projet .pdf



Nom original: projet .pdfTitre: Microsoft Word - projet .docAuteur: MacPortable

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.8.4 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/07/2014 à 15:34, depuis l'adresse IP 92.150.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 561 fois.
Taille du document: 8.7 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 
 
 
 
 
 
 

Le projet : En quoi consiste notre projet ?
Ce projet d’accueil s’inscrit dans la continuité d’un partenariat engagé en 2012 où des bénévoles
avaient accueillis quatre enfants, puis en 2013 où nous avons accueillis en groupe avec traducteurs 8
enfants et 4 adultes de la région de Fukushima dans le Luberon.
Après avoir effectué des voyages à Fukushima et rencontré l’association japonaise avec laquelle nous
portons ce projet nous avons décidé de réitérer la démarche pour continuer de nous inscrire dans la
continuité.
L’idée de recevoir les enfants accompagnés de l’un de leur parent, permet non seulement de les
rassurer et surtout de faire que ce séjour ne soit pas synonyme de séparation familiale.
Le but est de permettre aux familles de se retrouver dans un environnement sain et serein, les
faire décompresser d'un climat de peur et de stress.
L’accueil se fera dans un hébergement approprié (résidence, éco-hameau …). L’an dernier ils étaient
logés au Centre de Tourville de Apt, dans un cadre ouvert près des animaux de la ferme, chevaux,
lapins, chèvres et cochon. Les locaux mis à dispositions permettront de renforcer l’autonomie du
groupe et d’éviter tout sentiment de dépendance.
Nous envisageons de proposer aux enfants différents stages d’initiation (poney, accrobranche, tir à
l’arc, canoé...) qui permettra de privilégier l’esprit « vacances ».

 

 
Nous travaillons actuellement à la mise en place d’un partenariat avec un centre de loisirs local avec
lequel nous avons vécue une journée riche de partage l’an dernier; afin que des enfants du même âge
puissent échanger des correspondances traduites et ainsi faciliter les échanges culturels avant et
pendant le séjour en augmentant considérablement les temps passés ensemble au vu de la réussite
et de la demande mutuelle suite à la première expérience.

Afin de mener à bien ce projet, nous contactons différents partenaires afin de trouver l’hébergement,
les véhicules, les activités, les dons, la gratuité, l’échange, afin de construire ensemble grâce à
l’intelligence et la générosité collectives un pont de solidarité entre Fukushima et Nous, que
tous nos enfants pourraient traverser pour aller vers un monde meilleur en devenir.

Ce séjour durerait une quinzaine de jours. Des traducteurs, et des bénévoles encadreront son bon
déroulement comme l’an passé.
Nous proposons un séjour consacré à la redécouverte de jeux d’enfants, de gestes simples au coeur
même de la nature car depuis la catastrophe nucléaire, les enfants ne peuvent pas rester plus de
trente minutes à l’extérieur. Les promenades en forêt et les baignades en mer leur sont
définitivement interdites.
Le séjour tel que nous l’envisageons, sera donc axé sur la pratique d’activités physiques en extérieur,
de visites de notre belle région Paca, de moments de détente et d’échanges de cultures et
d’expériences et la redécouverte d’une alimentation biologique locale saine.
La plupart des familles avec lesquelles nous sommes en contact sont dans des situations financières
précaires. Depuis le départ, nous souhaiterions nous inscrire dans une démarche de financement total
du projet afin d’offrir ce séjour à des personnes qui ont perdu leur « chez eux, leurs souvenirs et la
sécurité de leur vie avant la catastrophe ».
Le mot de Yoshino San, notre partenaire de l'association Fukushima network for saving children from
radiation:
J’aimerais que les enfants puissent s’intéresser et s’ouvrir au monde, s’amuser, jouer, courir sans
entraves, sans peur, sans craintes, qu’ils créent du lien avec d’autres enfants, qu’ils apprennent et
s’imprègnent d’une nouvelle culture, d’une nouvelle façon de vivre et de faire découvrir leurs
traditions. J’aimerais enfin que ces enfants sentent qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils sont
soutenus, écoutés et surtout entendus.

Yoshino San et sa fille.

La situation actuelle à Fukushima:
Aujourd’hui, la situation à Fukushima est toujours aussi précaire et dangereuse.
Tepco est en train d’enlever les barres de combustible de la piscine n°4 et la pénurie d’ouvriers
spécialisés se fait sentir puisque après avoir recruté dans les favelas du Brésil Tepco recrute
désormais des sdf japonais.
La situation sociale est que le gouvernement japonais continue à pousser les populations à revenir
dans les territoires toujours contaminés en mettant de gros moyens financiers et humains.
La situation environnementale est catastrophique puisque les fuites d’eau radioactive continuent et la
radioactivité qui règne autour du réacteur n°3 ne permet pas à l’homme d’intervenir.
L’eau continue à s’écouler dans l’océan pacifique.
La situation sanitaire ne fait que se compliquer puisque les doses s’accumulent dans le corps des
enfants et les personnes vulnérables commencent à déclencher des cancers de la thyroide et des
maladies cardio vasculaires .
Aujourd’hui plus que jamais les enfants sont en danger par le manque d’engagement de l’état pour les
protections civiles.

La crise nucléaire est maintenant permanente au Japon.
Pour les évacués qui ne peuvent pas rentrer chez eux, pour les évacués à qui les autorités demandent
de rentrer chez eux alors que c’est encore contaminé, pour les familles séparées, pour les enfants qui
ne peuvent plus jouer dehors parce que c’est dangereux, pour les personnes dont on a repéré des
nodules dans la thyroïde, pour les parents qui doivent surveiller quotidiennement la nourriture de leur
famille, pour les ouvriers qui travaillent dans la centrale de Fukushima Daiichi, pour les personnes
recrutées pour décontaminer les zones interdites, pour les personnes contaminées, pour les centaines
de milliers de japonais qui manifestent régulièrement pour sortir du nucléaire, la crise n’est pas
terminée.
Difficile de faire une synthèse car la catastrophe n’aura sans doute pas de fin.

Le financement: Pourquoi avons-nous besoin de soutien ?

Nous avons conclu un partenariat avec l'association dont Yoshino San est le président et lors de notre
accueil 2013, nous avons convenu de mutualiser à nouveau nos compétences pour mettre en œuvre
des moyens de récolter des fonds et de faire connaître le projet.
C'est pour cette raison que nous vous demandons votre aide pour nous aider à financer les billets
d’avion à hauteur de 10000 euros pour un groupe, néanmoins si la somme dépassait les objectifs ce ne
serait que du temps gagné car pour Yoshino San et son association, récolter des fonds dans une
région déjà sinistrée relève d'un défi surhumain.

Voici notre budget prévisionnel total:
nous n’avons pas noté l’alimentation et les activités car nous sommes en train de travailler avec des
partenaires sur de l’échange et du don.
Selon le total du budget récolté avec toutes les initiatives des bénévoles et les demandes de
subventions nous aimerions accueillir le groupe déjà venu ainsi qu’un nouveau groupe afin de continuer
l’échange déjà établi et permettre à de nouveaux enfants de commencer la belle aventure avec vous et
nous.

Le mot
d'Olivier Florens, vice-président du conseil général de Vaucluse initiateur du projet:
Lors de mon premier voyage au Japon, il y a deux ans, jamais je n’aurais pu imaginer, qu' en voyant un
jour le sourire d’enfants innocents, au milieu d’un environnement radioactif synonyme de mort invisible,
pourrai m’émouvoir autant.
Depuis, pas une seule nuit je ne me suis couché sans me demander, et si ça nous arrivait, alors que
nous avons les mêmes centrales à côté de chez nous?
Que ferais-je… que serait ma réaction si des personnes étrangères me donnaient la possibilité de sortir
des enfants dont le mien, de cet enfer, même quelques jours ?
J’ai rencontré ces gens là, plusieurs fois et leur message était assez clair “ne nous oubliez pas”.
L’idée qu’une femme puisse se poser la question “est ce que j’ empoisonne mon enfant à chaque repas
ou à chaque allaitement que je lui donne?” me hante.
A toutes ces questions, nous avons les réponses dans le message de Yoshino San.

Le mot de Rina accompagnatrice et
traductrice bénévole:

L'auteur : Qui est derrière ce projet ?
L’association Alchemille porte ce projet d’accueil d’enfants de Fukushima aidée de nombreux
bénévoles français et japonais.

Cette association a pour but en France comme à l’étranger de:
_ proposer et faciliter des actions responsables, créatives, alternatives, participer à des projets solidaires.
_ créer un espace de rencontres, conférences, projections
_ favoriser les rencontres, l’entraide et l’échange culturel entre humains de tous âges, de toutes origines et
de toutes nationalités dans le respect de l’homme et de l’environnement.
Le mot de Stéphanie Malavard présidente de l’association:
C’est encore en temps que bénévole assidue mais cette année comme présidente de l’association
Alchemille que j’ai le grand honneur de porter le projet en 2014 afin de continuer notre travail efficace et
nos amitiés profondes démarrées en 2013 ...
Quand on veut aider ce monde à s’embellir et à devenir plus équitable pour chacun, et ceci depuis
l’enfance, souvent nous avons peur, nous ne savons pas par où commencer et nous nous posons
d’innombrables questions, pour savoir comment faire pour y arriver tant la tache peut paraitre
insurmontable alors " L'Esprit cherche, mais c'est le Cœur qui trouve." car comme disais le petit prince
«il faut chercher avec le coeur» et grâce à l’intelligence et la générosité collective nous réalisons des
utopies et permettons à des enfants de venir témoigner et se sentir soutenus même à l’autre bout du
monde.

Quelques uns de nos partenaires :

mail du projet: unteeshirtpour.fukushima@yahoo.fr
et sa page facebook: https://www.facebook.com/fukushima.c.nous


Aperçu du document projet .pdf - page 1/11
 
projet .pdf - page 3/11
projet .pdf - page 4/11
projet .pdf - page 5/11
projet .pdf - page 6/11
 




Télécharger le fichier (PDF)


projet .pdf (PDF, 8.7 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


projet
tract a5 2014 pdf
projet a4 enfants fukushima
fukushima votre engagement peut faire la difference si vous voulez agir pour l avenir de notre planete lisez ce courriel jusqu au bout transmettez le a votre carnet d adresses et
pas de sushi 3
colloque paris vii

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.353s