Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Cinephage 2013 .pdf



Nom original: Cinephage_2013.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Adobe InDesign CC (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/09/2014 à 16:35, depuis l'adresse IP 86.210.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 494 fois.
Taille du document: 3.2 Mo (49 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


2013
Le Cinéphage

Rappel 2012
1. Bullhead
2. Shame
3. We need to Talk…
4. Hasta La Vista
5. Les Chevaux de Dieu
6. Martha Marcy Mai Marlene
7. Amours
8. Sette Opere di Misericordia
9. Superstar
10. L’Odyssee de Pi
11. Despues de Lucia
12. Elena
13. Ruggine
14. Cloclo
15. La Chasse
16. La Taupe
17. The Dark Night Rises
18. De Rouille et d’Os
19. Prometheus
20. La part des Anges
21. Barbara
22. The We and The I
23. Oslo 31 août
24. Killer Joe
25. Rengaine
Cheval de Guerre
Thérèse Desqueyroux
Starbuck
Tyrannosaur
Louise Wimmer
Les enfants de Belle Ville
Laurence Anyways
Holy Motors
Un plan parfait
Skyfall
Moonrise Kingdom
L’enfant d’en haut
Looper
Main dans la Main
Broken
Argo
Camille redouble
John Carter
La Vierge, les Coptes & moi
Una Vita Tranquilla

L’Irlandais
El Chino
Une Famille Respectable
Les Betes du Sud Sauvage
Summer Time
Avengers
Rock’n’Love
Du vent dans les mollets
Des hommes de Loi
38 Temoins
Jason Bourne
Indian Palace
À perdre la raison
Le Prénom
Eva
The Descendants
Oh My God
Terraferma
Take Shelter
Terri
Vous n’avez encore rien vu
Submarine
Tomboy
Les Voisins de Dieu
N’aie pas peur
Une vie meilleure
Dans la Maison
Tatanka
Paperboy
Le Territoire des Loups

In Another Country
The Deep Blue Sea
Perfet Sense
Detachment
My Week with Marylin
Woody Allen documentaire
Frankenweenie
Elles
Les Adieux à la reine
Les Lignes de Wellington
Jane Eyre
Café de Flore
J. Edgar
Populaire
Un Jour de Chance
Cosmopolis
Dark Shadows
Rock Forever
The Expendables 2
Les 5 Légendes
L’Attentat
Inside
Jack Reacher
Sur la Piste du Marsupilami
Trois Mondes
La Terre Outragée
MIB 3
The Trip
Una Sconfinata Giovinezza
L’Homme qui Rit
Nessuno Mi Puo Giuducare
To Rome With Love
Blanche Neige
Les Infideles
La Désintégration
Elefante Blanco
Immaturi
Une Nouvelle Chance
Astérix & Obélix
Hunger Games
L’amour dure 3 ans
Gianni et les femmes
Chronicle
Vallanzasca
Oggi Sposi
Piazza Fontana­

The Amazing Spider-Man
Piazza Fontana
Stars 80
Tutta Colpa Della Musica
Taken 2
La Playa
Che Bella Giornata
Héritage
Toast
God Bless America
À l’aveugle
Age de Glace 4
La Dame de Fer
Moi, député
Figli delle Stelle
Senza arte né parte
Scialla !
Tu Honoreras ta mère et ta mère
Faust
Cose dell’altro Mondo
Confession d’un enfant du siècle
Genitori & Figli
Manuale d’Amore 3
Hors Compétition :
Délivrance
Amici Miei
Seduite & Abandonnée
La Soif du Mal
Le Voyage dans la Lune
Adieu Philippine
Soleil Vert
Meurtre d’un Bookmaker Chinois

2013
01/03_Le Monde de Charlie
01/04_Jours de Pêche…
01/04_Les Habitants
01/07_Comme des Frères
01/08_Gimme The Loot
01/08_La Strategie…
01/12_Maniac
01/12_The Master
01/18_Tabou
01/22_Margin Call
01/25_Foxfire
01/28_Renoir
01/30_Django
01/31_Royal Affair
02/02_Posti in Piedi in Paradiso
02/03_Cuore Grande…
02/03_Reality
02/03_Un Giorno Speciale
02/04_Cesar doit mourir
02/04_Padroni di Casa
02/04_Workers Pronti a tutto
02/05_Il Comandante…
02/05_Il nome del popolo…
02/05_Le Dernier Rempart
02/06_Cavalli
02/06_Il Rosso e il Blu
02/06_La Krytonite nella borsa
02/07_DIAZ
02/07_L’Eclisse
02/07_Tutti I Santi Giorni
02/08_Annalisa
02/08_Appartemento Ad Atene
02/09_Gli Equilibristi
02/09_Io Sono Li
02/10_Turf
02/11_Amities sinceres
02/15_Les Liaisons Dangereuses
02/19_Une Histoire d’amour
02/19_Vive La France
02/21_Alceste
02/23_Happiness Therapy
03/01_Wadjda

03/02_Die Hard
03/02_Passion
03/02_Syngue Sabour
03/03_Lincoln
03/09_A La Merveille
03/09_Flight
03/09_LORE
03/10_Hansel et Gretel
03/10_No
03/15_Blancanieves
03/17_Mobius
03/20_Warm Bodies
03/24_Spring breaker
03/25_Claudel
03/27_Jack
03/29_Sugar Man
03/30_Exam
04/01_Oz
04/02_Best Men
04/02_Shadow Dancer
04/04_Les Hauts de Hurlevent
04/04_Mariage a l’anglaise
04/05_As If I Am not there
04/07_Hitchcock
04/08_Anna Karenine
04/15_Au bout du conte
04/20_Amants Passagers
04/26_Le Temps de l’aventure
04/27_Promised Land
04/28_Effets secondaires
04/28_Les Croods
04/29_Oblivion
05/03_Stoker
05/04_Guerriere
05/04_Noces Ephemeres
05/08_La Cage Doree
05/09_L’Intervallo
05/09_Sous Surveillance
05/09_The Grandmaster
05/09_Upside Down
05/10_Derriere la Colline
05/10_The PLace

05/11_Perfect Mothers
05/15_Larmes de Joie
05/20_L’ecume des jours
05/21_Iron Man 3
05/28_Gatsby
06/01_La Passé
06/03_Only God Forgives
06/12_La Grande Boucle
06/17_After Earth
06/20_into Darkness
06/24_Mud
06/26_L’inconnu du Lac
06/27_Broken City
06/28_Oh Boy
06/28_The Bay
06/29_Man of Steel
07/02_A very Englishman
07/02_Rue des Cités
07/02_Stories we tell
07/04_Hannah Arendt
07/11_La Grande Bellezza
07/16_World War Z
07/22_The Bling Ring
07/27_Magic Magic
07/28_Grand Central
07/29_Un chateau en italie
07/30_Les Apaches et le 08/27
07/31_Lulu Femme Nue
08/01_Alabama Monroe
08/02_2 automnes, 3 hivers
08/12_Frances Ha
08/19_Insaississables
08/23_Elysium
09/03_Highjacking
09/10_Jeune & Jolie
09/17_Fedora
09/19_Le Majordome
10/09_Ici et la-bas
10/09_La Danza de la Realidad
10/10_La Demora
10/10_La Sirga
10/10_Violeta

10/11_El premio
10/11_Enfance Clandestine
10/13_El Estudiante
10/13_Gloria
10/14_Medecin de famille
10/15_Mort d’un cycliste
10/22_Ma vie avec Liberace
10/25_Les Anonymes
10/28_Blue Jasmine
10/31_TS Spivet
11/01_Le Cœur des Hommes 3
11/02_La Vie d’Adèle
11/07_Snowpiercer
11/08_Prince Avalanche
11/08_Prisonners
11/09_9 mois ferme
11/09_Thor
11/10_The Major
11/16_Gravity
11/18_Henri
11/18_Jimmy P
11/19_Les Interdits
11/19_Ymma
11/20_My Sweet Pepper Land
11/20_Viva La Liberta
11/21_Epilogue
11/22_Child’s pose
11/22_Girafada
11/23_Omar
11/27_Inside Davis
11/28_Les Garçons et…
12/11_Hunger Games
12/11_La Vénus à la Fourrure
12/13_Gold
12/14_LA Grace
12/17_Despair
12/23_Casse tete
12/26_Quai d’Orsay
12/28_Suzanne
12/31_La Reine des Neiges
167 films en 2013

JANVIER
LE MONDE
DE CHARLIE

LES
HABITANTS
JOURS
DE PÊCHE
EN PATAGONIE

COMME
DES FRÈRES

GIMME
THE LOOT

JEUDI 3 À 19H50
MK2 GAMBETTA 3

« Porté par un très
joli trio d’acteurs
branchés, «Le monde
de Charlie» tord le
cou à de nombreux
clichés adolescents,
offrant au spectateur
un émouvant récit
initiatique doublé d’un
teenage movie sobre
et intelligent. »

VENDREDI 4 À 17H50
MK2 BEAUBOURG
VENDREDI 4 À 15H45
MK2 BEAUBOURG

« Carlos Sorín compose
une œuvre délicate,
subtile et chaleureuse,
drame miniature aux
accents universels. »

Metro - Marilyne
Letertre

Les Fiches du Cinéma
Gaël Reyre

HH

HHH

« Il y a de quoi
s’émerveiller dans
ce récit si farfelu,
fourmillant d’idées
saugrenues et qui
en même temps ne
cessent de nous
renvoyer à nousmêmes. »

LUNDI 7 À 17H
L’ARCHIPEL CINÉMA

MARDI À 11H
UGC CINÉ CITÉ
LES HALLES

« Une gravité
doucement alternée
avec la gaieté folle, dès
les premières minutes.
Il varie sans changer,
mais ses variations
sont exquises. »

Critikat.com
Olivia Cooper-Hadjian

Le Monde
Noémie Luciani

« Familier, osé,
gouailleur, Gimme the
loot l’est assurément
(...) mais il est surtout
débrouillard (...)
étincelant “petit
film”. »

HH

HH

Libération
Clément Ghys

H

JANVIER
MANIAC

THE MASTER
LA STRATÉGIE
DE LA
POUSSETTE

MARGIN CALL
TABOU

SAMEDI 12 À 19H50
GAUMONT OPÉRA
PREMIER SALLE 6

MARDI 8 À 12H55
UGC CINÉ CITÉ
LES HALLES

« Pour le reste, la
Poussette est poussive
et n’a guère mieux à
offrir qu’un joli couple
de cinéma (Charlotte
Le Bon et Raphaël
Personnaz) livré en
pâture à la médiocrité
des canons télévisuels
et boulevardiers. »

« Tourné juste après
le Maniac originel
de William Lustig,
Schizophrenia, de
Gerald Kargl, reste
un must en matière
d’introspection
maladive. Deux
modèles que cet
avorton moderne
ne parvient pas à
tutoyer tant la mise
en scène, le scénario
et l’interprétation
sont d’une platitude
affligeante. »

TéléCinéObs
Nicolas Schaller

Studio CinéLive Thomas Baurez





SAMEDI 12 À 16H
GAUMONT OPÉRA
PREMIER SALLE 1

« Servie par un
incontestable
travail esthétique
luxueusement mis
en valeur par le
grand format (70
mm), cette œuvre
aussi ambitieuse
que travaillée laisse
pourtant dubitatif,
ses réelles qualités
ne parvenant pas
à faire oublier ses
pesanteurs. »
La Croix
Arnaud Schwartz

H

MARDI 22 À 19H
LE STUDIO SALLE 1
VENDREDI 18 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« On ne parlera pas
de chef-d’oeuvre ou
de monument, plutôt
d’un film vaudou, d’un
aérolithe noir chu de
l’un des imaginaires
les plus féconds et
cinésensibles du
moment. Du cinérêve,
de la pure magie.»
Serge Kaganski
Les Inrockuptibles

HHH

« J.C. Chandor a réalisé
là un film très critique
sur le monde de la
haute finance, pas un
brûlot caricatural
et prévisible. (...) Il
signe surtout un film
remarquablement écrit,
interprété et mis en
scène, un film intimiste
sans gros budget ni
pyrotechnie. »
Les Inrockuptibles Serge Kaganski

HHH

JANVIER
FOXFIRE

CONFESSIONS
D’UN GANG DE FILLES

DJANGO
UNCHAINED

ROYAL AFFAIR

RENOIR

JEUDI 24 À 18H30
LE STUDIO SALLE 2

« Affranchi de la
réalité, Laurent
Cantet lui témoigne
pourtant toujours le
même respect. Ce
qu’il veut montrer
doit obéir aux lois de
la vie en société, et la
dynamique du groupe
des filles est dépeinte
avec une exactitude
mathématique,
pour mieux amener
les paroxysmes, la
tragédie. »

JEUDI 31 À 18H45
LE STUDIO SALLE 1

LUNDI 28 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Gilles Bourdos
filme cette relation
triangulaire sans
idéaliser les Renoir,
mais sans toujours
parvenir à dépasser
une certaine imagerie
picturale. »

Le Monde
Thomas Sotinel

Les Inrockuptibles
Serge Kaganski

H

H

MERCREDI 30 À 21H30
LE STUDIO SALLE 2

« Peut-être prêt à accepter une maturité qu’il
semblait toujours repousser, le cinéaste livre un
film d’une beauté presque classique et se laisse
gagner par une sincérité nouvelle. »

«Mads Mikkelsen est
parfait, entre séduction
et mystère (...) Porté
par la générosité de
ses comédiens et le
soutien de Lars Von
Trier, ici producteur,
Nikolaj Arcel signe
un long-métrage
envoûtant, à la mise
en scène pleine
de délicatesse et
d’élégance. »

Télérama / Frédéric Strauss

Le Journal du
Dimanche
Stéphanie Belpêche

HHH

HHH

FÉVRIER
UN GIORNO
SPECIALE
CESARE DEVE
MORIRE

REALITY

DIMANCHE 3 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

Ouverture
du 25e festival
du Cinéma Italien
de Bastia


DIMANCHE 3 À 14H30
THÉÂTRE DE BASTIA

POSTI IN PIEDI
IN PARADISO
SAMEDI 2 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA



« Il y a du Tim Burton,
du Fellini et du Tod
Browing dans cette
formidable fable
à l’italienne. Mais
Matteo Garrone utilise
cette «mise en scène»
pour mieux nous
précipiter dans la
réalité. Du grand art !»
Laurent Hérin

HHHH

LUNDI 4 À 14H30
IL CUORE GRANDE
LE STUDIO SALLE 2
DELLE RAGAZZE

« Loin de respecter
vis-à-vis du sujet la
distance scrupuleuse
que l’on est tenté
d’attendre, il assume
passionnément
la conviction
que le regard de
l’observateur modifie
nécessairement
l’expérience.»
DIMANCHE 3 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA

H

Le Monde
Noémie Luciani

HH

FÉVRIER
IN NOME
DEL POPOLO
ITALIANO

IL ROSSO
E IL BLU

CAVALLI

MARDI 5 À 16H30
STUDIO SALLE 1

MERCREDI 6 À 16H30
STUDIO SALLE 1

MERCREDI 6 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA



HHH





PADRONI
DI CASA

IL COMANDANTE

LA KRYPTONITE

L’ECLISSE

Ouest France
La Rédaction

MERCREDI 6 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

JEUDI 7 À 17H
STUDIO SALLE 2

HH

HH

H

WORKERS

LE DERNIER
REMPART
LUNDI 4 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

E LA CICOGNA

NELLA BORSA

MARDI 5 À 21H30
STUDIO SALLE 2

LUNDI 4 À 21H
THÉÂTRE DE BASTIA

MARDI 5 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

HH

H

« Du pur jus de
série B, qui trempe
dans l’autodérision
assumée.
Violemment rigolo.»

FÉVRIER
APPARTAMENTO

TUTTI I SANTI
GIORNI

AD ATENE

Clôture
du 25e festival
du Cinéma Italien
de Bastia

ANNALISA

JEUDI 7 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

VENDREDI 8 À 19 H
THÉÂTRE DE BASTIA

H

HH

DIAZ

VENDREDI 8 À 17H
LE STUDIO SALLE 2

«Dans les ardeurs
solaires comme dans
les ombres où naissent
les grands secrets
des coeurs, le conte
universel fleurit avec la
grâce toute simple des
plantes sauvages que
l’on perd l’habitude de
regarder à force de les
voir.» Le Monde

LA PETITE
VENISE

GLI EQUILIBRISTI

Prix du jury jeune
Gli equilibristi
d’Ivano De Matteo
Mention spéciale jury
jeune
Cavalli Michele Rho
Prix du public
Gli equilibristi

Prix de l’interprétation
masculine
Valerio Mastandrea

JEUDI 7 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA

Noémie Luciani

SAMEDI 9 À 17 H
LE STUDIO SALLE 1

SAMEDI 9 À 22 H
THÉÂTRE DE BASTIA

HH

HHH

HH

H

Grand Prix du jury
Diaz Daniele Vicari

Prix spécial du jury
Il rosso e il blu
Giuseppe Piccioni

FÉVRIER
VIVE LA
FRANCE
UNE HISTOIRE
D’AMOUR

TURF

AMITIÉS
SINCÈRES

LES LIAISONS
DANGEREUSES
MARDI 19 À 21H15
7E ART FURIANI

MARDI 19 À 19H00
LE STUDIO SALLE 2

DIMANCHE 10
À 21H30
AU STUDIO SALLE 1

« Ce à quoi Onteniente
invite son public,
c’est à bouffer un plat
déjà fait qu’il aurait
tout juste réchauffé :
humour à rayons
cathodiques, c’està-dire comédie pour
micro-ondes. »

LUNDI 11 À 21H15
LE STUDIO SALLE 2

VENDREDI 15 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

« (...) un vaudeville qui
se veut gourmet, mais
qui est épais. »

A l’occasion de la
présentation des
Liaisons Dangereuses,

« (...) le premier essai
d’Hélène Fillières
derrière la caméra se
présente comme un
film d’atmosphère, noir
à souhait (...) pourquoi
pas, sauf qu’un tel
sujet nécessitait
aussi un minimum
d’écriture. »

Critikat.com
Louis Blanchot

Télérama
Jacques Morice

une pièce de John
Malkovich

Première
Christophe Narbonne



H

HHH



« Rien de sardonique
(...), ni même d’indigne
dans cette comédie
un peu inconséquente
et partiellement
drôle, qui a juste
perdu sa légitimité
satirique en cours
de chemin, lorsque
les Britanniques
réussissaient sur un
sujet identique (...) un
brûlot hilarant avec We
are four Lions. »
aVoir-aLire.com
Frédéric Mignard



FÉV/MARS
ALCESTE
À BICYCLETTE

HAPPINESS
THERAPY

SYNGUÉ
SABOUR
WADJDA

SAMEDI 2 À 11H50
MK2 BIBLIOTHÈQUE

JEUDI 21 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Duel autour de la
langue de Molière
par Fabrice Lucchini
et Lambert Wilson :
ils font du vélo, se
disputent, rencontrent
une belle Italienne.
Mais où donc est
passé le scénario ? »

DIE HARD

SAMEDI 23 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

VENDREDI 1er À 17H45
MK2 BEAUBOURG

« La fabrication et la
cuisine scénaristiques
sont perceptibles
à tous les étages
(...) un superbe
happening burlesque
vient, pourtant, dans
la dernière ligne
droite, apporter une
touche viscérale à la
mécanique. »

« Wadjda est très
finement écrit, (...) les
acteurs et actrices sont
au diapason. Wadjda
est un excellent film.
Pour l’Arabie Saoudite,
mais plus encore pour
la cause féminine et
pour le cinéma, ce
coup d’essai est un
coup de maître. »

« Pour passer du livre
à l’écran, pour que
s’incarne le monologue
si riche de cette
femme courageuse, il
fallait une comédienne
à la fois théâtrale
et cinégénique.
Golshifteh Farahani,
originaire d’Iran et
déjà remarquée dans
A propos ­d’Elly, allie
ces qualités [et] porte
le film. » Télérama -

SAMEDI 2 À 13H55
MK2 BIBLIOTHÈQUE

« Un scénario (...) qui
se borne à trouver de
paresseux prétextes
aux scènes d’action
où la surenchère est
de mise, (...) une mise
en scène médiocre,
(...) une absence
quasi totale d’humour
où le recyclage des
répliques phares du
héros tient lieu de
cahier des charges.
(...) Le plus faible de
la série. » Libération -

Les Fiches du Cinéma
Isabelle Danel

Télérama - Louis
Guichard

Les Inrockuptibles Serge Kaganski

Jacques Morice

Bruno Icher



HH

HHH

H



MARS
PASSION

À LA
MERVEILLE

LINCOLN

LORE

SAMEDI 2 À 19H50
MK2 GAMBETTA

« Le réalisateur (...)
s’autocaricature
en recyclant ses
vieux tics de mise
en scène, (...) le tout
desservi par un jeu
d’actrices trop appuyé,
une absence de
sensualité et une B.O.
digne d’un mauvais
téléfilm érotique.
Kitschissime. »
Metro
Maryline Letertre



FLIGHT

DIMANCHE 3 À 17H
MK2 BIBLIOTHÈQUE

« Si Spielberg n’évite
pas une certaine
grandiloquence dans
sa représentation
de Lincoln, laissant
notamment libre
cours à Daniel
Day-Lewis dans un
exercice de sosie un
peu étouffant, le film
assume crânement et
sans fausse pudeur
sa part de naïveté et
d’utopie. » Libération

SAMEDI 9 À 19H
AU MAX LINDER

SAMEDI 9 À 11H10
MK2 BEAUBOURG

« Choc esthétique
avant d’être moral,
Lore (...) happe
entièrement l’esprit
dès les premières
secondes par des
images d’une lumière
et d’une vivacité
merveilleuses (...). »

Bruno Icher

Le Monde
Noémie Luciani

H

HHHH

SAMEDI 9 À 13H15
UGC CINÉ CITÉ LES
HALLES

« [Zemeckis] signe ici
un thriller psychologique de haut vol sur la
rédemption, porté par
une brillante réflexion
sur la culpabilité.
A contre-emploi,
Denzel Washington
livre une prestation
majeure. » Télé 7 Jours

« La déception est
énorme à la vision
de ce film racontant
l’histoire de Neil, un
homme déchiré entre
deux femmes. (...)
Malick nous assomme
de dialogues d’une
rare indigence, sur
fond de philosophie de
comptoir. C’est beau,
long, et terriblement
ennuyeux. »

Uriell Ceillier

Le Parisien
Alain Grasset

HHHH



MARS
MOBIUS
NO

BLANCA
NIEVES

HANSEL
& GRETEL
WARM BODIES

DIMANCHE 17
À 17H30
LE STUDIO SALLE 2

DIMANCHE 10
À 16H40
UGC LA DÉFENSE

VENDREDI 15 À 18H
LE NOUVEAU LATINA

« Le réalisateur chilien
Pablo Larrain délaisse
ses visions grinçantes
et un peu glauques
avec cette comédie
plus pimpante que
sarcastique. L’aspect
le plus remarquable
du film (...) est le soin
maniaque avec lequel
celui-ci reconstitue la
période (...). Brillant. »

« Rien n’est plus
beau que le noir et
blanc, qui sculpte les
visages et sonde les
âmes, sublime les
costumes et les décors,
somptueux, augmente
les foules rassemblées
à l’écran et donne vie
aux lumières et aux
ombres, et avec elles
aux fantômes.»

Cécile Mury

L’Humanité
Vincent Ostria

Le Nouvel Obs’ Pascal Mérigeau



HH

HHH

DIMANCHE 10 À 11H
ABC SARTROUVILLE
SALLE C

« Lourdement armés
et bardés de cuir, ils
nous la jouent Matrix
au pays de H
­ eidi et
dégomment des sorcières comme au balltrap. Un vrai massacre.
Même au douzième
degré, la blague tourne
court. » Télérama

« Loin du choc d’action
et d’intrigues sibyllines
à la Inception suggéré
par les bandes
annonces, la rencontre
entre Cécile de France
(...) et Jean Dujardin
(...), est surtout
l’occasion de découvrir
l’histoire d’amour la
plus charnelle et la
plus fusionnelle vue
au cinéma depuis
longtemps. » aVoiraLire.com - Frédéric
Mignard

HH

MERCREDI 20
À 21H15
LE STUDIO SALLE 1

« Avec ce sujet farfelu
(...) Jonathan Levine
(...) préserve une
mignonne tonalité
d’ensemble pas
déplaisante. »
Le Monde - Noémie
Luciani

H

MARS
JACK

SPRING
BREAKERS
CLAUDEL 1915

SUGAR MAN
EXAM
MERCREDI 27 À 14H30
FURIANI 7e ART

DIMANCHE 24 À 19H
FURIANI 7e ART

« Harmony Korine n’a
rien à dire et filme très
mal. Sur l’écran (...) : un
long clip chichiteux et
répétitif. Extrêmement
déplaisant, qui plus
est : car le cinéaste
semble regarder de
haut les crétins qu’il
filme. Et les rendre de
plus en plus débiles
pour les mépriser davantage. Ce moralisme
rampant est navrant. »

LUNDI 25 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Camille Claudel 1915
est un film austère, exigeant, presque immobile, où chacun semble
à l’affût. (...) Ça marche
par instants, mais pas
tout le temps : sur
l’écran, en dépit de
ses efforts, les malades
restent des malades, et
Binoche, une actrice plutôt inspirée. »

Télérama
Pierre Murat

Télérama
Pierre Murat



H

« Par la grâce d’une
mise en scène à
l’ampleur élégante,
d’un scénario bourré
jusqu’à plus soif de
rebondissements et
d’un premier degré
rafraîchissant, le
spectacle est d’une
générosité et d’une
sincérité telles
qu’il parviendra à
ressusciter la capacité
à s’émerveiller des
plus endurcis. Mais le
film souffre du manque
de charisme de son
interprète principal. »

VENDREDI 29 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« Le jeune réalisateur
suédois a fait un film
gracieux qui met
juste assez longtemps
pour dévoiler son
héros (...), afin que
son apparition soit un
éblouissement. »

Mad Movies
Cédric Delelée

Le Monde
Thomas Sotinel

HH

HHH

SAMEDI 30 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« Pour dépouillé qu’il
soit, Exam ne borne
pas ses ambitions au
ludique et constitue
par conséquent
un excellent
divertissement. »
Le Monde
Noémie Luciani

H

AVRIL
LE MONDE
FANTASTIQUE
D’OZ
BEST MEN
SHADOW
DANCER

LUNDI 1er À 16H45
A FURIANI 7e ART

« Une gentille aventure
à la mode d’antan (...) :
mention spéciale aux
piquantes Mila Kunis
et Rachel Weisz, plutôt
qu’à la blonde Michelle
Williams, un peu
cruche dans sa robe
de gentille princesse.
Bref, comme on disait
au temps de Judy
Garland, un chouette
de bath spectacle pour
toute la famille ! »
Télérama
Cécile Mury

H

MARDI 2 À 14H30
AU STUDIO SALLE 2

« La recette comique
du mariage qui part
en sucette (pour rester
poli) commence à
sentir le réchauffé.
Mais on peut quand
même dire oui à
cette déclinaison
australienne et scato,
signée Stephan
Elliott. »

« Pas d’effets inutiles,
un style sec, des
acteurs sobres: la
réussite du film
tient à sa simplicité
implacable et
impeccable. »

Télérama
Samuel Douhaire

TéléCinéObs
François Forestier

H

HHHH

MARDI 2 À 16H45
AU STUDIO SALLE 1

AVRIL
LES HAUTS DE
HURLEVENT

AS IF I AM NOT
THERE

HITCHCOK
ANNA
KARENINE

MARIAGE À
L’ANGLAISE

JEUDI 4 À 14H30
LE STUDIO SALLE 1

VENDREDI 5 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« En portant à l’écran
le roman d’Emily
Brontë, Andrea Arnold
évite la veine purement romantique des
précédentes adaptations. Elle redonne à
cette histoire d’amour
sa beauté brute, sa
fouge, sa violence. »

« Une sympathique
comédie anglaise.
Sans génie et sans
prétentions. »

« Le film ne lésine pas
sur le dolorisme mais
confond souvent courage de dénoncer et
grosses ficelles. (...) Le
film est juste désarmé
face à son sujet –
musique symphonique
dégoulinante, cadres
millimétrés. »

« Helen Mirren est
parfaite, Anthony
Hopkins n’est pas
mauvais, l’ensemble
est une comédie
romantique agréable
parsemée d’anecdotes
de tournage. »

Les Fiches du Cinéma
Isabelle Danel

Laurent Hérin
Le Cinéphage

Les Inrockuptibles Léo Soesanto

Transfuge - Jakuta
Alikavazovic

HHH

H



H

JEUDI 4 À 16H45
LE STUDIO SALLE 2

DIMANCHE 7 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

LUNDI 8 À 14H30
LE STUDIO SALLE 2

« Adaptation pompière
du chef-d’oeuvre de
Tolstoï sauvée par la
sublime et affolante
Keira Knightley. »
Les Inrockuptibles Emily Barnett

H

LES AMANTS
PASSAGERS
AU BOUT
DU CONTE

AVRIL
LE TEMPS DE
L’AVENTURE

PROMISED
LAND

SAMEDI 20 À 19H
LE STUDIO SALLE 2
LUNDI 15 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« (...) le nouveau
Jaoui/Bacri fait
souvent mouche,
de par cette acuité
d’écriture qui est la
leur. On rit beaucoup,
jaune parfois, malgré
cette fâcheuse
habitude du couple
à vouloir multiplier
les personnages et
les situations au
risque d’étirer un peu
le film au-delà du
raisonnable. »

« Voilà bien longtemps
qu’Almodóvar n’avait
réalisé une pure
comédie. L’ensemble
est assez joyeux, très
farfelu, frais mais aussi
élégant. On rit, certes,
dans cette métaphore
(...) désespérée de
l’Espagne actuelle, (...)
mais, avouons le, le
récit tourne également
un peu en rond, malgré
des moments de
grâce époustouflants
(...) ou des idées de
cinéma complètement
dingues. »

LES CROODS

VENDREDI 26 À
19H30 AU GAUMONT
OPERA FRANÇAIS

« Film d’atmosphère
porté avec justesse
par la comédienne
[Emmanuelle Devos],
ainsi que par l’Irlandais
Gabriel Byrne, Le
Temps de l’aventure
se déploie avec
lenteur, emmenant le
spectateur au rythme
des oscillations entre
le réel et les profondes
interrogations d’Alix. »

aVoir-aLire.com
Frédéric Mignard

Les Inrockuptibles
Jean-Baptiste Morain

La Croix
Arnaud Schwartz

HH

HH

HHH

DIMANCHE
28 À 11H ABC
SARTROUVILLE
SALLE B

« Modeste et
émouvant, Promised
Land réussit le prodige
d’être un grand
film moyen. » Les

« Gardant à
l’émotion sa juste
place, assaisonnant
l’aventure d’une
pointe bienvenue
d’humour noir avec
le personnage de la
belle-mère qui ne veut
pas mourir, Les Croods
est un divertissement
remarquable (...). »

Inrockuptible - JeanMarc Lalanne

Le Monde
Noémie Luciani

HHH

HHH

SAMEDI 27 À 17H15
AU GAUMONT
PARNASSE S9

AVRIL/MAI
EFFETS
SECONDAIRES

STOKER
GUERRIÈRE

OBLIVION

NOCES
ÉPHÉMÈRES

VENDREDI 3 À 19H45
MK2 BIBLIOTHÈQUE

DIMANCHE 28 À 17H
ABC SALLE C

« Trop relâché pour
pleinement convaincre
(les incohérences sont
nombreuses, le dernier
quart d’heure est grotesque), pas assez détaché pour prétendre
à l’hommage décalé
(...), Effets secondaires
n’est pourtant pas
désagréable. »
Les Inrockuptibles Jacky Goldberg

H

LUNDI 29 À 13H45
MK2 BIBLIOTHÈQUE

« Visuellement
somptueux, le film de
Joseph Kosinski laisse
pantois. Mais entre les
écailles du vernis, on
distingue une histoire
et des personnages
qui ont bien du
mal à passionner. »
Filmsactu
Jonathan Butin

H

« La mise en scène,
génialement artificielle
et grotesque, donne
à cette série B des
allures d’Alice au
pays des horreurs…
En débarquant à
Hollywood, Park ChanWook redonne enfin
au thriller américain
un goût de souffre et
d’excès. » Renan Cross

SAMEDI 4 À 11H15
AU MK2 BEAUBOURG

« L’intention est
louable et l’actrice
principale très
convaincante, mais
le film définit ses
limites avec un sujet
qui se résume à un
constat alarmiste sur
la banalisation de
l’extrême-droite. »

SAMEDI 4 À 19H00
AU FORUM DES
IMAGES - PARIS

En présence du
réalisateur, Reza
Serkanian

- Trois Couleurs

Première - Gérard
Delorme

Place offerte par

HHH

HH

H

Film(s) de Culte

MAI
THE
GRANDMASTER
UPSIDE DOWN
LA CAGE
DORÉE

L’INTERVALLO

SOUS
SURVEILLANCE
JEUDI 9 À 10H45
MK2 BIBLIOTHÈQUE

« Le réalisateur
effleure des sujets
complexes et graves
– l’intégration et le
déracinement – avec
justesse et légèreté. »

« Wong Kar-Wai
revient avec sa patte
raffinée et élégiaque
pour un grand film
de kung-fu – mais du
kung-fu contemplatif
et mélancolique.
Histoire de la Chine,
histoire d’amour,
The Grandmaster est
aussi une recherche
du temps perdu
déguisée en film d’arts
martiaux. »

« «Upside Down» (...)
est une exception, un
électron libre comme
on aimerait en voir
plus souvent. (...)
Le film (...) bénéficie
d’une puissance
visuelle indéniable [et]
fourmille de trouvailles
géniales et de plans
saisissants (...).»

HH

HH

HH

MERCREDI 8 À 16H30
AU PANDORA
ACHÈRES

Télérama
Nicolas Didier

Transfuge
Jakuta Alikavazovic

JEUDI 9 À 13H00
MK2 BIBLIOTHÈQUE

L’Ecran Fantastique Thomas Gilbert

JEUDI 9 À 19H45
LE NOUVEAU LATINA

« Le film, à l’ouverture
classique mais
prometteuse, finit par
s’essoufler à l’instar de
ses protagonistes. »

« Leonardo Di
Costanzo construit
de scène en scène
un bel équilibre
entre sa réalisation,
très soignée et
précise, et la candeur
imperceptiblement
tempérée par l’objectif
de son jeune duo. »

H

HHH

JEUDI 9 À 14H45
MK2 BIBLIOTHÈQUE

Transfuge
Jakuta Alikavazovic

Le Monde
Noémie Luciani

MAI

THE PLACE
BEYOND
THE PINES

PERFECT
MOTHERS

DERRIÈRE
LA COLLINE

LARMES
DE JOIE

L’ÉCUME
DES JOURS

MERCREDI 15 À 18H45
LE STUDIO SALLE 1

LUNDI 20 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Monicelli et sa
complice, la grande
scénariste S.C. d’Amico
concoctent pour le trio
une folle virée nocturne
dans Rome, à la
poursuite des illusions
de chacun : romance,
richesse ou, au moins,
un brin de rêve, pour
quelques heures. »

« L’orgie visuelle
déployée par Gondry
n’est pas une écume
mais une vague, un
puissant rouleau
qui engloutit tout
(acteurs, personnages,
émotions,
spectateurs…) et nous
laisse sur le sable,
étourdi et hagard. »

SAMEDI 11 À 17H
LE STUDIO SALLE 2
VENDREDI 10 À 13H20
LES 3 LUXEMBOURG

« Une mini-saga pleine
d’éclat, de drame et
de nostalgie; un film
noir sur l’Amérique
profonde dont le
véritable intérêt et
la particularité sont
de relier des récits
successifs mais
distincts par le biais
des liens du sang. On
s’approche alors, sur
un mode assez trivial,
de certains mythes
grecs, comme celui
d’Oedipe. » L’Humanité

VENDREDI 10 À 16H50
AU SAINT ANDRÉ
DES ARTS SALLE 2

- Vincent Ostria

Les Inrockuptibles Léo Soesanto

HH

HHH

« Le film frappe grâce
à son minimalisme
étudié, ses subtiles
ruptures de ton (...)
ou ses jeux d’échelle.
Chaud brûlant et
vertigineux après une
longue exposition :
Derrière la colline a
tout du beau coup de
soleil. »

« Perfect Mothers
est une étrange love
story, à la fois idyllique,
cruelle et inattendue.
Anne Fontaine (...) se
garde de psychologiser
ses personnages et
dirige avec finesse
deux actrices
exceptionnelles
(...). Le film est une
ode au bonheur et
au politiquement
incorrect. C’est beau,
sensuel, à rebroussepoil de la morale
conventionnelle. »
TéléCinéObs François Forestier

H

Télérama
Cécile Mury

HH

Les Inrockuptibles Serge Kaganski

H

MAI/JUIN
IRON MAN 3
GATSBY LE
MAGNIFIQUE

LE PASSÉ

ONLY GOD
FORGIVES

LA GRANDE
BOUCLE

MARDI 21 À 21H15
7e ART DE FURIANI

« Pétaradant,
passionnant de bout
en bout, riche en
surprises, Iron Man 3
représente sans doute
ce que la rencontre
entre les impératifs
commerciaux des
studios et la vision
d’un auteur intelligent
peut donner de
meilleur : on perçoit
la cage artistique, ça
ne nous empêche pas
d’apprécier l’oiseau –
mécanique – qui y est
enfermé. » Critikat.

MARDI 28 À 21H15
LE STUDIO SALLE 1

« L’emphase
costumière et la
frénésie postiche, qui
semblent demeurer
tout du long son
principal souci,
tiennent lieu de
camouflage pailleté
(jusqu’à la nausée)
à l’inconsistance de
la vision portée par
Luhrmann sur sa
source. »

SAMEDI 1er À 17H
LE STUDIO SALLE 2

LUNDI 3 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Un étrange feu
d’artifice au ralenti,
une téméraire
installation de cinéma
à base de sabres,
de mythes et de
psychanalyse. Un
brûlot sous glacis.
Une tuerie raffinée. »

« Une fable sociale
paresseuse et ingrate
maquillée en feel-good
movie, un long spot de
promotion pour le Tour
qui délire une France
(...) coupée de toute
réalité. »

com - Vincent Avenel

Libération - Julien
Gester et Didier Péron

« Depuis Une
séparation, Asghar
Far­hadi atteint
l’osmose rare : être
constamment sur la
crête des sentiments,
sans jamais verser
dans la fadeur, ni la
lourdeur. »

HHH

H

HHH

H



Télérama
Pierre Murat

Télérama
Louis Guichard

MERCREDI 12 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

Les Inrockuptibles
Romain Blondeau

JUIN
INTO
DARKNESS

AFTER EARTH

MUD

JEUDI 20 À 21H15
LE STUDIO SALLE 2

LUNDI 17 À 21H15
LE STUDIO SALLE 2

« Ce pur film de
commande (...) n’est
pas le ratage que la
critique américaine (qui
hait Shyamalan) décrit
mais, malgré certaines
belles idées visuelles,
la leçon de morale
style «tu seras un
homme mon fils» paraît
simplette. »
L’Humanité
Vincent Ostria

HH

« Le souffle si particulier
du cinéma d’Abrams
vient peut-être de ce
que rien n’y semble
encore tout à fait
achevé, que son énergie
repose sur un principe
d’exploration et de
circulation qui empêche
l’auteur de s’affirmer
pour laisser libre cours
à ses rêves d’enfant
surdoué – un pied dans
la machine et la tête
dans les étoiles. »

LUNDI 24 À 18H45
STUDIO CINÉMA
SALLE 1

Cahiers du Cinéma
Vincent Malausa

« La fascination
qu’exerce le film est en
grande partie due à la
performance radieuse
de McConaughey.
Mud est un peu trop
long, pas suffisamment
«tenu» ni resserré pour
être aussi parfait que
dans nos rêves les
plus fous. » Première Frédéric Foubert

HHHH

HH

JUIN
OH BOY
BROKEN CITY

THE BAY

L’INCONNU
DU LAC

MAN OF STEEL

JEUDI 27 À 19H45
AU MK2 GAMBETTA
SALLE 4

VENDREDI 28 À 11H
MK2 BIBLIOTHÈQUE
SALLE 11

VENDREDI 28 À 13H
MK2 BIBLIOTHÈQUE
SALLE 10

« Ce qui est bien chez
Guiraudie, c’est ça : il y
a peut-être un monstre
tapi quelque part
mais, en attendant, on
bronze et on jouit. »

« Malgré un casting
trois étoiles dominé
par le duo Mark
Wahlberg/Russell
Crowe, la sauce ne
prend pas et on finit
par s’ennuyer au fil
d’une enquête bien
terne. »

« Acteurs
approximatifs, mise
en scène paralysée
par son concept,
dialogues artificiels et
démonstratifs : The
Bay passe 1 heure 25 à
se tirer des balles dans
le pied. »

Première
Stéphanie Lamome

Ecran Large
Patrick Antona

« Oh Boy répond
avec habileté aux
contraintes et
aux attentes d’un
premier film : avec
son atmosphère
travaillée, sa narration
libre, et une tonalité
tragicomique, le film
touche, mais manque
de piquant. »

HH

H

HH



MERCREDI 26 À
17H45
AU MK2 BEAUBOURG
SALLE 3

Les Fiches du Cinéma
François Barge-Prieur

TéléCinéObs
Nicolas Schaller

SAMEDI 29 À 13H
AU MAX LINDER
PANORAMA

« On ressort de cette
lessiveuse certes un
peu sonné, mais bel et
bien revigoré. »
Les Inrockuptibles
Jacky Goldberg

HHH

JUILLET
RUE DES CITÉS

A VERY
ENGLISHMAN

STORIES
WE TELL

HANNAH
ARENDT

LA GRANDE
BELLEZZA

MARDI 2 À 17H45
SAINT ANDRÉ DES
ARTS SALLE 3

JEUDI 4 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

MARDI 2 À 13H
ESPACE ST MICHEL

MARDI 2 À 15H15
UGC ODÉON SALLE 4

« Juste et sincère, «Rue
des cités», peut-être
pour rendre la vue
des bâtiments moins
pénible, est un film
exclusivement en noir
et blanc, ce qui lui
confère une poésie que
nulle couleur n’aurait
su lui donner. »

« Le versatile
et prolifique
Winterbottom fait
étalage de son savoirfaire avec cette biopic
pop et graphique (...).
Mais hormis le volet
tragique sur la fille de
Raymond, on ne sort
guère du décoratif. »

« Une oeuvre (...)
audacieuse, qui explore
tous les recoins d’une
histoire familiale,
avec une patience
et une compassion
implacables (...).
Sarah Polley, qui n’est
pas une débutante,
témoigne ici d’une
habileté vertigineuse. »

« S’il est rigoureux
dans son exposé, le
film ne parvient jamais
à dépasser le stade de
l’illustration ni vraiment
à questionner la pensée
d’Arendt, adoptée en
bloc. Très didactique,
il s’en tient à l’énoncé
de faits et d’arguments
bien connus sans
avancer d’idées fortes
et originales. »
Cahiers du Cinéma Ariel Schweitzer

aVoir-aLire.com
Bruno Rit

HH

HH

H

HHH

Libération
Lucas Fevret

HH

L’Humanité
Vincent Ostria

Le Monde
Thomas Sotinel

JEUDI 11 À 18H30
LE STUDIO SALLE 2

« L’italien Paolo
Sorrentino présente
une vision critique et
inquiétante de son
pays avec La Grande
Belleza, film sublime
mais déséquilibré. »

JUILLET
THE BLING
RING

GRAND
CENTRAL

LES APACHES

WORLD WAR Z

Ouvereture
du 20 festival a
du film de Lam

DIMANCHE 28
À 21H30 - LA PISCINE

MARDI 30 À 21H30
LA PISCINE

HH

HHH

MAGIC, MAGIC

UN CHÂTEAU
EN ITALIE

LULU
FEMME NUE

Nicolas Schaller

SAMEDI 27 À 21H30
L’UMBRIA

LUNDI 29 À 21H30
LA PISCINE

MERCREDI 31
À 21H30 - LA PISCINE

HH

HH

HH

HH

LUNDI 22 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

MARDI 16 À 21H15
CINÉMA FURIANI

« De l’action, peu
de réflexion et des
incongruités à la
pelle, tel est le menu
calorique de ce fastfilm. Au fond, World
War Z est comme ses
zombies, il a du corps
mais pas d’esprit. »
Paris Match
Alain Spira

H

« Le film, lui, se déploie
progressivement, la
mise en scène très
«ligne claire» de
Coppola imposant
peu à peu son ironie
douce mais cinglante
(la photo de Harris
Savides, mort à la
fin du tournage, y
est pour beaucoup).
Coppola est une
impressionniste de la
vacuité. » TéléCinéObs

AOÛT
ALABAMA
MONROE

Clôturee
du 20 festival a
du film de Lam

S
ELYSIUM

FRANCES HA
INSAISISSABLES

2 AUTOMNES
3 HIVERS

JEUDI 1er À 21H30
LA PISCINE

« Le spectateur est
pris à bras-le-coprs
dans une histoire
intense et violente,
dont la rudesse ne sera
pas du goût de tous.
Mais dans sa manière
d’imbriquer fiction et
chanson, Alabama
Monroe restera comme
une forme radicale de
film musical. »

VENDREDI 23
À 18H45
CINÉMA FURIANI
LUNDI 12 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

VENDREDI 2 À 21H30
LA PISCINE

« Ce coup d’essai tient
plus d’un mix de l’air
du temps, à l’instar de
la série Bref. »

Libération
François Xavier

Les Cahiers du Cinéma
Sophia Collet

HHH

H

« Tout l’intérêt du film
réside surtout dans ce
personnage un peu
loufoque, perdu et
pourtant obstiné, et
dans l’interprétation
très physique qu’en
donne Greta Gerwig. »
Les Inrockuptibles Jean-Baptiste Morain

HH

LUNDI 19 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« La méthode Leterrier,
véritable pédale de
frein du film, traîne
un scénario rouillé
et désespérément
explicatif. »
Les Inrockuptibles Théo Ribeton

H

« Neil Blomkamp
tourne son premier
vrai blockbuster : une
fable d’anticipation
sur la lutte des
classes, déguisée
en film d’action. Le
résultat est ambitieux,
généreux, souvent naïf
et du coup touchant. »
Les Fiches du Cinéma
Pierre-Simon Gutman

HHH

SEPTEMBRE
LE
MAJORDOME

JEUNE & JOLIE

LES APACHES

HIJACKING
FEDORA

JEUDI 19 À 18H45
LE STUDIO SALLE 2

MARDI 10 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

MARDI 27 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Les Apaches n’est
pas seulement un
drame social et une
vue en coupe de la
Corse, c’est aussi
un beau teen-movie
porté par des acteurs
débutants mais tous
remarquables. »
Les Inrockuptibles Serge Kaganski

HHH

MARDI 3 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Porté pour un casting
solide jusque dans
ses seconds rôles,
Hijacking mettra les
nerfs des spectateurs
à rude épreuve tout
en superposant à son
intrigue à l’ossature
simpliste une approche
fine et intelligente. »
aVoir-aLire.com Pierre Vedral

HHH

L’Humanité - Jean Roy

Les Inrockuptibles Jean-Marc Lalanne

« Malgré un casting
de stars et un sujet
passionnant, le film
ne décolle jamais.
On s’ennuie alors
fermement, comme
devant un mauvais
téléfilm d’M6 le
dimanche aprèsmidi. Ou est passé
le réalisateur de
La Couleur des
Sentiments ? Ou
est surtout passé le
moindre point de
vue ? » LH

HH

HHH



« Formidable actrice
dont on n’a pas fini
d’entendre parler
(...) La maîtrise d’un
réalisateur parvenu
au sommet de son
métier (...) Ce n’est pas
de l’art ostentatoire,
la mise en scène est
discrète mais, pour
qui y est sensible,
de cette précision
qui conditionne
l’efficacité. »

MARDI 17 À 18H30
LE STUDIO SALLE 1

« Un film éblouissant
(...) Fedora est une
œuvre puissamment
hantée, un conte
cruel à la beauté
foudroyante (...) »

OCTOBRE
nol
u Cinéma Espag
26e Quinzaine dicain de Bastia
et Latino Amér

LA DANZA DE
LA REALIDAD

LA SIRGA
VIOLETA

LA DEMORA

JEUDI 10 À 16H45
LE STUDIO SALLE 1

JEUDI 10 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

Le Monde
Noémie Luciani

« Il est regrettable
que la réalisation
ampoulée d’Andrès
Wood ne «colle» pas
suffisamment à la force
de ce personnage libre
et tragique. » La Croix

« «La demora» (...)
fout un coup au
moral. Format scope,
cadrage soigné pour
cette sombre fable du
délaissement ultime. »

Emmanuelle Giuliani

Libération
La rédaction

HH

H

HHH

ICI & LÀ-BAS

MERCREDI 9 À 16H45
LE STUDIO SALLE 2

« Contemplatif et
exigeant, [le film]
demande un peu
trop au spectateur de
remplir les vides. »

MERCREDI 9 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

JEUDI 10 À 14H30
LE STUDIO SALLE 2

« Étonnant, insolent,
extravagant (...)
Comme Alejandro
Jodorowsky ne
ressemble à personne,
il réinvente tout.
Et surtout ce que
le cinéma devrait
préserver à toute
force : l’audace. »

« (...) «La Sirga» est une
parabole visuelle pleine
de calme et de mystère,
où la Colombie
contemporaine
s’estompe dans les
brumes de la lagune
pour retrouver le
plus antique de ses
visages. »

Première
Isabelle Danel

Télérama
Pierre Murat

H

HHH

OCTOBRE
nol
u Cinéma Espag
26e Quinzaine dicain de Bastia
et Latino Amér

EL
ESTUDIANTE

LE MÉDECIN
DE FAMILLE

ENFANCE
CLANDESTINE
EL PREMIO

GLORIA

DIMANCHE 13 À 16H45
LE STUDIO SALLE 2

« Un personnage
passionnant que
le film délaisse
malheureusement au
profit d’un scénario au
suspense artificiel. »

« Santiago Mitre
tente avec ce premier
long-métrage une
immersion à la Fincher
dans un milieu avec
ses codes particuliers.
Et il faut reconnaître
au film une capacité à
capter le réel [mais] la
mise en scène, à cheval
entre effets de manche
(voix off...) et reportage,
révèle finalement
un certain manque
d’inspiration. »



H

VENDREDI 11 À 14H30
LE STUDIO SALLE 2

« Avila trouve sa
propre voie, faite
de références au
cinéma hollywoodien
contemporain et de
paroxysmes familiaux
propres au cinéma
argentin. »
Le Monde
Thomas Sotinel

HH

VENDREDI 11 À 16H45
LE STUDIO SALLE 1

Les Fiches du Cinéma
Patrick Flouriot

Transfuge
Louis Séguin

LUNDI 14 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Gloria est un film
dessiné avec soin,
un peu prévisible par
moments, mais qui
atteint les buts qu’il se
donne. »

« …Lucia Puenzo
a caché un film
profondément
troublant, un conte
gothique construit
autour d’une des
figures les plus
dignes de haine et de
mépris de l’histoire
contemporaine. »

Le Nouvel Observateur
Par Pascal Mérigeau

Le Monde
Thomas Sotinel

HH

HHH

DIMANCHE 13 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

OCTOBRE
BLUE JASMINE
MORT D’UN
CYCLISTE

MA VIE AVEC
LIBERACE

L’EXTRAVAGANT
VOYAGE

LES
ANONYMES

MARDI 15 À 18H45
LE STUDIO SALLE 1

MARDI 22 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« Dans un travail de
déconstruction de
l’ordre établi, qui passe
par des personnages
secondaires complexes
(…), Bardem
réussit sur tous les
tableaux, subjuguant
le spectateur
contemporain par
l’incroyable beauté de
ses plans (…). »

« Epaulé par l’excellent
Matt Damon en amant
peroxydé, Michael
Douglas, plus libéré
que jamais, prête ses
traits au musicien et
livre une performance
incroyable. Son
Liberace se révèle
euphorisant, drôle et
terriblement touchant
dans ses moments de
solitude. »

aVoir-aLire.com Frédéric Mignard

HHH

Metro - Mehdi Omaïs

HH

VENDREDI 25
À 18H45
LE STUDIO SALLE 2

« Un film magistral
sur l’affaire Erignac. »

LUNDI 28 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Le film s’élève un
degré au-dessus des
dernières livraisons
du cinéaste, lot
de comédies qui
devenaient toutes plus
insipides. C’est sur son
versant comique que le
film échoue, devenant
carrément gênant
lorsque Allen insiste sur
l’opposition entre les
manières hautaines de
Jasmine et la vulgarité
des prolos qui la
recueillent. »

Télérama

Cahiers du Cinéma Mathieu Macheret

HHH

HH

JEUDI 31 À 21H15
LE STUDIO SALLE 2

« On pensait que
Jean-Pierre Jeunet ne
pouvait pas tomber
plus bas qu’avec
Micmacs à tirelarigots, et, bonne
nouvelle, on avait
raison. La mauvaise
nouvelle: il n’est pas
remonté très haut. »
Cahiers du Cinéma Gaspard Nectoux

H

NOVEMBRE
SNOWPIERCER

LE CŒUR DES
HOMMES 3

PRINCE
AVALANCHE

LA VIE D’ADÈLE
VENDREDI 1er
À 18H30
LE STUDIO SALLE 2

« Visiblement pour
Marc Esposito, le cœur
des hommes se situent
en dessous de la
ceinture (...) Entre bof
et beauf. »
Le Journal du
Dimanche
Jean-Pierre Lacomme

SAMEDI 2 À 16H30
LE STUDIO SALLE 1



HHHH

« Une invitation de
cinéma totale entre
plaisir charnel intense
et déclaration d’amour
frontale au medium.
On en ressort aussi
déchiré, lessivé et
meurtri à vie que
l’héroïne du film
interprétée par la jeune
et déjà au Panthéon
des actrices, Adèle
Exarchopoulos. »
Ecran Large
Sandy Gillet

JEUDI 7 À 16H20
UGC CINÉ CITÉ LA
DÉFENSE SALLE 1

« Dans Snowpiercer,
on passe de l’effroi au
burlesque, de l’action
à la philosophie le
temps d’une séquence
dialoguée ou d’une
explosion de violence.
(...) Du caviar à la
louche pour cinéphiles
affamés. » Paris Match

VENDREDI 8 À 11H05
UGC CINÉ CITÉ LES
HALLES SALLE 20

« Un touchant buddymovie en forme de
ballade folk. »

Yannick Vely

Les Inrockuptibles Jacky Goldberg

HHH

HH

NOVEMBRE
9 MOIS FERME
PRISONNERS

THE MAJOR
THOR
GRAVITY

SAMEDI 9 À 10H50
UGC OPÉRA SALLE 4
VENDREDI 8 À 13H30
UGC CINÉ CITÉ LES
HALLES

« Dans une atmosphère
hivernale et une
ambiance à la Seven, le
réalisateur ne lâche pas
plus ses personnages
que ses spectateurs.
Saisissant, poignant,
suffocant. »
Le Journal
du Dimanche
Jean-Pierre Lacomme

HH

« Avec une délicatesse
de touche inattendue,
une palette de focales
subtiles et une
panoplie de seconds
rôles abonnés à son
cinéma (...), Dupontel
s’apprête à élargir un
public qu’il va, certes,
faire pleurer de rire.
Mais aussi rire et
pleurer. »
TéléCinéObs
Sophie Grassin

HHH

SAMEDI 9 À 21H
ABC SARTROUVILLE
SALLE C

DIMANCHE 10 À 18H15
ESPACE ST MICHEL

« Au-delà du tableau
déjà vu de la police
russe sauvage et
corrompue, ce qui
saisit avant tout, c’est
la rapidité du film, son
absence d’esbroufe
et de circonvolutions.
Un thriller bavard mais
brut et rythmé, tel
qu’on n’en voit plus.

SAMEDI 16 À 16H30
LE STUDIO SALLE 2

TéléCinéObs Guillaume Loison

L’Humanité
Vincent Ostria

Première
Gérard Delorme



HHH

« Cet imaginaire, (...) est
à la fois trop laid et trop
pauvre pour installer le
moindre enjeu solide
de comédie. (...) Pas
de quoi atteindre le
minimum syndical pour
ce blockbuster à la fois
aliénant et aliéné. »

« La 3D a rarement
été aussi justifiée et
Cuarón en repousse
les limites avec une
virtuosité technique
d’autant plus efficace
qu’elle se fait
totalement oublier. »

HHHH

NOVEMBRE
JIMMY P.

e
r
a
M
e
t
r
A
l
a
v
Festi

MY SWEET
PEPPER LAND

HENRI
LES INTERDITS

MERCREDI 20 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

LUNDI 18 À 18H
THÉÂTRE DE BASTIA

YMMA

« Jimmy P. offre à la
fois la jouissance de
l’élucidation et celle
du mystère intact ;
la force du simple
et les séductions du
complexe ; le confort
de la ligne droite et
le charme sinueux
des traverses ; les
puissances conjuguées
d’un cinéma populaire
d’auteur. » Transfuge -

« Le deuxième film
de la comédienne
Yolande Moreau garde
le cap de l’incertitude
avec un nouveau
drôle de tandem,
embarqué dans des
émotions aussi belles
qu’impossibles à
nommer. » Télérama
Frédéric Strauss

MARDI 19 À 19H
THÉÂTRE DE BASTIA

HHH

HH



François Bégaudeau

LUNDI 18 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA
MARDI 19 À 21H30
THÉÂTRE DE BASTIA

« Les Interdits
finit en effet par
ressembler à un film
de premier de la
classe : lisse et propre,
mais manquant de
substance et de chair,
d’imprévisibilité. »

« À la fois ancré
dans une gravité
contemporaine et
jouant avec un second
degré assumé des
codes du film de genre,
le cinéaste filme avec
amour les paysages
sauvages de son pays
d’origine et pointe
les contradictions de
la notion d’honneur,
souvent brandie pour
justifier l’injustifiable. »

Filmdeculte

Arnaud Schwarz
La Croix

H

HHH

NOVEMBRE
EPILOGUE

OMAR

Festival
Arte Mare

INSIDE
LLEWYN DAVIS

MÈRE ET FILS

VIVA LA
LIBERTA
MERCREDI 27 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

JEUDI 21 À 21H
THÉÂTRE DE BASTIA

SAMEDI 23 À 14H15
THÉÂTRE DE BASTIA

HHH
GIRAFFADA

MERCREDI 20 À 21H
THÉÂTRE DE BASTIA

« Intelligent, drôle
et magnifiquement
interprété, cette fable
italienne est une
agréable surprise.
Ne boudons pas notre
plaisir ! » LH

VENDREDI 22 À 16H15
THÉÂTRE DE BASTIA

HHH

H

VENDREDI 22 À 21H
THÉÂTRE DE BASTIA

« Le dénouement
poignant est le point
culminant de ce long
métrage où l’on finit par
s’affaisser d’avoir tant
couru. Mais Netzer ne
fait pas dans le passage
en force. Le plan le
plus bouleversant
de Child’s Pose est à
peine aperçu dans un
coin de rétroviseur. »
FilmdeCulte

H

« Film d’une force
émotionnelle sans
pareille (...). On a
rarement aussi bien vu
en action la solidarité
ici en jeu (...). Pour une
fois, les Palestiniens
ne se limitent pas à
une façade militante
aseptisée. Ils sont
faits de chair et de
sang, de désirs et de
contradictions. Grâce
en soit rendue au
cinéaste. »

L’Humanité - Jean Roy

HHHH

« Quoi de plus
réjouissant que l’idée
de voir un nouveau
film des frères
Coen quand l’hiver
arrive ? Pourtant, le
cru 2013 (...) n’a pas
l’ambition délirante
et foisonnante
de l’irrésistible A
Serious Man. Celuici est la chronique
sympathique
mais triste et très
nostalgique d’une
Amérique du début
des années 60. » Elle Florence Ben Sadoun

HH

DÉCEMBRE
LES GARÇONS
ET GUILLAUME
À TABLE !

LA VÉNUS À LA
FOURRURE

HUNGER
GAMES II

GOLD
LA GRÂCE

JEUDI 28 À 21H15
LE STUDIO SALLE 1

MERCREDI 11 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

VENDREDI 13 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

Metro
Marilyne Letertre

« La Vénus à la
fourrure constitue
une sorte de duel
cinématographique
opposant deux acteurs
au sommet de leur
art (...) Dans ce huis
clos jubilatoire et
antimachiste, Polanski
se paye le luxe d’une
réflexion étourdissante
d’intelligence sur la
signification du jeu
d’acteur. » Le Monde -

JEUDI 12 À 21H15
LE STUDIO SALLE 1

« C’est la force de
[du récit de Suzanne
Collins] qui tire «The
Hunger Games»,
le film, vers le haut
– mais il semble
que ce soit presque
automatiquement,
sans rapport avec
les efforts de
l’équipe chargée de
l’adaptation ciné. »

Franck Nouchi

Critikat.com
Vincent Avenel

« Le réalisateur, trop
bon élève, fige sa
mise en scène dans
une élégance froide
(...). Seule Nina Hoss,
entourée d’une
poignée d’acteurs
impeccables, parvient
par la pureté et la
grâce de son jeu à
insuffler un minimum
de sens et d’éclat. »

HHHH

HH

H

H

« Une comédie
autobiographique dont
la créativité n’a d’égale
que l’intelligence.
Avec, comble de
l’élégance, un
humour de politesse
qui dissimule de
réelles blessures qui,
lorsqu’elles jaillissent
malgré le rire, vous
serrent la gorge. »

Les Inrockuptibles Amélie Dubois

SAMEDI 14 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Scénario inspiré,
comédiens
époustouflants et
mise en scène à
l’unisson, (...) un beau
film généreux, âpre et
aussi profondément
humain qu’original. »
TéléCinéObs - MarieElisabeth Rouchy

HHH

DÉCEMBRE
QUAI D’ORSAY

LA REINE
DES NEIGES

SUZANNE

CASSE-TÊTE
CHINOIS
DESPAIR

LUNDI 23 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

MARDI 17 À 18H30
LE STUDIO SALLE 1
Dans le cadre
du Ciné-club



« On savait Cédric
Klapisch habile et
engagé. Le voilà
devenu léger et
utopiste. » Télérama -

JEUDI 26 À 19H
LE STUDIO SALLE 2

« A mesure que
la démonstration
progresse, deux
facteurs atténuent la
portée de la diatribe.
D’une part, au centre
du dispositif, la
composition de Thierry
Lhermitte qui n’a
jamais cette ambiguïté
autrement captivante
qui caractérise Olivier
Gourmet (...). D’autre
part, certains effets
satiriques si appuyés
qu’ils finissent par
nuire au propos. »

Pierre Murat

Libération
Gilles Renault

HH

H

MARDI 31 À 11H
ABC SARTROUVILLE
SALLE C
SAMEDI 28 À 19H
LE STUDIO SALLE 1

« Une batterie de
vignettes (à l’image
comme dans les
choix musicaux,
particulièrement
redondants), où la
recherche d’un grand
lyrisme est à chaque
instant entravée par
la sagesse contrôlée
de la mise en scène,
toute tournée vers le
scénario roi. »
Cahiers du Cinéma
Gaspard Nectoux

H

« Première partie
très fifille et assez
horripilante avec
ses scènes chantées
d’une ringardise qu’on
pensait révolue. Dans
la seconde, miracle,
plus une rengaine
mais une fable
initiatique aux accents
féministes et un
personnage burlesque
de bonhomme de
neige surexcité à
l’idée de voir l’été. »
TéléCinéObs
Nicolas Schaller

HH

THE END

Classement 2013

HHH

1. La Vie d’Adele
2. LORE
3. Shadow Dancer
4. Flight
5. Star Trek, Into Darkness
6. Omar
7. Gravity
8. Les Garçons et guillaume à table
9. Les Apaches
10. Highjacking
11. Promised Land
12. Django Unchained
13. Les Hauts de Hurlevent
14. My Sweet Pepper Land
15. La Danza de la Realidad

Jours de Pêche en Patagonie
L’Intervallo
Snowpiercer
Prisonners
The Major
Wadjda
La Grande Bellezza
Epilogue
Jimmy P
9 mois ferme
Médecin de famille
Les Anonymes - Ùn’ pienghjite micca
La Vénus à la Fourrure
Ma vie avec Liberace
Margin Call
Tabou
La Sirga
Derrière la Colline
Sugar Man
Iron Man 3
Le Temps de l’aventure
Henri
Prince Avalanche
Jeune & Jolie
Royal Affair
La Grace
La Demora
Elysium
Viva La Liberta
Blue Jasmine
Le Passé
Les Habitants

Man of Steel
Comme des Frères
The Place Beyond the Pines
Alabama Monroe
Lincoln
Mud
The Master
Enfance Clandestine

HH
L’inconnu du Lac
Stoker
Inside LLewyn Davis
Les Amants Passagers
Suzanne
Au bout du conte
Le Monde de Charlie
Happiness Therapy
No
Casse-tête Chinois
Le Dernier Rempart
Blancanieves
Lulu Femme Nue
Grand Central

CLAS

Rue des Cités
Effets Secondaires
L’Extravagant Voyage de T.S. Spivet
Jack le Chasseur de Géants
Mariage à l’Anglaise
Upside Down
Stories We tell
The Bling-Ring
Frances Ha
Mobius
Gatsby le Magnifique
The Grandmaster
Hunger Games - L’embrasement
Gimme The Loot
La Cage Dorée
Magic Magic
Les Interdits
Guerrière
A Very Englishman
After Earth
Gloria
Foxfire, confession d’un gang de filles
Un château en Italie
Syngue Sabour
Anna Karenine
Les Croods
Perfect Mothers

H
Le Monde Fantastique d’Oz
Oblivion
Gold
Mère et Fils
Oh Boy
Quai d’Orsay
El Estudiante

2 automnes 3 hivers
Spring breaker
Only God Forgives
Sous Surveillance
Exam
Broken City
Hitchcock
Best Men
Hannah Arendt
Thor, le Monde des Ténèbres
Renoir
L’écume des jours
La Reine des Neiges
Amitiés sincères
Girafada
Violeta
Noces Ephemères

l
World War Z
Insaississables
Claudel
Ymma
Warm Bodies
Die Hard V
La Strategie de la Poussette
Alceste
Le Coeur des Hommes 3
Le Majordome
El premio
The Bay
Passion
Ici et La-bas
Maniac
A La Merveille
Une Histoire d’amour

As If I Am not there
La Grande Boucle
Turf
Hansel et Gretel
Vive La France
Festival Italien :
1. Reality
2. Appartemento Ad Atene
3. Annalisa
Gli Equilibristi
La Krytonite Nella Borsa
DIAZ
Io Sono Li
Padroni di Casa
Posti in Piedi in Paradiso
Cuore Grande delle Ragazze
Un Giorno Speciale
Cesar doit mourir
Workers Pronti a tutto
Il Comandante e la Cicogna
Il nome del popolo Italiano
Cavalli
Il Rosso e il Blu
Tutti I Santi Giorni
Hors-compétition :
Les Liaisons Dangereuses
Larmes de Joie
Fedora
Mort d’un cycliste
Despair
L’Eclisse

SEMENT 2013

Meilleur realisateur

2013

1. Abdellatif Kechiche pour la VIE D’ADÈLE
2. Miguel Gomes pour TABOU
3. Bong Jonn-ho pour SNOWPIERCER
4. Alfonso Cuaron pour GRAVITY
5. Cate Shortland pour LORE
6. Thierry de Peretti pour LES APACHES
7. Andrea Arnold pour LES HAUTS DE HURLEVENT
8. Hany Abu-Assad pour OMAR
9. James Marsh pour SHADOW DANCER
10. Rodrigo Pla pour LA DEMORA

Malik Bendjelloul pour SUGAR MAN
Carlos Sorin pour JOURS DE PÊCHE EN PATAGONIE
Tobias Lindholm pour HIJACKING
Quentin Tarantino pour DJANGO UNCHAINED
Robert Zemeckis pour FLIGHT

Meilleur Acteur

2013

1. Denzel Washington dans FLIGHT
2. Clive Owen dans SHADOW DANCER
3. Guillaume Gallienne dans LES GARÇONS ET GUILLAUME À TABLE
4. Mat Damon dans PROMISED LAND & ELYSIUM
5. Benedict Cumberbatch dans INTO DARKNESS
6. Valerio Mastandrea dans L’EQUILIBRISTE
7. Toni Servillo dans LA GRANDE BELLEZZA & VIVA LA LIBERTA
8. Adam Bakri dans OMAR
9. Mads Mikkelsen dans ROYAL AFFAIR
10. Benicio Del Toro & Mathieu Amalric dans JIMMY P.
Daniel Day-Lewis dans LINCOLN
James Howson dans LES HAUTS DE HURLEVENT
Robert Downey Jr. dans IRON MAN 3
Pierre Deladonchamps dans L’INCONNU DU LAC
Michael Douglas dans MA VIE AVEC LIBERACE

Meilleure actrice
1. Adèle Exarchopoulos & Léa Seydoux dans LA VIE D’ADELE
2. Saskia Rosendahl dans LORE
3. Andrea Riseborough dans SHADOW DANCER & OBLIVION
4. Golshifeth Farahani dans MY SWEET PEPPER LAND
5. Adèle Haenel dans SUZANNE
6. Mia Wasikowska dans STOKER
7. Rooney Mara dans EFFETS SECONDAIRES
8. Aylin Prandi dans ANNALISA
9. Alina Levshin dans GUERRIERE
10. Kaya Scodelario dans LES HAUTS DE HURLEVENTS
Sandrine Kimberlain dans 9 MOIS FERME
Marine Vatch dans JEUNE & JOLIE
Sarah Polley dans STORIES WE TELL
Bérénice Béjo dans LE PASSE
Emmanuelle Devos dans LE TEMPS DE L’AVENTURE

2013

C’était aussi…


Documents similaires


Fichier PDF prog du 25 juin au 17 juillet
Fichier PDF prog du 29 mai au 21 juin
Fichier PDF 337wav1
Fichier PDF planning cheval  14mai 06juillet
Fichier PDF planning poney 08janvier au 11mars 2018
Fichier PDF vendredi 24 juillet


Sur le même sujet..