polycpp.pdf


Aperçu du fichier PDF polycpp.pdf - page 1/36

Page 12336



Aperçu texte


Le Langage C++
Patrick TRAU - ULP IPST version du 02/10/05

1) Introduction
1.1) Organisation - fonctionnement de l'ordinateur
Je suppose que vous savez utiliser un ordinateur, et comprenez comment il fonctionne. Voir cours d'IUP1
(http://www-ipst.u-strasbg.fr/pat/internet/techinfo/).

1.2) Langages de programmation
Un ordinateur est une machine bête, ne sachant qu'obéir, et à très peu de choses :




addition, soustraction, multiplication en binaire, uniquement sur des entiers,
sortir un résultat ou lire une valeur binaire (dans une mémoire par exemple),
comparer des nombres.

Sa puissance vient du fait qu'il peut être programmé, c'est à dire que l'on peut lui donner, à l'avance, la
séquence (la suite ordonnée) des ordres à effectuer l'un après l'autre. Ces ordres, codés en binaire, sont
sauvés dans un fichier nommé « exécutable » (.exe sous Windows). Le grand avantage de l'ordinateur est sa
rapidité. Par contre, c'est le programmeur qui doit TOUT faire.
L'ordinateur ne comprenant que des ordres codés en binaire (le langage machine) peu pratiques d'emploi,
des langages dits "évolués" ont été mis au point pour faciliter la programmation, au début des années 60, en
particulier FORTRAN (FORmula TRANslator) pour le calcul scientifique et COBOL pour les applications
de gestion. Puis, pour des besoins pédagogiques principalement, ont été créés le BASIC, pour une approche
simple de la programmation, et PASCAL au début des années 70. Ce dernier (comme le C) favorise une
approche méthodique et disciplinée (on dit "structurée").
Le C a été développé conjointement au système d'exploitation UNIX, dans les Laboratoires BELL, par Brian
W Kernigham et Dennis M Ritchie, qui ont défini en au cours des années 70, dans "The C Language", les
règles de base de ce langage. Le but principal était de combiner une approche structurée (et donc une
programmation facile) avec des possibilités proches de celles de l'assembleur (donc une efficacité maximale
en exécution, quitte à passer plus de temps de programmation), tout en restant standard (c'est à dire pouvoir
être implanté sur n'importe quelle machine). Puis ce langage a été normalisé (norme ANSI), cette norme
apportant un nombre non négligeable de modifications au langage. Contrairement au Pascal, ce langage est
principalement destiné aux programmeurs confirmés, il sera donc avare en commentaires et vérifications,
supposant que le programmeur sait ce qu'il fait.
A la fin des années 80, Bjarne Stroustrup crée le C++, qui garde toutes les possibilités du C, l'améliorant
(commentaires, constantes, passage d'arguments par adresse, arguments par défaut...) mais surtout en y
ajoutant les objets (encapsulation, héritage, polymorphisme, surcharge...). Le C++ combine donc toutes les
possibilités de la programmation «classique» et la puissance de l'approche «objets». Je préciserai quelles
http://www-ipst.u-strasbg.fr/pat/program/cpp

page 1/36