Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Lettre ouverte pollution lumineuse .be.pdf


Aperçu du fichier PDF lettre-ouverte-pollution-lumineuse-be.pdf

Page 1 2 3 4 5 6

Aperçu texte


Ainsi qu’une Circulaire daté du 11 décembre 2013 concernant les panneaux publicitaires diffusant des
messages dynamiques sur écrans numériques. Ce texte n’étant qu’une circulaire d'orientation à
destination de la DGO1, lorsque celle-ci est consultée pour l'octroi d'un permis d'urbanisme pour la pose
de l'un de ces écrans.
Et qu’en est-il de cette proposition qui envisagerait de tenter une réduction de la facture énergétique de
la Wallonie en éteignant les lampes de nos autoroutes.
La Flandre un bon élève ?
En Flandre, ils ont commencé à réduire l’éclairage autoroutier dès que la nuit tombe. «L'éclairage va être
définitivement supprimé sur près de 50% des routes concernées, pour l'autre moitié l'éclairage restera
permanent ou sera mis par alternance, lorsque la météo est mauvaise, qu'il y a beaucoup de trafic ou un
accident, à indique Cybelle-Royce Buyck, du ministère régional des Transports. »

« 335.000 lampes, 105 GWh et 9,5 millions d’euros
La Belgique est l'un des rares Etats au monde à se permettre encore le luxe d'illuminer même une partie
de son réseau routier la nuit. A fortiori en période d'austérité budgétaire et d'efforts d'économies
d'énergie partout, vu la hausse des coûts de l'électricité. L'un des rares cas similaires est le petit (et riche)
voisin luxembourgeois, qui lui aussi éclaire chaque soir la quasi-totalité de ses 150 kilomètres
d'autoroutes. Jusqu'ici en Belgique, au moins 335.000 lampes s'allumaient sur les autoroutes et voies
rapides. En Flandre, 100% du réseau étaient jusqu'à présent éclairés, au moins par moments la nuit. En
Wallonie, dans le sud, région économiquement moins prospère, 750 des 860 kilomètres d'autoroutes
sont concernés, selon les autorités. Cela coûte cher: En 2010, la Wallonie a dépensé 9,5 millions d'euros
et utilisé 105 gigawattheure d'électricité, la production d'un réacteur nucléaire pendant quatre jours. »
(La Belgique commence à éteindre ses autoroutes - © 2011 AFP - le 15.07.2011)
http://www.20minutes.fr/planete/758274-20110715-belgique-commence-eteindre-autoroutes
Je sais que le bilan de cette diminution en Flandre est mitigé. Oui, mais pourquoi ? Tout simplement parce
que cette action doit être accompagnée par d’autres mesures !
« La consommation d'énergie s'est par contre à peine réduite, un phénomène attribué au fait que les
panneaux routiers et la ventilation des tunnels consomme aussi de l'électricité. La consommation
électrique n'est ainsi passée que de 113.000 MWh à 112.000 MWh au cours de la période 2009-2012.
Mais la hausse du prix de l'énergie a entraîné une augmentation de la facture totale Les coûts d'entretien
sont aussi restés identiques, les installations devant de toute manière être entretenues.»
(Source: Le Vif « Extinction de l'éclairage autoroutier: un bilan mitigé »)
Mais un fait des plus significatif est également à lire dans cet article du vif. Lisez plutôt :
« Une première évaluation réalisée par l'agence et présentée dans un rapport au parlement flamand,
révèle que le nombre d'accidents de la circulation n'a pas augmenté depuis l'été 2011. Au cours de la
période 2009-2012, le nombre global d'accidents, de jour comme de nuit, a même baissé d'un quart. »
Source :
http://www.levif.be/actualite/belgique/extinction-de-l-eclairage-autoroutier-un-bilanmitige/article-normal-16267.html