Procès Deschauffours.pdf


Aperçu du fichier PDF proces-deschauffours.pdf

Page 1...34 35 3637




Aperçu texte


connoissance et ne pouvoit plus parler, ajoutant ledit accusé qu’il avoit menacé ledit garçon de le tuer en cas
qu’il parlât au Chirurgien, et qu’il avoit enlevé ledit garçon pour faire plaisir à un etranger dont il ne sçait
pas le nom.
Qu’il etoit bien vray qu’il avoit engagé le nommé Bizetti à se faire chatrer, quoiqu’il n’eut rellement
aucun mal ; mais que c’etoit le Prince Torelly, italien, qui luy faisoit faire cela, pour emmener avec luy ledit
garçon en Italie, esperant que ledit garçon auroit une belle voix, et s’en suirvroit encore à commettre le
crime de sodomie, auquel ce seigneur est fort adonné ; mais qu’il avoit eté trompé dans une partie de son
esperance attendu que ledit Bizetti s’etoit trouvé n’avoir point de voix.
Que le quidam qui a fait l’operation audit Bizetti est le fils d’un perruquier nommé Gregoire, lequel
Gregoire avoit entendu du bruit sur la montée, ce qui luy avoit fait prendre la fuite, ajoutant ledit accusé que
ledit Gregoire n’etoit point sujet en aucune façon au crime de sodomie, et qu’il luy avoit promis vingt louis
pour cette affaire, mais que s’etant enfuy il n’avoit jamais osé les luy demander.
Que tout ce que luy accusé avoit dit dans son interrogatoire touchant le commerce du nommé Picard
avec laditte veuve Barbet, ditte La Picarde, etoit tres veritable, et que laditte Picard etoit une friponne, et
qu’au reste tout le surplus de sa declaration etoit veritable.
Que le Baron de Troller, qu’elle avoit dit venir chez luy, n’y venoit veritablement que pour la
sodomie.
Que la deposition de Georges Vincent, chirurgien, etoit entierement veritable, aussy bien que celle
d’Ambroise Cosme Vitrey, celle de la nommée Barbe Chappey, femme Le Franc, et de Laurent Le Franc,
son mary.
Qu’il etoit aussy pareillement vray qu’il avoit enlevé ledit Julien Guillois, et l’ayoit donné à l’abbé
Cofratti, italien, qui venoit souvent à l’hôtel de Bourbon, et qui ayant vû ledit garçon avoit promis et donné
audit accusé douze louis pour le luy amener, et ajoutant ledit accusé qu’il avoit sçû que ledit Guillois s‘etoit
sauvé et etoit actuellement à Lyon, chez un marchand de vin qui l’avoit pris pour charité chez luy, que ce
marchand de vin etoit appellé Robert Le Noir, et demeuroit rue Merciere de laditte ville de Lyon, nous
suppliant ledit accusé, pour la decharge de sa conscience, de faire avertir de ce que dessus lesdits Guillois et
sa femme, qui peuvent être inquiets de leur enfant.
Et qu’à l’égard de la déposition du nommé Jerome Jourdain, il etoit bien vray qu’il avoit pris chez
luy et chez beaucoup d’autres des drogues pour adoucir le fondement.
Desquels crimes, cas enormes et destesables, ledit Deschauffours nous a declaré etre contrit et
repentant.
EXTRAIT DES REGISTRES DE LA CHAMBRE SOUVERAINE DE L’ARSENAL
Veu le proces criminel et extraordinaire fait pas nous au nommé Benjamin Deschauffours, homme
sans aveu, accusé de crime de sodomie et peché contre nature, et en vertu de la commission à nous adressée
par sa Majesté portant ordre et commission de juger souverainement et en dernier ressort ledit accusé ;
Vues les proces verbaux d’informations faites à l’encontre dudit accusé, l’interrogatoire par luy subi,
ses reponses, denegations et variations, le recollement dudit accusé et desdits temoins, et les confessions
faites par ledit accusé, et tout considéré ;
Avons declaré et declarons ledit Benjamin Deschauffours, homme sans aveu, bien et duement atteint
et convaincu d’avoir commis et fait commettre le crime de sodomie, pechez contre nature, et autres cas
enormes et detestables enoncez audit proces criminel, pour raison et reparation desquels crimes et cas