FemmeDouceA4.pdf


Aperçu du fichier PDF femmedoucea4.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


[fig.3]

Les lieux transitoires. Photogrammes des films Une Femme douce à g., et de Vivre sa vie à dr.

il est une nécessité plutôt qu’un accomplissement. «Le mariage
légal m’assomme», répondra-t-elle à la demande pressante de
son futur époux, désirant, dit-elle, «autre chose, de plus large»
pressentant, lucide, l’étau dans lequel elle allait s’insérer.
De l’hôtel de passe à la cellule conjugale, une fois franchi le
seuil du mariage ou de la prostitution, l’absence d’intimité, de lieu
de repli, de chambre à soi seront pour Nana comme pour l’héroïne
de Bresson des réalités tangibles qui ne leur offriront qu’une délivrance passagère. Ainsi l’accent est-il mis sur les lieux transitoires,
ou les portes ne cessent de s’entrouvrir, les pas semblent s’échapper
par les escaliers[fig.3]. Toujours en mouvement, traquées, elles
n’habitent jamais nulle part.
La petite annonce

b Alain Bergala, «Deux ou trois choses
que je sais d’elle, ou Philosophie de
la sensation», livret du DVD Arte vidéo.

4

Comme une bouteille lancée à la mer, l’émancipation promise
par le travail passe pour l’une comme pour l’autre par la rédaction
d’une lettre ou d’une petite annonce. Le soin apporté à la formulation de convenance, l’écriture appliquée, se font, en partie pour
Nana sous les yeux de son futur proxénète, qui s’empare de la
lettre pour la prendre directement sous sa coupe, et pour l’héroïne