Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



hadith n°1 .pdf



Nom original: hadith n°1.pdf
Titre: Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq
Auteur: E5410

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/09/2014 à 16:58, depuis l'adresse IP 84.97.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1887 fois.
Taille du document: 976 Ko (6 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq

‘Umar Ibn Al Khattâb radhî Allahu anhu a dit : j’ai entendu le Messager d’Allah salla Allahu ‘alayhi wa
salâm dire : « Les actes ne valent que par les l’intention (dans une autre version : « les intentions »).
Chacun ne sera rétribué que selon ce qu’il a entendu faire. A celui qui a accompli Al Hijrah en vue
d’Allah et de Son Messager, son émigration lui sera comptée comme étant pour Allah et Son
Messager. A celui qui a accompli l’émigration pour obtenir un bien de ce bas monde, ou épouser
une femme, son émigration lui sera alors comptée selon ce qu’il recherchait. »

Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq

Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq

Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq

L’Imâm Ash-Shâfi’î rahimahuLlah a commenté ce hadîth en disant :

« Ce hadîth est un tiers de la connaissance, et il est lié à 70 chapitres dans le Fiqh. »(Jâmi’ al-‘Ulum
wal-Hikam volume 1 page 21)
Al Hâfidh Ibn Rajab Al-Hanbalî rahimahuLlah a expliqué cette affirmation en disant que les actions
comportent trois choses du cœur, de la langue ou des membres. Puisque la place de l'intention est
dans le cœur, il est un tiers de toutes les actions.
L’Imâm Ahmad Ibn Hanbal rahimahuLlah a dit:

« Les fondements de l'Islâm sont basées sur trois ahadîth : le hadîth de 'Umar " les actes ne valent
que par les intentions ", le hadîth de ʿĀ’ishah " Celui qui introduit dans nos affaires ce qui ne fait
pas partie, il est rejeté ", le hadîth de an-Nuʿmān bin Bashīr, " le halâl est clair, et le harâm est
clair. »(Jāmiʿ al-ʿUlūm wal-Ḥikam Volume 1, Page 21)
Pour illustrer le statut élevé de ce hadîth al-Hâfidh Ibn Hajar al-‘Asqalânî rahimahuLlah cite l’Imâm alBukhârî qui a dit :

« Il n'est pas un récit du Prophète salla Allahu ‘alayhi wa salâm aussi complet et aussi riche (dans le
sens) ou aussi abondant en profit que ce hadîth. »(Fath al-Bârî fi sharh Sahîh al-Bukhârî volume 1
page 14)
Le statut élevé de ce hadîth est clair. De nombreux savants de l'Islâm ont honoré ce hadîth en
commençant leurs livres réputés avec lui. L’Imâm al-Bukhârî a débuté son fameux Sahîh al-Bukhârî
avec ce hadîth, l’Imâm an-Nawawî a commencé ses fameux 40 hadîth et Riyâdh as-Sâlihîn avec ce
hadîth. Al Hâfidh ‘AbdulGhanî al-Maqdissi a aussi commencé son fameux ‘Umdat-ul-Ahkâm avec ce
même hadîth. La question qui peut être posée, est pourquoi tous ces grands savants de l'Islâm ont
choisit de commencer leurs livres réputés par ce hadîth particulier? La réponse réside dans la
reconnaissance du statut élevé et important de l'intention dans l'Islâm. L’Imâm Dhiyâ’ al-Dîn alMaqdissi al-Hanbalî rahimahuLlah rapporte que le Prophète salla Allahu ‘alayhi wa salâm a dit :

Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq
« Quiconque participe à une bataille pour la cause d'Allah, mais ne cherchait que la victoire (butin
de guerre), gagnera que ce qu'il voulait. »(Al-Ahâdîth al-Mukhtârah hadîth 2853, Ibn Hibban l’a
déclaré Sahîh)
C’est pourquoi l’Imâm ‘AbdurRahmân ibn Mahdnî rahimahuLlah a dit :

« Ce hadîth doit être placé au commencement de tout chapitre. »(Jâmi’ al-‘Ulum wal-Hikam volume
1 page23)
En dépit de la compréhension de l'importance d'avoir la bonne intention, il est en effet l'un des
objectifs les plus difficiles à atteindre. L’Imâm Sufyân ath-Thawrî rahimahuLlah a dit:

« Rien n’est plus difficile à traiter pour moi que mon intention, car en effet elle change. »(Jâmi’ al‘Ulum wal-Hikam volume 1 page 24)
Pour résumer, ce hadîth souligne que l'étudiant en connaissance sacrée doit purifier et corriger son
intention avant de se lancer sur le chemin béni de la recherche de la connaissance. L'intention
change le statut d'une bonne action en quelque chose qui va apporter le châtiment d'Allah. L’Imâm
al-Bukhârî rahimahuLlah rapporte du Prophète salla Allahu ‘alayhi wa salâm :

«Celui qui laisse les gens entendre parler de ses bonnes actions (pour gagner leur louange) Allah
laisse les gens connaitre sa véritable intention et celui qui fait de bonnes choses en public pour se
montrer (pour gagner la louange des gens), Allah dévoilera sa réelle intention (le Jour de la
Résurrection). »(Sahîh al-Bukhârî hadîth n°6499, Sahîh Muslim hadîth n°2987)
Maintenant, une question se pose, est-ce-que celui qui fait un acte de mal avec une bonne intention,
son acte est-il accepté par Allah en raison de sa bonne intention?
Voici deux principes de base dans la Sharî’ah qui doivent être compris :

La bonne intention ne corrige pas la mauvaise action
La mauvaise intention ruine la bonne action.

Explication de ‘Umdat-ul-Ahkâm et ‘Umdat-ul-Fiqh : ‘Uthmân bin Fârûq

La première règle que l'on peut tirer c’est que tous les actes islamiques ordonnés doivent être
effectués avec la bonne intention. On peut se demander mais pourquoi al Hâfidh 'AbdulGhanî alMadqdissi inclut ce hadîth dans le chapitre de at-Tahârah(puification)?



C’est le premier chapitre donc il entame le livre sur la sincérité et jette les bases sur
lesquelles tous les actes doivent être précédés d'une intention sincère.
Il efface le point de désaccord entre le madh-hab Hanafî et la majorité des savants de l'Islâm;
selon la majorité des savants de l'Islâm, y compris les madhâhib Mâlikî, Shâfi'î, et Hanbalî,
l'intention est une condition préalable à toutes les formes de culte de l'Islâm. Alors que les
savants Hanafî affirment que les ablutions et le bain rituel ne sont pas des formes de culte en
eux-mêmes, mais plutôt un moyen usuel pour établir un culte. Par conséquent, selon le
madh-hab Hanafî l’intention n’est pas une obligation pour les ablutions ou le bain rituel mais
c'est plutôt mustahab. (Mukhtasar al-Qudûrî page 41)

Les ablutions et le bain rituel ne sont pas des actions seulement d'usage, ils sont plutôt des formes de
culte islamiques ordonnés dans le Coran (Sourate al-Mâ’idah verset 6) et la Sunnah (Sahîh Muslim
Hadîth n°244). Il y a des récompenses associées à l'exécution de ces actions de purification. Le
Prophète salla Allahu ‘alayhi wa salâm a informé de ces récompenses dans les ahadîth sahîh suivant :

« En vérité, ma communauté sera convoqué le Jour de la Résurrection, avec des membres qui
brillent, des traces de ses ablutions. Par conséquent, celui qui peut, devrait augmenter la surface de
son rayonnement. »(Sahîh al-Bukhârî hadîth n°132 et Sahîh Muslim hadîth n°246)

«L'ornement du croyant (au Paradis) atteindra les endroits que l'eau de ses ablutions a
atteint. »(Sahîh Muslim hadîth n°250)

«Celui qui effectue les ablutions parfaitement ses péchés partiront de son corps, même de dessous
ses ongles. »(Sahîh Muslim hadîth n°245)


Documents similaires


Fichier PDF hadith n 1
Fichier PDF hadeth n 2
Fichier PDF 1 explication des umdatayn introduction
Fichier PDF introduction
Fichier PDF chapitre des ablutions 1iere partie
Fichier PDF regles relatives a l eau


Sur le même sujet..