leçon afp.3.pdf


Aperçu du fichier PDF lecon-afp-3.pdf

Page 1...3 4 56732




Aperçu texte


 

è Pour que des couleurs s’enrichissent harmonieusement, il faut qu’elles soient
complémentaires, c’est-à-dire que chacune compense le manque de l’autre, qu’elles se
renforcent mutuellement et se mettent en valeur ensemble, chacune des couleurs fait donc
ressortir l’autre.
Sur le cercle chromatique, chaque couleur se trouve à l’opposé de sa couleur
complémentaire :

Par exemple : à l’opposé du bleu, on trouve le jaune et à l’opposé du rouge on trouve le vert.
è On parle également de couleurs complémentaires lorsqu’il existe un contraste entre une
couleur chaude et une couleur froide.
Le contraste de chaud-froid :
Ce contraste se définit par une différence extrême entre couleurs.
Le jaune, l’orange et le rouge sont les couleurs dites les plus « chaudes » tandis que le bleu, le
vert et le turquoise sont les couleurs les plus froides de la palette. Pour réaliser d’autres
mélanges, la distinction se fera en fonction du degré d’ajout de jaune ou de bleu.

Le contraste de couleur en soi :
Il s’agit d’un contraste puissant exprimé par la pureté des couleurs primaires.
à Il existe également d’autres types de
contrastes :
  31