Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Undarezette #7 .pdf



Nom original: Undarezette #7.pdf
Titre: Undarezette #7
Auteur: Gi

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Pages / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/04/2014 à 19:59, depuis l'adresse IP 88.124.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 455 fois.
Taille du document: 1.7 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


UR
NDA

Dec. 2013

V2.0

ILLEGAL EDITION #7

EZETTE

ALTER - ECO - VEGETARO - HIP HOP FANZINE

2
EDITO #7

C omme toute bonne surprise, cette nouvelle Unda R. se sera fait attendre. Oups la
voilà !!! Il était temps car après vos interrogations et nombreuses demandes, je me devais
de finaliser cette septième édition avant la fin de l’année. Et oui, déjà 2014 frappe à la
porte, comme le temps passe ...
Toujours dans sa version 2.0 - poins de grands chamboulements pour cette cuvée de fin
d’année. Vous retrouverez donc les valeurs sur qui font de ce fanzine votre lecture de
toilette préférée. Egale à sa ligne éditorialiste, tout y passe, des dernières sorties
musicales aux news alter polit éco hip hop, votre Unda R. reste ouverte sur le monde qui
l’entoure.
En attendant, je ne vais pas m’éterniser plus longtemps. Je vous laisse à votre lecture et
vous souhaite de passer une belle et bonne fête du 31/12.
RDV en 2014.
Gi.

3
Quick News
40 YEARS OF HIP HOP BY KRS ONE
Retrouvez «The Teacher» lors de sa conférence
donnée dans le cadre du festival Hip Hop
d’Amsterdam. KRS One y développe sa vision du
Hip hop et nous délivre quelques précieux secrets
sur l’histoire, la signification et la philosophie du
mouvement.
L'esclavage, l'éducation, la spiritualité,
la culture, la société moderne, la guerre,
l'économie, le hip-hop business et
beaucoup plus ont été discutés lors de
cet événement historique.
Une vidéo 100 % gratuite dans l’esprit
du partage qu’est le Hip Hop.
C’est en anglais et par ici

CONDAMNÉ #889
OBEY THE GIANT
Fiction basée sur les débuts de la vie artistique
de Shepard Fairey et sa campagne «Obey», ce
court métrage de 20 minutes réalisé en 2012
par Julian Marshall est toujours disponible en
ligne (ici) depuis avril 2013 et ce gratuitement.
C’est donc l’histoire d’un jeune «skateur punk»
qui, voulant obtenir sa part de reconnaissance
au-delà de son école d’art, s’attaque à l’image
de l’homme le plus puissant de sa ville.
Comment ? En placardant un énorme poster
du fameux catcheur André Roussinof dit «The
Giant» sur les affiches d’un ancien maire
emblématique en campagne électorale pour la
reconquête de son fauteuil.
Entre possible expulsion de son école et
prison, le jeune Fairey apprendra vite que l’art
peut-être une arme et que la notoriété peutêtre une bénédiction ou une malédiction.
Ce petit film de grande qualité, accompagné
d’une band son à la hauteur, a été visionné sur
la toile par presque 300 000 personnes. Julian
Marshall, fort de son succès, poursuit sa levée
de fond afin de présenter son film dans les
festivals de cinema.
Pour mémoire, Shepard Fairey est l’auteur de
l’affiche «HOPE» mettant en image un célèbre
président états-unien.
De quoi en apprendre un peu plus sur l’un des
artistes urbain les plus célèbre et prolifique du
moment.

Plongez ici dans l’enfer du couloir de la mort avec
ce webdoc original consacré à Roger McGowen condamné à mort #889.
A presque 50 ans dont 27 passés en prison
découvrez la vie et le quotidien de Roger,
personnage à l’humanité débordante.
Roger est un afro états-unien né dans un ghetto de
Huston en 1963. Arrêté en 1986 pour un meurtre
qu’il n’a pas commis, il choisi de protéger son frère
et passera aux aveux après six heures
d'interrogatoire.
Vous vous étonnerez de la suite de son affaire en
visionnant chaque vidéo.
En 2012, Roger a quitté le couloir de la mort de
l’unité Polunsky de Livingston, la justice ayant fini
par reconnaître trop de failles dans son premier
procès. Cependant il est toujours en prison et son
combat continue.
Son histoire fait froid dans le dos car elle n’a rien
d’exceptionnel aux USA. Pour info, depuis 2000, le
gouverneur du Texas a ordonné plus de 200
exécutions. C’est plus que n’importe quel
gouvernement de toute l’histoire états-unienne.

4
Art & Société

Luxe, Mode

& Graffiti
Reco ou Recup ?

T ags ➠ Graffiti ➠ Street Art. Voici l e chem inement artistique et culturel qui s ’est
opé ré c e s der nières décennies sur les mu rs de nos villes, pour le plus gran d
pla isi r de s citadins, curieux de voir l eur environnement bétonné se transformer
sous d es couleur s art-ificielles. Mais voi là, comme tout mouvement culturel, il
arr ive un moment où l’appropriati on et l a digestion se fait par la masse. Vo tre
truc, si singulier au départ, devien t « mai nstream» et perd alors de sa saveur en
ét ant b ie n trop commun ... Le street art n e devrait donc pas échapper à la règle!
Voyez do nc comme la mode s’est em parée de ce mouvement artistique en le
rema nia nt pour se l’approprier. I l su ff it d’ aller faire un tour en boutique pour
croiser ça e t là quelques vêtements ou accessoires affublés de graffitis colorés et
au tres reproductions de personnages in spirés des arts urbains. A l’origine de
ce tte t e ndance, on trouve bien sûr quel ques artistes qui, pour exposer et propager
leur a rt , ont impr imé leurs motifs sur f oul ards et T-shirts. Il n’en fallait pas mo in s
pour q ue l a mode s’empare de cet engouement et propose sous couvert de
gra nde s marques, des collaborat ions pl us tendance les unes que les autres.
Tout es y sont passé, du prêt-à-porter au l uxe. La mode et les arts sont soumis au x
mêmes règ l es de marché, essent iel l emen t guidées par la tendance et depuis
que lques t em ps maintenant, celle-ci est urbaine.
Ma is si vous avez saisi le concept premi er des arts picturales de rue, vous en
convie ndrez qu’on est loin de l’origi ne sau vage, rebelle, illégale et subversive du
mouveme nt ! !! C ’est pour cela que certai ns artistes crient à l’imposture et à la
réc upé ra tion par les nantis du luxe. C’ est l e cas du français KIDULT l’enragé, q ui
ave c d’a utres pur istes martèlent que l e graff iti doit rester dans la rue. C’est donc
sur ce t e rr ain de jeux que ces der niers organisent leur résistance en attaquant le
plus souvent les façades des grandes ensei gnes. De sont côté, un autre français
ZEVS s’attaque directement aux logos des grandes marques dans des coulures
oste nta toire s. Par ces actions, les arti stes cherchent à nous interroger sur le
contrôle de s gr andes marques dans note vi e quotidienne.
C’e st do nc dans ce petit jeux du chat et de la souris que le street art évo lu e
au jourd ’hui . D e l’or igine subversive au x der nières tendances, chacun cherche à y
trouve r son compte. Le plus importan t pour un artiste collaborateur sera de n e
pas perdre son âme en vendant son art au plus offrant. Certains y arrivent et
d’autre s pas. Enfin, pour les purist es, s’associer à une marque relève de la
compro mission et v ous aurez beau argumenter sur le respect la créativité de
l’ar tiste, il ne ser a pas concevable pour ces der niers de faire parti «des vend us».
Ce pe nda nt, on peut imaginer que l a mode se lassera un jour de ces pratiques et
passera à autre chose. C’est un peu le cycle de toutes tendances. Alors viend ra
sureme nt un temps où le street art ret rouvera son essence, avant qu’en 2030 on ne
ressorte de nos malles quelques pi èces vestimentaires tellement «graffiti vintage»
qu’o n se les arracher a à prix d’or.







Aff aire à suivre donc ....

5
Environnement

Pyrotechnique
&
Entrecôte
C ’est

un fait, l’été sonne bien souvent

avec barbecues !
Mais si pour nous, occidentaux, la cuisine au
charbon de bois est associée à notre mode
de vie estivale, il n’en est pas de même pour
la majorité des habitants de notre planète
bleue et un peu verte. Sur le continent
africain par exemple, le bois représente 89%
des sources d’énergie, ce qui pose un
sérieux problème de disponibilité de
ressource pour la population grandissante. Il
en va de même pour toutes les zones du
globe où l’accès au gaz ou à l’électricité est
très largement limité. Ce n’est d’ailleurs pas
de ce côté qu’il faut chercher la solution.
Une solution alternative au charbon de bois
a cependant été découverte dans les années
soixante lors de recherches sur les terres de
l'Amazonie centrale. Il s’agit du charbon vert
autrement appelé aussi charbon de
biomasse ou «  Biochar  ». L’étude de ces
terres beaucoup plus fertiles que la
moyenne avait révélé une composition faite
de l'accumulation des matières organiques
mélangées aux restes de feux produits par
les amérindiens.

Aujourd’hui, le Biochar se fabrique sous
forme de poudre de charbon obtenue par
pyrolyse de déchets végétaux
renouvelables. Cette combustion à 400 – 500
°C en quasi absence d'oxygène permet
d'obtenir un carbone stable comparable à
celui des terras pretas d’Amazonie. Sa
fabrication et sa combustion laissent
échapper beaucoup moins de dioxyde de
carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre
qu’un charbon de bois classique et son
enfouissement enrichit significativement les
sols, bien plus que le processus naturel de
décomposition de type compost.
Tout n’étant pas “vert” non plus, certains
avis scientifiques moins enthousiastes ont
émis des réserves sur le procédé de
fabrication par pyrolyse. Lors de la
combustion, certains composés
a ro m a t i q u e s p o l y c y c l i q u e s t o x i q u e s
pourraient se trouver piégés dans le
charbon vert. La recherche aidant, de
nouveaux procédés de fabrication sont
toujours à l’étude pour améliorer le produit,
notamment la combustion basse
température entre 220 et 260°C.
Qu’il serve à enrichir les sols ou à fournir de
l'énergie brute, le charbon vert reste un
élément à fort potentiel écologique.
Espérons maintenant qu’il puisse devenir un
produit de grande consommation pour le
bien de tous. Là encore, rien n’est moins sûr
quand on voit que Areva a mis la main sur
des brevets technologiques importants.
Qui pourra payer la facture ?

6
Histoire Naturelle

URBEX
Voyage Initiatique
C urieux

par nature, l’Homme n’ en f ini pas de se distraire en explorant s on

en viro nne ment. Les places abandonnées n’échappent donc pas à cette règles,
bie n a u c ontr aire même !!! Ce sont parti culi èrement les lieux oubliés comme les
friche s industr ielles, les anciens hôpit aux ou prisons et autres vielles bâtisses qu i
at tire nt frénétiquement des explorateu rs d’u n autre genre. Voici leurs histoires ...
Inventé da ns les années 90, le terme généri que URBEX vient de la contraction de
Urba n Expl oration (en anglais) qui s’ apparente à l’activité de visite de lieu x
construit s par l’ homme, bien souvent abandonnés et interdit d’accès.
Je vous ent end déjà me dire que tout ça semble illégal !!! Oui et non finalemen t.
L’Urbe x e st certes une activité clandesti ne mais n’est pas non plus 100% illég ale.
En Franc e, par exemple, il y a bien u ne différenciation entre violation de domicile
(punie pa r la loi) et v iolation de propri été privée. Cette der nière située dans un
vide juridique profite fort heureusement à ces Indiana Jones des temps moder nes.
Il f aut c ependant savoir que s’ ils vi si tent des lieux interdits, ces amate urs
d’espac e s ur bain ont adoptés un code de déontologie. La première règle est de n e
jamai s ent rer par effraction. Donc, t el des spéléologues ou des alpinistes, ils
trouve rons toujour s un moyen de pénét rer sans casser. Pas question de fracturer
une p or te o u de briser une vitres.
De uxiè me règle et non des moindres : ne rien toucher, ne rien déplacer, ne rien
dég ra der et sur tout ne rien voler. L’i dée est donc de ne laisser que quelq ues
t r a c e s d e l e u r s p a s s a g e s . P a s q u e s t i o n i c i d e g r a ff i t i s o u a u t re s f o r m e s
d’expre ssions. C es explorateurs re stent di screts et aiment à croire qu’ils sont les
pre mier s à visiter les lieux.
Enf in, troi sième point qui s’apparente plu s au partage et à la mémoire qu’à u n e
règ le , les p hotogr aphies sont fortem ent encouragées. C’est ainsi qu'apparaissen t
sur les sit e s I nter net de ces passionnés quelques magnifiques clichés relevant du
pho to reportage, v oir même d’aspi rati on art istique.
Al or s, si v ous aussi vous vous se nt ez l’ âme d’une explorateur et avant de vou s
lanc er à la recherche du graal vous pouvez déjà vous régaler les pupilles en
visita nt l es nombreux sites des amateu rs du genre. Certains, véritables poètes
pho togra phes, v ous tr ansporteront dans u n autre univers par une porte temporelle
re liant l es époques. Un petit site pour la route ici. Et si vous vous lancez,
rappe le z vous bien ceci : Ne rien prendre à part des photos, ne rien laisser à part d es
tra ces de p as, ne r ien tuer à part l e tem ps. ..

7
Découverte

Musicalité Partagée
U ne

communication universelle !!!

Voilà bie n ce qu’est la musique, n’ est
ce pas ? Et oui, s’ il y a bien un m oyen
de brise r l es bar r ières du langage, c’est
évi de me nt l a mélodie et le partage des
not es.
C’e st d onc ce que s’attache à faire
l’association Son et Handicap au
tra ve rs de ses activités de découverte
de la musique aupr ès de personnes en
si tuation de handicap. Cependant, en
ayant créé un instrument adapté et
adaptable au handicap de chacun,
l’association va beaucoup plus loin
qu’un simple partage d’écoute
music a le . Av ec l’O rgue Sensoriel, tout
le mo nde de vient musicien !!!
La naissance de l’Orgue Sensoriel
relève d ’un constat établi par le père
fondateur de l’association, lui même
fac teur d’o rgue. Plutôt que d’ess ayer
d’adapter l’homme à la machine
pourquoi ne pas faire le contraire et
proposer un instrument pouvant
r é p o n d re a u x g e s t u e l l e s p a r t i c u l i è re s
des per sonnes handicapées.
C’est donc de cette idée qu’est né
l ’ O rg u e S e n s o r i e l , u n i n s t r u m e n t d e
musiq ue informatique et révolutionnaire
qui n’a rie n à envier à l’orgue laser de
Jean Mi che l J ar re.
Un a nima teur prépare un morceau de
musiq ue sur l' ordinateur et branche un
capteur de geste adapté à la personne.

Cette der nière pourra jouer le morceau
en activant le contacteur (en simple
appui ou en pas à pas). Grâce à ses
d i ff é re n t s c a p t e u r s , l ’ O rg u e s ’ a d a p t e
aux personnes et recueille leurs
expressions gestuelles pour les
transformer en sons, offrant ains i la
possibilité de faire de la musique de
m a n i è r e a c t i v e . L’ e n s e m b l e p e u t
fonctionner de manière autonome, en
solo ou avec plusieurs musiciens. L es
capteurs de type "variateurs",
permettent un accès aux gammes et
donc à un domaine plus lié à
l'expression personnelle. Pour une
expérience auditive exceptionnelle, il
p e u t a u s s i ê t r e r e l i é à u n o rg u e à
tuyaux. Grandiose !!!
Les témoignages recueillis (ici ) auprès
du personnel soignant sont unanimes et
sans appels. De l'ordre de l'animation ,
de l'éducation musicale ou du soin,
l’utilisation de cet instrument apporte
un mieux être et une valorisation d es
personnes handicapées par la création
e t l e p l a i s i r d u p a r t a g e . L’ é m o t i o n
musicale révèle les talents des
personnes bien souvent marginalisées.
Grâce à ce partage musical,
l’association a reçu de nombreuses
distinctions mais n’en est pas moin s
toujours partante pour recevoir des
dons. Donc n’hésitez pas et parlez en
autour de vous. Pour que la musiqu e se
partage universellement, l’Orgue
Sensoriel déploie son potentiel.

www.orguesensoriel.com

8
UndaMédia
Sorti en novembre dernier, le 8ième album
d’EMIN∃M est une valeur sûre pour un cadeau.
Salué par la critique, THE MARSHALL
M AT H E R S L P 2 s ’ a n n o n c e c o m m e l a
renaissance du rappeur US le plus doué de sa
génération. Sous les bonnes grâce de Dr Dre et
Rick Rubin, l’artiste se livre à coeur ouvert dans
une débauche de blagues obscènes, de
rebondissements et de sentiments profonds.
L’artiste Sètois Rachid, alias Demi-Portion nous
livre ici son 2ième album intitulé LES HISTOIRES.
Toujours affublé de «lyrics» intelligents loin des
clichés vulgaires du Rap Buisiness, Demi-Portion
fait du bien à nos oreilles bien trop souvent irritées
à l’écoute du «Rap Game». Engagé auprès de son
public, ce rappeur relève franchement le niveau
dans une industrie avide de Bling bling et de
sensationnalisme !

Incontournable.

Concert live qui retrace le projet acoustique de
Rockin’Squat et Cheick Tidiane Seck au Casino
de Paris, ASSASSIN LIVE BAND nous plonge
dans les classiques du groupe repris dans une
dimension 100% expérimentale. Reflétant ainsi
la liberté et l’auto détermination d’assAssin,
inutile d’insister sur la nécessité d’avoir ce
disque de lumière dans sa rapographie. De quoi
patienter en attendant l’album studio 2014.

Sortie en 2010, CONFESSIONS OF AN ECOTERRORIST est un film documentaire de Peter
Jay Brown relatant l’histoire et les coulisse de la
Sea Shepherd Conservation Society. Exerçant un
droit d’ingérence en matière d’écologie et de
conservation de la biodiversité marine, Sea
Shepherd concentre ses actions sur les activités
illégales de pèche. Par leurs actions
spectaculaires, souvent légitimées par la charte
des Nations Unies pour l’environnement, ces
écologistes de l'extrême savent ce qu’est
l’Engagement. Doc choc !!!
Les éditions Flammarion nous proposent
ici un bel ouvrage de vulgarisation, idéal
pour tout amateur d’art urbain. Très
complet, STREET ART - MODE
D’EMPLOI fait vraiment le tour de la
question. Histoire, géographie, sociologie,
tout y est décortiqué. Jérôme Catz,
directeur des espaces d’art Spacejunk et
auteur de ce livre a aussi mis en place
une réflexion croisée entre l’art
contemporain Urbain, les univers du Pop
surréalisme et du Toy design, notamment.
Un bon ouvrage de chevet pour égailler
l’hivers.

Undarezette #7
Décembre 2013
Bi-annuel (ou presque)
aléatoire gratuit sans
publicité.
À distribuer
réseaux.

dans

vos

Ne peut-être vendu.

Crédit photo couverture :
Bxl Street Art, Brussels
Gi, 2012

L’auteur est entièrement
responsable des textes
publiés dans cette édition.
Aucun droits réservés. Toute
reproduction des textes ou
autres est strictement
autorisée et ne sera soumise à
poursuite. L’auteur lui-même
vous encourage à vous
informer et à communiquer.

unda.edition@gmail.com


Documents similaires


Fichier PDF 2010 syllabus de la calotte du cercle psycho v2 0
Fichier PDF le loup dro mois
Fichier PDF saga air algerie redaction version compressee
Fichier PDF webzinetroisiemegeneration2 2
Fichier PDF webzinetroisiemegeneration2 2
Fichier PDF consequences de l inceste et des violences physiques


Sur le même sujet..