Chapitre 6 CINETIQUE CHIMIE PART 1.pdf


Aperçu du fichier PDF chapitre-6-cinetique-chimie-part-1.pdf - page 8/10

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


Aperçu texte


Exemple 01. La constante de vitesse de la réaction bimoléculaire suivante a été mesurée à plusieurs
températures.
NO + ClNO2 → NO2 + ClNO
Les résultats obtenus sont les suivants :
T (K)
−7

−1 −1

3

10 k/cm mole s

300

311

323

334

344

0,79

1,25

1,64

2,56

3,4

Lnk = -3377,2 1/T + 11,029
R2 = 0,9927

1,5

ln(k)

1
0,5
0
0,0028 0,0029 0,003 0,0031 0,0032 0,0033 0,0034
-0,5
I/T

L’équation de la droite est la suivante : lnk = -3377,21 /T + 11,029
La loi d’ARRHENIUS donne ln k = −

Ea 1
+ ln A
R T

La valeur de l’énergie d’activation : La pente de la droite est : -Ea/R

Tandis que le facteur pré exponentiel :

Ea = 28,1 kJ · mol−1
Ln A = 11.029
ou encore
A
= 6,16359141 1011 cm3 · mol−1 · s−1

5.3. L’énergie d’activation
L’énergie d’activation Ea représente l’énergie nécessaire que les réactifs doivent posséder pour
donner les produits. Autrement dit, Ea est la barrière énergétique que doivent franchir les réactifs pour se
transformer en produits.
Cette énergie d’activation qui est d’origine expérimentale présente une base théorique à partir de
plusieurs modèles. On peut citer : la théorie des collisions (modèle atomique) et la théorie du complexe
activé (d’origine thermodynamique, donc modèle macroscopique).
La formule 1.8 peut encore s’écrire sous la forme : kT = A e− C/T et de façon plus explicite :
1.9
kT = A e−Ea/RT
Le terme Ea est appelé l’énergie d’activation de la réaction et A est le facteur pré exponentiel.
C’est l’équivalent d’une barrière de potentiel qui s’oppose à l’avancement de la réaction. Graphiquement,
cette barrière se représente selon la figure 1.7 que l’on nomme un diagramme des coordonnées de la
réaction.

Figure 1.7. Diagramme des coordonnées de la réaction.
Soit la réaction : a A + b B m M + n N
Selon le graphique précédent, il est facile de voir que : ∆H = E − E Ou bien :
8

Résumé de cours présenté par Mr MOUSSACEB