le Livre des Laveures Nicolas Flamel .pdf


Aperçu du fichier PDF le-livre-des-laveures-nicolas-flamel.pdf - page 6/53

Page 1 ... 4 5 678 ... 53



Aperçu du document


en icelui mettrez le corps qui est demeuré dans le couloir, et icelui vous broierez avec
un pilon de bois en manière de sauce. Et quand vous verrez qu'il sera comme mol, vous
passerez ce qui pourra passer par le couloir, puis le remettrez au mortier et l'abreuverez
un peu avec l'eau qui soit premièrement passée par le délié cuir que dessus vous ai dit,
et l'abreuverez en manière de rosée, puis le broierez bien fort et l'abreuverez autre fois
de plus en plus, ainsi comme si vous vouliez faire sauce, jusques à tant qu'il soit en
manière d'eau. Toute cette sauce soit passée par le tiers couloir, puis la mettez en ladite
fiole avec toute son eau, et étoupez bien votre fiole de bonne cire confite et la remettez
cuire en bain par trois jours.
La tierce disposition est telle, c'est à savoir que tout en tout vous fassiez ainsi comme
vous avez fait pour la deuxième disposition. En cueillant premièrement la terre morte, et
icelle mettrez à part avec l'autre que dessus avez cueillie. Puis après en passant votre
matière par le couloir moyen, et après en broyant le corps qui est argent vif fixe, et en
abreuvant et mettant cuire, tout ainsi comme il est dit dessus par trois jours. Sachez,
cher ami, que par telles décoctions, imbibitions et broyures, le corps qui est argent vif
fixe moult fort et assubtilise dedans le ventre de mercure non fixe en telle manière que
toute sa viscosité fixe se dissout dedans le mercure non fixe et se rend non fixe. Et est
cette viscosité eau de corps en forme de couleur céleste, ainsi comme je vous montrerai
quand vous œuvrerez. Et est appelée cette eau, feu et soufre, car elle arde et brûle tout
corps ainsi comme expérience vous montrera, et dissout et congèle en humide radical, et
quand le corps est privé de telle humidité, il demeure en poudre subtile discontinue,
ainsi comme apperra après sa calcination. Donc comme telles dissolutions d'eau et
subtiliation de corps soient faites par le bénéfice des dessus dites dispositions, ne
veuillez être paresseux de recommencer et continuer icelles jusqu’à tant que votre
matière soit venue au signe que je vous donnerai qui est tel. Vous prendrez un petit de
corps après son expression, et icelui petit mettrez sur une lame de cuivre ou de fer sur
feu de charbon. Et si vous voyez que le corps se tourne noir, c'est signe de sa nature
qu'il n'est pas assez cuit. Recommencez encore les devant-dites dispositions sur ledit
corps jusqu’à tant que vous le voyiez en forme de terre blanche pâle sans forme
métalline et sans noirceur. Adonc est le corps radical bien lavé par la première laveure.
LA SECONDE LAVEURE
Or s'ensuit la seconde laveure, en plus grande dissolution et subtiliation dudit corps
radical qui est mercure fixe et lunaire. Car sachez que telles subtiliations nous ne
faisons, sinon afin que le mercure fixe subtilié et sec puisse retenir et congeler le
mercure non fixe qui est du tout simple et subtil. Car gros corps en simple, ni simple en
gros jamais bien ne s'ajoutent selon, c'est à savoir si le fixe n'est fait simple comme
l'autre. Et ceci se fait par diverses dispositions et préparations ainsi comme vous verrez
par expérience et degré de chaleur.
La première disposition de la seconde laveure, solution et subtiliation est telle. C'est à
savoir que quand vous aurez essayé du petit que le corps se tourne en terre blanche,
vous prendrez tout le corps et le mettrez en un vaisseau appelé condamphore fait de


Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00235326.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.