MAINSSALES,dossPédago.pdf


Aperçu du fichier PDF mainssales-dosspedago.pdf - page 2/23

Page 1 23423


Aperçu texte


Les Mains sales
Les Mains sales, comme Les Mouches, ont quelque chose du mythe antique. Selon
Philippe Sireuil, elles tiennent aussi du Lehrstück brechtien, du drame historique, de la
comédie, voire parfois du vaudeville : un composite, une richesse du matériau qui en font
l’une des pièces les plus emblématiques du théâtre français de l’après-guerre. Leur
étude offre de vastes champs d’investigation :
- Une présentation de la pièce et quelques pistes d’analyse permettront de mettre à jour
sa structure et de tenter de cerner en quelle mesure son auteur a eu recours aux
« effets » du style policier, tout en le déjouant. D’autre part, pour Sartre, théâtre et
philosophie étaient inextricablement liés : nous verrons comment, dans Les Mains sales,
se tisse ce lien.
- Un texte de Marc Buffat éclairera les références historiques et circonstancielles de la
pièce, de l’assassinat de Trotsky à la libération de Paris, en passant par la situation
hongroise entre 1944 et 1948.
- Sartre a écrit de nombreuses réflexions sur le théâtre : un petit lexique en fera
apparaître quelques notions fondamentales.
- Les Mains sales ont suscité un très grand nombre de rapprochements avec d’autres
œuvres, souvent avec justesse. On peut citer entre autres Hamlet de Shakespeare, Cinna
de Corneille, Les Justes de Camus. Pour notre part, nous mettrons la pièce en regard
avec Lorenzaccio de Musset et Crime et Châtiment de Dostoïevski.
- Une autre mise en regard de la pièce, cette fois avec un texte de Sartre lui-même,
L’Être et le Néant, permettra de replonger dans la lecture cette œuvre majeure de
l’existentialisme en France.

 

2