Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Les Franc maçons de St Étienne .pdf



Nom original: Les Franc-maçons de St-Étienne.pdf
Auteur:

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/11/2014 à 23:04, depuis l'adresse IP 78.226.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1239 fois.
Taille du document: 18.4 Mo (132 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Les Illuminatis de St-Étienne, 42

Mourad Ouhssaine

À St-Étienne, il y a deux temples maçonniques, ils ont tout fait pour les cacher, je les ai dévoilés.
Le plus récent est au 2 Rue César Bertholon, c’est celui de la Grande Loge Nationale de France.

Le plus ancien temple est au 56 Rue Désiré Claude, c’est celui du Grand Orient de France, il accueille
la Grande Loge de France…

J’ai trouvé le portail ouvert, j’y suis entré, je suis probablement le premier Musulman à avoir piétiné
leur cour, j’ai vengé ce qu’a fait Ariel Sharon en 2001 à l’Esplanade des Mosquées. Vive la lutte
héroïque du Peuple de Palestine!!!

À St-Étienne, il y a la Rue des Francs Maçons…

Les chefs des Franc-maçons adorent Iblis, Satan, celui que les Chrétiens appellent Lucifer, les Francmaçons l’appellent Baphomet. Une des références des Franc-maçons est Éliphas Lévi qui est né
Alphonse-Louis Constant le 8 février 1810 à Paris, où il mourut le 31 mai 1875. Éliphas Lévi a laissé
une représentation de leur Baphomet avec une tête de bouc, une paire de seins et un caducée à la
place du sexe. Une autre représentation de ce Baphomet a une tête humaine barbue et cornue, une
autre le représente tricéphale, avec une tête trifrons, c'est-à-dire avec trois visages.

À moins de 50 mètres de la Rue des Francs Maçons, au 6 Cours Fauriel, il y a un Baphomet…

Au 4 Place Jean Moulin, il y a quatre Baphomet sur la même façade…

Au 21 Avenue de la Libération, sur les façades du Crédit Agricole, il y a deux Baphomet…

Au 3 Avenue de la Libération, il y a deux Baphomet…

Au 19 Rue du Grand Moulin, il y a un Baphomet…

Au 1 Rue des Creuses, il y a un tout petit Baphomet…

Au 11 Rue des Martyrs de Vingré, il y a un Baphomet…

Au 31 Rue de la République, il y a quatre Baphomet…

Au 38 Rue du 11 Novembre, il y a un Baphomet…

Au 13 Montée de l’Abbé de l’Épée, il y a une villa avec quatre Baphomet…

Au 1 Rue de la Résistance, il y a un Baphomet…

Au 5 Place Jean Jaurès, sur la façade aux soixante têtes, il y a plus de six Baphomet…

Les Français étaient des bons tireurs à l'arc et, pour narguer les Anglais, ils leur montraient les deux
doigts avec lesquels ils tiraient leurs flèches. Les Anglais, pour se venger, coupaient l'index du
Français guerrier ou simple paysan qu'ils attrapaient. Les Français montraient alors ce majeur pour
leur dire "avec un doigt, ma flèche vous décochera".

Au 3 Rue Aristide Briand et de la Paix, il y a un Baphomet…

Au 2 Rue Aristide Briand et de la Paix, il y a trop de Baphomet…

À l'angle des rues Tavernier et du Repos, il y a sept Baphomet, cinq sur la façade, deux sur la porte…

Au 7 Rue César Bertholon, il y a trois Baphomet…

Le 7 est en face du 2 Rue César Bertholon du temple de la Grande Loge Nationale de France…

Au 5 Place Jean Ploton, dans la cour, il y a un Baphomet…

À la Rue Ste-Catherine, il y a une statue de leur Baphomet, on ne voit pas ses cornes mais c’est lui, les
deux flûtes et la pipe le prouvent…

À St-Étienne, il y a d’autres mascarons sans corne, on voit qu’ils ne représentent que des démons.
Au 21 Cours Victor Hugo, il y a plusieurs fois la même représentation masculine démoniaque…

Au 4 Place Waldeck Rousseau…

À la MJC de Beaulieu, il y a un Baphomet. La MJC signifie la Maison de la Jeunesse et de la Culture,
c’est pour ça qu’il est imberbe. Leur culture, c'est ce qu'ils apprennent aux gens qui ont oublié la
vérité…

Pour se défendre, les Franc-maçons disent que leur Baphomet n’est que le Pan de la mythologie
grecque, c’est le même démon! Les Franc-maçons adorent d’autres démons, ils adorent un démon
féminin qu’ils font passer soit pour Isis l’Égyptienne, soit pour Vénus ou Athéna les Grecques, soit ils
disent que c’est une quelconque nymphe, en fait toutes sont très probablement le même démon
féminin, la fille d’Iblis (Satan) qui s’appelle Mouri et qui apparaît dans les rêves des hommes sous
l’apparence d’une femme blonde. À la MJC de Beaulieu, elle est représentée avec un autre démon,
sûrement son maudit père. En face de la MJC, au dessus de l'entrée du CHPL, il y a la suite de la
fresque. On y voit un paon, certains satanistes adorent Satan en le représentant par un paon. Le
symbole de la médecine est le bâton d'Esculape autour duquel ne s'enroule qu’un seul serpent.
Encore une fois, d’après Éliphas Lévi, le caducée représente le phallus de leur Baphomet.

…au dessus de l'entrée du CHPL…

À St-Étienne, il y a beaucoup plus de représentations du démon féminin que de Baphomet.
Au 5 Place Jean Ploton, dans la cour, il y a un Baphomet mais il n’est pas seul…

À l’angle des rues Bourgneuf et Étienne Buisson, il y a leur Isis égyptienne...

Au 17 Rue de la Résistance, il y a leur Isis francisée…

Au 13 Place des Ursules, il y a leur démon Isis, en fait quand c'est joufflu, c'est possible que ça
représente Catherine de Médicis, la sorcière…

Au 49 Rue Vivaraize, il y a leur sorcière, ou leur démon Isis…

À l'angle du Cours Fauriel et de la Rue Lassaigne, en face de la Rue des Francs Maçons, il y a leur Isis…

En face du 17 Rue Pierre et Dominique Ponchardier de la Caisse d’Épargne, il y a leur Isis.

À la préfecture, Rue Balay, il y a Marianne en face d’Isis…

À la préfecture, Rue Charles de Gaulle, il y a Athéna et son gorgonéion…

Au 27 Rue du 11 Novembre, il y a Athéna et son gorgonéion…

À l’angle des rues du Chevreul et du 11 Novembre, il y a leur Liberté, Isis…

À la Place Auguste Graeff, leur démon, ils l’appellent Vénus, c’est un Franc-maçon du Grand-Orient
de France, Albert Chanut, qui l’a réalisée…

Au 1 Rue Paul Bert, il y a le gorgonéion qui représente la Gorgone d’Athéna…

Au 7 Rue de la république, il y a un gorgonéion…

Au 26 rue des Passementiers, il y a des représentations de Mélusine, le démon qui est à l’origine de
ce que certains pseudo-ennemis des Franc-maçons appellent reptile humanoïde ou reptilien…

Au 6 Avenue de la Libération, il y a une représentation d’un démon qui n’a pas un visage humain…

Éliphas Lévi a représenté leur Baphomet avec un caducée à la place du phallus.
À Tarentaize, devant l’église St-Ennemond, il y a une fontaine et son caducée datant de 1802…

Au 12 Rue Gambetta, il y a les serpents d’un caducée…

Au 2 Avenue de la Libération, il y a un caducée…

Au 25 Rue Pierre Bérard, il y a un caducée…

Au 16 Place Jean Jaurès, il y a un caducée…

À la Banque de France, il y a un caducée…

Au 4 Rue André Malraux, il y a un caducée…

Au 18 Rue Michelet, il y a un caducée…

Juste au dessus du Passage de l'Europe, à la Rue Général Foy, il y a un caducée…

Un des symboles de la Franc-maçonnerie est ce qu’ils appellent l’étoile flamboyante, une étoile à
cinq branches. À la préfecture, au rez-de-chaussée, il y a des sortes de fenêtres ovales qui ont été
réalisées pour laisser passer des canons et pouvoir tirer avec sur d’éventuels rebelles. Sur ces
fenêtres, il y a l’étoile des Franc-maçons…

Les Franc-maçons disent que la Franc-maçonnerie est une coquille vide qu’il faut remplir. Il se dit
aussi que la coquille représente le berceau de Vénus. Sur les façades, les portes et les monuments
stéphanois, il y a beaucoup de coquilles.
À l’angle des rues José Frappa et St-Pierre, il y a une coquille et leur étoile…

À l’angle de la Rue Voltaire et de la Place Anatole France, il y a une coquille, leur étoile et le
caducée…

À l’angle de la Place Anatole France et de la Rue Michelet, il y a plusieurs coquilles, une est pleine…

Au XVIIe siècle, l'Apprenti-maçon était appelé Lapin, les Maîtres étaient des Chiens.
À l’angle de la Place du Peuple et de la Rue des Fossés, il y a une tête de chien et une coquille…

Au 32 Rue des Martyrs de Vingré, il y a leur coquille….

Les Franc-maçons se reconnaissent en se serrant la main. On appelle «la patte du lion» la poignée du
Maître-maçon. À St-Étienne, il y a plus de lions que de coquilles sur les portes, les façades et les
monuments.
À la préfecture, sous leur Athéna, il y a un lion qui mord un serpent...

Au 29 Rue de la République, il y a leur Isis et le lion maçonnique...

Au 8 Place de l'Hôtel de Ville, il y a le lion maçonnique. Non, ce n'est pas un humain que le mascaron
représente, non, ce n'est pas la coquille de Compostelle.

À la Grand’Poste, il y a un lion sous une coquille…

À la Bourse du Travail, il y a un lion…

À l’angle des rues Michelet et José Frappa, il y a un lion…

Au 3 Avenue de la Libération, il y a leur paon et le lion maçonnique…

Au 5 Place Jean Jaurès, il y a le lion, la coquille, Isis et leur pavé mosaïque, entre autres...

Au 44 Rue Royet du quartier du Crêt de Roch, un vieux quartier maçon, il y a le lion maçonnique…

Place Paul Painlevé. C'est le visage de Catherine de Médicis la diabolique des guerres dites de religion
qui est représentée dans ces vases dits de Médicis, en général ils sont verts, là, c'est au Crêt de Roch,
donc c'est doré. Sur les poignées, c'est le lion maçonnique.

La pomme de pin est un des symboles de la Franc-maçonnerie. Elle représente ce qu’ils appellent le
troisième œil.
À Tarentaize, au sommet de la fontaine de l’église St-Ennemond, il y a une pomme de pin, plus bas, il
y a un lion. Ceux de l’église St-Ennemond sont de la confrérie des Pénitents Blancs de Confalon…

Au 31 Rue Étienne Mimard, il y a la coquille, la pomme de pin et leur Isis…

À la Place Jean-Jaurès, il y a la pomme de pin maçonnique...

Au 48 Rue Neyron, il y a la pomme de pin maçonnique...

Au 5 Rue Jacques Desgeorges, il y a la pomme de pin maçonnique…

Certes la Franc-maçonnerie est satanique, mais elle est d’origine judéo-chrétienne. La Francmaçonnerie a été fondée au douzième siècle avec l’Ordre du Temple et ses templiers. Pour égarer,
les Franc-maçons font injustement remonter leur existence à l’époque de Pharaon et même au-delà.
À l’angle des rues Émile Littré et Désiré Claude, il y a un sphinx, le lion et leur Isis…

Au 1 Rue Aristide Briand et de la Paix, il y a une pyramide…

Au 13 Rue Vivaraize, il y a une immense pyramide subliminale…

À l'Université Jean Monet, il y a une pyramide...


Documents similaires


Fichier PDF les franc macons de st Etienne
Fichier PDF s 24 web
Fichier PDF s41 web
Fichier PDF s 10 web
Fichier PDF s 51 web
Fichier PDF s43 web


Sur le même sujet..