Les Hommes Noirs .pdf


Nom original: Les Hommes Noirs.pdf
Titre: Les Hommes Noirs
Auteur: Henry

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.7.0 / GPL Ghostscript 9.07, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/07/2014 à 22:30, depuis l'adresse IP 2.4.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 645 fois.
Taille du document: 9 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


En se réveillant dans l’obscurité, il réalisa que les hommes noirs étaient revenus…
Cela faisait si longtemps ! Leur souvenir enfoui ressurgissait comme un corps rendu par la
mer. Quel âge avait-il alors ? Huit ou neuf ans ? Après le coucher, il aimait lire un peu,
jusqu’au moment où sa mère venait lui demander d’éteindre sa lampe de chevet : « Il y a
école, demain ! ».
Tant qu’il continuait à entendre ses parents évoluer dans la maison, et le son de la
télévision en sourdine, le monde se montrait rassurant. Mais le film du soir terminé, à coté, le
poste se taisait. Le silence et la porte close le coupaient du décor familier, l’enfermaient dans
sa chambre envahie de ténèbres. L’atmosphère, insidieusement, changeait, la terreur
s’infiltrait dans tout son être, et il n’arrivait pas à s’endormir. Il savait que les hommes noirs
se tenaient dans la nuit, il sentait leur présence. Qui étaient-ils ? Son esprit d’enfant ne pouvait
les définir. Des gens tout vêtus de noir, debout dans la chambre, hiératiques, qui le
contemplaient sans dire un mot, ce qui le terrifiait particulièrement. Des monstres grimaçants,
hurlants, bondissants, auraient été effrayants, mais moins que cette horreur indéfinissable,
causée par l’immobilité et le mutisme de ces silhouettes, aux regards posés sur lui.
Réminiscences du feuilleton Belphégor, qui lui avait fait si peur autrefois ? Les hommes noirs
l’entouraient, voulaient le prendre, l’emporter dans la nuit éternelle, et il ne reverrait jamais la
lumière du jour, le soleil à travers les volets… Le seul moyen de leur échapper, c’était de ne
plus bouger lui non plus, de rester là, les yeux fermés, de ne même pas se retourner dans le
lit : il devenait alors invisible, imperceptible pour ses ennemis, qui ne se saisissaient pas de
lui. Au bout d’un moment, le sommeil miséricordieux apaisait ses angoisses et l’emmenait
vers un nouveau matin, où les terreurs nocturnes n’avaient plus de consistances… Jusqu’au
soir !
Impossible de se rappeler combien de temps avaient duré ces affres nocturnes, mais
elles s’étaient effacées de sa mémoire, remplacées par l’image d’une enfance heureuse et
insouciante, paradis perdu pour les adultes. La vie amenait son lot de problèmes et
d’inquiétudes. Il lui arrivait de passer des mauvaises nuits, à cause de choses bien concrètes et
matérielles. Ses angoisses concernaient l’avenir, le travail, ses amours, sa santé… jamais plus
d’hypothétiques fantômes !
Et pourtant, voila que tout réapparaissait, surgi brutalement du passé.

C’était bien aujourd’hui un adulte, qui se trouvait couché dans la nuit, à nouveau
terrifié par les hommes noirs qui s’y cachaient, figés et silencieux. Il ne prit pas la peine de se
demander ce que signifiait leur retour. Il devait se comporter comme autrefois, garder les
yeux fermés, ne plus faire un geste, attendre…

Pour la première fois, un homme noir parla, s’adressant à l’assemblée :
— Mesdames-Messieurs, nous allons maintenant procéder à la fermeture du
cercueil…

(2992 signes)


Aperçu du document Les Hommes Noirs.pdf - page 1/2

Aperçu du document Les Hommes Noirs.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00253226.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.