Bovary est à Mons .pdf


Nom original: Bovary est à Mons.pdf
Auteur: Leaticia

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/03/2014 à 13:12, depuis l'adresse IP 81.247.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 407 fois.
Taille du document: 295 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


MUSE LITTERAIRE
Par

Geoffroy Grégoire

Bovary est à Mons

Appuyée contre l'un des nombreux piliers de la gare de Mons, Lætitia attendait avec
impatience la venue de son prince charmant, un bel Italien qui disait ne pas être insensible
aux charmes des Indiennes.
La voix métallique de la SNCB, qui annonçait un énième retard, la fit sursauter. Elle en laissa
tomber son Madame Bovary qu'elle ramassa en soupirant. En bonne littéraire, elle n'aimait
pas voir ses livres abîmés. C'était d'ailleurs son amour pour la langue de Molière qui l'avait
poussée à venir jusqu'ici, dans la capitale hennuyère, afin d'y entamer des études en Lettres. Il
lui fallait à tout prix ce diplôme en français-français langue étrangère. Elle avait passé huit
mois à enseigner cette matière en Inde. Et de ces huit mois, elle gardait de bons souvenirs. Ou
presque, car c'était sans compter son ancien compagnon Indien chez qui elle avait habité
pendant un an. Malgré le physique envoûtant de celui-ci et ses beaux yeux bruns, il n'en était
pas moins resté ce genre d'homme frustré qui insupporte tant les femmes. Il s'appelait
Kashinath et il était la raison de son retour en Belgique.
-Lætitia ?
La jeune fille sursauta à nouveau et le roman de Flaubert tomba à nouveau au sol. Cependant,
elle ne le ramassa pas car celui qui venait de l'appeler n'était nul autre que son beau
Méditerranéen dans les bras duquel elle alla immédiatement se jeter.
Tous deux s'échangèrent des mots doux sur le quai. Elle, lui disant qu'elle l'avait attendu avec
impatience et lui, lui murmurant qu'il passerait le restant de sa vie dans les bras d'une
Indienne, que c'était même une promesse. Cela suffit à la charmer et ils s'en allèrent tous les
deux chez lui, main dans la main, tandis que Madame Bovary gisait sur le sol. La jeune
femme en avait complètement oublié son livre !
Celle-ci revint quelques semaines plus tard sur le même quai. Mais c'était un train et non un
homme qu'elle attendait. Comme Kashinath, l'Italien n'avait pas hésité à la tromper... avec une
Indienne, de surcroît ! Impossible donc de lui reprocher de ne pas avoir tenu sa promesse !
Lætitia soupira. Elle en venait maintenant à se demander si l'amour véritable, le vrai, pouvait
réellement exister. Quelle déception !
Ce fut donc dépitée et sans voir l'épave de Madame Bovary (dont elle ne connaîtrait pas la fin
tout de suite) dispersée sur le quai, qu'elle embarqua dans le train.
Inspiré par Lætitia


Aperçu du document Bovary est à Mons.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00231068.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.