TD4 Correction .pdf



Nom original: TD4_Correction.pdf
Titre: Microsoft Word - TD4_Correction.doc
Auteur: phduigou

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 8.0.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/12/2014 à 15:22, depuis l'adresse IP 41.137.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 995 fois.
Taille du document: 135 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


1
CORRECTION TD 4 – PCSI1 – 2010/2011
STEREOISOMERIE DE CONFIGURATION
STEREO1.Chiralité

Molécule de gauche : chirale ; descripteur stéréochimique : (R)
Molécule du centre : achirale car existence d’un plan de symétrie
Molécule de droite : chirale
C1 : Cl > C2 > CH2 > H → (S)
C2 : Br > C1 > CH2 > H → (S)
L’énantiomère est le composé (R,R)
STEREO3.Stéréoisomérie de l’acide penicillanique

1)2 centres chiraux dans la molécule d’acide penicillanique : carbones asymétriques
C2 et C5.
2)Carbone C2 : N > C3 > COOH > H → (S)
Carbone C5 : S > N > C6 > H → (R)

STEREO4.Stéréoisomérie d’un dialcool

Il existe trois stéréoisomères de configuration :

STEREO5.Descripteurs stéréochimiques

Composé A : P > NH2 > CH=CH2 > H → (R)
Composé B : OH > CH2Br > CH2OH > H → (R)
Composé C : Cl > CH2Cl > CH3 > H → (R)
STEREO13.Stéréoisomérie de l’acide tartrique

1)l’acide tartrique possède 2 atomes de carbone asymétriques mais ne possède que
trois stéréoisomères car le (R,S)-acide tartrique est un composé achirale, dit méso,
car présence d’un centre de symétrie.
A et B sont des énantiomères (pouvoirs rotatoires spécifiques opposés).
A et C, ainsi que B et C sont des diastéréoisomères.

___________________________________________________________________________
PCSI1 – POINCARE – 2010/2011

2
2)C est le composé méso (R,S) qui est achiral donc de pouvoir rotatoire nul.
A et B sont les deux énantiomères (R,R) et (S,S) mais il est impossible de prévoir
auxquels correspondent les pouvoirs rotatoires spécifiques +12° et -12°.
3)Expérimentalement, on montre que le stéréoisomère (R,R) est dextrogyre :

STEREO19.Stéréochimie d’un diol (d’après écrit Agro)

1)Existence de 2 C* mais plan de symétrie → molécule achirale
2)Molécule 1 :
C1 : (R) et C2 : (S) → composé méso
3)Il existe trois isomères de configuration :

4)Nomenclature : cyclohex-2-én-1,4-diol
STEREO22.Stéréochimie du (+)-occidentalol (Mines-Ponts PC 2002)

Il y a 3 carbones asymétriques dans la molécule → 3 centres stréogènes.
Les descripteurs stéréochimiques sont :
C5 : (R)
C7 : (R)
C10 : (S)
STEREO24.Stéréochimie de la (-)-éphédrine

1)Le pouvoir rotatoire spécifique [α ]D

25°C

est négatif, d’où le (-) : ce stéréoisomère est

lévogyre (déviation de la direction de polarisation de la lumière vers la gauche).
2)Le pouvoir rotatoire spécifique dépend de la température (25 °C) et de la longueur
d’onde de la lumière utilisée (raie D du sodium). Avec un polarimètre de Laurent
(une cuve de longueur fixée l (dm) contenant la solution optiquement active à la
concentration massique C (g.mL-1) entre un polarisuer et un analyseur), on mesure
la déviation α de la direction de polarisation de la lumière qui est reliée au pouvoir
rotatoire spécifique par la loi de Biot : α = [α ]D

25° C

lC .

3)Le signe du pouvoir rotatoire (expérimental) n’est pas corrélé avec la configuration
absolue (nomenclature) : tout ce qu’on peut dire c’est que si une espèce chirale est
lévogyre alors son énantiomère est dextrogyre.
4)La projection de Newman de la (-)-éphédrine selon l’axe C1 → C2 est obtenue à
partir de la représentation de Cram :

___________________________________________________________________________
PCSI1 – POINCARE – 2010/2011

3

STEREO28.Etude du jasmonate de méthyle (Chemin)

1)Le jasmonate de méthyle possède 2 cabones asymétriques et une double liaison
présentant une isomérie Z/E. Il comporte donc 23 = 8 stéréoisomères de
configuration (4 sulement si on considère que la configuration de la double liaison
est imposée …)
2)Pour chaque carbone asymétrique, on classe les substituants selon leur numéro
atomique :
carbone 1 : C2 > -CH2CO2Me > C5 > H
carbone 2 : C3 > C1 > -CH2- > H
On représente alors le stéréoisomère de configuration (R,R) :

3)a)D’après la loi de Biot, le mélange possède un pouvoir rotatoire α tel que :

α = [α ] A l [ A] + [α ]B l [ B ]
De plus : [ A] + [ B ] = C0 (concentration totale en jasmonate de méthyle)
On a donc :

α = (0,1[α ] A + 0,9 [α ]B )lC0 = [α ]D lC0
Comme [α ]D 〈 0 , cela signifie que : 0,1[α ] A + 0,9 [α ]B 〈 0

Etant donné que [α ] A [α ]B , et qu’ils sont de signes opposés, on en déduit que

[α ]B

est négatif et donc que B est lévogyre.

b)Dans une cuve de 10 cm (soit l = 1 dm) et pour un échantillon de concentration
égale à C0 )= 1 g.mL-1, on obtient :

α = [α ]D lC0 = −76,5 × 1× 10−3 = −76,5.10−3 °
STEREO31.Etude de l’hédione

1)Il s’agit de diastéréoisomères.
2)Leur mélange équimolaire possède une activité optique (leurs pouvoirs rotatoires
spécifiques sont différents mais non opposés).
3)Les descripteurs stéréochimiques des atomes de carbone asymétriques sont :
(1R,2R) et (1R,2S)

___________________________________________________________________________
PCSI1 – POINCARE – 2010/2011

4

STEREO30.Etude de l’acide domoïque

1)Descripteurs stéréochimiques des carbones asymétriques :
Carbone 1 : -N > COOH > C2 > H → (1S)
Carbone 2 : C1 > C3 > -CH2-COOH > H → (2S)
Carbone 3 : C4 > C5 > C2 > H → (3S)
Carbone 9 : COOH > -CH=CH- > CH3 > H → (9R)
2)Les doubles liaisons sont de configuration : (5Z,7E)
3)Il existe 26 stéréoisomères, soit 64 stéréoisomères.
STEREO33.Stéréoisomérie de prostaglandines (ENGEES PC 97)

1)La prostaglandine PGA1 a pour formule brute : C20H34O4. Par rapport à l’alcane
saturé de formule C20H42, il manque 8 H, soit quatre insaturations : 1 cycle, 2
doubles liaisons C=O et 1 double liaison C=C.
2)La molécule présente 3 atomes de carbone asymétriques : C2, C3 et C3’ et une
double liaison : C1’=C2’.
Les descripteurs stéréochimiques des atomes de carbone asymétriques sont :
Carbone C2 : C1 > C3 > C1’’ >H → (R)
Carbone C3 : C2 > C1’ > C4 > H → (R)
Carbone C3’ : OH > C2’ > C4’ > H → (S)
La double liaison est elle de configuration (E).

___________________________________________________________________________
PCSI1 – POINCARE – 2010/2011


TD4_Correction.pdf - page 1/4
TD4_Correction.pdf - page 2/4
TD4_Correction.pdf - page 3/4
TD4_Correction.pdf - page 4/4

Documents similaires


td4 correction
td stereoisomerie de configuration
examen mai 2017 bioch str 1 elts de correction
stereochimie organique
corrige examen smc3 sn2017
corrige examen smc3 sn2017


Sur le même sujet..