L histoire france effet papillon liberte appel petit reste.pdf


Aperçu du fichier PDF l-histoire-france-effet-papillon-liberte-appel-petit-reste.pdf - page 7/8

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


confronté au chaos. Ce roi se révélera être un homme de cœur aimant chacun d’entre nous,
quelles que soient nos origines, parce que cet être providentiel suivra les commandements du
Christ qui étreint d’Amour chaque être vivant. Le Christ est le Roi des rois mais surtout le chef
de l’humanité. La conversion à cet amour universel semble inéluctable si l’humanité ne
souhaite pas plonger dans sa propre destruction par la faute des dangereuses élites qui la dirige.
J'aborderai promptement le thème de l’Église Catholique. Depuis 1962, ce n'est plus un secret
pour personne, l’Église s'est faite noyauter de l'intérieur. Les différents papes et notamment
Jean-Paul II ont largement abusé du syncrétisme qui a défiguré le visage de la Religion
traditionnelle. L'ensemble des religions mondiales ont été préférées à la révélation Chrétienne
sous couvert d'ouverture. Les citoyens de l'époque ne s'en sont pas aperçus et pouvaient
difficilement s'en rendre compte, sauf pour quelques êtres éclairés. L’Église Catholique était
chargée de conserver la justesse des révélations du Christianisme avec ses différents trésors
spirituels. Nous en sommes arrivés au point où un Pape laïc, véritable égérie des médias, siège
dans une attitude désinvolte sur le trône papal. Je n'irai pas plus loin dans cette analyse car il
faudrait des centaines de pages pour expliquer le long et douloureux processus de substitution
de l’Église Catholique par des mouvements sectaires particulièrement habiles. J'invite le lecteur
curieux à découvrir les cahiers du regretté Jean Vaquié qui a effectué un formidable travail de
recherche avec une justesse digne d'un horloger. Cet homme inspiré, parti en fin 1992, a laissé
des écrits qui se révèlent indiscutablement porteurs d'une belle vérité. Le lecteur y découvrira
une réalité qui continue de vivre en 2014, ses prédictions s'étant révélées exactes. Le futur risque
d'être mouvementé, il faut s'attendre à voir apparaître dans un temps relativement proche un
Pape épris d'amour pour la Religion Catholique. Il remédiera à la désolation actuelle des
églises. Cela s'inscrit dans une logique évidente si l'on sait que notre civilisation est au bord du
chaos. Ceux qui se sont déchaînés à cause de leur haine viscérale du Christianisme se verront
contraints et forcés de fuir le navire lorsque celui-ci aura pris l'eau. Les rats quittent toujours le
bateau avant qu'il ne soit trop tard. Ce qui semble impossible pour une grande majorité, risque
de les rendre totalement fous de douleur lorsque la crise sociétale, politique, historique et
naturelle secouera la civilisation comme un vulgaire prunier. Dans ces cas-là, les fruits trop
murs ou gâtés tombent malheureusement les premiers et trouvent rarement la force de se
relever.
Aimer son prochain comme soi-même, faire le bien à son ennemi, défendre la veuve et
l’orphelin, s’éloigner du péché, vivre dans la simplicité et dans l’amour de ses parents, faire la
charité aux pauvres, mettre en valeur son prochain, sont des valeurs oubliées. À ce jour, nos
contemporains ont fait le choix de l’égoïsme, du chacun pour soi. Ce comportement engendre
des situations de violences incroyables. La haine prédomine sur les autres sentiments. L’acte
sexuel a remplacé le véritable Amour qui provient du cœur et non pas de la chair. L’Amour est
avant tout un acte de charité et d’empathie pour son prochain. La théorie du genre qui incite nos
enfants à découvrir l’acte sexuel avant l’âge risque d’en faire des êtres troublés, pervertis,
immoraux et surtout soumis à ces élites sans foi ni loi, plus soucieuses de leur propre
rayonnement que du bonheur des autres.
Pour conclure, je pense sincèrement qu’il est temps de retrouver l’intelligence des Anciens en
acceptant d’être profondément Français et surtout de tendre la main aux plus faibles. La
conversion des âmes au Christianisme ne se fera pas dans la violence mais dans la Paix. Une
religion de Paix ne massacre pas les êtres humains et ne piétine pas la Vie. Elle s’impose
naturellement par sa beauté, sa cohésion, sa doctrine, son goût pour la Vie et la Vérité,
simplement parce qu’elle suit le Chemin tracé par le Christ qui est mort pour nous sur la Croix.
Sans cet acte de bravoure éternelle, nous n’aurions jamais été en mesure d’espérer vivre, un
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/06/23/lhistoire-de-france-leffet-papillon-les-notions-de-liberte-lappel-au-petit-reste/

23 juin 2014