Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Enherbement Naturel .pdf



Nom original: Enherbement Naturel.pdf
Titre: Enherbement Naturel
Auteur: Utilisateur

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.3 / GPL Ghostscript 8.54, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/03/2014 à 10:59, depuis l'adresse IP 92.146.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 769 fois.
Taille du document: 40.6 Mo (226 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


109, rue Jean Moulin
B.P. 103
33220 PINEUILH
℡ 05.57.51.08.67
mail : vinivitisbio@wanadoo.fr
Site: www.vinivitisbio.fr

MISE EN PLACE
D’UN ENHERBEMENT NATUREL
CONTRÔLÉ ET CONDUIT
DANS UN VIGNOBLE

Daniel NOEL-FOURNIER
1

Juillet 2011

La réalisation de ce modeste document a été permis par :
*

Les travaux du premier écologiste viticole :
Lenz MOSER
et la traduction magistrale de ses travaux, il y a cinquante ans,
par l’ingénieur
G. THEILLER



Les vignerons qui nous ont fait confiance, et en particulier, notre
ami et voisin, Alain qui après vingt ans de désherbage total a accepté, sur 20 hectares de régénérer ses sols, à l’aide de nos préconisations
Des groupes et ingénieurs qui nous ont appuyés dans notre démarche et qui nous ont autorisés à utiliser leurs travaux :



AGROSCOPE à Changins,
Sylvie DUPARD - Revue Fruits Oubliés,
ITHEC,
CIVL,
MCBD,
Etc.
Et surtout, Micheline, mon épouse et secrétaire particulière, qui a
constitué ce magnifique ouvrage.
Pineuilh le 20 juillet 2011
Daniel NOEL-FOURNIER
Fondateur de Vini Vitis Bio

2

Préambule :

Avant toute décision d’enherbement du vignoble, il est
nécessaire de réfléchir à la mise en place de l’enherbement et a ses
conséquences négatives ou positives pour la vigne.

I - Pourquoi enherber les vignes ?
* Lutter contre l’érosion
* Concurrence de l’herbe en cas d’excès de vigueur,
* Effet de mode,
* Marketing paysager
*
ou
* Compréhension du compagnonnage végétal et de la nécessité de
rupture de la monoculture de la vigne !
II - Avec quelles espèces enherber les vignes ?
Les meilleures espèces seraient les plantes indigènes, adaptées au sol et
au climat. Mais cinquante années d’agrochimie débridée, le désherbage,
souvent total, ont abaissé le potentiel des banques de semences indigènes.

3

III - La botanique à notre secours !
Plusieurs principes à ne pas oublier :
1) - La panspermie : les plantes se déplacent et sont présentes
partout, grâce à leurs semences qui voyagent avec le vent, les hommes,
les animaux, etc.

4

2) La dormance : Les graines ne germeront que si les conditions
climatiques, de composition des sols, de la teneur en eau, correspondent
à sa spécificité. Elles attendront que les conditions soient requises , et
cela pourra prendre plusieurs années (dans les fouilles des pyramides
d’Egypte , des graines de céréales ont été trouvées et ont germées !)
3) L’allélopathie : ce terme désigne la capacité qu’a une plante
d’empêcher les autres de se développer (c’est un phénomène qui est utilisé dans la recherche de produits de bio-contrôle de la végétation) en
émettant des substances enzymatiques qui annihilient la germination des
plantes voisines (ex: la piloselle).

5

IV - Comment évaluer la possibilité de réussir un bon enherbement pour la vigne ?
La mise en place ou la levée de plantes utiles à la vigne et à la structuration du sol nécessite une bonne connaissance du milieu sur lequel on
intervient.
Eviter la précipitation et le semis de mélanges, soi-disant adaptés,
(souvent au portefeuille du viticulteur ! )
V - Etude préalable à l’enherbement
Elle sera réalisée en plusieurs temps :
1ère Phase :
A la véraison des raisins, visite du vignoble, parcelle par parcelle,
et estimation de la vigueur et de l’état de la vigne :
Aoûtement et diamètre des bois,
Signes de blocages minéraux sur le feuillage et sur les raisins.
* Entre le 20 août et le 20 septembre au plus tard :
Semis de l’interligne, un rang sur deux :
Céréales :
« Seigle en sol acide »
« Avoine, orge, blé en sol neutre ou basique à haute densité
100 kg/ha
Si la vigueur de la vigne nous semble très faible, on ajoutera :
* Lupin en sol acide,
* Féveroles en sol neutre ou basique
40 kg/hectare
Si des signes de blocages minéraux (qui seront vérifiés par la teneur des sols en éléments par des analyses de type Hérody) sont présents :
* on ajoutera 10 à 15 kg de Moutarde ou de Colza à l’hectare.
Attention : Ce semis n’est pas destiné a être enfoui au printemps suivant, mais sera broyé ou roulé (Rolofaca).

Différents modèles de Rolofaca

6

Le but étant :
de limiter le développement du chiendent,
de favoriser, sur le mulch produit, la levée des plantes
indigènes (si la banque de semences est suffisante au sol).
A la même époque l’année suivante, le deuxième interligne sera semée
de la même façon.
Ne pas semer conjointement la même année les deux interlignes
afin de ne pas détruire brutalement l’équilibre, souvent précaire existant.
2ÈME Phase:
Fin avril début mai, réaliser un diagnostic botanique sur la parcelle, sur le rang semé (quelles sont les plantes qui ont levé sur le mulch,
par rapport à la flore du rang non semé). C’est la densité d’une plante qui
va déterminer sa signification ; par exemple lorsque l’on a un tapis de
pissenlit (pardon ! de Taraxacum officinalis) cela signifie :
une compaction des sols.
une forte minéralité des sols.

Lors de ces visites on inventorie aussi les plantes présentes dans les
abords et les tournières.
Si les populations présentes de plantes indigènes sont trop faibles ou
ne présentant pas d’intérêt pour la vigne (voir les travaux de Lenz Moser
dans son ouvrage "Un nouveau vignoble" disponible à Vini Vitis Bio) on
sèmera à l’automne un mélange adapté du but recherché.

7

C'est-à-dire un couvert végétal favorable :
* A la structure des sols,
* A la stabilité des sols,
* A l’extraction des minéraux spécifiques du terroir pour obtenir
la meilleure qualité des vins,
* A l’accueil des auxiliaires et pas à celui des insectes
prédateurs (oui, certains font tout le contraire !),
* A l’évaporation de l’eau excédentaire,
* Ou au contraire, à un couvert disparaissant dès les premières
chaleurs pour éviter le stress hydrique,
* A la lutte contre les nématodes et le viroses,
* A l’expression d’un paysage harmonieux, etc.
En aucun cas il ne s’agit pour nous, sous prétexte de mode
écologique mal comprise, d’installer une monoculture dans une
monoculture.
Par exemple dans certaines régions, le semis de fétuque a été
subventionné pour favoriser la structuration et la stabilité des sols. Cela
est exact et vérifiable. Mais la fétuque, graminée puissante, a des effets
allélopathiques comme le chiendent. Comme lui, elle ne meurt jamais,
bloque l’azote des sols à son profit et ne rend rien à la vigne. Comme
pour les humains, une fois notre œuvre accomplie sur cette Terre, les
plantes doivent mourir pour que les minéraux rendus assimilables par les
mycorhises de leur rizosphère, soient utilisables, à leur tour, par
rizosphère de la plante cultivée, ici en l’occurrence

LA VIGNE
Daniel NOEL-FOURNIER

8

PLAN DE TRAVAIL POUR LA MISE
EN PLACE DE L’ENHERBEMENT
DANS LE VIGNOBLE

ANNEE 1 - Visite technique dans le vignoble parcelle par parcelle et
établissement d’un plan de semis.
15/08 - 15/09 : Semis céréales/légumineuses
Un rang sur deux
Printemps suivant : Broyage ou roulage des semis
(Avant gelées printanières)
Avril - Mai : Diagnostic Botanique

ANNEE 2 - Semis légumineuses - céréales
Sur interligne non semé
Eventuellement semis de mélange adapté
sur l’interligne semis Année .1
N.B. : L’alternance ne sera pas systématique, on reviendra sur un semis
alterné de céréales si le chiendent ou les vivaces, représentent plus de
20 % de la surface !

Crédit Photos VVB - Très beau semis de Lupin
9

ANNEXES
1 - Origine des besoins des plantes
2 - La fertilité d’un sol
3 - Défoncement Biologique
4 - Les deux systèmes racinaires
5 - Les Mycorhizes
6 - Les mauvaises herbes décrivent les terroirs
6 Bis - Inventaire floristique
7 - Quelques engrais verts et leurs caractéristiques
8 - Tableau légumineuses
9 - Caractéristiques de certaines graminées
10 - Plantes nématicides
10 bis - Plantes compagnes
11 - Mauvaises herbes et plantes utiles
12 - Fleurs sauvages
13 - Phacélie
14 - Fenugrec
15 - Essai enherbement
16 - Etude implantation
17 - Tableau des plantes Lenz Moser
18 - Enherbement à base d’espèces sauvages
19 - Des plantes au secours des arboriculteurs
20 - Graciles les papillons
21 - Richesses aromatiques
22 - Vignes et Biodiversité
23 - Diagnostic Botanique

10

ORIGINE DES BESOINS DE
LA PLANTE

11

12

13

LA FERTILITÉ
D’UN SOL

14

DÉFONCEMENT
BIOLOGIQUE

15

16

LES DEUX SYSTEMES
DE RACINES

LES MYCORHIZES

17

LES MAUVAISES
HERBES
DECRIVENT LES
TERROIRS

18

19

INVENTAIRE
FLORISTIQUE

20

21

22

23

24

25

QUELQUES ENGRAIS
VERTS ET LEURS
CARACTERISTIQUES

Colza

Vesce

Mélilot

26

Phacélie

27

28

29

TABLEAU
LEGUMINEUSES

CARACTERISTIQUES DE
CERTAINES GRAMINEES

30

PLANTES
NEMATICIDES

31

LES PLANTES
COMPAGNES

Menthe

Tanaisie

32

Romarin

Mélisse

33

34

35

36

MAUVAISES HERBES
ET
PLANTES UTILES

37

38

39

40

LES FLEURS
SAUVAGES

LA PHACELIE

41

FENUGREC

42

ESSAI
ENHERBEMENT

43

44

45

46

47

48

49


Documents similaires


Fichier PDF enherbement naturel
Fichier PDF ta tc post cdaf 20180122 ta tc 5000e 03
Fichier PDF damoy chambertin clos de beze 1122655094
Fichier PDF calendula arvensis gouts rossignol carnets d raymond 2019
Fichier PDF ta tc post cdaf 20180426 ta tc 5000e 01
Fichier PDF mauvaises herbes on vous aime


Sur le même sujet..