N° 88 octobre 2013 .pdf



Nom original: N° 88 octobre 2013.pdf
Auteur: Jean-Louis

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Soda PDF 5, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/06/2014 à 11:48, depuis l'adresse IP 90.21.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 11744 fois.
Taille du document: 44.4 Mo (18 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Octobre 2013
N°88

La Grande Passerelle 5, LGV SEA Infos 5. Couvert G40 Jouef,
Le Y 6200 EPM, Combi West, Marquage UIC des locos ,
Caisse mobile Mani , Photodoc: Caisses mobiles,
mobiles,
La Gare de Pias en HO, Un silo pour un réseau,
Tours: inauguration du tram, Autos Camions

Grande Passerelle 5

Inauguration du Tram

Un silo pour un réseau

La Gare de Pias HO

Le château de Puivert

Et les rubriques
habituelles

Déjà la rentrée, la torpeur
estivale occasionnée par
de fortes chaleurs a perturbé nos activités réduites par définition.
Du côté des gros chantiers, par contre,
cela se poursuit avec le quasi achèvement de la grande passerelle de Poitiers nouvellement dénommée Léon
Blum. Elle sera en service pour la fin
d’année. Egalement avec celui de la
LGV SEA qui se poursuit activement.
Ces deux chantiers sont illustrés dans
ce numéro.
L’enquête publique de la ligne LGV
Poitiers-Limoges est maintenant close
mais, à priori, la réalisation concrète
de celle-ci est sérieusement reportée
et ne figure plus dans les priorités
gouvernementales.
Du côté du modélisme, de nombreuses
nouveautés ont été livrées. Il en est
ainsi de l’autorail X 72500 Jouef, de la
Pacific PLM REE et de nouvelles versions de la CC 6500 Roco.
Le tramway de Tours a été inauguré et
mis en service le 31/8/13.
Ce bulletin qui est le denier de la saison 2013, précédera de peu la tenue de
notre assemblée générale dont la date
vous sera prochainement communiquée. Pour préparer celle-ci, un certain
nombre de cotisations 2013 ne sont
pas rentrées.

Cette
Cette rubrique
rubrique est
est dédiée
dédiée aux
aux événements
événements
ferroviaires
des
départements
ferroviaires des départements de
de notre
notre
environnement
environnement proche:
proche: 16.17.36.37.79.86
16.17.36.37.79.86
16 Cognac
La liaison ferroviaire consistant à assurer un train de conteneurs entre Cognac et Le Havre a repris.
17 Aytré
Alstom procède au montage de nouvelles rames de tramways Citadis destinées au réseau de Dubaï.
17 Bussac-Foret
La locomotive BB 67585 d’un Intercité Quimper-Bordeaux a été victime d’un
incendie le 7 juillet. Le remplacement des BB 67400 par des BB 75000 est de
plus en plus probable.
« Pour une raison non encore déterminée, la locomotive du train Intercité
Quimper-Bordeaux a pris feu, ce dimanche, peu avant 14 heures, alors que le
train se trouvait au sud de la Charente Maritime. Le train était composé de
deux locomotives et de 10 voitures à bord desquelles se trouvaient environ
250 personnes.
Dans l'autre sens, la circulation des trains a également été interrompue. Le
train Bordeaux-Nantes a été arrêté en gare de Saint-Mariens. Il est reparti
peu après 16 H 30. »
17 La Rochelle
L’opérateur fret de proximité (OFP La Rochelle) change de nom. Avec l’entrée
dans son capital du port de Nantes, il devient OFP Atlantique. La traction des
trains reste assuré par ECR. Le nouveau logo comporte un diesel US !
« Un peu moins de trois ans après sa création, OFP La Rochelle, devenue
aujourd'hui OFP Atlantique, reste plus que jamais rentable. Son chiffre d'affaires de 3,3 millions d'Euros en 2012 (pour un résultat net de 108 000 euros)
devrait tourner autour des 5 millions d'euros en 2013 avec un effectif d'une
vingtaine de personnes. La société ambitionne de transporter 350 000 tonnes
de fret cette année contre 250 000 tonnes en 2012.
Ses moyens de traction continuent de lui être mis à disposition par ECR. Au
total, ce sont ainsi six locomotives dont quatre de forte puissance qui sont
utilisées pour assurer des trafics de céréales, d'hydrocarbures, de pâte à
papier et de bouteilles vides. Comme il n'est pas prévu de changer de modèle
d'exploitation à l'avenir, OFP Atlantique n'aura pas besoin d'obtenir son certificat de sécurité, ni de louer des locomotives. »
17 Saintes
Un train de fret assuré en UM de BB 75000 a déraillé suite à la rupture d’un
essieu sur un wagon EX. Le chargement obstruant la voie contiguëe , le trafic
a été interrompu.

Pour ceux concernés, n’attendez pas
votre prochaine venue au club, mettez
votre chèque annuel dans une enveloppe (30 € sans la FFMF, 38 € pour les
souscripteurs cotisation FFMF) et envoyez la au siège au plus tôt, notre trésorier vous en sera gré. Vous remarquerez que la cotisation n’a pas augmenté depuis 1990… Qui peut en dire
autant ?

36 Châteauroux
La machine A1A 68540 de l’AATV superbement restaurée en bleu Arzens a
fait une étape en gare acheminant un train spécial Orléans/Limoges.

Au club, un grand chantier de modélisme HO est en cours, nous y reviendrons plus en détail prochainement. Il
vous sera possible de le découvrir lors
de votre prochaine visite au local.

Suite au déraillement de Brétigny et à l’interruption du trafic Limoges/ParisAusterlitz, un afflux de voyageurs a été constaté sur les TER Limoges/
Poitiers. Cette option avec correspondance par TGV offrant une alternative
aux rares Intercités maintenus et détournés par Vierzon et Nevers.

37 Tours
La première ligne de tramway a été mise en service le 31/8/2013.
86 Loudun
La commune a racheté le silo situé en gare, reste à en connaître le devenir.
Deux projets à l'étude : une gare routière ou une gare-image (projet TVT) ?
86 Poitiers
Le RICM de retour du MALI a procédé aux chargement d’un train pour le
défilé militaire du 14 juillet à Paris (wagons L 31 et H 36, couchettes Corail).
La nouvelle passerelle sera baptisée Léon Blum.

De gros orages ont occasionnés un arrêt total du trafic le samedi 27 juillet
avec une reprise partielle dans l'après midi.

BOITES D ESSIEUX BR

tion, ...) ?

Vu sur le Forum Wagons Passions

Peint en jaune= roulement à rouleaux.

J'ai remarqué sur les wagons de marchandises
anglais, que les couvercles de boites d'essieux
sont souvent peints (souvent jaune, ou rouge, ou
vert, ou blanc), et parfois non peintes : y-a-t-il
une signification particulière (vitesse de circula-

roulement à rouleaux avec trait rouge = graissage au lithium uniquement.

moyen de reconnaitre le proprio du wagon lors
de privatisation sans avoir a repeindre le wagon.
Bleu->Mainline. Puis rouge->EWS. Vert>Freightliner...mais il y a comme toujours des
exceptions.

Noir = huile.

J'espère que ça peut aider

Après c'est selon l'opérateur. C'était au début un

A+

Howard

..

LE MARQUAGE UIC
DES LOCOMOTIVES SNCF
Alors qu’il est utilisé depuis des années à la DB,
par exemple, ou les E
103 avaient été renommée 103103-000000-0 dès le milieu des années 70, ce
n’est que depuis 2012 et
ceci lentement, que l'application est faite sur le
parc de la SNCF.
SNCF.

Rendu obligatoire pour les engins passefrontières, il concerne actuellement une part
importante du parc TGV ainsi que les BB 26000
affectées au secteur Alsace (ces machines se
rendent en Suisse et au Luxembourg).
De construction, les Transilien (Z 50000), les BB
75100 et les Y 9000 en sont munis. Par modifications et ce uniquement sur les faces latérales,
ce sont tout d’abord les BB 7600 puis le parc
AKIEM (Y 8000, BB 75000/75100/75400) qui en
sont revêtus. Chez VFLI, l'application commence
également.
Sur le papier, tout le parc est susceptible de
recevoir cette application. Ce sera long si l’on en
juge à l’état des BB 26000 Carmillon qui sortent
de révision sans cette application.
Les nouveaux marquages se présentent sous la
forme numérique suivante : 92 87 0075018-8 FAKIEM
Le premier chiffre caractérise le type d’engin

90. Tram train
91. locomotives électriques
92.locomotives Diesel
93. TGV
94.Automotrices électriques et bimode
95. Automoteurs Diesels et autorails
96. Remorques d’autorail
98. Locotracteurs

D2R PELLES RAILROUTE
La société :
D2R Sarl ZI Rolach L-5280 SANDWEILER
(Luxembourg) - contact@d2r.lu - Téléphone :
(+352) 26 70 13 30 - Fax : (+352) 26 70 13 40
Créée en juin 2007, la société D2R est spécialisée dans le domaine ferroviaire et plus particulièrement dans le secteur des machines railroute.
Elle a tout d’abord fabriqué et commercialisé
sur toute la France une trentaine de pelles WX
170 PRR toutes agréées SNCF. Puis les nouvelles générations de machines ZX 140 PRR et
ZX 170 PRR ont été élaborées courant 2010.
Ces pelles sont également agréées SNCF mais
sont en cours d'adaptation pour certains pays
européens.

la ZX140 PRR. D’un poids de 18,5 tonnes et
d’une puissance de 90 kW (123 ch), la ZX140
PRR dispose donc de toutes les sécurités ferroviaires nécessaires et est conforme aux exigences rail-route. La principale nouveauté concerne le fait qu’elle est également agréée en
tant que double-cabine, principe qui peut également s’appliquer sur les ZX170 PRR.

La société compte actuellement une dizaine de
Agréée SNCF depuis mai 2010, les pelles
salariés et est basée au Luxembourg, à SandZX170 PRR permettent d’effectuer tous types
weiler.
de travaux ferroviaires. Cette machine, pesant
22 tonnes, est dotée d’un moteur Isuzu d’une
La pelle ZX140 :
puissance de 107 kW (145 ch). Cette machine
Depuis octobre 2010, la société D2R vient répond aux constantes demandes des utilisad’agréer sa nouvelle gamme de pelle rail-route, teurs en matière de travail ferroviaire et d’entretien.
Texte info presse
http://www.d2r.lu/
Le numéro 97 inutilisé servira peut être pour les
probables locomotives bimode dont on commence sérieusement à envisager l’usage.
Les photographies réalisées en juillet 2013 par
Jean-Marie Vaillant et Michel Jacobs illustrent
nos propos.

JOUEF
COUVERT G 40
Ce wagon traditionnel
maintes fois reproduit
en modélisme a constitué, des années 60 aux
années 80, le wagon
standard répertorié EUROP au sein des réseaux. Il bénéficie d’une
nouvelle gravure proposée par Jouef en différentes versions.

A des années lumières de celui reproduit par
Jouef il y a 40 ans, nous avons examiné la référence 6121 qui reproduit le wagon numéroté Gs
40-1 01 87 120 2009-2.
La gravure est fidèle, les frises de bois bienvenues, les marchepieds et rambardes sont fins.
Les volets sont reproduits en position fermée (la
plus courante), ils présentent une teinte brune
vraisemblable. La caisse de cette référence a
subi des retouches de peintures assez convaincantes. Tout au plus pourra-t-on regretter la
symétrie des retouches sur les 2 faces
(économie de caches) mais comme on n’observe qu’une face à la fois, cet artifice peut être
admis. Il serait, du reste, assez simple d’ajouter
des retouches complémentaires.
Sur le dossier du wagon, un rond est figuré. Ce
marquage distinguait les wagons réputés légers,
ce qui dans certaines conditions de charge sur
un train lourd avait pour conséquence un emplacement spécifique dans la composition.
Des mains d’atteleur et un volant de frein à main
complètent ce wagon assez réussi. La dernière
révision du wagon date du 29.09.80 réalisée à
l’atelier
SNCF
ayant
pour
code
VA
(Valenciennes ?).
JOUEF a choisi la difficulté, peut-être pour amener un peu de couleur sur ce wagon brun unifié,
en réalisant une des rares versions à disposer
d’un frein à main. Celui-ci, assez correctement
évoqué, ne dispose malheureusement pas du
support triangulaire caractéristique sur lequel il
est fixé ! Une solution retenue pour réutiliser la
gravure pour d’autres versions. Pour nous, la
solution pourra être la simple dépose de ce volant de frein, sa présence n’étant pas spécifiée
par un quelconque marquage.
Le dessous de châssis est complet et fort détaillé, du Jouef made in China avec sabots de frein
dans le plan des essieux et attelages à élongation avec boîtiers NEM.

Un wagon universel
Présent sur notre réseau en grand nombre, ils

étaient omniprésents d’autant plus que leur exploitation au sein du parc RIV-EUROP permettait d’observer les versions étrangères (CFF,
DB, FS, CFL...). Les wagons Gs 4 –1 SNCF ont
été construits de 1957 à 1962.
Ses chargements étaient multiples : colis, petits
produits manufacturés, bestiaux, munitions,
boissons, groupage des VPCistes tels les 3
Suisses, Quelle, La Redoute, pigeons voyageurs, pièces détachées pour les ateliers SNCF,
linge sale des voitures-couchettes pour les blanchisseries SNCF...

numéros lisibles concernent les wagons 2508-9
et 2509- 9).

Profitons en pour examiner d’autres détails du
modèle réduit :
Les rivets dans les cornières sont reproduits !, le
nombre de planches est correct.
Le volant de frein est bien à 5 branches.
Les lames de ressorts évoquent un wagon chargé.
Les marquages apposés sur le châssis sont
conformes.
Les rambardes et mains-montoires d’extrémités
sont fidèles.
Souvenirs
Jean-Marie Vaillant a bien voulu me confier Tampons, mains d’atteleur et marche-pieds sont
bien évoqués (le métal déployé du marchepieds
quelques souvenirs :
« Le point a surveiller, c’était le déraillement de est figuratif).
la porte. Un incident occasionné par des chocs
aux triages. Plus rarement, des frises défoncées
par des chevaux ! »
L’atelier directeur de la série était Dijon-Périgny
(sigle DP). C’est du reste lui qui réalisera ensuite
les transformation de ces wagons en nouveaux
types spécialisés comme les cochonnières H 09
ou les bovins G 41. Pour ma part, j’ai le souvenir, lors d’une visite au triage de Saint Pierre des
Corps, dans les années 80, de ce train d’équilibre échangé entre réseaux avec un convoi de
plus de 50 couverts !

Des G 40 bois en 2013 ?
Forcement, de nos jours, il en reste peu mais si
au parc de service, ils sont infiniment rares, c’est
sur les chemins de fer touristiques qu’ils subsistent. Une visite à Richelieu, en août 2013, m’a
permis de prendre ces quelques photos de détails sur des wagons certes défraîchis (révisés
en 1980 !) mais encore complets.
Coup de chance, dans une gare légèrement
envahie par les herbes, ils sont là et ce sont des
versions identiques au Jouef avec le fameux
frein à main sur son support triangulaire (les
Les porte-signaux sont d’un type proche.
La plaque de garde et son étrier de fixation en
métal moulé sont présents.
Le levier vide/chargé bien que non peint en
jaune est gravé, il est en position vide contraire
à l’état apparent des ressorts à lames ! Celui du
régime marchandises/voyageurs est esquissé et
non peint, il reste donc dans l’anonymat.
Le toit métallique présente bien l’aspect lisse
que l’on peu observer.
Le ressort qui sert d’arrêtoir au coulissement de
la porte est présent avec la figuration de
quelques spires !
Le marche-pied avec ses 3 supports inclinés en
tubes est conforme.
Dans les marquages sur la caisse, la mention St
UIC est conforme.
Sous le châssis, les équipements présents tels
que cylindre de frein ou barre de liaison des
manettes sont bels et bien présents, il ne
manque que la tige de liaison du frein à main
(encore lui).
Pour un wagon courant, Jouef a, cette fois encore, fait du très beau boulot.

MJ

Combi West
Profitant d'un passage
à Rennes, François a
pu bénéficier d'un point
d'observation idéal
pour assister à un ensemble d'opérations
qui rythment la journée
du centre multimodal
exploité par CombiWest. Voici retranscris
les souvenirs enthousiastes qu'il a bien
voulu nous confier.
la traction il est aussi fait appel à des BB 27000
louées à AKIEM ) C'est alors au tour de 2 stackers (un TEREX et un CALMAR) d'intervenir. Ces
gros chariots sur roues sont plus actifs et plus
réactifs que le grand portique qui n'est plus utilisé actuellement. Les camions sur 4 rangées
attendent d'être admis et dirigés dans le chanLa définition de CombiWest sur son site Internet: tier, c'est ensuite au klaxon que les manœuvres
Partenaire des transporteurs routiers, nous dé- de chargement s'effectuent.
veloppons un réseau de transport combiné économique et performant. Notre but est d’optimiser
le flux logistique des chargeurs.
Le transport combiné est davantage plus qu’une
simple alternative au transport routier : c’est une
évolution logistique permettant des gains économiques tout au long de la chaîne
Opérateur alternatif titulaire d'un certificat de
circulation sur le réseau national, l'opérateur
breton CombiWest exploite une liaison entre la
Bretagne ( Rennes ) et Rhône Alpes ( Mâcon et
Lyon ) et Marseille. Pour la traction il fait appel
actuellement à ECR (2).

Nous sommes à votre écoute afin de développer
des solutions répondant aux besoins spécifiques
de chaque secteur d’activité.

Ce qui ressort de ces observations c'est la présence de caisses récentes , les groupements de
transporteurs ayant investi pour acheminer essentiellement la production des entreprises
agroalimentaires nombreuses en Bretagne.

Présentation
Pour réactiver le report modal rail route le chantier combiné de Rennes (ex CNC) a été réhabilité et des caisses mobiles achetées par un groupement de transporteurs. L'activité se développe
puisqu'une extension récente voit la desserte en
antenne de Château Gontier (53) où un terminal
à été créé dans la cour frêt. Pour la traction
l'opérateur retenu est ECR qui réalise la liaison
avec une E 186. Les mouvements de desserte
et manœuvre sont confiés a COLAS RAIL qui y
a affecté une G 1206 pour la liaison avec Morlaix et une BB 63000 rénovée pour les manœuvres à Rennes.

Une visite à Rennes
C'est la BB 63000 (99 87 9 481 509-7) qui repartit la rame sur 3 des 5 voies du chantier . Ces
voies sont en principe dédiées aux destinations
de Lyon , Miramas et Lyon. La locomotive de
ligne (E 186 304-2 ECR le jour de la visite de
François) reste attelée à l'une des coupes ( Pour

Des wagons modernes et variés
Les wagons utilisés sont modernes et variés on
retrouve, réutilisés, les wagons Sgmmrss WASCOSA dont l'utilisation antérieure concernait la
liaison GEFCO entre Vesoul et Kalunga en Russie! D'autres wagons complètent la rame comme
des Sgnsss 16 AEE et des Sggmrss ITL(1). Une
curiosité locale , la maintenance des wagons
etant effectuée sur site par une équipe de l'atelier wagon établi sur la commune : les ABRF
Notre reportage sera complété par un photodoc
illustrant les principales caisses observées par
François lors de sa visite.

Notre «valeur ajoutée» : réactivité, innovation et

mise en œuvre de solutions adaptées.

Il existe aussi quelques conteneurs classiques
(TEX , CMA , VTG , ...) qui ont retrouvé le rail
avec la réouverture du site ainsi que de petites
caisses mobiles comme celles des Déménageurs Bretons !.

Avec curiosité on observe la présence et la décoration spécifique d'une caisse particulière pour
Entremont (qui à été réalisée pour le 10000
eme voyage), le célèbre fromage et ses meules
étant produit dans la région puis acheminé à
Annecy pour affinage. Il en est de même pour un
fromage italien ( de la Mozarella ! ) sous le nom
de Galbani

Après le balai des déchargements et chargements la 63000 a prélevé 3 wagons et surprise,
c'est la locomotive G 1206 qui est venue les
rechercher pour assurer la desserte du site de
Château Gontier.
Les observations de François se sont arrêtées
là, un bon reportage photo et une satisfaction
partagée celle d'un trafic rétabli. Si vous avez la
curiosité d'utiliser Google Maps vous pourrez
voir en détail la plate forme dans sont état actuel, on y voit même la BB 63000, il est vrai que
le cliché est récent puisque daté de 2013 !

Texte de Michel Jacobs sur des propos recueillis
de François Aupoix avec l'aimable autorisation
L'essentiel des caisses mobiles est de type frigo- du site CombiWest de Rennes. Remerciements
rifique , la variété est de mise avec pas moins de à Mr PINIER et l'ensemble des intervenants du
site de Rennes pour leur accueil.
14 raisons sociales observées:
MCS,GALBANI,DENOUAIL ,LA HAYE,RAIL
(1) les wagons ITL sont loués par WASCOROUTE, BERGERE,MCS
SA
MGE,COMBIWEST,TRANSFER,PRUDHOMME,
(2) La traction viens d’être entièrement
MALHERBE ,STG,SAT,TW ECO en de nomconcédée à COLAS RAIL qui remplace
breuses décorations.
ECR

CAISSE
MOBILE
FRIGORIFIQUE
MANI
Achat coup de cœur
pour la caisse mobile
MANI portée par le wagon LS Model’s de
type KC. C’est exclusivement à elle que nous
allons nous intéresser
dans le cadre de cette
présentation.

puis ceux supérieurs mais néanmoins inférieurs
à 2,60 m. Enfin, à nouveau une lettre pour la
compatibilité wagon. En toutes petites lettres, le
numéro d’agrément puis en fin de ligne la longueur.
Sur la ligne du dessous, une autre série de petits chiffres donne la nationalité, le propriétaire
puis le numéro de la caisse mobile.
Loupe en main, j’ai pu déchiffrer ce qui est porté
sur notre caisse : 60- 586- 0134.

Le wagon est proposé sous la référence 30 301,
il reproduit le wagon Novatrans numéroté 33 87
452 5085-6 et coûte environ 43 €.

Le groupe Thermo King
Ce type de groupe permet de maintenir, si nécessaire, une température constante de – 25 °C
dans une caisse isotherme (surgelés).
Le groupe frigorifique qui équipe la caisse est de
marque américaine THERMO KING. Il est très
fin et reproduit le type SB 111 GLE. Ce sigle est
du reste reproduit en teinte argent. Le poids d’un
tel groupe est de 885 Kg (largeur 1,91 m, hauteur 2,09 m).

Le transporteur MANI
La société MANI, de Cavaillon, n’existe plus.
Elle a été reprise vers l’an 2000 par Norbert
Dentressangle qui, depuis, l’a revendue à la
SOCAFNA. Je n’ai pu trouver plus d’informations.
Cette société était spécialisée dans le transports
de primeurs au départ des différents MIN régionaux (MIN = Marché d’Intérêts Régionaux) dont
celui de Perpignan. La liaison type pour ce type
de caisse concerne soit Paris-Rungis, soit Lille.
Au vu des rares documents consultables, ce
transporteur utilisait des Renault AE.

La caisse mobile
De type frigorifique, équipée d’un groupe, elle
porte le numéro 134. Caisse blanche, un logo
rond avec panier de fruits et la mention « Le
froid pour mieux vous servir ». Le logo MANI est
bicolore rouge et bleu avec la mention 84300
CAVAILLON.
La plaque du constructeur Klege Europ Sainte
Marie est fidèlement apposée et lisible. Ce constructeur est installé à Astaffort dans le Lot et
Garonne, il est spécialisé dans les semis frigorifiques.
La tare de la caisse est de 5 100 kg et sa charge

je n’ai pu déchiffrer le contenu car il est vraiment
Le logo du constructeur est apposé, un T noir en
microscopique (ce texte est inclus ton sur ton
superposition d’un K bleu. On voit sur le dessus
dans un cercle de moins de 2 mm de diamètre)
du groupe une fine grille en métal photomalgré de nombreuses tentatives.
découpé rapportée qui sert de prise d’air pour
La plaque jaune d’identification normalisée de la l’échangeur thermique !
caisse mobile est reproduite et finement impriPar rapport aux modèles qui équipent les semi
mée : S 352 C 341 –96.
routières, notre groupe THERMO KING possède
Le contenu de ces plaques d’identi- un réservoir de carburant avec son tube de remplissage, ce qui lui assure son autonomie lors du
transport ferroviaire (environ 60 heures).
Une tampographie inox figure la palette d’ouverture des capots en polyester, le logement des
compteurs est évoqué par un moulage en creux.
Pour compléter mon étude, je me suis arrêté sur
un centre routier de la RN 10. Les groupes actuels sont bien moins sonores que ceux vus en
Avignon voilà plusieurs années(nouvelles
normes). Cet arrêt a été suivi d’un second chez
un transporteur routier qui possède des caisses
mobiles frigo.
Outre le fait que j’ai ainsi pu ainsi voir de visu les
plaques d’identification, j’ai trouvé un ensemble
Thermo King d’une génération ancienne proche
de celui reproduit. Le réservoir additionnel gris et
la grille inox y sont bien présents, tout au plus la
présence d’indicateurs sous vitre fait elle la différence avec notre modèle HO.
Si vous êtes adepte de sonorisation et accessoirement d’une bonne climatisation des groupes
Thermo King sont en vente sur le marché de
l’occasion !

utile de 26 900 kg.

fication normalisée

Sur la caisse, les renforts de préhension peints Les plaques de codification confirment que les
unités de charges sont conformes aux prescriptions de sécurité imposées pour le transport par
rail et la manutention aux chantiers de transbordement. La plaque est métallique avec des lettrages noirs sur fond jaune.

En conclusion

Sans atteindre le côté spectaculaire des caisses
mobiles actuelles où sur des versions bâchées
toutes les compositions graphiques sont admises, notre caisse des années 90 a fière allure.
On imagine même qu’à ce stade, elle pourrait
être sonorisée ! Fermons les yeux et sur notre
réseau nous retrouvons l’ambiance du chantier
en jaunes sont présents.
Ces lettrages ont la fonction suivante, de gauche
Les portes arrières sont munies de leur système à droite : une lettre pour la compatibilité wagon, d’Avignon.
MJ
de fermeture et d’un mystérieux logo rond dont ensuite, en chiffres, les gabarits de 2,50 m maxi,

CAISSES MOBILES
N° 9

Pour cette fiche, nous illustrons une variété de caisses mobiles récentes. Soit de type frigo, soit de
type à bâchage latérale. Ces caisses qui sont manipulées par des pinces font l’objet d’une immatriculation libre et donc variée.
De la couleur pour nos trains miniatures dans des décorations non encore reproduites.

Photographies de François Aupoix

GRANDE
PASSERELLE
ACTE 5

Suite de notre
reportage avec
l'année 2013 et
le second
trimestre.

Nous reprenons donc courant mars avec la vard Solferino a été levé de nuit par la grue sous
poursuite du chantier, le reportage sera ensuite une pluie battante . Une opération spectaculaire
réduit à quelques passages hebdomadaires.
fidèlement résumée sur une vidéo de la Nouvelle République (http://
MARS
videos.lanouvellerepublique.fr/video/
1er mars : assemblage toujours de la pile provi- b0753bbe2e5s.html).
soire qui commence à prendre forme.
Les travaux de la passerelle des Rocs ont repris
6 mars : le montage au sol de la pile provisoire hier soir avec la mise en place d’un tronçon de
se poursuit. Côté Boulevard de Verdun, on réa- 21 mètres s’appuyant sur le boulevard Solferino.
lise maintenant un bétonnage conséquent au
moyen de camions-toupies qui ont fait suite aux 20 mars : débarrassée de ses contrepoids qui
travaux d'injection dans le sol pour renforcer sont restés de part et d'autre du boulevard, la
celui-ci.
grue AC 700 munie de ses accessoires est sta7 mars : des panneaux sont apparus annonçant tionnée dans la cour fret.
la fermeture temporaire du parking Toumai et du 22 mars : le dernier des trois piliers définitifs est
boulevard la nuit pour réaliser les derniers le- installé. Il a été posé dans la nuit de jeudi à vendredi. La pile définitive située boulevard du
vages.
grand Cerf à été mise en place également.
8 mars : l’ultime phase de la pose de la charpente du viaduc des Rocs débutera lundi
19 mars pour s’achever à la fin du mois. Le
chantier se déroulera la nuit.
13 mars : le montage des piles provisoires se
poursuit par un temps froid, enfin ici les neiges
de la Normandie et du Nord ne sont présentes
que sur les écrans de trafic en gare ou les TGV
intersecteurs sont annoncés avec des retards
variant de 1 H à 1 H 30 !
Dans le parking Toumai, des affichettes sont
apposées sur les voitures stationnées prévenant
de la prochaine fermeture nocturne du parking et
de l'impossibilité d'en sortir les voitures chaque
soir de 22 h à 5 h du matin ceci à partir du 19 23 mars : calme plat sur le chantier, un petit
mars.
tour de celui ci me permet d'observer les automoteurs Kamag réunis par une poutre de trans19 mars : la grue routière Sarens AC 700 est port qui recevra la charge d'un élément du viamontée, prête à assurer le levage de cette nuit. duc. Pour l'instant, cet élément repose sur un
Dans la cour fret, les automoteurs Kamag sont calage. Lorsqu'ils sortent de la cour fret pour
arrivés, ce sont eux qui devront approcher les emprunter le boulevard, les chariots automotravées au plus prés de la grue. Des groupes teurs Kamag ne doivent pas rencontrer
d’éclairage mobiles sont aussi en attente, le d'obstacles ! A cet effet, la signalisation routière
temps venté et pluvieux permettra t-il de réaliser lumineuse a été déposée, la fonction étant assule levage ce soir ?
rée par des feux de chantier mobiles. Pour le
Arrivé par le boulevard sur ses automoteurs
travail de nuit, les éclairages d’appoint ont été
Kamag, le tronçon destiné à rejoindre le boulemis en position haute ce qui est rendu possible
car ils possèdent une colonne télescopique.

26 mars : pour l'installation de la dernière travée, le beau temps est présent. Pour éviter des
déconvenues, je me rends dans le quartier gare
vers 17 H. Pour l'heure, je réalise un tour de
gare par la porte de Paris, au passage je vois
les employés SARENS qui s'occupent sur la
grue AC 700. Le temps de réaliser quelques
vues d'un train de conteneurs et me voilà de
retour en gare. Vu de loin, la travée est toujours
sur ses appuis provisoires, il reste encore à la
déposer sur les chariots automoteurs Kamag.
Un peu plus tard, nouveau passage pour constater que la travée repose maintenant sur les automoteurs.

A 20 H 15, une voiture de police neutralise la
voie de circulation, les agents municipaux en
profite pour mette en place les barrières fermant
le Boulevard du Grand Cerf. D'autres agents
interviennent plus loin, supprimant les feux provisoires, le temps de rejoindre un étage du parking Toumai pour constater que la grue est déjà
arrivée. Il reste maintenant à procéder à son
assemblage. Ses stabilisateurs au sol, la grue
commence par disposer les platelages. Préalablement tracés au sol, ils sont assemblés et les
vérins reprennent progressivement leurs appuis

commence par disposer les platelages. Préalablement tracés au sol, ils sont assemblés et
les vérins reprennent progressivement leurs
appuis définitifs. Cette phase assez longue
se poursuit avec la mise en place rigoureuse
des 140 tonnes des contrepoids. Les circulations ferroviaires assez nombreuses occupent les temps morts, je ferai ainsi une incursion en gare pour voir la BB 9322 en tête
d'un beau train W fort de ses 11 voitures. Le
Talgo passera en silence pendant mes observations.

21 H 15 Des barrières complémentaires sont
progressivement mises en place d'une part
pour arrêter d’éventuels circulations de voitures restées stationnées sur le boulevard et
d'autres pour canaliser les piétons car pendant tout le montage et même le levage, la
circulation des piétons sera maintenue.
Des topographes sont présents prêt à vérifier
le calage de la grue puis le levage. Sans
m'en être aperçu, voilà que les Kamag sont
arrivés sur le boulevard positionné sous la
brèche dans le sens du boulevard. Les
groupes d’éclairage sont en service. Equipés
de rampes télescopiques, ils assurent un
éclairage très efficace. Des nacelles sont
aussi arrivées ainsi qu'une petite grue télescopique.

travée se soulève un petit peu. Les Kamag sont
reculés et la travée est maintenant en suspension.

Le temps est particulièrement clair cette nuit
avec l'appoint d'une pleine lune et une température de 3° sans vent fort heureusement.
La travée est maintenant levée au dessus
des appuis provisoires puis pilotée pour être
mise en place.
Une lente descente permet d'assurer le positionnement. 23 H, je quitte le chantier, la nuit
sera consacrée au calage puis au démontage de la gare. Le montage du portique se termine,
de la grue de manière à rendre le boulevard il a une force de levage de 37 tonnes.
accessible vers 5 heures du matin.
27 juin: surprise ! Sur la passerelle, un semi
remorque plateau est engagé sur les preAVRIL
miers mètres équipés de structures. Il sup13 avril : l'ensemble des structures étant porte un élément de platelage déposé sur lui
maintenant en place, c'est un long travail de par la grue télescopique. Ensuite, c'est le
soudure qui commence. Réalisées par des portique roulant qui viendra prélever cet élésoudeurs italiens, elles nécessitent l'utilisa- ment pour le déposer sur la passerelle !
tion de nacelles élévatrices. Les mauvaises
conditions climatiques qui vont suivre (vent et JUILLET
pluie) les obligent à réaliser des confine- 6 juillet : le portique fonctionne maintenant à
bon régime. D'abord utilisé de jour, il est
ments.
maintenant utilisé de nuit et il est désormais
au-dessus des voies SNCF. Le bétonnage
MAI
14 mai : pour assurer la protection des piétons des pieds de piles définitif est maintenant
du Boulevard du Grand Cerf, des passages bien avancé. Devenu invisible, ils comportent
couverts ont été réalisés sur chacun des trot- un ferraillage important. Le démontage de
l'une des piles provisoires situé à la sortie du
toirs.
parking Toumai est en cours.
22 mai : un tronçon de passerelle a été monté au sol dans la cour marchandises sur un
mannequin. Il est destiné à former les personnels de VINCI et valider le principe de
pose des éléments en béton qui vont garnir la
structure de la passerelle. Le démontage
d'un première pile provisoire débute.
Dans le parking des PTT, là où avaient été
assemblées les structures, on monte maintenant des support destinés à recevoir les
dalles préfabriquées qui serviront au garnissage.
31 mai : une grue télescopique de l'entreprise BEZOMBE est en place, elle va servir à
décharger les plaques préfabriquées puis
ensuite à les lever lorsque, réunies par 2, 9 juillet : le portique de pose est au dessus des
elles formeront un élément de platelage.
voies principales, le chantier sera réalisé cette
nuit à l'occasion d'une interception des circulations ferroviaires.
18 juillet : le portique est maintenant au dessus du faisceau fret. L'avenue de Nantes est
fermée car on y réalise le carrefour de raccordement de la grande passerelle, ce qui
nécessite une reprise du profil en long des
voies qui y convergent.

22 H 15 Les chariot Kamag avancent la travée
sous la grue AC 700. Avec les nacelles, les
ouvriers procèdent maintenant à la mise en
place des câbles de levage accrochés au crochet de la grue et passés sur les extrémités de
la travée.
Une rapide photo de groupe des employés et
tout le monde rejoint ses postes de travail.
Moteur accéléré, les câbles se tendent et la

27 juillet : la fermeture du parking Toumai
est annoncé pour les nuits des 30, 31 juillet
et 1er Août afin de réaliser la pose des structures de la passerelle. Pour éviter tout incident et assurer la cadence, la grue télescopique de l'entreprise BEZOMBES est doublée par une grue identique de Centre Ouest
Levage. La cadence de livraison des éléments préfabriqués c'est également accélérée et un stock a été créé.
JUIN
5 au 14 juin : la grue de l'entreprise BEZOMBES sert à l'assemblage d'un portique
métallique qui est établi sur la structure de la
passerelle. Ce portique servira ensuite à
assurer la pose des éléments de platelage
qui sont en cours de réalisation au sol.
20 juin : premiers montages à blanc d’éléments de platelage sur le mannequin situé cour

Un camion-toupie est engagé sur la passerelle, il bétonne les éléments de platelage
entre eux.
La tempête et les orages du 27 juillet ont
interrompu la circulation des trains mais le
chantier n'en a pas souffert.

Michel Jacobs

La gare de Pias
en HO
Michel SubrenatSubrenat-Auger,
notre ami «portugais» avait
levé le voile dans un précèdent numéro sur son projet
de reproduire des éléments de la ligne de son
pays d’adoption avec le
Superbe Pont de Serpa…
Nous levons le voile sur la
«suite» la Gare de Pias et
ses installations agricoles

Comme une partie du réseau ferré portugais, la
gare de Pias est abandonnée depuis de nombreuses années ainsi que de nombreuses
autres lignes de l’Alentejo qui ont été fermées
définitivement au trafic. Les vestiges des bâtiments et infrastructures restent encore en place,
et Michel s’est fait un devoir de les reproduire,
dopé pour cela par sa rencontre aves les amis
Portugais dont David Nobre , Armando Lobato et
d’autres modélistes talentueux du pays lusitanien. C’est de là que ce projet est parti, et la
barre a été mise très haut pour faire découvrir
un modélisme de très haute qualité lors d’exposition au Portugal. Michel a choisi par sa proximité la gare de Pias proche d’une dizaine de
kilomètres de son domicile, et depuis plus d’un
an il a construit tout d’abord patiemment les

En haut: les barrières réalisées pour Michel par Christophe Constant (Architecture et Passion) en bas
la Coopérative agricole à gauche et le PN dont les barrières fer et béton ont été dessinées par Michel
puis gravées par Exella

Admirez la patine du wagon céréalier (Sud
Express) et la chaine élévatrice entièrement
façonnée par Michel

Même au pays de la douceur de vivre l’hiver peut
être froid, le bois est stocké, les cantonniers ont
préparé des éléments de barrière bien rangées

bâtiments, nous avions levé le voile sur la Gare
de Pias, et les modules sont maintenant bien précision des édifices et les détails qui font toute
avancés.
la qualité de l’ambiance
En ces quelques photos, nous vous laissons Certes la place nous manque pour vous faire
admirer la qualité du travail de notre ami, la partager la qualité des magnifiques photos que
vous pouvez retrouver sur le site de Michel ou
sur Facebook.

http://www.msa-modelisme.eu/
https://www.facebook.com/msubrenat

Admirablement patiné le gros diesel MABAR CP Alco N° 1336 (Withcomb) des années 1970,1980)
stationne devant la gare de Pias, la qualité de reproduction de la gare et de sa marquise est tout bonnement stupéfiante (pièces photo-découpées par Exella à partir d’un dessin de Michel)

En bordure du Cellier à grains le jardin potager
des employés du chemin de fer, différents flocages ont été employés : Polak, Woodland Scénic,
Noch, Liberon et même des chardons locaux
retravaillés et peints...

Vue partielle d’ensemble de la gare avec un convoi de ballastières US CP patinées et taguées par
Bruno Valente, sur base Sud Express, et un superbe locotracteur à bielles Sentinel (Norbrass)

LGV SEA
INFOS 5
L’Année du Pic
sur le chantier .
.

Les nombreux chantiers se poursuivent à.
travers notre région.

La construction de l’estacade se poursuit avec
l’édification des nombreuses piles et la pose des
travées. Certaines, en béton, fabriquées à La
Crèche, d’autres, métalliques, qui ont été posées
par une grue conséquente les nuits des 20 et 21
juillet.

en amont avec la SNCF il y a deux ans.
Sur la ligne de La Rochelle, ce sont de grandes
aiguilles destinées aux bifurcations qui ont été
posées dans le secteur de Coulombiers.

De mars à décembre 2013, d'importants travaux
liés simultanément à l'avancée des travaux de
l'ouvrage d'art (pose des 71 piles), à la réorganisation de voirie avec la création d'un nouveau
giratoire et de nouvelles bretelles d'accès à la RN
147 et RD 910, imposent plusieurs coupures des
bretelles existantes et la mises en place de déviations.
Dans la phase actuelle, le nombre de camionstoupies et de grues en tout genre est particulièrement important.

MJ
Nos visites régulières sur le chantier nous amènent à voir son évolution. Les terrassements se
poursuivent, ils nécessitent même la circulation
de camions citernes pour ravitailler ce parc conséquent.
Pour réaliser les nombreuses piles de pont, des
norias de camions-toupies sont réquisitionnés, un
nombre important appartenant à des transporteurs étrangers au département, comme ce superbe camion 4 essieux décoré qui est originaire
Pendant le week-end, durant les nuits du 20 et 21 de Bretagne.
juillet, d'importants et spectaculaires travaux de
levage ont été réalisés au-dessus du réseau ferré
national sur le chantier de construction de l'estacade de la Folie, le raccordement nord de la LGV
SEA Tours-Bordeaux à la gare de Poitiers.
Une grue LIEBHERR LR 1600 de 600 tonnes des
établissements PONTICELLI est mobilisée pour
lever trois caissons métalliques, de 115 tonnes
chacun, qui ont été posés au-dessus du réseau
ferré existant à ce niveau.

Cette opération exceptionnelle, nécessitant l'arrêt
complet du trafic ferroviaire, a été programmée

UN SILO
POUR UN
RESEAU
Pour notre nouveau
réseau HO nous
avons retenu
comme activité un
silo agricole raccordé au rail avec son
embranchement
particulier.

Le plan de voie maintenant validé il nous faudra pour pouvoir justifier le chargement d’un train
dans les prochains mois réaliser l’implantation complet ( une douzaine de wagons trémies à
des bâtiments.
céréales soit environ 1200 m3 ). La restriction
de hauteur sur le module (environ 35 cm) et la
En fonction de l’espace disponible nous allons nécessité de laisser, au sol des zones de
rechercher la reproduction d’un ensemble circulation routières seront des éléments à
réaliste et fonctionnel. Les contraintes d’un prendre en compte.
réseau modulaire sont nombreuses nous
citerons pour exemple l’emplacement des
coupes de modules, la hauteur limitée pour
pouvoir installer des bâtiments solidaires du
décor et la nécessité d’évoquer ceux ci.

A partir d’une documentation à constituer nous
allons cet hiver découvrir le fonctionnement de
ces installations.

ENQUETE en COURS !!
Les photos qui illustrent à titre informatif cet
article font apparaître différents type de
constructions visibles à Rouillé et Lusignan. Le
silo en béton pourrait être inspiré de celui
existant à La Roche Posay.

Les accessoires que nous devrons réaliser après
recherche de documentation seront les suivants:
clôtures et portail d’accès, pont bascule, fosse
de livraison, bureaux, magasin et bien
évidemment des silos.
Ces silos seront à l’image de nombreuses
coopératives de notre région mixtes c’est a dire
une structure en béton typique des années 30
complétée par des silos en béton ou en métal.
Le volume cumulé doit être assez conséquent

Un élément utile sur la coopé: la bascule, ici celle de La Roche Posay en
O, dont la fonction n’est que de peser
les wagons

Pour illustrer au mieux ce qui va constituer
un point d’attraction du nouveau réseau
d’exposition en HO, il nous faut comme dit
ci-dessus être le plus exact possible, le
plus cohérent et réaliste.
Souvent les réseaux présentés offrent
quelques gros tuyaux verticaux avec une
belle pub censés représenter une coopé
alors que le faisceau des voies de réception
et de départ ne permet d’accueillir que deux
ou trois wagons.
Nous mettons donc chacun à contribution
pour obtenir le maximum de renseignements, photos des différentes fonctions et
organes de fonctionnement d’une Coopé.
André Lacombe s’est proposé pour enquêter à Naintré, mais toutes les informations
que nous obtiendrons seront les bienvenues, n’hésitez pas à nous envoyer par Email vos infos ou photos...

TOURS L’INAUGURATION DU
TRAM
Samedi 31 août 2013.
Après une visite au
triage de Saint Pierre des
Corps, j’ai trouvé une
place de stationnement
assez proche de la gare
de Tours pour pouvoir la
rejoindre à pied.

Les personnels SNCF et ceux de Fil Bleu s’activent pour préparer l’inauguration. Je profite du
calme relatif pour détailler la gare et la rame
Intercité qui est mise à quai pour l’exposition de
matériel. A L’extérieur, l’aménagement des barnums bats son plein.

jours prisée visite de cabine, la BB 7391 avec sa
nouvelle décoration « En Voyage » attelée à un
coupon de Corail Carmillon. L'AGC Z 27825 et la
rame 382 du TGV Atlantique sont là.

Je remonte la ligne en la suivant direction le
centre ville. Le tracé comporte ici de belles
courbes serrées et comme un panneau l’indique,
nous avons quitté la ligne aérienne de contact
(LAC) pour parcourir un tronçon équipé en APS
(Alimentation par le sol).
L’hôtel de ville est superbement décoré avec
une multitude de drapeaux frappés de la cocarde RF à chacune des fenêtres. FR3 installe
son plateau pour le direct de 13 h avec un bel
échantillonnage de matériel. Dans la rue principale, la foule est déjà présente, des chapiteaux
accueillent un stand philatélique, celui des consommateurs et usagers et un dessinateur local
qui a croqué tout le chantier.

tier. Chaque semaine, Gérard Boivin a croqué
les moments forts du chantier de construction.
Une soixantaine de ses dessins sont en ligne
sur son blog.
Enseignant à la retraite, Gérard Boivin quittait,
en 2006, la Bourgogne pour la Touraine. Il décidait alors de profiter de son temps libre pour se
consacrer à sa passion pour le dessin. Lui restait à trouver un sujet. « L'idée m'est venue
place Jean-Jaurès. Les travaux s'installaient, il y
avait l'hôtel de ville en toile de fond. C'était très
graphique, il y avait du mouvement… J'ai voulu
tenter une série, sur le modèle du carnet de
voyage ». Depuis, le dessinateur n'a de cesse
d'arpenter la ligne du nord au sud, « à pied, en
vélo, en voiture ».
« Une fois le point de vue trouvé, je reste en
moyenne trois quarts d'heure sur le terrain. Je
commence par prendre une photo, histoire d'être
sûr de pouvoir terminer le dessin si la configuration change. Dans mon atelier, il me reste encore deux heures de travail à l'encre de Chine,
je repasse sur les lignes principales… » Lui
reste à peindre en orange et blanc les barrières
de sécurité : « C'est le fil conducteur de mes
dessins, moi qui préfère le noir et blanc… ».
L'artiste rêve d'une exposition

Profitant de sa proximité, je retourne à l’hôtel de
ville pour récupérer de la documentation. Un
passage au buffet enfin devenu accessible, un
complément de photos, j’ai même trouvé un joli
cadrage mais les trams ne circulent plus. De
guerre lasse, je rejoins la station où l’afficheur
lumineux indique une suspension de service
suite à un incident technique ! Je retourne donc
à nouveau vers la gare. A mon arrivée, une
reprise partielle du trafic est annoncée et effectivement le tram stationné repart bien bondé
comme l’ensemble de ceux que j’ai vu dans la Et l'artiste de feuilleter quelque 150 dessins dont
matinée.
60 sont en ligne sur son blog (*). Gérard Boivin
est désormais connu des chefs de chantier,
Quelques photos d’élément de station conçus architectes ou ingénieurs. « Je n'hésite plus à
par l’artiste Buren et que Ludo a construit dans demande à entrer sur les sites. J'ai mon casque,
l’usine de Châtellerault où ils ont été réalisés.
mon gilet jaune. Ils m'expliquent l'avancée des
Voilà, je quitte Tours direction le club pour y travaux. J'apprends beaucoup. » Un de ses
revoir les amis.
coins favoris? « Le centre de maintenance à
Tours-Nord. C'est impressionnant, le chantier
avance si vite ! C'est une ruche qui bourdonne… » Son blog a déjà reçu 250 visites en
Me voici au pont Wilson joliment décoré lui austrois mois. L'artiste rêve maintenant d'une exposi. De l’autre côté, dans la grande descente, des
sition compilant ses dessins « vus alors comme
trams évoluent en marche à blanc utilisant une
un témoignage ».
diagonale pour rebrousser.
Le passage sonore d’un convoi de CRS rappelle
(*) http://www.gerard-boivin.odexpo.com/
que l’inauguration sera réalisée par le ministre
de l’intérieur. Je rebrousse chemin remontant
Jacobs Michel
vers la gare, glanant de-ci, de-là des photos
souvenirs. Un journal local ingénieusement rebaptisé Tram-Tours est distribué par de charmantes hôtesses.
Au coin d’une rue, dans une belle courbe, j’attends les rames inaugurales. Les voilà, pas de
décoration spécifique mais un accompagnement
sonore et lumineux par des artistes.
De retour en gare, je découvre l’embarquement
des premiers passagers, il est 13 H 08, le service commercial (gratuit pour le week-end) vient
de débuter. Je quitte aussitôt la rame pour rejoindre l’exposition SNCF qui déjà fait le plein. 3
engins moteurs sont accessibles avec la tou- Un livre de dessins retrace l’intégralité du chan-

L’Y 6200
DIGITALSOUND
Pour se faire une idée
des applications concrète du digital et plus
particulièrement des
fonctions Sound nous
avons demandé à
Laurent Vouillon une
présentation des
fonctions
du locotracteur
qui présente cette particularité, une trompe dans
chaque sens, chacune donnant l'un des 2 sons.
F4: avertisseur son 1+ 2 (version en tunnel)
F5: éclairage manœuvre: av et ar
F6: ralenti (vitesse diminuée par 2 et sans inertie)
F0 :éclairage des feux avant (pas de rouge à
F7: compresseur air
l'arrière)
F8: vidange cg et rp
F1: démarrage à froid ( le moteur toussote
F9: attelage/ dételage
avant de ronronner)
F10: sablage
F2: démarrage à chaud: Enclenchée seule sans F11: bruits de joints de rail au passage des esF1 il ne se passe rien... enclencher F2 puis F1
sieux. A utiliser avec doigté et plutôt en ligne
alors le moteur se lance immédiatement.
pour paraître réaliste.
L'astuce ne figure sur aucun document.
F12: grincement dans les courbes : très réaliste
F3: avertisseur (version à quai) son 1 + 2
en manœuvre
(légèrement diffèrent du 1er :1/2 ton) A ConfoF13: bruit au passage sur aiguillage: efficace
lens au CFCL on a une draisine purement Sncf
Le Y6400 EPM est un bon exemple: c'est un
engin destiné à la manœuvre et aux petites
dessertes légères. Pour apprécier ses possibilités mieux vaut connaitre le sujet:

F14: ouverture/fermeture de la porte de la cabine
F15: sifflet du chef de train ou de gare
F16: avertisseur 1
F17: avertisseur 2
F18: sons aléatoires: les gens d'EPM n'ont pas
pu m'expliquer il faut s'adresser à ESU (donc ils
ne savent ce qu'ils vendent) et à l'usage je n'ai
pas saisi la différence en mode on ou off.
Le Y6579 sur mon réseau manœuvre pour le
compte d'une coopérative agricole: wagons
céréaliers, citernes de propane, engrais liquide
et solide.

Laurent Vouillon

Le Château de
Puivert
Le château de Puivert
en pays cathare au
1/87ème.
Après la ferme de
P Allegre, le dépôt
vapeur d'Autun, André
Lacombe nous fait
découvrir
Puivert et son château,

Une page d'histoire:
Construit au XIIémé siécle par les GONGOST,
convertis à la foi cathare, le château de Puivert blées, éclairées aux flambeaux,
accueillait de nombreux artistes,
Actuellement le château est propriété privée,

En cours de réalisation : son et lumière

voilà après quelques heures de travail un châDepuis quelques années des représentations teau sympathique, qui habillera votre réseau.
théâtrales sont données dans la cour d'honneur,
ALc
en été, pendant le festival d'art dramatique,
Plusieurs films y on été tournés,
à savoir:
la Neuvième porte de Polanski
La Passion Béatrice de Tavernier

Mon château de Puivert

le château dont s'empara Simon de Monfort à
l'automne 1210,domine sur son monticule,à 583
métres d'altitude, le village de Puivert en contrebas, C'est dans la grande cour d'honneur que
se tenaient les fêtes, les tournois, les assem-

Implanté dans un angle de mon réseau, le château domine celui-ci. De
construction assez simple, la structure
comprend uniquement du carton de
calendrier,
les murs sont recouvert de feuilles en
styrene moulé, imitant la pierre, La
patine est faite à base de gouache et
de terre à décor,
Les terrasses ont été sablées,

EXPO TRAIN A
OLERON

Exposition "Un train
nommé désir"
Du 15 juin 2013 au 1er
juin 2014 au Musée
de l'île d'Oléron

de liaisons, terrestres et sous-marins, à la construction du réseau ferroviaire insulaire près de
trente années se sont écoulées.
Voyageurs et marchandises se pressent derrière
la locomotive à vapeur Corpet-Louvet 030 T qui
les achemine en 2 heures 20 minutes du sud au
nord de l’île. La Compagnie des Chemins de Fer
Économiques des Charentes, qui exploite la
ligne, emploie au plus fort une quarantaine de
personnes : roulants, poseurs ou exploitants.
Mais l’apogée de ce moyen de transport est de
courte durée. La Première Guerre mondiale
entraine un ralentissement de l’exploitation du
réseau dont il ne se relèvera jamais complètement. Dès 1924, les routes insulaires commencent à être goudronnées permettant à quelques
privilégiés de se déplacer en voiture. Les premiers autobus apparaissent à la fin de l’année
1927 assurant une liaison entre Saint-Trojan et
Saint-Denis.

Le train cesse son service régulier de voyageurs
en 1934 et celui de marchandises en octobre
1935. De ce temps du charbon et de la vapeur, il
L’exposition retrace l’histoire du train de l’île
ne reste que les silhouettes de quelques gares
d’Oléron utilisé par les voyageurs ainsi que pour et stations qui façonnent le paysage oléronais.
le transport de marchandises (huîtres, sel,
Et, si le sifflement de la locomotive résonne
vin…), depuis la genèse du projet dès 1875, en
encore, c’est de Saint-Trojan à la côte de MauContact
passant par la fastueuse inauguration du 24 avril musson, où le P’tit train touristique donne, de1904, jusqu’au démantèlement progressif du
Le Musée de l’île d’Oléron
puis 1963, l’écho à son prédécesseur.
réseau en 1935.
9 place Gambetta 17310 Saint-Pierre d’Oléron
C’est à vélo, sur les pistes cyclables qui emprun- 05 46 75 05 16
Le 24 avril 1904, le chemin de fer, tant attendu
tent une partie de l’ancien tracé du train, que les museeoleron@cdc-oleron.fr
par la population de l’île, est enfin inauguré en
voyageurs d’aujourd’hui pourront s’unir aux réwww.oleron-nature-culture.com
présence d’Emile Combes, président du Conseil flexions actuelles sur les modes de déplacePage Facebook / Musée de l’île d’Oléron
et sénateur-maire de Pons. Des premiers projets ments et sur les alternatives qu’il convient
d’inventer pour réduire le trafic automobile.
Horaires
Juillet - août : tous les jours de 10h à 19h.
Novembre à mars : du mardi au dimanche de
14h à 18h.
Avril à juin, septembre, octobre : tous les jours
de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Tarifs
Plein tarif : 4,50 €, réduit : 2,50 €.
Pass individuel annuel : 11 €
Gratuité le premier dimanche du mois de novembre à mars.

4L TROPHY 2013

Après avoir croisé quelques équipages et stationné péniblement dans le secteur, j’ai assisté,
dans une ambiance tour de France, au départ
des 200 derniers partants d’où sont issues ces
photos.

A l’heure où Wiking nous annonce
une reproduction de la R4, le départ
des concurrents du dernier 4L Trophy au Futuroscope a donné l’occa- La majorité des voitures étaient des berlines
il y avait aussi un certain nombre de R4
sion de voir une grande variété de mais
fourgonnettes.
voitures.
Environ 800 équipages du 4L Trophy, soit un
peu plus de la moitié des inscrits, ont pris la
route au départ du Futuroscope, à midi, le 14
Février 2013 près de Poitiers, sous la pluie. Ces
1 600 équipes vont traverser l'Espagne pour

embarquer à Algésiras sur un ferry à destination
du Maroc pour participer à ce rallye-raid à but
humanitaire.

Venus de toute la moitié Nord de la France,
mais aussi de Belgique, tous avaient rendezvous dans la Vienne au moment où près de six
cents autres équipages se retrouvaient à SaintJean-de-Luz pour prendre le départ du 4L Trophy. Un rallye-raid pas tout à fait comme les
autres qui doit emmener 2 700 étudiants moti- Vidéo du rallye 2012 :
vés par un projet humanitaire dans le désert
marocain.
http://www.youtube.com/watch?
feature=player_detailpage&v=95-ZkX2orqk

MUSEE DU
TEXTILE à
CHOLET
Cette visite, réalisée
en août 2013, a été fort
intéressante, le site de
l’usine est située le
long d’une voie ferrée
en activité. De petite
taille, il permettrait facilement une belle réalisation en modélisme.

des prés pour 3 semaines (avec des risques de
vols). La machine à vapeur assure l’éclairage
électrique du site, un progrès décisif à l’époque.
En 1950, l’apparition de nouvelles entreprises
textiles avec des blanchisseries intégrées entraîne la ruine de l’entreprise. Les bâtiments
sont reconvertis en stockage, une dalle de béton
noyant les équipements situés au sol.
En 1980, cette activité cesse. Fort heureusement, c’est le sauvetage des bâtiments et leur
restauration à but muséographique qui débute.
Un bâtiment neuf inspiré du Chrystal Palace de
Londres est édifié, il sert d’accueil et de démonstration, le site est ouvert au public à partir
1881, le chemin de fer arrive à Cholet. C’est de 1995.
aussi la date que choisit un industriel pour réali- Le socle de la machine à vapeur et le bassin de
ser sa blanchisserie et comme il veut prouver le pompage sont des copies conformes de ceux en
modernisme de son entreprise, il fait réaliser usage dans les locaux de pompage du PO, la
une usine modèle parallèle à la voie ferrée et grande cheminée en briques aussi, le tout étant
bien visible.
ici de dimensions plus importantes en raison des
Le textile est alors florissant dans la région. Un volumes nécessaires.
ensemble de remorques hippomobiles fait la
navette entre les artisans tisserands et l'usine
qui leurs livre le fil et prend, en retour, la toile
brute fabriquée.

La voie ferrée qui longe le site est celle reliant
Angers à Cholet. On y observe un signal de
ralentissement à 50 km/h et le passage d’autorails AGC.
Du mercredi au dimanche : de 10 h à 12 h et de
14 h à 18 h.
Si vous passez à Cholet, c’est une visite à ne
pas manquer. Guidée, elle dure 1 H 30. Pour y
En juillet et en août : ouverture supplémentaire
accéder, le flêchage est bien réalisé à partir des
le mardi.
boulevards du centre ville.

Cette toile est traitée dans des bains pour la
blanchir et la désencoller. Les bacs étant situés
au sein de l’usine, des rouets entraînés par une
machine à vapeur activent les bains (chlore,
acide, eau) et le local du séchage. Les toiles
sont ensuite étendues à sécher et blanchir sur Horaires d'ouverture :

ESTIVALES : CHOLET et
le musée des Beaux-Arts
La visite d’un musée est
toujours de nature à nous
étonner. Il en est ainsi de
celui-ci où, outre une
exposition
temporaire
consacrée à Citroën et
les arts avec la présentation de la philosophie
architecturale des garages,
une
surprise
ferroviaire nous attendait.
L’EXPOSITION INTERNATIONALE DES ARTS
ET TECHNIQUES 1937
Initiée par le Front Populaire, cette exposition
comportait un bâtiment consacré aux chemins
de fers.
Léon Blum et son gouvernement voyaient là
l’occasion d’exalter le progrès en associant art
et technique. Cette exposition était également
l’occasion de montrer au public l’art contemporain (figuratif ou non) et, aux artistes de participer à l’urbanisme.

Une entière liberté fut laissée aux artistes, les
tableaux ornant le pavillon du chemin de fer ont
rejoint les dépôts du Mobilier National. C’est
ainsi que le musée de Cholet a pu bénéficier de
la présence de diverses œuvres souvent monumentales comme ces tableaux de Félix Aublet
de 4,00 X 3,98 m.
L’exposition fut un succès : durée 185 jours. 11
000 exposants, 31 040 955 visiteurs.
Dans le même pavillon était exposé une locomotive vue en coupe : la célèbre 3.1102
NORD. Locomotive à vapeur 3.1102 coupée
longitudinalement (préservée au Musée du
chemin de fer - Mulhouse)
Il s’agit d’une locomotive que la société des
chemins de fer du Nord a choisi de montrer
ouverte lors de l’exposition de 1937. Elle était
équipée de faisceaux lumineux colorés qui permettaient de visualiser le fonctionnement caché
de la locomotive. La SNCF la conserva ensuite
et la mit à disposition du Musée du train lors de
sa création en 1971.
Félix Aublet (1903-1978)
Peintre, architecte, décorateur, Félix Aublet
laisse une abondante œuvre d’un témoin de la
création du XXe siècle. Pressé et touche à tout,

M JACOBS

il accompagne le mouvement moderne, ayant
eu pour maître Le Corbusier dont il revendiquera lui devoir beaucoup. Il participa à la première
exposition de l’Union des Artistes Modernes
(UAM) de 1930.
En 1935, Félix Aublet fonde avec le peintre
Robert Delaunay l’association Art et Lumière,
qui connaît la consécration en 1937 avec la
réalisation des grands décors de l’Exposition
Internationale des Arts et Techniques, “L’expo”,
qui veut présenter “L’art comme facteur de progrès social.” Ils réalisent à cette occasion le
palais de l’Air et des Chemins de Fer.

territoire Ibérique, le
premier modèle: la Fiat
Les brocantes estivales permettent de faire 127 version espagnole
de petites découvertes. Il en est ainsi de cet illustrée ci-dessus et
autobus proposé par ATLAS dans le cadre dessous…..
d’une collection consacrée aux transports
parisiens.

AUTOBUS TN 6 C 1961 ATLAS

L’actualité de
la voiture miniature, des
camions, des
engins de TP
et des tracteurs
Echelle HO et O
MJ,Ph Géhel,JLA
RENAULT AE
Au moment ou ce camion cesse d’être produit, remplacé par une nouvelle famille
(Renault T), nous consacrons quelques lignes
à cette légende bien présente en HO et donc,
en conséquence, sur nos réseaux contemporains.

Historique
Une première série de 770 exemplaires du TN6
A2 fut livrée en 1932, suivie de 160 unités du
genre TN6 C2 en 1934. Animé à l'origine par un
moteur Renault essence fournissant 67 ch, ce
modèle reçut par la suite des moteurs Diesel
Panhard ou Hispano-Suiza.
Alors que le processus de remplacement des
tramways s'accélère, la STCRP (ancêtre de
l’actuelle RATP) passe une dernière commande
d'autobus à six cylindres, le TN6C.
250 châssis sont livrés en 1934; 90 reçoivent
une caisse fermée pour le service à un agent,
les 160 autres sont équipés d'une caisse à plateforme arrière pour le service à deux agents.
L'esthétique de la caisse est identique à celles
des TN4A1 et des TN4A2.
La caractéristiques techniques sont les suivantes :
Moteur 6 cylindres de 67 CV
Longueur 9,50 m
Vitesse maxi 40 km/h
Capacité 50 places (dont 33 assises)
Les TN6C sont réformés en janvier 1969.

Les Miniateux….suite
Toujours autant de nouveautés , les mises à jour
des catalogues antérieurs se poursuivent .
Pour les passionnés de vieilles voitures , toute
une série de Bugatti Type 57..57C..57SC..57S.. ,
Delahaye…et Ferrari parmi les fabricants dont
j’aie parlé dans le N° précédent .
Coté Camions, il y a tout une équipe de «fous
furieux» qui doit «fumer un peu trop la moquette
» ou trop utiliser L’ Exomil, mais elle nous gratifie
de réalisations sortant plus que de l’ordinaire. En
fait quasi des modèles uniques introuvables
dans le commerce et qui seront pas prêt d’être
copiés par les « petits chinois » .
A partir de bases Presse mises à nues, découpées-rallongées-réduites-…panachages
des
cabines et châssis parfois et utilisation intensive
de Plastic Card et de profilés Evergreen les
modifications vont bon train avec toute une série
de Grumiers…Convois exceptionnels…camions
spéciaux EDF ou autres .
Toutes ces réalisations sont réalisées à partir de
photos dans la plupart des cas, voir de plans et
règle à calcul pour ramener toute cela au 1/43e .
Existe aussi les créations personnelles notamment pour tout ce qui concerne les raids sahariens/africains avec les Berliet de tous
types…..GMC….les Willème W6 et W8 qui eux
sont carrément des moulages persos , tout
comme les Fiat 48 .
Tout cela grâce à 2 Forums ou les échanges
d’infos-photos-plans-livres sont plus que légion.

Le modèle original est né en 1990. Surprenant
avec sa cabine de forme cubique, il présentait
deux avantages :
 un : celui de posséder la première
cabine à plancher plat sans la présence
encombrante du fameux tunnel destiné au
moteur,
 deux : de permettre au chauffeur de
tenir debout dans la cabine.
Camion de l’année en 1991, il est proposé avec
des moteurs allant jusqu'à 560 chevaux.
Restylé en 1997 avec une nouvelle calandre, il
sera produit jusqu’en juin 2013 pour atteindre le
chiffre de production assez conséquent pour un
camion de 240 000 exemplaires. Vers l’an 2000,
cette production rendait sa présence majoritaire
sur la RN 10 car de nombreuses entreprises
espagnoles en étaient équipées.
Ce camion, en tracteur ou en porteur, est encore
disponible en HO chez Herpa dans de nombreuses versions.
Michel J

Le modèle ATLAS
Bien gravé avec des teintes fidèles, il représente
le bus 2792 (numéro de coquille) affecté à la
ligne 96. Elle part de la gare Montparnasse,
passe à Châtelet et a pour terminus la Porte des
Lilas. Il porte sur ses flancs une publicité passepartout pour les huiles RENAULT.
En brocante, j’ai trouvé ce modèle pour 5 €.
Gageons qu’il pourra tenir sa place sur un réseau où il pourra même figurer en époque 6 pour
une fête ou un tournage cinématographique
(notre photo date de 2013).
Michel JACOBS

Sans parler de tous les animateurs-créateurs qui
y sévissent en toute convivialité et quasiment
sans se connaitre.
http://www.forum-auto.com/forum2.php?
config=automobile
prtique.inc&cat=4&post=6780&page=1&p=1&so
ndage=&owntopic=1&trash=&trash_post=&print=
&numreponse=0&quote_only=&new=&nojs=0
http://www.forum-auto.com/forum2.php?
config=automobileprtique.inc&cat=4&post=7051&page=1&p=1&so
ndage=&owntopic=1&trash=&trash_post=&print=
&numreponse=0&quote_only=&new=&nojs=0
Existe également 2 autres Forums dédiés aux
Dioramas, ou là aussi on retrouve de superbes
réalisations uniques.
Coté Rallyes , les fabricants Espagnols de décalcomanies sont toujours au plus près de l’actualité avec toujours autant de superbes décos pour
les DS3..207 S2000...208 R3…Fiesta S2000 et
RRC…
Ces derniers temps, il y a eu une inflation de
décos pour les Mini S2000…RRC et WRC ,
pilotes Français-Espagnols-Italiens , sans oublier
quelques décos persos malgré tout .
Récemment un fabricant Italien a eu la bonne
idée de réaliser des Kits résine , non peints et
sans décos , de Mini WRC…DS3 R3…Clio R3…
207 R2…Fiesta RRC…208 R3… qui n’existaient
nullement chez n’importe quel fabricant industriel.
De quoi combler nombre de collectionneurs .

Une nouvelle marque vient de naitre au Portugal Voila pour ces dernières News .
(Berico Miniatur) dont le promoteur veut développer une série de véhicules SEAT d’origine Fiat
Philippe Géhel
largement répandu dans les année 70 sur le

Sous la marquise de la
gare de Tours
Photo MJ

N° tél du local: 06.07.27.14.68
N° tél Jean Louis Audigué :
05.49.23.15.27
E-mail: tgv086@neuf.fr

Les Utilitaires

Http//.www.TGV086.fr
TGV.086
16, La Pérusserie
86100 Targé-Châtellerault
Local: SS Ecole Littré, 4 Rue Stendhal
86100 Châtellerault

Ont participé à la rédaction de ce
numéro:
J L Audigué, F Aupoix
Ph Géhel, M Jacobs, A. Lacombe,
Ch Lepais, L Nominé, H Smith,
Ph Tirant, J.M Vaillant, , L Vouillon

Un bon casse croute pédagogique. Lors du démontage d’EuroModel’s 2012, une partie de l’équipe
TGV086 s’entraine au brunch en anglais

LIVRE « LES CHEMINS
DE FERS INDUSTRIELS »
Edité par la Vie du Rail en juillet
2013, il est disponible depuis fin
août. Les auteurs sont bien connus :Bernard Collardey et Patrick
Etiévant.

Ce qui nous est présenté en 291 pages, c’est un
monde révolu, celui des entreprises embranchées au rail. Il y a certes les énormes avec
leurs réseaux et dépôts comme les HBNPC
mais surtout ces innombrables EP disséminés
sur tout le territoire.

Le choix qui a été fait, c’est de ne pas dépasser
3 photos par site, l’essentiel (les EP) n’en comportant qu’une en couleur ou en noir et blanc. La
période illustrée va de 1930 à 2000. On y voit
certes des wagons, mais, avec nos regrets éterTrouvé à Tours pendant l’inauguration du tram nels, ces wagons sont dans le décor !
où il avait opportunément été mis en vitrine avec
L’essentiel de cette mine de documentation
d’autres ouvrages ferroviaires.
concerne les engins consacrés aux manœuvres
(vapeurs, électriques, à accumulateurs et surtout locotracteurs à
moteur thermique). Un chapitre
spécifique en fin d’ouvrage est
consacré aux constructeurs de
ces engins.
Comme le précisent les auteurs,
une grande partie de ce patrimoine n’est plus, une autre est
désormais retranchée derrière
grilles et vidéo-surveillance.
D’un rapide et incomplet inventaire, j’ai repéré les activités suivantes (illustrées) tandis que
d’autres ne sont que citées dans
l’ouvrage.
Mines : 9 photos
Carrières : 14 photos
Silos : 28 photos
Industrie : 4 photos
Sidérurgie : 43 photos
Divers (incluant une partie des
thèmes ci-dessus) : 135 photos
Cartes et diagrammes de statistiques (années 50) : 9
Les voies étroites (métriques ou
Decauville) sont bien présentes,
parfois en complément de la voie
normale dans des embranchements étonnants et jusqu'à une
période assez récente.

Michel J

Calendrier des réunions
du 4eme trimestre 2013

Octobre
Vendredi 4
Samedi 12
Vendredi 18
Samedi 26

Novembre
Vendredi 4
Samedi 9
Vendredi 15
Samedi 23
Vendredi 29

Décembre
Samedi 7
Vendredi 13
Samedi 21
Vendredi 27

Comme chaque année
pour ce qui concerne les
deux dernières séances de
l’année (21 et 27
Décembre) téléphoner
avant pour être sûr qu’il y
aura du monde au club




Télécharger le fichier (PDF)

N° 88 octobre 2013.pdf (PDF, 44.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


n 87 juillet 2013
les news juillet aout 2010
causette68 wagons pour femmes 1
wagon whell lescarbeau
lgb nouveau 2018
mail du jeudi du 28 juin au 5 juillet

Sur le même sujet..