Angoisse .pdf


Nom original: Angoisse.pdf
Titre: Microsoft Word - Angoisse.doc
Auteur: mpesques

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par C:\Program Files\Microsoft Office\OFFICE11\WINWORD.EXE / Foxit PDF Creator Version 2.0.0 build 0725, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/07/2014 à 15:27, depuis l'adresse IP 193.55.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 416 fois.
Taille du document: 9 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


C’est mon tour, je monte à la tribune un peu nerveux :

« L'angoisse dans la littérature fantastique » par Johann F. Twardovski

— Mesdames, Messieurs,

La littérature fantastique est un genre qui utilise souvent les scènes générant de
l'angoisse en tant que ressort dans l'articulation du roman. [...]

J’en arrive à présent à mon deuxième point : la scène anxiogène. Le personnage
doit être placé dans une situation dont il semble impossible de se sortir. Vous
pouvez lire derrière moi quelques extraits de nouvelles comportant une scène
anxiogène :
« Hanako-San, est-ce que tu y es ? » de Paladin
« The fake » de Didier Fédou
« Kainsmal ou la marque de Caïn » de Zaroff.

— Dans les trois scènes, le personnage principal se retrouve dans une situation
qui ne pourra aboutir qu’à la souffrance, la mort et même à la damnation
éternelle dans l’histoire de Paladin…

Je m’interromps, surpris par le regard étrangement magnétique d'un homme assis au
troisième rang. Au dessus de l'auditoire je perçois un scintillement étrange. Troublé je
reprends malgré tout mon discours.

— Notez que le personnage de Didier Fédou se place lui-même de façon
imprudente dans une situation...

L’homme au troisième rang me sourit, il est d'une beauté extraordinaire. Il serait une
femme je crois que j'en deviendrais fou amoureux. Le scintillement s'est changé en un
nuage étrange aux sombres couleurs fluctuantes, d’aspect malsain. Il y a forcément une

relation entre les deux. Le reste de l'auditoire s'agite, mais personne ne me regarde
alors que cela fait deux fois que je m'interromps sans raison. Je tente de reprendre mon
exposé :

— On a presque envie de dire « Ne va pas… » Ma voix s'éraille. Je me
reprends : « Ne va pas par là ! » En tant que lecteur, parce que l’auteur a…

Cette fois je me tais, incapable de prononcer un mot de plus. Et puis plus personne ne
m’écoute excepté l’homme du troisième rang. Il semble boire mes paroles, radieux.
Certains de ses voisins sont carrément recroquevillés sur eux-mêmes, terrorisés.
D'autres sont atteints de catatonie, le regard fixe, ils sont perdus dans un monde
intérieur que je ne voudrais surtout pas connaitre. Le nuage enfle et des langues se
forment jusqu’aux malheureux qui étaient venus assister à la conférence. Moi seul suis
épargné. Moi et l’homme du troisième rang. Je sens alors une terreur sourde m'envahir.
J'ai l'impression d'être le personnage d'un nouvel extrait qui se serait invité dans ma
présentation. Mes jambes se figent alors que je devrais courir pour m’échapper. Mon
cœur s'accélère, la sueur coule dans mon dos et imprègne la paume de mes mains. Je
tremble. L'homme rit et se transforme graduellement. Son visage rougit et s’émacie,
ses yeux prennent une vilaine teinte jaune. Il grandit alors que deux immenses cornes
s’épanouissent sur sa tête encadrant une couronne de flammes. Il lève les bras et aspire
tout le nuage. Les auditeurs hurlent jusqu'à mourir. Le Diable, puisque c’est lui, me
regarde une fois le silence revenu, il n’y a plus aucun sourire sur son visage.

— Alors Docteur Johann Faust Twardovski, tu comptais m’échapper encore
longtemps ?


Angoisse.pdf - page 1/2
Angoisse.pdf - page 2/2


Télécharger le fichier (PDF)

Angoisse.pdf (PDF, 9 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


angoisse
concours 4
concours 2
votes concours
votes concours 1
22 naybourdette 1983

Sur le même sujet..