CFF des medicaments poly2 2012 2013 Ponchel .pdf



Nom original: CFF des medicaments poly2_2012_2013_Ponchel.pdf
Titre: 1 Cours 1 Conception, Formulation et Fabrication UEspé Pharma 2011-2012 version poly 2dia par page
Auteur: Gilles

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 0.9.3 / GPL Ghostscript 8.54, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/01/2015 à 13:11, depuis l'adresse IP 79.92.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 998 fois.
Taille du document: 1.4 Mo (5 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


UE spécifique Pharmacie
Module Conception, formulation, production et
contrôle des médicaments

OPERATIONS
PHARMACEUTIQUES

BONJOUR!

Principales opérations pharmaceutiques
nécessaires à la fabrication des formes
galéniques

OPERATIONS PHARMACEUTIQUES
• Définition: ensemble des manipulations et des
opérations technologiques qui permettent d’obtenir un
médicament à partir des diverses matières premières,
P.A. et excipients
• Pour chaque opération:
Approche théorique
Choix des matériels
Contrôles
Applications pharmaceutiques

DESSICCATION (SECHAGE)
• Définition: la dessiccation a pour but d’éliminer un corps
volatil associé à un corps non volatil par passage du corps
volatil à l’état de vapeur
• Objectifs:
Obtention de formes concentrées
Obtention de formes sèches
Amélioration de la stabilité








Dessiccation
Broyage Pulvérisation
Mélange
Granulation
Compression
Enrobage

•Dissolution
•Filtration
•Dispersion
•Stérilisation
•Etc

DESSICCATION (SECHAGE)
• Généralités
• Aspects théoriques
• Procédés
Dessiccation à pression atmosphérique
Dessiccation sous vide
Lyophilisation
• Contrôles
• Applications

• Cas de l’eau:
Eau de constitution
Eau d’adsorption
Eau libre

1

Vitesse d’évaporation: cas de l’eau libre
Vév. =
Où:

N

K • S • (Ps - Pa )

=

t

Cinétique de dessiccation
100

% d’eau résiduelle

P

N: nombre de molécule vaporisées
t: temps
K: constante
S: surface d’évaporation
Ps: pression saturante de la vapeur d’eau (dépend de T°)
Pa: pression partielle de la vapeur d’eau
P: pression totale ambiante

Diagramme des trois états de l’eau

5
0
0
t
Temps
Humidité résiduelle (HR): exprimée en % de la masse humide

H. résiduelle (%) =

Diagramme des trois états de l’eau

Pression (mm Hg)

Pression (mm Hg)
Eau liquide

760

Eau liquide
1

3

0

Gaz (vapeur)
0
0

20

0

20

Gaz (vapeur)
Température (°C)
100

100

DESSICCATION (SECHAGE)
• Généralités
• Approches théoriques
• Procédés
Dessiccation à pression atmosphérique
Dessiccation sous vide
Lyophilisation
• Contrôles
• Applications

0

2’

Dessiccation:
1 à la pression atmosphérique
2 et 2’ sous pression réduite
3 lyophilisation (cryodessiccation)

Température (°C)
0

2

Solide
(glace)

2’

Solide
(glace)

1

3

760

2

M humide - M sèche
M humide

Vaporisation de l’eau liquide à la
pression atmosphérique
• Dessiccation des liquides
Ex 1. Séchoir à cylindre
Ex 2. Nébuliseur

• Dessiccation des solides
Ex 3. Armoires ventilées
Ex 4. Séchoir à tunnel
Ex 5. Fluidisation

2

Liquide

Ex 1. Séchoir à cylindre

Ex 2. Nébuliseur (« atomiseur »)
Liquide

Buse

S = 4.π .r 2
4
V = .π .r 3
3

Vapeur surchauffée
140°C

Poudre
Application: séchage en continu des liquides visqueux

Air chaud
Application: séchage (discontinu) des liquides peu visqueux

Ex 5. Séchoir à lit d’air fluidisé

Ex 3. Armoire ventilée

(Ps - Pa ): faible

Poudre

Air humide

Filtre

Sortie air
humide

(Ps - Pa ): faible

• Plateaux chauffés
• Solide en fine couche
Vév. =

Grains humides

K • S • (Ps - Pa )
P

Application: séchage discontinu des
solides humides
Application: séchage discontinu
des solides humides

(Ps - Pa ): elevee

Air
chaud

Entrée air
chaud et sec

Air sec

DESSICCATION (SECHAGE)
• Généralités
• Approches théoriques
• Procédés
Dessiccation à pression atmosphérique
Dessiccation sous vide
Lyophilisation
• Contrôles
• Applications

(Ps - Pa ): élevée

Principe de la lyophilisation
• Principe: la lyophilisation consiste à sécher un
produit (ou une solution) par la sublimation de l’eau
solide qu’il contient en vapeur d’eau

• Deux étapes
Congélation de l’eau
Sublimation de la glace

• Procédé caractérisé par:
Absence de passage de l’eau à l’état liquide
Obtention d’un produit sec, caractérisé par une
texture poreuse, friable, dite lyophile

3

Diagramme des trois états de l’eau

Principe de la lyophilisation

Pression (mm Hg)

A

B

[TA PA]

[TB PB]

Eau liquide

760

3
Solide
(glace)
0

-273

0

Vide
[P]

Gaz (vapeur)
Température (°C)
100

20

C

D

Dessiccation: 3 lyophilisation (cryodessiccation)

TB << TA

Réalisation de la lyophilisation

⇒ PB < P < PA

Réalisation de la lyophilisation

Pression (mm Hg)
760

A
[T

B
]

A PA

3

[TB PB]

C

[T

Solide
(glace)

Vide
[P]

D
TB << TA

A

Eau liquide

Gaz (vapeur)

Solide
(glace)

⇒ PB < P < PA

Gaz (vapeur)

Vide: P

PA

PB
• Dans le compartiment A:

TB

TA

P

Température

• Dans le compartiment B (piège):

• congélation du produit (T°A = -30 ou - 40°C)
• abaissement de la pression ambiante P (0,1 mm de Hg)
• P < PA, il y a alors sublimation
• Dégagement de vapeur d’eau (1 mole d’eau (Patm) = 22, 4 litres)

[T

A

]

Réalisation de la lyophilisation

3

Vide
[P]

⇒ PB < P < PA

Eau liquide

Solide
(glace)

D
TB << TA

Pression (mm Hg)

A

760

[TB PB]

C

Température

Pression (mm Hg)

B

PA

PB

• piégeage de l’eau
TB TA
• PB < P ambiante
• ceci est obtenu avec T°B très basse (T° = -70°C)

Réalisation de la lyophilisation
A

Eau liquide

Vide
[P]

D
TB << TA

PA

760

[TB PB]

C

⇒ PB < P < PA

Pression (mm Hg)

B
]

A PA

Gaz (vapeur)

PA

P

• Rôle du circuit de réchauffement C:

[T

B
]

PA

[TB PB]

TB << TA

⇒ PB < P < PA

A

C

760
Eau liquide

3
Vide
[P]

Solide
(glace)

D
PA

Gaz (vapeur)

P

PB

PB
TB

TA

Température

• la sublimation est un phénomène endothermique
• la sublimation conduit donc progressivement à une
baisse de température dans A et donc à une baisse de PA
• ceci aurait pour conséquence un arrêt de la sublimation
• le réchauffeur permet de maintenir T°A > T°B et
entretient la sublimation

• Rôle du circuit de refroidissement D:

TB TA

Température

• la condensation de la vapeur d’eau est exothermique
• donc B se réchauffe
• ceci aurait pour conséquence un arrêt de la condensation
de la vapeur d’eau en B
• il faut donc maintenir T°B très basse

4

Réalisation pratique de la
lyophilisation

Lyophilisateur industriel

1. Congélation rapide et totale des échantillons





Rapide
• éviter le « mûrissement » des cristaux de glace
• former des petits cristaux (augmenter le rapport
Surface/Masse)



Totale
• risques liés à la vaporisation de l’eau liquide par
abaissement de la pression (> déstructuration du
lyophilisat, > explosions!)

2 Sublimation

Exemple de structure d’un lyophilisat

Avantages et inconvénients de la
lyophilisation
1. Avantages
• Le lyophilisat présente une texture poreuse et
lyophile
• La température basse favorise la stabilité des PA
thermolabiles
• Absence de phase liquide (eau) favorise la stabilité
• Le procédé est réalisé en présence d’une faible
teneur en oxygène (vide poussé)
• Permet une dessiccation poussée (H résiduelle
faible)

Structure poreuse et très avide d’eau

2. Mais:
• Coûteux

Applications de la lyophilisation


Technologie pharmaceutique
• Conservation des PA hydrolysables
• Obtention de produits poreux, très faciles à remettre en
solution
• Lyophilisats pour la voie orale (lyocs®)
• Obtention de poudres (stériles) à partir d’une solution
(stérile) d’un principe actif





Conservation de substances fragiles (protéines, …)
Conservation de matière vivante (bactéries,…)
Conservation de greffons (os, ligaments …)



Autres applications: agroalimentaire

5




Télécharger le fichier (PDF)

CFF des medicaments poly2_2012_2013_Ponchel.pdf (PDF, 1.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


cff des medicaments poly2 2012 2013 ponchel
conservation aliments
force de vdw
1changement d etat
td28 changements d etats
equilibre sous plusieurs phases

Sur le même sujet..