idsolaire cuisiniere solaire a concentration.pdf


Aperçu du fichier PDF idsolaire-cuisiniere-solaire-a-concentration.pdf - page 5/42

Page 1...3 4 56742



Aperçu texte


Cela n’est vrai que pour certains types d’appareils. On a développé depuis
1985 des cuisinières à réflecteurs asymétriques (Référence 3 et 4), capables de
capter le Soleil sur leur miroir, pendant que l’opérateur(-trice) se tient à l’ombre
d’un parasol, comme sur la figure ci-dessous, ou plus simplement d’un arbre ou de sa
maison, comme sur la photo de couverture.

« Cela ne doit pas être commode »
Comme les première automobiles, les premières cuisinières solaires étaient en
effet peu pratiques, car on se préoccupait plus des performances que de leur
commodité d’emploi.
C’est ainsi que l’on a vu des inventeurs enflammer fièrement des morceaux de
bois au foyer de leur cuisinière, alors que pour obtenir ces températures inutilement
très élevées, il fallait retoucher constamment le réglage de l’appareil. On a vu ainsi
les grandes paraboles, que le moindre souffle de vent renversait avec leur marmite.
Mais heureusement, depuis le temps ou augustin Mouchot faisait cuire son
pot-au-feu, avec un grand miroir en métal recouvert d’argent (Référence 5), les
progrès réalisés ont permis de rendre les cuisinières solaires beaucoup plus
pratiques. Elles sont même devenues plus commodes que nos cuisinières habituelles
quand il s’agit de cuire en douceur, sans risquer d’avoir à nettoyer les débordements
calcinés.
Je vous invite maintenant à découvrir par vous même cette cuisson « relax »
au moyen de l’appareil que nous allons maintenant décrire.

5