ED2 FCB2 medullogramme .pdf



Nom original: ED2_FCB2_medullogramme.pdfTitre: mlmllllAuteur: duthilleul

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/12/2014 à 17:52, depuis l'adresse IP 194.254.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 836 fois.
Taille du document: 2.6 Mo (60 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


FCB2 (L2)
Enseignements Dirigés
Hématologie-Cytologie

ED-2: Le médullogramme
P. THUILLIER - M. TAGZIRT - A.DUPONT - N.ROGER
2011

Les différents examens


MOELLE OSSEUSE





SANG



NFS ou hémogramme
Frottis sanguin

Myélogramme
Biopsie médullaire

Hématopoïèse
Cellules
souches
CFU-GEMM

MOELLE
OSSEUSE

Progéniteurs
lymphoïdes

BFU-E

CFU-E
Tpo

réticulocytes mégacaryocyte
s

SANG
érythrocytes

plaquettes

monocytes
éosinophiles
neutrophiles
basophiles
macrophages

T
B
lymphocytes

MOELLE OSSEUSE



Tissu en suspension situé dans la cavité des os
Responsable de l’hématopoïèse
Organe hématopoïétique le + important



Localisée dans la cavité de nombreux os







Naissance à 4 ans : tous les os sauf phalanges
Adulte: Os courts et plats (sacrum, sternum)
Tête des os longs (fémur, tibia)




Involution de territoires (tibia, fémur) avec l'âge
la moelle osseuse



les cellules hématopoïétiques
le stroma medullaire: un fin réseau de fibres de réticuline et de cellules
stromales

MYELOGRAMME
Définition



Ensemble des éléments fournis par l’examen au
microscope d’un frottis de MO



prélèvement de qqs grains de MO et les écraser
entre deux lames

MYELOGRAMME
Indications: nombreuses


Cytopénie(s): anémie normo/macrocytaire arégénérative,
neutropénie sévère, thrombopénie



Hyperleucocytose, thrombocytose en dehors sd inflammatoire ou
infectieux



Présence de cellules anormales dans le sang



Bilan d’extension d’un lymphome



Adénopathie, Splénomégalie



Recherche de métastases



Bilan d’une gammapathie monoclonale



Bilan de fièvre prolongée, VS ↑ sans cause infectieuse



Parasites (leishmanie) – Bactéries (tuberculose)



Leucémie aigue (↑ blastes): Suivi d’une chimiothérapie

MYELOGRAMME
Contre-indications



Rares (fracture du sternum, irradiation)


Crête iliaque



Infections cutanées localisées



Troubles de l’hémostase : traitement substitutif si
nécessaire

MYELOGRAMME
Prélèvement


LIEU
Adulte : - sternum sauf intervention chirurgicale ou
irradiation
- os iliaque / crête postérieure (si BOM en +)
 Enfant - os iliaque




Nouveau né : - face antéro-interne du tibia

Préleveur : médecin clinicien, biologiste médecin ou
pharmacien


MYELOGRAMME
Prélèvement


Anesthésie locale (Emla, xylocaine) + prémédication (Xanax)



Repérage de l’os



Désinfection cutanée soigneuse (protocole acte invasif)

MYELOGRAMME
Prélèvement


Utilisation d’un trocart de ponction avec mandrin / aiguille à PL

Traversée perpendiculairement des plans cutanés puis de l’os puis
adaptation d’une seringue pour aspirer le suc médullaire


MYELOGRAMME
Prélèvement


Recueil de grains qui sont ensuite écrasés entre 2 lames

Séchage à l'air, Coloration May-Grünwald-Giemsa (MGG) puis examen
microscopique


Éventuellement 2ème aspiration pour cytogénétique,
immunophénotypage, culture de progéniteurs hématopoïétiques,
myéloculture, biologie moléculaire









Etalement sur lame de verre
Identification du patient
Observation de gros grains
médullaires
Examen microscopique

Lecture au microscope
À faible grossissement (obj. 10) : régions les mieux étalées?
1) Estimation de la richesse médullaire
2) Estimation de la richesse en mégacaryocytes
et leur maturation
A fort grossissement (obj. 100 à immersion)
3) Analyse quantitative
Identification de 200 à 500 éléments nucléés observés à
endroits de 2 frottis
Répartition par lignée et ordre de maturation (%) :
 lignée granuleuse (ou myélocytaire) : 55 - 70 %
 lignée érythroblastique : 15 - 25 %
 lymphocytes, plasmocytes et monocytes : 5 - 15 %
4) Analyse qualitative

Estimation de la richesse médullaire
Approximatif : densité des cellules nucléées /champ (faible grossissement)
Normale, ↑ ou pauvre

Estimation de la richesse médullaire
Approximatif : densité des cellules nucléées /champ (faible
grossissement)
 Normale (normocellulaire): une surface d’hématies à peu
près égale à celle recouverte par les cellules nucléées. ,
↑ : d’hyperplasie médullaire globale ou prédominant sur une
lignée, ou très augmentée dans les proliférations médullaires


pauvre: (hypocellulaires): un décompte devenant alors
impossible à établir lorsqu’ils sont trop pauvres, voire
désertiques


Eliminer la cause d’erreur: moelle diluée / sang ou aplasie ou fibrose
médullaire
Qualité du prélèvement ? moelle apparemment "pauvre" = prélèvement raté ?


Estimation de la richesse en mégacaryocytes

Non inclus dans le décompte
Dénombrés au faible grossissement (mégacaryocyte granuleux)
N : 8 à 20 / frottis ( < 1 % des cellules de la moelle)
Appréciation semi quantitative : N, ↑,
Observer également stades de maturation (blocage ?)

Richesse
+

++

+++

++++

Examen au fort grossissement

Identification des cellules (obj 100 à immersion) et classement en
(équilibre et pyramides de maturation ?)
Lieu d’observation :
Cellules ni tassées ni déformées
Idéalement derrière les grumeaux de moelle

lignées

CRITERES D’IDENTIFICATION DES
CELLULES NUCLEEES
Aspect général de la cellule :
Taille (/ hématies=7,5 µm)
Forme (ronde, ovalaire ou déformée)

Étude du noyau :
Taille (rapport N/C)
Forme (lobée, arrondie ou ovalaire)

Aspect de la chromatine (densité, texture, nucléoles)
Étude du cytoplasme :
Affinité (acidophile, basophile ou polychromatophile)

Granulations (nombre, taille, répartition et affinité)

Rapport N/C

Aspect de la chromatine:
densité

Chromatines légères : teinte rose
violacées
Noyaux pycnotiques : violet noir

Aspect de la chromatine:
texture
Finement travaillé et nucléolé
(proerythroblaste)

Dense à mottes ovalaires
(neutrophile)

Légère et fine
(monocyte)

Dense à mottes ronde
(petit lymphocyte)

Affinités

Granulations azurophile
(pourpre)

Acidophile
(rose)

Basophile
(bleu)

Neutrophile
(beige)

Granulations éosinophile
(rouge orangé)

Maturation cellulaire
taille cellulaire (sauf MGC)
rapport nucléo-cytoplasmique

Disparition des nucléoles
Condensation de la chromatine

↑ granulations cytoplasmiques

Lignée mégacaryocytaire

Cellules qui subissent des endomitoses et ↑ taille
Noyaux ovalaires à chromatine lâche et grossière qui se condense
Cytoplasme basophile qui se charge en granulations azurophiles puis se
cloisonne et se fragmente

Lignée mégacaryocytaire
Anomalies quantitatives :


hypo ou amégacaryocytose avec thrombopénie : envahissement

médullaire (leucémies, myélome, cancers métastatiques) ou postchimiothérapie


hypermégacaryocytoses : S. inflammatoires, cancers ou réactionnelles

à thrombopénie "périphérique" (atteintes toxiques)
Anomalies qualitatives :


Myélodysplasies ou carences en Vit B12 ou folates :

petits MGC basophiles à noyau non lobulé (microMGC)
grands MGC multinucléés

Cellules atypiques
Métastases : cellules dystrophiques d’aspect indifférencié (grande
taille, rapport N/C élevé et chromatine légère et nucléolée)

Cellules atypiques
Ostéoblaste
Cellule ovalaire 20-40 µm
Regroupé en amas
Noyau ovale, excentré (« nez de
clown »)
Chromatine fine, 1 ou 2 nucléoles
Cytoplasme basophile
Contours peu net
Ostéoclaste
Cellule géante (100 µm) plurinucléée
nombreux noyaux de tailles idtq
Cytoplasme basophile
Nombreuses granulations azurophiles

Cellules atypiques
Histiocyte
provient du monocyte
Cellule de grande taille (50 µm)
Noyau arrondi et clair
Cytoplasme étendu rempli de débris de macrophagie
Contours peu nets

Lignée érythroblastique

Lignée érythroblastique
Cellules rondes / N rond
- ↓ taille de cellule et du N
- condensation chromatinienne
- Synthèse progressive d’Hb :
cytoplasme basophile s’acidifie

En théorie 1 Proérythroblaste

16 GR

LIGNEE ERYTHROBLASTIQUE

May-Grünwald-Giemsa × 1 000
PE :proérythroblaste ; EB : érythroblaste basophile ; EP : érythroblaste
polychromatophile ; EA : érythroblaste acidophile ; m : mitose.

Lignée érythroblastique
% N des érythroblastes médullaires :
Adulte : 15 à 25 %
à la naissance : 30 à 40 %
de 8 jours à 1 an : 8 à 12 %

% des différents stades :
pro-érythroblastes 0,5 - 2 %
érythroblastes basophiles 2-5 %
érythroblastes polychromato. 6-12 %
érythroblastes acidophiles 6-10 %

Lignée érythroblastique
Anomalies quantitatives :
Erythroblastopénie : <5% (infection / parvovirus B19)
Hypoplasie érythroblastique <10%
Erythroblastose > 30% (Anémies hémolytiques)
Anomalies qualitatives : Dysérythropoiese (carence vit B12)
- Noyau :
- Macrocytose (E de grande taille), mégaloblastose (cell jeunes), asynchronisme de
maturation nucléo-cytoplasmique
- excès de mitoses, fragmentations nucléaires, noyaux bourgeonnants
- parfois multinucléarité
- Cytoplasme:
 Coloration hétérogène (anomalie de l'hémoglobinisation) = aspect feuilleté ou
lacunaire
 Vacuolisation
 Ponctuations basophiles, corps de Howell-Jolly

Lignée érythroblastique:
dysérytropoeise

Lignée granuleuse

Promyelocyte

Myelocyte

Metamyelocyte

Band cell Segmented Neutrophil

Lignée granuleuse

multiplication

maturation

maturation
réserve

Lignée granuleuse
20 - 25

25- 30

15 - 18

N/C

0.7 - 0.8

0.5 - 0.6

0.4 - 0.6

0.4

0.2

Noyau

Rond ou ovalaire
Contour régulier

Rond ou
incurvé
excentré
parfois

ovalaire
Avec souvent une
face plane

Réniforme ou fer à
cheval
Excentré

2 à 5 lobes

Chroma
tine

Finement réticulée,
rouge violacée,
poussiéreuse

+ /- condensée
rouge violacé

Dense
Mottes régulières
rouge violacé

Condensée
En bloc

Condensée
Masses
irrégulières

Nucléole

1 volumineux
1à 5 petits

+ /-

-

-

-

Cytoplas
me

basophile

Basophile
Zone incolore :
archoplasme

Acidophile

Acidophile

Acidophile

Granulati
ons

Rares, fines
azurophiles

Azurophiles
Très
nombreuses

Secondaires

Secondaires

Secondaires

Taille

12 -15

12 - 14

Lignée granuleuse
Myéloblaste

Promyélocyte

Lignée granuleuse
Myélocyte

Métamyélocyte

Polynucléaire
neutrophile

Lignée granuleuse

Lignée granuleuse

Lignée granuleuse
Valeurs normales :
Total 55 -70 %

Myéloblastes 0,5 - 2 %

Promyélocytes 1 - 5 %
Myélocytes 5 - 15 %

Métamyélocytes 15 - 20 %
PNN 25 - 35%

Hypoplasie de la lignée granuleuse < 40%
Hyperplasie de la lignée granuleuse > 75 %

Lignée granuleuse
Anomalies quantitatives :
Hyperplasie granuleuse globale dans certains syndromes myéloprolifératifs :
LMC
Hyperplasie granuleuse neutrophile dans les syndromes infectieux
Disparition de la lignée neutrophile dans les "agranulocytoses" (le plus
souvent médicamenteuses)
Aspect de "blocage de maturation" plus ou moins haut situé

Lignée granuleuse
Anomalies qualitatives (Dysgranulopoiese):
nucléaires:
- hyposegmentation, hypersegmentation
cytoplasmiques:
- Dégranulation (= partielle ou complète), hypergranulation,

vacuolisation, persistance de plages basophiles dans les formes
matures (= corps de Döhle)
- Inclusions anormales : corps d'Auer

- Gigantisme (surtout aux stades myélocytaires et métamyélocytaires)
: carences en folates, vit. B12

Lignée granuleuse
Dysgranulopoiese

Lignée granuleuse
Eosinophile et basophile
Idem granulopoiese neutrophile
granulations éosinophiles et basophiles

dès le stade myélocyte

Lignée éosinophile et basophile : 2 à 4 %

Monocytes
Cellule arrondie ou quadrangulaire de 15 à 25 µm
Noyau de forme irrégulière, chromatine fine, sans blocs chromatiniens compacts :
Aspect « spongieux » « peignée »

Très nombreuses granulations azurophiles très fines : « en poussière »
Dans le moelle : 0,5 -2 %

Monocytes


ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 1/60
 
ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 2/60
ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 3/60
ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 4/60
ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 5/60
ED2_FCB2_medullogramme.pdf - page 6/60
 




Télécharger le fichier (PDF)


ED2_FCB2_medullogramme.pdf (PDF, 2.6 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


p2 tissu sanguin histo 2510
aplasie medullaire roneo
07 10 15 8h00 9h00 tagzirt
23 09 15 8h00 10h00 tagzirt cours n 2
a15
15 10 15 9h00 10h00 tagzirt cours 2

Sur le même sujet..