Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



rapport final .pdf



Nom original: rapport final.pdf
Titre: GIRARD
Auteur: krystel

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/05/2014 à 09:18, depuis l'adresse IP 31.39.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 812 fois.
Taille du document: 894 Ko (27 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


INTRODUCTION

Le stage va me permettre de découvrir ce qu’est l’armée.
En effet je veux me destiner à être militaire et plus particulièrement tireur d’élite.
Pour moi l’armée est synonyme de solidarité, de soutien, de camaraderie.
Les militaires doivent être soudés entre eux. Que se soit ici en France ou dans
d’autres pays dans des conditions bien particulières (comme mon père qui est
actuellement au Mali)
J’attends de ce stage qu’il me montre si ce que je pense est fondé.
J’espère aussi avoir l’occasion de visiter l’armurerie.

1

1 PRESENTATION

1.1 Présentation du régiment

Le 4e Régiment du Matériel (4e RMAT) est un régiment de soutien de
l'Armée de Terre désormais implanté sur 3 sites géographiques (Nîmes Saint
Césaire, Nîmes camp des Garrigues et Miramas).
Il est constitué de 40 équipes de réparation avec les moyens commandement,
évacuation et approvisionnement.

La mission du régiment consiste, entre autres, à assurer la maintenance des
véhicules et des matériels des régiments du sud de la France, à apporter un soutien
logistique à d'autres régiments envoyés en opération, à remettre en état des
véhicules du parc de gestion national de l'armée de Terre.

Actuellement 949 personnes composent le régiment, 60 % de militaires et 40 % de
civils.
Personnel militaire : 53 officiers, 260 sous-officiers, 271 militaires du rang. Total
de militaire : 584

Personnel civil : 365

2

2.2 Présentation de la 3ème compagnie

Elle est composée de personnels civils et militaires (81 civils et 16
militaires), la 3ème compagnie se compose de section de commandement de
fonctionnement (SCF) et de 3 sections de maintenance :

- parc de Gestion ( SM.PG) : section située sur le site de Saint Césaire, elle
participe à la remise à hauteur des matériels destinés au parc de gestion, et
selon directive du BMOI, à des opérations de maintenance curatives sur des
matériels PSP à dominante GENIE principalement ;
-

- MultiTechniques (SM.MT) : section située sur le site de Saint Césaire, elle
participe au maintien en service des matériels multitechniques ainsi que des
rechanges réparables filières mécaniques, roues, électrique et bourrellerie ;
-

- Parc d’alerte (SM.PA) : section située sur le site de Miramas, elle assure les
actes d’entretien du parc d’alerte remisé, le stockage des parcs d’alerte et de
gestion ainsi que de matériels d’organisation du terrain.

3

2.3 Présentation de mon tuteur de stage, Monsieur Codou

Cet entretien a permis à mon tuteur de m’en apprendre plus sur son métier de
mécanicien.

Son métier : réparer les différents véhicules de l’armée de terre (partie
mécanique) tels que les VAB*, VBL*, PVP*, VTL*, GBC 180*, …

Sa formation : CAP BEP,
Bac pro,
Stages de spécialisation dans les écoles de l’armée de terre
(certains stages sont de très haut niveau)

Pourquoi ce métier ? C’est un métier qu’il a choisi pour la mécanique en
général et surtout la polyvalence.

Evolution du métier dans le temps : Grâce aux nouvelles technologies et
surtout à l’électronique ce métier évolue en permanence. Du coup la formation est
permanente.

4

1.4 Métiers rencontrés ou représentés lors de votre stage
Un Métier – Une Formation

Nom du métier

Lieu
(lieu du stage ou lors
d’un déplacement

Mécanicien

4ème RMAT

Description

Attrait pour ce
métier
(note de 0 à 5)

Nom du métier :
…………………………………

Parmi ces métiers, choisis-en un, et complète le tableau ci-dessous

Principales tâches

Qualités requises

Nombres
d’heures
hebdomadaires

Avantages du métier

Inconvénients du métier

Salaires

5

2 PLANS

2.1 Plan d’accès au régiment

6

2.3 Plan du régiment

7

2.4 Plan de l’atelier

8

3 Quotidiens dans l’entreprise

3.1 Premier jour : Mon arrivée

Dès mon arrivée, je suis allé me présenter. Mr Codou a commencé par me
montrer l’atelier et à me présenter à tous ces collègues.

Nous avons ensuite commencé le travail. Un VTL avait un problème de freins. Il y
a fallu faire des tests dessus et les régler.

Ensuite je suis allé avec Anthony changer les filtres à air, les filtres à huile, les
filtres à gazole et les filtres de direction hydrostatique (système de refroidissement)
d’un VAB*.

Le temps a passé tellement vite pendant cette matinée que je ne me suis même pas
rendu compte qu’il était midi. Nous sommes donc partis manger avec toute
l’équipe.

Lors de la reprise, avec Mr Codou nous sommes allés dans un autre atelier
pour refaire des tests sur les freins des 6 roues du VTL, puis nous sommes repartis
les régler.
Par la suite je suis retourné avec Anthony pour remplir les réservoirs d’huile
moteur (O-1179) du VAB, ainsi que le réservoir du liquide de refroidissement.
La boite à vitesse (automatique) de ce véhicule avait aussi un problème. Il y a fallu
changer le filtre et remettre de l’huile.
Nous avons fini la journée en remplissant les réservoirs de la direction
hydrostatique d’huile (XH-68) puisque nous avions changé les filtres le matin.

9

3.2 Deuxième jour

Nous avons commencé la journée en contrôlant, avec Mr Codou, les fiches
de visite d’un PVP*
C’est un véhicule que je trouve magnifique, je l’aime beaucoup.
Nous avons testé les freins en roulant avec dans le régiment et à l’arrivée dans
l’atelier nous avons ouvert le capot pour regarder que rien ne fuyait. Comme tout
était en ordre, le PVP est retourné au parc de gestion avant d’être renvoyé dans le
régiment d’où il venait
Avec un collègue de Mr Codou, nous avons démantelé une P4*. Le travail de ce
collègue, dont je ne connais pas le nom, est essentiellement de démanteler les P4. Il
lui arrive de les démonter entièrement en 72h. Pour ce travail nous étions 3.

Encore une fois la matinée est passée très vite.
L’après midi, comme Anthony était revenu (il avait été absent le matin), j’ai
pu voir avec lui ce qu’il y avait à faire sur le VAB.
Nous avions déjà fait les niveaux la veille mais ceux-ci sont descendus dans la nuit.
Il y a donc fallu recontrôler et rajouter ce qu’il manquait.
Nous avons donc remis de l’huile moteur et du liquide de refroidissement. C’est un
travail très long car tous ces liquides descendent dans le moteur.
Par la suite nous avons rempli les réservoirs des ponts et des réducteurs du VAB.
En passant à côté des pneus nous nous sommes rendus compte que le pneu avant
gauche avait un trou de 5 centimètres de long environ. Comme il n’y avait pas de
roue disponible (sur ces camions tout doit être changé) Mr Codou en a commandé
4 car les 3 autres étaient abîmés
Comme nous n’avions plus rien à faire sur le VAB, je suis allé voir le
démantèlement de la P4 qui avait bien avancé. Elle était presque entièrement
démontée.

10

11

12

4 en savoir plus
4.1 Les véhicules
4.1.1 Le Véhicule de transport Logistique (VTL)
Description générale
Le véhicule de transport logistique (VTL) est un vecteur logistique à plateau
déposable destiné aux opérations de ravitaillement opérationnel non protégées. Le
plateau du VTL est adapté au transport des conteneurs 20 pieds. Il dispose de 3
sièges en cabine.
Ce véhicule peut tracteur une remorque d’une masse de 5 600 kg, pouvant porter
une charge de 13000 kg, avec un système de plateau identique.
Renseignements numériques






Masse : 11 160 kg (pleins faits, sans plateau).
Longueur : 7,39 m (sans plateau), 8,34 m (avec plateau).
Largeur : 2,50 m.
Hauteur : 2,80 m.
Carburant : 400 l (gasoil).

Performances

13





Autonomie en charge : 700 km (consommation 56l/100).
Vitesse maximum : 80 km/h.
Poids total en charge utile : 26 000 kg.

4.1.2 Le Véhicule de l’Avant Blindé (VAB)
Description générale
Avec le petit véhicule blindé (PVP), le véhicule de l’avant blindé (VAB) équipe
l’escadron de circulation routière. Le VAB est un véhicule de combat blindé à
roue, doté d’une mitrailleuse 7.62 mm, capable de transporter jusqu’à 10 hommes
avec leurs armes et équipements en caisse, en plus du conducteur et du chef de
bord.
Renseignements numériques






Masse : 11 000 kg.
Longueur : 6,05 m.
Largeur : 2,49 m.
Hauteur : 2,06 m en charge.
Carburant : 310 l de gasoil + 4 nourrices de 20 l.

Performances




Autonomie : 1 200 km (consommation 35 l/100).
Vitesse maximum : 90 km/h.
Charge utile : 2 000 kg.

14

4.1.3 Le Petit Véhicule Protégé (PVP)

Description générale
Equipant l’escadron de circulation routière, le PVP est un 4×4 blindé assurant la
protection du personnel, des matériels transportés et du moteur.
Le petit véhicule protégé (PVP) comprend 2 versions de base : une version
« commandement », qui intègre des moyens de commandement du niveau
patrouille et une version « rang », qui offre une capacité d’emport de près d’une
tonne. Son équipage est constitué au maximum de 3 à 4 personnes selon l’emploi.
L’armement principal du PVP est la mitrailleuse 7.62 mm. Ce véhicule est équipé
d’un treuil.
Renseignements numériques






Masse : environ 4 500 kg en ordre de marche.
Longueur : 4,57 m.
Largeur : 2,40 m.
Hauteur : 2,18 m (sans support d’arme).
Carburant : 130 litres (gasoil).

Performances


Autonomie : 750 km (consommation 18 l/100).

15




Vitesse maximum : 90 km/h.
Charge utile : 965 kg.

4.1.4 La P 4
Description générale
La P4 est un véhicule léger à quatre roues motrices produit par Peugeot et utilisé
par l'armée française sous la désignation de Véhicule léger tout-terrain.
Les caractéristiques du véhicule répondent aux contraintes suivantes :



pouvoir transporter 4 personnes avec leur paquetage et un poste radio,
avoir une aptitude à l'aérotransport et au parachutage.

Il existe une version de la P4 pour les forces spéciales. Elle est équipée pour avoir
une grande puissance de feu :
d’une mitrailleuse MIT50 (calibre 12,7 mm) en coaxial
d’une mitrailleuse de type ANF1 (calibre 7,62 mm)
Renseignements numériques :







Moteur : 4 cylindres diesel 70,5 cv
Transmission : boîte manuelle (4AV + 1AR)
Longueur : 4200 /4650 mm
Largeur : 1700 mm
Hauteur : 1800 mm
Poids : 1750 kg

16

4.2 Les armes
Toutes les armes présentées sont celles que j’ai vues pendant ma visite de
l’armurerie
4.2.1 Le FAMAS

Le fusil d'assaut de la manufacture d'armes de Saint-Étienne (FAMAS) modèle F1
est une arme individuelle de combat rapproché polyvalente.
Le FAMAS, est un fusil d'assaut français. En raison de son aspect (faible longueur
et poignée garde main), il fut surnommé « le clairon » par certains militaires
français, bien que cette appellation non réglementaire soit tombée en désuétude. Le
FAMAS permet :



Le tir à balle au coup par coup ou par rafales libres ou limitées jusqu'à 300
m.
Le tir de grenades antichar jusqu'à 75 m en tir tendu et de grenades
antipersonnel jusqu'à 300 m en tir vertical.

Caractéristiques

17

L'éjection des étuis vides s'effectue sur la droite ou sur la gauche suivant la
conformation du tireur. La hausse unique de combat est réglable en hauteur et en
direction. Le porte-oeilleton à volets permet de choisir un dispositif adapté aux
conditions de visibilité. La poignée gardemain, équipée d'une alidade et d'un cran
de mire rabattables, est utilisée pour le tir vertical ou tendu des grenades à fusil.
L'arme est dotée d'un cache-flammes de 22 mm et d'une bague à ressort permettant
le réglage de la portée des grenades. Bipied repliable. Baïonnette.

PERFORMANCES





Portée maximale : 3200 m.
Portée pratique : 300 m.
Pouvoir de perforation : casque toutes armes à 300 m.
H + L : 0,60 m à 200 m.

L'instruction technique du tir au FAMAS s'effectue à l'aide du simulateur
d'instruction technique aux armes légères d'infanterie (SITTAL).
RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES








Calibre : 5,56 mm.
Masse en ordre de combat : 4,2 kg.
Longueur : 0,76 m.
Contenance du magasin : 25 cartouches.
Vitesse initiale du projecteur : 930 m/s.
Cadence de tir : 1000 c/m.
Vitesse pratique de tir : 100 c/m.

MUNITIONS






Cartouche à balle ordinaire.
Cartouche à balle traçante.
Cartouche de lancement sans balle.
Cartouche à balle plastique.
Cartouche d'exercice.

18

4.2.2 Le FRF2

Le fusil à répétition modèle F2 (FRF2) équipe les tireurs d'élite des sections
d'infanterie.

Le FRF2 a succédé au FRF1 mis en service en 1986. Il a fait l'objet d'améliorations
approfondies, tant dans le domaine de la précision que dans celui de la fiabilité, de
la sûreté de fonctionnement, de la durée de vie et de l'ergonomie. L'instruction
technique du tir au FRF2 s'effectue à l'aide du simulateur d'instruction technique
aux armes légères d'infanterie (SITTAL).

ORGANISATION GÉNÉRALE





Arme individuelle tirant coup par coup fonctionnant par ré-armé manuel.
Culasse à verrou fixe, percussion rectiligne.
Poignée pistolet pour gaucher ou droitier, bipied réglable et rabattable.
Fût monobloc en matériau composite.

19

OPTIQUE
La lunette de tir de jour 8X40 modèle F1 remplace progressivement la lunette L806
en service. Cette lunette permet de prendre en compte avec justesse et précision
une cible jusqu'à une distance de 800 mètres. Elle peut être équipée de filtres laser
amovibles. Pour le tir de nuit, l'arme peut être équipée d'une lunette à
intensification de lumière OB50 ou OB25.

Caractéristiques






Calibre : 7,62 mm N.
Masse en ordre de combat : 5,3 kg.
Longueur : 1,2 m.
Contenance du magasin : 10 cartouches.
Vitesse initiale du projectile : 915 m/s.

PERFORMANCES



Portée pratique : 800 m.
H + L : 0,40 m à 600 m.

MUNITIONS




Cartouche à balle ordinaire.
Cartouche à balle perforante modèle F2 (dite PPI).
Cartouche à balle traçante.

20

4.2.3 Le PGM

Le fusil de précision de 12,7 mm, de marque PGM, est muni d'une béquille
articulée et d'un bipied.
Il est équipé d'un frein de bouche, d'un appui-joue et d'un chargeur de sept
cartouches. Il est livré avec un lunette jour de grossissement 10, graduée de 500 à
1800 mètres, le fusil à répétition PGM cal 12,7 modèle F1 pour tireur d'élite permet
de traiter des objectifs entre 500 et 1800 mètres (personnel jusqu'à 1200 mètres,
véhicules jusqu'à 1800 mètres). L'UC comprend également un collimateur de
réglage SCROME. L'arme complète avec kit est conditionnée dans un sac de
transport portable à dos d'homme.

21

Renseignements numériques :
Longueur du canon : 700 mm
Longueur de la partie rayée : 605 mm
Nombre de rayures : 8
Pas des rayures : 381 mm
Longueur totale de l'arme : 142 mm
Masse de l'arme en ordre de tir : 16,900 kg
Probabilité d'atteinte antipersonnel, cible de 1,40 x 0,50 m :
- 500 m = 0,98,
- 1000 m = 0,94.
Probabilité d'atteinte anti véhicule, cible de 2 x 2 m :
- 1500 m = 0,75,
- 1800 m = 0,60.
Pouvoir de perforation de la munition PF2 sur acier à blindage = 13 mm à une
distance de 725 m.
Pas de restriction à la cadence de tir, seule une surchauffe du tube peut amener à
limiter le nombre de coups (ondes de chaleur devant la lunette).

4.2.4 La Browning M2

La mitrailleuse US de calibre 50 (12,7 mm) est une arme automatique lourde,
capable de traiter des objectifs terrestres (personnels, véhicules faiblement
protégés) ou aériens (hélicoptères, avions à basse altitude).

Elle est en service dans l'armée de Terre en deux versions :



mobile pour montage sur affût trépied US M3 ou sur véhicules,
de tourelle (coaxiale du Leclerc).

22

Elle est approvisionnée par des bandes à maillons métalliques de 105 cartouches.
Caractéristiques numériques
Calibre : 12,7 mm (0,50 inche)
Longueur : 1650 mm
Longueur du canon : 1170 mm
Poids :
- Mitrailleuse seule : 37 kg
- Canon : 12,300 kg
- Affût M3 : 23 kg
- Bande de 105 cartouches : 13,650 kg
Portée pratique :
- objectif terrestre : 1200 m
- objectif aérien : 900 m
Vitesse pratique de tir : 150 c/mn
Perforation : 20 mm d'acier à 400 m

4.2.5 La FN MINIMI

La FN Minimi (Mini-mitrailleuse) est une mitrailleuse légère conçue par la
fabrique nationale de HERSTAL en Belgique (FN HERSTAL) dans les années
1970. Cette mitrailleuse est chambrée en 5,56 mm OTAN, plus spécifiquement la
cartouche ss109 ayant été initialement créée pour elle. Cette munition employée
dans les fusils d'assaut est moins puissante et porte donc moins loin que les
munitions généralement utilisées dans les mitrailleuses moyennes mais elle est
aussi moins encombrante et offre donc une arme plus mobile qui peut être maniée
par un homme seul et dotée d'une importante puissance de feu qui lui permet de
procurer un appui efficace, du point de vue défensif et offensif.

23

En conséquence, cette mitrailleuse à emprunt des gaz a été conçue pour appuyer la
FN MAG, non pour la remplacer. L'arme automatique Minimi fournit aux unités
d'infanterie débarquées une capacité de feu antipersonnel supérieure à la portée
pratique d'emploi du FAMAS.
Sa précision, très bonne jusqu'à 600 m, son autonomie en munitions, sa grande
souplesse d'emploi et sa fiabilité augmentent de façon significative la puissance de
feu des groupes de combat d'infanterie débarqués qu'elle équipe.
Caractéristiques










Calibre : 5,56 mm.
Masse de l'arme : 7,1 kg.
Masse du canon complet : 1,06 kg.
Longueur de l'arme crosse déployée : 0,91 m.
Longueur de l'arme crosse rentrée : 0,75 m.
Vitesse initiale du projectile : 960 m/s.
Cadence de tir : 750 à 950 c/min.
Vitesse pratique de tir : 100 c/min.

ORGANISATION GÉNÉRALE







Arme individuelle de neutralisation à tir continu conçue pour le tir à terre.
Arme à culasse calée fonctionnant par emprunt des gaz en un point du canon.
Trois modes d'approvisionnement : bande, chargeur en toile de 100
cartouches ou chargeur de 30 cartouches du M16.
Dotée de deux canons interchangeables, ce qui autorise une utilisation
intensive à cadence rapide.
Nécessaire de nettoyage logé dans le garde-main.

PERFORMANCES



Portée maximale : 2 700 m.
Portée pratique d'emploi : 500 m.
24



Perforation : 10 mm d'acier doux à 240 m.

OPTIQUE
L'arme peut être équipée d'une lunette à intensification de lumière OB50 pour le tir
de nuit.
MUNITIONS




Cartouche à balle ordinaire.
Cartouche à balle traçante.
Cartouche d'exercice.

4.3 Système Félin

Le programme fantassin à équipement et liaisons intégrés (FÉLIN) fait suite à la
nécessité d'une évolution des équipements du fantassin débarqué.

Le programme FÉLIN comprend un ensemble d'études qui permettront d'améliorer
ses capacités dans 5 fonctions essentielles :





Létalité
Survie
Observation et communication
Mobilité
25



Soutien

Caractéristiques
À terme, le système pourrait intégrer les équipements suivants :
Létalité



Pointeur laser ou viseur clair.
Jumelles de vision nocturne à très bas coût.

Survie



Gilet de protection balistique.
Visière pare-éclats.

Observation - Communication



Jumelle de vision nocturne.
Poste de communication intra groupe.

Mobilité


Surveste de combat.

Soutien



Effets d'habillement adaptés à la spécificité de l'infanterie.
Sac à dos compartimenté.

Conclusion

26

Remerciements

27


Documents similaires


Fichier PDF entrainement au combat au pistolet et au revolver
Fichier PDF armement
Fichier PDF drone standard
Fichier PDF td4me2a 2
Fichier PDF serie n 4 de chimie 1
Fichier PDF drone standard 2


Sur le même sujet..