﺔ اﻟﺘﺪاﻳﻦ اﻟﺨﺎرﺟﻲ‬‫اﻟﺘﺠﺎرة اﻟﺨﺎرﺟﻴﺔ‬
‫‪-‬ﻧﺴﺒﺔ اﻟﺘﻐﻄﻴﺔ‬

‫ﻣﻌﻄﻴﺎت‬
‫‪23.9 %‬‬
‫‪92.1%‬‬
‫‪2.8%‬‬
‫‪ 2204‬ﻣﻠﻴﻮن دﻳﻨﺎر‬
‫‪10.5%‬‬
‫‪3%‬‬
‫‪19.9%‬‬
‫‪42.9%‬‬
‫‪34.2%‬‬
‫‪75.2%‬‬

‫اﻷﺳﺌﻠﺔ ‪:‬‬
‫‪-1‬أﻋﻂ اﻟﺘﻌﺮﻳﻒ اﻟﻤﺘﻌﻠﻖ ﺑﻜﻞ ﻣﺆﺷﺮ وﻓﺴﺮ اﻟﻤﻌﻄﻴﺎت اﻟﺮﻗﻤﻴﺔ ذات اﻟﻌﻼﻗﺔ‬
‫‪ -2‬ﺑﺎﻻﺳﺘﻨﺎد إﻟﻰ اﻟﻤﺆﺷﺮات اﻟﻤﺘﻌﻠﻘﺔ ﺑﺎﻟﺪﻓﻮﻋﺎت اﻟﺨﺎرﺟﻴﺔ واﻟﺘﺒﺎدل اﻟﺨﺎرﺟﻲ آﻴﻒ ﻳﻤﻜﻦ ﺗﻔﺴﻴﺮ ﻓﺎﺋﺾ ﻣﻴﺰان اﻟﺪﻓﻮﻋﺎت اﻟﺘﻮﻧﺴﻲ‬
‫ﺧﻼل ﺳﻨﺔ ‪2009‬‬
‫‪-3‬ﺑﺪون اﻟﻘﻴﺎم ﺑﻌﻤﻠﻴﺎت ﺣﺴﺎﺑﻴﺔ ﻣﺎ هﻲ ﺣﺴﺐ رأﻳﻚ اﻟﻌﻼﻗﺔ ﺑﻴﻦ اﻻدﺧﺎر واﻻﺳﺘﺜﻤﺎر وﺻﺎﻓﻲ اﻟﻌﻤﻠﻴﺎت اﻟﺠﺎرﻳﺔ‬
‫‪6)– II‬ﻧﻘﺎط( ﻋﺮف اﻟﻌﺒﺎرات اﻟﺘﺎﻟﻴﺔ ‪:‬‬
‫اﻟﻤﺪﺧﺮات اﻹﺟﺒﺎرﻳﺔ‬‫ﺷﺮآﺎت ذات اﻻﺳﻢ اﻟﺠﻤﺎﻋﻲ‬‫اﻟﻬﻴﻜﻠﺔ اﻟﻮﻇﻴﻔﻴﺔ ﻟﻠﺸﺮآﺔ‬‫ﺷﺮآﺔ ﺧﻔﻴﺔ اﻹﺳﻢ‬‫ﺷﺮآﺔ ذات ﻣﺴﺆوﻟﻴﺔ ﻣﺤﺪودة‬‫اﻟﺘﻜﻠﻔﺔ ﻣﺤﺪدة ﻣﺴﺒﻘﺎ‬‫ﻣﻨﺤﺔ ﺧﻄﺮ‬‫‪-‬ﻣﺨﺼﺼﺎت اﻻﺳﺘﻬﻼآﺎت‬

‫رﻗﺎع اﻟﺨﺰﻳﻨﺔ‬‫ﻋﻤﻠﻴﺔ اﻟﺘﻐﻄﻴﺔ‬‫ﺳﻮق ﻏﻴﺮ ﻗﺎرة‬‫ﺷﻬﺎدة إﻳﺪاع‬‫‪ 4) – III‬ﻧﻘﺎط( ﻟﻨﻌﺘﺒﺮ ﻣﺴﺘﺜﻤﺮا ﻳﺘﻔﺎدى اﻟﻤﺨﺎﻃﺮ ﻟﺪﻳﻪ ﺛﺮوة أوﻟﻴﺔ ﺗﺴﺎوي ‪ 10000‬وﺣﺪة ﻧﻘﺪﻳﺔ ﻳﻮد اﺳﺘﺜﻤﺎرهﺎ ﻓﻲ ﻧﻮﻋﻴﻦ ﻣﻦ‬
‫~ وﻳﺘﻤﺜﻞ اﻟﻨﻮع اﻟﺜﺎﻧﻲ ﻓﻲ ﺳﻨﺪات ‪obligations‬‬
‫اﻟﺴﻨﺪات ‪ .‬ﻳﺘﻤﺜﻞ اﻟﻨﻮع اﻷول ﻓﻲ أﺳﻬﻢ ذات ﻣﺨﺎﻃﺮ وذات ﻣﺮدود ﻏﻴﺮ ﻣﻀﻤﻮن ‪r‬‬
‫ﺑﺪون ﻣﺨﺎﻃﺮ وذات ﻣﺮدود ﻣﺤﻘﻖ ‪r f‬‬

‫‪-1‬إذا اﻋﺘﺒﺮﻧﺎ أن ﺳﻌﺮ اﻟﻨﻮع اﻷول ﻣﻦ اﻟﺴﻨﺪات ﻓﻲ اﻟﻠﺤﻈﺔ ‪ t‬ﻳﺴﺎوي ‪ P = 100‬وأن ﺳﻌﺮﻩ ﻓﻲ اﻟﻠﺤﻈﺔ ‪ t+1‬ﻳﺴﺎوي إﻣﺎ = ‪P‬‬
‫‪ 120‬أو ‪ ، P = 96‬ﺑﻴﻦ أن ﻧﺴﺐ اﻟﻤﺮدودﻳﺔ اﻟﻤﻤﻜﻨﺔ ﻟﻬﺬا اﻟﻨﻮع ﻣﻦ اﻟﺴﻨﺪات ﺗﺴﺎوي ‪ R = 20 %‬و ‪R = - 4%‬‬
‫‪ -2‬ﻟﻨﻔﺘﺮض‬

‫‪ r f‬أآﺒﺮ ﻣﻦ ‪، R‬ﻣﺎ هﻮ اﻟﻄﻠﺐ ﻋﻠﻰ اﻟﺴﻨﺪات ذات اﻟﻤﺨﺎﻃﺮ‬

‫‪ -3‬ﺗﺤﺖ أي ﺷﺮط ﻳﻌﺰف اﻟﻤﺴﺘﺜﻤﺮ ﻋﻠﻰ اﻻﺳﺘﺜﻤﺎر ﻓﻲ اﻟﺴﻨﺪات ﺑﺪون ﻣﺨﺎﻃﺮ‬
‫‪ -4‬ﻋﻠﻤﺎ وأن ﻣﻨﻔﻌﺔ اﻟﺪﺧﻞ ﻣﺤﺪدة ب ‪u ( w) = ln(w) :‬‬
‫~‬
‫‪ 4‬أ أآﺘﺐ اﻟﺘﻐﻴﻴﺮ ﻋﻠﻰ اﻟﺜﺮوة اﻟﻨﻬﺎﺋﻴﺔ ﻏﻴﺮ اﻟﻤﻀﻤﻮﻧﺔ ﻟﻠﻤﺴﺘﺜﻤﺮ ‪ w f‬إذا ﻗﺮر أن ﻳﺨﺼﺺ ‪ Z‬وﺣﺪة ﻧﻘﺪﻳﺔ ﻣﻦ ﺛﺮوﺗﻪ اﻷوﻟﻴﺔ ﻻﻗﺘﻨﺎء‬

‫اﻟﺴﻨﺪات ذات اﻟﻤﺨﺎﻃﺮ‬
‫‪ 4‬ب ﺣﺪد اﻟﻤﺒﻠﻎ اﻷﻗﺼﻰ *‪ Z‬اﻟﺬي ﻳﻮاﻓﻖ اﻟﻤﺴﺘﺜﻤﺮ ﻋﻠﻰ دﻓﻌﻪ إذا اﻋﺘﺒﺮﻧﺎ أن ‪ R‬ﻳﺘﺤﻘﻖ ﻣﻊ اﺣﺘﻤﺎل ‪ p= 0.45‬وأن‬
‫‪r f = 6%‬‬
‫‪-‬‬

‫) ‪4‬ﻧﻘﺎط( ﻟﺪﻳﻨﺎ اﻟﻤﻌﻄﻴﺎت اﻟﺘﺎﻟﻴﺔ ﺑﺎﻟﻤﻜﻮﻧﺎت اﻟﻨﻘﺪﻳﺔ وﻣﻘﺎﺑﻼﺗﻬﺎ ﻟﺴﻨﺔ ﻣﺎ أﻧﻈﺮ اﻟﺠﺪول ﺑﺎﻟﻔﺮﻧﺴﻴﺔ‬
‫اﻷﺳﺌﻠﺔ ‪- :‬‬
‫‪-1‬اﺣﺘﺴﺐ ﻣﺒﻠﻎ ﻣﻮارد اﻟﻨﻈﺎم اﻟﻤﺎﻟﻲ )اذآﺮ ﻃﺮﻳﻘﺔ اﻻﺣﺘﺴﺎب ( ‪-‬‬
‫‪-2‬اﺣﺘﺴﺐ ﻣﺒﻠﻎ ﻣﺠﻤﻮع اﻟﻨﻘﺪ ﺑﻤﻔﻬﻮﻣﻪ اﻟﻮاﺳﻊ )اذآﺮ ﻃﺮﻳﻘﺔ اﻻﺣﺘﺴﺎب( ‪-‬‬
‫‪-3‬اﺣﺴﺐ ﻣﺒﻠﻎ ﺻﺎﻓﻲ اﻟﻤﺴﺘﺤﻘﺎت ﻋﻠﻰ اﻟﺨﺎرج ‪-‬‬
‫‪--4‬إذا اﻋﺘﺒﺮﻧﺎ أن اﻟﻤﺴﺎﻋﺪات ﻟﻼﻗﺘﺼﺎد ﺗﺴﺎوي ‪36060‬اﺣﺴﺐ ﻣﺒﻠﻎ ﺻﺎﻓﻲ اﻟﻤﺴﺘﺤﻘﺎت ﻋﻠﻰ اﻟﺪوﻟﺔ وﻣﺒﻠﻎ اﻟﻘﺮوض ﻟﻺﻗﺘﺼﺎد‬

CONCOURS D’ENTREE AU CYCLE SUPERIEUR
SESSION D’OCTOBRE 2010
Sciences à caractère Economique et Gestion
Corrigé de l’épreuve de spécialité Economie et Gestion
I-(6points)

1/ Définition des indicateurs et interprétation des données chiffrées (2.5 points soit 0.25 point par
indicateur).

FBCF
PIB
Les flux d’investissements représentent près du quart du produit intérieur brut.
- Taux d’investissement =

Ep arg ne
. Le taux de financement intérieur correspond
FBCF
également au rapport entre l’épargne nationale et le total des besoins de financement. D’après le
tableau, on constate que l’épargne nationale couvre 92,1% des besoins d’investissements.

- Taux de financement intérieur =

Solde courant
. Il s’agit du solde courant calculé en valeur absolu et en
PIB
% du PIB. Le déficit courant représente 2.8% du PIB.

- Déficit courant (en taux) =

- Solde de la balance des paiements : c’est aussi le solde de la balance de base. Il s’agit de la somme
des soldes de la balance courante et de la balance des capitaux. En 2009, la balance des paiements de
la Tunisie était excédentaire.
- Coefficient du service de la dette : Le coefficient du service de la dette peut être calculé comme
étant le rapport du service de la dette extérieure (remboursement du principal et des intérêts) aux
recettes courantes ou aux recettes d’exportation. Le chiffre figurant au tableau indique que le service
de la dette extérieure représente 10,5 % des recettes courantes.
- Déficit budgétaire hors privatisation et dons (en taux) : Pour calculer cet indicateur, les recettes
de privatisation des entreprises publiques et les dons sont exclus des ressources propres de l’Etat. Les
dépenses de l’Etat correspondent aux dépenses hors remboursement du principal de la dette. Le
tableau indique que le déficit budgétaire hors privatisations et dons représente 3% du PIB.
- Taux de pression fiscale =

Re cettes fiscales
. En 2009, la part des recettes fiscales dans le PIB a été
PIB

de l’ordre de 20%.
En det tement total
. (Le candidat doit être noté uniquement sur la
PIB
définition du taux d’endettement total, le chiffre indiqué sur le tableau correspond au taux
d’endettement public et non au taux d’endettement total qui est de 109,8%).

- Taux d’endettement total =

En det tement extérieur
En det tement extérieur
ou
.Le taux
PIB
RNDB
d’endettement extérieur de la Tunisie représentait 34,2% du PIB en 2009.
- Taux d’endettement extérieur =

- Taux de couverture =

Exportations
. En 2009, les recettes d’exportation couvraient 75,2% des
Im portations

dépenses d’importation.

2/ Explication de l’excédent de la balance des paiements de la Tunisie en 2009 (2 points =
0.5+0.5+0.5+0.5)
L’indicateur du taux de couverture montre que la balance commerciale de la Tunisie est
déficitaire (0.5 point).
Par ailleurs, la Tunisie a enregistré au cours de l’année 2009 un déficit courant ce qui implique que
la balance courante est également déficitaire (0.5 point).

L’excédent important de la balance des capitaux pour la même année explique donc l’excédent
de la balance des paiements (0.5 point).
A noter que l’excédent de la balance des capitaux s’explique lui-même par l’importance des flux
financiers à moyen et long terme (sous formes d’emprunts ou de crédit) car l’IDE a enregistré une
baisse au cours de l’année 2009 (0.5 point).

3/ Relation entre épargne, investissement et solde des opérations courantes (1.5 point)
L’équilibre macroéconomique ressources = emplois sur le marché des biens et services implique :
Epargne nationale – Investissements = Solde des opérations courantes (0.5 point)
Sachant que :
Epargne Nationale = RNDB – Consommation finale (0.5 point)
Solde des opérations courantes = Solde de la balance commerciale + Revenus des facteurs extérieurs
nets + transferts courants extérieurs nets (0.5 point)

II-(6 points)
Définition des termes suivants (0.5 point par terme à définir)
- Réserves obligatoires : niveau minimal de réserves que les banques sont contraintes de maintenir
disponibles ou de déposer auprès de la banque centrale.
- Société en nom collectif : société constituée entre deux ou plusieurs personnes qui sont responsables
personnellement et solidairement du passif social.
- Structure par fonction de l’entreprise : le principe en est le découpage en grandes fonctions
(commerciale, financière, administrative…). Cette structure est adaptée aux petites et moyennes
entreprises et aux productions faiblement différenciées.
- Société anonyme : société par actions dotée de la personnalité morale constituée par sept
actionnaires au moins qui ne sont tenus qu'à concurrence de leurs apports.
- Société à responsabilité limitée : société constituée entre deux ou plusieurs personnes qui ne
supportent les pertes que jusqu'à concurrence de leurs apports.

- Coûts préétablis : ce sont des coûts qui sont calculés, estimés ou prévus ex-ante et qui peuvent
servir de normes ou d’objectifs.
- Prime de risque : intérêt supplémentaire demandé par les prêteurs pour compenser le risque
d’insolvabilité d’un emprunteur. Plus généralement, ce terme désigne le rendement supplémentaire
nécessaire pour compenser les risques pris par l’investisseur.
- Dotation aux amortissements : disposition de la législation fiscale qui permet des déductions du
revenu imposable pour tenir compte de la dépréciation des machines (c'est-à-dire de leur usure ou de
leur obsolescence).
- Bon du trésor : titre vendu par l’Etat sous forme de promesses de payer une certaine somme à une
échéance brève, habituellement mois de 6 mois.
- Opération de couverture : opération sur le marché des changes à terme qui consiste à couvrir les
agents économiques réalisant des transactions commerciales (importation ou exportation) contre le
risque de fluctuation du taux de change.
- Marché occasionnel : marché où sont échangés aux enchères les titres des sociétés faisant appel
public à l’épargne dont la liste est connue mais qui ne sont pas encore admise à la cote permanente. Il
s’agit d’un marché hors cote.
- Certificat de dépôt : titre de créances à échéance fixe émis par les banques et souscrit par les
entreprises et d’autres organismes.

III-(4points)
1/ Détermination des taux de rendement R et R (1 point)

R=

120 − 100
96 − 100
= 0.2 = 20% ; R =
= −0.04 = − 4%
100
100

2/ Demande de l’actif risqué (0.5 point)
Si r f > R , alors la demande de l’actif risqué est nulle.

3/ Condition pour que l’investisseur renonce à investir dans l’actif sans risque (0.5 point)

rf < R
4/ Expression de la richesse finale aléatoire et montant optimal Z* (2 points= 1+1)
4.a/ Expression de la richesse finale aléatoire (1 point)
Le fait que R p r f p R justifie que l’investisseur accepte d’investir dans l’actif risqué et dans l’actif
non risqué. Il consacre Z unités monétaires à l’achat de l’actif risqué et ( ( w0 − Z ) unités monétaire à
l’achat de l’actif sans risque. Etant donné que le rendement incertain ~
r de l’actif risqué et le rendement
certain r f de l’actif sans risque, la richesse finale aléatoire de l’investisseur est :

~ = Z (1 + ~
w
r ) + ( w0 − Z )(1 + r f ) ⇒
f
~
~
w f = Z ( r − r f ) + w0 (1 + r f )

4.b/ Détermination du montant optimal Z* (1 point)
Z* est solution de :

max E[u(w)] . Or :
Z

E[u ( w)] = p ln[ Z ( R − r f ) + w0 (1 + r f )] + (1 − p) ln[ Z ( R − r f ) + w0 (1 + r f )]
∂E[u ( w)]
= 0 ⇒ après développement et réarrangement des termes:
∂Z

Z* =

[ p R + (1 − p ) R − r f ]
[(r f − R )( R − r f )]

w0 (1 + r f )

Application numérique ( r f = 6% , p = 0.45) : Z * = 6057,14
IV-(4 points)
1/ Montant des ressources du système financier (1 point)
Ressources du système financier = M4 + autres ressources
= 38761 + 13665
= 52426
2/ Montant de l’agrégat M3

(1 point)

M3 – M2 = 2094 =>
M3-(Monnaie fiduciaire + Monnaie scripturale+ Quasi monnaie) = 2094 =>
M3 = 38591
3/ Montant des créances nettes sur l’extérieur (1 point)
Créances nettes sur l’extérieur = Ressources du système financier – crédits intérieurs

= 52426 – 42795
= 9631
4/ Créances nettes sur l’Etat et crédits à l’économie (1 point = 0.5 +0.5)

4.a- Créances nettes sur l’Etat (0.5 point)
Crédits intérieurs = créances nettes sur l’Etat + concours à l’économie =>
Créances nettes sur l’Etat = 42795 – 36060
= 6735

4.b- Crédits à l’économie (0.5 point)

Concours à l’économie = crédits à l’économie + portefeuille – titres =>
Crédits à l’économie = 36060 – 2049
= 34011


Aperçu du document image_4.pdf - page 1/9
 
image_4.pdf - page 3/9
image_4.pdf - page 4/9
image_4.pdf - page 5/9
image_4.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)


image_4.pdf (PDF, 241 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


image 4
bilan et compte de resultat crechepcgap052017
rapport annuel meckmoroni 2015 web
revue de presse du 07 06 2011
analyse financi re
0 199209f

🚀  Page générée en 0.017s