Livret de l'Apprenant.MRE final .pdf



Nom original: Livret de l'Apprenant.MRE final.pdfTitre: Manuel de l'Apprenant.inddAuteur: Michel

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Acrobat Distiller 10.1.9 (Macintosh), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/03/2014 à 14:36, depuis l'adresse IP 83.175.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1324 fois.
Taille du document: 11.2 Mo (45 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Avec la collaboration du Ministère Chargé des Marocains
Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

r
e
r
é
g
x
u
Mie
!
t
n
e
g
r
a
son
Projet « Appui et conseil aux Administrations Publiques africaines
responsables des initiatives sur la migration et le développement
dans la route migratoire de l’Afrique de l’Ouest »
En partenariat avec :
Avec le soutien financier de l’Union européenne et de
l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour
le Développement (AECID)

Avec la collaboration du Ministère Chargé des Marocains
Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

LIVRET DE L’APPRENANT
Éducation financière
destinée aux Marocains Résidant
à l’Étranger et à leurs familles

Mieux gérer son argent !

Projet « Appui et conseil aux Administrations Publiques africaines responsables des initiatives
sur la migration et le développement dans la route migratoire de l’Afrique de l’Ouest »

Projet financé par l’Union Européenne et l’Agence Espagnole de Coopération
Internationale pour le Développement (AECID)
En partenariat avec :

Sommaire

L’édition originale du présent ouvrage a été publiée par le Bureau de pays de l’Organisation internationale du Travail
(OIT) à Dakar, sous le titre « Livret de l’apprenant en éducation financière pour les familles des migrants sénégalais »
Copyright © 2012 Organisation internationale du Travail.
Adaptation pour le Maroc copyright © 2013 Fondation Internationale et pour l’Ibéro-Amérique d’Administration et
de Politiques Publiques/ Fundacion Internacional y para Iberoamérica de Administración y Políticas Públicas(FIIAPP).
Programme Migration & Développement
Beatriz de Bobadilla, 18 - 28040 Madrid.
www.fiiapp.org
Première édition 2013

Préfaces . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remerciements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5
6
7

1. L’éducation financière, qu’est-ce-que c’est ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Objectifs du livret . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Comment utiliser ce livret ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. Présentation des personnages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5. Quiz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

9
9
9
10
14

A. Se fixer des objectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Fixez-vous des objectifs ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Combien coûtent vos objectifs ? Lesquels sont prioritaires pour vous ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Créez un plan d’épargne pour atteindre vos objectifs ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. Dépensez votre argent judicieusement ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

15
16
19
20
21

B. Gérer son budget . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Créez votre budget ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Suivez votre budget et respectez-le ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

25
25
30

C. Connaître les produits d’épargne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Choisissez votre méthode d’épargne ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Pour bien choisir son produit d’épargne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

35
36
38

D. Savoir utiliser les produits de crédit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Choisissez une méthode de financement pour vos projets ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. En cas de besoin, choisissez bien un produit de crédit adapté à vos projets ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Attention ! Ne vous surendettez pas ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

40
41
44
48

E. Utiliser les institutions financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Ayez confiance en vous lorsque vous utilisez une institution financière ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

51
53

F. Envoyer de l’argent en étant futé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

58

G. Gérer les risques et connaître mutuelles et assurances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

63

H. Définir son projet professionnel au Maroc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Connaissez-vous bien ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Créez votre projet professionnel ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Parlez à votre famille de votre projet ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

68
68
69
70

I. Documents utiles et lexique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

72

ISBN : 978-84-695-8893-2
Adaptée et reproduite avec autorisation du BIT.
Direction :
Rédaction :
Illustration :
Conception graphique :

Marzia Cardinali
Pauline Léonard, avec le soutien de Mustapha Boujrad
Samba Ndar Cissé
360

Le présent livret a été préparé par la FIIAPP, dans le cadre du projet MeDAO («Appui et Conseil aux Administrations
Publiques africaines responsables des initiatives sur la Migration et le Développement dans la route migratoire de
l´Afrique de l´Ouest»), financé par l’Union Européenne et l’AECID.
Ce livret est basé sur le manuel développé par l’OIT dans le cadre du projet « Bonne Gouvernance de la migration
de main d’œuvre et son lien avec le développement au Mali, en Mauritanie et au Sénégal », financé par le Ministère
espagnol de l’Emploi et de la Sécurité Sociale.
Les désignations utilisées dans les publications du BIT, qui sont conformes à la pratique des Nations Unies, et la
présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part du Bureau international du Travail aucune prise de
position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses
frontières.
Les articles, études et autres textes signés n’engagent que leurs auteurs et leur publication ne signifie pas que le
Bureau international du Travail souscrit aux opinions qui y sont exprimées. La mention ou la non-mention de telle
ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du Bureau international du
Travail aucune appréciation favorable ou défavorable.

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

3

Préfaces
Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration
« Les opérations financières des marocains du monde constituent une importante source de financement
de l’économie marocaine, mais en terme d’impact généré et des transformations permises, la réponse n’est pas
si évidente, d’où vient l’intérêt du Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la
Migration et de la FIIAPP en matière d’éducation financière des migrants et de leurs familles, dans le pays
d’origine ainsi que celui d’accueil. Il s’agit d’une sensibilisation et un partage de connaissances qui démontre
qu’il y a des alternatives pour mieux gérer nos revenus. L’objectif n’est pas de dicter aux gens comment dépenser
leur argent, mais de leur montrer qu’il y a d’autres modes de fonctionnement et des packages qui leur permettent
d’optimiser leurs ressources et de s’en sortir non seulement en termes de transfert d’argent, d’investissement
direct ou indirect, mais aussi en termes de perspectives de réinstallation dans le pays d’origine ».
Abdelfetah Sahibi
Secrétaire Général du Ministère Chargé des Marocains
Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

La Fondation Internationale et pour l’Ibero-Amérique d’Administration et de Politiques Publiques
(FIIAPP)
Depuis 2006, la Fondation Internationale et pour l’Ibero-Amérique d’Administration et de Politiques Publiques
(FIIAPP), à travers le programme Migration et Développement, met en œuvre des projets promouvant la
coopération interinstitutionnelle et le renforcement des capacités des acteurs publics avec l’objectif de faire
de la migration un moteur de développement.
Dans ce contexte, la FIIAPP gère depuis 2011 en partenariat avec CeSPI et GIP International, le projet
« Appui et conseil aux Administrations Publiques africaines responsables des initiatives sur la Migration et le
Développement dans la route migratoire de l´Afrique de l´Ouest - MeDAO ». Grâce au transfert des connaissances,
à la mise en réseau des acteurs concernés et à une approche permettant d’« apprendre en faisant », ce projet
a permis aux partenaires africains (Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Maroc et Sénégal) de s’engager dans un véritable
processus d’appropriation et d’identifier l’axe pour lequel ils souhaitaient bénéficier d’un appui technique. A
l’issue de ce parcours, le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration
a décidé de travailler sur l’éducation financière de ses ressortissants à l’étranger.
Le livret de l’apprenant et le manuel du formateur en éducation financière pour les Marocains Résidant
à l’Etranger et leurs familles constituent donc l’un des résultats de cette coopération technique entre la
FIIAPP et le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration. Ils servent à
guider les citoyens marocains à l’étranger dans la gestion de leurs finances familiales ainsi qu’à identifier les
opportunités d’investissement au Maroc.
Le présent livret est basé sur le manuel développé par l’OIT dans le cadre du projet « Bonne Gouvernance
de la migration de main d’œuvre et son lien avec le développement au Mali, en Mauritanie et au Sénégal »,
financé par le Ministère espagnol de l’Emploi et de la Sécurité Sociale.
Pedro Flores Urbano
Directeur. FIIAPP

4

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

5

Remerciements

Introduction

La FIIAPP et le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration
souhaitent remercier l’Union européenne (UE) et l’Agence Espagnole de Coopération internationale pour le
Développement (AECID) pour leur financement du projet « Appui et Conseil aux Administrations Publiques
africaines responsables des initiatives sur la Migration et le Développement dans la route migratoire de
l’Afrique de l´Ouest - MeDAO », y compris la présente publication.

Le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration et les partenaires
techniques (la FIIAPP) et financiers (l’UE et l’AECID) ont mené un processus visant l’élaboration des outils
d’éducation financière des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) et de leurs familles. Utilisant une approche
participative, ce processus s’est déroulé au cours des années 2012 et 2013 de la manière suivante :

Le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration et la FIIAPP souhaitent
également remercier l’Organisation internationale du Travail (OIT), et notamment le Département de
Finance Solidaire, pour avoir permis d’utiliser les outils d’éducation financière élaborés dans le cadre du
projet « Bonne Gouvernance de la migration de main-d’œuvre et son lien avec le développement au Mali,
en Mauritanie et Sénégal », financé par le Ministère espagnol de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, et de les
adapter à la réalité de la migration marocaine et du Maroc.

• Après avoir participé aux activités de formation en matière de Migration & Développement organisées par
le projet MeDAO, le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration a
manifesté la volonté d’identifier et de mettre en œuvre un programme d’éducation financière des MRE et
de leurs familles (Janvier- juin 2012).

• Un atelier a été organisé par le projet MeDAO et le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger
et des Affaires de la Migration, avec la participation du département de Finance Solidaire du Bureau
international du Travail (BIT), pour l’élaboration d’un programme d’éducation financière. Différentes
institutions publiques marocaines ont participé à l’élaboration de ce programme (11-12 septembre 2012).

• Le programme envisageait comme première étape la conduite d’une étude sur les comportements
financiers des MRE dans le nord de l’Italie (régions de Lombardie, d’Émilie-Romagne et du Piémont) et de
leurs familles au Maroc (régions de Doukkala Abda, Tadla Azilal et Chaouiya Ourdigha)1 ( novembre 2012janvier 2013).

• Un atelier a permis de présenter les conclusions de l’étude et de recueillir les suggestions des participants
quant aux outils d’éducation financière des MRE et de leurs familles, en présence d’institutions publiques
(Ministères et agences de développement), de partenaires techniques et financiers, d’institutions financières,
d’ONG, et de représentants d’associations (13 février 2013).

• Suite à cet atelier, un travail de rédaction a permis d’élaborer une première version des outils marocains
basés sur les résultats de l’étude ainsi que sur l’adaptation au contexte marocain des manuels d’éducation
financière développés par le BIT pour d’autres pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe (février-juin 2013).

• Ces outils, composés d’un livret de l’apprenant et d’un manuel pour les formateurs, ont ensuite été validés
par le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration en consultation
avec d’autres partenaires institutionnels (10 juin 2013).

• Un processus pour tester le livret et le manuel et s’assurer de leur adéquation

aux besoins des MRE et de
leurs familles et comprenant deux formations pilotes de formateurs a eu lieu du 11 au 14 juin 2013 à Rabat
(Maroc) et du 17 au 20 juin 2013 à Bologne (Italie).

• La phase de finalisation des outils et d’édition s’est achevée pendant l’été 2013. En même temps, un système
de suivi et d’évaluation a également été conçu.

• Une présentation officielle du livret et du manuel a été organisée en automne 2013 en présence d’institutions
publiques (Ministères et agences de développement), de partenaires techniques et financiers, d’institutions
financières, d’ONG, et de représentants d’associations.

1. L’étude est disponible sur le blog du projet, Rubrique Transferts de fonds (http://migrationdev.blogspot.fr/p/transferts-de-fonds.html).

6

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

7

• La diffusion des outils est en cours au niveau du Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et
des Affaires de la Migration.

1. L’éducation financière, qu’est-ce-que c’est ?
C’est un ensemble de connaissances et d’outils pratiques qui permettent de savoir comment gérer son
argent au mieux.

Les outils d’éducation financière comprennent :
- Le manuel du formateur en éducation financière pour les MRE et leurs familles.
- Le livret d’éducation financière pour les MRE et leurs familles.

2. Objectifs du livret
La formation en éducation financière que vous allez suivre et ce livret vont vous permettre de commencer à
organiser et à préparer vos projets pour l’avenir.

Avec la collaboration du Ministère Chargé des Marocains
Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

Ce sera aussi l’occasion pour vous de réfléchir pour mieux communiquer sur le thème de l’argent avec votre
famille et vos proches, et de régler certains problèmes.
Vous allez découvrir ou redécouvrir des outils pour bien gérer votre argent.
Enfin, les services financiers comme le crédit, l’épargne, les transferts d’argent et l’assurance n’auront plus de
secrets pour vous !

M ie u x g é r e r
s o n a rg e n t !
Projet « Appui et conseil aux Administrations Publiques africaines
responsables des initiatives sur la migration et le développement
dans la route migratoire de l’Afrique de l’Ouest »
En partenariat avec :
Avec le soutien financier de l’Union européenne et de
l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour
le Développement (AECID)

3. Comment utiliser ce livret ?
• L’ordre des chapitres suit l’ordre de la formation en éducation financière.
• Mais vous êtes libre de le lire dans l’ordre qui vous intéresse le plus !
• Les bandes dessinées abordent tous les thèmes de l’éducation financière et peuvent être lues séparément
des chapitres du livret.

Le document que vous avez entre les mains est le livret de l’apprenant en éducation
financière pour les MRE et leurs familles

8

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

• Ce livret comporte de nombreux exercices et des fiches que vous pouvez librement remplir et utiliser pour
vous-même.

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

9

4. Présentation des personnages

Carte d’identité

1

PERSONNAGES

Prénoms et noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Aziz et Mohammed OUAFI

Sexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Origine géographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Urbain/rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Situation maritale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Masculin & Masculin
Rabat (capitale)
26 et 23
Urbain
Fiancé
Célibataire

Pays de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Durée de la migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Type de famille au pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

France (Bordeaux)
3 ans
Au Maroc : père, mère, 2 frères (dont Aziz) et 1
sœur

Niveau d’études . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

10

Aziz : apprentissage Électricien au Maroc
Mohammed : Bac au Maroc et cours du soir en
France

Forme de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Études

Type d’emploi occupé et secteur d’activités . . .

Aziz : électricien
Mohammed : travaille dans la maintenance
informatique (cours du soir pour développeur
informatique)

Carte d’identité

PERSONNAGE

2

Prénoms et noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ittou MOUSLIH

Sexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Origine géographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Feminin
Village proche d’Al Hoceima, région de Taza-Al
Hoceïma-Taounate (Nord)
57
Rural
Mariée sans enfants

Âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Urbain/rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Situation maritale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pays de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Durée de la migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Type de famille au pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pays-Bas (Rotterdam)
35 ans
Au Maroc : parents décédés, frères et sœurs,
neveux et nièces
Aux Pays-Bas : son mari

Niveau d’études . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pas d’études au Maroc puis alphabétisation et
formation professionnelle aux Pays-Bas

Forme de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nationalité néerlandaise

Type d’emploi occupé et secteur d’activités . . .

Esthéticienne dans un salon

Personnalité financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Économe

Caractéristiques financières des personnages . .

Elle a un compte en banque aux Pays-Bas dans
une banque néerlandaise et un au Maroc dans
une banque marocaine

Personnalité financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Dépensier

Caractéristiques financières de la famille . . . . . .

Sa famille a un compte en banque au Maroc

Caractéristiques financières des personnages . .

Aziz a un compte en banque au Maroc
Mohammed a un compte en banque en France
dans une banque marocaine

Projets au Maroc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Caractéristiques financières de la famille . . . . . .

Leur père a un compte à La Poste au Maroc

Ittou et sa famille des Pays-Bas : faire construire
une maison au Maroc
Ittou et ses nièces au Maroc : créer un spa,
juste à côté du salon de coiffure de ses nièces à
Al-Hoceima (équipement et formation)

Projets au Maroc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Aziz : monter sa propre entreprise d’électricien
à Rabat et se marier
Mohammed : monter une entreprise de
développement informatique à Rabat

Personnages annexes liés à ces personnages . .

Sa cousine du Maroc : Samira (travaille dans la
région dans une usine d’équipement pour les
voitures)

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

11

Carte d’identité

3

PERSONNAGES

PERSONNAGES

4

Prénoms et noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Zineb et Abdelkader MBAREK

Prénoms et noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Brahim et Kenza MADKOURI

Sexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Origine géographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Feminin & Masculin
Ville de Khouribga, région de Chaouia-Ourdigha
(centre)

Sexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Origine géographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Masculin & Feminin
Village de Ouawizaght, région de Tadla-Azilal
(centre)

Âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Urbain/rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Situation maritale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

32 et 35
Urbains
Zineb : divorcée avec 2 enfants
Abdelkader : marié avec 1 enfant

Âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Urbain/rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Situation maritale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

44 et 48
Rural
Mariés avec 3 enfants

Pays de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Durée de la migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Italie (Bologne)
Zineb : 11 ans
Abdelkader : 6 ans

Pays de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Durée de la migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Type de famille au pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Type de famille au pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Au Maroc : père, mère, 2 frères (Abdelkader : une
épouse et un enfant)
En Italie : 1 tante (Zineb : 2 enfants de 1 et 4 ans)

Espagne (Séville)
21 ans
Au Maroc : mère de Brahim (avec un problème
d’yeux : cataracte), parents de Kenza, 1 nièce (20 ans)
En Espagne : 3 enfants (17, 14 et 9 ans)

Niveau d’études . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Niveau d’études . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Zineb : Master d’ingénieur agronome
Abdelkader : collège

Brahim : Bac
Kenza : collège

Forme de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Visa puis permis de séjour

Forme de migration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Visa puis permis de séjour

Type d’emploi occupé et secteur d’activités . . .

Zineb : chef de service qualité dans une
entreprise agroalimentaire
Abdelkader : petit entrepreneur dans la construction

Type d’emploi occupé et secteur d’activités . . .

Brahim : travaille dans une boucherie
Kenza : a une boutique de souvenirs

Personnalité financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Économes

Caractéristiques financières des personnages . .

Ils ont un compte joint au Maroc et un compte
chacun en Espagne

Caractéristiques financières de la famille . . . . . .

Leur famille n’a pas de compte en banque au
Maroc.

Projets au Maroc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Brahim : se mettre à son compte et devenir
propriétaire de la boucherie de son patron
Kenza : développer le travail de l’artisanat dans son
village et diversifier les produits de sa boutique
de souvenirs
Brahim et Kenza : préparer leur retraite au Maroc,
payer les études de leurs enfants

Personnages annexes liés à ces personnages . .

La meilleure amie de Kenza en Espagne: Loubna
(saisonnière dans l’horticulture à Huelva)
Leurs voisines du village de Ouawizaght : Imane et
Yasmina

Personnalité financière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Dépensiers

Caractéristiques financières des personnages . .

Zineb et Abdelkader ont chacun un compte en
Italie dans une banque italienne et un au Maroc
dans une banque marocaine

Caractéristiques financières de la famille . . . . . .

Projets au Maroc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Personnages annexes liés à ces personnages . .

12

Carte d’identité

Leur famille a un compte en banque au Maroc
mais ne l’utilise que rarement. Fatima, l’épouse
d’Abdelkader, n’a pas de compte
Zineb : monter une entreprise agroalimentaire à
Khouribga (son emploi en Italie est menacé par la
crise donc elle pense à rentrer)
Zineb, Abdelkader et leur famille au Maroc : exporter
des produits alimentaires marocains en Italie
Les fenêtres de la maison familiale ont besoin de
réparations à cause du froid
Leur sœur : Nadia

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

13

A

5. Quiz
Comment est-ce que je gère mon argent ? Quel est mon comportement financier ?


session

Avez-vous fixé une date pour atteindre votre projet ? (choisissez le
projet le plus important pour vous pour répondre à ces questions).

Oui

Non

B.2

Savez-vous combien coûte votre projet ?

Oui

Non

B.3

Faites-vous régulièrement le tri entre les dépenses nécessaires
(nourriture, électricité, eau...) et les autres ?

Oui

Non

C.1

Faites-vous régulièrement un budget écrit ?

Oui

Non

C.2

Notez-vous par écrit les dépenses au fur et à mesure ?

Oui

Non

C.3

Savez-vous à quoi cela sert de garder les documents (factures,
budgets, bulletins de salaire...) ?

Oui

Non

D.1

Connaissez-vous toutes les manières d’épargner ?

Oui

Non

D.2

Connaissez-vous les critères pour comparer les produits d’épargne ?

Oui

Non

E.1

Connaissez-vous toutes les manières d’obtenir un financement pour
votre projet ?

Oui

Non

E.2

Connaissez-vous les critères pour comparer les produits de crédit ?

Oui

Non

E.3

Si vous avez déjà obtenu un crédit (d’une institution financière ou
d’une personne), est-ce que le remboursement du crédit a été facile ?

Oui

Non

F.1

Connaissez-vous toutes les manières d’envoyer de l’argent ?

Oui

Non

F.2

Avez-vous déjà envoyé/reçu de l’argent de manière formelle
(banque, opérateurs de transfert...)?

Oui

Non

F.3

Avez-vous déjà payé autrement qu’en espèces (chèque, carte
bancaire...)?

Oui

Non

G.1

Avez-vous un compte bancaire ?

Oui

Non

G.2

Avez-vous déjà comparé plusieurs banques/institutions de
micro-finances pour choisir celle qui vous conviendrait le mieux ?

Oui

Non

H.1

Connaissez-vous toutes les manières de vous protéger contre les
risques de la vie (maladie, chômage...) ?

Oui

Non

H.2

Savez-vous comment fonctionnent l’assurance et la mutualité ?

Oui

Non

Oui

Non

Oui

Non

H.4
I.1

Avez-vous clairement défini votre projet professionnel ?

Oui

Non

I.2

Arrivez-vous facilement à parler d’argent avec votre famille ?

Oui

Non

I.3

Connaissez-vous tous les dispositifs existants pour épargner et
investir au Maroc ?
Pensez-vous qu’il est facile de gagner de l’argent à l’étranger ?

Oui

Non

Oui

Non

I.4

14

Avez-vous déjà obtenu une compensation (de l’argent) auprès d’un
assureur ou d’une mutuelle?
Avez-vous déjà comparé plusieurs mutuelles/assurances pour
choisir celle qui vous conviendrait le mieux ?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

A.1

SE FIXER DES OBJECTIFS

B.1

H.3

SE FIXER
DES OBJECTIFS

Question

Je soutiens financièrement ma famille
Si oui indiquez le nombre d’adultes et enfants soutenus

..............................................................................................
...............................................................................................

A.2

Avez-vous des projets personnels ? Et des projets professionnels ?
(par exemple, acheter un mouton, investir dans mon entreprise, acheter une maison,
acheter des fournitures scolaires, épargner en cas de problème de santé...)
Si oui, combien et lesquels ?

..............................................................................................
...............................................................................................
A.3

Savez-vous combien coûtent vos projets ?
Si oui, combien coûte chacun de vos projets ?

..............................................................................................
...............................................................................................
A.4

Si vous savez combien coûtent vos projets, comment avez-vous cherché l’information
pour le savoir ?
J’en ai discuté avec un proche (ami, famille...)
J’ai demandé à un vendeur/professionnel son opinion
J’ai cherché tout seul l’information (journaux, prospectus, publicité, Internet...)
Autre

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

15

A

Kenza et Brahim

A

A.5

Savez-vous quand vous voulez réussir vos projets ?
(par exemple, je veux acheter un mouton dans 4 mois)
Si oui, quand voulez-vous atteindre chacun de vos projets ?

..............................................................................................
...............................................................................................
Si vous avez plusieurs projets, lesquels sont prioritaires pour vous et dans quel ordre
voulez- vous les accomplir ?

..............................................................................................
...............................................................................................
A.7

SE FIXER DES OBJECTIFS

SE FIXER DES OBJECTIFS

A.6

Chaque mois, faites-vous le tri entre les dépenses nécessaires et les autres ?

..............................................................................................
...............................................................................................

1. Fixez-vous des objectifs !
Un objectif est le but déterminé d’une action. Se fixer un objectif
permet de savoir ce que l’on veut et donc de savoir ce qu’on doit
faire pour y arriver.

16

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

17

A
SE FIXER DES OBJECTIFS

Connais-tu le coût de tes objectifs ? Si oui, inscris-les à côté de ton objectif ou de ton dessin. Sinon, il est très
important que tu fasses des recherches pour le connaître. C’est le seul moyen de savoir de combien d’argent
tu auras besoin pour atteindre ton objectif. En attendant, tu peux indiquer un prix approximatif que tu
corrigeras après.
........................................................................................

Ensuite, établis un ordre de priorité
pour tous tes objectifs en les numérotant (1 pour le plus important, 2 pour
le deuxième plus important et ainsi de
suite).
Par exemple, dans le cas de Kenza et de
Brahim, le plus important est de payer
les études universitaires de leur fille
aînée l’année prochaine. Donc, à côté
des fournitures scolaires, ils écriront 1.

SE FIXER DES OBJECTIFS

Quels sont les objectifs de Kenza et de Brahim ? Écris-les ci -dessous !
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

A

2. Combien coûtent vos objectifs ?
Lesquels sont prioritaires pour vous ?

As-tu déjà réfléchi à tes objectifs ? Si oui, écris-les ou dessine-les ici !
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

1

M. et Mme Mbarek
Monsieur et Madame Mbarek ont une fille, Zineb, et un fils, Abdelkader, qui travaillent en
Italie. Ils ont besoin de changer leur matelas et de réparer leur maison, qui est très froide en
hiver à cause des fenêtres mal-isolées. Leur père est chauffeur routier : il aimerait aussi que
ses enfants l’aide à s’acheter un poids lourd pour se mettre à son compte. Leur mère aimerait
que ses enfants lui achète un terrain pour construire une autre maison avec des commodités
pour toute la famille.
Quels sont les objectifs de M. et Mme Mbarek ? Écris-les aussi !
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

As-tu déjà réfléchi à tes objectifs ? Si oui, écris-les ou dessine-les ici !
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

18

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

19

A

A

3. Créez un plan d’épargne pour atteindre vos objectifs !

SE FIXER DES OBJECTIFS

Maintenant, récapitulons et remplissons le tableau ci-dessous avec toutes les informations auxquelles
tu as déjà réfléchi : objectifs, priorité, coût, date à laquelle tu veux atteindre ton objectif, autres sources de
financement (facultatif )...

Mon/mes objectifs à
court-terme sont

Date à laquelle
je veux atteindre
mon objectif

Coût
de mon objectif

Nombre de mois
restant avant la date
d’atteinte de mon
objectif

Exemple de Kenza
et de Brahim : Payer les
études universitaires de
leur fille aînée

Dans un an

1700 euros

12 mois

Autres sources
de financement
(facultatif)
Don du parrain et de la
marraine : 200 euros

Combien je dois
mettre de côté chaque
mois pour atteindre
mon objectif
125 euros
(1500 / 12 = 125)

Reste à payer par Kenza
et Brahim : 1500 euros

A mon tour !
Je dois donc épargner . . . . . . . . par mois pour
atteindre mes objectifs.
Attention ! Si tu n’arrives pas à mettre de
côté une telle somme, il te faut revoir tes
objectifs : en réduisant leur coût, en éliminant
certains objectifs pour le moment, en décalant
la date à laquelle tu voulais atteindre certains
objectifs...
Tu peux le faire en suivant l’ordre de tes
priorités : c’est-à-dire que tu ne toucheras pas
à l’objectif 1 ni peut-être au 2 mais plutôt au
3 ou au 4...

Mon/mes objectifs
à long-terme sont :

• On arrive plus facilement à accomplir ses projets de vie si l’on sait ce que l’on veut et que l’on se fixe
des objectifs précis pour les atteindre.

• Certains objectifs peuvent être atteints rapidement, d’autres demandent plusieurs années, voire

Les objectifs communs
à ma famille et à moimême à court-terme
sont :

des décennies.

• Les objectifs de chaque personne peuvent évoluer au cours de la vie et diffèrent au sein de la
famille, en particulier pour une famille qui a des parents dans une autre région ou à l’étranger.

Les objectifs communs
à ma famille et à moimême à long-terme
sont :

4. Dépensez votre argent judicieusement !

Somme totale que je dois épargner tous les mois
pour atteindre tous mes objectifs (somme de la colonne de droite) :

20

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

• Es-tu plutôt dépensier ou économe ?
• Par exemple, renonces-tu souvent à des objets dont tu avais envie ?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

21

A
SE FIXER DES OBJECTIFS

Encadré personnel

A

Épargner, c’est ne pas dépenser tout son argent et en mettre une
partie de côté dans un but particulier pour le futur. C’est faire des
économies en additionnant de petites ou grandes sommes de
manière régulière ou de temps en temps.

Mes besoins

Combien ça coûte ?

..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................

..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
...........................

Total besoins

...........................

Mes envies

Combien ça coûte ?

..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................
..................................................................

..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
..........................
...........................

Total envies

...........................

Attention ! Parfois, ce qui est une envie pour une personne peut être un besoin pour
une autre. Par exemple, le crédit téléphonique : Mohammed a besoin de téléphoner à
ses clients de dépannage informatique alors que Kenza se sert le plus souvent de son
téléphone pour appeler ses amies.

• Est-ce que j’ai suffisamment d’argent pour acheter tous ces objets ?
Mohammed

Oui

Mohammed vit en France, à Bordeaux, depuis 3 ans. Il travaille dans la maintenance informatique
et suit des cours du soir pour devenir développeur informatique. Avec ses économies, il aimerait,
d’ici quelques années, rentrer vivre au Maroc et créer une entreprise de développement
informatique et de dépannage informatique à Rabat.
Aide Mohammed à faire des choix entre ce qui est nécessaire et le reste !

22

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Non

• Si je n’ai pas assez d’argent, je décide de supprimer les envies suivantes :
...............................................................................................
...............................................................................................
...............................................................................................
...............................................................................................
...............................................................................................
.................................................................................

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

23

A

B

• Mets de côté un petit peu d’argent chaque jour ou chaque semaine.
• N’achète pas un nouvel objet si tu en as un vieux qui fonctionne ou
qui peut être réparé.

SE FIXER DES OBJECTIFS

à ta famille et mets-toi d’accord avec eux à ce sujet.

• Si possible, dépense moins pour les cérémonies.
• Garde moins d’argent en espèces dans ton porte-monnaie (et laisse-le en lieu sûr : à la maison, sur un

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

GÉRER SON BUDGET
JUDICIEUSEMENT !

• Achète moins de cadeaux pour ta famille. Parles-en d’abord

compte bancaire...).

• Si tu as de la famille à qui tu envoies de l’argent, n’envoie pas tout ton argent et gardes-en une partie
pour tes propres besoins ou urgences.

• Pense à tes objectifs à long terme tous les jours pour te rappeler pourquoi tu épargnes. Tu peux les écrire
ou les dessiner et les afficher : à côté de ton lit, sur ton téléphone...

B.1

Je sais combien je gagne chaque mois

Oui

Non

B.2

Je sais combien je dépense chaque mois

Oui

Non

B.3

Je sais ce qu’est un budget

Oui

Non

B.4

J’élabore un budget écrit régulièrement

Oui

Non

B.5

J’ai déjà eu des problèmes à la banque parce que
je n’avais pas de papier justificatif

Oui

Non

1. Créez votre budget !
Le budget d’Aziz et celui de sa famille

• Il faut pouvoir différencier les types de dépenses: dépenses obligatoires / essentielles (les besoins,
comme la nourriture, l’eau...) et facultatives (les envies, comme les produits de beauté).

• Épargner pour prévenir : pour le migrant, l’épargne est un besoin et une obligation
• Gère bien ce qui a été gagné par les autres (expression malienne)
• Épargner – c’est renoncer à une envie immédiate mais pour investir et réaliser un objectif
dans le futur

• Épargner, c’est une sécurité

22
24

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Hier, c’était jour de paie pour Aziz. Il calcule donc combien il a gagné ce mois-ci. Son salaire
mensuel est de 2800 dirhams. En plus, il travaille comme indépendant les week-ends : grâce
à ses extras, il a gagné 1.500 dirhams ce mois-ci. Il a aussi parlé avec son frère Mohammed et
celui-ci va envoyer 1500 dirhams demain, comme tous les mois, pour aider la famille. Le père
d’A ziz qui est retraité apporte 1750 dirhams de retraite.
Aziz donne tout son salaire pour contribuer aux dépenses de sa famille. Il évalue avec sa mère
et son père les dépenses du mois prochain pour faire un budget : 700 dirhams de loyer, 165
pour le gaz, l’eau et l’électricité, 1425 pour la nourriture, 435 pour les transports, 375 pour
les médicaments, 250 pour le téléphone de ses parents et petits frères et sœurs, 100 pour la
cotisation de la mère d’A ziz à la darate, 280 pour les frais de scolarité des enfants. Ce mois-ci,

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
25

LE BUDGET
de la famille d’Aziz et de Mohammed au Maroc

REVENUS

Montant (DIRHAMS)

Salaire mensuel fixe d’Aziz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2800 . . . . . . . . . . .
Revenus comme extra (week-ends, jours fériés et soirs) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1500 . . . . . . . . . . .
Revenus du père (retraité) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1750 . . . . . . . . . . .
Mère (sans revenus) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sous-total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6050 . . . . . . . . . . .
Autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Transferts mensuels de Mohammed . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1500 . . . . . . . . . . .
Total Revenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7550 . . . . . . . . . . .

DÉPENSES
Dépenses de la famille nécessaires (besoins)
Loyer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 700 . . . . . . . . . . .
Gaz, électricité, eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165 . . . . . . . . . . .
Nourriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1425 . . . . . . . . . . .
Transport et déplacement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 435 . . . . . . . . . . .
Santé/ médicaments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 375 . . . . . . . . . . .
Communication (téléphones des parents) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 250 . . . . . . . . . . .
Cotisation à la darate (tontine) (mère d’Aziz) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 . . . . . . . . . . .
Frais de scolarité du frère et de la sœur d’Aziz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 280 . . . . . . . . . . .
Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

22
26

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Sous-total (besoins) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . 3780 . . . . . . . . . . .

Dépenses optionnelles (envies)
Rénovation et travaux divers à la maison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dépenses Aziz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Voyage de la mère jusqu’au village des grands-parents . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . 300 . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . 1500 . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . 110 . . . . . . . . . . .

Sous -total (envies) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . 1910 . . . . . . . . . . .

Total Dépenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . 5690 . . . . . . . . . . .

Revenus - dépenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . 1860 . . . . . . . . . . .

Épargne familiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . 1860 . . . . . . . . . . .

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
27

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

Aziz garde l’argent de ses extras. Ce mois-ci, il évalue ses propres dépenses pour le mois
prochain : 220 dirhams pour son téléphone et ses connexions à Internet. Il aimerait aussi
s’acheter un nouveau manteau (160 dirhams) et offrir un cadeau à sa fiancée (100 dirhams).
Un de ses meilleurs amis fête son anniversaire :
il prévoie 100 dirhams pour une sortie entre
amis. Il aurait aimé acheter un nouveau
jeu vidéo mais il décide de ne pas dépenser cet argent finalement. Car ce qu’il
souhaite surtout, c’est économiser pour
pouvoir se marier, se payer une formation en énergie solaire et ensuite créer sa
propre entreprise d’électricité.

B

la famille doit réparer la plomberie de la maison (300 dirhams) et sa mère doit aller voir ses
parents dans son village (elle doit donc payer 110 dirhams pour le voyage).

B

B

Un budget est un outil pour décider, planifier et utiliser au mieux son
argent pour atteindre des objectifs.

LE BUDGET
personnel d’Aziz

REVENUS

Montant (DIRHAMS)

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

Total Revenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4300 . . . . . . . . . . .

Tu as vu comment Aziz a élaboré son budget avec son père et sa mère. Maintenant, c’est
à toi ! Remplis ton propre budget !
Attention ! Il faut que la dernière ligne soit positive sinon, cela veut dire que tu n’as pas
assez de revenus et donc pas assez d’argent pour toutes tes dépenses.

DÉPENSES
Dépenses de la famille nécessaires (besoins)
Contribution donnée à sa famille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2800 . . . . . . . . . . .
Téléphone et Internet d’Aziz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 220 . . . . . . . . . . .
Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sous-total (besoins) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3020 . . . . . . . . . . .
Dépenses optionnelles (envies)
Achat d’un nouveau manteau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cadeau à sa fiancée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sortie avec les amis et distraction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Achat d’un nouveau jeu vidéo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . 160 . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . 100 . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . 100 . . . . . . . . . . .
............................

Sous -total (envies) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 360 . . . . . . . . . . .
Total Dépenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . 3380 . . . . . . . . . . .

Revenus - dépenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 920 . . . . . . . . . . .
Épargne (mariage, formation et future entreprise) . . . . . . . . . . . .

...........

920 . . . . . . . . . . .

• As-tu déjà élaboré un budget ?
• Si oui, l’as-tu écrit ou l’as-tu simplement en tête ?

22
28

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

Salaire mensuel fixe d’Aziz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2800 . . . . . . . . . . .
Revenus comme extra (week-ends, jours fériés et soirs) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1500 . . . . . . . . . . .

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Mon budget
REVENUS
..................................................................................
..................................................................................
Sous-total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Transferts d’argent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Total Revenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
DÉPENSES
Dépenses indispensables (besoins)
Gaz, électricité, eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nourriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Transport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Santé/ médicaments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Communication (téléphone) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

................
................
................
...............
................
................

.................................................................................
..................................................................................
..................................................................................
Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sous-total (besoins) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dépenses facultatives (envies) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
..................................................................................
..................................................................................
..................................................................................
...................................................................................
Sous -total (envies) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
................
...............

Total Dépenses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...............

Revenus – dépenses = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...............

Épargne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dont Épargne pour les urgences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...............
................

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
29

B

B

prévu et elle regarde donc avec attention son budget. Elle avait mis de côté pour s’acheter des
accessoires pour son téléphone portable. Elle décide de dépenser moins sur les accessoires
pour compenser les dépenses en plus.

• Il existe un outil utilisé pour gérer ses revenus - le budget.
• Pour pouvoir créer son budget, il faut calculer ses revenus et ses dépenses. Grâce à ce calcul, on
peut fixer la capacité d’épargne, c’est-dire combien une personne peut mettre d’argent de côté.

• Il faut parfois réajuster son budget en cas d’imprévus ou de changement de la situation financière.

Qu’a fait Imene pour respecter son budget ?
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

• Un budget aide à décider comment dépenser son argent et épargner de façon à atteindre ses
objectifs.

2. Suivez votre budget
et respectez-le !

• Prévois dans le budget de l’argent pour les dépenses imprévues.
• Rappelle-toi souvent combien tu avais prévu de dépenser.

L’histoire d’Imene
Imene a dû faire face à beaucoup de dépenses
pendant l’été. En effet, cette année, il y a eu de
grandes fêtes dans son village et tous les migrants
du monde entier provenant de ce village se
sont retrouvés au village. Elle avait prévu
ceci dans son budget. Pendant la
saison, elle a acheté des cadeaux et
de la nourriture pour sa famille.
De temps en temps, elle fait le
point des dépenses pour
calculer combien il lui
reste dans son budget
grâce à une fiche de
suivi des dépenses.
Elle réalise qu’elle a
dépensé plus que

22
30

Comment rester dans les limites de son budget ?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

• Fais le suivi de ce que tu dépenses.
• Sois sûr de ne pas dépenser plus que ce qui est budgétisé.
• Si tu dépenses plus sur un achat, dépense moins pour un autre.
• Fais une liste des façons de réduire les dépenses.
• Implique ta famille dans l’élaboration du budget et dans le respect du budget.
• Garde ton épargne hors de portée pour ne pas la dépenser.
• Si tu as de la famille à qui tu envoies de l’argent, n’envoie pas tout ton argent et gardes-en une
partie pour tes propres besoins ou urgences.

• Pense à tes objectifs à long terme tous les jours pour te rappeler pourquoi tu épargnes. Tu peux
les écrire ou les dessiner et les afficher : à côté de ton lit, sur ton téléphone...

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
31

B

B
Tu peux utiliser les deux fiches ci-dessous pour suivre tes revenus et tes dépenses et ainsi pouvoir respecter
ton budget et donc atteindre tes objectifs.
Regarde la feuille de suivi des revenus et celle de suivi des dépenses d’Abdelkader, le
frère de Zineb qui travaille à Bologne, en Italie :

Ma feuille de

Ma feuille de

SUIVI DES REVENUS
Dates
1/06/2013
17/06/2013

Dates

Mon nom : Abdelkader
Mois : Juin
Année : 2013

Description des revenus

Description des revenus

Salaire
Travail ponctuel

1073 EUR
60 EUR

Total revenus

1133 EUR

Ma feuille de
Ma feuille de

SUIVI DES DÉPENSES
1/06/2013
1/06/2013
5/06/2013
7/06/2013
10/06/2013
10/06/2013
14/06/2013
20/06/2013
21/06/2013
26/06/2013
28/06/2013

22
32

Montants

Montants

Total revenus

Dates

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

SUIVI DES REVENUS

Mon nom :
Mois :
Année :

Description des dépenses
Loyer
Électricité
Nouveau T-shirt
Déjeuners de la semaine
Argent envoyé (mère)
Commission banque
Déjeuners de la semaine
Carte téléphone
Déjeuners de la semaine
Cadeau mariage amie
Déjeuners de la semaine

Mon nom : Abdelkader
Mois : Juin
Année : 2013

SUIVI DES DÉPENSES
Dates

Montants
450 EUR
50 EUR
15 EUR
25 EUR
100 EUR
13 EUR
25 EUR
15 EUR
25 EUR
35 EUR
25 EUR

Description des dépenses

Prévu
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non

Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non

Total des dépenses

778 EUR

Total des dépenses

Total
revenus - dépenses

355 EUR

Total
revenus - dépenses

Épargne

355 EUR

Épargne

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Mon nom :
Mois :
Année :

Montants

Prévu
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non

Oui
Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non
Non

22
33

B

C

• Pour rester dans les limites de ton budget, il faut te rappeler de combien tu avais prévu de dépenser.
• Prévois dans le budget de l’argent pour les dépenses imprévues.

GÉRER SON BUDGET JUDICIEUSEMENT !

• Tu dois connaître le montant de ton revenu total. Savoir combien tu gagnes est une étape
importante pour contrôler ton argent et planifier tes dépenses à l’avance.

CONNAÎTRE LES PRODUITS D’ÉPARGNE

CONNAÎTRE LES
PRODUITS D’ÉPARGNE

• Implique ta famille dans l’élaboration du budget et dans le respect du budget.

• Tu dois connaître le montant total de tes dépenses. Ceci est important pour contrôler ton budget.
Tu peux ajuster tes dépenses quand tu vois que tu as dépensé plus que prévu.

• Attention ! Si tu as des revenus irréguliers, c’est-à-dire, que chaque mois tu gagnes un montant
différent, tu peux aussi faire ton budget en faisant une moyenne de revenus et en épargnant
quand tu gagnes plus pour compenser les moments où tu gagnes moins.

C.1

Pour quels motifs épargnez-vous ?
Cotisation association
Création AGR
Financer un événement social
Habitat
Précaution en cas de coup dur
imprévisible
Profitez d’une bonne affaire > donnez
un exemple

• Attention ! Si tu travailles dans l’informel, il peut être utile de faire ton budget tous les deux jours,
chaque semaine et non chaque mois. C’est à toi de décider le plus pratique pour toi.

C.2

Pour les personnes n’habitant pas au Maroc
Cotisation pour un rapatriement
de corps
Réinstallation au pays
Autre

Quels sont les moyens que vous utilisez pour épargner ?
En liquide chez vous
Dans une banque au Maroc
Auprès d’un proche au Maroc
Auprès de votre association
Darates et autres systèmes financiers
alternatifs

C.3

Retraite
Vacances

Pour les personnes n’habitant pas au Maroc
Auprès d’un proche dans votre pays
de résidence
Dans une banque dans votre pays de
résidence

Quel est le moyen qui vous parait le plus sûr ? Et le plus pratique ? Pourquoi ?

..............................................................................................
C.4

A quelle occasion épargnez-vous ?
Chaque semaine
Chaque mois
A l’approche des vacances
A l’approche des fêtes

C.5

Quand vous avez moins de dépenses
que d’habitude
Lors des réunions de votre
association

Combien arrivez-vous à mettre de côté chaque mois après avoir payé les charges
(y compris crédit si c’est le cas) ?

..............................................................................................

22
34

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
35

Pensez-vous que vous pourriez épargner davantage si vous aviez une meilleure façon
de gérer votre budget ? Pourquoi ?

C

C

C.6

..............................................................................................
C.7

Est-ce que vous connaissez plusieurs types de produits d’épargne au Maroc ? Lesquels ?
(pour les personnes ne résidant pas au Maroc : et ceux de votre pays de résidence ?)

• Quelles sont les méthodes d’épargne des personnages ci-dessus ?

1. Choisissez votre méthode d’épargne !
Maintenant que tu as créé ton budget personnel (ou celui de ta famille), tu sais combien tu épargnes chaque
mois et combien tu dois épargner pour atteindre chacun de tes objectifs.

Chaque méthode d’épargne a ses avantages et ses inconvénients. Remplis le tableau ci-dessous pour
mieux les connaître. Dans la dernière colonne, tu peux noter les méthodes d’épargne (3 pour la plus sûre, 2
pour moyennement sûre et 1 pour la moins sûre).
Pour remplir ce tableau, réfléchis par exemple :

Mohammed préfère que ses économies restent sur un
compte épargne à la banque : ainsi, il ne sera pas tenté
de le dépenser.

• à la sécurité de ton argent
• à la possibilité de le retirer comme tu le veux
• aux délais nécessaires pour retirer ton argent
• à la possibilité d’épargner beaucoup ou peu d’argent

La mère d’Aziz et de Mohammed fait partie d’une darate,
dans laquelle elle et les autres membres mettent de
côté un peu d’argent chaque semaine.

• à la possibilité d’obtenir un crédit grâce à ton épargne
• à la possibilité que ton argent placé te rapporte de l’argent
Méthodes d’épargne

Ittou a ouvert un compte épargne à La Poste
d’Al-Hoceima.

Avantages

Inconvénients/
Contraintes

Degré
de risque

Banques
Poste
Darate
Groupement financier féminin

Fatima, l’épouse d’Abdelkader, ne fait confiance à
personne pour gérer son argent et le garde dans une
cachette à la maison (sous son lit).

Banque villageoise
Coopérative de crédit non déclarée
CAF (Caisse Auto-financée)
Association d’épargne et de crédit
A domicile (en espèces)

Imane, la voisine de Kenza et de Brahim au village,
elle, préfère acheter des vaches et les vendre en cas de
besoin.

22
36

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

En nature (or, bijoux, bétail, terre,
maison etc.)
Dépôt chez le commerçant Confier
l’argent à un proche

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
37

CONNAÎTRE LES PRODUITS D’ÉPARGNE

CONNAÎTRE LES PRODUITS D’ÉPARGNE

..............................................................................................

Le compte sur carnet ou compte épargne disponible est adapté si tu veux pouvoir
accéder à ton argent à tout moment.
Le compte d’épargne projet est adapté quand tu veux économiser un montant fixe
chaque mois pour atteindre un objectif précis ou pas (logement, retraite, éducation,
mariage, projets de développement…).
Le compte à terme ou dépôt à terme est adapté si tu veux faire fructifier ton argent
pour des objectifs à long terme (c’est-à-dire que ton argent produise des bénéfices en
t’engageant à ne pas l’utiliser pendant une période de temps définie à l’avance).

C

Chaque type de produit a donc des avantages et des inconvénients (par exemple, un taux
de rémunération différent).

Il existe différentes manières d’épargner. Il faut donc connaître les différentes méthodes d’épargne
pour choisir celle qui s’adapte le mieux à tes besoins et tes objectifs.

Exemples de questions à poser à une institution financière pour
bien choisir son produit d’épargne

• Peut-on faire des retraits quand on veut ? Ou pendant combien de temps l’argent est-il bloqué ?
2. Pour bien choisir son produit d’épargne

• Quel est le taux de rémunération de l’argent placé ?

Un produit d’épargne, c’est, par exemple, un livret épargne pour les jeunes rémunéré à 3% ou bien un
compte épargne logement prévu pour 5 ans.

• Doit-on payer des impôts sur les rémunérations issues de notre compte épargne ? Si oui, à quel taux ?
• A quels services financiers a-t-on droit si on ouvre un compte épargne ? Par exemple, peut-on obtenir un
crédit à un tarif préférentiel si on ouvre un compte épargne ?

Un produit d’épargne, c’est donc une méthode pour mettre de
l’argent de côté et dont on connaît les caractéristiques précises,
comme :
• Taux de rémunération
• Frais de compte (ouverture, clôture...)
• Accès à l’épargne / flexibilité du retrait
• Facilité d’utilisation du service
• Conditions d’ouverture du compte d’épargne
• Garanties et sécurité
• Disponibilité de l’argent
• ...

• Est-on obligé d’utiliser l’argent pour un usage précis (logement, retraite...) ou dans un lieu précis (uniquement
au Maroc, par exemple) ?

• Est-ce que le calendrier d’épargne est flexible ? (c’est-à-dire est-ce qu’on est obligé de placer une certaine
somme à date fixe ?)

• Y-a-t-il un dépôt d’argent minimum ?
• Faut-il payer des frais si l’on veut faire des retraits anticipés ? Si oui, à combien s’élèvent ces frais ?
• Habituellement, comment les clients utilisent-ils ce type de compte ?
• Y a-t-il un montant de dépôt minimum à l’ouverture du compte ou un montant qui doit rester en
permanence sur le compte épargne ?

• Peut-on transmettre ce compte épargne à ses enfants en cas de décès ?
22
38

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
39

CONNAÎTRE LES PRODUITS D’ÉPARGNE

CONNAÎTRE LES PRODUITS D’ÉPARGNE

Je connais maintenant les avantages et inconvénients de plusieurs méthodes d’épargne. En
fonction de mes objectifs, je choisis donc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................

Voici les 3 principaux produits formels d’épargne :

C

Encadré personnel

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Le taux d’intérêt
La flexibilité des conditions d’accès
La qualité de la relation avec la banque
D.7

Les explications données pour
expliquer les coûts et les conditions
d’accès

Est-ce que vous connaissez plusieurs types de produits de crédit ?

..............................................................................................
...............................................................................................
D.8

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

SAVOIR UTILISER LES
PRODUITS DE CRÉDIT

Quels sont les critères pour choisir un bon prêt ?

D

C

D

D.6

Si vous avez déjà obtenu un crédit (d’une institution financière ou d’une personne),
avez-vous eu des difficultés pour rembourser ? Si oui, lesquelles ?

..............................................................................................
...............................................................................................
D.9
D.1

Pour quels motifs souhaiteriez-vous accéder à un crédit pour financer un projet ?
Habitat
Une activité génératrice de revenu,
laquelle ?
Une dépense imprévue
Une dépense importante

D.2

Un projet communautaire pour votre
village, votre association
Je ne sais pas vraiment pourquoi je
voudrais un crédit
Autre

Avez-vous déjà obtenu un crédit ? Pour quel projet ? Comment avez-vous déterminé le
montant du crédit dont vous aviez besoin ?

..............................................................................................
...............................................................................................
D.3

Avez-vous déjà dû prendre un crédit pour rembourser un autre crédit ?

..............................................................................................
...............................................................................................

1. Choisissez une méthode de financement pour vos projets!

Imane

Savez-vous quel montant vous pouvez facilement rembourser chaque mois ?

..............................................................................................
...............................................................................................
D.4

Auprès de qui vous adresseriez-vous pour accéder à un crédit ? Pour quelles raisons ?

..............................................................................................
...............................................................................................
D.5

Qu’est-ce qui vous parait le plus difficile pour accéder à un crédit ?
Être sûr de pouvoir rembourser
régulièrement sur la durée du prêt
Arriver à négocier avec votre banque

22
40

Comprendre les conditions demandées
Maîtriser les revenus qui seraient générés
grâce au prêt obtenu

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
41

Yasmina

D

Avantages
• On évite les coûts d’emprunt
(intérêts...)
• Permet d’être libre d’utiliser son argent
pour ce que l’on veut
• On prend moins de risques
d’investissement si on se finance
soi-même car on aura accès à moins
d’argent d’un coup
• On évite de devoir payer les
remboursements du prêt dans le futur

Inconvénients
• Accès limité au montant nécessaire
• Le projet se développe plus
lentement
• Impossibilité de réagir à certaines
opportunités d’affaires
• Risque : il ne faut pas toucher à son
fonds d’urgence, même si l’on se
finance sur fonds propres

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Se financer sur
fonds propres
ou grâce à son
épargne

D

Avantages et inconvénients de se financer sur fonds propres

Encadré personnel

• Laquelle de ces deux femmes d’affaires est la plus susceptible de réussir ? Pourquoi ?

En regardant à nouveau mes objectifs et mon budget, je pense que la meilleure option de
financement pour mon projet est :

• Quelle est la personne qui prend le plus de risques ?

.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................

• Quels conseils donnerais-tu à Imene et à Yasmina ?
• Si tu étais Imene ou Yasmina, que ferais-tu différemment ?

Avantages et inconvénients d’emprunter
Avantages
Emprunter

22
42

• Accès à une plus grande quantité
d’argent
• Rapidité

Inconvénients
• Coûts d’emprunt (intérêts...)
• Obligation de rembourser le prêt
et d’affronter des pénalités si on ne
respecte pas le délai prévu pour
rembourser
• Si l’emprunt se fait à travers un groupe
(tontine...), obligation de répondre aux
conditions d’adhésion du groupe et
de respecter le règlement de celui-ci

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

• Il existe plusieurs options pour financer vos projets.
• Chaque option a ses avantages et inconvénients. Il est important de comprendre et d’évaluer
ceux-ci avec les personnes qui participent au projet, comme, par exemple, les membres de votre
famille.

• Vous pouvez aussi combiner plusieurs options de financement.

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
43

Crédit • Acte par lequel une personne met à la disposition d’une
autre personne une somme d’argent. Cet argent devra être
restitué après une certaine période.

Les économies de Mohammed

D

D

2. En cas de besoin, choisissez bien un produit de crédit adapté
à vos projets !

Intéret • Loyer de l’argent emprunté pour une certaine période.

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Relie chaque mot à la bonne définition.

Intérêt

Somme que l’emprunteur aura à payer au prêteur en cas de non
remboursement du crédit (par exemple, saisie de la propriété foncière,
d’un véhicule, de l’épargne…).

Pénalités

Période qui commence après la réception d’un prêt et avant le premier
remboursement.

Durée du prêt
Capital attribué

Droit d’annulation du contrat de crédit. Cela permet au consommateur de
changer d’avis, même après avoir signé le contrat et interdit à l’institution
financière de verser l’argent du crédit avant qu’un délai défini n’ait expiré.

Aval ou caution

Montant d’argent que l’emprunteur paie au prêteur, en plus du montant
du remboursement du prêt, pour pouvoir utiliser l’argent du prêteur.

Période de grâce
ou différé

Fait de rembourser tout ou une partie de sa dette avant l’expiration du
contrat.

Droit de
rétractation
• Mohammed a un projet bien précis. Il se renseigne pour trouver le produit de crédit le

plus adapté à sa situation. As-tu déjà fait comme lui ? Comment cela s’est-il passé ?

22
44

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Montant du prêt accordé par le prêteur, sans les intérêts.

Remboursement
anticipé

Personne qui paiera votre prêt en cas de défaillance de votre part. On
peut demander à cette personne de co-signer votre accord de prêt avec le
prêteur.
Période pendant laquelle l’emprunteur doit utiliser l’argent et le
rembourser.

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
45

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Avec ses économies, Mohammed aimerait, d’ici quelques années, rentrer vivre au Maroc et créer
une entreprise de développement informatique et de dépannage informatique à Rabat. Il a
commencé à se renseigner à ce
sujet auprès des organismes
appropriés.

D

D
• Pour bien savoir utiliser un produit de crédit, il faut d’abord bien comprendre tous les termes
relatifs au crédit.

• L’emprunteur a la responsabilité de rembourser et de le faire dans le temps imparti.
• Emprunter est une affaire sérieuse. Ne prends pas ça à la légère !

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

D’après toi, lorsque tu veux choisir un prêteur, que dois-tu analyser ?
........................................................................................
........................................................................................
........................................................................................

• Pour bien choisir un produit de crédit, il faut d’abord bien connaître les différents produits, en se
Éléments à considérer quand on choisit son prêteur

• Taux d’intérêt.
• Taux annuel effectif global (TAEG), c’est-à-dire le coût annuel réel du crédit (y compris les frais de
dossier, les assurances obligatoires, etc.).

• Montant qu’on peut obtenir.
• Facilité d’accès au crédit (par exemple, montant de l’épargne demandée pour quel montant de crédit,

renseignant sur les caractéristiques de chacun d’entre eux. Grâce à ces informations, tu pourras
faire le choix le plus adapté à tes besoins !

• Qui paie ses dettes s’enrichit !
• Attention ! Pour pouvoir comparer les produits de crédit, tu dois demander combien va te
coûter le crédit globalement (c’est-à-dire combien tu vas rembourser en plus de la somme
que tu as empruntée). Méfie-toi de taux d’intérêt bas, qui, prélevés souvent, peuvent, en réalité,
être très chers !

montant de la garantie, etc.).

• Rapidité d’obtention de l’argent.
• Montant des pénalités en cas de retard de remboursement.
• Situation géographique du prêteur.
• Méthodes de recouvrement en cas de retard (légales, intimidations, menaces,etc.).
• Obligation d’utiliser le crédit pour un objectif particulier (logement, investissement productif, etc.).
• Possibilités de différés ou de période de grâce.
• Possibilités d’accéder à d’autres services financiers : ouverture de compte courant, transfert d’argent,
carte bancaire, services par téléphone portable ou Internet, etc.

Encadré personnel
En regardant à nouveau mes objectifs et mon budget, je pense que j’ai besoin d’un prêt :
Oui

Non

Si j’ai besoin d’un prêt, je pense que le meilleur prêteur pour moi est :
.....................................................................................................
.....................................................................................................

22
46

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
47

D

D

3. Attention ! Ne vous surendettez pas !
Samira

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Le surendettement, c’est l’impossibilité pour une personne de
faire face à ses dettes personnelles.

Conseils pour éviter le surendettement

• N’emprunte que le montant d’argent que tu peux rembourser.
• Calcule ton taux d’endettement : additionne la somme de tes revenus mensuels puis celle de tes mensualités
pour rembourser tes emprunts. Fais le rapport entre ces deux chiffres. Habituellement, on considère qu’il
ne faut pas prendre de nouveaux crédits si tes mensualités de remboursement atteignent déjà 30% de
tes revenus.

• Si tu fais défaut pour le paiement d’une mensualité, sois honnête avec le prêteur à propos des raisons de
tes soucis.

• Écoute les conseils de ton prêteur, de tes amis et
de ta famille sur la façon de rembourser ton prêt.

• Réduis certains coûts de la vie quotidienne
pour rembourser ta dette.

• Constitue toujours une épargne d’urgence
pour pouvoir faire face à des urgences sans
toucher au remboursement de ton prêt.

• Agis ! Va voir la personne qui s’occupe
de toi à l’institution financière.
N’attends pas qu’il soit trop tard
pour tirer la sonnette d’alarme
et demander de l’aide.

48

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

49

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Que fait Samira ?
.......................................................................................
........................................................................................
Que penses-tu qu’il va arriver à Samira ?
.......................................................................................
........................................................................................

• Rembourses-tu chaque mois plus de 30% de ton revenu mensuel (c’est-à-dire
ce que tu gagnes chaque mois) ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Oui

Non

• Pour les personnes vivant à l’étranger, demandes-tu souvent des crédits
renouvelables (ou crédits revolving) importants ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Oui

Non

• Est-ce que tes crédits te servent de plus en plus à couvrir tes dépenses courantes
(nourriture, loyer, factures...) ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Oui

Non

• Est-ce que tu demandes de plus en plus souvent des délais pour le règlement
des dépenses fixes (loyer, factures d’électricité...) ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Oui

Non

D

Si tu as répondu OUI à l’une de ces questions, alors fais attention ! Tu es peut-être surendetté
ou tu cours le risque de l’être. Réagis tout de suite en faisant un budget et en parlant avec
tes prêteurs pour rembourser au plus vite tes dettes et ne pas entrer dans ce cercle vicieux.

UTILISER LES
INSTITUTIONS FINANCIÈRES

E.1

Avez-vous un compte bancaire au Maroc ?
Si Non passez directement à E.6

E.2

A quoi vous sert ce compte en banque ?
Recevoir le salaire
Faire des chèques pour régler des
paiement, factures
Mettre de l’argent de côté
Rembourser un crédit
Collecter les cotisations des membres
de l’association
Retirer de l’argent en cas de besoin de
liquidités

• Emprunter est une décision qui se prend en même temps que celle de rembourser.
• Évitez d’emprunter pour payer un crédit !
• L’argent d’un crédit ne t’appartient pas !

E.3

Pour les personnes n’habitant pas au Maroc
Épargner au pays
Mettre à disposition de l’argent à la
famille restée au pays
Régler des fournisseurs, des factures au
Maroc
Retirer de l’argent en cas de besoin de
liquidités dans votre pays de résidence

Crédit, précisez l’objet . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Produits de placement/épargne
Assurance vie

Comment et pourquoi avez-vous choisi votre banque ?
Proximité
Imposé par l’employeur
Conseillé par un ami

E.5

Non

Quels sont les autres produits bancaires que vous utilisez ?
Compte-épargne disponible
à tout moment (type livret A)
Autres comptes épargne

E.4

Oui

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

SAVOIR UTILISER LES PRODUITS DE CRÉDIT

Suis-je surendetté(e) ?

C
E

Encadré personnel

Commodités d’ouverture de compte
Autre, préciser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................

Le cas échéant, quelles sont les difficultés rencontrées dans l’ouverture de votre
compte ou l’accès à des produits bancaires?

..............................................................................................
...............................................................................................
E.6

22
50

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Vous sentiriez-vous à l’aise quand vous entrez seul dans une banque?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Oui

Non

22
51

1. Ayez confiance en vous lorsque vous utilisez une institution financière !

Comment conservez-vous les revenus que vous gagnez ?

..............................................................................................
E.8

Pensez-vous être capable tout seul de faire
un comparatif entre les institutions financières ?

Oui

Non

Oui

Non

E

E

E.7

Loubna

E.9

Avez-vous un compte bancaire dans votre pays de résidence ?
Si Non passez directement à E.16

E.10

Auprès de quelle banque ?

E.11

Comment avez-vous été informé de la possibilité d’ouvrir un compte dans votre pays
de résidence ?

........................................................

Par un proche
Par un membre de votre famille
E.12

Par une publicité ou la présentation d’un
représentant commercial

A quoi vous sert-il ?
Rembourser un crédit
Accéder à (rembourser) un crédit
Retirer de l’argent en cas de besoin de
liquidités

Recevoir le salaire
Faire des chèques pour régler des
paiements, factures
Mettre de l’argent de côté
E.13

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

Pour les personnes n’habitant pas au Maroc

Quel sont les avantages de pouvoir disposer d’un compte dans votre pays de résidence
par rapport à un compte au Maroc ?

..............................................................................................
E.14

Comment approvisionnez-vous ce compte ?
Dépôt en espèces auprès d’une agence
Virement bancaire

E.15

Autre, préciser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................

Si vous utilisez des produits et services de votre banque dans votre pays de résidence
pour financer vos projets ou dépenses au Maroc, précisez pour quels motifs.
Compte courant

Compte épargne

E.16

Pensez-vous qu’il est possible d’avoir un compte bancaire au
Maroc et de l’approvisionner depuis votre pays de résidence ?

E.17

Si oui, comment l’avez-vous su ?

E.18

Sinon, pourquoi pensez-vous que ce n’est pas possible ?

Crédit
Oui

Non

...................................................

..............................................................................................
E.19

Qu’est-ce qui vous freine à ouvrir un tel compte dans votre pays de résidence ?

..............................................................................................
...............................................................................................

22
52

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

22
53

E

E
Institution financière • Service public ou privé se chargeant
de diverses opérations liées à l’argent : dépôt, épargne, crédit,
services de paiement...

Réfléchis aux questions à poser à une institution avant de faire son choix :

Caractéristiques à étudier pour choisir une institution financière

Questions à poser

Caractéristiques de l’institution financière
• Proximité géographique par rapport au migrant
• Proximité géographique par rapport à la famille restée au pays
• Réputation et confiance dans l’institution financière
• Présence et qualité de services non-financiers (formations…)
• Possibilité de réaliser des actions à distance (Internet, téléphone…)
• Qualité du service et du personnel (temps d’attente, respect du client,
langues parlées…)
• Si besoin, conditions d’adhésion à l’institution (cotisation, périodicité des
réunions, pouvoirs décisionnaires des membres…)
• Transparence des prix et des conditions des services financiers et qualité de
l’information donnée aux clients
• Existence de produits spécifiques adaptés à mon statut (étudiant, salarié, retraité...)
• Actions philanthropiques de l’institution (fonds de codéveloppement…)
Caractéristiques des produits de l’institution financière (ici, exemple de l’épargne)
• Accès à l’épargne/flexibilité des retraits
• Commodité et facilité d’utilisation
• Conditions nécessaires pour ouvrir un compte épargne
• Sécurité
• Taux de rémunération
• Permet d’accéder à d’autres produits et services de l’institution financière
• Coûts de l’épargne (frais, pénalités)
• Liquidité
• Valeurs éthiques du produit (finance durable, environnementale, islamique,
codéveloppement…)

54

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

55

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

Qu’a fait Loubna avant d’ouvrir un compte dans une institution financière ?
.......................................................................................
........................................................................................

Carte 5

E

En fonction de mes objectifs et donc de mes besoins financiers, je vais choisir plutôt une
institution avec les caractéristiques suivantes :

Je suis en profond désaccord avec ma banque sur un incident qui s’est
produit. Vers qui me tourner ? Y a-t-il quelqu’un de la banque qui peut
m’aider ?

...................................
...................................
...................................
...................................

E

Encadré personnel

Exemple : Proche de chez moi
1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tu dois aussi savoir qu’en tant que client d’une institution financière, tu as des devoirs mais aussi des droits !
Apprends à les connaître !

Essaie de trouver une solution ou de donner une réponse à chaque carte suivante.

Carte 1
J’ai déjà deux crédits à la banque : l’un pour une maison et l’autre pour des
frais liés à une cérémonie religieuse au pays. J’aimerais bien maintenant
acheter une petite moto pour me déplacer plus facilement. Ma banque
refuse de m’accorder un troisième crédit. Est-ce normal ? Que puis-je faire ?

...................................
...................................
...................................
...................................

L’employé qui s’occupe de mon compte courant personnel sait que j’ai
touché une somme importante au cours du dernier mois. Peut-il en parler à
quelqu’un de ma famille sans mon autorisation

...................................
...................................
...................................
...................................

UTILISER LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Carte 6

Ces encadrés illustrent chacun un principe de protection des clients
des institutions financières, à savoir2 :

• Éviter le surendettement.
• Proposer une tarification transparente et responsable.
• Pratiquer des méthodes de recouvrement appropriées.
• Assurer un comportement éthique de la part du personnel.
• Offrir des recours permettant la réparation des préjudices.
• Garantir la confidentialité des données des clients.

Carte 2
Je suis assis dans une institution financière. J’essaie de comprendre les
tarifs mais la brochure qu’on m’a donnée à lire est écrite en très petit et je
ne comprends pas tous les termes utilisés dans la brochure. Que faire ?

...................................
...................................
...................................
...................................

• Pour bien choisir son institution financière, il faut étudier ses caractéristiques et ses produits et
voir ceux qui s’adaptent le plus à tes besoins.

• Pour étudier les caractéristiques et les produits d’une institution financière, il est important de
Carte 3
Je suis en situation de surendettement et je ne peux plus rembourser mon
crédit car je viens de perdre mon travail. J’ai peur de ce que pourrait me
faire la banque si je ne rembourse pas. Pourrait-elle venir chez moi, prendre
mes biens ou ceux de ma famille ou pire ?

...................................
...................................
...................................
...................................

bien lire les brochures et poser les bonnes questions aux employés : n’hésite pas, demande-leur
tout ce qui n’est pas clair !

• Entrer dans une banque n’est pas forcément s’engager, on peut commencer par s’informer.
• Tout le monde peut potentiellement accéder aux services des institutions financières (mais avec
les documents appropriés) : il faut trouver celle qui nous convient le mieux !

Carte 4
Je suis allé récupérer un transfert de fonds envoyé par mon frère qui habite
à l’étranger. Mon frère m’a assuré que je ne devais rien payer à la réception
du transfert. Pourtant, l’employé me demande de lui verser 20 dirhams.
Est-ce normal ?

...................................
...................................
...................................
...................................

• En tant que client d’une institution financière, j’ai des droits !

2. Ces six principes sont ceux édictés par la Smart Campaign (www.smartcampaign.org).

56

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

57

F.7

Utilisez-vous les services de votre banque dans votre pays de résidence pour envoyer
de l’argent au Maroc ?
Carte de retrait international remise à un tiers

Mohammed envoie de
l’argent chaque mois
par virement bancaire
international (de son
compte au compte de
son père).

Banque
Envoyez-vous de l’argent régulièrement par transfert ?

F.2

Pour quels motifs ?
Dépenses familiales
Soutien à une activité économique
familiale
Habitat familial
Santé

F.3

Virement bancaire

Oui

à

Banque

Non

Zineb envoie de
l’argent en urgence
à sa mère (avec une
société de transfert
de fonds) pour payer
la césarienne de sa
sœur Nadia.

Funérailles
Naissance, mariage
Fêtes
Scolarité, études

Dans les 12 derniers mois combien de fois avez-vous envoyé de l’argent à votre famille ?

Espèces

à

Compte

..............................................................................................
F.4

Quel montant en général ?

Ittou remet de l’argent
à un proche parent qui
part en vacances
à Al-Hoceima pour
qu’il le remette à
ses parents.

..............................................................................................
F.5

F.6

Comment envoyez-vous de l’argent ?
Par un proche.

Par une société de transfert d’argent.

Si oui, pourquoi ? Quels avantages et quels
inconvénients ?

Si oui, laquelle ? Pourquoi ? Quels avantages et
quels inconvénients ?

Par l’association.

Par une banque

Si oui, pourquoi ? Quels avantages et quels
inconvénients ?
Par un commerçant. Si oui, pourquoi ?
Quels avantages et quels inconvénients ?

Si oui, laquelle ? Pourquoi ? Quels avantages et
quels inconvénients ?

à

Espèces

Brahim donne de
l’argent à un ami
commerçant qui a
un correspondant
dans son village de
Ouawizaght. Celui-ci
remet l’argent à la
mère de Brahim.

Par La Poste.
Si oui, pourquoi ? Quels avantages et quels inconvénients ?

Quel est le délai qui vous paraît raisonnable pour la remise des fonds ?
Quasi-immédiat
Le lendemain

58

Espèces

Jours suivants (préciser le nombre maximum)
.......................................

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Compte

à

Espèces

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

59

ENVOYER DE L’ARGENT EN ÉTANT FUTÉ !

ENVOYER DE L’ARGENT
EN ÉTANT FUTÉ !

F.1

F

F

Pour les personnes n’habitant pas au Maroc

F

F

Inscrivez dans le tableau suivant les avantages et les inconvénients de chaque méthode d’envoi d’argent
illustrée par les images de la page précédente.

Quelles questions poser à un opérateur de transfert de fonds ?
Voici quelques idées :

Avantages et inconvénients des opérateurs de transfert de fonds
Avantages

Questions à poser à un opérateur formel de transfert de fonds

Inconvénients

Formel

• Comment puis-je envoyer de l’argent à un proche ?
• Quels formulaires dois-je remplir pour envoyer de l’argent ?
• Quels formulaires doit remplir la personne qui reçoit mon argent ?
• Quelle pièce d’identité est nécessaire pour envoyer de l’argent ?
• Quelle pièce d’identité est nécessaire pour recevoir de l’argent ?
• Ai-je besoin de disposer d’un compte bancaire dans votre banque afin d’envoyer de l’argent ?
• Combien de temps cela prend-il pour que le récepteur obtienne l’argent ?
• Combien coûte un transfert ?
• Est-ce que le récepteur obtient le montant total que j’envoie ou va-t-il payer des frais

Informel

ENVOYER DE L’ARGENT EN ÉTANT FUTÉ !

ENVOYER DE L’ARGENT EN ÉTANT FUTÉ !

Opérateur de transfert

supplémentaires à la réception ?

Les opérateurs de transfert formels sont les institutions dont
l’entreprise est reconnue par l’État (enregistrée au registre du
commerce) et dont les activités s’exercent dans le cadre de la loi.
Les opérateurs de transfert informels sont les opérateurs « non officiels »,
qui n’ont pas d’existence reconnue légalement pour exercer des activités financières de
transfert d’argent.

• Comment puis-je vérifier si le récepteur a bien reçu les fonds ?
• Puis-je annuler ou modifier mon transfert ?
• Quel taux de change est utilisé dans la conversion de mes fonds dans la monnaie de mon pays
d’origine ?

• Si j’envoie de l’argent en euros, en quelle monnaie le récepteur touchera-t-il mon argent ?
• Dois-je venir en personne à la banque ou existe-t-il un service à distance pour transférer l’argent
(Internet, courriers...) ?

• Avez-vous des succursales ou des agents de votre banque situés à _____________ (lieu de
Quel que soit l’opérateur, formel ou informel, que l’on choisit pour faire un transfert d’argent, les critères
à prendre en considération pour choisir un mode de transfert sont, notamment,les suivants :

résidence des proches à qui je veux envoyer de l’argent) ?

• coût de l’envoi (payés par l’envoyeur)
• commission de change (d’une monnaie à une autre)
• coût de réception (payés par celui qui reçoit le transfert)
• proximité géographique (pour celui qui envoie et celui qui reçoit)
• sécurité
• rapidité

60

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

61

F

G

Encadré personnel
Par rapport à ma situation personnelle, il est plus intéressant pour moi d’envoyer de l’argent
avec ….............. (donnez la méthode d’envoi) parce que

ENVOYER DE L’ARGENT EN ÉTANT FUTÉ !

2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE MUTUELLES ET ASSURANCES

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE
MUTUELLES ET ASSURANCES

1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• Il est important de bien connaître la procédure de transfert de fonds (pièces à fournir, coûts,
réseau de l’opérateur...).

• Il existe quatre modalités de transfert d’argent : espèces à espèces, compte à espèces, espèces à

G.1

Je sais ce qu’est une assurance

G.2

Je pense que j’ai besoin d’une assurance. Si oui, pourquoi ?

Oui

Non

compte ou compte à compte.
..............................................................................................

• Choisir sa modalité de transfert en fonction de sa situation et de celle de la personne à qui l’on envoie et choisir l’opérateur de transfert (coût de l’envoi, commission de change, coût de réception,
proximité géographique...) permet de prendre la décision la mieux adaptée à nos besoins.

• Sécurise tes envois, préfère les voies formelles et facilite le retrait à tes proches !

G.3

J’ai une assurance. Si oui, pour se protéger contre quel risque ?

..............................................................................................
G.4

Comment et pourquoi avez-vous choisi votre assurance ?
Proximité
Imposé par l’employeur
Conseillé par un ami

62

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Commodités d’ouverture de compte
Autre, préciser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.......................................

G.5

Je sais à qui m’adresser et quels papiers fournir pour
obtenir une compensation de mon assurance.

Oui

Non

G.6

J’ai déjà obtenu de l’argent de mon assureur quand
j’ai eu un problème (contre lequel j’étais assuré).

Oui

Non

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

63

G

G

Ittou

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE MUTUELLES ET ASSURANCES

*Le vol, la mort du bétail pour les éleveurs, la sécheresse pour les agriculteurs, les catastrophes naturelles, le chômage, la
mort, la maladie, le handicap, ,…)

Un risque est un danger, plus ou moins prévisible, qui peut
avoir des conséquences négatives pour nous.
Le principe de l’assurance est de prévoir à l’avance qu’on risque
quelque chose (un accident, une maladie, un vol…), et de mettre de l’argent de côté pour
recevoir une compensation le jour où cet événement se produira.
L’assurance est une forme de protection pour toute personne ayant souscrit un contrat
sous la forme de compensations monétaires à la suite d’un accident ou de tout événement
couvert par l’assurance.
Exemple : Quand on a une voiture, on doit prendre un contrat d’assurance pour qu’en cas
d’accident, l’assurance paye les réparations.
Une assurance mutuelle est une société d’assurance, à but non lucratif, qui est la propriété
collective de ses membres et qui agit dans leur meilleur intérêt.
La compagnie d’assurance est une entreprise fournissant des services d’assurance. La
compagnie d’assurance cherche à générer des bénéfices.

64

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

65

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE MUTUELLES ET ASSURANCES

De quelle manière l’accident a affecté Ittou ? Pourquoi ?
.......................................................................................
........................................................................................
Qu’aurait-il pu arriver si Ittou n’avait pas eu d’assurance ? Quels autres moyens existe-t-il
pour se protéger ?
.......................................................................................
........................................................................................
Quels autres types de risques connais-tu qui puissent arriver dans la vie ?*
.......................................................................................
........................................................................................

G

Montant de l’épargne d’urgence = (Revenu mensuel moyen : . . . . . . . . . . . . . ) x 3 = . . . . . . . . . . . . . . .

Relie chaque mot à la bonne définition.

Demande de paiement pour une perte couverte par la police
d’assurance.

Police d’assurance

G

C’est à toi ! Remplis l’exercice ci-dessous :

Ceci est le montant que tu devrais avoir de côté en cas d’urgence. Attention ! Cela peut paraître une
grosse somme mais ne t’inquiète pas, tu peux épargner petit à petit pour faire des économies jusqu’à
atteindre ce montant.

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE MUTUELLES ET ASSURANCES

GÉRER LES RISQUES ET CONNAÎTRE MUTUELLES ET ASSURANCES

N’oublie pas que cette épargne doit être disponible ! Ne la place donc pas dans des comptes
bloqués ou à terme !

Document donné à la personne assurée par la compagnie ou la mutuelle
d’assurance indiquant les termes et conditions du contrat d’assurance.

Prime
Compensations

Personne qui reçoit l’argent de l’assurance quand un risque couvert
survient.

Bénéficiaire

Somme d’argent qu’un détenteur d’une police paye à la compagnie
d’assurance pour activer la police d’assurance et la garder valide.

Réclamation

Carte émise pour le fournisseur d’assurance qui prouve que le détenteur
de la police d’assurance a payé ses primes.

Carte d’assuré

Somme d’argent que la compagnie d’assurance paie soit à la personne
qui présente une réclamation soit à un autre bénéficiaire désigné.

• Les risques sont inhérents à la vie.
Encadré personnel
Quel montant dois-je mettre de côté pour les urgences ?

• Certains risques peuvent être prévenus.
• Il est fondamental de disposer d’une épargne pour faire face à des urgences « mineures » (cf. les
différents types d’urgence) : épargner est une action clé pour réduire sa vulnérabilité.

Pour faire face aux urgences, il est conseillé d’avoir mis de côté l’équivalent de trois fois son revenu
mensuel moyen !

• Pour d’autres types d’urgence, l’épargne personnelle peut ne pas être adéquate : il faut faire appel
à l’assurance.

Fonds d’épargne d’urgence de Loubna, l’amie de Kenza :
600 euros x 3 = 1800 euros

• Me protéger et protéger ma famille : il faut mettre en place des stratégies pour couvrir ces deux
aspects.

Fonds d’épargne d’urgence d’Aziz et de sa famille :
7550 dirhams x 3 = 22 650 dirhams

66

ÉDUCATION FINANCI

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

67

Mohammed : monter une entreprise de développement
informatique à Rabat

DÉFINIR SON PROJET PROFESSIONNEL,
SOCIAL OU PERSONNEL AU MAROC

Aziz : monter sa propre entreprise d’électricien à Rabat
et se marier

Ittou et son mari : faire construire une maison au Maroc
Est-ce que vous avez le soutien de vos proches pour atteindre vos projets ?

1. Connaissez-vous bien !

Ittou et ses nièces au Maroc : créer un spa, juste à côté du
salon de coiffure de ses nièces à Al-Hoceima (équipement
et formation)

Encadré personnel
Qu’aimerais-tu faire au pays ?

• Je souhaiterais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Zineb : monter une entreprise agroalimentaire à
Khouribga (son emploi en Italie est menacé par la crise,
elle pourrait se retrouver au chômage donc elle pense
à rentrer)
Zineb, Abdelkader et leur famille au Maroc : exporter
des produits alimentaires marocains en Italie

• Dans quel secteur ?
.....................................................................................................
.....................................................................................................

Leur famille au Maroc : réparer la maison familiale car
les fenêtres sont mal isolées

• Te connais-tu toi-même ? Quels sont tes qualités et tes défauts ?
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................
.....................................................................................................

• As-tu la formation adéquate pour ton projet ?
.....................................................................................................
.....................................................................................................

• Quelles formations existent pour ton projet ?

Brahim : se mettre à son compte et devenir propriétaire
de la boucherie de son patron
Kenza : développer le travail de l’artisanat dans son village
et diversifier les produits de sa boutique de souvenirs
Kenza et Brahim : préparer leur retraite au Maroc, payer
les études de leurs enfants

.....................................................................................................
.....................................................................................................

• Est-ce que ton projet est adapté à ta région d’origine ou à l’endroit où tu veux travailler ?
.....................................................................................................
.....................................................................................................

68

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Vers quelles institutions marocaines et dans leur pays de résidence nos personnages peuvent-ils se tourner ?
...........................................................................................................
............................................................................................................

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

69

DÉFINIR SON PROJET PROFESSIONNEL, SOCIAL OU PERSONNEL AU MAROC

DÉFINIR SON PROJET PROFESSIONNEL, SOCIAL OU PERSONNEL AU MAROC

H

H

2. Créez votre projet !

Quelques conseils pour discuter de tes objectifs avec ta famille :

• Réfléchis bien à ce que tu veux (et à pourquoi tu le veux) avant d’en parler à ta famille.

H

H

3. Parlez de vos objectifs avec votre famille !

Notes

• N’aie pas peur d’avoir des objectifs différents d’autres personnes de ta famille (des personnes plus âgées,
par exemple).

DÉFINIR SON PROJET PROFESSIONNEL, SOCIAL OU PERSONNEL AU MAROC

DÉFINIR SON PROJET PROFESSIONNEL, SOCIAL OU PERSONNEL AU MAROC

• Trouve-toi des alliés au sein de la famille : des personnes à qui tu auras parlé avant, qui te soutiendront et
qui sont respectées dans la famille.

• Pour parler à ta famille de tes objectifs, choisis bien ton moment : un moment où les personnes sont
disponibles, n’ont pas d’autres obligations...

• Sois sûr de toi quand tu parles de tes objectifs et écoute les opinions des autres sans les interrompre.
• Sois respectueux, agréable et flexible sur ta position.
• S’il y a un désaccord, cherchez ensemble de possibles solutions et des compromis qui profitent à toute
la famille.

Trois choses que j’ai apprises grâce à cette formation :
1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Plus facile
à dire qu’à faire !

N’oublie pas trois conseils pour une
bonne gestion de son argent :

• dépense judicieusement,
• épargne régulièrement,
• investis prudemment.

Oui
mais essayons,
c’est important !
Le temps est notre
allié !

70

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

71

I

I

DOCUMENTS
UTILES ET LEXIQUE

Feuilles de suivi de revenus et de dépenses

SUIVI DES REVENUS

Mon budget
Montant

Revenus

Description du revenu

Montant

(dirhams/euros)

...........................................................................
...........................................................................

........................
........................

Sous-total
Autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Transferts d’argent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

........................
........................
........................

Total Revenus

........................

Dépenses indispensables (besoins)
Gaz, électricité, eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nourriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Transport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Santé/ médicaments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Communication (téléphone) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
............................................................................
............................................................................
............................................................................
............................................................................
Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

........................
........................
........................
........................
........................
........................
........................
........................
........................
........................

Sous-total (besoins)

........................

Dépenses facultatives (envies)
............................................................................
............................................................................
............................................................................
............................................................................
............................................................................
............................................................................

........................
........................
........................
........................
........................
........................

Sous -total (envies)

........................

Total Dépenses

........................

Revenus – dépenses = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Épargne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dont Épargne pour les urgences. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

........................
........................
........................

Dépenses

72

Date

Mon nom :
Mois :
Année :

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

Ma feuille de

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Total des revenus

Ma feuille de

SUIVI DES DÉPENSES
Date

Description de la dépense

Mon nom :
Mois :
Année :

Montant

Prévu
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non

Oui
Oui
Oui
Oui
Oui

Non
Non
Non
Non
Non

Total des dépenses
Total des revenus
Épargne (= Revenus – Dépenses)

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

73

Services d’épargne

Suggestions de questions à poser à un prêteur avant de faire son choix
Faiblesses

• Option la plus sûre
• Discrétion (personne d’autre que le
titulaire du produit d’épargne ne sait
la somme qui est épargnée)
• Tentation du retrait moins forte (facilité
pour repousser les demandes)
• Possibilité de percevoir des intérêts
• Possibilité d’accéder à d’autres
produits financiers, de crédit ou
d’épargne (certificat de dépôt,
compte courant, compte épargne
retraite, crédit…)
• Permet de mieux gérer son argent
• Permet de gagner du temps pour le
paiement des factures

• Faible taux de rémunération
• Le dépôt minimum exigé pour
l’ouverture d’un compte épargne
peut être une barrière
• Obligation de paiement de frais
• Perte de temps dans les files d’attente
à l’intérieur de la banque/IMF
• Processus complexe, peur de se
tromper
• Peu accessibles aux personnes avec
des revenus faibles ou ne sachant ni
lire ni écrire
• Horaires d’ouverture restreints
(fermeture le soir et le week-end)
• Effets d’instabilité économique ou
politique : fermeture des banques
en cas de coup d’État (exemple de la
Guinée-Bissau en 2012), dévaluation...

Formel
• Banque

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

• Poste

Semi-formel
• Darate
• Groupement financier
féminin
• Banque villageoise
• Coopérative de crédit
non déclarée
• CAF (Caisse AutoFinancée)
• Association d’épargne
et de crédit

• Accès facile
• Le fait d’épargner permet souvent
d’accéder à un crédit
• Possibilité de gagner des intérêts
provenant des prêts accordés
• Les règles du groupe sur la fréquence
et le montant des dépôts encouragent
l’épargne
• Discipline
• Renforce la solidarité et le lien social
entre les membres

• Faible garantie
• On n’est pas sûr de toucher des
intérêts sur l’épargne
• Accès limité ou impossible à des prêts
• L’accès à l’épargne ou les retraits sont
soumis à l’approbation du groupe
• Risque qu’un membre ne respecte
pas les règles (par exemple, un
membre disparaît après avoir reçu
l’argent du groupe)
• Selon le degré de formalisation, il
peut ne pas y avoir de possibilités de
recours à la police en cas de problème

• Quels types de prêts existent pour financer quels projets ?
• Quel est le taux d’intérêt ?
• Faut-il apporter des garanties pour obtenir un crédit ?
• Quel est le montant de l’apport personnel, s’il y en a un ?
• A quelle fréquence doivent être payés le remboursement et l’intérêt ?
• Quel est le moment de chaque remboursement ?
• Quelles sont les autres possibilités existantes ?
• Quels sont les frais totaux à payer ?
• Quelles pénalités faut-il payer en cas de retards de remboursement ?
• Où doit-on verser les remboursements ?
• Combien de temps faut-il attendre pour obtenir un prêt et disposer de l’argent ?
• Combien de fois doit-on se rendre à l’institution financière pour finaliser la demande de crédit ?
• Quels documents faut-il fournir au prêteur pour obtenir un crédit ?

Suggestions de questions à se poser ou à poser une institution financière
avant de faire son choix
Caractéristiques à étudier
pour choisir une
institution financière

Questions à poser

Caractéristiques de l’institution financière
Proximité géographique par
rapport au migrant

• Est-ce qu’il existe une succursale de l’institution financière proche de

moi (de ma maison, de mon lieu de travail ou d’un autre lieu pratique
pour moi) ?

• Si j’ai une carte bancaire, existe-t-il un guichet automatique proche de
moi (de ma maison, de mon lieu de travail ou d’un autre lieu pratique
pour moi) ?

Informel
• A domicile (en espèces)
• En nature (or, bijoux,
bétail, terre, maison etc.)
• Dépôt chez un
commerçant
• Confier l’argent à
un proche

74

• Facile d’accès
• Possibilité d’augmentation de la
valeur du bien acquis
• On est obligé de vendre avant de
rentrer dans ses fonds (soumis à la loi
du marché)
• Le proche ou le commerçant est
toujours disponible
• On peut tirer d’autres avantages de
l’épargne en nature : production ou
vente de lait (cas du bétail), utilisation des bijoux lors d’événements
importants...

• Pas sûr : risque de baisse de la valeur
au cours des années, risque de vol, de
maladie ou de mort (dans le cas du
bétail)
• Très exposé à la tentation de dépenser
• Difficile de s’en servir en cas d’urgence (délai de revente...)
• Frais engendrés par l’épargne en
nature : nourriture et soins pour le
bétail, réparations pour une maison...

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

Proximité géographique par
rapport à la famille restée au
pays

• Est-ce qu’il existe une succursale de l’institution financière proche de

Réputation et confiance
dans l’institution financière
(questions à se poser à
soi-même ou à ses proches)

• Est-ce que cette institution financière a une bonne réputation ?
• Que pensent mes proches de cette institution ?
• Est-ce que cette institution financière m’inspire confiance ?
• Est-ce que j’ai déjà entendu parler de problèmes liés à cette institution

ma famille restée au pays (de leur maison, de leur lieu de travail ou
d’un autre lieu pratique pour eux) ?

financière dans la presse ou par des proches ?

• Est-ce que je connais quelqu’un qui a eu un problème avec cette
institution financière ? Lequel ? Comment s’est-il résolu ?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

75

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

Forces

I

I

Avantages et inconvénients des méthodes d’épargne

I

Présence et qualité de
services non-financiers
(formations…)

Questions à poser

• Offrez-vous des services de formation des usagers/membres ?
• Avez-vous des actions de valorisation de l’épargne des migrants (fonds
de codéveloppement…) ?

• Menez-vous des actions humanitaires ?
• Mettez-vous à disposition des clients des conseillers pour la gestion des

Caractéristiques à étudier
pour choisir une
institution financière

Caractéristiques des produits de l’institution financière (ici, exemple de l’épargne)
Accès à l’épargne/flexibilité
des retraits

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

• Offrez-vous des services permettant des actions à distance ?

Qualité du service et du
personnel (temps d’attente,
respect du client, langues
parlées…)

• A déterminer sur place lors de la visite.

• Combien de fois puis-je faire des retraits ?
• Y-a-t-il un montant minimum que je dois retirer ?
• Est-ce que je dois payer des pénalités pour faire des retraits de ce
compte épargne ?

investissements et de vos comptes ?

Possibilité de réaliser des
actions à distance (Internet,
téléphone…)

Questions à poser

I

Caractéristiques à étudier
pour choisir une
institution financière

Commodité et facilité
d’utilisation

• Quels sont les horaires d’ouverture de l’institution financière ?
• Combien de temps l’attente pour qu’un employé s’occupe d’un client
dure-t-elle en moyenne ?

• Existe-t-il un réseau de guichets automatiques dans tout le pays ?
• Est-ce qu’on me prélève des frais si je retire dans un autre guichet

automatique (d’une autre zone géographique, à l’étranger ou d’une
autre institution financière) ?

• Les clients reçoivent-ils les relevés de compte ? Combien de fois et à
quelle fréquence ?

Si besoin, conditions
d’adhésion à l’institution

• Offrez-vous des services de transaction par téléphone et / ou

• Existe-il des conditions d’adhésion à votre institution financière ? Si oui,

électronique ?

lesquelles ?

• A combien s’élève le montant de la cotisation ? Faut-il la verser de
manière hebdomadaire, mensuelle, annuelle... ?

• Quelle est la périodicité des réunions de l’institution ?
• La participation à ces réunions est-elle obligatoire ? Si oui, à quelles

Conditions nécessaires pour
ouvrir un compte épargne

• Quel est le montant minimum d’argent à placer pour ouvrir le compte ?
• Quels sont les documents dont j’ai besoin ?

Sécurité

• Quelle assurance ou quelles garanties existent pour protéger les fonds

sanctions s’expose-t-on si l’on n’assiste pas à une réunion ?

• Quels sont les pouvoirs décisionnaires des membres de l’institution ?
Transparence des prix et
des conditions des services
financiers et qualité de
l’information donnée aux
clients (questions à se poser
à soi-même)

Taux de rémunération

• Est-ce que les prix et les conditions sont affichés dans l’institution
financière ?

• Est-ce que l’institution financière dispose de brochures explicatives

ou d’autres moyens d’information (sites Internet...) ? Si oui, est-ce que
j’ai obtenu toutes les informations dont j’avais besoin en lisant ces
brochures/consultant la documentation ?

• Est-ce que la documentation fournie par l’institution financière est
facilement compréhensible ?

Existence de produits
spécifiques adaptés à mon
statut (étudiant, salarié,
retraité...)

• Existe-t-il des produits ou des services financiers spécifiques pour moi ?

Actions philanthropiques
de l’institution (fonds de
codéveloppement…)

• Votre institution mène-t-elle des actions pour le développement ? Si

Permet d’accéder à d’autres
produits et services financiers
de l’institution financière
Coûts de l’épargne
(frais, pénalités)

Liquidité

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

et services financiers ? Si oui, lesquels ? A un tarif préférentiel ?

• Combien ça coûte ? (Quels frais sont facturés pour les transferts, pour
les retraits dans les guichets automatiques)

• Est-il facile de retirer des fonds du compte? Comment le faire ?
• Est-ce que l’intégralité du montant est disponible ?
• Est-ce qu’il y a des frais à payer si les fonds sont retirés avant une date
déterminée ?

oui, lesquelles ?

• Disposez-vous d’un fonds de codéveloppement pour appuyer les

• Quel est le taux de rémunération de l’épargne ?
• Est-ce que ce taux est comparable à celui d’autres institutions ?
• Quelle est la fréquence de paiement des rémunérations ?
• Comment est calculé le taux de rémunération ?
• Est-ce qu’en achetant un produit financier, j’ai accès à d’autres produits

• Quels sont les frais de gestion du compte épargne ?

(jeune, étudiant, retraité, salarié, femme, entrepreneur...)

migrants dans leurs projets dans leur pays d’origine ?

76

des clients ?

Valeurs éthiques du produit
(finance durable,
environnementale, islamique,
codéveloppement…)

• Est-ce que le produit financier répond à des normes éthiques ?
Lesquelles ?

• Est-ce que le produit est labellisé pour prouver son respect de ces
normes éthiques ?

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

77

Questions à poser à un opérateur formel de transfert de fonds

supplémentaires à la réception ?

• Comment puis-je vérifier si le récepteur a bien reçu les fonds ?
• Puis-je annuler ou modifier mon transfert ?
• Quel taux de change est utilisé dans la conversion de mes fonds dans la monnaie de mon pays
d’origine ?

• Si j’envoie de l’argent en euros, en quelle monnaie le récepteur touchera-t-il mon argent ?
• Dois-je venir en personne à la banque ou existe-t-il un service à distance pour transférer l’argent
(Internet, courriers...) ?

• Avez-vous des succursales ou des agents de votre banque situés à _____________ (lieu de
résidence du membre de la famille à qui je veux envoyer de l’argent) ?

COMPTE OU LIVRET D’ÉPARGNE
Un compte ou un livret d’épargne est un dépôt d’argent à vue (c’est-à-dire qui peut être retiré sans préavis
ni pénalité) dans une institution financière rapportant un intérêt (généralement annuel) et ne permettant
généralement pas d’être utilisé pour faire directement des paiements.
COMPTE D’ÉPARGNE CONTRACTUELLE
Le compte d’épargne contractuelle lie les économies réalisées à l’atteinte d’un projet spécifique. Ce type
de compte peut prévoir que son titulaire s’engage à des versements réguliers et/ou que les fonds soient
bloqués pour une période donnée. Le taux de rémunération est en général fixé à l’avance. On connaît par
exemple les plans d’épargne logement destinés à financer un investissement immobilier.

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

• Comment puis-je envoyer de l’argent à un membre de ma famille ?
• Quels formulaires dois-je remplir pour envoyer de l’argent ?
• Quels formulaires doit remplir la personne qui reçoit mon argent ?
• Quelle pièce d’identité est nécessaire pour envoyer de l’argent ?
• Quelle pièce d’identité est nécessaire pour recevoir de l’argent ?
• Ai-je besoin de disposer d’un compte bancaire dans votre banque afin d’envoyer de l’argent ?
• Combien de temps cela prend-il pour que le récepteur obtienne l’argent ?
• Combien coûte un transfert ?
• Est-ce que le récepteur obtient le montant total que j’envoie ou va-t-il payer des frais

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

I

I

Glossaire

COMPTE ÉPARGNE À TERME
Le principe du compte épargne à terme est de placer une somme pour une période prédéterminée et à
un taux de rémunération connu dès le départ. Un compte à terme suppose de bloquer le montant placé
pendant une période parfois assez longue. Comme il est assez contraignant pour l’épargnant, ce type de
compte offre une rémunération en général plus élevée.
INTÉRÊT
Montant d’argent que l’emprunteur paie au prêteur, en plus du montant du remboursement du prêt, pour
pouvoir utiliser l’argent du prêteur.
PÉNALITÉS
Somme que l’emprunteur aura à payer au prêteur en cas de non remboursement du crédit (par exemple,
saisie de la propriété foncière, d’un véhicule, de l’épargne…)
DURÉE DU PRÊT
Période pendant laquelle l’emprunteur doit utiliser l’argent et le rembourser.
CAPITAL ATTRIBUÉ
Montant du prêt accordé par le prêteur, sans les intérêts.
AVAL OU CAUTION
Personne qui paiera votre prêt en cas de défaillance de votre part. On peut demander à cette personne de
co-signer votre accord de prêt avec le prêteur.
PÉRIODE DE GRÂCE
Période qui commence après la réception d’un prêt et avant le premier paiement.
RÉTRACTATION
Fait d’anéantissement de plein droit du contrat de crédit. Dans certain pays, comme par exemple au
Sénégal, tout contrat commercial n’est véritablement conclu qu’au moment où il prend effet (dans le cas
du crédit, par exemple, quand les fonds sont reçus). Ce délai assure une protection efficace contre les achats
d’impulsion.

78

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

79

I

SURENDETTEMENT
Le surendettement, c’est l’impossibilité pour une personne de faire face à ses dettes personnelles.

CARTE DE RETRAIT ET DE PAIEMENT OU CARTE DE DÉBIT
Une carte de débit permet de faire des transactions bancaires par voie électronique. En plus de l’utiliser pour
retirer de l’argent dans les guichets automatiques, vous pouvez utiliser une carte de débit pour payer les
biens que vous achetez dans de nombreux magasins. Vous devez avoir de l’argent sur votre compte au
moment de l’achat. Le montant de votre achat est déduit de votre compte immédiatement. Vous recevrez
régulièrement un relevé de la banque, indiquant le montant total déduit de votre compte et votre solde.
CARTE DE CRÉDIT
En général, une carte de crédit permet de faire les mêmes transactions qu’une carte de retrait et de
paiement. La grande différence est qu’elle permet, en plus, d’avoir accès à un crédit instantané. C’est-àdire que, si vous n’avez pas d’argent sur votre compte, vous pouvez quand même réaliser un achat dans
un magasin en prenant un crédit auprès de l’institution financière qui vous a vendu la carte de crédit
(institutions financières, magasins de grande distribution...).Selon les termes du contrat d’achat de la
carte de crédit, le montant de votre achat sera déduit de votre compte (en une ou plusieurs fois, à un taux
d’intérêt souvent beaucoup plus élevé que celui des produits de crédit classiques...). Vous recevrez régulièrement
un relevé de l’institution financière qui vous a vendu la carte de crédit, indiquant le montant total déduit
de votre crédit, le montant remboursé et le taux d’intérêt.Attention ! Il arrive très souvent, en français, que
les gens utilisent abusivement le terme de carte de crédit pour parler en réalité de carte de retrait et
de paiement.
BUDGET
Un budget est un outil pour décider, planifier et utiliser au mieux votre argent pour atteindre des
objectifs

OPÉRATEURS FORMELS DE TRANSFERTS DE FONDS
Ces organismes sont réglementés ou supervisés par l’État. Ce type d’opérateur comprend les opérateurs de
transfert d’argent (OTA), les banques commerciales, les IMF, les coopératives et les mutuelles de crédit.
RISQUE
Un risque est un danger, plus ou moins prévisible, qui peut avoir des conséquences négatives pour nous. Un
risque survient quand nous sommes dans une situation qui peut avoir des conséquences dommageables
pour notre personne ou notre famille.

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

CARTE DE RETRAIT
Une carte bancaire de retrait est une carte à puce donnée par votre banque pour retirer de l’argent de votre
compte en l’introduisant dans un appareil appelé Guichet Automatique Bancaire ou distributeur automatique
de billets (souvent abrégé comme GAB). En plus de la possibilité de retrait d’argent, vous pouvez connaître le
solde de votre compte, transférer de l’argent de votre compte à un autre et alimenter votre compte. Certaines
cartes permettent de payer des factures et recharger du crédit sur votre téléphone portable. Chaque banque
possède son propre réseau de GAB mais il est possible de retirer de l’argent à partir de n’importe quel GAB,
qu’il appartienne à votre banque ou pas. Toutefois, votre banque peut vous facturer des frais à chaque fois
que vous utilisez un guichet automatique qui fait partie du réseau d’une autre banque.

I

REMBOURSEMENT ANTICIPÉ
L’emprunteur est toujours libre de rembourser tout ou une partie de sa dette avant l’expiration du contrat.
Néanmoins, il devra sans doute payer des frais de pénalités. Il faut se renseigner avant de prendre le crédit
sur le montant de ces frais.

ASSURANCE
L’assurance est une forme de protection pour toute personne ayant souscrit un contrat sous la forme de
compensations monétaires à la suite d’un accident ou de tout événement couvert par l’assurance.
ASSURANCE MUTUELLE
Une assurance mutuelle est une société d’assurance, à but non lucratif, qui est la propriété collective de ses
membres et qui agit dans leur meilleur intérêt.
COMPAGNIE D’ASSURANCE
Une compagnie d’assurance est une entreprise fournissant des services d’assurance. La compagnie
d’assurance cherche à générer des bénéfices.
POLICE D’ASSURANCE
Document donné à la personne assurée par la compagnie ou la mutuelle d’assurance indiquant les termes
et conditions du contrat d’assurance.
PRIME
Somme d’argent qu’un détenteur d’une police paye à la compagnie d’assurance pour activer la police d’assurance et la garder valide.
COMPENSATION
Somme d’argent que la compagnie d’assurance paie soit à la personne qui présente une réclamation soit à
un autre bénéficiaire désigné.
BÉNÉFICIAIRE
Personne qui reçoit l’argent de l’assurance quand un risque couvert survient.
RÉCLAMATION
Demande de paiement pour une perte couverte par la police d’assurance.
CARTE D’ASSURE
Carte émise pour le fournisseur d’assurance qui prouve que le détenteur de la police d’assurance a payé
ses primes.

OPÉRATEURS INFORMELS DE TRANSFERTS DE FONDS
Ces organismes ne sont pas réglementés ni supervisés par l’État. Ce type d’opérateur comprend les
commerçants, les amis, etc.

80

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

81

I

I

Notes

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

DOCUMENTS UTILES ET LEXIQUE

Notes

82

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

ÉDUCATION FINANCIÈRE DES MAROCAINS RÉSIDENTS À L’ÉTRANGER ET DE LEURS FAMILLES

83

Avec la collaboration du Ministère Chargé des Marocains
Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

Éducation financière

familles
rs
u
le
à
t
e
r
e
g
n
a
tr
É
l’
ins Résidant à
a
c
ro
a
M
x
u
a
e
é
in
st
e
d

http://www.migrationdev.blogspot.com.es/
Projet « Appui et conseil aux Administrations Publiques africaines responsables
des initiatives sur la migration et le développement dans la route migratoire de l’Afrique de l’Ouest »

Projet financé par l’Union européenne et l’Agence Espagnole de Coopération
Internationale pour le Développement (AECID)
En partenariat avec :


Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 1/45
 
Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 2/45
Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 3/45
Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 4/45
Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 5/45
Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf - page 6/45
 




Télécharger le fichier (PDF)


Livret de l'Apprenant.MRE final.pdf (PDF, 11.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


microsoft word etude comportements financiers mre
resume chap6 eco
livret de l apprenant mre final
rapport fdf educfin fiiapp rabatjuin13
microsoft word cr
rapport formation bologne finale

Sur le même sujet..