Brochure de visite Hôtel Court de Fontmichel .pdf


Nom original: Brochure de visite Hôtel Court de Fontmichel.pdfTitre: Brochure Font michel_Mise en page 1Auteur: Karlitos

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par QuarkXPress 8.1 / Acrobat Distiller 8.0.0 (Macintosh), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 21/07/2014 à 15:40, depuis l'adresse IP 31.37.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1926 fois.
Taille du document: 1.5 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Brochure Font michel_Mise en page 1 05/07/12 17:53 Page1

Tournez votre regard sur la peinture située au coin droit de la pièce, il s’agit d’une représentation
originale de la naissance d’Achille.
Derrière se trouve un coffre en fer. Sans doute appartenait-il à la famille Court avant son
anoblissement et était destiné pour le transport maritime. Armateurs marseillais et négociants
grassois, Antoine-Marie et son frère Honoré possédaient des quirats dans les navires marchands.
Now, take a look at the mural in the far right hand corner. This is the representation of the birth
of Achilles.
Direct your attention to the iron chest. It was probably used by the Court family for its trade
activities based in Marseille and Grasse. It’s a testament to how a bourgeois family could rise to
the status of nobility through hard-work and entrepreneurship before the French Revolution. To
this day, we have never been able to open it, so the contents remain a mystery…
Entrons à présent dans le « Grand Salon ». Les thèmes y sont plus éclectiques : scènes
pittoresques et rurales, scènes de la mythologie grecque et latine, scènes bibliques. Parmi elles
sont représentés Bacchus ivre sur un âne, la famille du forgeron et une fête paysanne arrosée.
Le portrait de Gallimard (environ 1710), fondateur de la parfumerie Grassoise, le représente
montrant les quatre fleurs de la parfumerie que sont le jasmin, la rose, la tubéreuse et l’œillet.
Ce tableau, par son caractère majestueux, révèle que dès le début du XVIIIème siècle la
parfumerie s’était séparée de ses activités d’origine ; la tannerie et la ganterie, pour se développait
de façon autonome et florissante.
As we enter the main reception room, also called the “Grand Salon”, notice that the theme has
partly changed from the “Salon des Grecs”, and now focuses more on daily rural life. Nevertheless
the murals were created by the same painters mentioned above. Try to find these three examples
on the woodwork panels:
- Bacchus drunk on a donkey
- A blacksmith’s family at work (the men forging metal and his wife spinning yarn)
- Peasants feasting in a drunken merriment.
The portrait of Gallimard (c. 1710), one of the founders of the Grasse perfumery industry, is of
interest. The figure presents the four main flowers used for fragrances: jasmine, rose, tuberose and
carnation, while recording a recipe. One can see by its majestic size and the confident pose of
Gallimard that perfumery, since the early 18th century, was a lucrative business.

H

ô

t

e

l

Court
de Fontmichel

CF
18, rue Amiral de Grasse
06130 GRASSE

H

ô

t

e

l

Court
de Fontmichel

CF

Brochure Font michel_Mise en page 1 05/07/12 17:53 Page2

H Ô T E L

C O U R T

de

F O N T M I C H E L

La construction de l’édifice commença à la toute fin du XVIIe siècle et dura plus de cent ans. En
1774 la famille de Théas vendit l’hôtel qui devint l’hôtel Court, puis l’hôtel Court de
Fontmichel, suite à l’anoblissement d’Antoine-Marie Court en 1783, à la veille de la Révolution.
La famille Court, originaire de Cabris, était implantée dans le négoce maritime. Depuis lors, le
bien est demeuré dans la famille dont de nombreux membres ont participé de manière active à
la vie locale et régionale.

The construction of the house commenced in 1690 and lasted for more than 100 years.
In 1774 the house was sold by the Théas family to the Court family, a wealthy ship-owner’s family
ennobled in 1783 before the French Revolution. Antoine-Marie Court was granted as noble name
the domain “Fontmichel” in Provence (near Mons). Since then, the mansion has remained the
property of the family from which many members have played a significant role in local and
regional life.

LA VISITE THE TOUR
La cage d’escalier d’époque XVIIIe fut restaurée en 2003. Dans
l’entrée ; une chaise à porteurs utilisée pendant la révolution
comme brancard pour transporter les blessés du quartier. À
l’intérieur du mobilier ; le drapeau provençal honore la
mémoire d’Hervé Court de Fontmichel, décédé en 2011, grand
avocat, homme politique engagé et dévoué à sa ville, défenseur
de la Provence, qui fut maire de Grasse pendant 18 ans (19711995).
The strairwell dates from the 18th century and was restored in
2003. In the hall lies an unusual object, the “chaise à porteurs”
(king carrier) whose traditional use is obvious, but was
abandoned during the French Revolution and adopted as a
stretcher to transport the wounded to safety. The Provençal red
and yellow striped flag honors Hervé de Fontmichel (19362011), a politician, lawyer and family man who held the seat of
Mayor of Grasse from 1977 until 1995. He dedicated his life to
his town, region, and his people.
Le bâtiment principal date de la fin du règne de Louis XIV, son aile droite appelée aussi « la petite
maison » fut construite sous Louis XV, quant à l’aile gauche, sa construction date du début du
règne de Louis XVI.
Le jardin à la française fut transformé vers le milieu du XIXe. Des agrumes y furent plantés
(orangers et citronniers, pamplemoussiers, mandariniers) dont la production est toujours réservée
à l’usage domestique.
Ses bâtiments annexes, la serre (1805) et « Lectiçoir » (1850), petit bâtiment d’agrément dédié
aux jeux de carte et à la lecture, viennent parachever ce havre de paix au cœur de la vieille ville.
The main building “the front building” was built under Louis XIV, the right wing (looking towards
rue Amiral de Grasse) also named “La petite maison” under Louis XV and the left wing during the
reign of Louis XVI.

H Ô T E L

C O U R T

de

F O N T M I C H E L

The greenhouse was built in the early 19th century and the “reading room” or “Lectiçoir” next to it,
in the mid 19th century. The “Lectiçoir” was a place used by the ladies in summer to read or play
cards. It looks over rue Ossola, which was, and still is, a thriving commercial street.
Until the 19th century the garden was a formal French garden, arranged symmetrically with low
shrubs. At that time, the owners decided to plant orange and lemon trees, which gave an added charm
to the mansion. Delicious marmalade, juice, wine and tarts are still made from the fruit from January
until late April.
Le premier des deux salons est dit : « Le Salon des Grecs », dû aux scènes mythologiques qui y
sont évoquées. L’ensemble des peintures murales de l’hôtel provient des ateliers de Francfort et
fut exécuté entre 1759 et 1763. Il est étonnant qu’une telle collection de peintures allemandes se
trouve aujourd’hui au plein cœur de la Provence. La raison en est la suivante :
François de Théas, Comte de Thorenc, grand officier des armées de Louis XV occupe la ville de
Francfort pendant la Guerre de Sept ans et réside chez l’occupé en la personne du Conseiller
Johann Caspar Goethe, notable local et père du célèbre poète alors âgé de 10 ans. Amateur d’art
passionné, le Comte de Thorenc protège les peintres et décorateurs francfortois et leur commande
de nombreuses toiles pour sa maison de Grasse. Ses diverses décorations sont l’œuvre de JeanConrad Seekatz, Chrétien-Georges Schutz, Benjamin Nothnagel, Guillaume-Frédéric Hirt et Just
Juncker.
Let us turn into the first reception room also called the “Salon des Grecs”, because of the mythological
scenes described in the murals. The paintings originate from Germany and were all painted from
1759 to 1763.
It is a curiosity that such a German collection was found in Provence at that time. During the Seven
Year War between France and Germany, Count de Thorenc (a member of the Théas Family), a highly
regarded French officer of the Louis XV’s army, was “invited” to stay in the Goethe family home in
Frankfurt while the French army was occupying the city. There he was enamored with the local lively
artistic life and commissioned a group of artists to decorate his home in Provence. Included in the
artists who produced the murals were Jean-Conrad Seekatz (responsible for most of the large panels),
Chrétien-Georges Schutz, Benjamin Nothnagel, GuillaumeFrédéric Hirt and Just Juncker.
Le Comte de Thorenc joua un rôle majeur dans la formation
intellectuelle et artistique de Goethe adolescent. Il lui enseigna
la culture latine et grecque ainsi que le français. Le jeune poète
participa aussi à l’élaboration des peintures. Dans ses
mémoires, (« Aus meinem Leben : Dichtung und Wahrheit »,
« Poésies et vérités, souvenirs de ma vie ») Wolfang se souvient :
« J’assistais aux commandes et aux livraisons […], souvent
j’avais déterminé les artistes à traiter tels ou tels sujets […], je
connaissais tous les tableaux […], rien n’échappait à ma
curiosité enfantine ».
Count de Thorenc played a major role in Goethe’s intellectual
and cultural development, as related by Goethe himself in his
memoires (“Aus meinem Leben: Dichtung und Wahrheit”, “Poésie et vérité, souvenirs de ma vie”).
The young Wolfgang also influenced and inspired some of the design details within the murals. There
are approximately 110 different scenes within the two rooms.


Aperçu du document Brochure de visite Hôtel Court de Fontmichel.pdf - page 1/2

Aperçu du document Brochure de visite Hôtel Court de Fontmichel.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


brochure de visite hotel court de fontmichel
tour highlights private classical paris sept 2012 lr
pelote basque
meeting french book
bonjour gc french festival
adresses des bureaux de vote

🚀  Page générée en 0.015s