Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Cours 1 & 2 Différen. de l'appareil rpducteur (Authier) .pdf



Nom original: Cours 1 & 2 - Différen. de l'appareil rpducteur (Authier).pdf
Titre: PAES 2010-11 ● UE Maïeutique Dvpt app genital.ppt
Auteur: François-Jérôme Authier

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par PowerPoint / Mac OS X 10.7.3 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/12/2014 à 21:29, depuis l'adresse IP 79.92.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 287 fois.
Taille du document: 14.2 Mo (44 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


PAES 2010-11 ● UE Maïeutique

Différenciation de l’appareil génital
Déterminisme sexuel

1

4ème édition
Chapitre 13
Pages 239-251

2

•  Appareil génital

origine mésodermique

3

•  Appareil génital

origine mésodermique

•  Cellules germinales
composante cellulaire
indépendante des
feuillets embryonnaires
4

•  Dimorphisme sexuel
–  base de la reproduction sexuée

•  Déterminisme sexuel
–  programmé par la fécondation : XX ou XY (gonosomes)
 dimorphisme sexuel

•  Différenciation sexuelle
–  S3-S12
–  seq. temporospatiale : gonades ► voies génitales
► org. génitaux ext.
–  stade indifférencié : S3-S6
–  puis orientation vers phénotype ♀ ou ♂
–  maturation app. génital à la puberté

5

Différenciation appareil génital
•  Processus en cascade
 gonades  voies génitales  org. génitaux externe

•  Stade indifférencié
 ébauche de morphologie neutre
commune aux 2 sexes

•  Dimorphisme sexuel
–  survient dans un 2ème temps
6

Fig. 13.1 p 240

7

Différenciation appareil génital
•  Différenciation des gonades
 dépend des gonosomes XX ou XY
- fin S4

à partir des crètes génitales
et des cellules germinales primitives

- Crètes génitales

ébauches gonadiques
origine mésodermiques
 cell. de soutien ¢ Sertoli
¢ Folliculaires
8

Différenciation appareil génital
•  Différenciation des gonades
- Crêtes génitales
- Cell. germinales primordiales = gonocytes primordiaux
▪ paroi vésicule vitelline, près de l’allantoïde
▪ migration le long du tube digestif post (mésentère D)
(+ division des cellules)
mvts amiboïdes
chimiotactisme < cell. mésoD
mol. d’adhérence : fibronectine
9
▪ colonisation des crêtes génitales à S5

10

Différenciation appareil génital
•  Orientation
- ♂ : précoce et rapide
- ♀ : gonades restent plus lontemps à l’état indifférencié

•  Différenciation testiculaire
- Chr. Y : expression de SRY par ¢ de Sertoli
SRY = sex-determining region of Y chromosome

- Involution région corticale de la gonade indifferenciée
- Dvpt des cordons sexuels dans région médullaire
- ¢ Sertoli ► inhibent la prolif. ¢ germinales
bloquent leur entrée en méïose

11

Différenciation appareil génital
● Différenciation testiculaire
● Différenciation ovarienne
- nécessite la présence des 2 chromosomes X
- développement région corticale de la gonade
► transformation des cordons sexuels en follicules
► stock non renouvelable de ¢ germinales
► les ¢ germinales entrent en méïose
(blocage en prophase 1)

12

Différenciation appareil génital
● Stade indifférencié commun aux 2 sexes
- dure 2 semaines
- fin S4
prolif. épith. coelomique + condensation mésoD
de part et d’autre ligne médiane
entre mésonéphros et racine mésentère D
- dvpt crêtes génitales nécessite arrivée des ¢ germinales
- ¢ germinales
induisent prolif. epith. cœlomique
¢ mesonephros

13

Différenciation appareil génital
● Stade indifférencié commun aux 2 sexes

induction

¢ germinales

2 territoires gonadiques
-  cortical
-  médullaire

prolifération
¢ épith. cœlomique
¢ mesonephros

invasion du mésenchyme

Cordons sexuels primitifs
- entourent gonocytes
- assurent survie gonocytes

14

Différenciation testiculaire
● La différenciation est précoce
- 7ème semaine
- cordons sexuels  tubules séminifères < Medullaire

● Cellules de Sertoli
- expression SRY par ¢ des cordons sexuels
↔ différenciation des ¢ Sertoli
- polarisation des ¢ Sertoli  epithelium entourant gonocytes
 cordons séminifères

15

Différenciation testiculaire
● Gonocytes
- ¢ germinales incorporées dans cordons séminifères
- enchassées dans ¢ de Sertoli ► barrière sang-spz
- inhibition méïose
- blocage en G0/G1 mitose ► stade prospermatogonie
jusqu’à la naissance

● Cellules interstitielles
- SRY →→→ prolifération des ¢ Mesonephros
 migration entre les cordons testiculaires
 différenciation : ▪ ¢ musculaires
▪ ¢ de Leydig
16

Différenciation testiculaire
● Cellules de Leydig
- secrétion endocrine testiculaire
- différenciation dépend de PDGF
- 1ères ¢ de Leydig  androgènes → masculinisation fœtale
puis disparition
- ¢ interstitielles  ¢ de Leydig de l’adulte

● Albuginée
- tissu fibreux dense en periphérie de la gonade
 capsule du testicule = ALBUGINEE

17

Différenciation testiculaire
● Evolution
- vie fœtale : cordons testiculaires pleins
- puberté  apparirion d’une lumière dans les cordons
 TUBULES SEMINIFERES

● Migration
- formation des testicules dans l’abdomen
- fin 3ème mois  migration vers canal inguinal
 localisation dans les bourses
(avant la naissance)
- mécanismes ? … rôle des andogènes fœtaux
stimulés par hCG
18

Différenciation ovarienne
● La différenciation est tardive
- différenciation ovarienne ► follicules ovariens
- 1ère génération de cordons sexuels disparait
- 2ème génération cordons < epith. de surface (mesothelium)
 ¢ folliculaires qui entourent les ¢ germinales
 FOLLICULES OVARIENS dans cortex

19

Différenciation ovarienne
● Formation du stock d’ovocytes
- la formation des follicules nécessite 2 chr. X
- multiplications massives des ovogonies
puis isolement des ovocytes
- ovocytes I entrent en méïose
- 7ème mois 

blocage en prophase 1
apopotose des ovogonies

- ne persistent que les ovocytes entourés de ¢ folliculaires
► FOLLICULES PRIMORDIAUX
20

Différenciation ovarienne
● Formation de la gonade
- ¢ mésenchymateuses gonadiques
 ¢ interstitielles du stroma ovarien
- persistance de l’épithelium de surface de la gonade
- migration

région lombaire  petit bassin

21

Différenciation des voies génitales
● Différenciation hormono-dépendante
- 2 paires de conduits génitaux indifférenciés jusqu’à fin S6
2 canaux de Wolff + 2 canaux de Müller
- puis différenciation selon profil hormonal gonadique

● Sexe masculin
- testostérone  dvpt canaux de Wolff
- h. antimüllerienne  régression canaux de Müller

● Sexe féminin
- absence de testostérone  régression canaux de Wolff
- absence h. antimüllerienne  dvpt canaux de Müller
22

Stade indifférencié
Canaux de Wolff
= mesonephrotiques

voies excrétrices du
mésonéphros

ouverture dans sinus
uro-génital

Canaux de Müller
= para-mesonephrotiques

invagination de l’épithélium
cœlomique

- Extrémité craniale
ouverte dans cavité
coelomique
- Extrémité caudale close
(tubercule de Müller)

23

Fig 13.3 p 244

Sexe masculin
hCG
¢ Sertoli

H. Antimüllerienne
(famille TGFβ)

régression müllerienne

disparition des c. Müller
quasi-totale (S10)

reliquats mülleriens :
-  hydatide sessile
-  utricule prostatique

¢ Leydig +

testostérone

croissance c. Wolff

-  épididyme
-  déférents
-  vésicules séminales
-  c. éjaculateurs
Tubes
mésonéphrotiques

c. efferents

24

Fig 13.3 p 244

Sexe féminin
Absence
h. antimüllerienne

dvpt des c. Müller
(R. œstrogènes)

- Trompe
-  Utérus
-  Vagin (en partie)

Absence
testostérone

régression c. Wolff
+ canaux
mésonéphrotiques
  Pas de
communication directe
entre ovaire et trompe
(vestiges : oophores,
organe de Gärtner)

Extrémité antérieure trompe
(ouverte dans cavité coelomique)

Pavillon de la trompe

25

Fig 13.3 p 244

Différenciation des voies génitales féminines
● Extrémité caudale des canaux de Müller
Partie du sinus urogénital
située au niveau du
tubercule de Müller
-  Hymen : cloison fermant le vagin
(perforation partielle à la naissance)
-  ER Uterus < C. de Müller
-  ER Vagin < Sinus UG ± Müller
-  Muscle / TC < MesoD

Bulbe sino-vaginal

Tubercule de Müller

PLAQUE VAGINALE

Creusement d’une lumière


VAGIN
en continuité avec orifice du
col de l’uterus

26

Différenciation des organes génitaux externes
● Différenciation hormono-dépendante
- dépend des androgènes
- ébauches constituées autour de la MB CLOACALE

● Stade indifférencié
- S3 : MésoD caudal soulève EctoD Mb Cloacale
 BOURRELETS CLOACAUX
- en AV : union des bourrelets  TUBERCULE GENITAL
- S8 : cloisonnement du cloaque → partage mbne cloacale


▪ position DORSALE : Mb Anale
▪ position VENTRALE : Mb Urogénitale

- bourrelets cloacaux  bourrelets génitaux
- ouverture mb urogénitale  fente urogénitale
bords Mb UG = replis génitaux
- stade indifférencié jusqu’à fin S8

27

OGE : Stade indifférencié

28

Fig 13.4 p 246

OGE : Sexe masculin
α-reductase
Testostérone → → → → DHT (dihydro-T)
Effets DHT
-  allongement tubercule génital  PENIS
-  fusion replis génitaux
URETRE mbneux et pénien
-  soudure bourrelets génitaux
sur ligne médiane (raphé scrotal)
SCROTUM

Ebauche EctoD  GLAND
- fente centrale  uretre balanique
- fente périphérique  prépuce

29

Fig 13.4 p 246

OGE : Sexe féminin

Absence de Testostérone
→ proche stade indifférencié

- Fente uro-génitale  VESTIBULE
-  Replis génitaux  GRANDES LEVRES
-  Bourrelets génitaux  PETITES LEVRES
-  Tubercule génital  CLITORIS

30

Fig 13.4 p 246

Maturation post-natale : Puberté
● Puberté
- achèvement de la différenciation sexuelle
- Age :
♀ 11 ans
♂ 12 ans

● Avant la puberté
- Grossesse : stéroïdes sexuels Foet/Placentaires
 rétrocontrole négatif sur axe Hypothalamo-Hypophysaire
- Naissance : diminution brutale des H. steroïdes
→ abolition du retrocontrole négatif
 secrétion
LH chez ♂
FSH chez ♀
- Enfance : axe hypothalamo-hypophyso-gonadique au ralenti
31

Maturation post-natale : Puberté
● Signes de la puberté
- maturation des caractères sexuels primaires
 modification des OGE – Spermatogénèse - Ovulation
- apparition des caractères sexuels secondaires
 Pilosité – Modifications des seins - Voix

● Signal déclenchant
- Levée de l’inhibition GABAergique  augmentation GnRH
- Neurones glutamatergiques  secrétion pubertaire GnRH
- ¢ Gliales  TGFα/Neuroregulines  stimulation secrétion GnRH
- Après déclenchement

NorAdrénaline  role facilitateur
Neuropeptide Y  role inhibiteur

- GnRH  FSH + LH  stéroïdes gonadiques

32

Déterminisme sexuel
•  Différenciation sexuelle
  Gonades
  voies génitales
  OGE
  cerveau

•  Déterminisme sexuel
- Génotype XX vs XY
-  XY  expression SRY
par ¢ Sertoli
 sexe MASCULIN
33

Schema général du déterminisme sexuel

FAM: facteur antimüllerien; OGE: organes génitaux externes

34

Fig 13.5 p 248

Déterminisme sexuel : Commande génétique
Reproduction sexuée  gamètes = ¢ haploïdes
GAMETOGENESE

♀ Ovocytes X

♂ Spz X ou Y

-  méïose
-  réduction nb chromosomes
-  recombinaison

2 chr sexuels

Équipartition des sexes

FECONDATION

XX ou XY


SEXE CHROMOSOMIQUE

Sex-ratio 1:1
35

Déterminisme des gonades indifférenciées
● Formation des gonades indifférenciées
- gènes communs aux 2 sexes
- WT1 (Wilm’s Tumor suppressor) < ¢ Epith cœlomique, puis Sertoli/Granulosa
- SF1 (steroidogenic factor)
- Emx2 (Empty-spiracles Homeobox gene 2)
- Lhx9 (Lim Homeobox gene 2)


Mise en place crètes génitales

● Survie des gonocytes
- pendant la migration
- dépend de l’interaction

c-KIT (exprimé à la surface des gonocytes)

SCF (stem cell factor; ligand produit par tissus
environnants)
36

Chromosome Y

Azoospermia factor

Région
d’appariement des
gonosomes
pendant la méiose

Fig 13.6 p 249

37

Gènes du déterminisme sexuel
● Rôle masculinisant du chr Y
- Y masculinisant qq soit le nb de X
- Présence chr. Y : ébauche gonadique  TESTICULE
- Gènes de la spermatogénèse (locus AZF)
- Région TDF (Testis Determining Factor)
 différenciation sexuelle

● En l’absence de Y
- Un seul X est suffisant pour initier phénotype féminin
- Mais 2 X sont nécessaires pour dvpt féminin complet

38

Gène SRY (Sex-determining Region of Y-chr)
● SRY : petit gène, 1 seul exon
- Code pour facteur transcription type HMG (high mobility group)
- Presque toutes les mutations responsables d’ambiguité sexuelle
- Gènes cibles ? → → Sox9

● Sox9
- FT famille SOX

- ¢ soutien gonades indifférenciées

- Faiblement exprimé dans

- gonades XX

- Activation SRY 

- Cibles 

- localisation nucléaire
- expression forte dans ¢ Sertoli
- expression persiste après naissance (≠ SRY)

- gènes différenciation testiculaire
- hormone antimüllerienne

(SF1, vanine 11)
39

Gène du déterminisme sexuel
● Autres gènes de différenciation testiculaire
- En aval de SRY
- Sox8  redondant avec Sox9
- FGF-9  différenciation ¢ Sertoli
- DMRT-1 et Dax 1 Dax1  loc. chr X
récepteur nucléaire
interaction avec autres R nucleaires
R Og (Erα, Erβ), androgènes, Pg

● Différenciation sexuelle féminine
- Nécessite 2 chr X
- Facteurs spécifiques
- Gènes à effet ‘anti-testiculaire’ :
▪ Wnt4  vascularisation ovarienne par ↑ follistatine
▪ DAX1 (controlé par Wnt4)
▪ FOXL2  différenciation granulosa
▪ RSPO1  différenciation ovarienne

40

Commande hormonale
● Différenciation sexuelle secondaire
- Voies génitales + OGE
- Dépend de facteurs hormonaux

● Rôle des ¢ de Sertoli
- ¢ de Sertoli 

desert hedgehog

régulation production
- androgènes
- hormone anti-müllerienne
41

Commande hormonale : rôle des androgènes
● Testostérone  différenciation génitale masculine
- défaut de synthèse d’androgènes  défaut de masculinisation
- ¢ Leydig fœtales  testostérone

● Puberté
- androgènes  virilisation

- modif. Voix
- dvpt muscles
- pilosité (barbe)
- golfes androgèniques
- modif. Prostate
- action testostérone au niveau du SNC
- contrôle axe hypothalamo-hypophyso-gonadique :
▪ rétrocontroles cycliques chez la femme
▪ rétrocontroles toniques permanents chez l’homme
42

Mode d’action des androgènes

Action directe TestoSt :
-  OGE
-  sinus uro-génital

Gène sur chr. X
Mutation  sd insensibilité aux androgènes
(testicule féminisant)
43

Fig 13.7 p 251

Commande hormonale
● Hormone anti-müllerienne
- GP 560 A.A.
- superfamille TGFβ (proche inhibine)
- secrétée par ¢ Sertoli ds cordons séminifères
- récepteur exprimé par
C. de Müller
¢ Sertoli - ¢ Granulosa
- induit régression C. de Müller par apoptose
liée a production locale de MMP2

● Rôle des ovaires
- ébauches ovariennes → œstrogènes
- ovaires non indispensables à féminisation
- rôle dans dvpt des ébauches mülleriennes ?

44


Documents similaires


Fichier PDF cours 3 appareil genital masculin gherardi
Fichier PDF chapitre 2 anatomie des gonades
Fichier PDF la differenciation sexuelle
Fichier PDF cours 4 appareil genital feminin gherardi
Fichier PDF 2 agm thomas louise
Fichier PDF l appareil genital lms


Sur le même sujet..