CodexSMv6 .pdf



Nom original: CodexSMv6.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Adobe Acrobat 11.0.3 / Adobe Acrobat Pro 11.0.3 Paper Capture Plug-in, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/07/2014 à 21:19, depuis l'adresse IP 84.101.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 937 fois.
Taille du document: 32.8 Mo (188 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ADEPTUS AsTARTES.
CHAMPIONS DE L'HUMANnt.

ANGES DE LA MoRT

......3
1

"*'

.•••••6
Mlltne .. .. . . ............ .. 10

Orf'la.le . .. ......... ...

~..

... .... ............ ....

. ... Il
• '' •• 14

=tMll'OOI de . . "
Scouta et MOIDI lcoull._...

11c.c1ev•..._.<d'

llcomdee de
Garda d'Honneur ......,..._ ..
Tertnlnaton. ..••••• . .........., __..,
D~oupt ........................,....,,~,,.

Techmartnee....••..•
Canons Thunderftre.. •....................

~~~"""~ ............................................ ~(t Earouadea Centurlon ..............._Mll!
La 1' CDmplplit del Ultnmarlnn................ 24 Land Spttder ........................._
la li.me de llKIMll'E ••••••••••••••• ••••••••••••••••••lfi Earorteun Stonntalon ..................,....

<'ran"l'a•• d•utb'amar .•......•.....•............. 28
O:s(t1na Swxe•eun des Ulnmarint'I ..... .. sa
~ ~ .............................................. .:J~
la 'YkllCailrm clll llaam •..•..•. ..... ......... ......... !8
Chaplaea 9'acce11eun del White Sean ......... S9

ücorteun Stonnra~n .....................,.
Transporta Spaœ Martn........._ _.
C:han d'Aauut Space .........._~
Land Raider .
La Uglon des lllunn41 ............._
Mameua Calpr ........................__
Cap&talne Sicariua ..................._.,..
Maitre Archl*te Tlprha.__.

44
......................................45

...................

Q\apelaln Cwlua ...................~
Serpnt TeUon ....................~
SerpntQvonua............~MN
lor'mro alhlmnn'""'..,..,,._..~
V\Jlhn He ••1111n1......~-.

Clpf-. . . Oalllw:
~

~--:........

INTRODUCTION
•O

1



Les ~pa~e marines sont le~ guerriers tùtim6 de l"lmpt:riun1. Créé, par ri-:rnpereur lui·rn\~ll' !.!llÎCc à Unl' sden<'t· ouhlitt
el arumes par leur de,oir imprescriptible. ils sont le prt>mier rt'mpan de r1 lun1anitl~ f:il'(' â w1 uni' l'~ où il n'> a quf' la ~\ll'l"n'.

I.e, "P"< <' 1na1 ine-. 'e dre,-.ent entre l'i Iurnanité <'t son
extir1<'lÎon, lllll' co11fré1it• de gt1crricr; qui a''llre la continuité
de l'hnperiurn par sa \~tlcu1. Un -.pact.· rnarint• i.''t au-<IC'là de
la -.i1npl<· 11a111re hun1ainc: c'est un être ... urhun1ain, qui c't ,i
l'hornn1t• orclinaire ce que l'acier trcn1pé c-.1 a11 ft.•r. l.01,qu'u11
tel g11t·rri<·1 1t•\'t•t unt· ar1nurc qua-,i impénétrable t't ,'.irrnt•
de-. érpiipt·11H.'llt.' Je, plu-, redoutable". te, ennt·ini, à 111l'·1nt· dt•
lui\,. r<:'-.i.,ter \l' 1'0111 encore 111oin-. no1nbrenx. l\éan1noi11,, un
tel pou,oir -.c~part• d<:'linithen1cnt le-. 'pacc 1narinc.-. de <.eux
qu'il' prott>g<'n t. <:c, g11crrie1" ne connai-...t.·nt aucun repu seule1nent une gut·irt• l-ternelle au nom dt· l'tlurnanité
~===========~===============---=---:-=:=:E

1

WARHAMMER 40.000
S Oil\ l~r.:. fi' <:Odo.:, vous a11r.. \(lllS doute déjà effectue tlQS
/nr11iin1 Jias dans Il' hobb) l\à1hammer 40,000. U lzvre de
règll:\ \\Tarha1n111t•r 40.000 co1nj1wnd toutes vs rrgleJ do11t 1•ous
a1111":. l1r-soi11 /1011r /it1rrr batailk avec vos fif!.Unneç Citadrl. et
chaqur ar1nél' pu5çèc/r so11 propre Codex, u11 lnrre exluztL'itifqui
"" guùil' la cr;//cct1011 avant dr déchainer sa puissance sur les
, ha111jJ\ t/1• f,ataille du 41' millé11a1re. Ce l<Jd~x vouç Jirrmel de
trr111ifin111e1 votre rollec/1011 de 'i/Jace 1nan11es n1 unr forre de
jrflp/1r /nrtf' à Jaire la g11m7' el â défn1dre l'/n pmum.

SPACE ~1.'\Rl~ES
..... ' pacx· r11.1r1 .. , ...•. , ht•m, dt' l'hnpt>nurn. <'I ron,tu11t"nl
l'unt• de' plu' t<•11ible' forrc' dt> co1nb.u <lu 11• 11111lt'n.l1rt
1..cur' proue,,(", rn.l111:ilt'~ -ont M~ ondee' p.u 11• n1<'1lh 111
rnat{oricl que l'lrnperiu1n put'--<' fo11r1111, d11 lt"Rend.u1r holt1 r .1
1'&1111n11t' cllt'I •\-tiquC', en p.i,"1111 par un l.lrJ;t' ('\t nt.ul <le ch.u
cl'.~'<llll. :-.:ullC' p.1n .1ill<•111' \"Olt, ne uou' <'rrz 1u1t' .u tnl"e .nt'-''
rnohile, ,u1,si rt•,1,t.111 te et p.1r-<Je,,u, lout ••1us:,1 de'\ .L'-t.1111cc

C0~1~1El\1 lITILISER

'r

CE CODE.'\

1..t> C;odrx .
J1an11n conllt'nl tou1 Cl' donl \1.1u~ J\ r1 lwso111
1>0ur collccuonner lt-s p.tct• m.1rint>S t"l <'< ra't r lt•, <'nnc 1111,
de l'lmpt•nun1 lors dt" \O' pan1t"s de \\,1rl1.u111n11 40.000
():in <<' p.1ge' 'ou' dt·cou\ rir<'7 l'h1,lo11 t s.u1gl.1111t• dt
<;p.lc<.· 1n.1nnes, de leur crt"aUon lo1c-. rlt•' p1l' 1111<'1 1ou1' dt
l'lrn1><·1 iu1n, .1u credo dl'' l hap11r1'~ lt• plu' en1blen1.111qut' qui
cornb.1ut•nl .tu 41'" 1111lll'n:u1 t' (À• Il\ 1<' c11111u·111 t ~.tl<'111ent INi
1ègl<' de lous le" he1os, I<'' 111111t t'I le' \l'hll 11lt' <tont '"Il"
di'iposez, el une li~te d'a11nèt' pt'r1111·11.u11 <l'or~.1111~·r \11111
<ollecL1on dl' figunnrs ('it.tdt•I t'll un<' ,u111e1• dt"i 111e1ll<•11r ~
hT\1e11ier'i de l'l-111p<'reu1 F11fi11, \'OU~ trot1\<'rc·1 1111< g.1le11e dl'
figu111u !> de la g.11111ne ~p:llt' ~tannes pe1ntcs ,l\('f .1d1t '"e
.11ho1,1111 l'h1·rald1q111• de'" pltL\ cl'lè'·br<'' • h.1pitr('

"Ils seront me' meilleur,
~ucrriers, œ_, hommes
qui se donnent à moi.
Je les modèlerai
dans l'argile et les forr.:er.i.i
dans les feux de la ~uerre.
Ils auront une volonté de fer
et des muscles d'acier.
Je leur donnerai les meilleure ..
armure... et le~ plus pui<.,ante,
armes de l'Humanité.
Us serc.nt inscn~ible, aux
maladie., et aux poison<>, afin que
nulle affliction ne le, ralentis'>e.
lie; maitriseront des tac.tique_.,,
de., ~tratégie~ et dec; machine..
qu'aucun advcr<>aire ne cra
en mesure de vaincre.
Ils seront mon bouclier contre
la 1·erreur, les plus inébranlables
défenseurs de l'liumanité.
Ils seront mec; space marines _
Et ils nec on naitront pas la peur."

-

- l 'E111pereur de fHumanil~

DES

RICINES
PACE
ARINE

La pre111ières heures de l'expanàon de l'Humanité vers les étoiles rel~eat du
oubliées de tom, sauf de l'F.mpereur en personne. Des gue a1 es terribles et r-.c:•ie
la galaxie. La civilisation humaine se fragmenta. et les xenos comme les Yilea a ér••
saisirent leur chance de rêduitt en esclavage les populations de planètes eatièrew. O.
furent pillés, leurs habitants furent ma•acaés, et ceux qui sunêcuttnt 90ftlbril IUT
barbarie. L' Humanité isolée et en proie aux luttes intestines était au bord du prédpiee.

Des décombres de 1'1-:rt• dt•s l.uttt•s é1ncrgt·a
un homn1e hors du comn1un qui allait dc\'t•ni1
!'Empereur. Nul ne connait st•s origines exactes,
mais ce fut sur Terra, le berct·au de l'IJu111.u1ité,
qu'il fonda un cn1pire qui <lllait unir les
mondes de la g-alaxie. Afin de 111ener à bien sc.-s
campagnes. l'En1pereur cn1plo\';l des guerriers
génétiquen1ent a1néliorés, lc:-s .lnl êtrc:-s des
space marines. l)ans des labor.uoi1cs S<"l rets
enfouis sous la surface dt• Terra. l'Empert•ur
s'attela à la création de la génération sui,·,u1t«'
de super-guerriers. (:'étaient les pri1narqut•s,
\'ingt indi\'idus extraordinaires destinés
à de\'enir ses généraux, des chef§ qui se
chargeraient de conquérir les planète§ en son
nom. Malheureusement. lors de!! premii-rcs
étapes de leur dé\eloppement, le5 embryons
des primarqucs furent dérobk par une force
inconnue et éparpillés à traven la galaxie.

LA GRANDE TRAHISON
IJnru,, prt•tnit•r parnu lt"s primarcp.111
hrill.lnt ~1<tÎll e de Guerr<' dt" U1Ûll
l'En1pcr..·u1. 11 ahit son sermt"nt dr
et jur.t .lllege.1nc«' aux dieux du Chaoa.
1noitié de;. p1in1arqucs, sui,is par leun
se rangè1ent .lux côt~s d'Horus, Pklll
l'lmpe1iu1n dans unt• gu<"rn- aviir qui
I«"'> étoi l<'s :, feu t'l à sang. Le.- frèrt'
lt• f rè1 l', Il., gu<'t r tt"rs qui luttatent ......
ép.lull' <ont1c.· t·paule pour tailler k ......
dt· l'E111pt·1 ('\Il dans le roc de la galuae 1 - .
tuè1 l'llt. l1t ~ n1ond<"s brûlèrent <"t la te111•
se répandit la \érué sur cette q>oque a#
pt•rdue, <1nln nméc par le temps ou •embe111e9'
en 1nythl' fond.11eur.

m1•

LA CONOUtΠDE LA GALAXIE
Tout n'était pu perdu, car l'Empereur avait
conservé les banques gméûques de tes
pnmarquea et s'en semt pour aicr les spacie
marina. La Premiètt Fondation vit leur

La forces renégates éca atrent 111
rc11Ea loyales à l'H1•manhl et vlm•
le Palait. de 11!mpereur IW' 1èm. 1.#r
Jetar colhe ateuglea lie beunelmt l la
del Mfcmm1n. IM rempli•#\
ltzzdon de l~n.w •

..

.....M-

1et ..........

..

Les servitl'urs deo; puissances de la ruine
avaient été défaits, n1ais à un prix exorbitant.
La confrérie dei. primarqucs n'était plus qu'un
lointain souvenir. l~e rêve de l'En1pereur avait
été brisé. l..e duel contre Hon1s avait détruit
son corps, et désormais son esprit sunivait
uniquement grâce à des sacrifices constants
qui alimentaient les machineries baroques
du liône d'Or. Son empire galactique avait
~ mis à bas et il fallut de nombreuses
ann&s pour que les dernières poches de
réû•tJmce des renégats s'enfuient dans l'Œil
de la Te11eur. Des milliards d'êtres avaient
,_a. et d'innombrables mondes n'étaient
phll que des déserta jonchés de cadavres
. . . . Je bruier de l'hérésie s'éteignit enfin.
!w11111im renégatl et des exb-ate11estres
de ces heures sombres où régnait

Wt

peur ptDer la monda endeuillés

#. l'llnpeaium.

Roboutt·
c;uilli1nan ,
pri111arqut•
des
Llhra1narines, r:.1llia les lova)
, istt•s survi\'an ts
autour de sa légion de spac-e 1narines pour
faire rcn1part contre ceux qui tentaient de
profiter de la faiblesst• de l'lmperiu1n. Avec
ses frères prin1arques encore en ,;e et ce qu'il
restait de leurs légions, il panint à maintenir
la cohésion de l'Humanité et la guida pour
surmonter cette epreuve.
I

ConnaiMant les talents guerriers de Guilliman
et son sens de la stratégie, le Maître de Guerre
Horus avait attendu que les Ultramarines
soient occupés à se battre loin dans le
sud de la galaxie avant de déclencher sa
rébellion. C'est ainsi que les Ultramarines
ne subirent que peu de pertes au coun de
l'Hérésie d'Horus. Pour autant, leun efrectifi
suffirent à peine à résister a11x ennemis qui
les aeaillaient, le temps que le rate del

forces loyalialel ee rqpwpe et IC darme.
SI on en croit Ja Nplde. Oadlman
Oll'RliJdMDt.

D rallhdt

a. IMle

. . . . .d. . . . . . . . . . .



--

"*
• • «48 ,,,,...,

LES PRIMARQUES
Lts pmnarqua ilaint
des SUnWlftlflt.s Mis f>tJt'
l'E~ dl,..,,...,,

~*,...,,,

....

Jotw-:i

/Jl'llWSSG ..artÎtlllS . . . .

dtW&la flU lltlr
Uws Jltluvoën ......
fM1tlC t:1U ù
Il . .

l'E"'1•"•'
...... ibaull:llfl'lr•lk
tllrt#la Gtanilft~

..

LE CODEX ASTARl'ES

~

S'ECARTER
DU CODEX

Lnc fois la menace immédiate repoussée,
Guilliman s'assura que pareille catastrophe ne
pourrait jamais se reproduire et s 'attela à la
ré<laction d'un long ouvrage imbu de sagesse :
le C,odex Astartes. Ce texte sacré devint la
, .
pierre angulaire du système qui allait regir
J' Irnperium pour les millénaires à venir.

l~n

/1ltt/1art des chr1pitrl'S
rl''i/Jl'C ll'11 t 1l r1r I t>111r11 t
l'orga111salio11 établie par le
(:odex A 'ila1lt'\ e11 1nal1err
dr rôle1 tnctiq11.e1 el aulrrs
/1rorPri11rrs /)'autrr1, cn1n1ne
1 lt1 /Jlond A11geL1 ri [P1 /Jark
1\ngrl1, 1'01gn111se11i 1elo11
/rs /1rrrr/1tr1 gr11Prau); du
(:odr1.:, 111a1s rr1lai111'1
dr leur1 tro11/1r1, tfp /r11r1
lrut1q11r1 011 df' le1u1
l1ad1tu1111 lr1 /1lr1r1•t1t a
/101 l. Q11rli1ur1 rlu1/>il1c1
nnt <n111plr/1'n1r11/ dh111' du
(;or!rx. / r1 /1/111 rrlrhrr1
d't'11tre eux \(Il// lt1 .~parr
l\ o/pe1. L e1 /1/1 dl' l?u11
11 '•1111Jfl1r1a11 a/1/1ltqué
Ir r.udt·-. .~ 1ltlrlr~ /r11r
fn 1n n.n1111 rt•le 1r a ITlf•tlrlr
1 .,n rh11/11f•P r. 'itl fnr,prr
1111aK•. 1na1q11 t /1nr !t 111rt
1 cl 1 tf11 tnt1 t t /1 1 1 "• ''1dr<
1

lltff!ll 1

tt,

l;(f 1111((

l .e volume du Codex dédié à l'Adeptus

J\,tartes lui-même était certainement le plus
intéressant. Il décrivait en détail les rôles
tactiques, les spécifications d'utilisation des
éc1uipements, les marquages d'uniformes,
l<'s protocoles de commandement ainsi que
d'innombrables aspects supplémentaires de la
doctrine des space marines. Toutefois, parmi
le:- 1>romulgationa du Codex Aatarta, la plus
~igniticatlve

l

était aans doute le âit que les
lt;giom space marines edaantes c::tc.lent &Je

aommm

di,·isc!el en'lflJIO'atiemplua pedllll1
l l1ap-- &rltihit •
Ji:tM ..............
<_;uill
~

4t

Do nc, lors de la rnise e n application deséditadu
c:odex. chat une des anciennes légions donna
naissanct' à un chapitre portant son nom, aimi
qu'à d es chapitres successeurs. Cet~
fut appe lé la Seconde Fondation. En
d 'une a ppe lla tion e t d 'une héraldique -pri-opr-aw

chaque c hapit re eut le droit de cboilir
monde ch apit ra i o u une forteresse:-1114tNll
afin d 'ê t re prêt à défendre l'Imperium
toute menace. Le Codex précisait que
chapitre de\'a tt se composer de mille
de bataille, et qu'il serait responsable
recrutement, de son entrainement et
équipement. Personne n'aurait plUI
de commander à la terrible p
légion space marine au complet;

L'Hérésie d 'Horus

nt

principaux o~jectifs du c:odex
Al~ était de mettre à jour et d 'expurger
ces faibleues. Le Codex prescri\"ait que la
création et l'entraînement de nouveaux
1pace marines devaient être un processus
lent. Les banques génétiques qui produisaient
les implants devaient être soigneusen1cnt
surveillées. Les org-ancs de culture devaient
subir les tests de pureté les plus drastiques.
et les aspirants space n1arincs de rnultiplcs
épreuves d'aptitude a\~ant d'être acceptés, de
façon à ce que seuls les plus robustes et les
p lus droits soient sélectionnés.
En tant qu'ultin1e précaution, Guillin1an
chargea l'Adeptus Terra de créer des banques
génétiques sur la Terre afin de produire
et de stocker lt• 1natériel génétique des
space marines. Afin d'é,iter d'éventuelles
mutations, le patrirnoine génétique de chaque
légion était isolé, afin que chaque chapitre ne
reç<>ive que les gènes issus de son propre
stock. l .es gènt•s des légions renégates furent
placés dans des rharnps de stases scellés,
même si à l'époque plusieurs ,·oix s'élevèrent
pour dernancler leur destn1ction. En prenant
ainsi le conu·ùle direct du n1atériel génétique
des chapitres, l'Adeptus Terra s'assurait le
contrôle <les space n1arines. Lui seul avait le
pouvoir de créer cie nou\·eaux chapitres.

LES CHAPITRES CODEX
l.cs rnillénaires stti\·ants \Ïrent plusieun
autres fonciations cie chapitres space marines.
c:eux qui adhèrent de façon stricte aux
t•nseignt•mt•nts de c;uilli1nan sont appelés
"chapi trt·s <~<>dcx". Ils 'uh·t·nt scrupuleusement
son cxt•n1plt• pour leur organisation et leurs
1narquages d'icle111ifica1ion, et tirent fiené
de leur respect clt's principt·s tactiques et de
dé\otion :1 l'E111pereur lt·ls qu'ils sont inscrits
dans le <:odt•x A•;tartt·s.
1\vec lt· passage des siècles, certains
chapitrt·s st• sont éloignés de la lettre du
<:od<'x, introduisant dt·s \"ëtri<uions uniques
dans ses t•nst·igne1nt·111s. niais en restant
globak·n1t·11t fidi'lt·s aux principes basiques
arri·tt~s par <:uillirnan. En outre, le Cociex
a t~tl- rt-anal~st\ rl-intt•rprété et 1nodifié à
d 'incalculables rt•prist•s. En eflet, le Codex
1\startt•s du 41 < 111illt;nain.· t·st un traité enrichi
par lt•s expérit·nct·s dt• ct·ntaint'S de penseurs
nl i1itai res rt.•con nus t•t enc1..·nsfs par lhistoire.
Quoi qu'il en soit, le (~odt·x Astartes reste,
conune il l'a lottiours ftl-, le guide stratégique
qui 1;1i1 autoritl- chC'z les space rnarines. C'est
pourquoi chaque frère de bataille le \·énère tel
un texte sacré; il est à la fi>is le réceptacle de
la sag<"sse dt·s ancit•ns et I<' 1nocièle inaltérable
auquel ils doivt'n 1 se n1t•surer.

LA FONDATION
MAUDITE
I.a 21' Fo11datum /UI la
plus 1mportantt' dtfJuù la
1 2'. Elit' rot l1ro au coun
d11 16'• m1/linai", fNu
ava11t l:i\µ dt' 1:-tpostasw,
uni' gunTI' rn11/t' qui faillit
dimnnhrrrl1mpnium.
(~t's nou1•t'a11x chapilrt's
furr11t tous frapp;s d't1nt'
malrha11re inhabitru/k,
l'lusieurs dispan1m1t lor3
<k leur~ prnnin-s rf1mhats.
ou fure111 pmlus akm quils
VOJ<ll{'ait'Tll dans k \\arp.
<:t>ux qui lunthurmt furmt
fmpp;s f>ar deJ m11lalunu
ginniqtus 5po11tanm. IJUn
1fertifs OTll donc d1minui
/>'Il à f>'u, et'$ clu1p1tm itan1
incapabks"' rrmplar,,- 11'.J
pmn subin au romhal. Pitr
mcOTt', rmains dir.lt'loppin ni

tin idiosyncmsies ~
tt tin mutations fi"
susciJMnl la SOU/JfOl&s "'
11nquisition tt rrunatirmt la
survie dl /ftw °'lfl'Usalion.

PROGÉNOÏDES
lln space marine e'it
gfuitiqunnnit m'1<lij1P pour
être plw fort, plus rapi<k
et /Jlw robuste que tout
hu1nain ordinaire. ll11e
étape du proce.s.'ius co11üstl'
à implanter pa.s moins de
dix-11euf nouvPaux orgt111es.
û.s implants sont cultivés
à partir de cpl/ules-souche.s
appelie.s progénoïdes,
l'héritage biologique
commun à tous les space
marinP.s - rnorts et vivants de chaque chllpitre.
Le patrimoine génétique

d'un chllpitre est une
ressource limitJe, car il
desœnd en droite ligne des
manipulations gmitiques
à l'origine des primarques.
n est jwte de dire qtu leur
sang couk dans vs veines
des space marine1. C'e.'it k
bien k plus précieux d'un
chapitre, ctlr lui seul permet
de crier de nouveaux
frères de bataille.
Chaqm chapim .space
marine doit intigrer de
nouveaux guerriers dans
us rangs pour suroivre.
LA plupart recrutmt .sur
/,eu.r monde chapitrai et ceux
des systime.s avoisinants. Un
aspirant doit arr cl&oisi alors
qu'ilest~~

un

excà de matunu pouvant
enb'alwr
des orpvs
,.,,,, 1tida pi /mllfi.

le.

, .. . . . . .,u,

'
ENESED
'

PACE

Membrane catatonique (l'hibemateur): lm/1/ant riribral
pl'T7nrt1a11t au l/1acr 1nan11e d"n1trrr volo11ta1re1nmt n1 ;1a1 lithargiqiu
Occulobe (l'œil de la vengeance): r.râfl• artt organr,
/'r11,11tr UHlll'lle du 1/H1re "'annr e.11 hra11co11p pl111 importantr
qtu! rl'lll' d'1111 l111111ai11.

Glande de Betcher (la morsure empoisonntt):
(;/a11</P 1<1/i11aiTI' ITlodifih' /J11H/11i1r1Tlf l/ll /IOÏI011 QCUU.
Neuroglotte (le dévoreur): /:'11 m<ic/111111, m ga1îtan1 ou
"" 1r11ta11t 1111 ali1111'11f. 1111 1/"1rl' nu1nnr /11'111 jugrr dt \0
tox1rit1; ri dt> \I'\ q11aliti1 1111/n./11•1'1.
Progénoïdes (le patrimoine génétique) : Cliaqiv
1/1ao· 1nari11I' J10.1~;dt' deux riP r.e!> ~nMs, une da11J /, rou,
/'au/Il' da11.1 [a /1oitn11e. l '11e fins "lalU"..\, t//rs 501111'tlrrti
1'/ 1n1•e11t ti rultnwr de nou1•ra11x 1mplanù.

Oreille de Lyman (la sentineUe) : Orgn11t rmpbrnlf
dans l'oreille 1ntrnv q111 affine /'acurti aud1l11't', fi/Jrt
fi fllllplifte CrrlaÎllS 5011$, I'/ aw[um ftquiJ1/Jrr.

Multi-poumon (le respirateur): l'n Jpacr manlll'
/1eut ft•mu'T ses poumons ordi11a1reJ pour utul.ln' crl
orga11P à la place, q111 lui permet tk rt5p1rrr dan.i tU.s

at,no5phirrs rmpoHoun«s et ,,,;,,,, .sous l"tau.
Cœur auxiliaire (le sauveur) : Accroît l'afflux
1"11gui11 FI 1nainl1e11t /,s fonctions 11italn m cas t1'
dt.(/ructio11 d11 cœur pn11cipal.
Nodule cataleptique (le guetteur): Implant
régulant /.es cyr/e$ cirrr.uiims ptmvtlanl tk maintenir
le .'ipace "uzri11P m n.•1'1{ el efficact à 100%, maigri Il
manqlll de sotr·-nw1l

.lion

Preomnor (Je stérilisateur): Prkstomac perrnntarat t.
de maléliar..r: lo%Uf"MS OU Mn digrslibla.

•Io
le,,,_, ..W,,.,,,.,,

Omopbagea (l'llttlape..-tw•): AbsmW 11 nalcfrill
~de la novrritllfP! d "wnut ""'fJtlllil
fflimoin de l'1ruüvitlu dont
k e•a•
MuoaMJide (le ti19eur): lrnplmtl MMp• WJlkal w
subslarlu m.u. sallant la ptau et fmlli0,.,., Il fl[r• "'"'
tûs 1ntfJba1u1a dlllinw d fllirM tlu vid&

lnlE1t.œ (Jacn y1reDOÏle): Fpaswaamkw••
,,,,_.,,__,.,'JlliW~•.-.·
W M .... llin~

c•uu••

.1\uto-i.enscun.: 1.e C1lS111u~ ri '1111 spacr 11u111ne tu:t 1uillr la plu/,art
dt·\ l)'Slh1U'\ dr rou1bat dr l'an11u11?, diltf!;llél 1a11.1 l'ap/J('U11t1on
1,ré11é1iq11t' d'a11trr\l'TISl'l111. Ils com/11i"l111e11t dei ca1n111-a11K"ll• 1 et
drs filtn 1audiori1u/1tl(1/10111n1'11tale, df'..1 1étir11l1"i rf,. ui;tr rt tÜ'.)
11ulicatr11r~ tir /Jo1trr, des 11f!uhage1 tactique1 et d1'l ro1111r<t1onst11tS/ll'X, entre a11trr.1 d11/>011t1/\ a111éluna11t !Ps 1i>111 du po1te111.



AR~1 URE


ENERGETIQUE
l.'armurr dr., 1pacr 1na1111rs
r.st ramposfr d 'rpa l.Sli'\
plaq11r.1 b crram1tr rt sna1t
n1ro1nbra11te 1a1i.s ln
fibl'('1 1notncrf trn.1érs qui
rr/11rxf111.Sr11t ln 1no111tt"111L'11t'
du />ortn11· ri a1011te11t
tri)

Optiques photochromiq ues: l'rotPgi>nt lr 1/HllP
1111111111• rit'.\ /11111iP11·1 a1•eugl1111/e1. l~t>r111Ptte11t égalP111t11t
d1• !'1111 dtl11\ /1·1 111/1ri11111ge1 et /P\ ultrav1oll'll, a1n11
11111• dt1tl\ d1·1 ro11diti11n.\ clr j'aiblr l11111inositê.

,

Grille vox-respirateur : /->pu/ a111plifier
/1'1 r1i1 d1· ,;111·r11' du 1/HtrP 1narine
11111111 ·IÎ '1·1 11·nd11· a11011nlu111n/.1.
(:011tù•11t 111111i 1111 11•1pir"te11rfiltrant
lr.1 t11.\·i111·1 11111bi1111t1·1 t'I /101n•r111t
rln• .ft·r1111: tf 'u Ill' /!t'/l 1ér, 11 IU' ff\P11 'I'
d'11.\)'gr1u· /nc111111t 11lt1r1 Ir 1tlflü.

Épaulières autoréactives: <:011ç11es
â la foi.1 /111u r déuicr l't /Jou 1 ablor~l'r
les coups, lr.s é/1a11/1ères 1parP 111an11Ps
1011t gr11érale111e11t ornées de ry·111bole.s
d'ide11tifiratio11 de l'Adept1111\ 1tarte5
- irô11r cie cha/litrr, marq11af(e1 de<"
ri <l'escr111ade, ÜHig11e5, etr.

Plaq ue pectorale: /'1vt1'~e lei râblrs
d'alllnrl/tation ()niée le plus .vn1ui>nt
par /J' ivrnbol,· cle f'.\quila i111/1éria/.

Paquetage dorsal: i\hr'.tr fr
noyau ,.,11,.,~t 11q11P pnma1re dt'
l'amiurt, ,11 ,1H q11e de.s rellule1 de
secou n rt u 1 , ,,llf'ctr1.1r d 'n1erg1e
,tolairr d '11rr; 1 I!.
Moniteur de

lrurJarre à ll1 s1e1111r, I.e
dm11e1 <nga Tii' f rrogh1oulr
1m/l/a11/t' da111 /p rorf11
d'11111/tacr1nan11r- la
r111apat"t' 110Ï1i' -111 logi
1011.1 la /H'au rt l'.\I 1a/01111r
dr 1e111rr11 1 t1n11aux ri dr
/101 fi dr tra11ifi.01011. C)<.s
l11a11c/ir1111·11h e ro11nrctr11t
à l'nr71111rt' h1rrgrJ1qur,

1

11'izfl11t Ir n·sti'ln!'
J1m 1r11x

du portru1 aux ro11trô/r,
d'11n/111l11011f l/U'11ta/l's de
l 'ann ll'ff', qui rlrl'll'Tll 1111e
sero11dr pra11, a11-Sl1 11'.artnlt'
rJ a115,, prfnlr qut /F p1u/nr

corpl du fri-rr de bata11/r
Sans la rarapare noiw,
/'an11u1r .~rra1t 11111till', rrttr
,·01171n.·1011 est l'ilr1nmt Ir
/ilu~ d11l1t1rtif d '.t11i fjlarr
1
nu11inr, la tlé1itablr 111arq11r
d1• li\ d1j1tu \ A rtar/r.).
Il)'(/ /1'1l.\/t'UI\ l_l/JI'.\
ri 'rznrt 111P é11rrgftiqur
(a/'fte/f1 "1rta1*s ·Pt 11oté1
'",\fk ">. dont l'as/Jl'ft 1•a111'
brauro-u/i. Qiull1111's anr1rru
1nodèle~ 1.011t 1ntimnnn1t

rlSsonfs " crrta11u rha/11t1r1
et dfsig11n1t 11'1 t1111ti1 d'r/itr
lllt

'I



1

RGANISATION
HAPITRALE
=

... ,.
..

1:.

Ainsi que le prescrit le sacr o-saint C odex Astartes, un chapitre s pace marine se compoee de z•e
frè res de batailles en armes - un p e tit nombre, à pre miè re vue, mais une puissance polentielle
suffisante pour conqué rir des i.-ystèm es ste lJaires e t changer le d estin d e la galaxie elle-même.

LA FONDATION
OBSCURE
'f'outl'5 Ir\ fondat1011s
de rhap1trr1 n '011t /Jns

été arrhivér:; e11 détnzl.
J.l\dr/1t11J 'Jèn·a n une
ba11q11r dPs /Jrogé11oide5
or1g111el1 <Ir tou \ /r1

rlia/Jttrt•\ errés dep111~
l'J/(ré~1e d'/Joru1 - à unP
excPptton f1rrs: la J1·eizir1111•
f'rn1dntio11, rgalr111rnt
1

a/1/Jr/fr 1'or1d11tion (Jb1t11re.
(Jn ignore 10111b1P11 d1•
clu1/11tr1•1 /1111.11/ f111dr1 tl
rettr <1rrasi1111, l'i t'e q1/1l
ndvttil d'eu,., ('t 1prret 11/

prut t'!rr P."llf PIT.' dans les
L'll~'''

i err•t

1

1
1

1
1

1

1

C~hacune des dix con1pagnil's d'un chapitrt• Sl'

La 8' c:o1npag11il' e..,t une r11111pagnie d'aMaut,

con1pose de cent sparc 111arinl's con1111a11cl{-,
par un capitaine, \·étt-r:.111 d'innornhrahle'
guerres. Une cornpagnie '>t' dt-< 11n1po,t• l'n
dix escouades de dix 'P;ttt' 1nari11t·s, ch<1cunl'
dirigée par un sergent. (J1aq11e co111pag11ic c't
une organisation dt· co111h<1t auto11ome, 3\t'C
sa propre structure de {·01111nandt•n1t:n1, ,l'.,
\éhicules et ses \<li,seaux.

elle "'t donc cornpo'l-l· cle dix rsrouadcs dc c~
t~·pe. Elle e-.1 gl-néral1°11H•nt u1ilisée lorsqut• la
'i111ation requiert utH' forrnation puis..'ktnte en
ron1hat rapproché.

La l '~ des dix con1pagn it.·s tornpre11d les' t; tl-ran'
Je, plus cxpé1in1enté' du chapitre, ce qui l'n
fait )a pJtlS puissante. C:es \'l-tt-rans l'Xll'ill'nl
dans tous les don1ainl's et sont entrainl-s au
port de l'arrnure Tcr111inato1: I.a plupart dt•s
com111andants de chapitre ont scr\'Î en tant
que \"étérans clc )a ) ''" (;''". Il l'SI t•Xtrt'lll<'lllt'lll
rare qu'elle soit déployée au ço111plet au n1i·111c
endroit. Ses escouades sont gént;ralc111cnl
réparties dans les autres cotnpagnies pour les
h1irt.· profiter dt> leur appui.

n;/1te1 de li\de/1/us
111111 ç 1fe1 1 u1nr ur~

pe r 111/1111/f'< veuln> l t/lll'
d1'1 •/H11t111ar1'1t1 dr la
/·,,ndatrc•n ()/J\1 11re l? rrnl
enr•JJ •

1111111dnrtl (pur

rrtvs•r, /111ur Ir 111e. lle11r
Oll pt11ll /p /1/Tt.

"Nous m archo ns dans
les pas d e Guilliman,
car noua suivons les

prescriptions du Codex.

Marneus Calgar

I.e Codex prévoit que les 2•. 3<, 4< et 5•
(}"' '><>ient des con1pagnies de cornbat. (:Cs
forn1ations assument l'essentiel des cornbaLs,
et sont composées de six escouades tactiques,
deux escouades d'assaut et deux escouad<·s
l)C\""él'>t..1tor. Les escouades d'assaut peuvent ètrc
deplovées en escadrons de motos ou de Land
Speeder, voire, comme leurs frères devastators.
re,ètir des exo-hamais Centurion. La p lupart
des déploiements de space marines consistent
en une seule compagnie de com bat renforcée
par des éléments issus des com pagnies de
vét{·rans, de scouts et de réserve.
I.es compagnies de réserve son t entière m ent
co111posées d'escouades d u mêm e type. Elles
soutiennent les compagnies de combat et
rcn1placent les pertes. Les 6e et 7e C:Ompagnies
sont cles compagnies tactiqu es, chacune
con1po~e de dix esco••adcs tactiques. La 6e
c:o1npagnie est form6e au pilotage de motos
t't peut donc
entièrement dq,IO)"ée en
tant qu•cKadrona de motos. La 7- Compagnie
est quallt i 6
fWr}i 6e a pilolage da land
Speedc·J . . . . . . . . .l lui anive doiaç

aue

p.uf\lÎS
de \éhi

··-·~

l..a yo C :ornpa~FJIÎC C'l ),1 C01llpagnit• J)evastator.
c:c ..t la fo1mation la ph" puissatlltllt'lll anntt
du chap1u·c: elle fournit donc un<· puissanc~ d~
feu inègak;e aux .1uu-es co1npah111it•s.
l.c1 l Ü' {,01npagnie du chapitrt· est cell~
de" ~tout' - de jeunes recrues dont la
transforrn.ition physiqu<' et l'C'ntrainemcnt ne
\{1111 pas LPr1niné-s. Le c;odex 1\.,tartcs ne précise
pa-. les cffettif, cl<' la JO< <:ornpagnic, car le
rvthrne de rPc Illlerncnt t'St très \'ariablc.

les <.01npagnies à l'exception de la 10'
pos~èdent 11n p.uc de Rhino pour transporter
leurs t'Scouarl<'·' et leurs oflicit•rs. La 1" C"
dispose ègaletnf'nl de l..and Raider Cl de
Stor1nraven pour emn1c11cr ses terminaton
au co1nbat. 1.e-. .iutrcs \'éhicules forment un
groupt> ratta<hè .1 l'arrnurerie, auquel chaque
capitaine pc·ut f.1ire appel. Beaucoup de
con1pagni(<> de (Otnbat et de réserve incluent
aussi des l)rcadnought. qui restent dans la
mên1c co111pagnie après avoir été incarcérâ
dans leur sarcophage de métal. Leur présence
augmente lonsidérablement la puisunce de
frappe de la con1pagnie.
"Ii>Ult'S

C.ertains officiers et spécialistes n 'appartiennenl
à aucune compagnie. Ils forment l'état-mlljoret
peuvent être a'i!iignés à une com pagnie ....
des combats. lis comprenn e nt notamment
archivistes, les chapelains, les techmarina!I
les apothicaires.

lc.;1 RI\ .,

1
ARMURERIE

f\1aîLrc de la forgt·
Fcnni.ts ~l<Ixin1

2 ï tee luna ri llC\
95 smntrurs
52 <har\ d'assaut

l.IBRARll ~

APOl'HECARION

Aµothic..iirc en clicf.
('orpu' 1-lelix

12 Apoth1cou-e;

12 /.and Jlaull'r
14 rscv1trurs

24 exo-ha171lllS C'r1ituntm
J 9 J.a11d Sprrdl'l"
motos el 1noto1 d 'a1s<111l

.R l'Cl.l' ' IA 11.1
~l.1îtrt• df' l..i llltc te



'


Cnmpagn~ <l.1

'

blanr/n '
(:apila111e. \~
r/grnl d 'l lt•
97 véte•1 ,
spa<e 11mr
J Dreadnc

11 ~,

1\ '.

1 urnt'

<

/tl
1

1

ftttl<TS ~nf1 r1

2t COMPAGNIE
f
,, hug111r de ro11wal
11r

t.iraLlique;

J 1.111P 0r
1

,,..~p

trr

3r. Co~tP:\G~lt:
(,omj>a,_.,., ir dt , , i btzt
r(Ju/ru, lll"raldiqtt .
rmwl~a"~"""

( •1. 11a 11• HCflrilLI,

<:ap1t111rtl' I tllnan,

, r.it,.,. du gtitl

maîm '" I aJY11al

1

f)

,

\

l

,\fal/1 drs l llran nnrul
27 f;{GI~ d '/J.cJll1 l'ù1

t .n1r

Couleur Itéra

li (

()11.u1 o..l'-'h''

ETAT-!\IAJOR CtlAJ>ll'RAI.
~1.u neu~ ( '<ilg.1r,
~1gneur ~tic 1.1~t·

\m 1tn1n tt

1•& COMP,\(

,,

'(J11adc1 la<t1que1

ouadrs d'a1Salll
, ,. 1111ufr, lJn.a1tator
.!. [Jrratf11n11f!hl

,l

1

CCl\t I'AGS 1t.
( 1 ' t Il' d r '11i.I 111
(

,.,,

ir

11 '"1 .r • 1 ;J.I'

< iT( \1

!

.,,

/;If,, r /d(J(11'
•na1•r1 rf,. ln fi >1tr

( l

"' ....,.,

5 1 CoMPAGNll:;

41

(

{' lf(P<
(

11

linaUtfw

I 1t

\

( '/Jlla "' (...,,,,..,

1

6 n<0t1ab1 ta1 liqun

fi (

2 f\(O/l<U/l'I d fl\111uL
2 moundr1 JMtWlt•taT

2r

2 ,, 1ntf,., /kt 1isl1J n

2/)~

4 l>rrndn 1Uj!/. f

·?U
1

J,, llU t111vs
tfo tf fl Sllllf

fiftlliJrr

"' """""'
'°""P"

.•
,
-

2 ""' ,.,..,. '
2 '"' """~
I l1'111iia 1u&

Le Codrx Aslartn conlH'nt dn W"CUons det.aillant l'ht-raldiqUC' des ch'flDw
Cenrs ci ~'Oient q~ r ~pauh~re puche dr r annl.lft' doit êue omft cle 1
et la droitr du marqu.igr d'ncou.adr. Lr C.odrx pttcisc également
intigicr la couk-ur her.aldiqur dr la compagnit' du space manne IUI' la
tpa•dièra. u ~x autol"ÎK' dr nombre••!ICS variations à ce S)'Slftnt de b11e. œ
que les chapitres ~nt périodiqur~nt leun marquages pour confondft r
pralique est à l'origine des m\'riades de daff~renctrS entre ln chapibcs Coœs ec ~
choisi dr modifier leur codr hrraldiqur au fil des mil~nairn.
IA• I• •s s ;t w.,,,

......, •lfl't7Jk..,.,..

,........,, ..,..,. •.,...
I• 'i""3rli't....,.,.,,_,

.. JzQ S I If MRS, la. ! Il W iilli
._ al'r
9 2sp'1u•r ••
1

l••

,. c·

Naw

V nr.421 dr •

J-C'
10' •

El

&jEZll
1, fn' aiu

p.

''*"'"

7

'r' r

2- , .. (lm•Clf/•
ll'iraJ.df FE

MARQUAGES DE VÉHICULES
Astan~
le~ chapitr~.
re11,e1';!ncme11~

'°'~

l)e llOllll)rCU')CS pages clu Codex
'>Ont dédiées aux ri,• le: de n ..1rqu
t"l d hl'T dtquc d('S Ill.il n
t
1 c l'i J<'
\"éhicules blindés en sen icc dan,
C.epend.uu. :a l an t.u dt" 111.irq <" d .lmtuTt"' l<" ( xtc_-, n\('( r
d tu t
la \'anité et le ri que J>O é par les
<>nnenu . (.; c t ix,urquo1 il t nc"Oura c- lt' n. 1trt de c!t 1 tn: tl "<'1 K'1
rnarquages l'occasion, et fournit beaucoup de
dlten1.:itif, pou\.int tllt' .tllichc
ar IN th "d
• Cf' ni.""'""

~"i

~\lllb<lle~

~énéraleanent

r

~

.iu~

l.es \"éh iculcs de l'Ade1>1us A,tane 'ont
peints
coull'Uf'> de la h\ Il'<.' dC' lt"Ur c hapnrt' f n plu• de 1 t< un<" cl iJltlJ"""
leur C<>que e't blclsonnée de n1arqua:!es d'unité, c1·escou.1de et dt> co1npag-n1e dont l c:n1pl.1ct"n1mt ex.ut \.ltl{' M""lon I<'• ( 1 1
rt
le~ type·~ dl~ \"éhic ules. Par ailleurs, ur le, rna(hrne~ le., pht'> .1nc1t'nnes, on lrOU\t." p;.ufut~ dc.-s 111,(npuon• de 111 xun<' ctr, lh , .. '"'
clc' î11,ig11e' lionorilique.,, lt· re;;i,tre de leur' \Ï(toires étant .iu' 1 illu,ue que> <ehu dt n'1111p<111c quC'I htn_,, de 'I• t et de i.ln 11
chapitrl'. li y a t•11fi11 Il' ca, cie, I>readnou~ht, qui c \Oient •illtgnt r un 11un1t•1t.1 d'1dt"nufic. uon. <'<"qui"<' 1nt_ t ' ' " ' ' 111 'lllK• llu
chacun cl' eu' l''l 1111 per,onnagc célèb1·c dont le 110111 c1 l'l11,101re Olll lonnlli 111i-111C' dr,. plu~ J< une' l'C'<'tllC''

IJ.1 t1a1upor11 dt' troups, ln o:trhamau, ks blindh,
lef moins rt /,, Land '\fl'rdn arbormt la mi-ru- Mraldupu

''vs mfmn marquagei d'e1tQt1Qb que ln space numnn
q111 lei p1lotmt ou qui c01ut1tun1t lrur rqutpa~

Chatpu' , :pa;o, lt'
b ,, 1Upcrl) " '
1m ulnpnr. :
'Û3

1

l111

Gommarulnnm:

,s rqutpagn 1Ü' char ipacr 1nnn11r portmt gi"tÛralmin1t
/Jo

numnv d idmtifi(at1011 dr ln1r tfhicuv dan1
1111

l'fhrlinal

""/'hh

cnr/r tlf'f>O 'I! iur lror rpauliirr dro1tf'.

-3. ' · 1--cw tin Ullra..,n••
V.\8 Jl,\ino ur,.

""

rrcuct un '11m~
appartmarur rpar u

u"

'Pt'> I·~',;~..c::.

CD®
®&

1àrtll{1"'

f

tir~

.,

prn.n JU'fl1
......,.. '

.ni:irri

UN MILLIER
DE CHAPITRES
L7u.stotrl' c1' l'fmf>"Ju1n a sou1 rr t l'innu dr

longul's pir1odrs dl' rehelllon

el d'rz1 an:h1e.
au cours dnqiu/bs l equ1/th1r des pon rr1 ,,
sulntnril'nl <han{{' tt 111 tn1<t dt't t tnl'mr1 tt
a;,; pndul' ou inl1 derouumrnt rrernt Hin
des Fondat10111 dt chapllri'1n11n1t11 u ad
lllkJ 1'oquts, Tl'"11dnnt ,, posubû la dat twn
dl (,ur r'7at1on ()1 tsl mt nu 0111d l 111 k

''"'a r

raomhrr cJ, rhap
1/b r11. 11 "
11
aorns d un sf><lcr mflrt111" pr, u1, hriq 1 m nd,.
dl l'lmpn1um. /,. /1111 q 1f" l \dl'f1t111 11 art

a.ss11n la vr11r1lt" dt'// lu"la,ut ,., d prt t:U
~ratio d;frn nrr1J,/, alti' ,,. dr 1 n: t/ atlt
On JK11I tl11t1nK11 1 lt •Il raf'i.:. r" dt
rlu1pllrr' I" ,,,.,, '''"· t Pl 1
1 r; r
il <I'//,. ri t dz 1 1p/,1 dr <.1111! """ , d t
IÛJCt11dr111ts dl't l ltr111na11r1rs et dt l ur
Pri11wJ:f'nllOT1. (·,., rhnp1trt1 tn 1rt11'11n t

lnlrs proprl't tradd11
111 1stont sur la ',.,,.
,,,,

1, /,.

mprr
I

r,,
l

-\ 1l111t

111 "" f>u\\l'd

l

1'/ 11

)

<1)(/""

q1

1

f / q1
"

11
1

t

R·oo.ot1.r1

. . . . . ONFRÉRIE
..
1

.

,,,

Depuis plus de dix mille ans, les space marines f o nne nt le plus solide rempart de l'lmperium. ,._
dans la galaxie, mille ch apitres lutte n t contre les ténèbres qui cherchen t à engloutir l'HumrfU.

env. M31 L'HtRi:srE o'HORGS

ClioBADE MYllALE

• Basil/ius / i\ncina QCCUM hmle
dlapims sfJae' marine5 th corrupti<m. IA
smtmc' la~ IL choix aux coupabks mire la
inort n une croisak dans l'Εl th la Tn1n1.r.
Tow les chapilrrs optml pour la mission th
ridnnptWn n une anruula mm dans l'Œil,
litnia couvertes dt noir n lwnneur m berne.

env. M3 I La Purge

env. M31 SECONDE FONDATION
1

544.M32 L'A"·ènement d e la Bête
/.a /1lus gra11de int1a.1ion d'orks qui' l1111perium
ail J<Hn<lis :.11bie 1ne11are l'l-l111TUZn1tP tout entiire.
lîs jorre.r ro1nbi11Pe\ d" li\deptus A.1tnrte.s
nuilguent la 1narér, rntii1 Ir roûl l'.\t fin.if.

~('.)

NfJVa Marines sont 1l'lllm'yuit,,...
~mJeni<m de toull' /01711L tk vit xmos lors• a.
~ mmadR visant à clumer k:s mwW.a.n r.
d~ months impbiawc. Apptli:s nrrllfrwtl•
la /" GU1!7'1P Tym""fW, ils
à l'assaUl sur IL S#f>t tk Dal"Jda.

nt"'""""'

744.M41 Un Abime enn Alliés
Apri:s sët" alliis pour t1ainm l'Alplia
lîf5W11, qui avait dirlnir/V Ribtllum"
w Ridemptio11, /Ls Knights oftN Rovm d Il
Chapttre Aurora y voumt unt in111Ubi hl~
, hacun rqnurhant srs pnûJ à l'allhr.

1

l

w

798.M37 Kairos Battu
Les "'7iiû Con\11l1 dij111uml /Ls pu1ns de
COJll{Uill' th Kairo.1 11.ssl'Ur de /Jl'.stins.

J

1

646.M32 Ré union
lin .1it~rle d'a11r11rhù• .1r ronrlut /Jar
l'i11lrr1w11lio11 dl'.\ .s/lf1rr n1nnnl's. 1\gnnthio,
11u1itrr dt•1 l/ltrr1111rl1illl'.1, réu1ul /Jl111 de
ri11q11a11fl' tha/1it r1'1 et nrrirw sur 1èrra.
1\ g11lllhio t1r11t 1111 ro11sl'il à hui1 rli1.1 avec les
"d1ngeants" q11nr/leu1s de 'fena. (Jn ign.orr
ce qu'ils yest dit, mai1 l<n:1q11r les /loltl'S spaa 1
m11rinrs rrtoun1n1t ti Iron mo11dl's rlu1pitrtnut,
il ) a dl' nouveau douze hauts seignl'Urs dt
1èrra et l'J1npmu1n retrouve son unité.
1

env. M33 L'Apocryphe de Davio
L'11 01n11age mnarquablr, au point d'être niflllll
d '1111e aura sarrée, tente de luter les chapitra M
la .v ronde f ondation. 7'outl'fois, l'œ1ntre Mii
1nachn1éR.
401.MM Le Cri
Us Blacli 'Ièmplars 11ll'ltent Jin a l'flhisi4
CatNxis, libéra111plus de treize renls S)'S
Jllanitairts tk l'esclavage plychique.

-.. M55 Schisme de Moirae
L'Alkptus Mrchanic1Ls est dichiri par
• œnflit int"°"'. / .a contagion alteinl
~ AstarteJ lui-mêrM, à rommen

Hands.

flfl sdll&o ""uctite

956.M37 Massacacs d 'Heavenfall
112.M58 Le jugement de Basillius
Us Vmpal Swurds rroiennenl à la t;t, des
suroivants th la Cmisadl- Aby.ssak, pour
ft'fP' un saint Basillius souil/i par IL Chaos.

145.M4I

1• Gvsu s

748.~1:4 l Campagne de l'Étoile Sn-,' fi
c ,,,. incursion dimonitUfut d'mtlt'rfll'l'a.
·ectmr Scarw est annondt par l'W Am
~ · t'i" rougr sang. Ln &li<ton, ln /fit
ks Rninbow Wanion parvimMfll
l ;n1·asion au prix tk tn"riblL$ pma,

14S.M41 La Récribution de j onm
La etlball da Libations Pourpra susci~ la
~da Ultrmlearina, des Howling Griffons
., • &nu of On:w. La eldars Min sont
.......,, ,.,,,. sans avoir nrtpoisonni Anund
1- dla/Jflain da HOflJling Griffons,
'1/111• inAu•I dans un~

r.ns maitm de chapim.
813.M41 Le Siège de Vnb
l.n &d SœrpUms d ln Rld Hurclln
puurrqwmdnl6~'6

t

dlannia tk pmr s~ nr•
dirttorts d ~ sont •l/1CJllL•fl
ff'mV n al J11as qu'un •011'6 •il'
civils .,...,IJlri ,,,..,,, ,.

f

·~!":.il.

~-

IJ

l~~S.c

.,.

·~;· r.1

l·-ïflf . •i ,.,

-~

1 ~

·r·

~it.

1

". i .• . . ..

-.,r-..

.. ~_ .....

s

--·

11r[
e.-9.
'es· ;:

E :î

r

61

-

~,.

f:.. 1

1

.J'Q. f~.­
1.

i! i' ~ i·1 ~ 1

·1ft
i!t
ff
• "" .i'
~t

1t>I"

f j,
1
&
... f .

f

•t
.

i!

r•

t

•.ii': J.'.:fftî .!l.l
_;·1 1111·-

·~ t ~ r l ~ ~ !

ri r:

LTRAMARINES

De tous les chapitres Codex, le plus ancien et le plus célèbrt• est <:elui des Llltramarines, le
chapitre du priruarque Roboute Guilliman en personne. Leur norn <.'<;t '>)llOll)Tile de discipline
et d'honneur, et les ri•cit., de le11rs \ictoires se diffusent depui-, l\facraggl', leur inonde chapitrai.
jusqu'à la sainte 'l'erra elle-même. Si un ennemi de l'llu1nanité rncnat"C l'lmperium, le!>
Ultrarnarinc~ s<.~ tieru1ent prêts à l'affronter.

ROBOUfE GUILLIMAN
l.a di.,ciplinl· 111:11tiall', 11.: don de soi et les
proue-.sl'., 1actiq1H•s 'an., équi\"alenc qui
caractt~ri~t·111 Il'' Clt1 .1111,u in es ren1onte11t
dirl'< ll'llH'lll :·1 lt•111 Y<~nt-1 é p1 i1narque. ÉJe,·é '>UJ
:\larraggl', Robo111e (;uillin1,\n l'ut éduqué selon
les 11 ad it ions• cl' u nt· 11ohle c uh ure guerrière cl' un
àgt· n!vol11 . ,\ so11 dixi("t1H' ,u1ni\ersaire, il a\ait
(~tudit; t'l H'>si111ilt; 10111 tl' que le, plus grands
sage-. dt· :\lacraggl' po11\aicnc lui enseigner. ~a
111.tîtri-..t• dt· la philo...ophie, de l'histo1re et de.,
'<'it•nct'\ (·hloui ...,ait '>es aînl-~. 1nai., son ,·é1itable
g<.;ni<.· ré,id.1it ... ur le plan -.1ratégique, logi~tiquc
et 111ili1.1i1 t•. l .a je1111essc· dt• Roboute Guillin1an.
t't ,on a ... t l'n,io11 lulg11ra11t<.' au pouYoir. e.,t
fi>rt bien do< 11111t•ntt>t•. Inutile de dire quïl fut
lïnc~o1~1hlt• force· 11111trice du changement. une
figure 111 ... pi1<111 ÏC"l' qui 1nena i\Iacragge d·une
é(>oquc anu-.re de conflit et de trahison à un
ëÎge dt• prospl-rit<~. Fn <"ffct, lorsque IE1npereur
a~tcignit i\la< ragge, il fut in1pressionné <le
. ,
.
..
trou\ er 1111 111<111d<· si 01 ga111 ...c et ...1 prospere.
et il con1p1 it q11e (;11illi1na11 t>t.tit un pri1na1que
, isio11n.1ire aux aput11dc' inégalées.
Lor,qtH' la lègion dt•., L'l11·,11narin~s. f~ll placé~
-.ous lt· con11i1lc dt• l{ohoutc (,111lhn1an, s,t
hast· :t\'anc ét· !nt reloc alisél' sur .\facraggc. l,c
pri111arq11t• ,1ssin11la rapid~n1ent le-. n1erve'.ll~s
de l'l111pc1 iu1n el s'111\e~111 dans ses n.011\t Iles
fonctions a\l'< t•ntho11si,1:;1ne. Le pr111.1;~rque
cxc·cll,1it d,111s l'art inilitaire, et condu1s1t ses
l'ltran1arine~ de conqi.(·tc en conquête dans la
partie australe dt la g.ù.txit'.

I.e'> inondt•., r.tllié<>' ux rlo1n,11ncs de l'I_111pe1iu111
par c;uilhrnan hc nihc1ail'nt de la cl,u.rvovance
(lu 1>1in1,11quc ('ll t<. r1ncs de ge<;tion. f\ ~haque
f<>is que Rohoute ( .11il11111,1~. rb.
J, era1 t une
. •
P lanète d<· la t' rannie ou qu il 1 arrach,ut a
· • et.ut
• · ce
1 mettre en
l'i 101-.111ce, ,.,1 p1H111te
,
(,c
lgic
1 . un svstèn1c dt·
P ' <.
• • • l"a b11 des
ll 'c·st qut• lorsc111 ·u11 n1onde etall ,l
·
. · · 't s·a. route
rncnac.es
inu11t•c:li,1tes qu ··il poursu1~a1
. .•
. Il l·\issait
derr1cre hu. assez
a. 11"\\"('fS 1es CIO!'I c:s.
' .
.
' '
• . . , , . 1 • la creat1on
de co11scilll'rs pour " ,tssu1 < i cc , . ·. . . k•
d '11 ne ind us1 rie et <le rou lt'S con1111t::r c1,1~tls
• • p<..
)SS('( 'lll l
r
.' l'Jinpe1iu111 · une p 1anett
'
rc tant "
.'
. • 1. >rospérité de
un gou\c111t•nu·nt dcvou<' ,1 a 1 . .
le s·1

sa popu1a11on
< t •1u renfort conunucl c . '

rlt~ft·nsc autosuffisan~.

puissanct• n1iht,1ir<'.

APRÈS LA TRAHISON

.

lorviuc l'l-fé1t"sic dïlorus plongea l'I~~I nt;:
· · -,
. d' une guerre c1Vl e, d
da ns la 'lau\'agcr1<·
.
Ultramarines eta1ent
engagés dans
galaxies
combats dans la bordure australe de la
e.

des

l ' ltra111<11ine., Je, cl\<lÎClll
'!erra c•t Il·., d\"aien1 i'oll-s
clcs li11< e ... <on<1ué1;111Lt'~ du ~!aître de (--;uerT<'
llorus, 'ituét•, ,111 nord·t''' dt• la ~al.1x1l'.
Qu,111cl l,1 u~1hi . . 011 d'l 101 u' éclata au' ~rand
jour. (~11illi111a11 <.'t 'l'' l ' ltra111ar111t'' Hl'
pou,~1it·111 gu01 t' ..i1111t·n11 l'E1npt·re111 durant
les p1<'111ièrt'' ét.1pt·, dt• l'in,ut rt'l lÎon. Pirt'.
ll's tc•ntalÎ\t•, dt•\ lJlt1:11n.1ritH'' po111 rl:join<lrt•
Tt·n~1 était·111 t'llll~l\t~t·s par l;1 ll~gion rt·ul-g.ttt>
dt·., \ \"ord Beat t•r,. l.t'' l 1lt 1~1111.1rin1.:' f1u l·n1
incapahk·., dt· 1~1llie1 Jt•, force' de l'l~111pert•ur
pour li\ rc1 l;i h.11aillt· apoc,1h p1iq11t' findle dl'
l'llé1c:,ic cl'llon1' - le ~ii·ge dt• lè.·1-ra - qui \'Ït
de-, 111illit·1, <'l dt•:. 11111licr') de 'pact: marine'
lo,-:1Jt.,tl'' do11110rent l<'ur \Ït• pour vaincrt• Il·
.\l~1itrc de c:uer rt'. (:·est don( grâct• à l'ironie
du ...ort que l,1 lt-g1on de' l ' hr:unann1•, <.~111crgea
rel,1ti\t•me111 indt·11111e de l'liéré...ie d'Horu,,

PRl~fOGENJTOR
/.es chap1l1rs /'1 unvgn11tu1
~uni

1

cru.\ q111 f11rr111 <tc/'1
quand l'a11c1r1111r li·gio11 d<5
l 'llra1uan11r5 /111 dn LSl"r Ion
dr la 'lrco11dr fo11da11011.

On les apprllr /1arfo1J
le$ ·prrm1rrs 11r5·. (( s
cha/nlrc.1 011111nr h1.1to11r ri

1

de\ lmdi110111 q111 lr111 \Oii/

1

pro/nr1. ma15 111 '1011011111
liobo11tr <:1u//,,na11 ro11111u•
l1'ttr J111111r11q11r cl arfl1rrrnt
~lr1rlt''1INll au.\ /11-ocrdru,'

ri aux traités

tart1q11r1 d11

(::ocfrx :\ 1la1tr~.
,,
Le 1101nl11r e"a<t tir
p1 unogc·111to1' est 111re1 ta111,
1na11 le pl10 tu1c1n1

1
rxcm/ila1'r du ('od1'
A 5lartrs 1'11 111tr douu
011 p1rtn1d q11 ïl r11 rxntt11t
1
encore a11 1no1t1 s 011:.r a ut1r\, 1
1na1s n cr1t lrra1, ln111
0111 ite /1r1d111 dan.1 11
didalt• du tN11/1s ri aucu11
cha/lit1t 1par,e 111r11111r
actif au 41' 1111//t11a1rr 11 (1
TMJn1d1qu! l'ho11nn11 d'n1

1101111

c:e

fut .Jll'lt' apri"s 1'1 ll-rl;,je que l'acti(~n
de·, L1lua111a1 i1H'S lut dl'·tt·1111ina11tc, <ar JI,
rnaintinr<.·nt J,1 coht-,ion de l'ltnpern1111 dan ...
une pl-r1<Hlt• dt· g1:111d pt;ril, 1;1ct· .1 une ~ala'\il'

fe11 rr /Jt11 t1r

1

LE TEMPLE DU
PRIMARQUE
l.i\utel dl' r.uillinu111rst1111
de5 l1eU.\' lt·1 jJlu;. 1è1.1é1i dans
tout f'~1n/Je1iu111. ~l ~ied dan!>
' une 1e/n1t111e11011/re au .sein
du tr111/Jfe de ln [Jroiture s111
i\larragge, .11'1 fJIO/Jorlirn1:.
dijinnt f'in1agi11atio11 par la
/J<>1lt;1, 1·t la grandeur dr leur
concl'/Jlion. 1\u crrur dt> cri
rtfifirr r/1• llUlrbrl' SP {IOllVP le
lrÔ11t> r/1• l~obo11t1· (,11illùnan,
:.u1 ll'<jlll'l .1i1:gt· un cadavre
r/galirn. Ain/gré lt> passage
de dix 111illé11ai11'1, le co1p!>
du /Jri11u11q1u~ t>sl /Jréseroé
dan1· u11 cha111p de .stasr.
"/0111 ce q111 f.1t pris clau s
un tel cha111p est p1~gé
pour l'étn-nité. <:epe11da11t,
ce1tai11s prétP11de11t que la
bles)11re fatale du pri111arq11e
- un trait cou[l'tlr rubis en
travers de sa gorge - est
e11 train de se refennrr

l

1

I.e leg' de Roboutc ( ;uillunan n c't .,
• •.
')
'
p\
seu 1e1ncnt gcncuque, 1 c!it cgalt·n1cnt 'Pinturl
Durant lt•, '1ècle, qui sui\'11t•111 l.t Secundt
Fondauon, les l 'ltran1arinc~ 0111 \énér<' IC"ur
primarque et out sui,; les préc.epte , Je~ ·~Ir
t'l le, <loctrinc' t.1ctiques du Codex \swn~
co1111nt• un prêue adhè1 c aux 'ainte ccnturt"'\

~lacragge

Tou' lt•, fi), d<' (~uilliinan con51dt·rcnt Ir
'oll\t·1~1in d'l 1lu:1111ar to11111H' lt• parjngo11 dr

fut capable dt• lo11111i1 dt·' 1ecruc::. à
un tel rythn1c que la légion dt'' t ; 1u~tn1a1incs
comptait bientôt à clic 'cule plu-. de la n1oi1ié
des space n1arines de la gala:-.ic, t"I rare' était•nt
les svstèn1cs à ne pas f~1ire appel à leu1 ht~roï:-.tnl'.
l,entemenl et au prix dt• nonihr<'ll'>t''> Yies, un
semblant d'ordre fut re:-.1a11ré dan' l'l111pt•riun1.
Gu1lliman ache\'a d'écrire I<· c:oclex ,\,ta1 te:-.,
et la Seconde Fonclation put clébutt•r.

le11te11ient •.Afa/gré

l'i111/Jossibilllr d'un
quelrorique change1ne11t r111
çezn d'un cha1np de sta:.r,
beauro11/J rroieut au retour
111irarulru.'I: dt• G111fli111a11.

peuplée d'ennen1is prêts à fcslO)<'r sur Je<;
vestiges dt>s do1nainc~ de l'1':1npcreur. L-. 1noiué
de-. légions Ast<utcs ,'était rallit~e à l·loru::.
durant la guerre ci\'ile, cl Je, ll-1:,rions lo\'ali~tc'
a\-aient subi de~ pe11e' cflroyahles. li r<·stail p<·u
<le spacc 1narinc' pour p1oll;ger l'ln1pcri111n,
qui n'en a\'aitja111a~ eu tant ht'">in.

1

Le patri1noine gt~ nétiqut• de.; U lt 1~1111ari ne'
devint préé1ninent clur~1nt la Scronde
Fondation. car aucune autre légion ne di..,po,ait
d'une banque progénoïclc a'se1 li1ur11ie pour
créer autant de nouveaux chapill t's :.parc
marines. Pa1 ailleur:-., la 'tabili1é clu pa1rin1oine
génétique des Uluan1a1 ine' en a lait Il· rhoix
préférentiel cle l'1\clt•pt11.., 'J'erra pou1 la
fondation de nou\ t•aux chapit1 t·,, 1\ l'aube
du 41 r millénaire, on pcn-.t• Cjlll! clt•11x tien. de
tous les chapitres .-.pace 1nari11c' sont i-.-.u.., cil' la
lignée des l.Jltran1arint''> - Je, fier... cll-tt·111e111-;
de l'héritage de l('t11 pri111arque.

.
tout cc <)lll ro11,111ut• 1111spa11· 111a1 inc.1\ ce jour,
.

pas un 1naî1rt· dt• chapit1t· dt•:. l 'lu.unan 11es n'.i.
1nanqué à .son cle\'oir dt• .sUÎ\1 c• à 1<1 lettre les
standarcl' rll-crits clan ... h· c:od1•x A\l<lllt' . 101L'
'>Oil t de•\ en u... dt'' pcr,01111.tl 11t-~ inspi1 .1uict'\,
non se11l<'n1t·n t pour lt•111' p1op11·s gul'rnrr;,
n1ai'i au''' t•n ch•hor' cl1• lt•ur chapiuc.

LES DÉFENSEURS D'ULTRA~1AR
l)ept; j, p' .;'dt• dix 1nillénairc•,, lc~ llltnun:inn~
ont afTronté les \\'aaagh l cles orks, lt•s incur>1on~
dt•, Tau, lcs in,urrections d<"' rt•nég.1!5 rt Ir
ré' eil de' monde,•néc rupole!.> nécrons. i\la1'
rte tou-.. CC5 lcniblcs connit,, iJ Cil C~l un qu1
le, a atroce1ne11t n1arq11t"~ - l'approch(' de la
flotte-rue ht> n ran1de Behe11101h cl la B.1t11llc
de ~fac raggc - durant l:1q111•1lt• ~larneu~ <.algar.
Il' plu' grand con11na11d.1111 des Ch1a111.1nnr~
depui' Roboute (.uilli111an, 111c11.1 !!>C'\ f1ert·~ en
leur hc>un· la plus 'io1111J1 t•,

i.pautW 11' w ,. c,ompagn.,
~

l'ltramanf!Ll, arboront

l'icimL du chaprm.

~ • ,,_. ..-ïnt> dassau1

f1ot14rtl Ill ""'"/ll"P de la
8' acouade de la 2'

Fww dl balailU Sn--. 2' '1UJllOde ladi
Mi l'llr.--.- · ulft lkli•t .t••mir

.

°',,,,,.,..

ULTRAMAR
""''

-

1t"'nlfZ:~!ii'11n

I~a

z.onr autour rie ,\farragge e•t appelee llltra1nar,
l'e1npire stellaire drs l 'llramarinrç. l~lle est unique
parmi k..s do1na1nrs rfe5 space 1nnnnes. En effet,
/.es autres chnjnlre.s rè..((nent .sur llnt' çeule planète,
un asthvide ou, f>arfol-5, une flotte sjJat1nle ou une
forteresse orbitait', 11ia1s les l •ltrama11nEs sont les
maitre..s de pas 11w1n.s de huit S) r;/è111e, voiHns.

1"ous /e.s mo11des d 'l ltra111ar partagent l'hélitage
culturel de 1\1acragg1, 1/ n'est donc pas su1prenant
q1V leur styk arrlntertural. /; ur gouvm1eTTtenl et
leurs traditions .1n1n1t si1nilaires. l'llramar est un
domaine qui ne ers.se de Jnvspérrr- une chose très
rare à l'époque disl's/Jhil' qu 'e.sl le 41' millénaire.

Les mondes rl'f·7trapnar ne pa)'mt pas la dî11ie
impéria!L, mais contribuent din!clemenl à entretenir
k chapilrr tks Ultramarines, en lui procurant les
matériaux, les armes rl les vaisseaux spatiaux rtqUis
pour mener le.s guerrt5 au nom de /'Empereur. Comme
les autres planites d. l'Jmpnium, chaque planète
d 'Ulmnaar possède da rigiments pour le défendre.
La plupart da mnrides irnpmaux doivent fournir
des contmgmts pour la Gcmü lrnfJé'tiak m cas
dt nlemül, mou les fflOflJa ~ SlllCl•t
Ol'tf/Jlitm. 1èull/al4
QIS .i'Vllnamar;

dans,,

la rign1cl' dei (!/t,.a111annes r5t 5Ï efficace que ce sont
plusieurs cn1tai11e:. de 1igimt'nlS a11;i..7/1a1res entraînés
qui .sont prêt.1 à rejoindrr la Garde /1npmak.
Chaque 1no11de d'û7tramar founul égall"l1ler11
MJ rrcnu:s /Jour k..s l'ltra111arineç. À travers tout
le doma111e 51' drrssent des statues de cilèbrr.s
l 'llra1narines issus dr..s famil/R~ locales, l't qui font la
fierté des cifO)ells. J_'a11rie1111e arotorrat1e considère
que c'l'.s/ 1111 honneur que d NIVO)l'r des recr11e.1
au chapitre. l.Ps Jàmilflo.s qui 0111 donné un héros
cél.èbrr nu un ca/Jitai11e n1 fo11ction bh1é.ficin1t d'u11r
rr1101111nie co111idlrab/,r sur plu.Mirs ginlrations.

l\Jêrru> sans la pri.smce du cliapitrl' d'1..s Ullramarin,..s,
Ullramar rst l'un tiPs .secteurs k.1 plus lourdnntnl
difendu de l'Imperium. ChaqtU! mtnUÙ est protégi
par un cordon dt pla1'1sf01'11W orbital.es rl dt champs
de mines, soutenu par des bat/nits laser au .sol
et des silos à missiles. LA jlotv d 'Ultramar vei/1'
œn.stammtnt pw.r contm' lts raids de piraus
ou lts invasiom ~. et si% fortm.sseJ stnlaim,
dont Galaltm, la plus importank, protigmt lts vo"5
dl transit d la t#llJefotm ~- ClaatvM
tsl un ba.s,._loi drl ,.,... dis botlclii1s Voût et dllll
- rd'une f1tùacldt tllfn cafMbll dl tlllnUre une llmt.

DES

--

-----

LTRAMARINES
----- ~--

1':.o;couade tactique \'andar "Les Victorieux"
I e 1ngent t ett'1a11 \'t1ndtlr t'SI k pi!L! 1e11ne i/illcl' "lllnne a Ul'IJlf 11'(u k

Jlalo dt' 1'n !llllf a

1r1

pruuesses /au dt'1 rthe/lu:njj Ta man n1 929 ,\14 J

Escouade (r,,s.,aut Ixion "Les Vengeurs de Macragge.,
1
(

,,,,,,,(,,

, '·
, ,

/

• 1!. , r•;,.rrr \tacraw et n mem' dr nombreux
f,

s ..,,, t 1 /L7•, ·11han. Krakrn a Jurmu11;;a11dr.

Escouade tactique \'orolanLL" "l..es f'oudtts..
l

11

l'al1<n1 e dt·

dl' la plupa1t dr.s m

scouts,
'-'WTIS

l'ncouadr \ .m;! .'llL< l"I rh<PJ;tt
dl' 1rtm1na1.uan I' ,fi' ln corn t." 11

Escouade d'a.csaut Strabo "Les Héros de SelcnaopoiHs"
.1 nJ,,zflu /,• l11g bo<î 8onLhammt1 n mu 1<1 htmû "'jvtU
d<-tLI ln plinru.< dr cmdm d11 11W11di<-ru<M ~

•·coulde Derz llierft'e -l.eMMiMll
c.tllws
1• • . pow .......

d.....,.,, .,

fi hr11.,.dil'f

marines Les champions de l'Hullll!nité
"Nous sommes les tpace
· Pour chacun d'enbe aoa•
Les penien Bas de l'Empereur.
d'ennemis pâira.•

qui t.omhe aa comNt. une

œnt8ine----=-===111:11___

LA BATAILLE DE MACRA
•Noas 10mmea
te. Ultramarines,
la fila de Gulllimao.
Tant que nous resplftrons,
noua tiendrom.
Tant que noua tiendrons,
nous combattrooa.
Tant que noua combattrons,
DOUi vaincrons.
Nul ne survivra
à notre courroux."

- Mtuneus C.lgar,
~ du chapitre
• Ultrtunarines

L'uaivée de la ftotte-ruche Behemoth dans la Bordure Orientale se révéla la p1u1 teralile
qui pesa sur le royaume d ' Ultramar d epuis l'Hérésie d 'Horus. Sur Macrage, le ..._.
des Ultramarines, allait se dé cider l'avenir du secteur entier.
Lorsqu 'il a pprit la menace irnn1inente de la
flotte-ruch e Be hemoth, Ma rneus c:algar, n1aîtr<·
des U ltram arines, o rdon na le r<·nforcen1ent
imméd iat des défenses d e Macragge. En plus
d 'une vaste a rmada spatiale cl des puissantes
stations de comba t orbitales de la planète,
to us les h abitants d e Macragge s'apprêtèrent
à affro nte r le G rand ( ;ar nassicr. Quelques
semaines plus tard, la flott<' tyran ide d 'a\~.tnt­
garde attaq ua. Des centaines de bi<>-Vaisseaux
traversèrent le blocus des Ultramarines, se
ruèrent sur Macragge et dé\·ersèrent à sa surface
des milliers de bêtes déchaînées. C~onsidér.int
que la menace xenos était trop irnportantc
pour être con trée par des actions disp<·rsécs,
Calgar réunit ses forces au sol en trois arrnées.
Les deux premières se retr.u1chèrcnt dans les
forteresses po laires de Macr.igge, tandis que
Calgar, à la tête de la troisièm e force, a llait à
la re ncon tre des tyra nides, e t livr.iit des actions
d'arriè re-garde pour rale ntir les abjects xenos.

COLD Sl'EEL RIDGE
Usant de tous les stratagèmes à sa dill!MI
Calgar n1it la topogrclphie de
son profit, en canalisant l'essaim dam
vallées et sur les ponts de glace, où Je n
n'appor tait aucun avantage. La ligne de fcuclct
Ultran1arines tint la nuée à distance pendant
que des barr.iges à lon~rue portée et des IÎrl
t·n enfilade prélevaient un tribut sanglant La
escouades tactiques lançaient des attaques de
diversion audacieuses, pendant que les marina
d 'aissaut frappaient les organismes contrôlant la
niche et que des trclnspons blindés remplia de
frères de bataille prenaient la horde de flanc.
Des unités de scouL'i et de motards feignaient
de se replier pour attirer les plus gros XCDCll
dans la ligne de tir des chars d'aMauL
Toutefois, la chance des space marines tourna
à c:old Steel Ridge, où la progression da
aliens ne put être endiguée. Durant cette
bataille fatidique, les Ultramarines affrontèrent
une créature qu'ils n'avaient encore jamais
renconu·éc, dont l'instinct rivalisait avec leurs
prouesses tactiques. Ce prince tyranide, le
"Maitre des Essaims" contrecarrait les actiom
des space 1nari11es, et les bêtes sous son contrôle
commencèrent à déborder les positi•
impériales. Sachant ses guenien cond•mM
s'ils restaient au sol, Calgar ordonna une
extraction par escorteurs Thunderhawk et •
repli sur la barge de bataille Odavitu. Smllll
sa proie sur Je point de lui échapper, le Mdte
des Essaims se rua à l'assaut à la tbe d._
horde de guerriers d'élites, droit sur

••
Le seigneur d'Ultramar tell3lt sa poaDC111t
pulvérisant des horreurs :xenos aw:c eea

Mais les tyranides étaient trop
et Calgar était exténué. Lonqu'il &t flGt
Maître des Essaims, il était am ponea
mort, mais il ne céda poinL Pria d•
capital. les deux protagonietn
des dieux mythologiquel. et bila

Juttlt

ll\'eC ICI

uJdmel forc:d.

momtre ~lie .....

W

le IPC>i de la flotte

• Macrage. Refusant
W 1«111ent paa vitaux, Caigar
t de la ftotte et se lança
le marteau de la puissance
de Calgar et lenclume
rie des forteresses polaires,
chair des tyranides périrent
mail li en restait encore des
;.-. que la bataille faisait rage, les
~t des milliers de spores
'1111' les forteresses polaires avant
....... en orbite. Faisant confiance à
ea pour tenir ces bastions coûte
eolte, Calpr se lança à la poursuite de la
e pour l'empecber de s'en prendre
1maa planètes.

CHRONIQUES D'ULTRAMAR
.?,_.... .......
~·i-,,,..,,, Mas Io gaJaie"' la
B 'JtU•lfUG tllhlwtt.. La jlottHuche
Ollald 1. tlmt1t11Ïne tlVltrmnar, m
.....,,...,. l'lanâa IUf' son paswgr.
,,.,,, Io~ da UltTamarines
aicnN!ir'
" ~ à un œW terrible.
1 Ga 111e de 11nu.
Cap- t:ffltltlit la vestiga tù son
,.... ,, ""'~ dinum tù TMm.
. . . t:IMlll,..,.IUIC!RI, la lJltmwtmifus
......, da nüli j j de dirnons et Tieupimd
NllS dmuté dans la manufac111nuu
~ llrwfois sa Mission adreo#. Cqp
l'Em.ail'Mdus

I

Z.111

•••'If

• • u•111)stwlt
ltJI iHr Il Io JI eo..,,..w •'*-'

..... •• ,,...tll_...
•..•
la,,.....,_,.

frit• . . . . . .
",,,_.,,.. ....., ,, _ , . . . 6atailll

dèfW:nd"""'
.
,.,,.....
~ la eilJ.
MW Ill Ofll/Jlla/l aa14* • Bladc .R6oda.

'ù •eulula Il~ VIN11•11f1•
•' •1111.,,,..,. 1". . .dea111RI
Il .t
. . twf..... ,,,
ll lijMlfs. Ciaf•N. Pm la . . .

"'•lr4

°"',,,.., ,,,,,..,.,,,

"

.........h•fll•• z-r.,.

........,...,.....

-.riiuwr Uta flttJ/ttd tlllllll
4"0mr. c,, ,,_ ,..

pnulant

la /JlriotM Ct.1.,

AW'dWtf
d 'Horus d MlllW
qu'un xmm /mfOIV M Ml lit
fuis depuis la
miM son
à

Bata•.
dt,,,.,. •fi•

Les ntJan ,,,,.,..,.., ,,
lrouwnl """"""" . .

gwrrim ,,..,. ., ..

ln fJodlls ,.,........

anlipad-

tliferutwi -..fs'nr
la

41 L'A1saut d e Morix
'avant-poste Tau fortifié <k Morix PrimL
Jiii MUITalisi par une frapt>t éclair de la
'of- Compagn;, ~ l 'ùramarint'.s.

4.M41 L'IMCIDENT DE DA11N09
la suifau gtl« dt' Damnas s nw• w
ait:ropoll némm. f:n un an, ln vasta
"'4nufactoru'1U dt' la planitt' sont ~
et IVl.knport, la capitalt', tll au• .

a•

ftl.M41 L'Embuscade d e Darkhold
Mamms Calgar tom/Ji' dan.s uni' nnbusca<k
da Nighl Lord.s alors qu 'il st dirige vn-s la zone
tk guern Darkhold. l .e vais.ît'au diJt>mparé du
rnaitrt de chapitre ichoue sur k 111onde snnidismiqtu <k BaralhTed. Plusin1rs rmtaines <k
gpace marine.s du Chaos allaque11t la plan;te,
mais Calgar dTe.sse sa population 1naymâgeu.se
œntn les mvahisseurs et les rrpousst.
929.M41 L'insurrection de Trenor
1hns dizaines de .scout.s, sous le com1nandemtnl
élaifi du ci/;lm sergmt ·r,.Jion, écrasmt la
rilNllion en moin.s d'une journir.
915.1141 La Revanche de M'kar
Utu horde dhnoniaqtu mmée par ~l'kar le
Rlssusciti prmd li' contrôlt' du fort slt'llam
lodomilablc en orbiv autour de Calth. Sow
"' orrlm de Marneus Calgar, b!s terminalorl
)li la }"' Cmnpagn;, tkî l!ltramarine.s ab<mlent
'4a iUlion et le prince dhnon est dimnnJni par
lii~rM~.

1

Sous ln ordm du capitaint' Sicanw tt
du maih? archiviste Tiguriw, le C7TJÜfur
d'att"'f"e UltramarineValin's ~nge JI
tran.slate durant l'a.ssaut final sur ~
{;ependant, le vais.seau doit se rrplUrjtu#
après avoir largué ln modules d'atlmiuace
de la 2' Cmnpagn;, à eau.se <ks tirs à fWiort
~nt <k la suifaa <k Damnas.

Les Ullramarines fm/Jl>ml la furu niuon m
son caur, purgmnt ln
da
11tUTS <k Kellnaport. Sicariw est~
blessi par le fauchard d'un timmpu nkn>n
durant la batailk, mais tandis qw son
esanuule <k WlmlUJndelwnt le,,,,,,.,,

l'imposante carapaa du~
"'16t. Agri/1/>tm u rue dans ill • • d
"'J1i«e le tlignitairr .unos. La .,......
"""""" et la difaws .,.,,,
rfisGm·m, œ fUi J»2nd ou Valin'• lewnp

• ,.,.,,,,. ,....,. ,, etl/Jilairw ..........,

i.m.I L'An.tq,n 1M1
Ü5 l.llln,.arinn «nunl w sa
,, lllOfltlt' •ndtutrift d1dtt. JY,

......

=•• •n•

~ W dJ/n.sl Mg•Js• Clllll& M
ruclw Krùna. A«e1~ 51:
ltd f 1 '•
Ca.s.siw d la ....... ,.
1lru
T~, Calps laœn ea_,flli
les l#ru ""

il,_
,,.,&

°"""* ..,, .,..,..•

"""'
°
'
"
'
"'
,,
•.•
,..
llk
fvnur
lafwllt C.S.a llltw•

""' balailll
à la

awc

}mm GU CC1'lll' da tO. .lfl. 7alf W



'~ MtJl"lltltS ~ "" 12 ••

k""'1fli à la 110t1 "'J'&dfs• • 4o•*"

Mailw da Essaim SMr ~/11!11,.,
la riinconaatiost tJ,, ill aâ 21• ahrua .,.•

. . lltl(1Üh "" • . , .

c./*. ~

rill#Jofv, """" Il • • • • • ~· 11 a

..anu 6liM#s. s...s. MaitN ••••••
pour conmr la lwillaû"' 'iV • C '9•
Ultrutarina........, .. '

1 lb

HAPITRES SUCCESSEURS DES ULTRAMARINES
l'ellX IOlltlea dwpibes spnce marâ ra qui ont juré fidélité au maitre des Ultramarines - en voici "M eikc.fltie.
•w•t des org • d
vénérables dont l'histoire remonte à l'aube de l'lmperium. D'autres sont des élé-11w11a. ph. l'INiikt••·
r.M If"• Aat•tœ. c.ette sélection ne saurait être exhaustive - nne telle liste remplirait un m-re à elle seule, car les fila•
CU? lllurnt deln tie1s de tous les chapibes existant au aépuscuJe du 41• millénaire.

CHAPITRE GENESIS
Le Chapitre Genesis a l'insigne honneur
d'être le premier des primogenitors.
Il fut fondé à partir des progénoides
des plus nobles vétérans Ultrarnarines
ayant survécu à l'Hérésie d ' Hon1s.Juste
après sa création, le Chapitre Genesis
livra sa première bataille pour libérer la planète :-.le\\found
des griffes des infâmes \\'o rd Bearers, et en fit son monde
ehapitral. Le Chapitre Genesis combat aux côtés des
Ultramarines sans hésitation, et leur plus récente alliance
~it l'éradication de la Waaagh ! lrontoof.

La frères du Chapitre Genesis sont dogmatiquement loyaux
à la mémoire de Roboute Guilliman, qu' ils vénèrent non
seulement comrne leur fondateur, mais égalernent en tant
que sauveur de l'Imperium. Tous les scouts du chapitre
entreprennent un pèlerinage jusqu'à Macragge pour voir
lo'Yisage du primarque, figé dans son champ de stase, et
considèrent leur entraînement inachevé tant qu'ils ne se
t pas agenouillés en communion spirituelle, pendant
jour au moins, aux pieds de leur père fondateur.
Euovatll dl corn11UJ11dtnwru dl la ' ' Cornpap~ du Chapttrr Gmnu:

Il

*"" dl vllJrr.m tSI ÏllditpJ fJaT un1 bmull blaneltl svr 1' ' tJSfUI.

SONSOFÜRAR
L'histoire complète des Sons of Orar
s'est perdu dans les archives de
l'lmperium. Leur nom prouve
cependant qu'ils vénèrent Orar, un
héros Ultramarine qui hérita d'une
grande renommée après l'Hérésie
4'Horus, et son legs sen de modèle du parfait space marine
auquel les guerriers de ce chapitre aspirent. En dépit des
~es mystérieuses du chapitre, son héraldique, ses
· es et son impressionnante liste de distinctions
«>mbat laissent peu de doute quand à la filiation
Sons of Orar, la fière lignée des Ultramarines.
el maître de chapitre des Sons of Orar est Alavaan,
d lèbre vétéran qui fut décoré suite aux Représailles
jorun. Sous son commandement, les Sons of Orar ont
:ilQa" la réputation d'accomplir des actes héroïques aussi
ts qu'édifiants.

-i.'frnl 1111 r llCI t11W

'5'e, le,. . da prnana_ , •11lwce, f~da Fmdreur _... clirfpo
t 11t1•rllitm•1ftÏD(rte:

)lal.......

-A"'*- maitre. d

'* • ~°""'

NoVAMARINEs
l.c chapitre de' ;..:O\à111a1int.>S a une
longue et fière lu,toire et consutuc l'un
de' pri1nogenitor' le-, plu' illu.s trc' dc111<;
lOUl l'hnperitun. .\ft~Jne par111i le:' c\Ull"CS
chapitres Prcnticrs-né,, le' :-.:o,a1n.1rinc.s
't' distinguent par leur foi inaltérable
clans les préc.:cptt·s du ( :odex 1\startes.
Les Novan1arines sont un chapitre spacc 111arinc au
dyna1nisn1e exccpûonnel, son déploie1nent fractionné
faisant que l'c11semhle de ses forces n'a plu:- con1hattu au
mên1e endroit depuis l'aube du 3ïr n1illénaire. c:ertains
capitaines des con1pagnit•s de co1nbat de' ~ova1narincs
n'ont d'ailleurs jan1ais rencontré leur' ho1nologucs,
ni 1nên1c leur 1naîtrc de chapitre. Gaiu' fladraichus.

Le n1ondc chapitrai des

~o\'amarine,,

Honourum, nt•
possède qu'un seul continent, autrefoi' un cctuche111c1r
rocailleux héris-.é dt• pic<. 1nontagneux, entouré dt' 1ne1
bouillonnantes et consta1n1nent balayé par des 01.1ges.
Chaque so1n1nct a dt~puis longten1ps étt~ aplani pa1 les
tech1narint•s du chapitre, et accueill<' de' rangée<; de
statues in11nortalisanl les grands héros de' :-.:o,a1n,1rint•s.
14es mcillcu1s guerriers des tribus indigènt's de la planète,
parn1i lesquelles les :\o,,-an1arinl'S recrutl'nL, participent
à des duels rituels él,\borés pour èl\·oir l'honneur de \ciller
sur ces statues - une t;1c·h<' qui co1npte plu~ pour eux qui·
leur propre 'ie.

I • l'SfOllMt /ru :upu dr w ;, <on.pal-.""' fk, ,\"t11mman11n,
absnut' dt tr;a1q11a~--r d, • 11mpt1p11~.

. .

--

7"'\
V

BLACK CONSULS

-

l..es J)ia< k (,onsuls 0111 la réputation
d' ~u e !es inoin!t conciliant dM
p11rr •>genitors et n<" tolèrent aucune
dé' 1at1on des principes consignés dans
l'impo~ar1t ouvrage de leur primarque.
Leur approche sévère du Codex Astanes
~slignes héritiers de Roboute Guilliman.

ck Consuls furent originellement un chapitre bllé
flotte, dont la fonaeue-motialtère spatiale. ,V.Cru
.fut ditruate il y a un millénaire environ
ildal.J noirs. Suite à la perte de leur . . . . . .
i .lnaîck Comuls se sont rclocalit& sur la plaMle

pd'4e1!

' tt ont wngé leur déshonneur

par un likle da

œœ qui s'eat étendu sur quinze

syatèmea ttellaihe&
nt d'un pan entier de la Toqe.

--

SCYTI-IES OF THE EMPEROR

Î SIL\'ER SKULLS

l .e<; .Sn the, of
th1· l~nipcror
'Ollt llll
< h.1pit11· en
percli 1io n. l.t•, rail'' frère'
cle h ;uailll' s11rvi\':tn ts 0111

l...t'' ~iht'r ~kull­
'ont con,ain(u'
que l'f 1npereur
en per,onne
guide lt.·ur bra_,, et le ch.ipnre
1 ne 'e rend 'ur le (h,unp de
b.ua1llt• que ~i le, pré,<1~e( 011co rdent. t rne telle .1tutudt•

.·· '

j 111 t~ d t• cou -.ac 11·r lt>ur vie à
tuer .'111ta11t cil• 1yi~iniclc, <]li<'
poss1hlt', c:11 t'l'll1• n1cnace a
détruit Il' chapiu 1· qui f~li ...ait
leur fie11{>.

111• inanqut• p.i-. clt• cou1 rouc1·r
de 1101nb11't1'\ conunandanL'
• •
llllpl'll:lllX.

-

/" nru11r1t/P /all1t/U1 ,

2' Com/JUJ."llU'

~
1

....•142$1 •l

DOOM LEGION

PRAITORS OF ORPHEUS

<)pt·1.1nt clepui ...

I.e, 1'1 :actor' of



llll l' lnlllll'll'iC



lo11e1 e-.-.e
S(t•llc1il l' préJlé ré,ie à proxi111it<- du
d édall' d'astèrolde' élu,ien •
la Do<>1n l cg1on lutte pour
prése r' cr son honneur apri:s
que la 1noitié de ses eflettifs a
succon1bé au <:hao' 101 s de
la (~rois<1de \h,, ssale.

••

-

.

-

1

pt•u u op :1 la leu 1 t'.
3' e1rouade lndiqu.., J• Compng111r

- --

-- --

-

Fondés

J'hnperium, les
Eagle Warriors sont basés dans
une flotte constamment en
mouvement. La plupart de
""'""'" campagnes se déroulent
les systèmes que Roboute
Gùllliman avait lui-même
conquis pendant la Grande

-

MORTIFACTORS

EAGLE WARRIORS
durant une ère
d'anarchie pour

(l111heu' 'ont
l 0111n1' pour
leur .1pp1 oc he
disciplinée, pour ne pa-. dire
ri~idc , de l'.1pphl.1tion du
<Â.)dex ,\~t.1rte' . L' ou\1 à"e
"'
le' guide en toute lho,e.
111,IÏ' bt•,111coup pcns1•nt qu'il'
rc>,pt'Ct t•nt ses p1<~c eptt·, un

1

l

Lt•s .\1ortifar tors
sont un chapitre
sombre et
troublé. l..a
vénération qu 'ils vout•nt à
leurs morts glorieux \ire à
l'obsession. Leurs penchants
1norbides et leur célébration
de la mort ml"ttent souvent
leurs alliés, surtout les plus
superstitieux, très mal à l'aise.



iWLJNC GRIFFONS
Peu de ch apitres

HAWKLORDS
Le chapitre
desHawk
Lords 6norile
lemploi de leun
nombreux escorteun, et ans
aurprile. ce IODt les maiua

du combat
rue que la
cblpiau
leurs

n n'est ..

CARS

"Gu,.rri~rs de Chogoris !

f 1ères de la Grande Tribu !

La chasse dans les étoiles
\ious attend, n'entendezvous pas son appel ?
Le spectacle rouge de la
bataille est votre demeure,
la fraternité votre foyer.
Plongez. dans le cœur de
l'ennemi comme une lame,
et accompU1sez votre
destin! L'Empereur
nom a donné la fon:e.
En retour, noua lui
..... la victoire!"

-Jagltalai KJum.

,.,, <# la dlmiirl
clwrp<k~

-

Bien que d'upect fruste et sauvage, les space marines du chapitre des White Sean 90llt
redout& à travers toute la galaxie. Ce sont des chasseurs inégalables qui se déploimt à la
'rik1re de l'éclair arm que l'ennemi n'ait pas le temps de réagir. Ils frappent comme la fouclrr
et clévMtent les rangs de l'adversaire avec une férocité développée sur leur monde d'origine,
me réjouiuent du malheur qu'ils apportent aux ennemis de l"lmperium. U.urs méthodes de
combat leur ont été enseignées par leur primarque, Jaghatai Khan, et au cours des millénaires
qui ont suivi sa disparition, ses doctrines n' ont jamais c~ d 'être amêliorées.

CHOGORIS
Les White Scars son t clt•s gut•r riers bt'lliqut'ux
originaires de ( :h ogoris, unt• planète prin1icive
battue par les ve n ts, plus con n ue sous le non1
de Mt1ndus Plan us dans le reste d e l'hnperiun1.
La sauvagerie dt·s White Scars est à la fois
l'hé ri tage dt· leur prin1arq ut• .Jagh acai Khan
et des tribus de c:hog oris, dont les gu erres
constantes n e laissent unt· c h a n ce d e su1-..ie
qt1' au plus fclr t e t a u p lus irnpitovable. Q uoi
qu'il e n soit, lt· c1ru r des \\'h itt• Scars déborde
autant de të r<l<·iti- q u t· d t· roura ge. l .cur an1our
de la gi1erre t·t d t• la \'iolence t•st ten1péré par
le sens clc l'ho nneur t•t de la justice que leur a
légué le ur ptitnarque.
Jag h a tai Khan fu t lt• st·ul t•t unique gut·rrier
à ê tre ja1nais pa1-..·t·nu à unir toutes les tn~~s
nomades d e <:hogoris. l..a chost• se produ1s11
peu de te tn p s a\~lnt q ue .l;~ Grande (: roisa~e
atteignît la planètt• et q ue 1 F.r.npe reur retro u\at
son fils ctisparu . l .es tact1c1ues de gu e r re

éclair pratiqul-t> p.1r le' c.1v~tlit•r-• de, 'teppes
dl' <:hogori' a\,1it•11t t~h~ pt•rf<·ctionnt~es par
Jaghatai Khan t•t h11t·n1 transrnist•s à l.i lt~gion
d es \ \"hitt· S<·ars. Sous lt• r11111111andt•n1enl dt•
son pri1narqul', lt· ( ;rand Khan, ellt• parùripa à
certaines des b ataillt•s lt·s p lus s.111glantt•s de la
( ;ran dl· ( :roisad l'.
I.orsque la nou\t•llt• dt• 1.1 trahi,on du ~taitre de
( ;uerTt' l lorus st• rép.11Hlit . le p1i111.1rque Rogal
Dorn dt•1nanda au ( ;r;111d Kh.1n de rt'\t·nir
sur 'Iè.• 1T~I pour la dt~f<·ndre. Lt·, \\11itt· Sc:ars
arrivi·rt•nt à tt•1np' pour affronter les tr.1itrcs
de\~lnt lt• P.1lais ltnpl-ri.11 <' t donnèrent leur
,·ie sans hl-,iter pour rt•pou ..st•r les .1..sauL'
dt·s irnn1t·11,t•, annl-l'' d ' l loru... ~l .1lg-ré tout.
L'histoire IH' dit qut• peu dl' choses à propos
des actions du ( ;,~111d Khan pt•nclant le Sii·ge de
Te;Ta . n1l'•n1t• si on s.1it que le~ n1otos des \\'l~î~~
Scars p arcouraient les colonnaclt'.s .1 n101ll<'
eflondrl-t·s du Palais h11péri.1l, lt•s c11s dt• b'ltcrrt·
des spart• rnari11t•s st• rnl-1.ull .u1x rugis..;t·n1t•nts

•Que vous vous entouriez
de vos mealleun a-men
ou que vous vous c.chin
dans les ténèbres n'y
changen rien. Je viendrai
prendre vutre *8.
au nom du Grand
et de l'E•pereur.-

ne,

des 1noleurs. Lorsque l'lfhéâ; d
lem1in.t enfin. les White San
la gi1e1Te cÏ\;le affaiblis mais ~
poursui\irenl les renégats jusqu'aux
l'<.l·:il de la Tt•1Tt•ur, car ce sont des
i1nplacables qui ne lai~nt pas à leur-•
1noindre chanct• de s'fchapper.

LA FRATERNITÉ DES KHANS
Suitt· à la déhtile d'liorus, au coun du
de la St·conclc Fondation, jaghaw rt2n
partie des pri1narques qui se plièrent à
\"olonlé de ( ;uillin1an et qui adhéiirent
(:odex .\startes. l)t•puis, lt·s \\'hile Sean
re,pt•ctè les enseignt•int•nts du C:odex, mt'ti
s ïls onl égalc1nent p1is soin de présen-er 1cQ1'1
tradi1ions el leur culture.
I.e, \\l1itc Sc<u' n'ont pas de compagne
1nai' de' fr.tternitès 111enécs par des khw
plutôt que par des capitaines. l..t"S rivaJia&
enlre Je, fr,1tt•rnités sonl in1po11antes C't lonquc
l'intégralité du chapitre se r.t.\.~n1ble pour la
gucn·e, les khans s'aflrontent sou'°""' dm
de-. duels n1artiaux <tftn d'a\oir l'honneur dt
1ncner l'att.1que.
~

Les \\11ite Scars arborent les cicatrices reçues Ion
de c·<"S duels .n1s"i ft(•ren1ent qut• les marquags

E

"""° tù MchaÎ1l4r IÙ lllOnlagna tû Khum Kana, au SO.llld

· k plus haut d k plu inaaasible tû Claogori.s, u trouw
na.ii.-tnona.stm des Whiû Sean, lancina palais tû
}M6atai Klaan. La lites couples des mnna&s vaincw fonnnu
lis~ dans la 'IHlllâs venleusa qui fllh&mt aux porta
_,__
. • tù la~. quant aux salles de banqua aux
...... ellu sont dJœria da trophées pris par la lahos
· Sean ""'plus d'un millier de chmnps de bataiU..
.,, at baptis# Quan lJaou dans la 1angw tk
; .U. Ill la ..._,, ph,wp. d Sflitituelk du ,._,,,.,
ut aussi mafestueuu qu~nan11.
fi uta laJwtmsus-moruutms, Quan Zhou ISt tlDtl. tk
d tk champs~ qui"' J1roûgnd
lt da siigrs. Son anmal petU rq,ouun touu
flt'i'lmt, alf'inM OU spatiale, CtJT sa puissana Û jeu
mlanliT da rilis. Cluu[ue couloir aérien d'ap/Jrot:lw wn
est ...-wUUfJtlT da canmu laser ICtJTUS, tandù qu'un
fJa/ltisl .,. lùmw du Khan• se tient prit à ~•ur
/ana de ltanim.

..,Ils

.. or6it#,.,.,.,


"',,..._.mOP'tlrtm
aipitanu
. . . . . fl#dlsitPJnwnt Jno/IMla al w

tour

• 'Cp•da lipia par la .Dans.

12,..,."'

dtarga ...

"

"' '°"""' ..


LES VICTOIRES DES

....
,_....,..1.11
f'•N1101a.at,_ _..,.,.,

742.M41 LA CROISADfl DAMOCLE
/..l"'i \\?11tr Sran a'iszgnP'i â û1 Crouade:>
f)a111oclc1 mh1e11t l'assaut terratrt• co11
• '/àu sur li' srpt dr. Dal\th, rt rffert11P11
Sé1ir'i d 'a1taq1u•1 rrfair lll/X e{ffls dér.1a.
pour la ca'i/1• du /''eu.

1•••• ,........... - - ·

...,..,.loi..,.,··-

• • • • , , . Jiii . . . . . . . . . . . ...

755.~141 La

Croisade du ~tonde de SablJe•.
/.e.11/u1/1it1r,1 dei \\7dtPStt1r1 el tirs lr11n Snaas '
'ir joig11l'11f r111x forrf1 i n1/1r11alPl aji11 rk lutter
ro11tre /l•s 111vri111lf1 tir tmuprs rf'n~~nles.
780.~14 l

Campagne de Lycanthos Drift
1\/11-ès la rebf'll1011 du Q11at1iè1nl' Quadranl,
les \\711tl' Scar'i 1épo11de11t à 1111 nptxl à l'aü:ll
Pl trie1111n1t 'iOlllnur /e'i frrrrs dt' bata1lk
d'autrr.1 <lia/11/rf'S C011/re /e f:Jiaos.

-

813.M41 ÉVASION DE CANO'VAR
IA 1' l.111npagr11e Un11be dans une em
tendue par /(>5 ligtons dl' 11irron..1 du 11
l.ahnd1rkh ri du vt11Kard.I' ()/rjron 'i11r
"1011de dr <:ano'TJ(/r, /'/11'i de ri11q11n11l
Srars 111nt t11i.1 ri Kar'5anu Klj{lll e1/ r
'/ 011 tefcns, re /1ri.1u11111er te111/Jft urux s ••
de 111 pnso11 en laissr111t 1111 511/age de
dè11u111111tulr1 dnnhe lui. A 1u11 rrlou
r:ho~, Wî 1101/lS dl' 'il'S geôliers f<nll
1111 l'archnn1 n dl' léngea11r".

858.M4 I La Purge de Diata
1.1' mail»' de rJ1ap1tre Kyubla1 Khan
\\.'lutl" Stan rt lr rhapit»' dFs 1\faraud
""" forre de rrnlgnl'i des lf1.rion1 A 'ila
861.M41 Début de Ja Traque de V.
J.on du rent1eml' an11n1ma11l' de l'ace
Kl 11b/a1 khan llll rang rk rnaitrr dP r
Kor \arm Kha11 rrço1t /1011 r mz.ss1011 de
k pn11rr dnrio11 Krr11ax Voldorius et tl
sa trlP,
865.M41 La Purge de Modanna
Kur'sarro KJu1n à lt1 trtP de ln 3' r;am
tin Wl1iu Sran thris1r Kemrzx \'oûiari
prinapak f ortl'TfHf'.
Mf.)HI La Bataille de Grw M
Wfll du vai.wau-monb Y:
4111fi:àtt:u:Jt anniJai/J à Grase
..... tl do Land sp.ùt'
,., ..... t1' lanurtl

.,

s
926.Mfl La Bst•De de C.W.
Alon 'I" 'il corflbat la W'*lll 1

""'a.

sur IL rrunatû dl Canln111, Jo«i
et sa 4' ûnn~ rFrJt'illnal la 'lhiu
titrarqiu 1àrrtlrJc. f.n \Waüt &ars _,
doit1mt """" une guirilJa i/mnow""

plwieurs annies. l.IUn raids,,,..,,,_
nomJm.w,s JNrtn, jwqu 'au _ , ol 11
dnnim xnws sont tru's Ion dl /'attitw4t
l'ahvdmmL dl Ftll.slonn.

956.Mfl La Cro'ssde ~
La rrrm<W Bloadswarm tJt fiv'n&.•
aV« succès par les chapum tla Mt1t
et des Iron Hawlu.



CHAPITRES SUCCESSEURS DES WHITE SCARS
STO RM LORDS
En tant qut• 'llCce''l'lll s du ch,1pitr<•
de, \\'hite Scar' i''ll' de la ecnnde
Fo11d,11io11, l'hi,toirc: de, Stonn l .ords
1t•1110111c ,\une t:pociut• oii.Jaghata1 Khan
rhas:-.a11 encore à U~l\cr' la gal,1,ie. lis
pat 1agt•11t la ,ojf 1-,111t·1 rit•rt• et Il' 'l) le de:
co11th.11 agrt·~,jf' cle., \\'hitl' Scar.... et ont L<>l!Jour, l~1i1 de lt•ur
1nit•11x po111 é11111lc·1 l'cxe1npll' de leurs progcnito1:-.. Lt•s dt'UX
t·hapi11 t'' rh~1li.,c•nt '<>ll\t'llt d'audace st1r le rh:unp de hataill<'
pout t'lll' C<'lui qui ,'aroger.1 la plu., gt~1ndc gloire.
Le•-; Stor111 Lord' :-ont célt'~h1 t'' pour la férocilt; ~l\l'C l.aqut•lle il~
traquc111 lt·, \\'aa,1gh ! ork-.. l.cs rnur' dt• leur' -..illt•., dl' banqu<'l
sont d'aillc111 s clt'rort~s dc·, scalp, cl'i111101nb1<1hle~ hig bo''· Le-;
lrnl<'rt111t;s dl'., S1011n l .or<l-. \l' sont récctntnent déplo\éc:, sut
le inonde 111\~tg<~ d '1\11nagedcln11, oil leur~ e ...cadrono; de l~"lnd
Specclcr unt eu J'hon11e11r de ver~·r le: prc111ier ,,1ng contre lt·<>
kultes d'la \1tc.~c· du hig bo.,, l)effdrekka, au 1,11-and da1n dt>s
\\'hi te Sean; prt~'>CnLs su1 la pla11(·Lc.
~~-

"Il n'y a pas de plus grande gloire qu~ d'être."
le premier guerrier à \·erser le sang del cnnen11 .

. Sergrnt iayren, 3' Co1npag11ie des Storm Lords

-

-··

,_i

--:ll;ft

D ARK HUNTERS
I c-; [)ark l luntcrs ont étè fondés au
cours dC's jours noir, de J'( )cch1"iade
l .ors de leur toute premicre ca111pagne,
ils ruenèrt•nt de dur; rornbat.s cont~e
les 1nalhines-Oén1on<> du Lcchn1anc1cn
J iilghar, el conu·t> le titan \\'•ulord n1u1;1111
11,
R~IJtlJ ,\faximal pc·11dant 1.1 bat.u Il e d c• Blood.,tccl.
. .
~ .en. ont,
•"'rdé une n1t fi.111ce tcn,1ce \JY'.t·\1
. . .s des cre1uo11s
,
.nu cant')ll<:
1 !; "·
garaujo11rd'hu1. <"ne ore. 1<., relations• entre le t'hapttre et c
cl
tcchno-pr(·trc'i de !\f,1rs sont tendues.
. . . . du n1ondc noctun1e
Les Dark 1111111<·1.., sont onginancs
dede
de l>cllrond, au cours
Phobian. l>ep111s l.i l.unpabrr1~ . l'
• li<· la r.1ù1t"<h-alt• de
.


.
:)
1
•('
li
Il
1
l'll
ll'CC
'
laq uelle une< o111pagn1t is< t
c
• la \\'aaaah ! Nagnu,
. • • · ans durant Ja<c a •
rl'l'n1n1•rc•ur ()s.~1 1r<' <ïll'J ·

bs · ; 1 "S [)ark Jluntcrs
· r-.
,
. ·
l'êtrt' tr<"s o . lin<:. ,..,
. .
le chapitre a ht rcp111.u10'.1 c ·) , . ~ . ctucllen1e11t d'éhm1ner
. . le!. se Jl chapllres ( lcllgt ~cl .
..
font p.u1lC' c
·'
• • "'l'ht· Purushers ·
les renégat" du ( ,haos .1pp( 1es
.

.

...

,,,,,,

MPERIAL

"f>1scipline. l)c\01r.
Volonté trnplacable.
( 'est a ccl.1 qu'on juge
le gut•rricr. f\.1~1nc anné
de C(.'S 'iCUlés \iCrtuc;,
il trlo1nphc de tous
lt'S obsta<.I<·' lJne fois
doté des ar1ncs bénit1•s
de l'Adcptu'i Ac;tartcs,
cc gul'rrier dev1C'nt
réellement indomptable:·
- Rogat [Jorn,

lors du (,rand
Rassemblement
da /mperial Fisu

ISTS
-

ri~oureu-.cment
I~

Le:. hnpcrial Fists con1ptent paimi les chapitres le .s plu.s valeure ux, ob.,crvant
Je.,
principl'S d u
,\.<;tartes et incan1aut to utes les qualité ., d e , .,pat·e rnarine.... .. ln1periaJ fï ..1 ..
sont
pc des d é fenseur. de lïmperium. lïnfaillihll• bouclie r d e l' En1pcrcur; depui.. di.x
n1illé nairc.,, il<, sont le rl'mpart sur leque l se bri.sent le'> année., d e..,
.. et dt•, :xeno ...

(~odcx

l'arché-t~

r(•n(·~at

LES DEFENSEURS DE TERRA

l _c, ' Pale 111arine' clt•s Irnperial fi , L-. étaient
.111-.,1 cliscipli 111:, e t d t~\ out-, aux orch t's que
l)o 111 lui-1nê111e. l .a lt-gio11 e:xct·llai t dan'
Lou' les clo111,1ir1t''> dt• la gut•1 re, 1nais a,·cc un
ta le n t pitrticuh er pour la poliorcétique. l e'
fr11p<'rial I•ist~ scr\irl'11t dt· garde prétoriennc

DEDORN
Rogal />t. n1 Nt r

,

l ..t"s l 111pl'r i.ll Fi,t.s '>Olll le, di po,j ..1ire.. dl·s
fi (·rl' ' tradit iun' dc leur pri1narqttl' Rogal l >or11.
dont lt• 110 111 l'~l \t~ll<~rl~ clan-. tout l' l rnpc1iu111 .
l .' 1ti,111i1l' 11 ',1 pa' ll't 1·1111 le no111 clu n1011de 'ur
il·qul'I 1>0111 a g1.111di, 111ai .. on -,ait c1u'il ,·t,l
J>l lo'l' lll (" ;'1 ' 0 11 j>l'l C' q u a nd la ( ;1~1ndc ( l"OJ\,lcil'
a alll'int lC', 111c li C's gl.1c i.1i1 es d' [n\\·it En sig11t•
de \'<l\'><1 li11\ 1)01 11 offrit JJ}ulianx à l'En1pereur.
1111(' g ra ndl' p la t<'-lonne dl' tornbat ~nohil<·
co1111111 • 0 11 11 '('11 :l\aÎt pa' \li depuis l',.\gt· de
la l l'c ltnologil·. l .'E1n pc•rl'111 rl'c·on11ut -.011 lil'
pt•1d11 t't hu ro11lia lt• con1n1ande1nent dt· la
l{>gion cil'' l111pt·1 i.d Fi'''· fi lui rendit Phalr111x,
qui cll'v1n t la liH te rt•,,e-111onas1t:re d'où Dorn
dir igl'a rcr tairH·s d t' ' p lu-. g lo rit'll'>t'' campagne..
d e to11tl' la c1<>i,,Hlt·.

LJ\ ~1AIN

.; l'Fn1pereu1 tout .1u long de l.1 croi'.'<lde,
et lo1,qu'1l ll'\lllt ur I~·rTa, 1)0111 eut pour
tâche de conce\oir et dt· b.iur IC', dC"fen t"\ du
Pala1-. de l'F111pt•1cu1 l>tp111•;, le' hnpcnal F1't'
porrt•nt Il' tit1 e honorifique cl1· ~1 >éft•n,c111, de
'f1•11~1", et bien qu'ils ' tt 1011111t•nt r.1rc1ne11t.
lt'lll lllOIUlt· ( hap1L1.d n't•,t .lllllC' <)li<' 1"i·11.1.
L'ht•1111· di· gloi1 t' d1•s ln1pe1 i,d l•1,1s 'un·1111 .1u
plu-. !01 t di• la "'•11nb1c pé1 iodC' qui' h11 l'l lerl-,ic
d' l loru,, qu.rnd llnn11·t ~.1 lé-gio11 di1i~1·1t•nt l.1
dt~ll'ns1• d11 l'.lla1s d1· l' l· 111pe1e111. l.t•s lrnpen.li
Fi''' ti1111·111 lt·, 1cn1p.lrts qu'il' .l\ë1icnt hâti',
et repoussèrent ,1ss,uu ap1 ès .t.,~aut l't>ndan t
<ptt' ,,., ).,'1.1t·1 ri1·r~ dé\cp,;ii1·nt leur" boit, 'Ill'
les r1•11{·g,11' au pi1·d des 111111,1illc • 1)0111
.ict 0111p.1g11.1 l'f.1npe1 <'Ut po111 '>Oil uhirne
bataille ,i ho1d du \,1i~~cau ;unir.li d' Horus en
or hi te. C>r, 1Jorn fut .,{-p.111; de l'F111pc1 l'llt au
cours d1· la tt>lépo1 tauon, 1·t t•n dt•pit dt· ~e
('ffon' dl-~t·.,pl-rl-s po111 at11·1nch e le sanctu.tirc
clu ,\l,1itrt· d1• (~U<'t lt' félon, il .lt 1 h.l u11p t.1rd
pour i1111•r\1•11i1 d.111s le <l11t•I drc1sil qua 111,uqu.l
la lin d1• l'l l 1~11;sie d'l 10111.

1y m

1

ptn ni 1 mbatta11t uni'
jiottl' du (ha ' 11/m-1 ..

1

abmd" /,. (fl)lll'Ur 'l\ord
of ".icnlc~1· \11111' a /fur

lrs lm/lf'nal / 1,b
11 'ont rtJ1nut qu "" dr1
po1np dl' lro1 /1nmarq11r
/ .,) 0..1 dr la rwun dr I) n1
furrnt 1r1ppo1u1 a l'h,11.111\,
1
ri 011 /1/ dr1 a11r1rr•, 1/1
furn11 J.,rirrr•r1 dr1 11011 1 di•
tour lr1 1nn1t1 1 du clinpitrr
d~ /'11/Je11al l 1Jt1 /,, \la111
dr I >on1 r•I ln rrl1qur l 1
plus ,,, nrr dn lrn/,,.nnl
j
/-u~. a q111 rllr rn/>f1rllr
ra111ln1n1nn1t [1'1 tV'tllu du
1am/1rr ri du <in 11rmn I
1-,r1011r,

( 'r1I a111 o q11r lord au
/011g tÛ' /ri11 111.J/Olfî', tft1

arks du i2'
r111/lt11a11r a ln J > ( 1011adr 1
,\'011r, lr1 /111/n'na/ / ub c;nt
rll' lllJ/Jllrs /1nr lr1 ()!)fl11r11t1
dl' leur /111marq11r ri \t 10111
to111011n 1no11trr1 rrso/115 tl
1nt ns101u

va111111' 011 <1 1111111n1

deux nomma
les Crimson n.
Rogal Dom ravala
Astartes, les bauca

L'HtRITAGE DE D0RN
Bien que l'lmperium ait pealz
dans les années qui suivirent l
son héritage demeure on ne peut
Les derniers instants de Dom
le sceau du courage et du acrifice
son exemple conùnue de poUller liei
Fists vers de nouvelles victoires. Et•
fallait trouver un défaut aux
serait leur entêtement à poursuivre
là où d'autres renonceraienL
de compromis a permis d'aa1Kl1«
\ictoires, mais au prix de n

Ce••

BARGES DE BATAILLE
Le d•apiu. .i., lmpmaJ FUi. "' ba,; da., l'npau, ophont d.puu la [ortnm,..,.nru/hr ""1>iJ, PIW.nx. En d.lum • Phalanx. "'
plw pu;,,,..,, d ks plw vinh-abks
d. la jlott; .i., lmpmaJ Fi•b wnt ks baog" d. bala./J,, dom S.onn ..-w,.th "$p<or of
Vengeance. L'histoire dt> res vaisseaux illustTeS remonll' à l';poqiu dt> la Grandi' CroistUÛ

"''"'"'ft

rlk-~

"""'"'""""°"""'
à
--•"'
plu-• -


lfnt baw d. batailk
"' un vai"ta• /nutal nanti d'unt puinanu ,J,feu g;g.n,,,,,.,,
Marint l mpiriat.. A tlk """· l'ani/Jnit d'une baw ,J, batailt. prot puivbi.,r dn fiwtifimlUnu

'°" """""'"'

~

>alw. " " " ' - • -

blindag. tl
•on•idbabks, •nt ba'!/' '" prinâpalnunt """"' ,_,fa<iüm ks ......,, plaMaita, d,.
... "'"""
ut dà"""" ""'fm-ct d. '"'"' marin" dimin.n.t '"' k thiUU. d ;,p;..1ion•. l.., '-F d. 6atai/k f>nd .....,;a;,J1U9WO .,.._., "'
complètes avec kurs véhicuks de soutien, et unt> gra11<k portion dt> son voluJM t>st <Kcuph f>ar les bain de lmturttnat
Il '11
modules
Elle peut déployer l'ensemble <k st>s space marint>s m
•inUles apm s'it,., !>lac« m or6iù, l«Jeatel ,_
a71p.S-de la mort au cœur du conflit, tout en fournissant un appui vital à Sl'S troupt>s au JO/.

d'atterrissa~.

quel~s

d~

DÉCORATIONS

u

/~~1 jJlus dl' l'hrrald1qur ri dr1 111arq11a~ tk son rhapil", l'armu" d'un spar' marin'~ arlHwrr ~ diromlions. flrinat- *s
d/\t1nct1011ç ho11onfique\ réron1J1n1sa11t les exploits gunrin'l a toujoun joui un rôlL majror rhn. les uniti.s combaltanln tJ, 11..,,,,c
prntiqur e1t m1riale pour renforr.er le.s lim.s tJ, fratnniti et IL sms du bvoir rommun rho. les gunrin'S d'un mi1llL rhap;m. Les spoa
peu1•r111 rrreuo11 dr1 dérrnations /Jour Louin s(l1ÜS d'<UIL.s hboïqun. C.ntaines sont simplemnit /J'inles sur l'annu1l', d'aulrP.s ron.si.Sllld•
dr1 5CUl/1lurt'1 011 dei (111ifarts élab01i1, mais touJes sont tnuus tn hau" 'sti,,,, par IL riripinidairr aussi bina qtu par safrim tJ, 6ataia,,
(:/1aq11t' rluz/ntrr <;odrx /n(J/JO\I' l'e11~1'111b/.e des dicoralùms mu"'""5 dans IL Üt1" tk Guilliman, "bmucoup ont aussi~--·
t•a11a11trs de rérn111/1r11sc.s, dl' di1t1nct1011s tt tk dicoralùms à partir tk ILur histoirr et tk /Lurs tmdilùms.

l .r1 1/111rr 111r11i11r1 ro111hat11•11t 101n,e11t rroec d'aums forces tk l'lmpnium: leurs .foires tk balailJ.e des autres rhapitre.s, les innombrabla
/ir1/r111/0111 rfp la <:rodr /111/11:1ial1'. /1'} 1a·urs dévok.s tk l'Adepta Sororitas et même les ligions titaniques tk l'Adeptus Mtthanicw.11 nt
/1f1111e111, /()11 tle1 11/11:rutu111.1 t()111bi11ér.1, que I.e commandror imphial mponsabl.e tk la coalition choisiw: un symbok simplL m guise d'llUiar
'9
rlr ,." 111/H1gnr. '/ 0111 a 11 /,,ng dt• rr/IP df"rnièrr, il snt à identifier les escouades et les véhicules alliis au sein tk rnu force. I.e Codn: stifndt
IJUP /'111\lgtll' tfe (Ufll/111g11r tfoil ftrr j1eÎ1JI SUt' la t:aqUI' des véhicules space marines et sur /a jambiirP tk ['mmuTl' des jrnt:S im/Jlùiuh. R ••
/1as 1t11r• 1111 'à l'i.1H11' de ln tr11npa~'1ll', Cl'$ in.signa soient incorporis tk manièR' pennanm~ dans l'héraldique d'un gunrin, dans un hJ
ro1111né111orat1f 011 nt signr tir reco1111ai\Jarta d'actes tk bmvourr exaptionnels.

Crâ•Mfor
.\:;111/Joll Codex du snpnt,

traditionnellntent plocJ SUT
l'f.jJaule ou I.e casque da
.~errim promw à œ gra4e.
l'ar conwntion, lt mîw M for
P\I

rrpr#smli m

~ daru la

.fl{!;UrG ~·

HOHW'8 •a iut1r
U5 vitirrms t{Ui
a61W
l7aonw tk .,.,,.,,,, •
Tawinalor ont Il chit •

°"'

us rtJn""""6ions - dl la Ou DtiRÏllalvl
ils ,.,.,.., . . . . . . .

,,.,..,..,..,.

NE
40 Le Sang de · fftl/lilaint! 4Mntllr d~~ûnttpap"des
MntU. Fist.s aborrlnat d captumaJ le croisetw
Blood ofKhainc.

t'15.IHJ ta p 1 •
1

l...s \ÀllU 4f IFJ Îlfll•.
. . . .lhlll G6, 1 Ja11& W
htp1WFi.sls1• • • ,.

40 Siège de H.dclnke Tor
la
tlu capïtaint! lmninator Kleitu.s
tlu SV,. dt Haddralct Tor, le capitaine
llM!ldlr f'kupirr k marteau Tonnerre "Poing
Dom• Il pmad ~ lite des lmperial Fists
·
, nmportanl une gloriewe vidoirr
""""' difmutm tlu Chaos. De mou,. SUT
lillallX, Lysandlr al promu capitaine de~
Corttpagn~ tlu chapitrr.

Gris.fMa C /

"'°"

1'•••1o•n•11Mi11011'll•
•.M41 Cnf11 d1 de fl.

1



955.1141 Sièp de Fort Mon
t. 4' et 9 ûmtpagnia des l..pniai Fas1s
assi9nt Fort Morle, une giganlaque plau
fort. cd, d JfltJnquml de peu - su611121pa
quand des JlliUim d 'tris lmlml une .wnliit.

l IOl-fttecleal•1tu
~- imlilb sont tous~
8'toaJ> ~""Iron Knipta,

_ .•,,,,.,,..
""''

W\*fù• . . avoirt/lftlil

J'lillf ÎllJW ~llir'IÏ:l'S•

Lp l1lf/Jllrial Fûts poinlent lnrs """"' "
lfdmdunt un ,,,. de/tu, dfattw tir

al ..,,, un ori. La luwdl maona tJ/lrà ••

..
,.,,,....,,.,..,,.
,..,........
......
•.,.....,••.

Jtllll nu;oun t1uront r.on11w "' ,.,.,, •
..,,~

.

~!<it~;;J

1111

t. Iflf/1ftll Rm" 1a Bhd n11 '"'' ~

1•.,..

hn fmra ,,_,.,,,,,,....,. •••
Ni9lbosa à l'e .... 7àu .........

CHAPITRES S UCCESSEURS DES 1MPERIAL F1srs
IRON K NIGHTS
l.<'s Iron K11ig hts tè>n t la g uerrt• dans la tra dition
clc· Rogal l)orn . Parmi les douze chapitres dt•
spac:t· 1na1 ines qui parùcipent chaque siècl<·
;'1 la Fl'tl' de' l.a1ncs, ils sont les seul:-; à a\'oir
rt•n1porté lt· concours deux fois dt• suite.
l\rycantia, n101Hil' chapitrai des Iron Knights, regorge de
111a1111h1cto1u111' <\('tifs et de forteresses aux bao;tions vertigineux.
Sa s111·fh('t• c't i111C-gralerncnt recouverte de 111étal ou de pierre
taillt>t·. St•., habitants trin1ent dans des fonderies enfumées sous
la ft•111lc dt•, ('Olllrt•rnaîtrl's. et seuls les pltis forts survivent. Ils
fo11rnis-.c111 clt•s recrues aux Iron Knights, et le fruit de leur
labeur IC's approvi ...ionnc sans cesse en armes et en rnunitions.
l.es Iron Knight.... sont aussi rudes et austères que la plè be de
leur plauf>tc, c;u ils ,a,·ent que les privations et les sac rifices
sont 11t~cess,1irt''> pour que le chapitre continue à rernp<>rtcr
des \'iCtOÏJ"C'i au ll<>lll de 1'1':1npercur.

"D'abord vous vous détournez de l'Empereur, puis vous
prt•nel les armes contre les fils de Dom. Vous ne vivrez pu
assez longtemps pour commettre une troisième erreur."

- Ca111taine Abrax, 4' Compagnie del Iron Knights

9 l'srouadr Dei wtat..1 ,fr la 6' ê.tm1pagn11, ians marlf'Ultl'

/JOU r crlù dnnw; ["~'''il~ fÛ' chapit'1' !W lrvUVt' sur un"-.

HAMMERs OF DoRN
Les l-la1n1ners of Dom ont été fondés il
y a quelque' n1illénaires seulement. mais
ils ont déjàjotlé un rôle décisif au coun
de centaines de campagnes acharnées,
con11ne la croisade Achilus contre les
\ 4/ord Bearen;. et,Ppi1cs de la Nuit
du Feu <ontre les Tau cle l'Enc.la\"e

li1''Y•t.

fiers <le ses actes, à co1nmenccr p·
au rùté dl' l'F:rnpcrcur pendant l'

Les l-la1111ncrs of l)orn fo1111cnt u1
rigoureux qui ohserve scn1pult•11sefJJl«llt,a;
dogmes de l'énlint'nt Oll\T'.tge. Ils
que 11euls le'> guerri<.·1-s de Rogat l)
maiu;ser I<' c:oclex rc<ligé par Ro
provient une ri\alitf intense entre
fèl l'hramari1u.·~. l.es
lla1111ners c
, . . ..
â prouvez leur supenontt', et prer
touhgner le m<>indre n1a11queme1
1 un sucer setn-s à leurs propres

Incarnant les venus de leur primarque,
réputé pour son obstination intraitable,
les lnvaclr1'8 forment un chapitre
successeur incapable d'accepter la
défaite. Depuis leur fondation, les
lnvaden se sont bâ•ia une renommée
marines tém&aïres et inbépides, qui se jettent à
'"'
·'W!lllf;!lbl'dam la ~ et en ressortent victorieux quel
t 5.llippon de forces, géndeœent au prix de

pertes.

cflt leur hiMQR illustre, 1- Invaden ont~
~e aur le vaiaseau-mon~eldar I~

W'\1"~11marines pendant la campagne de

IUI' Skyfa11, et combattu avec les Chevalien Gril

~le monde de jollana envahi par les légio111


- une bataille à laquelle seuls douze space
ont aunécu sur trois compagnies de combat.

fai1rient partie des quinze chapitres qui ont
. c néaon, et leur 1re Compagnie
~b~ pcna Ion des pttanièra tentati\'es
Le 1D99ft ••+a<lline fut détruit pkc au
"tre entier da Astral lnights. En
)a'
~- pem•anencc un
à la pmison plwi. ts sur Safebeld.




Télécharger le fichier (PDF)

CodexSMv6.pdf (PDF, 32.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


sons of orar
death korp de krieg vf par le tactica imperialis
rapport de bataille 31 08 2013 apocalypse w 40k
iw 1 2
faction 5 non affilies
faction 5 non affilies v7

Sur le même sujet..