CP ECOTAXE 29SEP14 MEDEF .pdf


Nom original: CP ECOTAXE 29SEP14 MEDEF.pdfTitre: COMPTE RENDU DE LA RÉUNIONAuteur: r.bordet

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/09/2014 à 13:20, depuis l'adresse IP 90.46.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 431 fois.
Taille du document: 203 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


MEDEF

ILE-DE-FRANCE

Mouvement des Entreprises de France
Lu n d i 29 S ep tem br e 2 01 4

ECOTAXE SUR LE TRANSPORT DE MARCHANDISES ou
« PEAGE DE TRANSIT POIDS LOURD » en Île-de-France :
les conditions d'une adhésion ne sont pas réunies !

Communiqué de presse

Le MEDEF Île-de-France demande l'abrogation de l'Ecotaxe en Île-de-France.
Alors que l’entrée en vigueur de l'écotaxe sur le transport de marchandises par route est
prévue le 1er janvier 2015 avec une « marche à blanc » à compter du 1er octobre prochain, la
mairie de Paris vient de laisser entendre qu'elle va mettre en place une « écotaxe » spécifique
sur le périphérique parisien.
Cet effet d'annonce de mise en œuvre d'un véritable péage urbain qui va d'abord taxer les
poids lourds (et demain les autres utilisateurs de véhicules?) n'aura aucun impact
environnemental. Il n'est pas du ressort de la mairie de Paris d'appliquer unilatéralement une
loi fiscale qui n'est pas encore entrée en vigueur.
Le MEDEF Île-de-France demande au Gouvernement d’abroger la mise en œuvre de
l'écotaxe sur le périphérique parisien et au delà sur l'ensemble de l'Ile de France pour quatre
raisons :
 Une raison environnementale :
Avec le principal réseau taxé (le périphérique parisien, toutes les autoroutes gratuites et
nationales associées), l'entrée en vigueur de l'écotaxe reportera plus loin au delà du réseau
taxé les véhicules poids lourds de plus de 3,5 T augmentant considérablement la congestion
et la pollution sur ces axes.
L'écotaxe va aussi entraîner la multiplication des petits véhicules de moins de 3,5 T pour les
livraisons urbaines, augmentant d'autant les émissions de CO2 et de particules fines à la
tonne transportée. Or les professionnels de la route font déjà de gros efforts en termes
d'amélioration de leur parc de véhicules. Ils travaillent jusqu'ici de concert avec la Mairie de
Paris dans la perspective de réduire leur taux de véhicules diesel dans le cadre de la « Charte
en faveur d'une logistique durable » signée avec la ville de Paris en septembre 2013.
 Une raison opérationnelle :
A l'opposé de ce que déclare la Mairie de Paris, cette taxe va peu toucher les transporteurs
étrangers mais essentiellement le trafic francilien de proximité. La plupart des poids lourds
étrangers évitent en effet le plus souvent l'Ile-de-France compte tenu de son engorgement. Il
est rappelé par ailleurs que les portiques n'ont qu'un rôle de contrôle et en aucun cas de
facturation, celle-ci répondant à des mécanismes extrêmement complexe que la Ville de Paris
ne maîtrise pas.
Adresse postale : 251, boulevard Pereire – 75852 Paris cedex 17 – Entrée 10, rue du Débarcadère
Tél. 01 40 55 12 50 – Fax 01 40 55 12 40 – Internet : www.medef-idf.fr

MEDEF

ILE-DE-FRANCE

Mouvement des Entreprises de France
Lu n d i 29 S ep tem br e 2 01 4

 Une raison économique :

Communiqué de presse

La situation économique est terriblement dégradée, les dépôts de bilan se multiplient, le
chômage atteint des niveaux historiques. Introduite, en pleine crise, une taxe de 500 Millions
d’euros dont la moitié servirait à financer le prestataire Ecomouv est inacceptable. Une taxe
sur les facteurs de production prendrait à revers la volonté affichée du Gouvernement de
reconstituer les marges des entreprises et son entrée en vigueur ne pourra qu’accroître le coût
des denrées et produits que se font livrer les parisiens et l'ensemble des franciliens qui
souffrent déjà d'un problème de pouvoir d'achat.
Par ailleurs, les entreprises franciliennes contribuent déjà largement par le biais du Versement
Transport et du remboursement de la moitié de la carte orange au financement des
infrastructures. Leur contribution a été revue à la hausse dans le cadre du financement du
grand Paris et les entreprises de transport françaises s'acquittent déjà de la taxe à l'essieu
destinée également au financement des infrastructures.
La gratuité des autoroutes déjà financées par l'impôt fait partie du pacte social et fiscal
négocié avec les entreprises franciliennes et contribue à l'attractivité économique de nos
territoires.
 Une raison spécifique régionale :
L’Île-de-France est la région qui supportera le taux le plus élevé de toutes les régions, avec le
principal réseau taxé qui représente à lui seul la moitié du réseau national. En effet, pas un
seul kilomètre de réseau n'a été retiré en région parisienne entre l'écotaxe initialement prévue
et celle retenue pour le 1er janvier 2015.
Après la pluie de taxes subie depuis 2011 par les entreprises (40 millions d’euros de
prélèvements supplémentaires), il s’agît d’un nouveau mauvais coup porté à
l’attractivité de la Région Ile-de-France.

Compte tenu de tous ces éléments, le MEDEF Île-de-France considère que les
conditions d'adhésion au dispositif de l’écotaxe (ou taxe de transit poids lourd) ne sont
pas réunies et qu’il convient de l'abroger définitivement.
Cosignataires :

MEDEF 75 / 77 / 78 / 91 / 92 / 93+94 / 95
CONTACT PRESSE :
Rosie ADONE-BORDET
Tél. 01 40 55 12 51 - Port. 06 19 57 48 52
rosie.bordet@medef-idf.fr
Adresse postale : 251, boulevard Pereire – 75852 Paris cedex 17 – Entrée 10, rue du Débarcadère
Tél. 01 40 55 12 50 – Fax 01 40 55 12 40 – Internet : www.medef-idf.fr


Aperçu du document CP ECOTAXE 29SEP14 MEDEF.pdf - page 1/2

Aperçu du document CP ECOTAXE 29SEP14 MEDEF.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


cp ecotaxe 29sep14 medef
news otre idf 17 juin 2015
news otre idf 7 octobre 2015
news otre idf 2 septembre 2015
news otre idf 13 novembre 2015
news otre idf 15 avril 2016

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.01s