7.pdf


Aperçu du fichier PDF 7.pdf - page 6/56

Page 1...4 5 67856



Aperçu texte


COLAB CONCEPT
Colab Team
Bulletin N° 7

Colab Team
07/10/08

Description : BULLETIN DE COORDINATION N°7

I3

Page
6/56

SYNTHESE :

Il apparaît à la lumière de l’analyse précédente deux tendances opposées qui poussent le
domaine des appareils volant dans leurs limites extrêmes tout en les bornant.
Ce sont essentiellement :
D’une part les appareils à consommation d’énergie modérée. Dotés de voilures très
performantes concernant notamment leur finesse aérodynamique. Leur domaine de vol privilégié
est le domaine subsonique, à moins que des dispositifs de contrôle de la couche limite leur
permettent de moduler leur traînée en fonction de leur vitesse.
D’autre par, les appareils munis de générateur à impulsion spécifique élevée voire très
élevée(fusées), à condition toutefois de trouver le bon compromis
poids/puissance/consommation.
On peut résumer les termes de la synthèse comme ci-dessous :
1) CONSOMMATION D’ ENERGIE MODEREE ; « L’AILE FAIT VOLER »

2) IMPULSION SPECIFIQUE ELEVEE : « LA PUISSANCE FAIT VOLER »

Au centre de ce champ d’application se trouve l’aviation actuelle et ses développements
depuis sa création, ainsi que les développements actuellement dans les cartons des
principaux constructeurs.
Ces projets sont essentiellement basés sur l’utilisation de la structure CANTILEVER des
voilures et des profils supercritiques très évolués. Les matériaux nouveaux et le
développement de moteurs plus performants participent également à l’augmentation de
leurs performances au pris d’une sophistication toujours plus étendue.
La recherche du meilleur compromis prix/performances/consommation n’emprunte pas, à
première vue, la voie de la simplification et de l’économie.
Il semblerait toutefois que le CONCEPT COLAB, tel que décrit dans les brevets de base
N°8203961 (1984) ; 8504035 (1985) ; et 2806698 (2002) couvre par son polymorphisme tous
les champs d’applications décrits précédemment et en repousserait les bornes en
accroissant notamment les domaines de vol, tout en réalisant des économies
substantielles par la simplification, la modularité, et l’efficacité du système.
Bien entendue nous n’ignorons pas, du moins concernant certain d’entre nous, les
travaux sur l’énergie libre et l’électrocinétique ou là aussi le caisson aérodynamique est
applicable, mais ceci sera une autre histoire ; Toutefois ce domaine est très prometteur
pour les collaborateurs au projet ARDA basé sur les travaux de JLNaudin concernant
l’électrocinétique.