Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Procès Deschauffours.pdf


Aperçu du fichier PDF proces-deschauffours.pdf

Page 1 23437

Aperçu texte


était fort content de son ouvrage, luy auroit dit de passer dans son cabinet, où il vouloit le faire dejeuner,
ajoutant laditte complaginante que ledit Henry Hillaire Finet, son fils, n’osant entrer, ledit sieur
Deschauffours lu auroit donné un petit coup sur la joue en riant et auroit dit en le prenant par le bras :
« Entrez donc, petit fripon, vous vous faites prier », et ensuite ledit Finet etant entré dans ledit cabinet ayant
vue sur une our, il y auroit trouvé une dressée, avec une poularde froide, un autre plat, avec plusieurs
bouteilles de vin dessus, et autour de la table etoient assis deux quidams dont l’un etoit vetu d’ettofes de
soye brune et l’autre d’un ras de saint Mor noir ; que ledit quidam vetu d’etoffe de soye brune luy dit alors :
« Entre, mon enfant, et viens t’assoir aupres de moy. » Que ledit Finet, n’ayant pas osé désobéir, se seroit
assis un peu loin dudit quidam vetu d’etoffe de soye brune, lequel quidam l’auroit fait approcher plus pres,
et luy auroit fait donner un verre, qu’il auroit rempli de vin, et en meme temps luy auroit donné un morceau
de la poularde rotie qui etoit sur laditte table ; que ledit Finet, pressé par lesdits quidams, et par ledit sieur
Deschauffours, auroit bû ledit verre de vin et au bout d’un petit demy quart d’heure se seroit senti assoupi, et
enfin sans pouvoir s’en deffendre se seroit endormy en presence desdits quidams ; que ledit Finet s’etant
reveillé sur les midy et demi, près d’une heure, n’auroit plus trouvé personne dans ledit cabinet, et se seroit
trouvé couché par terre, l’habit et les culottes dechirées et pleines de sang ; que s’étang levé et rajusté au
mieux qu’il auroit pu, il avoit frappé à la porte dudit cabiner et auroit appellé ; auquel bruit lesdit sieur
Deschauffours seroit accouru et auroit paru etonné en le voyant si delabré et en desordre, et lui auroit
demandé qui l’avoit mis en cet etat ; que ledit Finet avoit repondu que ledit sieur Deschauffours en devoit
sçavoir plus de nouvelles qu’un autre, puisqu’il avoit toute apparence que c’etoit les deux quidams qui
etoient dedans ledit cabinet qui l’avoient ainsy mis en desordre ; surquoy ledit sieur Deschauffours luy auroit
repondu qu’il avoit tort d’apostropher d’honnetes gens qui venoient chez luy, et qui avoient bien plus lieu de
se plaindre de ses sottises et impertinences, puisque, ajouta ledit Deschauffours, ledit Finet avoit tant qu’il
s’etoit enyvré, et avoit commis cent impertinences, et avoit defait ses culottes en presence de tout le monde,
et son habit, et que luy, voyant cela, avoit fait bien des excuses auxdits quidams, qui seroient sortis en meme
tems, en disant qu’on ne devoit jamais mettre à sa table de petites gens, capables de telles grossieretez ;
ajoutant laditte complaignantes que ledit Finet seroit sorty aussitôt de laditte maison et seroit revenu de chez
elle, en luy racontant tout ce qui s’etoit passé, et les discours dudit sieur Deschauffours ; surquoy elel auroit
prié le sieur Taylor, chirurgien demeurant dans la maison où elle loge, de monter et de voir l’etat où etoit son
fils, qui paroissoit blessé ; lequel sieur Taylor seroit monté, et auroit visité ledit Finet qu’il avoit trouvé
reellement blessé, dont il auroit aussitôt dressé un etat, pour en faire le rapport devant qu il appartiendroit,
etc…
***
Cejourd’huy mardy troisieme jour du mois de juillet, est comparu en presence de nous, David
Edouard Taylor, Chirurgien juré expert reçû à Saint Cosme, lequel nous a declaré que pour obeïr à notre
avertissement à luy apporté hier au soir, il etoit venu pour sçavoir ce que nous desirions de luy ; surquoy
nous luy aurions fait faire lecture de la plainte presentée le jour d’hier par la nommée Anquetil ; apres quoy
nous aurions demandé audit sieur Taylor s’il etoit vray qu’il eut dimanche dernier pensé et appliqué le
premier appareil audit Finet, lequel Taylor, après avoir fait serment de nous dire et declarer la pure et
sinscere verité, nous auroit declaré que, dimanche dernier, sur les deux heures apres midy, il auroit été
mandé pour voir et examiner si le nommé Finet etoit Blessé : surquoy il se seroit transporté dans une
chambre au troisieme etage sur le derriere, dans la maison dont il est le principal locataire, sise Rue des
Mauvais Garçons, fauxbourg saint Germain et auroit trouvé ledit Finet etendu sur un lit, lequel Finet se
seroit plaint d’une grande douleur au derriere, et même tems luy auroit conté tout ce que luy etoit arrivé,
ensuite dequoy ledit Taylor, auroit visité et soigneusement examiné ledit Finet, et auroit retrouvé et reconnu
que ledit Finet avoit l’anus écorché, et qu’il y avoit toute apparence qu’il avoit été violé et connu
charnellement contre nature, surquoy luy, repondant avoit mis sur laditte playe les appareils necessaires, ne
croyant pas au reste ladite paye fort dangereuse…