IE30 25 07 2014 .pdf



Nom original: IE30-25-07-2014.pdfTitre: Mise en page 1 (Page 1)

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Adobe Acrobat 8.3 Combine Files / Adobe Acrobat 8.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/07/2014 à 18:53, depuis l'adresse IP 88.163.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 4854 fois.
Taille du document: 3.4 Mo (16 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


N° 30 du 25 au 31 juillet 2014
1,20 €

29 année
e

QUESTIONS À ...

Lisa Harel

Qu’est-ce que
le Financial iT Day ?
La directrice du cluster
numérique, le SPN, dévoile le
programme de ce dispositif
consacré au financement. PAGE 2
INFORMATIONS ÉCONOMIQUES ET ÉCHOS DU POITOU-CHARENTES • 1ER HEBDOMADAIRE RÉGIONAL INDÉPENDANT

L’essentiel
Favoriser les
relations étudiantsentrepreneurs
Quatre entreprises du
numérique ont décidé d’offrir
une bourse à 5 étudiants. PAGE 3

Aller plus loin
avec Futurexport
Le club affaires du WTC
accompagne 200 entreprises
exportatrices. PAGE 4

CONSEIL RÉGIONAL - POITOU-CHARENTES

Une seule agence pour innover
Une nouvelle structure rassemblera dès le 1er septembre différents services autour de l’innovation. En
favorisant sa diffusion dans les entreprises, la Région
souhaite développer l’emploi. Elle prendra la forme
d’une régie à autonomie financière, dans laquelle les



missions d’incubation, de détection et d’accompagnement des projets innovants seront intégrées.
L’agence regroupera les activités des deux associations : l’incubateur Etincel et le RDT, le réseau de développement technologique. PAGE 3

Euroslot Kdss rayonne
à l’international

VMH Energies
s’éveille au soleil
Tout juste installée, l’entreprise
produit 200 panneaux
photovoltaïques par jour. PAGE 6

Ecoscope de
Sébastien Papot

Le laboratoire Pierre Fabre vient
de récompenser ses travaux
innovants pour la recherche
contre le cancer. PAGE 7

INDUSTRIE ◆ Depuis sa création, il y a 24 ans à Scorbé-Clairveaux, Euroslot Kdss a toujours misé sur
l’international. Présente dans 40 pays, elle poursuit son développement en déclinant l’usage de ses
éléments filtrants. PAGE 5

le Bloc-notes
de Roger Anglument,
directeur de la publication

Balises

Réforme territoriale : treize
régions et maintenant ?
Après le Limousin, c'est au tour de Poitou-Charentes
de rejoindre l'Aquitaine selon le vote des députés
survenu la semaine dernière. Reste le vote solennel
qui doit intervenir cette semaine. Au-delà de ce
redécoupage fait de pressions en coulisses, de
menaces de référendums locaux, de manifestations
d'hostilité ici et là, on se demande déjà ce que sera
demain. Treize régions au lieu de vingt-deux.
Pourquoi pas. Mais quelles seront les économies
réalisées, la cohérence des politiques territoriales
menées à une plus grande échelle, les liens entre
métropoles régionales d'hier (Bordeaux, Poitiers et
Limoges par exemple) ou encore la redistribution des
compétences ? Le report des élections
départementales et régionales à décembre 2015 ne
laisse que peu de répit aux initiateurs de cette
réforme territoriale. Peu de temps pour mettre sur le
papier puis en pratique les compétences allouées aux
régions, aux départements et aux intercommunalités.
Les futures régions devraient conserver la main sur
des compétences déjà détenues ou en prendre de
nouvelles : l'économie, l'innovation et l'international,
le tourisme, l'aménagement et le développement
durable, les transports publics et scolaires et les
collèges. Quant aux départements dont la fin
annoncée demeure 2020, ils se concentreront sur le
social et pourront soutenir des actions économiques
locales. Ils conserveront une possibilité d'intervention
dans les domaines de la culture, le sport et le
tourisme. Les intercommunalités étant invitées pour
leur part à s'unir (seuil de 20 000 habitants). Le
calendrier précipité du gouvernement montre une
volonté affirmée de réforme mais prenons garde à ne
pas éloigner le citoyen des centres politiques de
décisions.

INFO ECO
Siège social : SARL Public Media, 5 impasse du Moulin - 86700 Payré
Informations économiques et échos du Poitou-Charentes
Fondateur : Michel Géniteau
Directeur de la publication, rédacteur en chef : Roger Anglument.
Responsable d’édition : Lydia de Abreu
Rédaction : Lydia de Abreu, Mathilde Wojylac et nos correspondants en région.
Rédaction - Publicité : 48 rue Jean-Jaurès - 86000 Poitiers - Tél. : 05 49 42 74 30 Fax : 05 49 45 70 25 - Abonnements : Tél. : 05 45 31 06 05
Service Publicité : Vienne : Comwest2 au 06 81 14 22 06 - Région : 05 49 42 74 30
Mail : publicite@publicmedia.fr
Annonces légales : Tél. 05 49 29 40 07 - Fax : 05 49 29 55 00
Imprimerie : L’EVEIL - 43000 Le Puy en Velay
Hebdomadaire créé en 1985 habilité pour la publication des insertions légales et judiciaires. Affilié au Syndicat National de la Presse Judiciaire. toute reproduction est interdite sauf autorisation préalable de la rédaction - la direction n’est pas responsable
des textes et photographies qui lui sont remis. Info eco est habilité à faire paraître les
annonces légales pour l’arrondissement de Poitiers.
ISSN n°1271-6219 - inscription CPPAP n° 0915K87 990 - Dépôt légal n° 357 - 1er trimestre 2008

Mon objectif, pour la prochaine année, sera de consolider le
nouveau format de la Gamers Assembly, au Parc des
expositions de Poitiers, ainsi que de continuer à faire de notre
événement le rendez-vous le plus attendu de tous les gamers
passionnés. »
Vincent Colas, nouveau président de l'association Futurolan, il succède à Désiré
Koussawo, président depuis 2001.

I 2 I InfoEco

Du 25 au 31 juillet 2014

UNE DATE

UN CHIFFRE

13.11.14

73 %

Poitiers accueillera la 5e édition des
Rencontres Nationales du Numérique (#RNN). Pendant cette journée,
organisée au Centre de Conférences,
les entreprises sont invitées à venir découvrir ou se perfectionner sur le
numérique afin de comprendre et maîtriser un secteur en perpétuelle évolution. Tout au long de cette journée d’information, de rencontre et d’échanges, les entreprises inscrites pourront assister à : 16 ateliers, 2 keynotes
(conférences), un showroom d'innovations numériques et un forum du financement.

UN SITE www.transentreprise.com
Les CCI de Poitou-Charentes, en lien
avec CCI France ont réalisé un travail
de refonte de l’offre d’accompagnement des porteurs de projet. Afin de
répondre au mieux aux enjeux de la
création et de la reprise, elles ont
adapté leurs prestations aux besoins
des créateurs en travaillant notamment sur l’adéquation « hommeprojet ». En quelques clics, sectionnez
le projet qui vous correspond.

C’est le pourcentage des
communes de Poitou-Charentes
qui adhérent à l’éco-emballages.
Pour la deuxième année
consécutive, les collectivités
locales disposent d'un nouvel outil
développé par Eco-emballages : le
Soutien au développement
durable (SDD). Basé sur le
volontariat, ce tableau de bord
spécifique pour la collecte
sélective des emballages ménagers
permet aux collectivités d'établir
un diagnostic de leur dispositif et à
terme d'augmenter leurs
performances. Cette année, 73 %
d’entre elles ont renseigné le SDD,
soit une hausse de 58 % des
déclarations par rapport au SDD
2011.

QUESTIONS À ... Lisa Harel, directrice du SPN, le réseau des professionnels du
numérique en Poitou-Charentes

En quoi consiste
le Financial iT Day ?
LE CONTEXTE
Pour aider les entreprises
dans le financement de leur
développement, le SPN lance
l’appel à projets Financial iT
Day.
Info-éco / Quel est l’objectif de Financial iT Day ?
Lisa Harel / Nous lançons
un appel à projets pour
aider tous les projets ayant
trait au numérique. Les
entreprises ont jusqu’au
1er septembre pour nous
soumettre leur dossier. A la
clé, il y a un accompagnement de deux mois par les
experts du cabinet Deloitte
pour préparer les entrepreneurs à une levée de fonds.
Ces financements peuvent
servir à un projet de d’agrandissement, d’innovation, de recherche, pour
aller à l’international …
Info-éco / Quelle est la
genèse de cet appel à projets ?
L. H. / C’est une opération
menée par France iT, l’association des clusters
numériques français. A
chaque fois, l’organisme
s’est allié aux experts
Deloitte et à un cluster territorial. Cette année, cette
manifestation aura lieu à
Lille, Mulhouse, Saint-

Etienne, Marseille et Poitiers. Le SPN porte l’événement en s’alliant également
avec le cluster Aliptic, pour
le Limousin. L’appel à projets s’adresse donc à toutes
les entreprises de PoitouCharentes et du Limousin
ayant un lien avec le numérique, en création ou en
croissance. Grâce à l’Europe,
l’Etat et la Région, le prix de
l’accompagnement est de
2 800 €HT pour un projet du
Poitou-Charentes et 3 500 €
HT pour le Limousin, pour
un dispositif avec une
valeur de 7 000 €.
Info-éco / Comment se
déroule la préparation ?
L. H. / Un comité de
sélection se réunit pour
désigner 20 projets.
Chaque entrepreneur sera
ensuite accompagné individuellement pour bâtir un
business plan, avoir les
bons outils devant les
financeurs. La préparation
porte aussi sur le comportement, l’attitude à avoir
face à des investisseurs.
Ainsi, l’entrepreneur
dispose d’un dossier complet à présenter et se tient
prêt pour l’entretien.
Info-éco / Le tout se terminant par une rencontre

donner de la visibilité à ces
projets, ils disposeront de
leur espace au showroom
des Rencontres. Cet espace
ouvert permettra aux startups de se présenter, d’avoir
une vitrine et d’échanger.

Lisa Harel

“ A la clé, il y a un
accompagnement
de deux mois par
les experts du
cabinet Deloitte
pour préparer
les entrepreneurs
à une levée
de fonds ”
avec les investisseurs ?
L. H. / En effet, ces rendez-vous auront lieu lors
des Rencontres nationales
du
numérique,
le
13 novembre, à l’espace
Toumaï à Poitiers. Les lauréats auront des entretiens
individuels de 20 minutes
pour présenter leur projet
et convaincre les investisseurs. Les Rencontres comprennent aussi une partie
ateliers Financial iT Day. Six
ateliers d’une heure se tiendront sur la thématique des
levées de fonds et plus largement du financement
des entreprises. Enfin, pour

Info-éco / Pouvez-vous
nous donner quelques
temps fort de ces Rencontres du numérique ?
L. H. / C’est la 5e édition
et pour fêter cela, nous
ouvrons l’événement à
tous les professionnels et
pas seulement du numérique. Aujourd’hui, les nouvelles technologies sont
transversales. Il y aura
16 ateliers avec deux
niveau de difficultés sur le
e-commerce, le e-tourisme,
le big data, les objets
connectés … Il y aura deux
keynotes avec en ouverture
Philippe Le Moine, président de la Fondation internet nouvelle génération (la
Fing), il doit remettre au
président un rapport sur la
transformation numérique
de l’économie. La journée
se terminera avec une
conférence de gilles Babinet. Ce serial entrepreneur
viendra parler prospective
et grandes évolutions. ◆
PROPOS RECUEILLIS PAR
MATHILDE WOJYLAC

UN GUIDE DES PARCS ET JARDINS
Poitiers met à disposition des habitants, un guide spécial
sur ses parcs, jardins et squares. Ce guide pratique fournit
des idées et adresses pour ceux et celles qui souhaitent
profiter des espaces verts de la ville. Au total, plus de
40 lieux sont référencés, indiquant les possibilités offertes
(jeux pour enfants, parcours santé, arbres d'exception ...).

7 jours en

Poitou-Charentes
I 3 I InfoEco

échosRégion
POITOU-CHARENTES

Repli de l’emploi
en 2013
En 2013, la masse salariale des
46 000 établissements du secteur concurrentiel atteint
10,11 milliards d’euros en Poitou-Charentes. Elle progresse
de 1,3 % sous l’effet de la
hausse de 1,9 % du salaire
moyen par tête. Parallèlement, avec près de
406 600 salariés en 2013, le
niveau de l’emploi recule de
0,6 % en région Poitou-Charentes. La majorité des secteurs est concernée par un
repli général de l’activité et
plus particulièrement la construction, les activités immobilières et l’intérim. Les Urssaf
constatent une hausse des
impayés. En région, un
employeur sur quatre, du secteur privé, a connu au moins
un incident de paiement en
2013.

Le projet Solar
Décathlon
Les étudiants de l'IUT du
département Génie civil de
La Rochelle sont allés présenter leur projet de maison
solaire « Casa Fenix » au Solar
Décathlon Europe, qui se
tenait à Versailles. Co-produit
avec l'université de Valparaiso
au Chili, leur prototype se
classe 6e (sur 20) avec
5 podiums : 3e de la catégorie
Communication & Sensibilisation Sociale, 1er pour Hygiène,
sécurité et management,
3e pour Ingénierie et Construction, 2e pour Développement Durable et 3e dans la
catégorie Efficacité Energétique Electrique. Il a également eu 3 prix supplémentaires : 1er prix des Pôles de
compétitivité, le label HQE et
le prix de la « Maison
Préférée » remis par L’Ecole
Polytechnique Fédérale de
Lausanne.
VIENNE

Les légions d’honneur
Le ministère de la Défense a
élevé au grade de chevalier le
Colonel Philippe Delapierre,
gendarmerie, le Colonel JeanMarc Giraud, 9e BIMa, le Lieutenant-Colonel Hervé Auvitu
et le Chef de bataille André
Henry, RICM. La Grande Chancellerie a élevé au grade de
chevalier Christian Marcadeux,
administrateur de la Société
nationale d’entraide de la
médaille militaire. Le ministère
de la finance a élevé au grade
de chevalier Patrick Ollivier,
chef de la recette régionale
des douanes.

Du 25 au 31 juillet 2014

CONSEIL RÉGIONAL – POITOU-CHARENTES

Des acteurs unis autour
d’une agence de l’innovation
Une nouvelle structure rassemblera dès septembre différents services autour de l’innovation.
En favorisant sa diffusion dans les entreprises, la Région souhaite développer l’emploi.
Jean-François Macaire

Par délibération, la Région
a décidé de créer en février
dernier, une agence régionale de l’innovation Poitou-Charentes. Elle prendra la forme d’une régie à
autonomie financière,
dans laquelle les missions
d’incubation, de détection
et d’accompagnement des
projets innovants seront
intégrées. La création de
l’agence sera effective au
1er septembre.
L’agence regroupera les
activités des deux associations : l’incubateur Etincel
et le RDT, le réseau de
développement technologique. « Avec leur statut, les
deux structures voyaient leur
financement remis en cause.
Il fallait repenser le fonctionnement de l’ensemble du système, explique Jean-François Macaire, président de
la Région Poitou-Charentes. La logique a donc été de
rassembler ces deux organismes qui ont le même objectif
au sein du même service. »
Chaque équipe garde ses

“ Il y a
neuf stades
avant la mise
sur le marché
d’un produit.
Nous devons
être capables
d’apporter
notre aide
sur chaque
étape ”
spécificités, mais le tout
étant réunit pour offrir des
services de la détection, au
suivi, en passant par l’incubation, l’accompagnement, les conseils notamment financiers … « Il y a
neuf stades avant la mise sur
le marché d’un produit. Nous
devons être capables d’apporter notre aide sur chaque
étape. »

Un réseau, des acteurs
Le Fonds régional de l’innovation sera dans la
continuité de cette nouvelle agence. Financé par la
Région et bpifrance, il permettra d’octroyer des
financements (avances

remboursables, prêts …)
aux projets en cours. « Pour
piloter cette nouvelle agence,
un comité réunira les différents partenaires. » Il comprendra notamment la
délégation régionale à la
recherché et à la technologie, les départements et
agglomérations, les chambres consulaires, les universités, les CRITT (centres
régionaux d’innovation par
le transfert de technologies), les filières … « Cela
permettra de valider les orientations prises et de lancer des
appels à projets. Nous pourrons ainsi mieux nous coordonner et concentrer les efforts
sur les filières régionales (les

énergies renouvelables, l’agroalimentaire, l’électromobilité, la chimie verte, le bois, le
numérique au service de l’éducation …). Cela peut aussi
concerner l’innovation sociétale comme la silver economy
ou la santé. L’objectif est bien
que les entreprises se structurent et créent de l’emploi. »
Tous les outils qui existaient précédemment
seront maintenus, ainsi le
fonds d’investissements
Poitou-Charentes Innovation perdure. « Nous avions
fait le constat qu’il y avait
beaucoup d’acteurs, mais pas
assez d’échanges d’informations entre les clustrers, les
CRITT, le Pôle des éco-industries … » La Région est
aussi porteuse de la Stratégie régionale de l’innovation et reprend la gestion des fonds européens.

S’appuyer
sur les collectivités
« Nous voulions un outil
efficace et peu coûteux, réaffirme le président de Poitou-Charentes. L’agence
opérera au sein de nos services, mais avec un budget
annexe qui permettra aux

partenaires de s’impliquer. Ce
n’est pas une structure en
plus, mais la réunion d’acteurs déjà existants. » Au
1er septembre, les différentes équipes seront réunies
dans le même immeuble.
Le recrutement d’un directeur opérationnel est en
cours. L’agence s’appuiera
aussi sur des partenariats
avec les territoires urbains
et ruraux. Les collectivités
territoriales sont des relais.
Deux collectivités se sont
déjà engagées (elles participaient déjà au financement d’Etincel) : le Département de la Vienne et
Grand Poitiers. « Nous avons
pris contact avec les autres
agglomérations pour nous
rejoindre. En nous appuyant
sur elles, les différentes collectivités doivent se faire le
relais des différents appels à
projets. L’accompagnement
pourra être réalisé de façon
directe ou par la filière ou le
territoire. Nous aurons ainsi
un véritable observatoire de
l’innovation en région. Ces différents acteurs reflètent la
richesse de l’innovation et de
la région. » ◆
MATHILDE WOJYLAC

ENSEIGNEMENT – POITOU-CHARENTES

Resserrer les liens entre entreprises et étudiants

N

ouveauté de l’année universitaire
2014-2015, cinq bourses Vocation
numérique ont été attribuées à cinq
étudiants souhaitant intégrer des masters
informatique ou réseaux de télécommunication et multimédia. La fondation de l’université de Poitiers s’est alliée à quatre entreprises régionales pour pouvoir proposer cette
aide. Les sociétés Serli, Scub, Facyle et Stimut
Informatique ont répondu présentes. « Nous
devons faire face à une crise des vocations dan le
développement informatique, explique Jérôme
Petit, dirigeant de Serli, entreprise spécialisée
dans le langage Java et basé sur la Technopole.
L’intérêt est donc d renforcer l’attractivité du territoire. Nous voulons attirer de jeunes talents en
levant le frein économique. » Chaque bourse est
dotée de 2 000 euros.

Détecter des talents
Le dispositif est complété par le parrainage
d’un chef d’entreprise. « Pour les deux bourses

que nous avons attribué, les élèves pourront également bénéficier du catalogue interne de formations
collectives. » Grâce à ce suivi régulier, des stages,
des visites d’entreprises, l’étudiant pourra avoir
une vision plus globale du métier. « Avant son
premier emploi, il aura les clés pour comprendre son
environnement, envisager le déroulement de sa carrière et faire ses premiers choix de façon éclairée. »
Les candidats ont été retenus sur leur dossier et leur motivation. « L’idée est aussi de les
séduire, avec l’espoir de les recruter. En tout cas,
nous voulons montrer à ces futurs talents, ces passionnés, que les entreprises régionales ont beaucoup à offrir. »

Faire tomber les barrières
Cette démarche est aussi celle des bourses
Trajectoires pour l’industrie. Depuis trois ans,
en partenariat avec l’Union des industries et
des métiers de la métallurgie (UIMM), la Fondation désigne 25 lauréats. Le constat était là
aussi une baisse des effectifs dans les filières

Jérôme Petit

“ Nous voulons
montrer à
ces futurs
talents, ces
passionnés,
que les
entreprises
régionales ont
beaucoup
à offrir ”
d’enseignement, mais de l’emploi à pourvoir
sur ce secteur. Il fallait faire ce rencontrer le
monde entrepreneurial et universitaire. Le système de parrainage est là aussi central. En sensibilisant l’étudiant aux différents métiers, aux
réalités du terrain, c’est l’emmener vers une
carrière dans l’industrie. ◆
M. W.

7 jours en Poitou-Charentes
I 4 I InfoEco

échosRégion
VIENNE

Se former à distance en
intelligence économique
L’IAE de Poitiers lancera, à la
rentrée, un parcours de formation à distance en intelligence économique. Les cours
porteront notamment sur la
prospective stratégique, les
outils de veille, le knowledge
management 2.0, la communication d’influence … Chaque
apprenant recevra un livret
d’apprentissage, ainsi qu’un
ouvrage associé au cours et
aura accès à une plate-forme
d’enseignement à distance.

Vergers ouverts chez les
pomiculteurs
Pour la 4e année, le temps d'un
week-end, les 30 et 31 août,
les pomiculteurs de l'association nationale pommes poires
accueillent les visiteurs au
cœur de leur verger. Les producteurs partagent ainsi la
passion de leur métier en proposant des visites de leurs
vergers éco-responsables. La
Sarl Gargouil, à Charroux
ouvre ainsi ses portes, ainsi
que les Vergers de Chezeau,
de la ferme Baille-Barrelle, aux
Roches-Prémarie. Les explications seront complétées de
dégustations et vente directe.
CHARENTE

Concours photos avec
charente tourisme
Toutes les couleurs sont dans
la Charente, tel est le thème
retenu du concours photos
organisé par Charente Tourisme jusqu’au 14 septembre.
Photographiez la Charente en
mettant en avant ses
couleurs : paysages, animaux,
festivals, gastronomie, marchés … Envoyez vos photos
avant le 14 septembre minuit
sur twitter ou instagram avec
le hashtag #lacharente en précisant le lieu de la prise de
vue, ou par mail à lacharente@sharypic.com en indiquant le lieu de la prise de vue
dans l’objet du mail. A gagner
un week-end pour deux au
Domaine du Chatelard à Dirac,
panier gastronomique …
DEUX-SÈVRES

Delpeyrat pourrait
licencier
L'entreprise Delpeyrat à
Thouars spécialisé dans les
plats cuisinés emploie 86 personnes et dans moins d'un
mois, 58 d'entre elles pourraient recevoir leur lettre de
licenciement. Les salariés ont
appris la nouvelle il y a seulement quelques jours et ont le
sentiment d'être abusés.
Selon les syndicats, l'entreprise qui se développe à l'internationale se porte bien.
Le directeur général du groupe
avait accompagné le président
François Hollande en Chine.

Du 25 au 31 juillet 2014

EXPORT — VIENNE

L’international comme horizon
L’association Futurexport rassemble les entreprises exportatrices de la Vienne. En
partageant les expériences, certains dirigeants osent se lancer et vendre à l’étranger.

Q

uelles approches
pour le marché
américain ou chinois ? Comment transporter les marchandises
quand mon entreprise
souhaite exporter ? Comment se faire payer une
fois la marchandise livrée
à l’étranger ? Ces questions sont abordées lors
des rencontres entre dirigeants de l’association
Futurexport. Elle regroupe
80 entreprises de la Vienne
qui exportent. Objectif :
« Créer une dynamique d’échanges et une entre-aide »,
selon Frédérique Dieumegard, animatrice du club et
du World Trade Center Poitiers-Futuroscope.
Le club, créé en 1977, est
essentiellement composé
de PME de la Vienne qui
vendent une partie de leur
production à l’étranger. Il y
a aussi des grandes groupes comme Bonilait, Itron
et Fenwick. Les secteurs les
plus représentés sont l’agroalimentaire et l’aéronautique. « Le club est ouvert

Frédérique Dieumegard est l’animatrice du club affaires du World
Trade Center Poitiers-Futuroscope.

Régulièrement, Futurexport organise des réunions thématiques sur
la Chine, le Brésil ou encore le Canada.

aussi aux banques et aux
instituts de formation qui travaillent à l’international.
Ainsi, nous pouvons établir
des passerelles entre les chefs
d’entreprise et les jeunes. »

regroupements qui ne se
font pas naturellement.
« Plusieurs PME peuvent s’unir pour décrocher des marchés à plusieurs. C’est un
principe ancré dans la culture
anglo-saxonne, ils appellent
ça le networking et les Québecois disent le Résotage. »
Concrètement lors d’échanges, les patrons se
donnent des tuyaux pour
aborder les marchés en
Afrique par exemple.
Il y a toujours une différence entre la pratique et
le terrain. « Cela rassure
aussi de savoir que d’autres
entreprises juste à côté de la
sienne envoient des produits
en Chine ou aux Etats-Unis.
Ils se transmettent les bonnes
pratiques. » Le club a ainsi
lancé l’opération « Oser
l’international. » Elle s’adresse aux entreprises de
la Vienne qui n’ont pas
encore pensé vendre à l’é-

200 entreprises
exportatrices
Le plus souvent pour les
entreprises du département, les exportations
représentent en moyenne
5 à 10 % de leur chiffre
d’affaires. Selon les services de la Douane en
région, 200 entreprises

CONCOURS PHOTOS
Pour faire connaître ces entreprises qui exportent et les salariés
sur le terrain, Futurexport lance un concours photos insolites à
l’international. « L’idée est qu’une fois à l’étranger une ou un
commercial prend en photo son produit devant un décor
naturel représentatif du pays », explique Frédérique
Dieumegard. Le concours est ouvert jusqu’au 31 décembre. Le
prix sera remis en janvier prochain. Une exposition sera
également organisée pour mettre à l’honneur les photos les
plus réussies. Info-éco sera partenaire de l’opération.

vendent ainsi à l’étranger.
Si pour certaines cela ne
représente seulement que
2 % de leur CA, pour d’autres cette activité leur est
indispensable. « Euroslot à
Scorbé-Clairvaux fabrique des
filtres pour l’industrie pétrolière ou pour l’eau. Les exportations représentent 90 % de
leur chiffre d’affaires (voir
article ci-contre). A partir de
40 %, l’international est un
moteur pour la société. »

Faire tomber les freins
« En France, nous n’avons
pas encore ce réflexe. Il existe
des freins, notamment
psychologiques à aller prospecter à l’étranger. Avec
Futurexport nous tentons de
développer les exportations et
de provoquer ce “premier
pas”. »
Autre avantage pour les
chefs d’entreprise : l’association permet d’initier des

tranger. « Tous les ans, nous
aiguillions 4 ou 5 chefs d’entreprise qui se posent les
questions et souhaitent franchir les premières étapes. »
Frédérique Dieumegard
détaille : « C’est vrai, c’est
compliqué au départ. Il faut
parfois repenser l’emballage
ou la couleur du produit,
adapter sa communication au
marché visé. Mais au final,
c’est un pari gagnant. Quand
je rencontre des salariés qui
vendent en Indonésie ou en
Afrique, ils sont fiers de voir
partir leur savoir-faire. » Pour
perfectionner et simplifier
les échanges entre les
chefs d’entreprise de Futurexport, l’animatrice de
l’association souhaiterait
mettre en place une plateforme d’échanges sur
internet. « Le projet pourrait
prendre forme en 2015. » ◆
J.-P. G.

CONVENTION D’AFFAIRES – FRANCE-CHINE

Le Forum PME ouvre les portes de la Chine

E

lle est en passe de devenir la première
puissance mondiale, la Chine est le territoire incontournable pour faire des
affaires. Dans le cadre du 50e anniversaire de
la reconnaissance de la République populaire
de Chine par la France de nombreux événements sont organisés cette année.
Proposé par Jean-Pierre Raffarin, le Forum
PME France-Chine à Chengdu a reçu un accueil
très favorable et fait partie des événements
labellisés par le comité d’organisation de la
commémoration. Du 21 au 24 octobre, près de
1 000 chefs d’entreprise de France et de Chine
sont appelés à se rencontrer dans l’objectif de
faire du business. « Nous attendons, 2/3 de Chinois et près de 300 Français, précise Françoise
Vilain, à la tête de l’association qui gère le
Forum. Aujourd’hui, nous avons déjà 80 personnes d’inscrites et 300 invitations sont dans les
tuyaux. »

Comment ça marche ?
Pour les habitués de Futurallia, le Forum
n’aura pas de secret pour eux. Pour les autres,
la démarche est relativement simple. Il est

organisé sous la forme de rendez-vous B2B en
face-à-face de 45 minutes. En amont, les dirigeants remplissent un dossier d’inscription en
précisant ses activités et les noms des participants. Un mois avant l’ouverture du Forum, le
catalogue en ligne s’ouvre et les participants
peuvent choisir les personnes qu’ils souhaitent rencontrer. A l’approche de la manifestation, chaque entreprise recevra un planning
personnalisé constitué de 14 rendez-vous en
deux jours : la moitié demandée par elle, et
l'autre moitié où elle a été demandée par d’autres entreprises. Pour ceux qui seraient angoissés par un problème de langue, les organisateurs ont prévu un interprète chinois pour
chaque participant français. Et pour augmenter les chances de faire des affaires, un pavillon
de 1 000 m2 a été mis à disposition de la délégation française pendant la foire internationale de la Chine de l’Ouest.
Pour s’inscrire au Forum, les entreprises doivent solliciter la chambre de commerce et d’industrie Poitou-Charentes ou le SPN pour les
entreprises relevant du secteur du numérique.
L’inscription est de 1 400 €, tout est compris,

La 19e convention d’affaires internationales qui s’est
déroulée à Lyon du 4 au 6 juin a rencontré un franc
succès. 21 entreprises de Poitou-Charentes ont rejoint
les 700 participants venus de 35 pays.

sauf le transport. « Ce forum est une aubaine, souligne Françoise Vilain. La Chine est un pays inévitable, ils ont besoin de tout. Si les Français ne viennent pas, d’autres viendront. » ◆
LYDIA DE ABREU

Pour en savoir plus :
http://home.forumpmefrancechine.fr/

L’E2C ET LA POSTE ENSEMBLE
L’Ecole de la 2e Chance de Châtellerault et Groupe La Poste
ont signé le renouvellement de leur partenariat au centre
d’appel de Chronopost, sur la Technopole. Cette filiale
travaille en étroite collaboration avec l’E2C Châtellerault
dans son processus de recrutement. Chaque jeune est
accompagné et formé sur les postes de téléconseillers.

Vie des

Entreprises
I 5 I InfoEco

CartedeVisite

Du 25 au 31 juillet 2014

INDUSTRIE – SCORBÉ-CLAIRVAUX / 86

Euroslot Kdss rayonne
à l’international

FRÉDÉRIC
DEVAUTOUR

Depuis sa création, il y a 24 ans, Euroslot Kdss a toujours misé sur l’international. Présente
dans 40 pays, elle poursuit son développement en déclinant l’usage de ses éléments filtrants.
POISSONNERIE
ET VIVIERS
DU POITOU
Statut : SARL
Activité : poissonnerie
Siège : Poitiers
Effectif : 3 personnes

SON PARCOURS. « J’ai
toujours travaillé dans le
commercial comme gérant de
d’entreprises et sur les
marchés, explique Frédéric
Devautour. Je voulais faire
autre chose, me mettre à
mon compte. Lorsque
l’opportunité de reprendre la
poissonnerie Ferrant à
Poitiers, nous nous sommes
lancés. Avec Catherine Briand,
nous avons décidé en 2013 de
créer ensemble la société.
Nous proposons un nouveau
concept de vente, mais qui
permet de nous mesurer avec
les grandes surfaces. » Pour la
qualité de son travail, Frédéric
Devautour a obtenu le titre
de maître-artisan par la
chambre de métiers et de
l’artisanat de la Vienne.
SON ENTREPRISE. Le
magasin s’ouvre sur un
immense vivier de 20 m de
longueur où nagent des
crustacés, des poissons de
mer. « C’est une attraction
pour les enfants pendant que
les parents effectuent les
achats, poursuit Frédéric
Devautour. Nous travaillons
avec les artisans pécheurs de
Charente-Maritime, de
Vendée et Bretagne. Les
poissons arrivent 24 h après la
pêche. Vivant ou cuisiné, c’est
à la demande du client. »
SES OBJECTIFS. L’embauche
d’une apprentie en septembre
prochain et l’installation d’un
bassin pour poissons d’eau
douce.

Rubrique réalisée
en partenariat avec :

Dès le départ, l’ambition
du créateur d’Euroslot
Kdss était le développement à l’international. En
1990, Michel Duneau s’installe dans un petit atelier
municipal de Scorbé-Clairvaux avec la ferme intention de se lancer sur des
marchés spécifiques pour
la filtration. Une bobineuse
et quelques pros de l’acier
avec lui, le voilà parti à la
conquête du monde. L’Allemagne, fabricant de
machines en puissance,
est sa première cible, il
installe un bureau commercial sur place.
Fort du succès rencontré dans la filtration, l’entreprise décline son savoirfaire pour l’architecture en
1993, puis le raffinage en
2000 et le forage en 2003.
Son petit plus est de proposer des seuils de filtration très précis à partir de
25 micromètres, mais éga-

est la dernière pièce du montage, s’il coince, le puit est
condamné. Avant d’être
séduits, les producteurs ont
besoin d’être rassurés. Nous
ciblons également les puits
matures. »

Une nouvelle stratégie

1 250 tonnes d’acier sont traitées par an chez Euroslot Kdss. A gauche, Jannick Gautier présente une
grille de catalyseur pour réacteur pétrochimique.

lement des formes et
tailles adaptées aux
besoins des marchés. Pendant 20 ans, elle va connaître cinq phases d’évolution
et jusqu’en 2008 une croissance à deux chiffres.

Une présence aux
quatre coins du monde
Aujourd’hui, Euroslot
Kdss effectue 90 % de son
chiffre d’affaires à l’international. « 60 % est réalisé
en Europe, nous sommes très
présents en Allemagne, Autri-

che, Turquie, Espagne, Angleterre… , précise Jannick
Gautier, directeur commercial. Les 40 % restants se
partagent entre l’Asie, les
Etats-Unis, l’Afrique, le Brésil … Au fil des années, l’entreprise a ouvert un atelier en
Inde, en Afrique du Sud et en
Chine en 2013. Dans la filtration, nous sommes partout.
Pour le raffinage, c’est plutôt
la Chine, la Russie, le Brésil et
Moyen-Orient. Mais l’embargo sur l’Iran, nous a été
fatal. Nous avons perdu 30 %

de volume d’affaires. » Cette
perte s’ajoute à la crise à
économique qui affaiblit
l’entreprise, mais elle ne se
laisse pas abattre pour
autant et tente de commercialiser un produit
innovant : le snake screen,
une crépine de forage articulée. « Nous avons imaginé
ce produit pour un client
Indien et il est également utilisé au Gabon. Mais, le forage
est un milieu conservateur. Un
puit représente entre 30 à 40
millions de dollars, le snake

Pour faire face à la
baisse d’activité, la société
est à la recherche d’adossement industriel : « Je
pense que d’ici la fin de l’année nous aurons quelques
changements, précise Jannick Gautier. Aujourd’hui,
notre développement s’articule autour de la filtration, du
forage et du raffinage. En s’associant à des nouveaux partenaires, nous trouverons un
nouvel élan. » ◆
LYDIA DE ABREU

FICHE D’IDENTITÉ

Création : 1990
Fondateur : Michel Duneau
Dirigeant : Emmanuel Taillez
depuis 2005
Effectif : 85 personnes
CA : 22 millions d’euros

INTERNATIONAL – CHÂTELLERAULT / 86

CEForage creuse sa place

J

’ai repris une entreprise atypique, qui travaille sur une niche », explique Jean-Pierre
Caume, le nouveau gérant de Ceforage.
L’entrepreneur se place sur le secteur du
forage de l’eau. 70 % de son chiffre d’affaires
est réalisé à l’international, dont 90 % en
Afrique. « Le secteur de l’eau est fondamental. Un
bon accès à l’eau permet le développement d’un
pays. »
Jean-Pierre Caume a repris Cossard Engineering Forage, CEForage, en octobre 2013.
Cadre supérieur dans la banque, oeuvrant dans
le commerce international puis en tant que
gestionnaire de patrimoine, il a également
remis sur pied une entreprise du déchet. « J’ai
voulu voler de mes propres ailes en reprenant cette
société. Depuis j’apprends ! Je bénéficie d’un accompagnement long du fondateur de l’entreprise M. Cossard. Il me transmet la technique et la clientèle. Je
gère seul l’entreprise, mais je m’entoure de plusieurs
professionnels qui travaillent en freelance avec moi. »

Du matériel à la formation
M. Cossard a conçu et développé un matériel adapté aux exigences d’exploitations africaines (grandes chaleurs, humidité, maintenance manuelle …). Aujourd’hui, CEForage fait
toujours fabriquer ces modèles, les distribuent,

mais entretient et réhabilite également plusieurs machines. « Je vends du neuf, des pièces
réhabilitées, de l’occasion. Je dispose d’un catalogue
fourni de plusieurs machines selon le terrain, la distance ou la force à déployer. »
L’un des richesses de l’entreprise est aussi
son fonds documentaire. « Nous avons les plans
de nombreuses machines et nous pouvons ainsi refabriquer certaines pièces. Nous pouvons ainsi travailler pour Bouygues. Dans ce cas là, je fait appel
à des sous-traitants locaux, spécialisés dans l’usinage de précision. J’essaye de valoriser ces racines
châtelleraudaises. »
L’entreprise accompagne les donneurs d’ordre privés comme publics dans la réalisation
de projets de forage d’eau, mais aussi géotechniques (pour passer sous une rivière ou
un pont) ou faisant appel à des fondations spéciales. « Sur cette activité, je développe de l’ingénierie technique, ainsi que du management de chantier et du conseil stratégique (aide à la décision,
relations entre donneurs d’ordre et financeurs …).
Je réalise aussi des formations pratiques. La logique
est la suivante sur ce dernier point : plus nos clients
seront formés, plus ils assureront une bonne maintenance, ils monteront en gamme et nous achèterons de nouvelles machines. Je vends de l’intelligence française à l’étranger. »

Jean-Pierre Caume (au centre) a reçu le prix
International au concours Créa’Vienne.

Conforter sa vocation internationale
Jean-Pierre Caume ne manque pas d’idées
pour développer l’entreprise. « J’ai géré plusieurs
ruptures dans ma carrière. Je voulais quelque chose
de neuf, un nouveau défi qui me demande des efforts.
Je souhaite faire connaître les atouts de cette entreprise et amener ce que l’on sait faire au monde. » Il
souhaiterait développer des volontaires à l’international en entreprise (VIE) dans certains
pays, voire des co-entreprises à capitaux étrangers et passer de 800 000 euros de chiffre d’affaires en 2013 à 2 M€d’ici quelques années. ◆
MATHILDE WOJYLAC

Vie des Entreprises
I 6 I InfoEco

infosBusiness
POITOU-CHARENTES

Usine du futur
Le conseil régional PoitouCharentes lance un appel à
manifestation d'intérêt intitulé « Usine du Futur en Poitou-Charentes », destiné à
accompagner une centaine de
PME et d'ETI régionales dans
leurs démarches d'amélioration d'outils, d'organisation
industrielle et de compétitivité. Le dispositif permet de
financer des diagnostics pour
la mise en place d'une politique industrielle plus performante, plus respectueuse de
l'environnement et plus soucieuse de la qualité de vie au
travail en agissant sur la
modernisation des outils de
production, l'organisation
industrielle, l'excellence environnementale ou encore l'innovation sociale et la qualité
de vie au travail.
VIENNE

Reprise réussie pour
Servi-Hôtel
Après un parcours en lien avec
l’automobile, Jean-Charles
Auzanneau a repris il y a un an
Servi-Hôtel, une société spécialisée dans la grande cuisine,
le froid, la buanderie et la climatisation à Poitiers. Avec
l'accompagnement bienveillant des anciens dirigeants
et une nouvelle force commerciale, Jean-Charles Auzanneau trace sa route sur le chemin du succès, avec une
rentabilité accrue, un taux de
marge en hausse et de nouveaux contrats importants
signés récemment avec des
grands comptes.

Prix Créa'Territoires
Pour la 2e édition des prix
Créa’Territoires, le Pays Vals de
Gartempe et Creuse a retenu
le projet de Laura Vicaire et
son institut de beauté un
Temps pour soi à Pleumartin,
la création par Laure Cheron
de Cavalpropre à Saint-Pierrede-Maillé, un pressing écologique pour le matériel des
cavaliers et de leurs montures.
Hervé Boireau a repris l'entreprise Serrurerie Métallerie
Rochelaise, basée à La RochePosay, en janvier 2014.
CHARENTE

La Croisée DS vise
l’export
Spécialiste des portes de
sécurité, La Croisée DS, basée
à Champagne-Mouton
(100 salariés) souhaite se développer en sortant de nouveaux produits et en mettant
en place une stratégie à l’export. La société charentaise,
réalise pour l’instant moins de
10 % de son chiffre d’affaires
dans des pays limitrophes,
mais vise en particulier les
marchés des pays de l’Est.

Du 25 au 31 juillet 2014

PHOTOVOLTAÏQUE – CHÂTELLERAULT / 86

VMH Energies s’éveille au soleil
Nouvellement installée, l’entreprise produit 200 panneaux photovoltaïques par jour. Elle
devrait rapidement grossir avec la création d’un pôle méthanisation en fin d’année.

A

peine installés sur
4 200 m 2 de la
Nouvelle fabrique
écologique à Châtellerault,
les équipes de VMH Energies ont commencé à produire les premiers panneaux photovoltaïques.
Cette installation est synonyme de renaissance pour
le site et de belles perspectives de développement pour l’entreprise.
Le site était inoccupé
depuis 2009, suite à la fermeture de l’usine New
Fabris. Après des travaux
de dépollution, le terrain
pouvait accueillir de nouvelles sociétés. Jérôme
Bailleul recherchait un site
sur lequel installer son
entreprise et de nouvelles
activités. « Il nous fallait de
la place et des possibilités de
développement. » Il dispose
désormais de 4 200 m2 de
bâtiments rénovés et de
12 000 m2 à exploiter sur
5 hectares de foncier. La
Région reste pour l’instant
propriétaire des bâtiments.
« Finalement, on a bien fait.
Cela a pris du temps, mais le
résultat est là », se félcite
Jean-François Macaire, pré-

200 panneaux photovoltaïques sortent chaque jour de l’usine.

sident de la Région PoitouCharentes.

S’adapter aux besoins
du territoire
Une première ligne d’assemblage de panneaux
photovoltaïques est désormais en place. 200 pièces
sortent chaque jour grâce
à deux équipes. Une
deuxième chaîne devrait
bientôt être montée et
deux équipes supplémentaires recrutées. Chaque
panneau est vérifié puis
reçoit un numéro de suivi
unique. Ils sont ensuite
nettoyés, envoyés et posés
par des équipes du groupe.

VMH Energies a des clients
tels que Sergies ou Seolis
(les syndicats d’électricité
de la Vienne et des DeuxSèvres). « Nous n’avons pas
les yeux plus gros que le ventre. Nous répondons aux
besoins locaux et nous avons
pour l’instant une bonne visibilité. »

De la fabrication
à la gestion
Si VMH Energies est la
partie industrielle du
groupe, JIT Solaire dimensionne, commerciale et
installe les panneaux. Elle
a par exemple réalisé l’installation du pavillon de la

Cité du Numérique au
Futuroscope. La création
de l’entreprise, fin 2007 à
Vouillé, coïncide avec les
débuts de la filière photovoltaïque en France. Et
pour finir la chaîne, à travers plusieurs sociétés, le
groupe et gestionnaire
d’un parc photovoltaïque
représentant 200 000 m2 de
toitures agricoles (en Poitou-Charentes et Auvergne
principalement). Auxquels
devraient bientôt se rajouter les 12 000 m2 du site de
Châtellerault couverts de
panneaux, au Sud, comme
au Nord. « Même si la filière
solaire n’est pas au mieux de
sa forme, il faut être présents
pour être prêts quand les projets redémarreront. Aujourd’hui, nous avons une petite
capacité, adaptée aux besoins
du territoire, mais nous sommes en train de nous
déployer. » Car après le
photovoltaïque, le groupe
s’est aussi intéressé à la
méthanisation (JIT Métha)
et
à
l’hydraulique
(JIT Hydro).

Vers la méthanisation
Sur l’espace disponible,

l’entrepreneur compte
développer un pôle méthanisation. Les travaux
devraient démarrer en
septembre, après avoir
finalisé les financements.
Il y aura alors plusieurs
recrutements pour la soudure, peinture, mécanique,
assemblage … « Les débuts
sont prometteurs. Là encore
nous visons de petits projets,
pour qu’un agriculteur soit
autonome en terme de
déchets. » Cinq unités pilotes sont programmées,
dont deux fonctionnent et
trois sont en construction.
Un troisième pôle pourrait également prendre
place dans quelques
années. Il fabriquerait des
éléments pour les barrages
hydrauliques. « Nous en
sommes aux premières étapes d’une usine de transition
industrielle, dédiée aux énergies renouvelables. » ◆
MATHILDE WOJYLAC

FICHE D’IDENTITÉ

Création : mai 2013
Direction : Jérôme Bailleul,
également président du
groupe FBJB
Effectif : 60 personnes

CONSEIL — LA ROCHELLE / 17

CA17 International organise l’élevage pastoral au Tchad

C

e printemps l'entreprise rochelaise
CA 17 International (pour Conseil et
Assistance) a décroché son plus beau
contrat. Elle a été nommée attributaire au
Tchad d'un mandat d'exécution de projet de
renforcement de l'élevage pastoral
« Nous avons répondu à l'appel d'offres international lancé par l'agence de coopération suisse,
explique le président-fondateur de CA 17, JeanLouis Forgeard-Grignon. Le budget total s'élève
à 11 millions d'euros sur 4 ans, dont 3,5 M€ pour
notre prestation. Nous y allons pour améliorer et
sécuriser le système de production de bétail, c'està-dire le pérenniser pour que les producteurs puissent en vivre, ainsi que toute la chaîne de prestataires jusqu'au client final. Nous avons déjà
commencé à planifier les besoins et avons formé
une équipe de dix cadres tchadiens, d'un responsable administratif et financier ivoirien, d'un chef de
mission belge et de l'un des membres de mon équipe

(8 employés en tout) basé à La Rochelle et qui s'y
rend régulièrement. »

Répartition équitable des richesses
Excepté son montant, ce contrat est typique
du quotidien de CA17, qui a ainsi mené à bien
84 projets dans 32 pays depuis sa création en
2000. Tous ses clients sont étrangers et représentants du service public, le plus souvent des
gouvernements ou des agences d'exécution.
Sa mission est toujours la même : améliorer
les conditions de vie des paysans en sécurisant leur système de production agricole,
rurale ou pastorale et fournir une assistance
technique pour les former. « Surtout pour les former au développement durable, précise Jean-Louis
Forgeard-Grignon. Parce qu'il n'y a pas mieux
qu'un agriculteur local pour savoir comment cultiver sa terre. Mais nous leur apportons nos connaissances pour économiser l'eau, protéger la biomasse
et pour que les richesses produites soient équitablement réparties entre tous les acteurs. »

Des valeurs d'entreprise fortes

François Baudouin en mission au Burkina Faso.

Cette volonté de transmission de connaissances et d'« assembleurs de talents », selon l'expression du fondateur, fait partie de l'ADN de
la société. « Nous revendiquons notre intégrité en
disant toujours la vérité par exemple, détaille le
directeur François Baudouin. Nous n'avons pourtant pas toujours que des choses agréables à dire.
Or lorsque l'on s'adresse à un ministre, c'est délicat ... Mais nous sommes opérateur et conseil, il faut

François Baudouin et Jean-Louis Forgeard-Grignon.

donc en passer par là. »
Jean-Louis Forgeard-Grignon en a fait une
ligne de conduite. C'est ainsi que ce fils d'agriculteur saintongeais s'est fait un nom dans le
monde entier. C'est cela qui permet à CA 17
International de faire quelquefois souffrir la
concurrence. « Nous sommes 5 ou 6 entreprises de
ce type dans notre secteur en France et nous sommes certainement la plus petite. En Europe nous sommes plus d’une centaine dans ce domaine d’activité
agricole et rural dont 95 % sont plus gros que nous.
Mais notre méthode et nos résultats nous ont permis d'être préférés à plusieurs reprises à des sociétés générant plus de 100 M€s de CA, nous qui atteindrons pour la première fois 3 M€ en 2014. »
Actuellement, CA17 International est présente
à Bélize, en Haïti, au Niger, Burkina, Cameroun,
Mauritanie, au Tchad, en Serbie et au Kosovo. ◆
O. G.

Vie des Entreprises
I 7 I InfoEco
PÔLE DES ÉCO-INDUSTRIES ET INNOVATION

PRIM’INNOV

Le Pôle des éco-industries souhaite aller plus loin
dans son accompagnement des entreprises vers l’innovation. Pour le Pôle, il est important de fédérer les
initiatives et de développer des synergies entre les
acteurs des territoires qui s’engagent pour une activité
économique durable et respectueuse de l’environnement. La logique des projets collaboratifs permet de
mutualiser les compétences, les coûts et les risques associés au développement d’activités novatrices. Aussi des
opportunités financières favorisant le développement
des projets innovants se développent aux niveaux local,
national et européen. Dans ce contexte, le pôle des écoindustries propose de développer de nouveaux services à ses adhérents pour faciliter leur accès à des
financements qui permettront de renforcer leur activité. Une enquête visant à identifier les besoins dans ce
domaine afin de proposer des services adaptés collectifs et/ou individualisés est en ligne sur leur site internet
(www.pole-ecoindustries.fr). ◆

100

Du 25 au 31 juillet 2014

Agenda des décideurs /en région
MERCREDI 27 ET JEUDI 28 AOÛT. La transition énergé-

tique, à La Rochelle

C’est le nombre d’entreprises qui ont bénéficié en
2013 du dispositif Prim’Innov proposé par la chambre de commerce et d’industrie régionale de PoitouCharentes. Plus de 20 projets d’innovation ont été
sélectionnés puis accompagnés pour monter un partenariat avec des centres de recherche régionaux (Université de Poitiers, Isea- Ensma, université de La Rochelle)
et des CRITT. Quatre entreprises de Futurobois ont
travaillé avec un laboratoire et des étudiants de Master
de l’IAE de Poitiers sur des projets innovants à l’international. L’accompagnement d’entreprises par le CRITT
Agro-alimentaire et des étudiants de Master Biotechnologie et Management Agro-Industrie a conduit à
développer 2 projets Prim’Innov en 6 mois. Pour poursuivre ces développements ces PME ont décidé de
recruter les 2 cadres Master. ◆

ECOSCOPE / SÉBASTIEN PAPOT Chercheur à l’institut de chimie des milieux et des
matériaux de l’Université de Poitiers (IC2MP) et lauréat du concours Fabre

“ Faire sa vie en accord avec ses rêves ”
Sébastien Papot

“ Je compte
poursuivre
le développement
des molécules
intelligentes.
La phase de tests
sur souris
s’est avérée
très concluante.
Nous allons passer
aux essais
pré-cliniques ”

Efficacité Energétique et économie d’énergie seront les principaux thèmes abordés les 27 et 28 août prochain dans le cadre
de la deuxième université d’été qui se déroulera à La Rochelle
dans les locaux de Sup de Co. Chercheurs, enseignants, responsables politiques, entrepreneurs feront le point sur les différentes réglementations et les perspectives d’évolutions majeures
pour les cinq prochaines années. Ils débattront des tendances
en matière d’innovation énergétiques et du rôle des territoires.
Le jeudi 28 après-midi sera plus particulièrement consacré au
monde de l’entreprise au travers de trois secteurs : l’agroalimentaire, l’industrie et les transports avec des témoignages de chefs
d’entreprise. Cette université d’été se veut aussi originale dans
sa forme, pas de longue présentation ni de conférence. Pour en
savoir plus et vous inscrire : www.e5t.fr.
DU MERCREDI 17 AU LUNDI 22 SEPTEMBRE. Le Grand Pavois,

à La Rochelle
Premier salon nautique de la rentrée avec 100 000 m2 d’exposition, des espaces thématiques, 700 bateaux exposés dont 300 à
flot, plus de 860 exposants internationaux … Au port des Minimes, à La Rochelle. Renseignements au 05 46 44 46 39 et
www.grand-pavois.com.
MERCREDI 24 ET JEUDI 25 SEPTEMBRE. Tour des véhicules
électriques en Poitou-Charentes
La 3e édition du Tour Poitou-Charentes des véhicules électriques
aura lieu les 24 et 25 septembre. C’est un rallye d'éco-conduite
destiné prioritairement aux véhicules 100 % électriques, mais il
est également ouvert aux hybrides rechargeables et aux électriques à prolongateur d'autonomie. Il s'adresse aux entreprises
(y compris les constructeurs et leurs concessionnaires), aux collectivités et aux clubs ou associations professionnelles. Inscriptions et renseignements : Jean-François Villeret
au 05 49 52 26 54.
JEUDI 25 ET VENDREDI 26 SEPTEMBRE. Salon Edile,

à l’espace Encan à La Rochelle
C’est le premier salon professionnel de l’équipement, des services et de l’aménagement des collectivités territoriales en région
Poitou-Charentes. 130 exposants, majoritairement des entreprises régionales et plus de 3 000 visiteurs sont attendus. Contact :
02 41 38 60 00 ou info@salon-edile.fr ou www.salon-edile.fr

Agenda des décideurs /ailleurs
BIO EXPRESS
1969 Né le 16 mars à Niort
1989 Décroche un bac D au
lycée Jean Macé
1991 Sort diplômé de l’IUT de
chimie de Poitiers
1998 Passe une thèse chimie
sous la houlette de JeanPierre Gesson
1998 Décroche un contrat de
post-doctorant à Orléans
2000 Rejoint l’université de
Cork en Irlande comme
chercheur et enseignant
jusqu’en 2001
2003 Devient maître de
conférence à l’université de
Poitiers
2010 Dirige des recherches
pour l’université
2012 Prend la tête du groupe
Systèmes Moléculaires
Programmées de l’équipe
Synthèse de l’IC2MP
2014 Obtient le concours de
professeur des universités
2014 Reçoit le Prix Pierre
Fabre de l'innovation
thérapeutique pour ses
travaux sur le ciblage d’agents
anticancéreux pour lutter
plus efficacement contre le
cancer

Carrière. Quelle est votre plus belle
réussite professionnelle ?
Sébastien Papot / Je pense que c’est la
dernière. Nous avons réussi à développer
une molécule active pour lutter contre le
cancer du pancréas alors qu’il n’existe
pas de traitement équivalent pour l’instant. Cette molécule intelligente — composée d’un récepteur, d’une gâchette et
d’un anti-cancéreux — permet de cibler
les tumeurs cancéreuses. Elle a obtenu
d’excellents résultats auprès des souris
atteintes d’un cancer du pancréas, mais
aussi du poumon, du sein, de la tête et du
cou. Ces travaux sur le ciblage d’agents
anti-cancéreux m’ont permis d’être le
lauréat du Prix Pierre Fabre de l’innovation thérapeutique. Je suis également très
heureux de devenir professeur des universités pour la rentrée 2014.

Qualité. Qu’appréciez-vous chez vos
collaborateurs ?
S. P. / Je recherche avant tout de l’imagination, de l’honnêteté et de la convivialité. J’évolue avec des personnes qui
ont de fortes qualités humaines et qui
travaillent avec passion. Je suis avec mes
collaborateurs comme avec mes amis.

Conseil. Quel conseil donneriez-vous
à un jeune chercheur ?
S. P. / Je conseille toujours à mes étudiants de faire leur vie en accord avec leurs

rêves. Il faut se donner les moyens de les
réaliser. Je cite souvent Nietzsche : « La
valeur d'une chose réside parfois non dans ce
qu'on gagne en l'obtenant, mais dans ce qu'on
paye pour l'acquérir, dans ce qu'elle coûte ».

Avenir. Quels sont vos projets ?
S. P. / Je compte poursuivre le développement des molécules intelligentes. La
phase de tests sur souris s’est avérée très
concluante. Nous allons passer aux essais
pré-cliniques avant de solliciter les industries pharmaceutiques et envisager les
tests sur l’homme. Développer le protocole chez l’homme s’élève à 1,5 million
d’euros. A plus long terme, en science, je
souhaite m’intéresser à l’origine de la vie
et le libre arbitre. J’aimerais à l’échelle
moléculaire apporter une réponse. Dans
l’enseignement, je veux créer une
méthode différente qui permettrait aux
étudiants de créer la société de demain au
lieu de s’adapter à celle qui existe.

Mots croisés. Trois mots pour vous
définir ?
S. P. / Passionné, persévérant et épicurien.

Temps libre. Quels sont vos loisirs ?
S. P. / Je le passe avec Gaspar, mon petit
garçon de 2 ans. J’aime beaucoup lire
Nietzsche, Camus et Kundera et je cours. ◆
PROPOS RECUEILLIS PAR LYDIA DE ABREU

LUNDI 8 SEPTEMBRE. Forum de l'investissement tou-

ristique en France, à Paris
Ce 2e forum est destiné à stimuler l’investissement touristique
et hôtelier dans les pays francophones, en favorisant la rencontre et les partenariats entre les exploitants, les porteurs de
projets, les investisseurs et les collectivités. Plus d'informations
et inscription : www.tourinvest.com.
DU MERCREDI 10 AU AU VENDREDI 12 SEPTEMBRE. 3e uni-

versités d'été du bâtiment durable, à Lille
C'est en région Nord-Pas de Calais que se tiendront les prochaines universités d'été du bâtiment durable, du 10 au 12 septembre 2014 à Lille. Organisées avec le réseau interclusters et
portées par le cluster Ekwation, cet évènement sera l'occasion
de travailler pendant 48 h sur des sujets concrets, dédiés aux
professionnels du bâtiment, et à tous les acteurs de l'acte de
construire. Inscriptions sur : www.ekwation.fr.
LE JEUDI 2 OCTOBRE. International Connnecing Day,

à Nantes
Rendez-vous incontournable pour se lancer et se développer
à l'international, ICD permet aux chefs d'entreprise, dirigeants,
responsables export de partager leurs expériences et d'enrichir
leur réseau pour optimiser leurs démarches à l'international. Il
y aura 18 ateliers avec des témoignages, mais aussi 5 cafés pays
(Espagne, Inde, Maroc, Mexique, Royaume-Uni), des Rendezvous experts pays et thématiques pour des rencontres individuelles et programmées, 8 opérations filières avec des experts
sur le développement international, un matchmaking senior
export, un module international speed-dating. Pour clôturer la
journée, Jean-Claude Trichet interviendra sur le thème: " La
nouvelle gouvernance économique, budgétaire et financière
de l'Europe". Centre des Salorges, 16 Quai Ernest Renaud à Nantes. Infos : www.international-connecting-day.com.

& Loisirs

Rendez-vous
I A I-

Du 25 au 31 juillet 2014 -

Danakil

Les Tambours du Bronx

Danakil sera en concert le dimanche 27 juillet, à Cenonsur-Vienne, à la pointe de Forclan dans le cadre des
Heures Vagabondes. Plein d’énergie, de bonne humeur,
de volonté et de talent, le reggae français s’exprime.
Concert gratuit en plein air, à partir de 21 h.

Dans le cadre des Heures Vagabondes, Les Tambours du Bronx seront en concert
le samedi 26 juillet à Saint-Jean-de-Sauves, au stade Camille Bigot. 17 musiciens
viendront transmettre leurs rythmes puissants. Gestuelle répétitive, voix
gothiques, danses saccadées, leurs bidons claquent un univers apocalyptique,
avec une précision déconcertante. Concert gratuit en plein air, à partir de 21 h.

Notre sélection
MUSIQUE

¡ Figaro Si, Figaro Là !
La troupe ¡ Figaro Si, Figaro Là !
regroupe depuis seize ans des
artistes lyriques et un orchestre dans la double perspective
de faire découvrir et d’accompagner les jeunes talents à
travers un projet de rayonnement culturel. Pour sa
16e édition, la troupe présente
le chef-d’œuvre de l’opéracomique « Les Cloches de
Corneville » de Robert Planquette qui sera donné lors de
la tournée estivale du chapiteau-opéra. Elle sera le vendredi
25 juillet, route de Nonnes, à
Châtellerault, le lundi 28 juillet
à Civray et le jeudi 31 juillet au
parc de loisirs des Prés Valet, à
Saint-Georges-d’Oléron. De
19 à 42 ¤.

Pascal Contet
Depuis plusieurs années, l'accordéoniste français Pascal
Contet et le joueur d'orgue à
bouche chinois Wu Wei ont
entamé un travail de collaboration, essentiellement scénique,
qui puise sa source dans la
proximité de leurs instruments
(l'orgue à bouche étant un peu
l'ancêtre de l'accordéon) et la
magie de l'instant. Samedi
26 juillet, à partir de 21 h, à l'abbaye de Saint-Benoît. Gratuit.

Le jazz est dans le pré
Le festival le Jazz est dans le pré
se tiendra pour deux jours à
Saint-Germain, dans le parc
Abel-Demay. Le vendredi
25 juillet, The Beatmasters
démarrera à 18 h avec du rock’n’roll des années 60’. A 21 h
suivra Orphéon Célesta, "le plus
petit big band du monde". Le
samedi 26 juillet, à 19 h, le quartet de la New Orléans, Little Big
Horn revisitera les trésors musicaux des années 20’. A 21 h,
Malo Mazurié & CajouneSwing
Réunion proposeront des
chansons swing à plusieurs voix.
Enfin, à 22 h 30, Soul Sérénade,
une chanteuse et cinq musiciens, reprendront le répertoire
d’Aretha Franklin.

Les Polis sont acoustiques
Dans le cadre des Soirées d’été
de Jaunay-Clan, le groupe des
Polis sont acoustiques seront
en concert, au Chateau de

FESTIVAL – CONFOLENS / 16

La Micronésie
à l’honneur

Chincé, le jeudi 31 juillet, à partir
de 20 h 30. Gratuit.
SPECTACLE

Ciné-conte musical
Dans le monde joyeux et
inondé de couleurs d'Eric Carle,
une petite chenille a très faim,
un caméléon ne sait plus qu’il
est, un grillon tente de se faire
entendre et un enfant voudrait
que son papa lui décroche la
lune. Chacun va au bout de ses
idées, n'hésitant pas à passer
au-delà des difficultés. Pascal
Péroteau propose son spectacle « La chenille qui fait des
trous et autres histoires »,
dimanche 27 juillet, à partir de
16 h, à la salle Charles-Trenet, à
Chauvigny. De 4 à 8 euros.

Le match des étoiles
Le spectateur pourra retrouver
24 comédiens déjantés pour un
match d’improvisation de folie.
Pour la fin du tournoi estival de
l’ADIV (l’association d’improvisation de la Vienne), les
meilleurs d’entre eux s’affronteront pendant le match des étoiles. A Poitiers, au Plan B, le mardi
29 juillet, à partir de 21 h. Gratuit.

Folklore de Colombie
Au théâtre de verdure du parc
de la Ribaudière , Chasseneuil
un soir d’été met le folklore à
l’honneur. Vendredi 25 août, à
21 h, le spectateur pourra partir
dans l’ouest de l’Inde. L’ensemble Shilpagya, avec 32 danseurs
et musiciens, proposera des
danses mêlant allégresse et
spiritualité. Gratuit.

Contes en Fête
Jusqu’au 25 juillet, avec le festival Conte en Fête à Poitiers,
colporteurs de contes et ébruiteurs d’histoires raviront les
oreilles des petits et des grands.
Vendredi 25, à 20 h, le parvis de
la cathédrale sera le théâtre de
« Préambule », harangue et
combat médiéval. À 20 h 45, au
Local, la soirée s’intéressera aux
contes du Moyen-Âge et initiatiques (6 à 9 ¤). Samedi 26, à
21 h 30, se tiendra une balade
contée à la lueur des lanternes,
au parc de la Roseraie. (6 à 9 ¤).
Enfin, dimanche 27, à 15 h 30,
aura lieu une balade contée en
famille, au jardin des Plantes
(contribution libre).

Organisateurs de spectacles
et sites ouverts au public
faites nous parvenir vos animations :
Public Média, 48 rue Jean Jaurès
86000 Poitiers
Couriel : info@publicmedia.fr

Du 12 au 17 août se tiendra la 57e édition du festival de Confolens,
la plus grande manifestation européenne d'arts traditionnels. Des
groupes venus du monde entier viennent partager leurs danses.
endant six jours, du
12 au 17 août, la commune de Confolens
accueille 100 000 visiteurs
pour son festival de danses et musiques du
monde. Pour cette
57 e édition, 14 groupes
sont programmés cette
année dont des artistes
venus de Micronésie.
« L'objectif à chaque fois est
bien de faire venir les artistes
de leur pays, souligne la
directrice artistique de la
manifestation. Le festival de
Confolens est l'un des plus
ancien en la matière, l'un des
plus connus, un point de
repère dans le monde des arts
et traditions populaires du
monde. »
Pour sa programmation,
l'événement s'appuie sur
le réseau du conseil international des organisations
de festivals de folklore et
d'arts traditionnels. Dans
101 pays, un contact, un
référent est établi pour
permettre les échanges. Le
groupe se déplace alors
pour l'occasion ou plus
souvent réalise une tournée en France ou en

P

Europe. Ainsi, les communes par exemple de Jaunay-Clan ou Montmorillon
accueillent eux aussi les
troupes.
Les groupes sélectionnés sont accueillis, logés et
nourris au collège. Cela
représente 500 personnes
pendant la durée du festival. Côté organisation,
400 bénévoles mettent la
main à la pâte pour veiller
aux groupes, accueillir les
festivaliers … Toute la
commune est en fête. Il y
a de nombreuses découvertes, des surprises … « A
travers la musique, nous
essayons de rapprocher les
gens, de rendre compte de la
richesse, de la diversité culturelle. »

La Micronésie
à l'honneur
Pour la première fois à
Confolens et en France, un
groupe traditionnel de
Micronésie sera présent :
le Nimar Bamboo Dancing
Group de l'île de Yap. Ils
auront ainsi parcouru pus
de 13 500 kilomètres et
réalisé plus de 22 heures

La Bolivie sera sur scène le samedi 16 août.

Le groupe de Chypre du Nord se produira notamment le samedi
soir, à partir de 21 h.

de vol pour ravir les oreilles
et les yeux des festivaliers.
Une fois ici, leurs danses,
chants et costumes
transporteront les spectateurs à l'autre bout du
monde, en Océanie.
Et pour bien débuter le
festival, le mardi 12 août se
tiendra une grande journée basque. Les bandas et
choeurs basques animeront les rues de la ville.
Tout cela se terminera par
une grande soirée haute en
couleurs avec plus de
120 personnes venues de
France et d'Espagne.
Venus de l'Est de l'Europe (Pologne, Tatarstan)
ou d'Amérique du Sud
(Chili, Bolivie), il y en aura
ensuite pour tous les
goûts. Un groupe indien,
Shivam Nrutya Cultural
Academy, représentera les
danses asiatiques.
Ainsi, vendredi 15 août,
à partir de 21 h, le gala
« Carnet de voyage » permettra de parcourir plusieurs continents en
reliant le Costa Rica à l'Italie, en rapprochant la
Micronésie, la Pologne et le

Burkina Faso. Samedi
16 août, à partir de 21 h, le
gala « Flower power »
ouvrira ses portes. Pour
cette soirée, les groupes
venus de Bolivie, Chypre
du Nord, Inde, république
Dominicaine et Tatarstan
seront sur scène.
Durant le festival des
ateliers de danse sont également organisés et rencontrent à chaque fois un
franc succès. Sur la place
du monde à partir de 18 h,
des animations gratuites
se succèderont. Lors de
Ville en fête, vendredi 15 à
15 h et dimanche 17 août
à 15 h, les artistes investissent les rues pour un défilé
plein de rythmes. Et lors de
la nuit en fête, jeudi
14 août, à 21 h, les rues
deviennent pour une soirée les artères du monde
battant aux sons des quatre coins de la planète. ◆
M. W.

Infos : Certains spectacles sont
gratuits. Pour les autres, les tarifs
vont de 5 à 25 ¤. Pour tout savoir
sur le programme et les groupes : festivaldeconfolens.com.

Loisirs & Détente
I B I-

Du 25 au 31 juillet 2014 -

Fête du Cognac

Neuvil’ en jazz

La Fête du Cognac, c'est 3 jours de dégustation de cocktails au cognac, 3 jours de
découverte de plats charentais et surtout 3 jours de concerts. Cette année, le festival ouvre la voie à une programmation très métissée avec F.F.F., Keziah Jones (notre
photo) et Goran Bregovic, du jeudi 24 au samedi 26 juillet. Tarifs des concerts :
6,99 €/soirée, gratuit pour les moins de 12 ans.

Vendredi 25 juillet, à 19 h 30, Jérémy Bruger Trio se
produira au festival Neuvil' en jazz, au Majestic. A
20 h 45, ce sera au tour de Stéphane Belmondo.
Samedi et dimanche, les concerts gratuits s'enchaîneront avec Voodoo Shank ou encore Jambalaya.

EXPOSITION – VIENNE

Des plumes de dinosaure
découvertes sur la LGV
Grâce à un partenariat avec Lisea et Cosea, l'association Palaïos a pu
mener des fouilles sur le chantier de la LGV Tours-Bordeaux, dans le
secteur de Jaunay-Clan. De nombreuses découvertes ont été faites.
usqu'à la rentrée, le hall
du conseil général de la
Vienne à Poitiers, accueille
l'exposition « Les Rails du
passé ». Elle présente les
dernières découvertes
réalisées lors des campagnes fouilles qui se sont
tenues sur le chantier de la
LGV Tours-Bordeaux,
autour de Jaunay-Clan.
Pendant deux ans, l'équipe de paléontologues et
de bénévoles de l'association Palaïos a réalisé des
relevés et extrait des pierres dans les sols du chantier. « Nous avons pu faire
des découvertes scientifiquement importantes sur ce
site rare. Cela en fait le troisième en Europe », souligne
Xavier Valentin, responsable de l'association. Ainsi
de nombreux fossiles de
plantes ont été mis à jours,
ainsi que ceux d'ailes de
libellules et de plumes de
dinosaures, le tout datant
de 100 millions d'années.
« Le terrain local est souvent
délaissé en paléontologie.
Pourtant, il y a encore des
découvertes à faire ici et en
Europe. Le chantier était
pour nous une véritable
opportunité. »

J

Xavier Valentin présente les dernières découvertes du sol du
chantier de la LGV, à proximité de Jaunay-Clan.

Des traces du passé
L'association a ainsi fait
part au concessionnaire de
la ligne à grande vitesse, de
l'intérêt du site et d'y
mener des fouilles. Grâce
à un protocole entre Lisea,
Cosea, une équipe de
20 personnes a pu mener
des recherches à 10 mètres
de profondeur. Quand le
chantier s'arrêtait le weekend, les petites mains de
Palaïos, emmenées par
Xavier Valentin et Patrice
Ferchaud, prenaient le
relais. « Le résultat a été

plus que positif. Nous avons
eu du temps pour réaliser
plusieurs extractions. La
paléontologie est une archive
du patrimoine vivant, nous
avons ainsi une trace de la
biodiversité présente à l'époque, quelles plantes et
insectes vivaient. »

Des dinosaures
à plumes
Au crétacé supérieur, le
site était alors lacustre,
assez vaseux, comme en
atteste le nénuphar retrouvé. « Le plus ancien connu

aujourd'hui. » L'endroit a
livré plusieurs milliers de
plantes, trois ailes d'une
nouvelle famille de libellules et trois plumes de dinosaure. « Ils mesuraient entre
80 centimètres et 1,20 mètres. Ils étaient plutôt carnivores et étaient donc munis
de plumes pour se protéger
du froid, plus que pour voler.
Mais, ils couvaient des œufs.
Ce sont les ancêtres directs
des oiseaux actuels. Cette
découverte atteste que certains dinosaures étaient couverts de plumes et non d'écailles. »
Ces fouilles ont aussi
permis de mettre à jour des
restes de crocodiliens (un
crâne et une mâchoire),
ainsi que plusieurs ammonites et nautiles de grande
taille. Toutes ces découvertes font désormais l'objet
de publications universitaires. Il reste encore de
nombreuses roches à scruter et analyser par les universités de Poitiers, Rennes
et l'Institut royal des sciences naturelles de Bruxelles.
Toutes ces découvertes
rejoindront ensuite les collections de l'université de
Poitiers. ◆
MATHILDE WOJYLAC

Au fil du son à Civray
La 11e édition du festival au Fil du son, les 25 et 26 juillet, s'annonce très prometteuse avec une nouvelle organisation et des
groupes de très haut niveau.
Ne pas reprogrammer ce
festival aurait été une
fausse note dans le paysage
musical régional et une infidélité envers le public.
N'est-ce pas exaltant, grisant et palpitant que de
lancer ce nouveau défi
2014 ? Les artistes et la pro- As de trèfle.
grammation complète ont été dévoilés. Il y aura notamment :
Sinsemilia, As De Trèfle, Alborosie, Deluxe, Étienne de Crécy,
Ska-P.

Sinsemilia sur scène
Parmi les groupes à ne pas
louper, depuis plus de
30 ans, le groupe grenoblois Sinsemilia sillonne les
routes de France pour faire
bouger le public. De ses
premiers tubes en 1998
avec « Résistances », il a su
Sinsemilia.
se renouveler et a fait un
tabac avec « Tout le bonheur du monde ». Deuxième tête d’affiche, le groupe espagnol Ska-P et son côté rock, salsa viendra
présenter leur dernier album « 99 % ».
Des groupes locaux montants joueront aussi sur la petite scène.
Au total, sur les bords de la Charente, à l’espace François-Mitterand, sur deux scènes, se produiront 16 groupes sur deux jours.
Une battle de DJ aura lieu le samedi après-midi. Le centre-ville de
Civray sera également animé par un marché ainsi que des groupes
qui se produiront sur la place ou dans les lieux de restauration.

Une équipe motivée
Derrière toute cette organisation, il y a toute une équipe regonflée à bloc qui avec l'appui et l'aide de structures telles que les
commerçants et des particuliers, vont mener à bien le projet. Ils
croient tous en ce festival du sud Vienne. C’est une grosse
machine qui travaille toute l'année pour mettre au point ce festival unique en région. Cette année, elle s'est préparée à recevoir entre 10 000 et 12 000 spectateurs dans les règles de sécurité les plus strictes. Il y aura de nombreux bénévoles pour
assurer : entrées, accueil, sécurité, technique, accueil artistes,
restauration, logement, extérieurs, camping ... A noter d’ailleurs,
la Ch’mise verte recherche des bénévoles pour cet événement.
Si vous avez un moment, juste une matinée ou sur la totalité du
festival, vous pouvez venir donner un coup de main.

Programmation :
Le vendredi 25 juillet

Etienne de Crécy.

18 h 40 : My Secretary 19 h 30 : The Banyans meets
maranto - 20 h 30 : Le pied d’la
pompe - 21 h 20 : Sinsemilia 22 h 20 : As de trèfle - 23 h 10 :
Alborosie - 00 h 30 Hilight
Tribe - 01 h 30 : Mr Oizo.

Le samedi 26 juillet

18 h 25 : Tiwanka - 19 h 15 : Les Croquants - 20 h 15 : Mother of
Two - 21 h 05 : Ska P - 22 h 35 : Chabifonk - 23 h 25 : Deluxe 00 h 35 : Salut c’est cool - 01 h 25 : Etienne de Crécy.
Plusieurs fossiles de conifères ou fleurs ont été mis à jour.

Au bout de ce pinceau, l’une des trois plumes de dinosaure.

Programme télé
ICI

Santé
Trois repas par jour,
une (bonne) habitude
qui dure
Halte au « déclinisme » alimentaire ! Loin d’adopter
une alimentation déstructurée au profit de la malbouffe, les Français conservent l’habitude et le rythme
des trois repas par jour. En

dépit des contraintes liées
au travail, aux transports et
à la vie urbaine… C’est ce
que révèle une enquête
menée en région parisienne,
auprès de 3000 adultes, par
les chercheurs en sciences
sociales de l’INRA.
«En France, écrivent les
auteurs de l’enquête, prendre trois repas par jour constitue une caractéristique culturelle importante qui s’est

développée au 19e siècle sur
le modèle bourgeois. » Force
est de constater que le
modèle résiste ! Deux Français sur trois déclarent faire
trois repas par jour. Environ
70 % des femmes et 60 %
des hommes. Auxquels il
faut ajouter près de 7 % de
personnes des deux sexes
qui prennent chaque jour
un quatrième repas : un encas dont le pic se situe vers

16 heures, soit à l’heure du
goûter. Les horaires des trois
repas principaux correspondent d’ailleurs, selon
la tradition, à ceux du petit
déjeuner, du déjeuner et du
dîner. Non seulement le
nombre, mais le rythme des
repas classiques sont
respectés. Ce qui témoigne
d’une bonne imprégnation
de ce que les sociologues
appellent le modèle ali-

mentaire français.

Les femmes plus que
les hommes
Il y a, bien sûr, des personnes plus proches que d’autres du modèle. Les femmes
un peu plus que les hommes. Sans doute, suggèrent
les chercheurs, parce qu’elles se soucient plus d’une
alimentation favorable à la
santé. Sans doute aussi

parce qu’elles sont majoritairement investies de la
préparation des repas et y
engagent leur responsabilité. Chez les hommes, c’est
surtout un niveau d’études
élevé qui influence le plus la
probabilité de faire trois
repas par jour. L’éducation,
la tradition et la connaissance des normes nutritionnelles admises jouent
un rôle.
NUTRINEWS HEBDO

L’Entreprise & Vous
I 11 I InfoEco

Du 25 au 31 juillet 2014

CHRONIQUE JURIDIQUE

ACTUALITÉ SOCIALE

Les droits et devoirs
des garagistes

La carte des 1 300 quartiers
prioritaires de la ville
est en consultation
a loi de programmation
pour la ville de février 2014
a simplifié l'empilement et
l'enchevêtrement des zones de
la politique de la ville (ZUS, ZRU,
ZFU et autres CUCS).
La nouvelle carte des quartiers
prioritaires de la ville, qui remplaceront les zones franches
urbaines (ZFU) et les zones de
redynamisation urbaine (ZRU),
peut déjà être consultée sur le
site du ministère de la ville
(ville.gouv.fr). Après consultation
avec les collectivités territoriales, elle sera définitivement arrêtée par décret en octobre 2014
pour entrer en vigueur en janvier
2015.
La carte a été établie par l'Insee au moyen d'un maillage du
territoire urbain de 200 m sur 200
m. Les quartiers prioritaires ont
été identifiés sur la base du critère unique de la faiblesse du
revenu des habitants (moins de
60 % du revenu médian de référence). Les contours définitifs et
précis des quartiers seront précisés par les préfets en concertation avec les élus et les habitants

L

es tarifs des garagistes
sont libres et affichés et
affichés par des panneaux
devant être visibles de l’extérieur. Ils indiquent le taux
horaire. Des sites Internet permettent des comparaisons
incertaines car il est difficile d’évaluer sans voir le prix d’une
réparation.
Contrairement à une idée
reçue, et même pendant le
temps de la garantie, l’entretien
et les réparations du véhicule ne
sont pas obligatoirement
confiées au concessionnaire. On
peut s’adresser à n’importe quel
établissement ou à un centre
auto, sans perdre le bénéfice de
cette garantie. La Cour de cassation en a décidé ainsi. Mais les
prestations requises par le constructeur doivent être strictement
respectées. Sont abusives les
clauses d’un contrat qui imposerait le choix du concessionnaire. Il n’existe pas de juridiction particulière pour la
réparation automobile mais des
règles ont été fixées par la
jurisprudence. Et pour éviter les
contestations l’automobiliste
prendra quelques précautions.

L

Devoir d’information
et de conseil
La première obligation du garagiste est celle d’informer notamment sur les prix. Le devis n’est
pas obligatoire mais on le
demandera car il oblige le professionnel à le respecter. La
notion de prix ne doit pas seulement entrer en ligne de compte.
L’artisan sera souvent moins

cher que les concessionnaires
officiels dont les charges sont
plus importantes. Avec le développement de l’électronique on
devra souvent faire appel à eux
car ils possèdent l’indispensable
outillage spécialisé.
Un autre document essentiel
est l’ordre de réparation qui liste
tous les détails de la réparation
demandée. Il se peut que se révèlent des travaux imprévus. Le
garagiste ne peut les exécuter
sans l’accord du client, et un
devis supplémentaire en indiquera le prix. Même sans ordre
de réparation, il appartient au
professionnel d’apporter la
preuve de la commande. S’il s’agit d’un travail concernant la
sécurité du véhicule, il ne peut
pourtant décider seul de l’effectuer. Mais si le client refuse il
peut lui demander de signer une
décharge de responsabilité ou
inscrire une mise en garde sur la
facture.
La plupart du temps les tribunaux considèrent que le client
ne connaît, à priori pas grandchose en mécanique et le protège contre les réparations abusives en imposant une obligation
de conseil.
Les pièces remplacées doivent
être restituées sauf s’il s’agit d’interventions gratuites dans le
cadre de la garantie ou d’un
échange standard. Dans ce cas
elles deviennent la propriété du
garagiste.

Obligation de résultat
Le professionnel est tenu à une
obligation de résultat. La voiture

Publication adhérente au Syndicat national de la presse judiciaire et inscrite à la
Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse sous le numéro 67 521

À retourner accompagné de votre règlement à :
INFO ECO - ZI de la Gare - Route de Montjean - 16700 RUFFEC
Tél. : 05 45 31 06 05 - Fax : 05 45 31 47 37

ABONNEZ-VOUS À



Nom, Prénom ou raison sociale : . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Profession : . . . . . . . . . . . . Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.................... .......................
Code Postal . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Je souscris un abonnement d’1 AN à Info-Eco pour 59 euros
avec ses suppléments.
Je souscris deux abonnements groupés d’1 AN à la même
adresse à Info-Eco pour 90 euros avec ses suppléments.

doit repartir du garage bien réparée. Si ce n’est pas le cas il est
possible de la ramener au garage
et d’obtenir une réparation complémentaire et gratuite. Le garagiste est responsable s’il a effectué une réparation inutile ou
inefficace ou si une faute professionnelle a provoqué un accident. Et dans ce cas cela peut
aller jusqu’au pénal.
Le garagiste est aussi responsable de la voiture qui lui est
confiée et donc des détériorations ou même du vol, que celleci pourrait subir pendant la
période où elle se trouve dans
son établissement. Normalement son assurance le garantit
contre ces risques.
La réparation doit être effectuée dans un temps dit « convenable », la facture mentionnera
les prix de la main d’œuvre et
des pièces changées. Il existe des
barèmes indicatifs qui serviront
de base dans le cas où les coûts
paraîtraient exagérés. La liberté
des prix a des limites. À signaler
que le garagiste possède un droit
de rétention qui lui permet de
retenir le véhicule tant que n’est
pas réglée la facture, mais seulement si celle-ci porte sur des
travaux commandés. Cela n’empêche pas de contester mais
pour récupérer la voiture il faut
d’abord payer. Sauf si l’on possède un dossier bien étayé permettant d’introduire un référé.
La grande majorité des automobilistes connaît bien son garagiste, s’en satisfait et lui reste
fidèle. Mais, comme dans toute
profession, celle-ci comporte
quelques brebis galeuses qui
pratiquent les factures gonflées,
les devis non respectées, les pièces d’occasion qui passent pour
neuves, les travaux facturés et
non effectués. Il est facile de les
dépister.
S’il y a conflit on peut, dans un
premier temps, solliciter l’arbitrage de la Fédération nationale
du commerce et de l’artisanat
automobile, ou décider de se ranger à l’avis d’un expert. Si aucun
accord amiable n’est conclu reste
la justice. Le juge de proximité
pour les litiges ne dépassant pas
4 000 euros, le Tribunal d’instance pour ceux de 4001 à 10000
euros. Ces juridictions n’imposent pas un avocat contrairement au Tribunal de grande
instance qui traite les cas plus
importants.
RENÉ QUINSON

Les 1 300 quartiers identifiés,
dont 200 quartiers en rénovation
urbaine, vont se substituer aux 2
492 quartiers en contrat urbain
de cohésion sociale (CUCS). Les
zones de redynamisation
urbaine (ZRU) seront définitivement supprimées en 2015.
Les quartiers sont répartis
dans 700 communes en métropole, contre 900 communes jusqu'à présent. 100 communes
entrent dans la carte des quartiers prioritaires et 300 communes en sortent en raison de l'amélioration de leur situation.
Les quartiers se situent en
périphérie de grandes agglomérations mais aussi en centre-ville
ou dans des villes moyennes.
Les nouveaux contrats de ville
seront conclus avec les agglomérations ou métropoles. Ils
engageront tous les acteurs
publics à soutenir des projets
urbains, économiques, sociaux,
éducatifs, sanitaires et culturels.
L'emploi des jeunes sera la priorité avec un effort particulier en
faveur de la création d'entreprise.
Référence : www.ville.gouv.fr

Annonces Légales
—————

Info4eco

25/07/2014————

CITYA SOGEXFO
Société à Responsabilité Limitée
Au capital de 31 824 euros
Siège social : 37 rue de la Marne
86000 POITIERS
RCS POITIERS : 326 794 039

AVIS DE
NON DISSOLUTION
Aux termes d'une délibération en date du 11
avril 2014, l'Associée unique a décidé qu'il n'y
avait pas lieu à dissolution anticipée de la
Société par application de l'article L223-42 du
Code de commerce.

Pour avis

—————

Info4eco

25/07/2014————

TEN FRANCE
SCP D’Avocats
23 rue Victor Grignard
Pôle République - Secteur 2
86000 POITIERS

EARL DE LA VONNE
Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée au capital de 10 000 euros
Siège social : La Grande Houmée
86600 CURZAY SUR VONNE
RCS POITIERS 480 081 744

DEMISSION DU
CO-GERANT
Aux termes d'une délibération en date du 30
juin 2014, l'Assemblée Générale a pris acte de
la démission de Monsieur Julien CARRE de
ses fonctions de cogérant à compter de ce
même jour et a décidé de ne pas procéder à
son remplacement.

Pour avis
La gérance

—————

Info4eco

25/07/2014————

S.A. REGIONALE D’HLM
DE POITIERS
Société anonyme d’habitation
à loyer modéré
au capital de 2 997 988,36 euros
Siège social : 12 boulevard du Grand Cerf
CS 10189 - 86005 POITIERS CEDEX
RCS POITIERS 326 080 124
(1960 B 00012)

NOMINATION DE
REPRESENTANT
PERMANENT ET
COMMISSAIRE AUX
COMPTES SUPPLEANT
1°) Aux termes d’une délibération en date du
18 avril 2014, Madame Véronique LEY a été
désignée par la Communauté d’Agglomération
de Grand Poitiers en qualité de représentant
permanent au sein de la S.A. Régionale d’HLM
de Poitiers, en remplacement de Madame
Claudine HELIAS
2°) Aux termes du procès-verbal de délibération de l’assemblée générale ordinaire en date
du 2 juin 2014, il a été décidé de désigner Monsieur Arnaud MOYON, domicilié Technopole
Venise Verte - Avenue Salvador Allende - Rue
Euclide - BP 8424 - 79024 NIORT cedex 9, en
qualité de commissaire aux comptes suppléant, en remplacement de Monsieur Christophe MALECOT, pour une période de six exercices soit jusqu’à l’issue de l’assemblée générale ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2019.

Pour avis,
LE DIRECTEUR GENERAL
S. TRONEL

INFO ECO est habilité à publier les
annonces légales et appels d’offres de
l’arrondissement de POITIERS.
Pour la parution d’annonces
partout en FRANCE, nous consulter :
Tel. 05 49 29 40 07 - Fax 05 49 29 55 00
Mail : laconcorde.79@wanadoo.fr

L’Entreprise & Vous

Repères

I 12 I InfoEco

Les indices utiles pour les décideurs

Du 25 au 31 juillet 2014

DANS LES COULISSES DE LA TÉLÉVISION
INDICES SOCIAUX
SMIC au 1er janvier 2014 :
9,53€ de l’heure, 1 445,38€/mois pour 35 heures
(antérieurement : 9,40€)

Plafond de la sécurité sociale pour 2014 :
3 129€/mois, 37 548€/an

Jean-Luc Reichmann, animateur
préféré des français, revient
"Au pied du mur"

INDICES DES PRIX À LA CONSOMMATION
INSEE BASE 100 EN 1998
2014

Mai

Avril

Variation

Variation

mensuelle

annuelle

Ensemble des ménages

128,19

128,15

0,0 %

0,7 %

Hors tabac

126,27

126,24

0,0 %

0,6 %

Ménages urbains hors tabac 126,05

126,04

0,0 %

0,5 %

PRIX A LA PRODUCTION DANS L’INDUSTRIE
BASE 100 EN 2005
Marché français 2013 Avril

Mars

Variation

Variation

mensuelle

annuelle

Ensemble de l’industrie (BE)

107,7

107,8

- 0,7 %

- 0,9 %

Produits manufacturés (CZ)

106,4

106,3

0,1 %

- 0,8 %

Cokéfaction, raffinage (C2)

124,6

124,9

- 0,2 %

- 3,9 %

INDICE INSEE DU COÛT DE LA CONSTRUCTION
1er trimestre 2014

3e trimestre 2013

1648

1615

Variation trimestrielle

+ 2,04 %

+ 0,2 %

Variation annuelle

+ 0,12 %

- 1,46 %

Indice

e

indice 1 trim 2013 : 1646 indice 4e trim 2012 : 1639
Publication

INSEE 20 juin 2014

INSEE 6 avril 2014

BAUX COMMERCIAUX

Révision triennale des loyers :
Indice de référence

1er trimestre 2014

Coefficient

1,0605 (+ 6,05%)
indice 1 trim. 2011 : 1554
e

1648 / 1554 = 1,0605

3er trimestre 2013
1,05
indice 4 trim. 2010 : 1533
e

1615 / 1533 = 1,0535

Renouvellement des baux :
Coefficient

1,2976 (+29,76%)

de plafonnement

indice 1 trim. 2005 : 1270

du nouveau loyer

1648 / 1270 = 1,2976

e

1,27

référence
Indice de référence

4e trimestre 2013

125,00

N°1 de l’information économique régionale
hebdomadaire

124,83

(+ 0,60 % sur un an)

(+ 0,69 % sur un an)

Chaque vendredi en kiosques
et sur abonnement
et ses suppléments

TOUS CORPS D’ETAT (BT 01)

881

Février
882

MARIE-DOMINIQUE VANÇON

1615 / 1269 = 1,2727

INDICE NATIONAL BÂTIMENT

Mars

Un été haut en couleurs
Egalement présent à l'heure du
déjeuner avec "Les Douze coups
de midi", Jean-Luc Reichmann
est un homme très occupé, et
qui s'en réjouit :
«.-"Les 12 coups de Midi" est un
rendez-vous de joie, de partage et
également de connaissance alors
que le soir, il y a des moments délicats, voire du suspense. Chaque soir,
je suis impressionné d'être au pied
du mur, près du candidat, où la tension est à son comble ! "Au pied du
mur" est un jeu spectaculaire, tout
en lumière : je me sens dans ce décor
comme dans un jeu vidéo grandeur
nature, ou dans un énorme Rubik's
cube. Je vais vivre un été haut en
couleur ! Cet accompagnement quotidien dans la vie des téléspectateurs
me procure beaucoup de bonheur.»
Celui qui a débuté en 1980
sous le pseudonyme de "Boogie
Chou" dans une radio toulousaine a donc fait du chemin.
Avec des émissions comme "Les
Z'Amours" et "Attention à la
marche", il est devenu une figure
incontournable de TF1. Jean-Luc
Reichmann est aussi un comédien accompli. S'il a commencé
avec des petits rôles dans
"Navarro", "Nestor Burma" ou
"Joséphine Ang gardien", il a
ensuite pris de l'assurance. Au
théâtre, il a joué "Personne n'est
parfait" pendant deux saisons,

d'abord avec Corinne Touzet
puis Véronique Jannot, il a également interprété le héros de la
série "Victor Sauvage" de 2010
à 2011 et l'année dernière, il a
créé le personnage de Léo Matteï, Chef de la Brigade des
Mineurs :
«.-Ce rôle est très loin de ce que
je fais habituellement et j'avais eu
peur de la réaction du public, dit-il.
C'est d'ailleurs pour tourner cette
série que j'ai dû renoncer à animer
"Au pied du mur" en 2012. Mais
l'accueil a été favorable, avec 6,3
millions de téléspectateurs. Il y aura
donc une suite, dont nous avons
enregistré deux épisodes ce printemps, deux autres suivront en septembre-octobre pour une diffusion
l'année prochaine sur TF1.»
Ce succès ne l'éloignera pourtant pas de l'animation :
«.-J'ai choisi mon métier. L'animation est une passion alors je m'efforce chaque jour de surprendre les
téléspectateurs. Je prends autant de
plaisir à animer les émissions qu'au
début de ma carrière et mon envie
de partager des moments avec le
public est intacte. J'agis par instinct,
sans calcul ni recette miracle. Mes
émotions sont différentes en fonction des programmes, et je vis intensément chaque expérience au plus
près des candidats. La plus belle des
récompenses est de les rendre heureux et de leur offrir du rêve, ainsi
qu'aux téléspectateurs. Cette reconnaissance est un vrai moteur dans
ma vie professionnelle.»

indice 4 trim. 2004 : 1269

Baux d’habitation loi Mermaz :
1e trimestre 2014

A

passe" qui lui permettra de passer une question et le "Qu'est-ce
qui se murmure dans le mur ?"
pour avoir l'avis global.

er

INDICE DE REFERENCE DES LOYERS - IRL

Trimestre de

près une absence d'un
an, le jeu "Au pied du
mur" revient sur TF1. A
nouveau aux commandes, JeanLuc Reichmann a récemment
été élu préféré des Français
dans un sondage réalisé par
OpinionWay, devançant Michel
Cymes sur France 5 et Stéphane
Plaza sur M6.
Le Toulousain de 53 ans relativise pourtant cette popularité :
«.- C'est une belle récompense,
dit-il, mais je ne suis pas le seul à
la mériter car je suis épaulé par des
équipes fidèles. Je pense que mon
point fort est la longévité. J'accompagne les téléspectateurs depuis si
longtemps dans leur salon qu'il a
dû se créer un phénomène de proximité. Cela veut aussi dire que je suis
en adéquation avec les attentes du
public. »
Il rappelle le concept du jeu
"Au pied du mur" :
«.-Chaque soir, un candidat
affronte un mur de cent personnes.
Il doit les éliminer au fur et à mesure
en répondant à des questions de culture générale pour tenter de gagner
jusqu'à 200 000 euros à partager
avec un téléspectateur. Une fois la
partie commencée, le participant ne
peut plus s'arrêter et doit impérativement répondre correctement aux
questions posées. A la première
mauvaise réponse, il est éliminé, et
c'est le mur qui remporte la
cagnotte. Il pourra partir avec les
gains amassés uniquement en éliminant les cent concurrents. »
Cette année, le candidat a
droit à deux jokers : le "passe-

Variation

Variation

mensuelle

annuelle

- 0,11 %

- 0,4 %

TAUX D’INTÉRÊT
Intérêt légal 2014 (Décret du 4 février 2014, n°2014-98)

0,04 %

Pour
- vos espaces publicitaires
- votre communication business to business
- vos publi-reportages
- vos encarts

L’hebdomadaire indépendant
de l’économie et de l’emploi
de Poitou-Charentes

Taux refi de la Banque Centrale Européenne (depuis le 05/06/2014) 0,15 %

• Service publicitaire région : 05 49 42 74 30 - mail : publicite@publicmedia.fr
• Service publicitaire Vienne : 05 49 47 79 68

L’Entreprise & Vous
I 13 I InfoEco

Du 25 au 31 juillet 2014

INTERVIEW CINÉMA

Avec «Planes», Disney s’intéresse
aux pompiers-aériens
usty, l’avion d’épandage
qui dans « Planes » devenait champion des plus
grandes compétitions aériennes,
doit tout arrêter pour cause de
moteur endommagé. Alors il
décide de rejoindre les pompiers aériens et se forme auprès
de l’élite du genre chargée de la
protection du parc de Piston
Peak. Au cours de sa lutte contre
le feu, Dusty va apprendre qu’il
ne faut jamais baisser les bras
pour devenir un vrai héros.
Avec « Cars 1 et 2 », les Studios
Disney avaient imaginé un
monde où les automobiles se
conduisaient comme des êtres
humains. Une belle réussite
artistique et commerciale. D’où
l’idée d’utiliser le même procédé
pour les avions avec « Planes ».
Mais les deux films se ressemblaient trop et le public fut moins
nombreux que prévu. Tout
change avec ce numéro 2 doté
d’un excellent sujet, où apparaissent de nouveaux personnages, et qui transpose en animation le métier exaltant et
dangereux des pompiers volants
auxquels il rend un bel hommage. Bobs Gannaway, réalisateur de « Clochette et le secret
des fées », a changé de genre
avec « Planes 2 » et explique sa
rencontre avec Dusty :
«.-Il est comme ces athlètes blessés qui doivent changer d’activité, et

D

veut être utile. Sa reconversion n’a
rien d’invraisemblable, puisque, historiquement, les premiers appareils
ayant servi à combattre les incendies étaient des avions agricoles.
Dusty se montre aussi héroïque dans
son travail qu’il l’était au temps où
il brillait dans les courses de haut
niveau et n’hésite pas à mettre sa
vie en danger pour sauver les autres, même si ses missions deviennent de plus en plus périlleuses. »
L’eau et le feu éléments essentiels de l’action, et longtemps difficiles à dessiner, composent une
toile de fond d’un réalisme étonnant. Variées, les séquences d’incendies, notamment celle de la
destruction d’un pont suspendu
sur un canyon, où les survols
audacieux frôlant constamment
la catastrophe, constituent de
saisissants morceaux de bra-

voure tout en restant proches de
l’authenticité sur laquelle veillait
Jason McKinley, conseiller aérien
qui déclare :
«.-Il fallait montrer la façon de
voler de ces appareils pendant leurs
combats. Ils se comportent en voltigeurs avec des piqués, des chandelles, des virages serrés. Cela peut ressembler à un véritable ballet aérien.
Nous avons aussi restitué l’esprit
de camaraderie. Les animateurs ont
d’ailleurs rencontré de vrais pompiers volants dont le dévouement est
absolument stupéfiant. Ils ont passé
beaucoup de temps dans avec eux
dans une de leurs bases ».
Les rapports entre avions de
toutes espèces se déroulent sous
le signe du courage et de l’humour. Parmi les personnages qui
entourent Dusty, il y a celui qui
l’entraîne, le chef Blade Ranger,

un hélicoptère vétéran, dur, exigeant qui pratique parfois l’ironie. Windlifiter autre hélicoptère
qui transporte des c0harges lourdes raconte toujours de passionnantes histoires. Et s’est
ajoutée une héroïne féminine,
Dipper, bombardier d’eau qui,
fan de Dusty, en pince pour lui.
Il y en a bien d’autres dont Maru
le mécano génial, le vieux couple Harvey et Winnie qui fête ses
noces d’or. Bien sûr, Dusty doit
aussi faire face à un méchant qui
lui met des bâtons dans les
roues.
L’animation fait la part belle
aux effets visuels les plus
impressionnants. Plus de la moitié es 1200 plans du film en comportent qu’il s’agisse de flammes, d’eau, de fumées, d’exploits
acrobatiques, de catastrophes,
des largages, des amerrissages.
On a aussi reconstitué les
exploits de pompiers parachutistes capables de sauter, à travers flammes et fumées sur des
zones minuscules.
Le réalisateur souligne la
valeur des décors naturels :
« .-On les a choisi très vastes en
s’inspirant de parcs géants comme
ceux de Yellowstone et Yosemite
adaptés avec d’autres aux besoins
du film. Ils constituent celui, imaginaire, de Piston Peak, peuplé de toutes sortes de véhicules. »
Pour la version française, il a

été fait appel à des comédiens
actuellement très demandés. La
voix de Dusty est celle de Fred
Testot, bien introduit chez Disney où on lui a demandé la
même chose pour « Frère des
ours » et « Volt star malgré lui ».
Dipper parle par l’intermédiaire
d’Audrey Lamy qui sait alterner
truculence, fraicheur et ajouter
un brin d’émotion.
Les jeunes vont beaucoup
aimer, et comme chez Disney on
a le sens du marketing, ils pourront acheter, ou se faire offrir,
divers accessoires comme un
blouson de pilote, une caméra
Planes, des modèles réduits d’avions, des lunettes, une valise.
Ajoutons que ce film délivre
aussi un message écologique
invitant à respecter la nature.
RENÉ QUINSON

Lisez

Chaque vendredi
en kiosques
et sur abonnement

Petites

régionales

AnnOnces

NOS RÉDACTIONS

L’AVENIR (Nord Charente) - LE CONFOLENTAIS (Charente Limousine)
ZI de la Gare, BP 70047, 16700 Ruffec. ✆ 05 45 31 06 05 - Fax 05 45 31 47 37
LA CONCORDE (Deux-Sèvres et Vienne)
26 rue du Pont de l’Arceau, BP20, 79120 Lezay. ✆ 05 49 29 40 07
Fax 05 49 29 55 00
LE NOUVELLISTE (Haute-Vienne)
6 rue J.-J. Rousseau, 87200 SAINT-JUNIEN ✆ 05 55 02 06 65
LE JOURNAL DE CIVRAY et du SUD-VIENNE
48 rue Jean Jaurès, 86000 POITIERS. ✆ 05 49 42 39 13

I D I - Du 25 juillet au 31 juillet 2014 ■
VIDE-GRENIERS
■■■

AVIS AUX PROFESSIONNELS :

Pour faire paraître une annonce publicitaire dans votre hebdomadaire,
vous pouvez contacter notre service commercial :
Valérie Dupuy au 06 76 96 16 15
pour la Charente
Nathalie Tireau au 06 07 07 08 93
pour le Sud-Vienne
Nicole Chauvet au 05 49 29 40 07
pour les Deux-Sèvres
Françoise Beaubreuil au 06 25 45 14 74
pour la Haute-Vienne

NOUVEAU : VOUS VENDEZ
OU CHERCHEZ À REPRENDRE
UN COMMERCE ?

PROFITEZ DE NOS
ANNONCES GRATUITES !
Vous êtes un commerçant et vous souhaitez vendre votre activité ?
Vous êtes une collectivité, vous cherchez un repreneur
pour un commerce dans votre commune ?
Vous êtes un particulier, vous recherchez un commerce à reprendre ?

Notre journal vous offre la possibilité de publier une

ANNONCE GRATUITE de 4 LIGNES
PENDANT UN MOIS (QUATRE PARUTIONS)
dans nos cinq hebdomadaires régionaux
de Poitou-Charentes et du Limousin
La photo supplémentaire : 2 euros par semaine,
5 euros la semaine supplémentaire (annonce + photo)

Karcher K3, 97. Bon état. 50
euros. Tél. 05 55 03 38 07 .
6-19-06-141
Roue de brouette en bois neuve,
40 euros *Sarcleuse TBE pour
déco, 50 euros. Tél. 05 45 84 21 08
6-19-06-14
Bocaux de conserve 0,75, 1 l et 1,5
0,50 euro l'unité. 06 83 68 77 78.
6-19-06-14
9 poupées de porcelaine sur
socle (40cm) pour collection.
Super vêtements. 15 et 20 euros
l'une. Tél. 05 55 69 17 12
6-19-06-14
9 livres Larousse "Pays et gens de
France" neufs, prix 10 euros. Tél.
06 18 46 03 37
6-26-06-14
Vélo adulte femme MBK, 30
euros. Tél. 05 49 87 34 14
6-26-06-14
Friteuse Actififry Seb neuve, 50
euros + divers même prix. Tél.
05 49 87 25 88 ou 06 15 11 18 54
6-26-06-14
Jeu de croquet, chariot 8 joueurs
BE 30 euros. Tél 05 49 29 58 30
(HR)
6-27-06-14
Couteaux + fourchettes 25
euros, meuble secrétaire 25
euros, coupe cheveux 10 euros.
Tél. 05 45 31 40 64 6-03-07-14
Compresseur à air, 8 bars, 230 V
50 HZ, 30 euros. T. 07 77 03 98 96
6-03-07-14
Lanterne en très beau grès
signée, 15 euros, Charroux. Tél.
07 77 03 98 96
6-03-07-14
Chaise roulante SDB 20 euros,
dépanne batterie 10 euros, affaires de Noël + Père Noël 30 euros.
Tél. 05 45 31 40 64 6-03-07-14
Planche à voile, bon état. 50
euros. TéL 05 55 03 54 47 H.R.
4-03-07-14
Bocaux de conserve 1 l et 1,5 l. à
St Junien . 0,50 euro l'unité. Tél.
05 55 03 63 29
4-03-07-14
Tondeuse à gazon Honda, 50
euros, B.E. Tél. 05 55 03 54 47 H.R.
4-03-07-14
Mini chaîne Sony CD cassette
radio 20 euros. Tél 05 49 29 34 14
06-04-07-14
Matelas 140, état neuf, 50 euros.
Tél. 05 45 89 63 40
6-10-03-14
Faïence murale ou sol, 7 m2, 35
euros le lot. Tél. 06 15 40 40 18
6-10-07-14
Roue de secours 306 Peugeot
bon état 30 euros. 05 45 81 77 20
06-11-07-14

Pots de confiture vide de 0,30,
0,40 ou 0,50 cts selon la taille
Niort. Tél 06 75 88 62 74
06-11-07-14
Donne bois de peuplier. Tél.
05 45 31 64 27
6-10-07-14
7 DVD, Gabin, Lino Ventura. 25
euros. Tél. 06 18 46 03 37
6-10-07-14
4 planches en chêne sec de 2,10
m, 0,20x0,033, 30 euros. Tél.
05 45 89 47 02 HR
4-17-07-14
Pneu C3 Picasso Michelin réf.
95/55 R16 TBE, 50 euros. Tél.
05 55 70 93 17
6-17-07-14
Siège auto complet BE, 15 euros.
Tél. 05 55 70 93 17
6-17-07-14
2 lampes de salon, 1 style moderne H 60 à 20 euros, 1 très beau
abat-jour H 70 à 30 euros. Tél.
05 55 70 93 17
6-17-07-14
Lit rouleau, 30 euros. Tél.
06 43 23 38 22
6-17-07-14
Bocaux de conserves, 1 l, 1,5 l,
3/4 l quantité 50, 0,50 euro l’unité. Tél. 06 02 22 56 87
6-17-07-14
Fauteuil et chaise de bureau 50
euros les 2. Tél 05 49 26 00 29
06-18-07-14
Bois de récupération de charpente 50 euros, chevrons et solives. Tél 06 66 01 05 69 ou
05 49 29 99 52
6-20-07-14
Circuit automobiles Artin avec
3 voitures + 3 manettes, TBE, 20
euros. Tél. 07 77 83 13 48
6-24-07-14
Sculpture cheval en bois fait
main, 5 euros. Tél. 07 77 03 98 96
6-24-07-14
2 shorts en jean’s, 1 clair et 1
foncé, taille 44, BE, 10 euros. Tél.
07 77 03 98 96
6-24-07-14
Différents CD musique actuelle, 1
euro pièce. Tél. 07 77 03 98 96
6-24-07-14

FAITES PASSER
VOTRE ANNONCE
DANS SIX
HEBDOMADAIRES
REGIONAUX

■ A LOUER IMMO
Charmé, maison p. pied 75 m2, à
partir du 15 juillet, gd séjour, cuis.
améric, 1 chbre, douche, wc,
cellier, chauf. élect., sur gd terrain
avec abri de jardin, terrasse.
Loyer 475 euros. T 05 45 31 44 26
4-03-07-14
La commune de St Christophe
loue une maison individuelle de
84 m2 au lieudit La Cigogne.
2 chbres, cuisine, SAM, salon, SDB,
grange, cave et jardin. Libre à
compter du 1er juillet. Prix
mensuel 441,65 euros. Envoyer
votre candidature à la Mairie de
Saint-Christophe, 1 rue des Charmilles 16420 Saint-Christophe
4-10-07-14
Meschers 17, mobil-home sur
terrain camping 2 étoiles, piscine,
tonnelle, ombragé, tout équipé 3
ou 4 personnes juillet – août. Prix
selon mois. Tél 05 45 81 77 20
4-11-07-14
Lesterps, maison, dans hameau, 1
cuisine, SAM, 2 chbres, wc, salle de
bains, dépendances, jardin, prix 430
euros, libre en septembre. Tél.
05 45 71 05 59 HR
4-17-07-14
Proche Saint Léonard de Noblat,
maison, 20 mn de Limoges, 3
chbres, cuisine, séjour, bureau,
SDB, toilettes, cave, grande dépendance, jardin, chauffage fuel.
505 euros. Tél. 06 62 80 23 01.
4-17-07-14
Bernac, T3, garage, terrain, cour
fermée, libre au 01/08/14. Tél.
06 10 35 50 87
2-17-04-14
Limoges centre, studio meublé 24
m2, calme, prox. bus. Loyer 256
euros charges comprises. Tél.
06 99 35 87 17
4-17-07-14
Civray centre ville, F2, libre, chauffage fioul. Tél. 05 49 87 91 59 ou
06 26 72 58 28
2-17-07-14
Courcôme, maison, rez-de-chaussée : pièce à vivre avec coin

cuisine, wc avec lave-main. Etage
4 chbres, wc, SDB avec baignoire.
Garage et chaufferie. Petite cour
fermée. Chauffage central. Libre
de suite. Loyer mensuel 500 Euros
(1 mois de caution). S’adresser au
06 86 66 98 47
4-17-07-14
Courcôme, maison, rez-de-chaussée cuisine et salon salle à manger,
wc. Salle de bains. Etage 3 chbres,
wc avec lave-main. Lingerie.
Garage (2 voitures) et chaufferie.
Cour fermée. Chauf. central. Libre
au 1er septembre. Loyer mensuel
530 Euros (1 mois de caution).
S’adresser au 06 86 66 98 47
4-17-07-14
Saint Romain, La Chebasserie,
maison tout confort, chauf. fuel,
4 chbres, cuisine, 2 gdes pièces,
SDB, garage. Tél, 06 77 54 45 73 ou
05 49 87 74 85
2-24-07-14
Civray, appartement, près centre
ville, cuisine, SAM, gde chbre, sanitaire complet, chauf. fioul, RDC :
courette fermée, garage, buanderie, état des lieux faits par huissier.
Libre au 01/08. Tél. 05 49 87 10 73
4-24-07-14
Les Touches de Barro, maison
individuelle 120 m2, 3 chbres, un
grand séjour avec cheminée,
cuisine, coin repas, jardin, cour,
garage. 600 euros, libre de suite.
Tél. 06 75 11 11 82
3-24-07-14
Salles de Villefagnan, 2 maisons
F4, 100 m 2 habitable avec cour,
jardin et garage, libre le 01/08 et le
01/09. Tél. 06 75 18 85 37
4-24-07-14
Londigny, dans ferme rénovée
avec vue sur la vallée, T5, 105 m2,
cuis. séjour, 3 chbres, mezzanine,
SDB, wc, garage, cellier, terrain
arboré, chauf. au sol par pompe à
chaleur. libre au 15/08. Tél.
05 45 31 03 69
4-24-07-14

Littérature régionale
«Fresques du temps passé»
Comme l’indique son titre FRESQUES DU TEMPS PASSÉ de Saint-Martin-de-Champniers, l’ouvrage est entièrement et uniquement consacré aux nombreuses fresques qui
tapissent les murs de cette charmante église rurale. Bien évidemment, une belle part est
réservée aux dix fresques des XVe et XVIe siècles ornant la nef et la chapelle latérale, dominées par la présence de l’Enfer, du Jugement dernier et de la Cavalcade des sept pêchés
capitaux. Cependant les peintures de l’abside et du chœur, restaurées au XIXe siècle ne sont
pas oubliées. Bien au contraire, car l’auteur estime qu’elles appartiennent aussi – de plein
droit – à notre patrimoine : un ensemble très bien conservé, formé de panneaux et de frises ; une composition cohérente dressée autour des Saints vénérés «de temps immémorial»
à Champniers et développé sous le Christ en majesté peint sur la voûte de l’Abside.
Pas à pas l’auteur, Raymond Paquereau, enfant adoptif de Champniers, raconte «ses»
fresques et invite le lecteur à partager avec lui leur description, leur histoire, leur signification et parfois – le temps d’une faiblesse – la fascination ou la séduction qu’elles exercent. Étude documentée et émotions partagées qui, pour l’auteur, redonnent vie et puissance à ces œuvres «d’un autre temps», permettent de les embrasser d’un autre regard et d’entendre à nouveau «le cri qu’elles jettent aux hommes depuis le Moyen Âge». Pour cela rien
n’a été négligé : ni l’histoire, ni la vie des Saints, ni la symbolique des sujets et des couleurs, ni les coups de cœur et la passion. De
même l’abondante iconographie – une trentaine
de photographies en couleur – étroitement
associée au texte, participe à la démarche, parfois initiatique, proposée. Sans aucun doute, cet
ouvrage sur les fresques de l’église de Champniers devrait participer à la prise de conscience
de l’intérêt qu’elles offrent, à la connaissance et
à la mise en valeur du patrimoine culturel du
sud de la Vienne.
Plus simplement son but sera atteint s’il
permet de mieux faire connaître et apprécier les
simples fresques – souvent naïves mais toujours expressives – d’un charmant sanctuaire
rural des XIIe et XVe siècles… «bien de chez
nous».

Bon de commande

Votre annonce : ........................................................
………………………………………………………...............
………………………………………………………...............
………………………………………………………...............
Cochez cette case si vous ajoutez une photo
Semaines supplémentaires (texte + photo) ..... X .... = .....



Nom, prénom : ........................................................

de Raymond Paquereau

Adresse : .................................................................
..............................................................................

Nom et prénom ………………………………………………….

J



Tél. : ......................... Mail : ..................................

Bon à découper et à adresser à votre journal

accompagné du règlement pour les semaines supplémentaires

ZI de la Gare - BP 47 - 16700 RUFFEC

www.lavenir-hebdo.fr - www.leconfolentais.fr
www.laconcorde-hebdo.fr - www.info-eco.fr - www.lenouvelliste.fr

19 € TTC prix public
«Fresques du temps passé»

Adresse .………………………………………………………….
Je souscris ……… ouvrage(s) de ce livre et je joins mon
règlement de …………… euros
Adresser votre bon de commande à :
PUBLIC MEDIA Editions - 86700 PAYRÉ

Petites

régionales

AnnOnces

NOS RÉDACTIONS

L’AVENIR (Nord Charente) - LE CONFOLENTAIS (Charente Limousine)
ZI de la Gare, BP 70047, 16700 Ruffec. ✆ 05 45 31 06 05 - Fax 05 45 31 47 37
LA CONCORDE (Deux-Sèvres et Vienne)
26 rue du Pont de l’Arceau, BP30020, 79120 Lezay. ✆ 05 49 29 40 07
Fax 05 49 29 55 00
LE NOUVELLISTE (Haute-Vienne)
6 rue J.-J. Rousseau, 87200 SAINT-JUNIEN ✆ 05 55 02 06 65
LE JOURNAL DE CIVRAY et du SUD-VIENNE
48 rue Jean Jaurès, 86000 POITIERS. ✆ 05 49 42 39 13

I E I - Du 25 juillet au 31 juillet 2014 ■ DIVERS
Carabine express Fair modèle
lux N262632 cal 8,57,JRS état neuf
prix 2985 euros, vendu 2200
euros sur présentation du permis
de chasse. Tél 06 89 03 43 12
4-18-07-14
Caisson à grains ; remorque plateau ; cuve à eau 1000 L ; rondballer Hettson. 05 55 78 48 89
4-03-07-14
Chariot élévateur à gaz 1500 kg
A2H80. 3500 euros. 06 81 38 65 71
H.R.
4-03-07-14
1 970 tuiles à fond plat pour 290
euros le lot. Tél. 05 49 87 83 92
HR
4-10-07-14

Recherche actionnaires chasse
gros gibiers forêt ouverte. Tél
06 80 62 47 69
4-11-07-14
Donne 1 hectare de foin (herbe
naturelle), Bio commune de St
Léger de la Martinière. Tél
05 49 27 11 29 (HR)
2-18-07-14
Bois de chauffage chêne, 40 m.
Tél. 05 45 30 07 12 HR
2-24-07-14
Cause déménagement, canapé 3
pl. convertible, 2 fauteuils TBE,
sèche linge, bonnetière, armoire
2 portes, etc. Pour de plus
amples renseignements téléphoner au 05 49 59 26 89
4-24-07-14

LISEZ ET FAITES LIRE
VOTRE HEBDOMADAIRE

A NOS ANNONCEURS
Pour l’édition du JEUDI 7 AOUT
le bouclage des Petites Annonces
et des Distractions est avancé au
JEUDI 31 JUILLET 12 H DERNIER DELAI

■ RENCONTRE
Homme veuf 55 ans sobre, non
fumeur, affectueux, aime la
campagne, rencontrerait femme
de 45 à 58 ans annonce sérieuse,
écrire au journal Le Nouvelliste –
Réf LN1 – 6 rue J.J. Rousseau, 87120
St Junien
4-03-07-14
Femme de 59 ans, blonde, yeux
bleus, appréciant balades, danse,
brocante, vie de famille, souhaite
rencontrer homme sérieux, fidèle,
attentionné entre 58 et 65 ans,
jusqu’à 60 km alentours de Ruffec
pour partager en toute sérénité
des moments de vie et vivre
ensemble une belle histoire. Joindre photo récente à votre courrier, pas sérieux s’abstenir. Ecrire au
journal L’Avenir - Réf AV1 - BP
70047 - 16700 Ruffec
4-17-06-14
Homme 60 ans, possédant

maison à la campagne avec
voiture, cherche femme de 60 ans
pour rompre solitude. Urgent.
Tél. 05 45 31 74 91
8-10-07-14
Monsieur 65 ans, divorcé, NB NF,
propriétaire campagne, région
Chasseneuil, 1,65 m, cherche dame
60-65 ans, sérieuse, simple, aimant
campagne, 20 km aux alentours,
alentours Mansle, Confolens,
sinon s’abstenir. T. 05 45 22 25 40
4-17-07-14
Homme 71 ans, cherche dame de
65 à 70 ans, sérieuse pour vie à 2,
secteur de Civray si possible. Tél.
06 02 27 13 46
4-17-08-14
Dame 66 ans, veuve, propriétaire,
campagne, très sérieuse, recherche monsieur NB NF pour envisager longue route ensemble. Tél. 05
45 24 96 34
4-17-07-14

■ OFFRE EMPLOI

■ AUTO / MOTO

Recherche entretien de jardin et
potager, aménagement paysager,
entretien maison, chèque emploi
service. Tél 06 61 58 32 71 –
benoit.jalis@outlook.fr
4-04-07-14
Recherche mécanicien expérimenté, niveau technicien agent,
évolution rapide, peut évoluer
vers responsable d’atelier. Formation constructeur possible. Salaire
selon expérience. Confolens (16).
Tél. 06 83 60 05 14
4-10-07-14
Jeune femme sérieuse ferait
ménage, dame de compagnie ou
garder vos enfants. Je suis à votre
disposition pour le festival de
Confolens ou autres fêtes. Tél.
05 45 39 27 13 H.R.
4-24-07-14

Renault Mégane break Estate 1,5
DCI, Bte 6V, mod. 2006, GPS, clim,
REG, vitesse radio, vitres élec.,
cons. 4,6 L. TBE. CT O.K. prix à
débattre. 05 55 11 96 11 le soir.
4-03-07-14
Fourgon aménagé Citroën C35,
178 300 km, couchage 2x2, TB état
de marche. 3 300 euros. Tél.
05 45 31 07 65 ou 06 07 94 14 58 Mail: andre.puygrenier@wanadoo.fr
4-03-07-14
Citroën Berlingo, utilitaire, diesel, 1999. TBEG, CT OK, kit distribution OK, galerie, intérieur
habillé bois, équipé pour artisan
285 000 kms, carnet d'entretien,
pas de contre visite. 2 800 euros.
Visible à Saint Mathieu (87). Tél.
05 53 56 03 20
2-17-07-14

■ ANIMAUX

■ VENTE TERRAIN

Donne contre bons soins chatons
âgées de 2 mois : 3 femelles, une
blanche, une blanche et noire et
une grise tigrée. Câlines et propres, habituées aux enfants, aux
chats et aux chiens. 06.33.54.58.65
4-10-07-14
Recherche femelle épagneul de 4
mois à 2 ans. Tél 05 49 07 41 27
(HR)
4-25-07-14

Confolens, terrain de 1479 m2
pour jardin ou animaux, rue de la
Coursoire, cause maladie. Tél.
05 45 84 06 34
4-17-07-14

■ AGRICOLE
Remorque benne 4t5 avec fourragère, 1 semoir Nodet 13 rangs, 1
cultipaker. Tél 05 49 29 32 20
2-18-07-14

Pour vos petites annonces dans nos hebdomadaires :
L’Avenir - Le Confolentais
(Charente et Vienne)

Tél. 05 45 31 06 05 - Fax 05 45 31 47 37
Email : annonceshebdos@orange.fr

Le Journal de Civray
( Vienne)

Tél. 05 45 31 06 05 - Fax 05 45 31 47 37
Email : annonceshebdos@orange.fr

La Concorde :
(Deux-Sèvres)

Tél. 05 49 29 40 07 - Fax 05 49 29 55 00
Email : laconcorde.79@wanadoo.fr

Le Nouvelliste :
(Haute-Vienne)

Tél. 05 55 02 06 65 - Fax 05 55 02 67 01
Email : lenouvelliste87@orange.fr

PETITES ANNONCES ET DISTRACTIONS
DERNIER DELAI : LE VENDREDI A 15 H
TEL 05 45 31 06 05 - FAX 05 45 31 47 37
Email : annonceshebdos@orange.fr

Notre rubrique
«VIDE-GRENIERS» :

GRATUIT
Vous vendez un objet d'une valeur égale ou
inférieure à 50 euros, profitez des avantages de
notre nouvelle rubrique «VIDE-GRENIERS».
Votre petite annonce : GRATUITE pour 6 semaines !
Rédigez votre annonce sur 3 lignes maximum
(un seul objet par annonce) :
………………………………………………………
………………………………………………………
………………………………………………………
Prix de l’objet (ne doit pas dépasser 50 euros) :
.................................................................
Bon à découper et à adresser à votre journal

Votre annonce dans six
hebdomadaires régionaux !
+ GRATUIT SUR INTERNET

CHARENTE - DEUX-SEVRES - VIENNE
HAUTE-VIENNE - CHARENTE-MARITIME

Rédigez votre annonce et profitez
d’une 4EME SEMAINE GRATUITE

Immobilier
100 €

...............................................

J 1 semainee : 100 €
J 2 semainess : 199 €
J 3 semainess : 244 €

...............................................

Autoo - Moto
Matériell agricolee 9 €
J 1 semainee : 9 €
J 2 semainess : 144 €
J 3 semainess : 166 €

Divers
8€

J 1 semainee : 8 €
J 2 semainess : 100 €
J 3 semainess : 155 €

...............................................
...............................................
...............................................
...............................................

• Petite annonce encadrée : + 7 €
• Photo supplémentaire : + 8 €

• Petite annonce caractères gras : + 4 €
• Domiciliation au journal : + 11 €

Bon à retourner avec votre règlement à :

Info-Eco
Le Nouvelliste
L’Avenir - Le Confolentais
La Concorde
ZI de la Gare - BP 70047 - 16700 Ruffec
26, rue du Pont de l’Arceau - BP 30020 - 79120 Lezay
86700 Payré
6, rue J.-J. Rousseau - 87200 St-Junien
Tél. : 05 45 31 06 05 - Fax : 05 45 31 47 37
Tél. : 05 49 29 40 07 - Fax : 05 49 29 55 00 Tél. : 05 49 42 74 30 - Fax 05 49 42 80 65
Tél. 05 55 02 06 65

Le Journal de Civray
PM - ZI de la Gare - BP 70047 - 16700 Ruffec - Tél. : 05 45 31 06 05 - Fax : 05 45 31 47 37

Passion Terroir
ROCHECHOUART (87)

Le château de Rochechouart
accueille l’artiste Kent Monkman
Jusqu’au 21 septembre, le musée départemental d’art contemporain expose les oeuvres de l’artiste
canadien Kent Monkman. Axée sur l’histoire coloniale, vue à travers un personnage fictif,
l’exposition veut remettre en question certaines idées préconçues.
même et les clichés que nous
avons. Il a également un
court film qui inverse les
rôles : l’explorateur est un
aborigène qui a pour mission
d’étudier et de dépeindre
avec curiosité et neutralité
scientifique un homme blanc
et son entourage social»,
poursuit
Annabelle
Ténèze. Suite de l’exposition au second étage,
dans la tour en enfin au
grenier. C’est ici qu’est
installée une animation
musicale et dansée mettant en scène le Berdache,
un personnage fémininmasculin considéré
comme très important
dans certaines régions
mis en scène par quatre
danseurs sur différents
panneaux. «J’ai voulu faire
de Miss Chief Eagle Testickle
une artiste, que j’ai installée
dans des paysages du XIXème
siècle non seulement pour
changer les regards, mais
aussi pour modifier l’équilibre des pouvoirs», indique
Kent Monkman. L’artiste
canadien expose pour la
première fois en ce lieu,
bien que cette exposition
ait été présentée au
Canada, aux Etats-Unis et
récemment à Paris et à

Le château de Rochechouart.

epuis le 27 juin et
jusqu’au 21 septembre, le musée départemental d’art contemporain de Rochechouart
accueille une nouvelle
exposition.
Intitulée «Kent Monkman, l’artiste en chasseur», elle s’inscrit dans
un univers déstabilisant
et militant. Objectif :
remettre en questions
certaines idées préconçues de l’histoire coloniale amérindienne, à travers un personnage fictif,
Miss Chief Eagle Testickle.

D

«Le travail de Kent Monkman est surprenant et fort,
avec des références parfois
inattendues. Le parcours de
l’exposition nous plonge
dans l’histoire de ce personnage», résume Annabelle
Ténèze, la conservatrice
du musée. Ainsi, le visiteur peut y voir une
dizaine de peintures,
photographies, des films
et plusieurs installations
dont un diorama. Le tout,
réalisé par Kent Monkman lui-même. L’artiste a
investi les espaces historiques du château (dont

la tour), ou encore la salle
des chasses et ses
fresques du XVIème siècle
où des objets détournés
rappellent cette dimen-

Annabelle Ténèze, la conservatrice du musée, fait découvrir les oeuvres de l’artiste.

sion politique et guerrière
atemporelle des images
de chasses.
Début du parcours au
premier étage, avec des
photographies symbolisant la gloire de Miss
Chief Eagle Testickle ou
encore des peintures
dans lesquelles ont été
introduits de nouveaux
personnages tel ce
tableau où sont représentées des cascades et des
personnages, inspirés très
nettement de la toile « Le
déjeuner sur l’herbe » d’Edouard Manet, buvant
des canettes de bières…
Idem pour cette scène de
chasse… en voiture. «On
ne sait plus dans quelle
époque on est. L’artiste a travaillé avec un humour qui
nous fait réfléchir sur nous

Sète.

Des expositions
permanentes
D’autres expositions se
tiennent également au
sein du château. A commencer par «Au bois dormant», qui fait la part
belle aux œuvres végétales ainsi qu’au mystère et
au nocturne. Au total,
près d’une dizaine d’artistes y participent. Jusqu’au 21 septembre.
Dans un autre temps, une
seconde exposition a également investi les lieux :
la nouvelle présentation
du fonds Raoul Hausmann (1886-1971) met en
avant l’artiste Dada, pionnier du collage et de la
poésie sonore. Dessins,
dessins-poèmes, photographies, gravures, livres
illustrés,… Autant d’outils visibles jusqu’au 14
décembre.

Musée de Rochechouart
ouvert tous les jours, sauf les
mardis, de 10h à 12h30 et de
13h30 à 18h. Tarif : 4,60 euros
adulte et 3 euros réduit. Gratuit pour les moins de 18 ans.
GAËLLE PIGNOLET


IE30-25-07-2014.pdf - page 1/16
 
IE30-25-07-2014.pdf - page 2/16
IE30-25-07-2014.pdf - page 3/16
IE30-25-07-2014.pdf - page 4/16
IE30-25-07-2014.pdf - page 5/16
IE30-25-07-2014.pdf - page 6/16
 




Télécharger le fichier (PDF)


IE30-25-07-2014.pdf (PDF, 3.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


ie30 25 07 2014
ie creation
ie2 decembre
ie31 01 08 2014
ie septembre
ie2 septembre

Sur le même sujet..