N3 marins orient .pdf


Nom original: N3 marins orient.pdf
Titre: Standard PowerPoint Template
Auteur: Presentation Magazine

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Impress / LibreOffice 4.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/05/2014 à 20:50, depuis l'adresse IP 78.221.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 383 fois.
Taille du document: 295 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


MARINS D’ORIENT
Le journal de la force navale d’extrême orient
Numero 3

Mardi 26 mai

La FNEO en Norvège
De Trondheim
à Narvik.
Aprés l’énorme bataille au
nord de l’irlande, la FNEO
s’est séparée de l’armada
alliée pour gagner les côtes
norvégiennes

la
nouvelle mouture de la
FNEO a pu se faire un peu
la main sur les patrouilles
cotières
et
les
innombrables
convois
allemands.
Malgré
quelques
escarmouches ils ont pu
remonter jusqu’a Narvik,
où aucun navire français
n’avait navigué depuis
avril 1940 avec la “force
Z” du contre amiral
Derrien.

La traque de la
Xe Gespensterlegion.
Alors qu’un destroyer de
reconnaissance
de
la
FNEO s’approchait de
Narvik, il vit 2 U Boot en
surface entre deux ilots
rocheux. Aussitot l’alerte
fut donnée et la flotte se
mit en formation. Le
lendemain
la
traque
commença, à l’ancienne
sans le nouveau poste
radar.
Les
destroyers
ecumèrent le detroit et
c’est
finalement
le
capitaine Guillemin qui
trouva la meute tapie à la
sortie du détroit. Malgré
l’intervention immédiate
de plusieurs destroyers, ils

ne réussirent qu’a couler un
Uboot de type IIb qui reussi
a esquiver un grand nombre
de grenadages avant de
finalement sombrer. Ce
combat acharné permis au
reste de la meute de se
soustraire aux recherches et
de frapper griévement le
destroyer
du
capitaine
Lafontaine qui sombra
rapidement. Alors que le
reste de la FNEO s’appretait
à relancer la chasse sousmarine, la SRV et la 1°RV
se profilèrent à l’horizon,
sonnant la fin de la traque et
le repli vers l’angleterre.
Resté en arrière garde, le
croiseur du capitaine St
Laurent tombera aussi sous
les crocs de la Xe.

Le sacrifice
du Capitaine Morvan !

Suite aux ordres de repli la FNEO
mit le cap vers la haute mer pour
se soustraire aux Uboot et à la
1°RV. Traquée pendant plusieurs
jours elle reussi néanmoins à se
soustraire et à couler un destroyer
allemand trop audacieux grace à
l’assaut de la vedette du capitaine
Morvan qui, à trois reprises toucha
sa cible. Il tombera quelques
heures plus tard sous les obus et
les torpilles allemandes.


Aperçu du document N3 marins orient.pdf - page 1/1

Documents similaires


n3 marins orient
marins d orient num1
marins d orient num1 1
uboot guide tactique vf
guide pour debutant wows
dernier marins d orient


Sur le même sujet..