Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Enseignement dans une Corse Indépendante .pdf



Nom original: Enseignement dans une Corse Indépendante.pdf
Auteur: PHILIPPE

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/01/2015 à 16:39, depuis l'adresse IP 90.30.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 573 fois.
Taille du document: 467 Ko (11 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


La Scolarité dans une CORSE Indépendante
La connaissance, source de réussite et de croissance

La priorité de la Corse sera de développer sa croissance en améliorant le PIB par
habitant.
Même si l’écart du PIB par habitant entre la CORSE et la FRANCE a tendance à diminuer (le
rattrapage est lent), on peut estimer que le PIB par habitant de la CORSE à l’horizon 2035 sera très
proche de celui de la France.
Le PIB par habitant de la CORSE est déjà supérieur à toutes les îles méditerranéennes, l’Espagne, le
Portugal, et se situe pratiquement au niveau de l’Italie.
L’excellence d’un enseignement scolaire adapté à la conjoncture de la Corse permettra aux jeunes
corses d’intégrer les entreprises corses dans de bonnes conditions et créera un dynamisme économique
avec, pour conséquence, un développement de la richesse communautaire.
La qualité des structures, conjuguée à la performance de l’encadrement, favorisera l’épanouissement
des jeunes en limitant les problèmes comportementaux et de délinquances.
SCOLARITE
Une Scolarité obligatoire d’Etat de 6 à 16 ans et gratuite jusqu’au terme du cursus scolaire.
Interdiction des établissements privés : cette mesure permet une meilleure justice sociale et évite les
enseignements communautaires : des cours privés pourront toutefois être développés en dehors des
cours normaux, par des organismes agréés par l’Etat qui n’auront aucune identification communautaire
(politique, religieuse ou autre).
Carte scolaire : obligation d’inscrire les enfants à l’école, au collège ou au lycée de leur quartier ou de
leur commune.
Compte tenu de l’absence d’établissements privés, la carte scolaire ne pourra pas être contournée.
Cette mesure renforce et dynamise les quartiers et communes car elle valorise l’identité d’une société
sur un espace commun.

Crèche :
Les directeurs sont nommés par le Représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre le Directeur de la Crèche et le
Représentant de l’Etat.

- Favoriser le développement des crèches d’Etat pour créer une égalité sociétale dès le plus
jeune âge.
- Proposer une excellence des structures d’accueil pour que toutes les familles corses puissent
y inscrire gratuitement leurs enfants. Cette alternative à la garde à domicile donne la
possibilité aux parents de choisir, sans contrainte, le développement familial. Elle favorise le
travail des deux parents et la croissance de la natalité actuellement insuffisante sur l’Ile.
- Optimiser la formation des éducateurs et éducatrices pour uniformiser l’accueil des enfants
et permettre un meilleur apprentissage communautaire de la langue : délivrance d’un diplôme
d’Etat.
- Développer les acquisitions, les éveils et les découvertes.

Maternelle :
Les directeurs sont nommés par le Représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre le Directeur de la Maternelle et le
Représentant de l’Etat.
-

Optimiser la formation des assistantes maternelles (ou assistants) : délivrance d’un diplôme
d’Etat.
Accueil dès 2 ans.
Apprentissage à l’oral d’une seconde langue identique pour l’ensemble des enfants (français
ou anglais).
Eveil sur la société : culture - art - sport - nature.

Primaire :
Les professeurs et directeurs sont nommés par le Représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre le Directeur de l’Ecole et le
Représentant de l’Etat.
-

Obligatoire : à partir de 6 ans pour une durée de quatre années.
Nombre de jours par semaine : 5 du lundi au vendredi.
Durée d’un cours : 45 mn (+15mn de pause après chaque cours).
Nombre de cours par semaine :
 26 (année 1) soit environ 19h30 mn
 27 (année 2) soit environ 20h15 mn
 28 (année 3) soit environ 21h00 mn
 29 (année 4) soit environ 22h00 mn

-

Rythme de la journée : 9h à 15h
Temps de pause déjeuner : 1h
Activités sportives et culturelles l’après-midi entre 15h00 et 16h30
Nombre de semaines d’enseignement : 38
Nombre de jours de classe : 190
Périodes de congés dans l’année : 5
 1 semaine fin octobre
 2 semaines à Noël
 1 semaine fin février
 2 semaines à Pâques
 8 semaines de juillet à août

Contenu de l’enseignement au Primaire :
-

Maîtrise de l’oral et de l’écrit du corse à la fin de la première année.
Apprentissage sur 4 années de deux autres langues : le français et l’anglais.
Maîtrise de l’outil informatique et des techniques de communications comme internet.
Cours d’éducation civique.
Cours sur l’actualité corse et internationale.
Eveil aux sciences de l’économie et du commerce.
Approche des problèmes environnementaux et climatologie.
Apprentissage des nouvelles technologies en matière énergétique.
Connaissance de la nature : terre, mer, agriculture et pêche.
Mathématiques.
Histoire.
Géographie.
L’entreprise et le Travail.
Travaux manuels.

Le sport, ainsi que les activités culturelles et artistiques sont pratiqués l’après midi après 14h30.
 Favoriser le travail communautaire et en groupes.
 Encourager et accompagner les enfants en difficulté : groupes adaptés.
 Eviter dans la mesure possible les redoublements.

Collège :
Les professeurs et directeurs sont nommés par le Représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre le Directeur du Collège et le
Représentant de l’Etat.
-

-

Nombre de jours par semaine : 5 du lundi au vendredi.
Durée d’un cours : 45 mn (+15mn de pause après chaque cours).
Nombre de cours par semaine :
 30 (année 1) soit environ 22h30 mn
 31 (année 2) soit environ 23h15 mn
 32 (année 3) soit environ 24h00 mn
 32 (année 4) soit environ 24h00 mn
Rythme de la journée : 8h30 à 15h00 (16h : 2 jours par semaine les 2 dernières années)
Temps de pause déjeuner : 1h
Activités sportives, culturelles et artistiques l’après-midi après 15h.
Nombre de semaines d’enseignement : 38
Périodes de congés dans l’année : 5
 1 semaine fin octobre
 2 semaines à Noël
 1 semaine fin février
 2 semaines à Pâques
 8 semaines de juillet à août

Contenu de l’enseignement au Collège :
-

-

Corse.
Français - Anglais.
Mathématiques - Physique - Chimie - Biologie.
Informatique et Internet.
Cours et service civique (participation à l’amélioration de la vie en société) : aide aux
personnes en difficulté - programmes pour l’environnement et la conservation du patrimoine
(nettoyage des plages, réhabilitation des chemins communaux, restauration de monuments,
accueil touristique.….)
Actualités corse et internationale.
Economie et l’Entreprise.
Environnement et climatologie.
Technologies en matière énergétique.
Sciences et Vie : terre, mer, agriculture et pêche.
Histoire.
Géographie.
Stages en entreprise à partir de la quatrième : 4 jours par trimestre.

Informations continues sur les orientations techniques et générales.
Orientation possible en formation technique à partir de la quatrième en alternance avec passerelles
pour réintégrer l’enseignement général.
A partir de la quatrième, 1 semaine de stage en entreprise chaque trimestre.
En troisième, le corps enseignant, parents et élèves doivent entretenir une relation étroite afin
d’étudier au mieux la future orientation de l’enfant.
A ce titre, il est nommé un tuteur du corps enseignant pour encadrer l’élève dans la démarche.
A fin de la troisième, deux possibilités d’orientation :
Enseignement professionnel et technologique




Les orientations devront cibler des métiers en manque de personnel, et/ou à fort potentiel de
développement.
L’aptitude et la motivation de l’élève devront être minutieusement étudiées.
Un stage d’une semaine en fin de troisième dans une entreprise du secteur professionnel choisi
sera obligatoire afin de conforter l’élève dans sa voie.

Enseignement général


Matières identiques au collège.

Lycée :
Les professeurs et directeurs sont nommés par le Représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre le Directeur du Lycée et le Représentant
de l’Etat.
-

Nombre de jours semaine : 5 du lundi au vendredi.
Durée d’un cours : 45 mn (+15mn de pause après chaque cours).
Nombre de cours par semaine : 35 soit environ 26 h
Rythme de la journée : 8h à 16h
Temps de pause déjeuner : 1h
Activités sportives, culturelles et artistiques l’après-midi après 16h.
Nombre de semaines d’enseignement : 38
Périodes de congés dans l’année : 5
 1 semaine fin octobre
 2 semaines à Noël
 1 semaine fin février
 2 semaines à Pâques
 8 semaines de juillet à août

Enseignement Professionnel et Technologique :
1 semaine par mois en entreprise les deux premières années et 2 semaines par mois la dernière
année.
Matières enseignées :











Corse - Français - Anglais.
Cours et service civique (participation à l’amélioration de la vie en société) : aide
aux personnes en difficulté - programmes pour l’environnement et la
conservation du patrimoine (nettoyage des plages, réhabilitation des chemins
communaux, restauration de monuments, accueil touristique.….).
Economie.
Gestion de l’Entreprise.
Droit de l’Entreprise.
Technologies de la filière (au choix) : Commerce - Service - Agriculture - Elevage
- Pêche - Energies Nouvelles - Sylviculture - Aquaculture - Pisciculture Tourisme - Restauration - Hôtellerie - Informatique - Construction - Transport
(routier - aérien - maritime - ferroviaire) - Industrie - Mécanique.
Matières générales nécessaires et spécifiques à la branche : par exemple, les
mathématiques pour une filière scientifique.
Sport.

Tout au long des 3 années du cycle, l’élève doit pouvoir intégrer un groupe de l’enseignement
général.
Le changement d’orientation se fera d’un commun accord entre le corps enseignant, l’élève et les
parents.

Enseignement Général :
Matières enseignées :









Corse.
Français - Anglais.
Mathématiques - Physique - Chimie - Biologie.
Informatique et Internet.
Cours et service civique (participation à l’amélioration de la vie en société) : aide aux
personnes en difficulté - programmes pour l’environnement et la conservation du patrimoine
(nettoyage des plages, réhabilitation des chemins communaux, restauration de monuments,
accueil touristique.….)
Actualités corse et internationale.
Environnement et climatologie.








Technologies en matière énergétique.
Sciences et Vie : terre, mer, agriculture et pêche.
Histoire.
Géographie.
Philosophie (en option)
Sport.

3 groupes d’enseignements :
Groupe 1 : corse - français - anglais - 3ième langue - 4ième langue en option - histoire - géographie cours et service civique - informatique et internet - actualités corse et internationale - sport.
Groupe 2 : corse - français - anglais - environnement - sciences et vie - technologies en matière
énergétique - climatologie - cours et service civique - informatique et internet - sport.
Groupe 3 : corse - français - anglais - mathématiques - physique - chimie - biologie - cours et service
civique - informatique et internet - sport.
Chaque élève doit avoir la possibilité de prendre une ou deux options non obligatoire(s) dans la
matière qu’il souhaite.
L’élève doit avoir la possibilité d’intégrer des groupes d’élèves spécifiques afin d’améliorer ses
connaissances dans une ou plusieurs matières.
Tout au long des 3 années du cycle, l’élève doit pouvoir intégrer un autre groupe ou choisir l’option
professionnelle et technologique. Le changement d’orientation se fera d’un commun accord entre le
corps enseignant, l’élève et les parents.
Diplôme de fin de cycle :
Au terme des 3 années d’enseignement Technologique et Professionnel ou Général, l’élève passera un
examen de fin de cycle.
En fonction de l’obtention ou non du diplôme, l’élève aura la possibilité de poursuivre ses études dans
l’enseignement supérieur, de redoubler une seule fois sa dernière année, ou d’entrer dans la vie active,
avec une possibilité de formation professionnelle en entreprise, non rémunérée, d’une année scolaire
maximum, et financée par l’Etat (groupe d’élèves au sein de l’entreprise, encadré par un membre de
l’entreprise dont le coût de formation sera pris en charge par l’Etat) ; au terme de cette formation, il
sera délivré à l’élève un diplôme professionnel.

Enseignement supérieur :
La totalité de l’enseignement supérieur général devra être suivie au pôle universitaire de Corti.
Le Président de l’Université est nommé par un collège d’enseignants et par le représentant de l’Etat.
Les budgets de fonctionnement sont fixés conjointement entre Le Président de l’Université et le
Représentant de l’Etat.
Ceci permet de globaliser les moyens et de développer les synergies.
La Corse n’aura d’ailleurs pas la capacité financière de supporter les coûts d’investissements et de
fonctionnements de plusieurs pôles universitaires.
L’enseignement supérieur sera dispensé sur les bases du Processus de Bologne.

Processus de Bologne: création de l’espace européen de l’enseignement supérieur
Lors de la conférence de Bologne en juin 1999, 29 pays signent un texte commun.
Aujourd’hui, 47 pays participent au processus de Bologne après avoir rempli les conditions et
procédures d'adhésion.
La déclaration de Bologne s’articule autour de six actions:


un système de grades académiques facilement reconnaissables et comparables qui inclut
l’introduction d’un supplément au diplôme commun afin d’améliorer la transparence



un système fondé essentiellement sur deux cycles: un premier cycle utile pour le marché du travail
d’une durée d’au moins trois ans, et un deuxième cycle (maîtrise) qui exige l’achèvement du
premier cycle



un système d’accumulation et de transfert de crédits du type de l’ECTS, utilisé dans le cadre des
échanges Erasmus



la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs : la suppression de tous les obstacles à
la liberté de circulation



la coopération en matière d’assurance de la qualité



la dimension européenne dans l’enseignement supérieur : augmenter le nombre de modules, de
matières d’enseignements et de filières dont le contenu, l’orientation ou l’organisation présentent
une dimension européenne.

Le texte a pour objectif principal d’organiser une convergence des divers systèmes d’enseignement
supérieur vers des systèmes plus transparents, sur la base de trois cycles : licence (3 années après le
bac en France), Master (5 années après le Bac en France) et doctorat (8 années après le bac en France).

1/ Enseignement Professionnel Supérieur
L’idéal est une formation en alternance avec le monde de l’entreprise et l’Université : 15 jours dans
chaque structure.
Compte tenu de la faible quantité d’entreprises ayant la capacité d’accueillir les étudiants dans le
bassin de Corti, et pour limiter d’une part, les frais de transport et d’autre part, les coûts
d’hébergement, l’enseignement Professionnel Supérieur pourra être dispensé dans les lycées proches
des entreprises préalablement sélectionnées.
Les filières de l’enseignement Professionnel et Supérieur seront déterminées conjointement par les
Entreprises et l’Etat de manière à proposer une formation aux étudiants avec une perspective certaine
d’emploi.
Il est en effet absolument nécessaire de former les étudiants avec comme objectif premier, un emploi
au terme de la formation.
Par ailleurs, le coût de formation des étudiants corses étant totalement supporté par la Collectivité, les
étudiants devront comprendre la nécessité de cette volonté de proposer des filières avec des
débouchés.
Les filières professionnelles :
Commerce - Service - Agriculture - Elevage - Pêche - Energies Nouvelles - Sylviculture - Aquaculture
- Pisciculture – Tourisme - Restauration - Hôtellerie - Informatique - Construction - Transport (routier
- aérien - maritime - ferroviaire) - Industrie.
Les étudiants désirant absolument s’orienter vers des filières non proposées par l’Etat pourront
poursuivre leurs études dans des structures privées agréées par l’Etat mais non subventionnées.
2/ Enseignement Général Supérieur :
Cet enseignement sera exclusivement dispensé à l’Université de Corti afin de limiter les coûts
d’investissements et de fonctionnements.
L’Université devra aider les étudiants à rechercher des emplois pour financer leurs études et leur
hébergement.
Des filières d’excellence seront déterminées dans le but de former les étudiants dans des domaines en
lien direct avec les intérêts de la Corse : santé - tourisme - énergies renouvelables - numériquebiotechnologie.
Un effort substantiel sera réalisé pour solliciter d’excellents professeurs corses et étrangers.

Les étudiants étrangers seront acceptés en fonction des places disponibles et de leurs niveaux de
connaissances mais devront financer leurs études.
L’Université Corse doit devenir un pôle de référence mondial dans un ou plusieurs domaines porteurs
d’activités, d’emplois et de richesses communautaires.
Cette reconnaissance sera un facteur déterminant pour développer une recherche d’excellence, ciblée
et valorisante pour la Corse.
Les étudiants ainsi formés apporteront une plus-value aux entreprises locales et favoriseront
l’implantation d’entreprises internationales à la recherche de main d’œuvre de qualité et de
proximité.
Dans le but de développer des programmes d’enseignement et de recherche, l’Université devra avoir la
possibilité de faire appel à des contributions financières privées des entreprises et de particuliers
comme les anciens élèves.
Les enseignements Professionnel Supérieur et Général Supérieur entreront dans le cadre du Processus
de Bologne.
Cycle de 2 ans validé par un examen.
Cycle de 3 ans : la Licence en adéquation avec le processus de Bologne.
Cycle de 5 ans : le Master en adéquation avec le processus de Bologne.
Cycle de 8 ans : le Doctorat en adéquation avec le processus de Bologne.
Les étudiants corses souhaitant poursuivre des Etudes à l’étranger pourront recevoir des bourses d’Etat
dans la mesure où la démarche s’inscrira dans le cadre d’un partenariat avec une entreprise installée
en Corse, avec comme engagement mutuel, un emploi pour le jeune corse au terme de son cycle.

CONCLUSION
Le système scolaire corse devra être d’une grande souplesse pour permettre un total épanouissement
de la jeunesse.
Les enfants en difficulté seront plus particulièrement encadrés.
Un maximum de 20 élèves par classe.
Les orientations possibles dès la fin de la 5ème , ne devront pas être figées et, à tout moment, l’enfant
devra avoir la faculté de modifier son orientation (en fonction de ses motivations et de ses aptitudes)
qu’elle soit dans le cadre d’un enseignement professionnel ou dans celui de l’enseignement général.
De même, les enfants qui auront décidé de stopper le cursus scolaire à partir de 16 ans devront avoir la
possibilité de réintégrer le monde scolaire en suivant des classes ou des cours à distance adaptés à
leurs niveaux et à leurs aptitudes.
Les objectifs prioritaires de l’Ecole Corse seront :



apporter la connaissance tant professionnelle que générale
orienter les élèves vers des filières à fort taux de débouchés en Corse.

Le développement de la Corse dépendra en grande partie de la jeunesse, de sa capacité à s’épanouir, à
innover, à inventer et à s’intégrer à part entière dans la société corse.
Il conviendra dès lors de garder en permanence à l’esprit que la réussite de la jeunesse corse est le
facteur indispensable et déterminant au bonheur de la société corse dans son ensemble.

Le 03 janvier 2015

Philippe Réginensi


Documents similaires


Fichier PDF les crises du burundi de 1962 a 2000
Fichier PDF conditionsetcriteres20152016
Fichier PDF cours
Fichier PDF 66b1thi
Fichier PDF referentiel math cycle4 sauze vaussais
Fichier PDF synthese metier enseignant


Sur le même sujet..