Programme VA 2015 pr sidents .pdf


Nom original: Programme VA 2015 pr-sidents.pdfTitre: ~1420826426~Programme VA 2015Auteur: Lucien ROCHET

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par PDF Architect, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/01/2015 à 12:55, depuis l'adresse IP 213.152.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 427 fois.
Taille du document: 376 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Mesdames,  Messieurs  les  Présidents,  chers  amis  vélivoles…  
VISION  D’AVENIR  s’est  présentée  à  vos  suffrages  en  2013,  avec  un  projet  pour  le  vol  à  voile  français.    
Ce  projet  a  reçu  l’adhésion  de  la  majorité  des  clubs.  
Il   n’a   pu   être   mis   en   œuvre   à   cause   d’un   scrutin   irrégulier,   qui   a   permis   à   une   autre   équipe   de   s’installer   aux  
commandes  de  la  fédération  en  toute  illégitimité.  
La   liste   opposée   a   choisi   d’utiliser   tous   les   artifices   de   procédure   pour   retarder   la   manifestation   de   la   vérité   et   se  
maintenir   deux   ans   au   pouvoir.   Ces   artifices   n’ont   cependant   pas   abusé   le   CNOSF,   dont   l’arbitrage   a   conduit   à   de  
nouvelles  élections.    
Nous   sommes   donc   de   retour   en   2015,   candidats   à   ces   élections   appelées   de   nos   voeux,   pour   proposer   une  
alternative  à  la  politique  fédérale  actuelle.    
Notre  équipe  renouvelée,  consciente  des  difficultés  qui  l’attendent,  respecte  l’engagement  de  Vision  d’Avenir  vis  à  vis  
de  toutes  les  associations    qui  lui  ont  fait  confiance.  
Elle  sera  menée  par  Philippe  GUIRE  –VAKA  ancien  Premier  Vice  Président  de  la  FFVV  
Elle  regarde  l’avenir  sans  esprit  de  revanche.    
Nous  devons  en  effet  travailler  désormais  à  rassembler  le  mouvement  autour   D’UN   PROJET   POUR   L’AVENIR,  qui  
est  notre  raison  d’être.  
 C’est  ce  PROJET  que  nous  vous  présentons,  enrichi  des  réflexions  et  des  constats  de  ces  deux  années  perdues.  
Il  se  résume  en  deux  mots  :  REFONDATION  et  SIMPLIFICATION  
Il  puise  sa  légitimité  à  deux  sources  qui  sont  :  
1.
2.

La  situation  et  la  politique  actuelle  de  la  fédération  
Les   besoins   du   vol   à   voile   en   ce   début   de   21°   siècle,   les   attentes   des   clubs,   de   leurs   dirigeants   et   des   pratiquants  
d’aujourd’hui.  

La  fédération  a  beaucoup  communiqué,  depuis  deux  ans.  
Cette  communication  travestit  une  réalité  que  nous  percevons  tout  autrement,  tant  sur  le  plan  de  l’activité  que  sur  
celui  des  résultats  économiques.  
Si  votre  vote  nous  amène  aux  responsabilités,  notre  première  action  sera  de  faire  réaliser  un  audit  impartial  de  la  
situation  financière  de  la  FFVV  et  du  CNVV  et  d’en  présenter  le  résultat  au  Mouvement  vélivole.  
Le  vol  à  voile  est  confronté  depuis  de  nombreuses  années  à  des  changements  profonds  du  comportement  social,  de  
l’environnement   économique,   de   l’organisation   administrative   territoriale   et   à   l’intégration   dans   la   dimension  
européenne.  
Ø
Ø
Ø

Nous  ne  pouvons  pas  faire  face  à  toutes  ces  transformations  en  reproduisant  nos  vieux  modèles.    
Nous  ne  pouvons  inconsidérément  accepter  un  alourdissement  de  notre  fonctionnement.      
Nous   devons   au   contraire   trouver   de   nouvelles   voies,   pour   construire   l’organisation   durable   d’un  
nouveau  vol  à  voile.  

REFONDER  
La   FFVV   fonctionne   depuis   les   origines   sur   le   principe   d’un   système   centralisé,   franco-­‐français,   héritier   d’un  
modèle   dont   les   composantes   ont   beaucoup   évolué,   tels   que   les   centres   nationaux,   le   détachement   d’agents   de  
l’Etat,  du  Ministère  des  Sports  ou  de  de  la  DGAC,  le  tout  accompagné  d’un  important  niveau  de  subventions.  
Tout  le  monde  reconnaît  aujourd’hui  que  cela  ne  fonctionne  plus  comme  ça.  





Les  subventions  diminuent  drastiquement  d’année  en  année  
Les  agents  de  l’Etat  sont  repartis  dans  leurs  corps  d’origine  ou  prennent  leur  retraite  sans  être  remplacés,  
Le  centre  national  sous  sa  forme  actuelle  est  dépassé  
La  règlementation  de  l’EASA  se  met  en  place  mais  elle  doit  être  le  produit  d’une  concertation  en  fonction  des  
capacités  réelles  de  nos  associations,  comme  l’ont  manifesté  avec  force  d’autres  fédérations  européennes,    

Vision d’Avenir / 12-01-2015

Page 1





La   réduction   du   nombre   de   régions   et   le   renforcement   de   la   régionalisation   nous   invitent   à   repenser  
complètement  le  rôle  de  l’échelon  régional  et  de  son  articulation  avec  le  niveau  national.  
Dans   le   même   temps,   on   constate   au   niveau   du   vol   à   voile   lui   même,   des   disparités   importantes   dans   les  
moyens   mis   à   disposition     par   la   FFVV   au   profit   d’une     région   par   rapport   au   reste   de   la   France.   La  
représentativité   des   petites   ou     moyennes   associations,   qui   constituent   la   majorité   des   clubs   français,   est  
pénalisée  par  les  règles  électorales  actuelles,  qui  ne  leur  permettent  pas  de  faire  valoir  leurs  difficultés    

 
…  REFONDER    une  nouvelle  Fédération,  
I  )    avec  de  nouveaux  statuts  :  
1.
2.

Avec   une   loi   électorale   qui   rééquilibre   le   poids   électoral   des   petits   clubs.   Ils   sont   aujourd’hui   sous  
représentés  par  une  attribution  de  voix  qui  favorise  les  grands  clubs,  particulièrement  ceux  qui  bénéficient  
d’une  nombreuse  clientèle  de  passage  
par  la  représentation  des  13  nouvelles  Régions  au  sein   du  Comité  Directeur,  au  regard  de  leurs  nouvelles  
compétences  et  de  la  politique  européenne,  qui  privilégie  les  liens  avec  les  régions.  

II)   En   remettant   en   priorité   la   FFVV   en   situation   d’exercer   une   fonction   politique   résolue,   dans   son  
dialogue  avec  les  tutelles  et  ses  rapports  avec  l’EASA.  
Il   nous   faut   renforcer   nos   liens   avec   d’autres   fédérations   vélivoles   européennes,   pour   faire   entendre   avec  
détermination  ce  que  le  Mouvement  vélivole  français  peut  accepter  et  ce  qu’il  ne  peut  pas  accepter.    
C’est   un   aspect   crucial   de   la   politique   fédérale.   Nous   devons   développer   avec   nos   tutelles   et   avec   l’Europe   un  
dialogue  constructif  mais  ferme,  permettant  d’élaborer  les  nouvelles  règles  soutenables  d’un  vol  à  voile  moderne.  
Ceci   touche   à   des   aspects   essentiels   de   la   formation   et   de   la   certification,   deux   domaines   où   l’allègement   des  
contraintes  constitue  un  enjeu  majeur  pour  la  vie,  voire  la  survie  des  clubs.    
III)  En  mettant  en  œuvre  une  politique  régionale  équitable  et  transparente  au  bénéfice  de  l’ensemble  des  
clubs  :  






En   donnant   aux   nouvelles   régions   les   moyens   de   pleinement   jouer   leur   rôle   de   pôle   de   proximité   pour   le  
développement   du   vol   à   voile,   la   formation,   la   compétition.   Elles   doivent   pouvoir   bénéficier   d’un   CTF,  
animateur  régional  du  développement  et  jouer  à  fond  leur  rôle  dans  la  décentralisation.  
Par  une  redéfinition  claire  de  la  fonction  du  CNVV.  Tous  ceux  qui  l’ont  fréquenté  récemment  signalent  son  
affaiblissement,  alors  qu’il  se  voit  confier  des  tâches  de  plus  en  plus  lourdes.    
E   L’intention   d’y   transférer   prochainement   le   siège   fédéral   n’est   plus   un   secret,   avec   pour   conséquence  
probable  le  déplacement  du  centre  de  gravité  du  vol  à  voile  français  dans  le  sud-­‐est.    
En   instaurant   la   transparence   sur   les   éléments   permettant   l’attribution   des   aides   accordées   par   le   FFVV,  
pour  éviter  toute  polémique  sur  une  politique  de  «  petits  cadeaux  ».  

 

SIMPLIFIER  
 
C’est   un   axe   majeur   qui   doit   mobiliser   notre   créativité   au   service   d’un   vol   à   voile   plus   facile   d’accès,   moins  
coûteux,  avec  des  procédures  adaptées  à  la  réalité  de  nos  besoins.  
…ATO  
On   nous   fait   rentrer   aujourd’hui   dans   le   moule   d’un   ATO,   que   nos   amis   anglais   ont   purement   et   simplement  
refusé,  contraignant  l’EASA  à  revoir  sa  copie  et  à  reculer  l’échéance  en  2018  !  
Pourquoi   un   tel   zèle   de   la   FFVV,   alors   que   nous   n’avons   pas   la   moindre   idée   de   ce   qui   nous   sera   proposé…   en  
2018  !  
La  FFVV  doit  désormais  faire  entendre  sa  voix  dans  les  instances  européennes,  aux  cotés  de  la  DGAC,  et  ne  pas  se  
contenter  de  suivre  ou  de  prendre  le  train  en  marche  !  
…  FORMATION  :  le  recul  
Aujourd’hui,   c’est   le   retour   progressif   à   l’ancien   système,   avec   ses   lourdeurs   administratives,   ses   exigences  
pédagogiques,  ses  archaïsmes,  et  la  perte  d’autonomie  qui  l’accompagne.  
Lors   de   la   précédente   olympiade,   nous   avions   obtenu   de   nombreux   allègements   dans   l’organisation   de   la  
formation  des  pilotes  et  des  instructeurs,  dont  la  formation  en  région.  Nous   réinstallerons  ces  réformes  simples  
appréciées  de  tous  et  qu’il  nous  faut  défendre.  
Vision d’Avenir / 12-01-2015

Page 2

GESASSO  /  GIVAV  :  le  doublon  qui  fait  scandale  
Ce  que  l’on  nous  propose  est  tellement  lourd,  que  la  FFVV  a  investi  75000€  pour  créer  un  nouveau  logiciel  –  le  
GESASSO  -­‐   pour   gérer   les   formations…   et  intégrer   dans   un   an   la   gestion   des   clubs  !   Bref,   une   sorte   de   GIVAV   Bis,  
alors   que   le   GIVAV,   développé   bénévolement   par   des   vélivoles,   s’enrichit   de   jour   en   jour   avec   de   nouvelles  
fonctions,   pour   gérer   les   nouvelles   licences   et   la   formation,   et   qu'un   nombre   grandissant   d'utilisateurs   l'ont  
adopté  (plus  de  80  à  ce  jour)  
La  politique  de  Vision  d’Avenir  sera  de  consolider  l’outil  adopté  par  plus  de  la  moitié  du  Mouvement.  
VISITE  MEDICALE  
Les  nouveaux  brevets  européens  -­‐  LAPL(L)S  -­‐  prévoient  une  visite  médicale  délivrée  par  un  médecin  généraliste  :  
la  France  n’en  veut  pas  !  
Nous   n’acceptons   pas   cet   alignement   sur   la   volonté   de   décideurs   médicaux   dont   les   positions   ne   se   justifient   par  
aucune   considération   de   sécurité,   pas   plus   que   ce   projet   d’étude   sur   la   pratique   des   pilotes   âgés,   condamné   à  
enfanter  un  jour  une  nouvelle  norme.    
…  CERTIFICATION,  planeurs  ultra  légers    
Vaste   chantier   à   ouvrir  !   La   technologie   de   nos   planeurs   ne   justifie   pas   les   normes   de   certification   et   de  
maintenance  qui  leurs  sont  appliquées,  héritées  de  pratiques  anciennes,  dont  la  lourdeur  et  le  coût  n’échappent  à  
personne.  
Le   GNAV   est   une   très   belle   réussite   du   mouvement   vélivole,   mais   il   n’est   pas   condamné   à   être   une   copie  
améliorée  de  l’OSAC  :  il  doit  aussi  avoir  pour  ligne  directrice  la  simplification.    
E    Fixons  nous  comme  objectif  à  terme  d’aller  vers  une  réglementation  allégée.  
Exigeons  de  l’administration  que  certaines  procédures  soient  simplifiées  et  allégées.  
La   fédération   devra   à   terme   représenter   l'ensemble   des   vélivoles   français   quelques   soit   le   planeur   utilisé,   du  
grand  libre  à  l’ultra  léger.  Elle  doit  aussi  se  réapproprier  cet  esprit  de  liberté  pour  nous  développer  à  nouveau.  La  
situation   actuelle   montre   que   les   fédérations   qui   défendent   leurs   libertés   progressent   tandis   que   la   FFVV  
régresse.    
Nous   aurons   l’occasion   de   préciser   les   orientations   par   grands   thèmes   que   nous   venons   d’évoquer.   Il   reste  
beaucoup  à  dire  sur  :  










le   rôle   de   la   FFVV   qui   doit   se   consacrer   à   la   défense   des   associations   et   des   outils   qu’elles   se   sont  
appropriées  avec  satisfaction  comme  le  GIVAV  ou  le  TVV,  
le  développement  de  nouveaux  dispositifs  associant  planeur  et  ULM  tant  dans  le  domaine  de  la  pratique  que  
de  la  formation,    
le  CNVV,  dont  la  mission  doit  être  clairement  définie  en  fonction  de  ses  ressources  économiques  et  validée  
par  le  mouvement  après  que  les  associations  aient  pu,  en  parfaite  transparence,  prendre  connaissance  de  sa  
situation  technique  et  économique.  Sans  doute  doit-­‐il  acquérir,  une  véritable  dimension  européenne,    
la   compétition,   qui   doit   continuer   à   être   le   moteur   de   l’excellence   pour   notre   sport   et   à   attirer   en  
permanence   de   jeunes   talents.   Il   y   a   un   équilibre   des   moyens   à   trouver   entre   la   compétition   et   les   clubs,  
dont  sont  issus  tous  les  compétiteurs.  Aider  les  clubs,  c’est  aussi  aider  le  Haut  Niveau.  
les  nouvelles  compétences  des  Régions,  pour  le  développement,  la  formation,  la  sélection  des  compétiteurs  
et   le   développement   d’un   niveau   régional   de   la   compétition,   pour   garantir   enfin   l’organisation   moderne  
d’un  vol  à  voile  présent  sur  l’ensemble  du  territoire.  
la   vie   quotidienne   enfin,   que   la   Fédération   doit   être   capable   d’accompagner   dans   les   moments   difficiles,  
lorsqu’il   faut   un   appui   institutionnel   fort   pour   défendre   un   aérodrome,   un   club   ou   un   projet   porteur   de  
développement.  

 
Telles   sont   nos   ambitions   pour   une   Fédération   renouvelée,   adaptée   aux   exigences   du   temps,   évoluant   avec   le  
contexte  économique  et  social  et  intégrant  les  nouvelles  technologies.    
Elle  doit  se  porter  garante  de  l’attachement  des  vélivoles  à  la  liberté  que  nous  devons  protéger  des  abus  de  la  sur  
réglementation,  tout  en  sachant  nous  montrer  responsables.  

Vision d’Avenir / 12-01-2015

Page 3


Aperçu du document Programme VA 2015 pr-sidents.pdf - page 1/3

Aperçu du document Programme VA 2015 pr-sidents.pdf - page 2/3

Aperçu du document Programme VA 2015 pr-sidents.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)


Programme VA 2015 pr-sidents.pdf (PDF, 376 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


programme va 2015 pr sidents
cdos rappact 2010
charte du mouvement jeunesse de la diaspora gabonaise ii
ag2016
declaration d engagements liste
programme changez davenir

Sur le même sujet..