A NOUSla FRANCE.pdf


Aperçu du fichier PDF a-nousla-france.pdf - page 3/52

Page 1 2 34552



Aperçu texte


-5des ministères successifs que nous avons tenus
en laisse et des hommes à nous que nous avons
postés dans l'administration, nos frères ont été
appelés, amenés, casés, pourvus du nécessaire
et du superflu en cette terre de Chanaan, par
vingt et trente mille chaque année.
Le président Loubet et le président Fallières
vivront dans la mémoire d'Israël.
En décembre 1912, l'organe du Judaïsme en
Tunisie publiait, dans sa Partie officielle, cette
expression de notre gratitude:
PARTIE OFFICIELLE

LE PRESIDENT ARMAND FALLIERES
Au moment où notre aimé et vénéré Président de la
République, M. Armand Fallières, son septennat terminé, va rentrer dans le rang et redevenir un simple
mais désormais illustre citoyen de la France républicaine, qu'il nous soit permis, dans cette revue française au premier chef, de le saluer respectueusement.
M. Fallières est un ami du Judaïsme français, et il
a toujours entretenu avec nos coreligionnaires de la
Métropole les relations les plus courtoises.
Lors de sa venue en Tunisie, en 1911, il avait reçu
avec beaucoup de cordialité les diverses délégations
Israélites qui étaient allées lui présenter leurs hommages
déférents. Il eut des paroles de sympathie pour
le loyalisme de nos frères indigènes et pour leur collaboration dévouée à l'oeuvre civilisatrice et émancipatrice de notre chère Patrie.
Rappelons encore que c'est lui qui décora de la
Légion d'honneur notre éminent collaborateur M° Elle

-6Fitoussi, honorant de la sorte, en la personne de notre
délégué, le judaïsme tunisien tout entier.
Nous renouvelons à M. le Président Fallières l'expression de notre plus profond respect et nos meilleurs
souhaits le suivent dans sa retraite.

LE judaïsme tunisien ET NORD- AFRICAIN.