M1.pdf


Aperçu du fichier PDF m1.pdf

Page 1...92 93 94




Aperçu texte


94

Résumé
Voir comment et « combien » on marche, ici à Bordeaux, ou ailleurs, aujourd’hui et dans le passé
récent, peut donner une connaissance sur cette mobilité. On peut tenter d’expliquer pourquoi celle-ci
n’est plus majoritaire à l’échelle de la région urbaine. L’automobile étant le mode dominant. Marcher
en ville ? Quoi de plus naturel a priori ! Pourtant, sans qu’il soit besoin d’imaginer un tas de dispositifs
techniques encombrants et coûteux, ce mode de déplacement, ou plutôt ceux qui le pratiquent, ont
leurs exigences. Sécurité, confort et efficacité en font partie. On a tâché de déterminer l’écart entre ces
exigences et la réalité observée sur 6 périmètres choisis pour leurs caractéristiques socio économiques
et en termes de pratiques de mobilités. Songeant aux actions publiques locales possibles pour favoriser
la marche, encourager davantage de citadins à la pratiquer, nous avons interrogé un panel de piétons
rencontrés dans les périmètres précédents. Ce pour tenter de connaître les représentations qu’ils ont de
la ville quand ils s’y déplacent. Puis nous avons fait de même auprès de techniciens territoriaux,
d’urbanistes et d’associations. Nous avons pu constater une pluralité des discours, reflétant une
cotation différente de l’objet automobile dans le système de valeurs de l’interlocuteur... Quant à la
volonté politique municipale en matière de politique piétonne il faudra davantage de temps, poursuivre
l’étude, pour observer quelque chose de consistant.
Mots clés : piéton, marche, trottoir, accessibilité, stationnement automobile délictueux, développement
durable urbain, volonté politique, politique publique locale, mobilité, représentations

Abstract
And see how "how" we walk in Bordeaux here, or elsewhere, now and in the recent past, can give
someone you know about this mobility. One can try to explain why it is no longer a majority in the
scale of the urban area. The automobile is the dominant mode. Walk to town? What more natural a
priori! Yet there is no need to imagine a bunch of technical devices bulky and expensive, this mode of
travel, or rather those who practice it, have their requirements. Safety, comfort and efficiency in it. We
sought to determine the gap between these requirements and realities on 6 perimeters selected for their
socio-economic characteristics and practices in terms of mobility. Thinking of the possible local public
actions to encourage walking, encourage more citizens to practice, we surveyed a panel of pedestrians
encountered in previous schemes. This attempt to find their representations of the city when they move
there. Then we did the same with territorial technicians, planners and associations. We have seen a
plurality of speech, reflecting a different rating of the automobile in the value system of the speaker ...
As for the political municipal pedestrian policy will require more time, further study, to observe
something hearty.
Keywords: pedestrian, walk, sidewalk, accessibility, car parking offenses, urban sustainability,
political, local public policy, mobility, representations