L histoire france effet papillon liberte appel petit reste.pdf


Aperçu du fichier PDF l-histoire-france-effet-papillon-liberte-appel-petit-reste.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


oppressés et fliqués par le patron, les voisins ou encore l'internet. Les gens étaient heureux
malgré la rigueur des travaux physiques engendrés par l’inexistence de la technologie. Ce passé
était véritablement beau parce que l'innocence et la liberté, deux termes aujourd'hui oubliés,
régnaient en maître. Dès que l'on ouvre un bouquin contemporain, le passé ainsi maquillé
semblait uniquement centré autour de l'Inquisition afin de justifier la haine du Christianisme. Si
on regarde le présent, l'horreur contemporaine est pourtant bien plus insupportable avec ses
massacres, ses camps de concentration, ses charniers, son esclavagisme toléré par les masses
aveuglées, la maltraitance animalière dans les laboratoires, l'épuisement des ressources
naturelles, l'anéantissement de la faune et de la flore. Bien évidemment, il ne faut pas parler du
présent en de tels termes afin de valider l'existence de nos élites politiques et financières, adeptes
de la novlangue. Sans ce bourrage de crâne quotidien effectué par les médias, il y aurait bien
longtemps que ces élites auraient été boutés par les chevaliers adeptes de la loi du plus faible.
À partir du XIIe siècle, avec l’avènement des Templiers et leur système bancaire primitif, des
dérives malheureuses ont commencé à faire vaciller la lumière. L’époque était trop compliquée
pour être résumée en seulement quelques lignes. Ceux qui s’intéressent à l’histoire sauront que
l'ordre des Templiers était devenu particulièrement puissant et indépendant de la royauté et de la
papauté. Leur puissance financière était devenue dangereuse pour le Royaume de France, c’est
à ce titre que le roi Philippe le Bel a demandé le démantèlement de cet ordre. L'histoire de
France dérange et ces faits ont été cachés par ces mêmes élites haineuses du Christianisme.
Cependant, en effectuant des recherches sérieuses, on arrive inévitablement à cette conclusion
chargée de bon sens. On comprendra aisément, dès lors, que les Templiers n’en sont pas restés
là. Il leur était indispensable de venger la mort de leur maître Jacques de Molay. Leur haine de
la royauté et de la papauté est restée intacte jusqu’à nos jours à travers des ordres occultes,
termes qui me dérangent énormément mais qui expriment pourtant cette réalité historique. Ces
sectes ésotériques ont notamment accouché du protestantisme de Martin Luther qui a
logiquement engendré de terribles guerres de religion entre les Catholiques et les protestants.
Cela s'appelle l'histoire de France, elle n'est plus enseignée à l'école contemporaine parce qu'elle
dérange ces élites qui ne cessent de justifier leur maintien au pouvoir. Le reste de l’histoire de
France est tapissé de cette haine du Christianisme. Le siècle des Lumières s'est chargé,
d'ailleurs, de faire tomber notre histoire dans l'oubli en « dépoussiérant le passé ». Les
scientifiques et autres philosophes des lumières sont issus de ces mouvements rebelles à
l’autorité royale. Ces assaillants intellectuels ont fini par triompher au moment de la révolution
française, terrible point de rupture final. L’assassinat légalisé du roi Louis XVI est le symbole
de cette victoire historique pour le malheur du plus grand nombre.
La république française est née. La beauté de l’ancien régime est morte au profit de l’esprit
rationaliste et meurtrier des révolutionnaires. Il semble évident qu'un homme qui assassine
pour ses idéaux n'est certainement pas un enfant de chœur. C’est à ses fruits que l’on se rend
compte que l’arbre de la république a engendré la légalisation des rapines et des meurtres au
cours des siècles suivants son avènement. Les premiers tenants de la république ont érigé, en
valeur primaire, leur violence au sein de l’hymne de la Marseillaise. Le « sang impur » qui
coule dans les sillons de la terre est, au choix, celui des contre-révolutionnaires ou des
aristocrates. Dans les deux cas, cette violence verbale est tout simplement intolérable. Il est
évident qu’un homme de paix ne peut pas chanter un tel hymne qui invite au meurtre de
certains. La révolution française reste un moment sombre de notre histoire et ne peut pas être
acceptée comme une suite logique de la royauté. Des événements politiques ont engendré cette
poussée révolutionnaire qui a autorisé le massacre de millions d’innocents. Même s’il n’est pas
possible de refaire l’histoire, il est bénéfique et même souhaitable de considérer cette révolution
française comme une erreur engendrée par cette même haine tenace découlant du
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014