Le Zonta dit non .pdf


Nom original: Le Zonta dit non.pdfAuteur: Marie Claude

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/12/2014 à 15:49, depuis l'adresse IP 109.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 339 fois.
Taille du document: 93 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


30/11/2014 LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Un bâillon jaune, la couleur du Zonta, pour un geste symbolique.
Manifestation toute simple, mais forte en symboles. Les membres du Zonta participaient à
leur manière à la lutte pour les droits de la femme.
Tout un symbole ! Dans un monde où les violences faites aux femmes sont encore légion,
toute action, même ponctuelle, a sa valeur, apporte une pierre de plus à l'édifice de la prise de
conscience collective.
Les clubs Zonta de France l'ont bien compris, et « ils s'associent, depuis plusieurs années, aux
campagnes qui visent à sensibiliser les femmes à leurs droits, les aider à accéder à la justice,
aux services sociaux, aider aussi à la réinsertion de femmes victimes de violences et leur
fournir une aide psychologique, tout en sensibilisant le public, les autorités, les médias, etc. »,
expliquait, samedi matin, devant la mairie de Chinon, l'une des responsables du club-service
local.
Cette année encore, le Zonta de Chinon a tenu à s'associer à la Journée mondiale de lutte
contre les violences faites aux femmes, journée fixée au mardi 25 novembre, mais qui est
déclinée durant toute la semaine par les divers relais de cette campagne.
Un cri du cœur
Le club-service chinonais avait choisi ce samedi en fin de matinée, afin de toucher davantage
de monde en ville, et s'il n'y avait pas forcément la foule, l'action n'en a pas moins été
remarquée. En effet, pour symboliser cette violence, dont sont victimes trop de femmes dans
le monde, les Zontiennes arboraient sur la bouche un bâillon jaune, tout en distribuant des
tracts et plaquettes dénonçant les violences conjugales, les mutilations sexuelles, les mariages
forcés, la prostitution et autres dérives liberticides.
Christiane Rigaux, la conseillère générale, et Isabelle Raimond, adjointe au maire de Chinon,
sont venues soutenir ces manifestantes, qui prouvaient qu'un cri du cœur ne craint pas un
bâillon !
Patrick Goupil


Aperçu du document Le Zonta dit non.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)


Le Zonta dit non.pdf (PDF, 93 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


le zonta dit non
mdl beziers 20131125
charte noustoutes
flyer06 mai 2019
bulletin bimensuel septembre octobre 2017
bulletin mensuel avril 2016

Sur le même sujet..