Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Templiers2008 .pdf


Nom original: Templiers2008.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par , et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/11/2014 à 18:38, depuis l'adresse IP 83.205.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 467 fois.
Taille du document: 69 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Templiers 2008
 
Gil Besseyre et ses trois victoires font partie de la grande histoire des Templiers. Le petit 
coureur installé dans les Pyrénées est désormais l'heureux papa d'un petit garçon né la 
semaine passée. Demain Gil sera au départ de Templiers pour la sixième fois sans autre 
ambition que de prendre du plaisir, sous les yeux de sa femme et du petit, entre deux siestes. 
L'année 2008 sera forcément unique. Gil Besseyre, avec sa compagne Sandrine rencontrée 
en 2003 juste avant sa troisième victoire, découvre la paternité depuis une semaine. Ainsi le 
trio a effectué le voyage jusqu'à Nant et le petit Estéban est enveloppé sur les genoux d’un 
papa guilleret qui confie "prendre le départ d'une nouvelle aventure avec comme principale 
ambition de vivre simplement le moment présent et me laisser porter par la magie de chaque 
instant, au rythme de mes foulées..." Gil Besseyre n'a pas l'ambition de s'imposer sur 
l'épreuve de son coeur. Ce ne sont pas ses 41 ans qui constituent un obstacle à ses 
prétentions. Non, ce sont les centaines d'heures passées à aménager les combles de la 
maison familiale pour accueillir le bébé et sa nouvelle activité professionnelle qui ont limité 
ses sorties d'entraînement et son ambition sur les Templiers. Mais papa Gil sera certainement 
porter par des ailes. Il n'est pas à cours de forme en témoigne la victoire décrochée en août 
sur la course des Fiancés version longue (60 km) entre Arrens et Sallent, via l'Espagne.  Un 
boulot grâce au Trail Il y a quelques mois l'athlète avouait sur son blog rechercher un travail. 
En février, alors qu'il boucle une formation de tourneur­fraiseur dans l'aéronautique, il 
participe à un trail à deux pas de chez lui, dans la banlieue tarbaise. Il retire son dossard et 
un homme s'approche : "Vous êtes Gil Besseyre ... ?" L'homme est un trailer et ne dissimule 
pas son admiration pour le Templier. L'échange sera bref et se poursuivra quelques mois plus 
tard dans les bureaux de Varel Europe. Gil Besseyre effectue alors un stage à la Socata et 
tous les matins il passe devant Varel Europe, une entreprise spécialisée dans la fabrication 
de trépans pour les foreuses de puits pétrôliers. Un vendredi soir il y dépose son CV et dès le 
lundi matin il reçoit un coup de fil du patron de l'entreprise : "Bonjour Gil, on se connaît..." 
C'est l'homme qui s'était présenté en admirateur devant son champion... Un signe du destin 
qui rapprochera évidemment les deux hommes. Quelques mois plus tard Gil Besseyre intégre 
l'entreprise pour un nouveau départ professionnel.  La photo de Patrick Renard Après un 
belle carrière de coureur cycliste chez les amateurs, Gil Besseyre ne prend pas le virage du 
professionnalisme. Au milieu des années 90, il délaisse donc le cuissard pour le short et 
entame une nouvelle carrière sur les courses de montagne. Il intègrera l'équipe de France en 
2001, une saison où il devient successivement vice­champion d'Europe puis vice­champion 
du monde par équipes avec aussi une deuxième place individuelle sur la Coupe de France. 
"Mais j'avais dans la tête l'image de la victoire de Patrick Renard aux Templiers en 1998." 
Une photo de Yves­Marie Quémener parue dans VO2 Magazine qui bouleverse encore Gil 
Besseyre. "Je feuilletais la presse spécialisée et je cochais les courses les plus difficiles. 
C'est aussi pour cela que je me suis inscrit sur les Templiers." 2001 sera le début de sa série 
de trois victoires sur les Templiers. Il attend avec impatience le départ dimanche à 05h15. "Le 
départ c'est un truc qui te prend aux tripes, avec la musique qui va à merveille, les 
fumigènes... Les Templiers, c'est vraiment la course de mon coeur."  

Hubert Guériau / Photo Y­M Quemener   
 
 


Templiers2008.pdf - page 1/2
Templiers2008.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF templiers2008
Fichier PDF recit mandalatrail 2005
Fichier PDF le xv de france prisionnier du mythe de l exploit
Fichier PDF communique de presse race of morocco 2015
Fichier PDF lnc course lafoa 30042016 diamont refusal
Fichier PDF un mythe s effondre le temple franc macon est en flammes


Sur le même sujet..