MANGANESE SUD MAROCAIN .pdf


Nom original: MANGANESE SUD MAROCAIN.pdf
Auteur: BERNARD

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/12/2014 à 15:38, depuis l'adresse IP 89.225.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 826 fois.
Taille du document: 130 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


N. KISSANI (1,2), Y. MEBROUK(1,2), A GHANIMA(3), O. BOUDRAR(4), A. BOULARBAH(4)
(1) Service de Neurologie, CHU Mohammed VI;
(2) Laboratoire de Neurosciences Cliniques et Expérimentales, faculté de médecine de Marrakech ;
(3) Département de Microbiologie, Faculté des Siences et Techniques;
(4) Département de Biologie, Faculté des Siences et Techniques ;
Université Cadi Ayyad ; Marrakech- Maroc.

Les syndromes extrapyramidaux sont fréquents au Sud Marocain, et le centre universitaire de Marrakech
connait un nombre croissant de consultants dépassant de loin celui des autres villes marocaines (> 20% vs 10 à
15%).
Leurs étiologies sont variées et dominées par la maladie de Parkinson, mais de nombreuses origines toxiques
sont retrouvées, principalement due aux métaux lourds, comme le manganèse. Ces syndromes extrapyramidaux
toxiques, notamment la manganisme se voient plus au Sud marocain en raison des nombreuses mines de
métaux lourds, situées près de Ouarzazate (Mine d’Imini) et d’autres mines au Sud de Ouarzazate et dans les
régions de Marrakech et Errachidia.
Ces syndromes sont bien connus par la sévérité des symptômes, la fréquence de la rigidité et l'inefficacité de la
dopathérapie, conduisant à un handicap sérieux quotidien avec de graves répercussions sur les activités
sociales et professionnelles.

Notre équipe a mené une étude entre 2003 et 2010, à 2 niveaux :
1-clinique et biochimique, à travers une étude prospective portant sur 4 groupes: G1 (exposés aux métaux
lourds et présentant des syndromes extrapyramidaux), G2 (exposés et sains), G3 (non exposés et malades); G4
(contrôles), les 4 groupes ont étudié sur les plans épidémiologique, clinique et biochimique (avec dosage des
principaux métaux lourds dans le sang et les urines).
2-Toxicologique et environnementale, en analysant l’air ambiant les végétaux et l’eau de boisson au niveau
des mines et périmètres avoisinant.

Cette étude a confirmé la présence des syndromes extrapyramidaux toxiques au Sud du Marocain, notamment
au manganèse ; d’apprécier leurs aspects cliniques et épidémiologiques et a permis de tirer des conclusions et
des recommandations pour les autorités locales et nationales.
http://videos2.santor.net/videos/itv_jnlf2013_defer.mp4


Aperçu du document MANGANESE SUD MAROCAIN.pdf - page 1/1

Documents similaires


manganese sud marocain
lettre du dr willem concenrnant les metaux lourds 1
conf pr zouhair approche syndromique
bidaou vous avez dit bidaou carnets nat d raymond 2017
cmh2 third circular program
appel a communication en francais


Sur le même sujet..