Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



conférence de presse 8 mars .pdf


Nom original: conférence de presse 8 mars.pdf
Titre: conférence de presse 8 mars
Auteur: Moi

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 10.1.8 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/03/2014 à 12:23, depuis l'adresse IP 90.58.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 404 fois.
Taille du document: 12 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Cette année est un anniversaire pour toutes les femmes : il y a 70 ans, le 21 avril 1944, grâce au
Conseil National de la Résistance, les femmes obtiennent le droit de voter et d'être élues, près d'un
siècle après les hommes. Aujourd'hui sur les 577 députés, 155 seulement sont des députées, et
parfois à quel prix...mais la loi sur la parité, qui continue de faire grincer bien des dents, est
assurément un moyen pour les femmes de prendre désormais toute leur place dans l'exercice du
pouvoir.
Cependant la situation actuelle n'a rien d'enthousiasmant ! 27% en moyenne d'écart de salaires
femmes/hommes, plus encore dans la fonction publique hospitalière ; de manière générale, toutes
les professions fortement féminisées -infirmières, aides-soignantes,sages-femmes,
nourrices,femmes de ménage...-sont fortement dévalorisées d'un point de vue salarial;et que dire des
salaires féminins de l'Aube , parmi les plus bas de France ! quand on ne licencie pas une femme de
retour d'un congé de maternité, parce qu'elle n'ose pas revendiquer ses droits...Cela se voit à
Troyes !
En ce qui concerne le droit à l'avortement, que certains prétendent restreindre , voire supprimer, la
situation en Champagne-Ardenne est précaire:10,9 femmes pour 1000 y ont recours contre 14,3 en
moyenne nationale. Pourquoi ? Parce que les femmes, en grande partie, manquent d'accès aux soins
et que la région et l'Aube en particulier sont des déserts médicaux. Tout le monde ne peut pas se
payer le déplacement pour aller avorter à Paris ou ailleurs. Il est bon de rappeler que 130 centres
d'IVG ont fermé en France sans être remplacés. La loi existe, mais elle devient de plus en plus
difficile à appliquer, faute de moyens publics.
Comment donc expliquer qu'en 2014 les femmes doivent faire encore un parcours du combattant ,
dans leur vie professionnelle,et dans leur vie de femme ; on connaît ces chiffres: 50000 viols
déclarés,bien plus en fait,et une femme qui meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint,
sans compter toutes les violences ordinaires...
Notre société est fondée sur le patriarcat qui a pour fonction de légitimer l'extorsion de travail
gratuit de la part des femmes : il est « naturel » qu'une femme s'occupe des soins aux
personnes,accomplisse les travaux ménagers, mette au monde des enfants avoir son mot à dire...Ces
fonctions, lorsqu'elles deviennent métiers, sont donc « naturellement » dévalorisées car estimées
comme devant être gratuites.
Les attaques récentes contre les prétendus cours sur le genre à l'école montrent bien que le patriarcat
ne veut pas que l'on commence à modifier l'ordre établi, pour le plus grand profit des hommes et du
capitalisme. Comment expliquer autrement la présentation des cérémonies liées à l'entrée dite
« exceptionnelle »( c'est dire la place que l'on accorde aux femmes dans l'Histoire) de deux
résistantes au Panthéon?Cela permet de rappeler que si elles ne furent pas honorées comme les
hommes, les femmes ont pris toute leur part, y compris héroïque, dans ce mouvement, comme en
témoigne à Troyes la méconnue Marguerite Buffard-Flavien, et tant d'autres...
Il faut donc transformer les mentalités, sans quoi rien ne changera et les femmes devront sans cesse
se battre pied à pied pour que leurs droits ne régressent pas. Une bonne initiative serait que Troyes,
comme Reims l'a déjà fait, signe la Charte Européenne pour l'Egalité des Femmes et des Hommes
dans la Vie Locale,qui engage la collectivité locale à prendre publiquement position sur le principe
d'égalité femmes/hommes et à mettre en œuvre sur son territoire les engagements définis dans la
Charte.
Les femmes ont donc à combattre deux fronts d'oppression pour pouvoir s'en émanciper : le
patriarcat, invisible, et le capitalisme, bien visible. Les communistes , à travers leurs élu-e-s,sont en
première ligne à leurs côtés.
Section PCF de Troyes


conférence de presse 8 mars.pdf - page 1/2
conférence de presse 8 mars.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF confe 769 rence de presse 8 mars
Fichier PDF egalite femmes hommes 2014
Fichier PDF la non violence est patriarcale version integrale
Fichier PDF perspectives fc3a9ministes texte fc3a9ministe danoisc2a01995
Fichier PDF fb
Fichier PDF final affiche 8 mars 2014


Sur le même sujet..