Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



semaine 2 .pdf



Nom original: semaine 2.pdf
Titre: Microsoft Word - semaine 2.doc
Auteur: maxime cattez

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/09/2014 à 12:25, depuis l'adresse IP 88.178.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 508 fois.
Taille du document: 1.1 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Carnet  de  route  
Semaine  2  
 

 
Jeudi  11  septembre  
 
Voilà  1  semaine  que  je  suis  au  pays…  Je  ne  vois  pas  les  jours  passées  !  
 
Aujourd’hui  pas  d’école  car  par  anticipation  le  lundi  15,  les  parents  doivent  venir  payer  
7500   CFA   (50e   environ)   pour   l’inscription   des   enfants   (je   ne   comprends   pas   vraiment  
leur  système  !  par  logique  on  inscrit  ses  enfants  avant  la  rentrée...).  
 
 
Je   décide   donc   d’aller   aider   Victorine   aux   champs,   et   vivre   ce   qu’une   maman   du  
village   endure   tous   les   jours.   Ma   mission   est   d’enlever   les   mauvaises   herbes   qui  
envahissent.   Je   me   lance   et   il   y’a   du   boulot…     Les   Mamans   s’arrêtent   pour   me   regarder  
travailler.   Elles   n’imaginaient   pas   voir   un   jour,   une   blanche   travaillée   aux   champs.   Je   suis  
l’attraction,   elles   nous   imaginent   souvent   comme   dans   les   séries   télévisées,   toujours   bien  
habillées  et  travaillant  dans  les  bureaux.  
A  15h,  il  est  temps  de  rentrer,  j’ai  rempli  une  partie  de  ma  mission  avec  succès  et  pour  me  
féliciter  une  maman  m’offre  une  marguerite,  je  suis  touchée.  
 
Je  rentre  et  prends  une  douche  car  je  suis  rouge  à  cause  de  la  couleur  de  la  terre.  
 
A   17h,   Victorine   reçoit   un   coup   de   téléphone   et   m’appelle   en   catastrophe   «  Noémie  
prépare   toi  !   Prépare   toi  !  »   Me   dit   elle   pressée…   Une   amie   de   la   famille,   la   coiffeuse   du  
village,  va  accouchée  et  nous  allons  assister  a  l’accouchement  !  Waouh  suis-­‐je  prête  pour  
ça  ?  
 
Nous   arrivons   au   centre   de   soins,   qui   est   à   30   secondes   a   pieds.   J’ai   l’impression   que  
toutes  les  mamans  du  villages  sont  présentent…  
La  future  maman  a  mon  âge,  c’est  son  premier  enfant.  
 
Les   conditions   d’hygiènes   ne   sont   pas   top,   nous   sommes   15   dans   la   salle   dit  
«  d’accouchement  »,    pas  de  matériels,  juste  de  l’eau  chaude  et  une  paire  de  ciseau  !  
Je  me  trouve  un  coin  pour  ne  pas  gêner,  j’observe  !  Et  vous  m’excuserai,  je  n’ai  pas  pris  
l’appareil  photo!  
L’accouchement   se   passe   à   l’ancienne,   la   future   maman   souffre   !   Tandis   que   les   autres    
Discutent,  chantent,  dansent,  l’encouragent…    
 
21h…   Voilà   c’est   un   garçon,   il   est   tout   petit   et   magnifique,   ils   se   portent   bien   tous   les  
deux  !  
Pour   le   moment   on   l’appellera   «  Bébé  »   c’est   seulement   à   la   tombée   du   cordon   que   l’on  
prénommera  l’enfant  !  
 
Victorine  a  préparé  la  bouillie  de  maïs  qu’on  offre  à  l’enfant  dès  son  l’arrivée.  
 
Avec   toutes   ses   émotions,   je   décide   de   rentrer   et   il   y   a   temps   de   monde   que   je   préfère  
laisser  la  maman  tranquille  et  j’y  retournerai  demain  matin  la  saluer.  
 

 
Petite   pensée   pour   Johanna   en   ce   jour   car   dans   quelques   mois   c’est   à   son   tour   et   c’est  
vraiment  un  instant  magique  à  vivre  absolument  !  Et  je  suis  prête  à  t’assister…  
 
 

Vendredi  12  septembre  
 

 
Victorine   rentre   au   petit   matin,   elle   a   veillé   le   bébé   et   la   maman   toute   la   nuit…   Elle  
rentre  préparer  le  repas  pour  la  jeune  maman  et  direction  le  centre  de  santé.  
Toujours  autant  de  monde  dans  la  chambre…  
La   jeune   maman   déjà   à   la   bière  !!!   Surprenant,   ça   discute,   ça   chante,   ça   danse   c’est  
magique…    
 
Je  félicite  la  maman  et  je  lui  offre  du  savon  (c’est  qu’on  offre  pour  une  naissance),  elle  me  
confit  son  bébé,  je  suis  au  ange,  il  est  minuscule  et  surtout  il  est  aussi  blanc  que  moi  !  Je  suis  
tata  Noémie  attention  la  tata  de  France  !  
 
Les   quelques   Femmes   du   défunt   Chef   vêtues   de   noir   sont   présentes,   elles   cherchent   des  
femmes  pour  le  nouveau  chef  qui  n’est  pas  encore  sorti  de  sa  chefferie.  Elles  demandent  à  
Victorine  si  je  veux  bien  devenir  sa  femme,  Victorine  leur  fait  comprendre  que  ce  n’est  pas  
possible  !  Je  vais  réfléchir  à  deux  fois  avant  d’aller  à  sa  sortie  le  11  Octobre.  
 
Après  quelques  minutes  passées  ensemble  nous  rentrons,  Victorine  est  épuisée  de  sa  nuit  et  
va   se   reposer   pendant   que   je   vais   faire   une   promenade.   Le   temps   de   faire   2-­‐3   courses   je  
rentre  a  temps  tous  les  jours  à  la  même  heure.      
De   12h   jusqu'à   16h   la   pluie   tombe   non   stop  !   Le   temps   de   vous   écrire,   de   lire   et   de   préparer  
le  repas  du  soir  !  Et  il  est  déjà  l’heure  de  dormir  et  surtout  demain  je  pars  pour  Dschang  !  
 

 
Samedi  13  septembre    
 

Week-­‐end  ou  pas  on  se  lève  tôt  5h30…pas  de  grasse  mat’.  
Le  temps  de  préparer  mes  affaires,  de  déjeuner  car  Victorine  a  peur  que  je  meurs  de  faim…  
«  Pomme  de  terre  avec  haricot  noir  et  surtout  du  piment  »  ça  réveille  le  matin  !  
 
Qui  a  dit  que  les  Camerounais  n’étaient  jamais  à  l’heure  !  Limbé  le  moto-­‐taxi  arrive  à  9h  
comme  convenu…  L’état  de  la  route  est  vraiment  très  mauvaise,  nous  mettons  1h  pour  
arriver  a  Dschang…  Nous  avons  du  passer  par  la  douane…  c’est  plutôt  drôle  !    
 
Pas  de  contrôle  des  papiers,  ils  veulent  seulement  l’argent  500  FCFA…  Mais  le  Douanier  
voulais  aussi  savoir  ce  que  je  faisais  ici  et  où  j’allais  !!  Je  lui  dis  que  je  vais  visiter  Dschang  
sans  trop  donner  d’infos,  il  n’a  pas  à  savoir  !!  
 
Mais  il  voulait  surtout  mon  numéro  de  téléphone  !  Je  lui  réponds  que  je  ne  connais  pas    mon  
numéro  du  coup  il  me  donne  le  sien,  mais  il  me  faisait  peur  avec  ses  grands  yeux  noirs  je  ne  
voulais  surtout  pas  lui  donner  et  je  vais  surtout  pas  le  rappeler!!  
   
Je  voulais  aller  voir  les  petites  mais  la  pluie  a  décidé  de  revenir  donc  je  fonce  vite  chez  Brice  
me  mettre  a  l’abri  !  

 
Dimanche  14  Septembre  
 
Aujourd’hui  c’est  grasse  mat’  levée  7h30…  le  soleil  brille  c’est  très  agréable…  
Je  vais  voir  les  petites…  Quel  Accueil!!  Elle  saute  de  partout…    
Je  profite  d’être  avec  Elvira  pour  téléphoner  à  Maxime  surtout  lui  demander  de  me  rappeler    
 
Même  si  elle  ne  parlait  pas  beaucoup  au  téléphone,  elle  s’est  ventée  par  la  suite  d’avoir  
parler  à  Maxime  !!  Elle  est  trop  drôle…  
 
Aujourd’hui,  je  ne  suis  pas  venu  les  mains  vides,  j’offre  les  cadeaux  mais  elles  ont  tellement  
criées,  que  tous  les  enfants  du  quartier  sont  arrivés…  Je  n’avais  pas  prévue  pour  autant  
d’enfants  mais  j’ai  des  bonbons  donc  nickel  !  
 
Après  ça  nous  jouons,  elles  me  montrent  les  nouvelles  danses  à  la  mode,  j’ai  surtout  eu  le  
droit  aux  tressages…  
 
Je  reste  2  bonnes  heures  avec  elles,  j’y  retourne  la  semaine  prochaine…  

 
 

Lundi  15  septembre  
 
Réveil  à  5h30  pour  retourner  au  village…  J’ai  hâte  de  retrouver  les  enfants  de  l’école  !!  
Limbé  est  à  l’heure…  je  vais  le  garder  je  pense  car  il  est  fiable  !  
 
Direction  Fongo  Ndeng,  la  route  est  pire  que  samedi,  il  y  a  même  une  voiture  embourbée  en  
plein  milieu  de  la  route  ce  qui  est  plutôt  insolite  !    
 
Nous  passons  la  douane,  il  ne  demande  toujours  pas  les  papiers…  Juste  500  FCFA.  Je  me  
pose  la  question  où  va  cet  argent  Limbé  ne  sais  pas  mais  en  tout  cas  pas  pour  l’entretien  des  
routes  !!!  
Le  temps  de  récupérer  Victorine  et  direction  l’école…  
 
Normalement  aujourd’hui  les  parents  doivent  être  présent  pour  inscrire  leurs  enfants  !!  
Mais  personne  !!  PAS  D’ENFANTS,  PAS  DE  PARENTS…  je  suis  dans  l’incompréhension  totale.  
J’ai  même  du  mal  a  exprimer  le  sentiment  que  j’ai  actuellement…  
 
«  Si  je  comprend    bien  le  souci  les  parents  ne  sont  pas  intégrer  à  l’éducation  de  leurs  
enfants,  ils  ne  voient  pas  la  nécessitée  que  leurs  enfants  aillent  a  l’école…  C’est  vrai  à  
quoi  ça  sert  d’aller  à  l’école  ?  
 
Je  me  pose  mille  et  une  questions…  
 
Comment  faire  pour  que  ces  enfants  reviennent  ?  Est  ce  l’argent  le  problème  ?  Où  c’est  la  
localité  de  l’école?  Où  même  Victorine  ?    
Je  savais  que  sa  n’allait  pas  être  facile  et  c’est  que  le  début…    
 
Où  va  mon  projet  ?  Est  ce  que  je  dois  trouver  une  autre  école  et  abandonner  Victorine  ?  
(Ce  que  je  n’ai  pas  envie)  
 
Rencontrer  le  chef  du  village  mais  je  ne  peux  pas  le  voir  avant  le  11octobre.  
Mais  je  vais  devoir  me  rendre  dans  d’autres  écoles  pour  voir  si  le  problème  est  qu’à  NEH  
ou  partout  dans  les  villages  alentours  ?  
Je  suis  face  à  la  réalité  …  Que  vont  devenir  ses  enfants  ?  Analphabètes  ?  Arrivés  en  CP  et  
ne  rien  savoir  et  pas  aller  plus  loin  que  le  CM2  parce  qu’ils  seront  perdus?  »    
 
Victorine  n’est  pas  inquiète  elle  me  dit  que  les  parents  inscrivent  leurs  enfants  vers  fin  
septembre  après  avoir  inscrit  les  plus  grands  !!!  
Mais  bon…    
Je  propose  a  Victorine  d’aller  à  la  rencontre  des  parents  pour  pouvoir  comprendre  le  
problème  je  veux  essayer  de  comprendre!!  
 
1ère  famille,  chez  les  Jumeaux…  Pas  de  parents  les  jumeaux  sont  seules  et  doivent  même  
garder  le  bébé  de  3  mois  !!  Pendants  que  la  maman  est  partie  travailler  au  champ  !!!  
Des  bébés  qui  gardent  un  bébé  !!!  Je  rie  jaune  
 
2ème  famille  pareille  !!!  
 
Demain  est  un  autre  jour  et  comme  on  dit  la  nuit  porte  conseille  !!    
 
 

Mardi  16  septembre  
 
Aujourd’hui,  le  réveil  est  dur,  j’ai  très  peu  dormi  est  surtout  j’ai  cherché  des  solutions  au  
problème  de  l’école.  Je  reste  toujours  sur  l’optique  d’aller  à  la  rencontre  des  parents.  
 
Donc  ce  matin  nous  partons  direction  chez  les  parents  des  enfants  :  
 
1ère  famille  de  Jordan  et  Junior  :  On  rencontre  la  maman,  qui  ne  voit  pas  l’utilité  de  mettre  
ses  enfants  à  l’école…  et  elle  dit  qu’elle  n’a  pas  l’argent  pour  ça…elle  a  dit  que  l’école  ne  
servait  a  rien.  Nous  discutons  mais  rien  ne  fait,  elle  ne  veut  pas  comprendre…  
 
2ème  famille  des  jumeaux  :  Je  ne  reconnais  pas  les  enfants  que  j’ai  rencontré,  ils  étaient  si  
souriants  et  pleins  d’énergies  la  semaine  dernière.  Là,  ils  sont  sales,  perturbés,  renfermés  
sur  eux  même,  il  ne  comprennent  pas  pourquoi  ont  les  interdits  d’aller  à  l’école.  La  maman  
nous  explique  qu’elle  préfère  donner  des  cours  elle  même,  car  elle  ne  peux  pas  payer  l’école.  
Je  lui  explique  (comme  convenue  avec  Victorine)  qu’elle  peux  mensualisé  les  payements  
mais  rien  ne  fait…  C’est  vrai  qu’elle  doit  donner  15000  FCFA  c’est  énorme  surtout  qu’elle  a  7  
enfants  avant  les  jumeaux  et  2  encore  après.  
 
J’arrive  a  l’école  presque  dépité  donc  c’est  l’argent  qui  pose  problème  !!!    
 
Victorine  qui  ne  s’inquiète  pas  vraiment…  Moi  je  suis  affolée  du  comportement  des  
parents…  Nous  travaillons  sur  le  probable  programme…  Et  une  maman  entre  dans  la  classe  
avec  un  petit  garçon.  Elle  inscrit  son  enfant  et  de  1  on  y  arrive  presque  je  ne  serais  pas  ici  
pour  rien  !!  Mais  je  ne  me  décourage  pas  et  retournerai  voir  les  mamans  prochainement.  
 
Mais  au  village  ça  fonctionne  beaucoup  par  l’exemple  donc  je  fais…  je  ne  perds  pas  espoir  !  
 
Nous  verrons  Lundi  !  
 
 

!

 
 
 
   

 

Mercredi  17  septembre  
 
Aujourd’hui  nous  passons  la  journée  sur  Dschang.  Victorine  a  un  rendez  vous  avec  le  nouvel  
inspecteur  de  l’académie  Camerounaise.  Pendant  ce  temps,  je  vais  à  l’Alliance  Française  me  
renseigner  sur  les  tarifs  afin  de  visiter  le  musée  des  civilisations  (3000FCFA)  et  pour  le  
moment  il  y  a  pas  de  connexion  internet  …  dommage  !  
 
Je  reprends  la  moto  et  direction  le  marché  A.  Je  trouve  Durando.  Je  l’avais  rencontré  il  y  a  2  
ans,  il  se  souvient.  Nous  discutons,  je  le  félicite  pour  son  travail  (il  fabrique  des  masques,  des  
statues,  des  chaises).  
 
Après,  je  décide  d’aller  faire  une  surprise  aux  filles  car  il  va  être  bientôt  11H  et  elles  vont  
sortir  de  l’école  à  12h.  J’ai  le  temps  d’aller  au  marché  B,  je  dois  faire  des  courses  pour  
Victorine…  Les  légumes  ça  va  je  gère  mais  le  poisson  ce  n’est  pas  facile  à  choisir…  ils  sont  
tous  congelés.  Je  fais  confiance  au  vendeur  mais  je  ne  suis  pas  certaine  qu’il  s’y  connaisse  
plus  que  moi  !!    
J’en  profite  pour  acheter  des  beignets  pour  les  filles,  je  ne  voudrais  pas  arriver  les  mains  
vides!!  
 
Direction  Pont  Kaplamé  (et  a  pieds  ce  qui  n’est  pas  vraiment  à  côté)  OK  j’avoue  je  me  suis  
perdue  mais  toutes  les  rues  se  ressemblent  c’est  pas  facile  !!!  
 
Le  plus  drôle  dans  l’histoire,  c’est  que  les  gens  me  regardent  passés  1  fois,  2  fois,  3  fois…  ils  
ne  disent  rien  ils  rigolent…  du  coup  je  m’arrête  et  rigole  avec  eux,  discute  et  demande  le  
chemin  au  même  moment  je  rencontre  Rihanna,  elle  habite  prêt  de  chez  les  filles  du  coup  je  
vais  avec  !!  Enfin  arrivée  et  le  principal  c’est  que  j’y  sois  avant  les  filles…  
 
Je  les  attends  quelques  minutes.  En  attendant,  il  y  a  Cyril  (il  habite  dans  la  maison  de  
Maxime).  Donc  je  discute…  Les  filles  arrivent,  elles  me  sautent  dans  les  bras,  c’est  un  bon  
remède  pour  le  moral  de  les  voir  !!(Je  me  rencontre  après  quelques  minutes  que  le  Cyril  je  
l’ai  carrément  Zapper  !!)  
Je  leur  demande  si  elles  ont  mangées,  Elvira  me  dit  pas  depuis  hier,  j’ai  bien  fait  d’acheter  les  
beignets…  en  10  min  plus  de  beignets,  de  vrais  petites  Ogresses.    
 
Victorine  m’appelle,  je  dois  aller  la  chercher  à  l’école  du  centre…  je  vais  chercher  la  moto  et  
là  j’entends  «  la  sœur  de  Maxime,  la  sœur  de  Maxime  »…    Je  regarde,  cherche  qui  peut  bien  
m’appeler  ainsi  !!    LEBIALEM  un  moto  taxi,  contente  de  voir  un  visage  familier.    
 
Malheureusement  il  avait  déjà  quelqu’un  et  n’allons  pas  dans  la  même  direction  j’ai  son  
numéro  la  prochaine  fois  je  fais  appel  a  ses  services…  
Je  récupère  Victorine,  rencontre  quelques  unes  de  ses  collègues  (ce  qui  est  rassurant  ou  pas  
car  elles  ont  les  mêmes  problèmes  que  nous  dans  leurs  écoles  !!).  
 
Delà,  Victorine  me  propose  de  s’incruster  à  manger  chez  sa  cousine  qui  est  à  FOTO,  je  
rencontre  donc  Françoise  qui  est  prof  d’allemand  à  l’université  et  ses  enfants,  qui  parlent  
très  bien  le  Français  donc  la  communication  se  fait  très  bien,  je  retournerai  prochainement  
leur  rendre  visite!  
17H30  nous  arrivons  et  Léopold  venu  voir  si  tout  va  bien  pour  moi  !!!  Et  comme  bon  pasteur  
il  reste  mangé    
 
21H  le  ciel  est  magnifiquement  étoilé  ce  soir  mais  il  est  l’heure  d’aller  au  dodo  

 

Je  vous  fais  des  gros  poutoux  tout  doux    
Je  pense  fort  a  vous.  


Documents similaires


semaine 2
la reforme
la reforme des rythmes scolaires facebook
annee internationale de la coparentalite
document marion humeau acquisition de la proprete
profession de foi 2016 2017 1


Sur le même sujet..