Douaniers or not douaniers V 1 .pdf


Nom original: Douaniers or not douaniers_V 1.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice.org 3.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/03/2014 à 20:37, depuis l'adresse IP 109.22.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 391 fois.
Taille du document: 192 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Douaniers or not douaniers ?
Au cours de ces derniers mois, l'intersyndicale douanière a eu l'occasion de constater à quel point l'administration des
douanes est dans le collimateur du gouvernement.
Ce constat est fondé sur des faits irréfutables. En effet, les choix effectués, tout au long de ces vingt dernières
années, souvent sur propositions des hauts responsables de notre administration, ont été défavorables aux
intérêts des citoyens, de la douane et des douaniers :


Ainsi, en 1993, la douane a perdu la TVA intracommunautaire lors de la mise en œuvre du marché unique et
de l'abolition des frontières fiscales. Ce choix a entraîné une explosion de la fraude à la TVA. D'autres
solutions organisationnelles étaient pourtant possibles comme en atteste, par exemple, le modèle allemand.



Plus récemment, la douane a été la "vache à lait" de la vision purement budgétaire des coupes claires
effectuées au sein du Ministère dans le cadre de la RGPP.



Aujourd'hui, avec la MAP, reléguée au simple rang d'administration non prioritaire, la douane va subir une
nouvelle saignée de ses effectifs au titre d'un projet qui n'a de stratégique que la volonté de casser un outil de
travail dont l'utilité économique et sociale n'est pourtant plus à démontrer.



Enfin, dernier exemple en date, le transfert annoncé à la DGFiP de la TVA à l'import et ce, malgré les risques,
unanimement reconnus, d'ouvrir un boulevard à la fraude au carrousel.

Pourquoi un tel mépris à l'encontre de la Douane ? Les trajectoires de carrière et autres parcours
professionnels de la haute Fonction Publique, aux commandes de notre administration, n'y sont peut-être pas
étrangères ? Pour un haut fonctionnaire, un petit passage à la DGDDI, donc dans le périmètre de BERCY, ne
constitue, la plupart de temps, qu'une mobilité qui peut s'avérer utile pour la suite de sa carrière. En d'autres termes,
tous les plus hauts dirigeants qui ont été aux commandes de notre maison ne sont pas des douaniers de "souche". Cela
explique, sans doute, au moins en partie, qu'ils n'aient montré que peu d'ardeur à défendre la douane et les douaniers...
En outre, notre administration est gangrenée par l'absence d'un véritable dialogue social, impliquant concertation et
véritable négociation, tant sur le fond que dans la forme, aboutissant à un rejet quasi systématique des propositions
effectuées par les OS...
Les douaniers sont las de ces méthodes à la hussarde, totalement étrangères à l'idée qu'ils se font d'un dialogue
constructif.
Le malaise qui affecte notre administration est profond. Il puise nombre de ses racines dans la grave crise de
confiance qui oppose ceux qui font leur carrière en douane en exerçant un métier qu'ils connaissent et qu'ils
aiment, et ceux qui, aux commandes, ne sont QUE de passage.

CEUX QUI AIMENT LA DOUANE
ONT RENDEZ-VOUS,
A BERCY, LE 20 MARS 2014
Rendez-vous place de la Nation à partir de midi
Paris, le 10 mars 2014


Aperçu du document Douaniers or not douaniers_V 1.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00229652.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.