ecrin de la discorde, 1234 .pdf


Aperçu du fichier PDF ecrin-de-la-discorde-1234.pdf

Page 1 2 3 45650




Aperçu texte


Prologue :
Le quotidien Le Libre Arbitre avait surpris mais
réjouit tous ses lecteurs.
« Meurtre de Draya : L’Inspecteur Zagala entre en
lice ! »
L’information tomba le lundi, tôt le matin, au
moment où tous les fonctionnaires et autres travailleurs,
trainaient les pieds, l’humeur maussade, sans l’envie ni
la volonté au travail, en reprenant le boulot, après un
week-end de repos, passé à fêter des mariages,
baptêmes et autres rencontres sociales.
Les accros à l’information, s’arrêtant un instant
devant les kiosques à journaux, le temps de balayer du
regard, tous les titres du jour, ont été les premiers à être
au courant. Ils se ragaillardirent sur le coup. Et aussitôt,
une sorte de remue-ménage indescriptible se fit. Les
uns sortaient leur téléphone, pendant que les autres se
dépêchaient d’arriver au bureau. On informa collègues,
amis, frères et sœurs. Et bien sûr, tout le « grin ». En
moins d’une trentaine de minutes, tout Bamako était
informé.
Pourtant, cette subite éphorie générale, pour ne pas
dire liesse populaire, ne serait aucunement une surprise
pour quelqu’un qui aurait vécu au Mali, ces trois
dernières années. Parce qu’à Bamako, on se rappelait
les exploits et révélations de ce policier atypique du
nom de Tahirou Ismaël Diarra, alias Zagala. Des