INFECTIONS ( récapitulatif) .pdf



Nom original: INFECTIONS ( récapitulatif).pdf
Titre: Microsoft Word - MECANISME DES INFECTIONS+systeme immunitaire.docx

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.9.4 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/10/2014 à 19:41, depuis l'adresse IP 109.15.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 954 fois.
Taille du document: 154 Ko (5 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les  infections.  
 
I  :  MECANISME  DES  INFECTIONS  
Les  infections  sont  les  compagnes  constantes  et  parfois  fatales  de  notre  vie  ;leur  importance  vient  du  
fait  qu’elles  sont  fréquentes,  parfois  graves  ou  épidémiques  avec  des  conséquences  importantes  
individuelles  ou  collectives.  Pour  les  combattre  et  les  prévenir,  il  faut  avant  tout  en  connaitre  le  
mécanisme.  
Schéma  de  mécanisme  des  infections  de  manière  générale  :  
 
           AGENTS  
INFECTIEUX  
 
Microbes,champignons,bactéries,virus…  
                                                                                                                                                                                                                                                   
TRANSMISSION                                                                                                            

                                   V   ivant  dans  des                                                            Directe    ou    indirecte                                          

PORTE  D’ENTREE    

INFECTION  
INFECTION  
 Agression/invasion                                                              INFECTION  
                                                                                 

CONTAMINATION  

 
                   «  RESERVOIR  
DE  VIRUS  »  
       Milieu  extérieur,  
animaux  familiers  /domestiques                                                                                              Site  de  pénétration  des  micro-­‐organismes  pathogènes    
 
             Homme  convalescent  ou  asymptomatique                                                                                                                                                                                        chez  le  sujet  réceptif  

 
 

Au  point  de  départ  dans  tous  milieux,  pouvant  être  considéré  (terme  épidémiologique)  comme  des  
réservoirs  à  virus,  vivent  des  agents  infectieux  pouvant  être  pathogènes.  Ces  derniers  par  le  biais  de  
vecteurs  ou  de  mode  de  transmission  vont  changer  de  milieu.  
On  distingue  deux  types  de  transmission.  
DIRECTE  :  Aérienne  (ex  :  grippe),  «  manu  portée  »(  ex  :maladies  des  mains  sales,  principales  causes  
des  maladies  nosocomiales)  ou  sanguine  (  ex  :  A.E.S  >  accident  d’exposition  au  sang)  
INDIRECTE  :  Aliments  contaminés,  contact  avec  des  souillures,  piqûres  d’insectes…  
Ces  agents  pathogènes,  lorsqu’ils  changent  de  milieu  par  l’une  de  ces  transmissions  vont  chez  le  sujet  
dit  réceptif,  s’installer.  Ils  passent  de  manière  opportuniste  une  porte  d’entrée,  résultat  d’une  lésion,  
d’un  acte  invasif  ou  chirurgical.  Ils  vont  coloniser  leur  hôte  en  l’envahissant    par  le  principe  de    
multiplication,  c’est  la  contamination.  Cette  contamination  va  engendrer  des  réactions    de  
l’organisme  hôte,  c’est  l’infection.  
 
 
 

I  I:  LES  DIFFERENTS  TYPES  D’INFECTIONS
Une  infection,  c’est  la  présence  de  microbes  dans  un  site  
habituellement  stérile,  ou  non  stérile  et  toujours  accompagné  par  
une  réponse  inflammatoire  de  l’hôte  (hôte  :  être  vivant  qui  
héberge  un  parasite)
Il  existe  5  familles  de  microbes  :
   

-­‐    1)  Les  champignons  (mycoses)  

   

-­‐    2)  Les  virus  (viroses)  

   

-­‐    3)  Les  parasites  (parasitoses  

   

-­‐    4)  Les  bactéries  (bactérioses)  

   

-­‐    5)  Les  prions  

.

.

1)    Les  mycoses  :   Se  sont  des  infections  dues  aux  champignons  
microscopiques  qui  engendrent  des  affections  de  la  peau  et  
de  ses  annexes  (poils,  cheveux,  ongles)  ou  des  muqueuses  
(tissus  qui  tapissent  la  bouche,  le  tube  digestif,  les  voies  
respiratoires,  les  organes  génitaux)   Exemple  :  La  teigne  :  
Poils,  cheveux,  peau.  
2)    Les  viroses  :   Ou  maladies  virales  déclenchées  par  une  virus.  
Les  virus  sont  des  organismes  microscopiques  ayant  besoin  
de  pénétrer  à  l’intérieur  d’une  cellule  de  leur  hôte  pour  se  
multiplier.   Exemple  :  Le  SIDA,  l’hépatite  A  B  C  E   °  Le  Zona  :  
maladie  infectieuse  due  au  virus  Zona-­‐varicelle  :  éruption  
cutanées  douloureuses  le  long  d’un  nerf  ou  d’une  ganglion  
nerveux.  Cause,  suite  à  une  varicelle  dont  le  virus  peut  rester  
dormant  pendant  plusieurs  années  et  peut  être  réactivé  avec  
l’arrivée  d’une  maladie,  où  l’âge  avancé.  Différentes  réactions  
inflammatoires   °  La  Grippe  :  virus  qui  s’attaque  au  système  
respiratoire,  durée  de  3  à  7  jours.  C’est  un  type  de  virus  qui  
change  de  forme  constamment,  c’est  pourquoi  les  vaccins  
doivent  être  renouvelés  

.

.

.

3)    Les  maladies  parasitaires  ou  parasitose  :  Qui  englobe  
toutes  les  maladies  causées  par  un  parasite.  Les  parasites  
sont  des   organismes  dont  la  survie  et  le  développement  
dépendent  de  l’hôte  qui  l’héberge.   Exemple  :   Toxoplasmose  
:  parasite  nommé  Toxoplasma  gondii.  Elle  peut  se  contracter  
en  consommant  de  la  viande  contaminée  mal  cuite,  crudités  
mal  lavées  ou  de  l’eau  souillée.  Car  avant  de  contaminer  
l’être  humain,  le  parasite  atteint  des  animaux  (mouton,  
chèvre)  ou  le  chat  (contamination  par  les  excréments)  
Paludisme  ou  malaria=  627  000  décès  en  2012.  Maladie  qui  
peut  être  mortelle  et  du  à  des  parasites  transmis  à  l’homme  
par  des  piqures  de  moustiques  infectées.
4)    Les  infections  bactériennes  ou  bactériose  :  Se  sont  des  
maladies  provoquées  par  des  bactéries.  Une  bactérie  c’est  un  
organisme  unicellulaire,  dépourvu  de  noyau.   Exemple  :   °  La  
lèpre  :  agent  infectieux  responsable  :  micro-­‐bactriens  lèpre,  
elle  est  transmise  par  gouttelettes  d’origine  nasale.  Période  
d’incubation  :  5  ans.  Apparition  des  symptômes  jusqu’à  20  
ans.  Conséquences  :  lésions  cutanées  et  nerveuses.   °  Le  
Tétanos  :  affection  provoquée  par  une  toxine  nerveuse  
produit  par  la  bactérie.  Classification  tetani  même  famille  
que  les  bactéries  qui  causent  la  gangrène.  C’est  un  sérieux  
problème  de  santé  publique  mondiale.  500  000  morts  par  an.  
Dans  les  pays  développés,  vaccins  depuis  1950,  la  maladie  
est  presque  éradiquée.
5)    Les  prions  :  C’est  un  type  d’agent  pathogène  constitué  d’une  
protéine  anormale  Exemple  :   °  Encéphalopathies  subaigue  
spongiforme  transmissible  (  ESST).  Depuis  un  siècle  
touche  chez  l’homme  et  chez  les  animaux.  Cible  privilégiée  le  
cerveau  qui  est  modifié  (ressemble  à  une  éponge)  «  Subaigue  
»  :  durée  d’incubation  très  longue  et  transmissible  d’un  
individu  à  l’autre.  (Maladie  de  Creutzfeldt  Jacob).

Notons  que  chaque  infections  ont  leur  mode  de  transmission  
(gouttelette,  contact,  air)  et  qu’il  est  nécessaire  d’adopter  une  
attitude  responsable  et  rigoureuse  face  à  l’hygiène  par  notamment  
au  sein  des  hôpitaux  et  des  structures  médicales,  qui  sont  des  
terrains  propices  aux  infections  nosocomiales.
 
 

II  :  SYSTEME    IMMUNITAIRE  
Le  système  immunitaire  est  la  réponse  mise  en  place  par  un  
système  de  défense  qui  permet  à  l’organisme  de  réagir  à  
l’agression  d’un  agent  pathogène.  
Il  peut  être,  
 Naturel  :  L’organisme  résiste  spontanément.  
Exemple  :  inter  espèce,  l’homme  résiste  naturellement  à  la  
myxomatose  du  lapin.  
Ou  acquis  :  Obtenu  à  la  suite  d’une  première  atteinte  de  la  maladie  
dont  l’organisme  est  sorti  vainqueur.  
Cette  victoire  peut  être  le  résultat  d’une  action  médicale  de  type  
vaccination,  on  parlera  immunité  active  ou  d’une  séroprévention,  
dite  passive.  
Cas  particulier  :  le  nouveau  né,  son  immunité  est  passive  durant  
les  6  premiers  mois  de  son  existence.    
°  Le  système  immunitaire  a  différentes  lignes  de  défense  mises  en  
place.  
Les  défenses  extérieures  :>peau  
                                                                                           >muqueuse  
                                                                                           >sécrétion  

Les  défenses  intérieures  :>sang  :  essentiellement  les  Globules  
blancs  
                                                                                           >lymphe.  
On  distinguera  par  ces  lignes  deux  défenses  :  l’une  non  spécifique  
et  l’autre  qui  ne  le  sera  pas,  c'est-­‐à-­‐dire  que  le  corps  réagira    de  
manière  générale  au  prima  bord  grâce  aux  cellules,  à  la  peau  et  
aux  muqueuses.  L’autre  défense  spécifique  intervient  lors  d’une  
immunité  acquise  où  le  corps  fabriquera  directement  les  anticorps  
pour  combattre  les  antigènes  que  ses    cellules  (lymphocytes)  ont  
reconnus.  
 



Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


cours ifsi preventions contre les maladies infectieuse vaccination lutte contre les epidemies
communique de presse sixieme journee autoimmunite
infections recapitulatif
ist
lesagentsinfectieux ifsi 2015
definitions sur l hygienes infections

Sur le même sujet..