Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



LACHAUD Marion PORTFOLIO .pdf



Nom original: LACHAUD Marion PORTFOLIO.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par pdftk 1.41 - www.pdftk.com / itext-paulo-155 (itextpdf.sf.net-lowagie.com), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/01/2015 à 16:20, depuis l'adresse IP 77.84.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 343 fois.
Taille du document: 939.7 Mo (15 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


2, rue du moulin
64800 LAGOS

MARION LA HAUD

06 23 99 29 98
marion.lachaud@gmail.com

Architecte d'Etat
Maître d'Oeuvre

04 l 2014
07 l 2012

Architecte, hef de projet

CDI l Agence SDB Architecture, Toulouse
Gain en autonomie et responsabilités. Chef de projet
pour la construction d'une maison neuve, et pour la
rénovation et réhausse d'une toulousaine en ossature
bois. Phases APS, APD, PC, PRO, DET. Relation avec la
maîtrise d'ouvrage, avec les BET thermique et
structure, rédaction de pièces écrites.

06 l 2012
10 l 2011

o aboratrice d'architecte

CDD l Agence SDB Architecture, Toulouse
Relevés et dessin plans EDL et ESQ du village-hôtel de
Montmurat dans le cadre d'un concours pour lequel
nous avons été lauréats. Suivi de projets de taille
moyenne pour des particuliers ESQ, PC et DET.

02 l 2009

A istante d'architecte

STAGE l OP HLM, Tarn Habitat, Albi
Etudes de faisabilité de logements collectifs et individuels,
suivis de chantiers en tant que maître d'ouvrage, et réunions
avec les collectivités locales.

02 l 2008

A istante conducteur de travaux

STAGE l CANCE, charpentes métalliques, Nay
Planification, encadrement, et contrôle des travaux de
charpentes métalliques et menuiseries aluminium. Réunions
de chantiers dans le département des Pyrénées Atlantiques.

02 l 2007

De inatrice

STAGE l Cabinet Eric DUCASSE, Limoges
Découverte du métier d'architecte. Participation à un projet
d'extension d'un Lycée en tant que dessinatrice.

25 ans
Permis B l véhicule personnel

compétences
✔ dynamique, rigoureuse & créative
✔ 3 ans d'expérience
✔ esprit d'équipe et relationnel

architecture & urbanisme
✔ diagnostics, faisabilités et conceptions
✔ présentation et argumentation d'un projet
✔ dessin CAO et perspective 3D
✔ montage de dossier PC

technique
✔ maîtrise des réglementations: RT 2012,
sécurité incendie, accessibilité PMR, loi MOP
✔ rédaction de CCTP, estimatifs, liens avec BET
✔ montage de dossier DCE, analyse des offres
✔ suivi de chantier

logiciels
Archicad
Autocad
Vectorworks
Artlantis
Skectchup
Suite Adobe
BIMoffice
Pack Office

10 l 2014

Perfectionnement à Autocad
FORMATION l Vertego, Pau

Le logiciel Autocad maîtrise, optimisation et modélisation des projets

06 l 2013

onduite d'un projet d'architecture bois

FORMATION l CNDB, îlot 45, Toulouse

Construire Bois de A à Z le matériau bois, efficacité énergétique et
technologie de la construction bois, conduite d’un projet bois.

09 l 2012

Habilitée à la Maîtrise d'Oeuvre en son Nom Propre

Français
Anglais
Espagnol
Portugais

DIPLÔME l ENSA, Toulouse

Gestion contrats, honoraires, comptabilité, candidatures.
Projet pièces graphiques, écrites, réglementations, coûts, chantier.
Stratégies déontologie, marketing, cerclesnrelationnels, partenaires.

07 l 2011

langues

Architecte d'Etat

DIPLÔME l ENSA, Toulouse
Densification des tissus pavillonaires un urbanisme de voisinage

centres d'interêts
Volontariat l Membre actif Teto, Brasil
Culture l voyages, musique, art,

cinéma

Sport l zumba, gymnastique, vélo, ski

MARION LACHAUD
Architecte d'Etat
Maître d'Oeuvre

EXPERIENCES D'ETUDIANTE

JUIN 2009

12 MAISONS INDIVIDUELLES GOUPEES
rue du groupe Veny - CAHORS

Enseignants
Logiciels

P.COURTADE M.GALAVIELLE
VECTORWORKS PHOTOSHOP

JUIN 2011

UN URBANISME DE VOISINAGE
PFE - densification des tissus pavillonaires

Enseignants
Logiciels

C.HUTIN D.ESTEVEZ F.ZARCOS
ARCHICAD ARTLANTIS PHOTOSHOP

La maison individuelle est la forme d’habitat préféré par
91%Lades
français.
Elle possède
qualités
mythiques.
maison
individuelle
est lades
forme
d’habitat
préféré par
Vivre91%
dans
l’intimité,
toucher
la
terre,
voir
le
ciel.
Pour
nous
des
français.
Elle
possède
des
qualités
mythiques.
La maison individuelle est la forme d’habitat
préféré par
tous,Vivre
stationner
safrançais.
voiture
gratuitement,
manger
dansdes
l’intimité,
toucher
terre, voir
ciel.dehors
Pourmythiques.
nous
91%
Elle la
possède
desle qualités
quand
il Vivre
fait
beau,
des toucher
espaces
liberté
pour
tous,
stationner
sa voiture
gratuitement,
manger
dehors
dans avoir
l’intimité,
la de
terre,
voir
le
ciel.les
Pour nous
enfants,
sont
les
utopies
que
l’on
absentes
dans
les les
quand
il fait
beau, avoir
des aime,
espaces
de liberté
pour
tous,
stationner
sa voiture
gratuitement,
manger
dehors
villes.
Lesquand
utilisateurs
et les avoir
politiques
l’admettent
enfants,
sontil fait
les utopies
que l’on
absentes
danspour
les les
beau,
des aime,
espaces
de comme
liberté
forme
urbaine
référence
une emvilles.
Les de
utilisateurs
etactuelle.
les politiques
l’admettent
comme
enfants,
sont
les utopies
queElle
l’on détient
aime,
absentes
dans les
preinte
historique
et
sociétaleetvéritablement
ancrée
en emforme
urbaine
référence
actuelle.
Elle détient
une
villes.
Les de
utilisateurs
les politiques
l’admettent
comme
France.
preinte
historique
ancréeune
en emforme
urbaine et
de sociétale
référence véritablement
actuelle. Elle détient
Seulement,
les tissus
pavillonnaires
ne cessent
de se mulFrance.
preinte
historique
et sociétale
véritablement
ancrée en
tiplier.
A eux
seuls,
comptent
75% des ne
terrains
construcSeulement,
lesils
tissus
pavillonnaires
cessent
de se mulFrance.
tiblestiplier.
en Seulement,
France.
Celalesreprésente
en75%
moyenne
maiA eux seuls,
ilstissus
comptent
des terrains
construcpavillonnaires
ne18000
cessent
de se mulsonstibles
bâties
14000
hectares.
on neconstrucenpar
France.
Cela
représente
enAujourd’hui,
moyenne
18000
maitiplier.
Aan,
euxsoit
seuls,
ils comptent
75%
des terrains
cesse
detibles
construire
dessoit
morceaux
de ville,en
de
ville-dortoir,
sons
bâties
an,
14000
hectares.
Aujourd’hui,
on nemaienpar
France.
Cela
représente
moyenne
18000
où l’on
travaille
et s’approvisionne
loin de
Ce
sont on ne
cesse
de construire
dessoit
morceaux
dechez
ville,soi.
de
ville-dortoir,
sons
bâties
par an,
14000
hectares.
Aujourd’hui,
des où
quartiers
monothématiques,
mono-usage

il
n’y
asont
l’on
travaille
et s’approvisionne
loin dedechez
cesse
de construire
des morceaux
ville,soi.
deCe
ville-dortoir,
aucune
fonctions, mono-usage
ni deloin
populations.
des mixité
quartiers
monothématiques,
où soi.
il n’yCea sont

l’ond’usages,
travaille
etdes’approvisionne
de chez
Afin aucune
que des
l’abus
surd’usages,
le territoire
il faut
proposer
une
mixité
decesse,
fonctions,
ni
de populations.
quartiers
monothématiques,
mono-usage
où il n’y a
alternative.
mener
une de
politique
développeAfin aucune
quePeut-on
l’abus
sur
le territoire
cesse,
ildefautni
proposer
une
mixité
d’usages,
fonctions,
de populations.
mentalternative.
urbain
exploiterait
ressources
desildefaut
quartiers
mener
une politique
développeAfin qui
quePeut-on
l’abus sur
lelesterritoire
cesse,
proposer une
pavillonnaires
existants
?
mentalternative.
urbain
qui Peut-on
exploiterait
les ressources
desdequartiers
mener
une politique
développepavillonnaires
existants
?
ment urbain
qui exploiterait
les ressources des quartiers
Construits
ces dernières
décennies,
pavillonnaires
existants
? les lotissements possèdent
un potentiel
urbain et foncier
d’uneles
grande
ampleur,posConstruits
ces dernières
décennies,
lotissements
qui reste
totalement
inexploité.
Les
outils
actuels
d’urbasèdent
un
potentiel
urbain
et
foncier
d’une
grande
ampleur,posConstruits ces dernières décennies, les lotissements
nisme
tissus
sont rigides
et d’une
n’ont
pas
été
quiconcernant
reste
totalement
inexploité.
outils
actuels
d’urbasèdent
un ces
potentiel
urbain
etLes
foncier
grande
ampleur,
pensés
pour
pouvoir
évoluer.
Cessont
tissusrigides
sont
t-ils
pourtant
nisme
ces tissus
et n’ont
pas été
quiconcernant
reste
totalement
inexploité.
Les outils
actuels
d’urbacondamnés
à être
figés ?évoluer.
pensés
pour
pouvoir
Ces sont
tissusrigides
sont t-ils
pourtant
nisme
concernant
ces tissus
et n’ont
pas été
Il faut
instaurer
à l’échelle
de la sont
ville,t-ils
ne pourtant
condamnés
àpour
êtredynamique
figés ?évoluer.
pensés une
pouvoir
Ces tissus
plus Illafaut
considérer
comme
paralysée
en
allant
chercher
instaurer une
dynamique
condamnés
à être
figés ? à l’échelle de la ville, ne
toujours
loin
des surfaces
àparalysée
bâtir. Il àfaut
arpenter
le ville, ne
plus Ilplus
lafaut
considérer
comme
en
allant de
chercher
instaurer
une dynamique
l’échelle
la
déjà-là
pour
le
réparer,
installer
des
systè-chercher
toujours
loin des surfaces
àparalysée
bâtir.
Il faut
le
plusleplus
lacomprendre,
considérer
comme
en arpenter
allant
mes,déjà-là
rétablir
une lecohérence.
pour
comprendre,
le réparer,
installer
des arpenter
systè- le
toujours
plus
loin des surfaces
à bâtir.
Il faut
A l’évidence,
la densification
est une le
issue.
La densité
mes,déjà-là
rétablir
une le
cohérence.
pour
comprendre,
réparer,
installerest
des systèavantA l’évidence,
tout
un rétablir
système
mutualiser
moyens.
Elle est
la densification
est une les
issue.
La densité
mes,
unepour
cohérence.
doit avant
se développer
de manière
qualitative,
en les
rapport
métiun système
pour
mutualiser
moyens.
Elle est
A tout
l’évidence,
la densification
est une
issue.
La
densité
culeux
contexte.
doitause
développer
manière
qualitative,
en rapport
méti- Elle
avant
tout un de
système
pour
mutualiser
les moyens.
culeux
doitausecontexte.
développer de manière qualitative, en rapport méti-

toujours plus loin des surfaces à bâtir. Il faut arpenter le
mes,déjà-là
rétablirpour
une le
cohérence.
comprendre, le réparer, installer des systèA l’évidence,
la densification
est une issue. La densité est
mes, rétablir
une cohérence.
avantA tout
un système
pour mutualiser
moyens.
Elle est
l’évidence,
la densification
est uneles
issue.
La densité
doit se
développer
de
manière
qualitative,
en
rapport
métiavant tout un système pour mutualiser les moyens. Elle
culeux
doitausecontexte.
développer de manière qualitative, en rapport méticuleux au contexte.

densification progressive en venant bâtir dans ces espadu foncier.
A l’échelle et
deen
l’habitant,
densifier,
c’est redonner
ces interstitiels,
redivisant
les parcelles
pour libérer
de laduqualité
bien en
vendant un
bout dec’est
parcelle
foncier.à Ason
l’échelle
de l’habitant,
densifier,
redonner
inexploitée.
Chaque
projet
estenréalisé
avec
de la qualité
à son
bien
vendant
unune
boutattention
de parcelle
portée
sur chaqueChaque
situation,
afin est
de tirer
le meilleur
partiattention
de
inexploitée.
projet
réalisé
avec une
la parcelle
gêner les
voisins.afin de tirer le meilleur parti de
portéesans
sur chaque
situation,
la parcelle sans gêner les voisins.

Cette étude est située dans la ville de Blagnac. Un lotissement
un située
autre, dans
générique,
l’on pourrait
Cettecomme
étude est
la ville que
de Blagnac.
Un lotisrencontrer
dans
n’importe
quelle
région
de
France.
Un Un lotissement
comme
un
autre,
générique,
que
l’on
pourrait
Cette étude est située dans la ville de Blagnac.
lotissement
également
placé
une
zone en
plein
es- pourrait
rencontrer
dans
n’importe
quelle
région
deque
France.
Un
sement
comme
un dans
autre,
générique,
l’on
sor depuis
quelques
années.
Cettedans
zone
périurbaine
pris
lotissement
également
placé
une
zone endeaplein
es- Un
rencontrer
dans
n’importe
quelle
région
France.
le temps
de s’équiper,
deannées.
développer
services
et des
sor depuis
quelques
Cettedes
zone
périurbaine
pris eslotissement
également
placé
dans
une
zone
enaplein
commodités.
Aujourd’hui
plus
que tout,
elle
aservices
une
place
le temps
de s’équiper,
deannées.
développer
des
et desa pris
sor depuis
quelques
Cette
zone
périurbaine
privilégiée
ligne
de tramway
à 300m
de
qui
commodités.
plus
que
tout, elle
uneluiplace
le avec
tempslaAujourd’hui
de
s’équiper,
de développer
deslàa services
et des
permet
d’être
relié
centre
ville
de Toulouse.
privilégiée
avecdirectement
laAujourd’hui
ligne deautramway
à 300m
de làa qui
commodités.
plus que
tout,
elle
uneluiplace
Ce quartier
offre
accessibilité
etauune
qualité
dedevie
quilà qui lui
permet
d’êtreune
relié
directement
centre
ville
Toulouse.
privilégiée
avec
la ligne de
tramway
à 300m
de
a pris
de valeur
ces dernières
décennies.
Les
Cebeaucoup
quartier
une
etauune
qualité
vie
qui
permet offre
d’être
reliéaccessibilité
directement
centre
villedede
Toulouse.
habitants,
départ
de
modestes
acheteurs
d’une
parcelle
a prisCeau
beaucoup
de
valeur
ces
dernières
décennies.
Les
quartier offre une accessibilité et une qualité de vie qui
ou d’une
de
banlieue,
se trouvent
aujourd’hui
prohabitants,
départ
dedemodestes
acheteurs
d’une
parcelle Les
amaison
pris au
beaucoup
valeur
ces
dernières
décennies.
priétaires
d’unmaison
bienau
foncier
précieux.
ou d’une
de
banlieue,
se trouvent
aujourd’hui
habitants,
départ
de modestes
acheteurs
d’uneproparcelle
priétaires
d’unmaison
bien foncier
précieux.se trouvent aujourd’hui proou d’une
de banlieue,
Le lotissement
choisi
surprise
formé sur d’anpriétaires
d’uns’est
bien sans
foncier
précieux.
ciennes
terres
agricoles.
Il
est
partagé
en
parcelles
Le lotissement choisi s’est sans surprise
formé régusur d’anlièresciennes
quiLeontlotissement
une surface
moyenne
de 600m².
Auformé
milieuréguterres
agricoles.
Ils’est
est partagé
en parcelles
choisi
sans
surprise
sur d’ande chacune
elles,
une maison,
recul
de
lièresciennes
quid’entre
ontterres
une
surface
moyenne
de
600m².
Aupar
milieuréguagricoles.
Il estenpartagé
en4m
parcelles
rapport
àlières
la ruequi
etd’entre
par une
rapport
au voisin.
Chaque
maisons
de chacune
elles,
une
maison,
en de
recul
de 4mAupar
ont
surface
moyenne
600m².
milieu
est orientée
rue
la dessert,
peuChaque
importe
les
rapport
àselon
la ruelaetd’entre
parqui
rapport
au voisin.
maisons
de chacune
elles,
une
maison,
en recul
de 4m par
facteurs
climatiques
enlaenvironnementaux.
L’architecture
est orientée
la dessert,
peuChaque
importemaisons
les
rapport
àselon
la rue
etrue
parqui
rapport
au voisin.
est l’arrière
de laselon
ou en
deslaenvironnementaux.
voitures
Le defacteurs
climatiques
est plan
orientée
rue qui àlastationner.
dessert,L’architecture
peu
importe les
vantest
desl’arrière
maisons
estdesouvent
orné
d’un végétal
maitrisé
plan
la ou en
des
voitures
à stationner.
Le defacteurs
climatiques
environnementaux.
L’architecture
et esthétique.
L’arrière,
lui,deest
sauvage
et végétal
fonctionnel.
vant est
desl’arrière
maisons
est
souvent
orné
d’un
maitrisé
plan
laplus
ou des
voitures
à stationner.
Le deEn revanche,
l’analyse
de
ce
site
a
clairement
vérifié
que
et esthétique.
L’arrière,
lui,
est
plus
sauvage
et
fonctionnel.
vant des maisons est souvent orné d’un végétal maitrisé
les côtés
chaque
maison
sont
interstitiels
En revanche,
l’analyse
de
ce
site
aplus
clairement
vérifié
que
etdeesthétique.
L’arrière,
lui,des
estespaces
sauvage
et fonctionnel.
inutiles,
servant
à la de
contourner.
perspecles côtés
deuniquement
chaque
maison
sont
interstitiels
En revanche,
l’analyse
ce des
site espaces
a Une
clairement
vérifié que
tive de
projet
apparait
alors. maison
inutiles,
servant
à la contourner.
Une perspecles côtés
deuniquement
chaque
sont des espaces
interstitiels
tive de
projetservant
apparaituniquement
alors.
inutiles,
à la contourner. Une perspecLa stratégie
développée
ici propose
tive de
projet apparait
alors. une simulation de
densification
progressive
en venant
bâtir dans
espa- de
La stratégie
développée
ici propose
une ces
simulation
ces densification
interstitiels,
etprogressive
en développée
redivisant
en les
venant
bâtir pour
dans
ces
espa- de
La stratégie
iciparcelles
propose
une libérer
simulation
du foncier.
A l’échelleetde
l’habitant,
densifier,
c’est
ces interstitiels,
en
redivisant
parcelles
pour
densification
progressive
enles
venant
bâtirredonner
dans libérer
ces espade laduqualité
à
son
bien
en
vendant
un
bout
de
parcelle
foncier.
A
l’échelle
de
l’habitant,
densifier,
c’est
redonner
ces interstitiels, et en redivisant les parcelles pour libérer
inexploitée.
Chaque
projet
avec
une
de laduqualité
à Ason
bienesten
vendant
un
boutattention
dec’est
parcelle
foncier.
l’échelle
deréalisé
l’habitant,
densifier,
redonner
portée
sur
situation,
afin
deen
tirer
le meilleur
partiattention
inexploitée.
Chaque
projet
est
réalisé
avec
dechaque
la qualité
à son
bien
vendant
unune
bout
de parcelle
la parcelle
sans
gênerChaque
les
voisins.
portée
sur chaque
situation,
afin est
de tirer
le meilleur
partiattention
de
inexploitée.
projet
réalisé
avec une
la parcelle
gêner les
voisins.afin de tirer le meilleur parti de
portéesans
sur chaque
situation,

Afin de rendre cet acte encore plus efficace, une forme
de bâti
spécifique
En effet,
des serres
Afinbien
de rendre
cet est
acteproposée.
encore plus
efficace,
une forme
horticoles
sont
systématiquement
utilisées.
Leurs
largeurs
de bâti
spécifique
En effet,
des serres
Afinbien
de rendre
cet est
acteproposée.
encore plus
efficace,
une forme
peuvent
varier
selon
les
besoins.est
De proposée.
faible
coût,En
ilLeurs
est
facile
horticoles
utilisées.
largeurs
de bâtisont
biensystématiquement
spécifique
effet,
des serres
et rapide
de varier
les emménager
afin d’en
un espace
peuvent
selon
les besoins.
Deobtenir
faible
coût,
ilLeurs
est facile
horticoles
sont systématiquement
utilisées.
largeurs
chauffé
ou
même
habitable.
et rapide
de varier
les
emménager
afin d’enDeobtenir
un espace
peuvent
selon les besoins.
faible coût,
il est facile
chauffé
ou même
habitable.
et rapide
de les
emménager afin d’en obtenir un espace
Il faut ajouter
à cette
volontéhabitable.
de densification avec des serchauffé
ou même
res horticoles
uneà véritable
intention
de diversification
de serIl faut ajouter
cette volonté
de densification
avec des
ces res
quartiers.
serres
n’abritent
donc
pas
uniquement
horticoles
une
intention
de diversification
de serIl faut Les
ajouter
àvéritable
cette
volonté
de densification
avec des
des ces
logements.
Des
des locaux
associatifs,
des
quartiers.
Lesbureaux,
serres
n’abritent
donc
pas
uniquement
res horticoles
une
véritable
intention
de diversification
de
épiceries
y
sont
aménagés.
Le
but
est
de
ramener
une
vie
des ces
logements.
DesLes
bureaux,
des locauxdonc
associatifs,
des
quartiers.
serres n’abritent
pas uniquement
de quartier,
bannir
lesDes
déplacements
ende
voitures
pour
épiceries
y sont
aménagés.
Le but est
ramener
une vie des
desde
logements.
bureaux,
des
locaux
associatifs,
accéder
aux commodités,
de
unest
commerce
depour
de quartier,
dey bannir
lesréinstaurer
déplacements
endevoitures
épiceries
sont aménagés.
Le but
ramener
une vie
proximité.
accéder
aux commodités,
un commerce
depour
de quartier,
de bannirde
lesréinstaurer
déplacements
en voitures
proximité.
accéder aux commodités, de réinstaurer un commerce de
proximité.
Cette étape permet diminuer l’emprise de la voiture en favorisant
déplacements
piétonsl’emprise
et vélos,de
delasevoiture
réaproCettelesétape
permet diminuer
en fapriervorisant
et de
redéfinir
la largeur
des voies,
profitables
à réaproun en falesétape
déplacements
piétons
et vélos,
delasevoiture
Cette
permet
diminuer
l’emprise
de
travail
survorisant
l’espace
prier
et
de redéfinir
la largeur piétons
des voies,
profitables
un
lespublic.
déplacements
et vélos,
de seà réaproCelui-ci
estsur
valorisé
collectivement
en permettant
créatravail
l’espace
public.la largeur
prier
et
de redéfinir
des voies,laprofitables
à un
tion d’espaces
de
mutualisation
tout cela
Celui-ci
estsur
valorisé
collectivement
en permettant
la créatravail
l’espace
public.et de partage,
danstion
le but
d’une est
intensification
de la vie
L’had’espaces
devalorisé
mutualisation
et de quartier.
partage,
tout cela
Celui-ci
collectivement
en permettant
la créabitantdans
peut
aller
chercher
courrier
unequartier.
placetteL’hale but
d’une
intensification
de lasur
vie
tion
d’espaces
de son
mutualisation
et de
partage,
tout cela
aménagée
parlequelques
bancs,
propices
rencontres.
bitantdans
peut
aller
chercher
son
courrier
unequartier.
placetteL’habut d’une
intensification
deaux
lasur
vie
de
Il peut
jeter
poubelles
etbancs,
récupérer
au passage
un placette
aménagée
par
quelques
propices
auxsur
rencontres.
bitantsespeut
aller chercher
son
courrier
une
objetIl laissé
aux encombrants
par
le
voisin.
Ouauencore,
il un
peut
jeter
sespar
poubelles
etbancs,
récupérer
passage
aménagée
quelques
propices
aux rencontres.
peutobjet
cultiver
les jeter
jardins
partagés,
entretenus
par il un
aux encombrants
par
voisin.
Ouauencore,
Il laissé
peut
sespotagers
poubelles
et lerécupérer
passage
l’engrais
du
composteur
grâcepartagés,
auxquels
est prévu
peutobjet
cultiver
les jardins
potagers
entretenus
par il
laissé
auxcollectif,
encombrants
par le voisin.
Ou encore,
un repas
de quartier
lelesdimanche
qui suit.
l’engrais
du
composteur
collectif,
grâcepartagés,
auxquelsentretenus
est prévu par
peut
cultiver
jardins
potagers
Respect,
échange
et composteur
partage
sontcollectif,
les qui
maîtres
de cesest prévu
un repas
de quartier
le dimanche
suit.
l’engrais
du
grâcemots
auxquels
nouveaux
Respect,
échange
et partage
sont les qui
maîtres
unquartiers.
repas
de quartier
le dimanche
suit. mots de ces
nouveaux
quartiers.
Respect,
échange et partage sont les maîtres mots de ces
nouveaux quartiers.

nouveaux
quartiers.
Respect,
échange et partage sont les maîtres mots de ces
nouveaux quartiers.

JUIN 2012

L'ARCHITECTE METTEUR EN SCENE
Habilitation à la Maîtrise d'Oeuvre en son Nom Propre

Sous la direction de
Agence

C.ALEXANDRE
SDB ARCHITCTURE

EXPERIENCES PROFESSIONELLES

Cheminement piétonnier

REDEFINITION, REAFECTATION ET CONSTRUCTION
DES BATIMENTS PUBLICS DU BOURG ESQ-APS-APD-PC MONTMURAT

413,30

SEPT 2011-AVR 2012

gab
ion
s tr
eilli
s so
udé
s

+

Cheminée

3,80m

+

4,30m

Piège à caillouxons treillis soudés
gabi

Toiture plate
non accessible

+

+7,15m

Places de stationnement
sans marquage au sol

413.28

413,50

4,80m

413.06

(acrotère)

Acc
ès p
(l: 3 ompie
r
.50
m) s

+

408,83

413,30

Places de stationnement
avec marquage au sol
Muret de pierres

413,10
409,05

Béton désactivé

+

4,82m

Pente 6,6%

431

412

405.
63

Gradins

Murets de pierre et gazon

408.14
408,48

4405
1 303

Plateau traversant

407,03
408,82
431

Béton désactivé

Enrobé existant
5

396

Belvédère

Platelage bois
1 0545

Accès
VL

408,98

Béton dés
activé

409,35

409,56

409,48

409,98

Muret de pie
rres

Pente 3,65%

Enrobé exi
stant

410,92
410,48

Bourg
Bourg
15600
MONTMURAT
15
600 MONTMURAT

405,34

Théâtre
de plein air

Stabilisé renforcé

405,34

Courriel
Courriel :: contact@terrehistoire.com
contact@terrehistoire.com

408,48

405,63

Maître
d'Ouvrage:
Maître d'Ouvrage:
MAIRIE
MONTMURAT
DE MONTMURAT
MAIRIE DE

407,03
408,48

Maison des Rencontres

406,15

02
47 02
Tel
Tél :: 05
05 61
61 79
79 47
62
71 62
88 71
61 88
Fax :: 05
05 61
Fax

406,15

Réalisation
Réalisation
Maison des Rencontres
d'une
d’une maison
rencontres

405,87

village
du village
Bas du
Bas
31 100
100 Saint-Aventin
31
Saint Aventin

é
Bicouche gravillon

TerreHistoire
TerreHistoire

2 815

405,87
405,63

2 503 5

Logiciels

1 967

394 5

Maîtres d'oeuvre

Massif arbustif

COMMUNE DE MONTMURAT
SDB ARCHITECTURE & TerreHistoire
ARCHICAD ARTLANTIS PHOTOSHOP

391 5

Maître d'ouvrage

masse
desituation
Plande
Plan

PERMISDE
DECONSTRUIRE
CONSTRUIRE
PERMIS

Massif arbustif
412.70

EXPERIENCES PERSONELLES
JUIN 2013 - AVRIL 2014

REHAUSSE D'UNE MAISON
ESQ-APS-APD-PC-DCE

REHAUSSE DE BUREAUX
ESQ-APS-APD-PC

Maître d'ouvrage
Maîtres d'oeuvre

Date:

Logiciels

TOULOUSE

ACTIF CONSEIL, experts comptables
SDB ARCHITECTURE
ARCHICAD PHOTOSHOP

1:3,21

MAI 2012

PC7

Logiciels

Mme SAILLARD POPY
SDB ARCHITECTURE
ARCHICAD PHOTOSHOP

25/10/2011

Maîtres d'oeuvre

Échelle(s):

Maître d'ouvrage

TOULOUSE

MAI 2012

CREATION D'UN BATIMENT INDUSTRIEL

31 200 Toulouse

Permis de Construire
Perspective d'insertion dans le site

Date:
31/03/2014
Échelle:
1:1,39, 1:1,66
Ces plans sont à l'échelle s'il sont imprimés au format A3

Logiciels

VnB
SDB ARCHITECTURE
ARCHICAD ARTLANTIS

1:100

PC6

31, Avenue Marcel Dassault
31500 Toulouse

Maître d'Ouvrage:

Échelle(s):

Fax : 05 61 57 25 31
-

Courriel : sdbarchi@architectes.org

Tel : 05 61 57 23 30

31, Avenue Marcel Dassault
31500 Toulouse

64. Avenue des Minimes

31 200 Toulouse

Date:
25/10/2011
d'un bâtiment
S. D. B. Architecture Agrandissement

Photogrraphie environnement proche
ACTIF CONSEIL

de bureaux
1:3,21

PERMIS DE CONSTRUIRE

Permis de Construire

31 200 Toulouse

Date: 31/03/2014
Les présentes pièces graphiques ne sont pas des études d'éxecution, et ne permettent donc pas de réaliser les travaux.

Maîtres d'oeuvre

ourriel : sdbarchi@architectes.org

64. Avenue des Minimes

Réhausse d'une maison
individuelle
Réhausse d'une maison
Maître d'Ouvrage:
Mme Saillard Popy
individuelle

de bureaux

PERMIS DE CONSTRUIRE

64. Avenue des Minimes

S.D.B Architecture
31 200 Toulouse

Les présentes pièces graphiques ne sont pas des études d'éxecution, et ne permettent donc pas de réaliser les travaux.

64. Avenue des Minimes

Architecture
S.D.Bprojeté
Etat

S. D. B. Architecture Agrandissement d'un bâtiment

Point de vue n°2

Etat projeté

Maître d'ouvrage

TOULOUSE
Façade Nord-est

Façade Sud-est

Maître d'Ouvrage:

SE1

Fax : 05 61 57 25 31

Point de vue n°2

-

Etat des lieux

61 57 23 30

Etat des lieux

ACTIF CONSEIL

Photographie environnement proche

ESQ-APS-APD-PC
NE1

1:100

CREATION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE
ESQ-APS-APD-DEPOT PC

M.ESCHAAS TOURNE & A.JOUANDOU

Maître d'ouvrage

Cuisine

Logiciels

ARCHICAD PHOTOSHOP

N

Hall
Cuisine
Hall
Chambre

Séjour

Bains
WC

N

Séjour
Garage

Chambre

Repas

44m²

Cuisine
12.5m²

Séjour
25m²

WC

Placard

1.9m²

Frigo

15 x 185 = 280

15 x 185 = 280

Frigo
Ch. parentale

Home cinéma

10m²

9.15m²

faux plafond

d
Nor

Dgt
WC

6.7m²

1.62m²

Dressing + SdB
8.69 m²

SdB
7.39m²

Ch.2

Ch.3

11.1m²

11.14m²

Bains
WC

17.6m²

Placard

Logiciels

RENOVATION D'UN APPARTEMENT
ESQ-APS-APD 122, allées de Barcelone - TOULOUSE

Chemin de Ruchelle - 64510 ASSAT

Placard

Maître d'ouvrage

FEV 2014

N

MAI 2012

faux plafond

F.TOURJMAN
ARCHICAD

EXTENSION D'UNE MAISON
INDIVIDUELLE ESQ-PAS-APD-DEPOT DP-DCE

JANV-AVRIL 2014

MARS 2013-DEC 2014

9,chemin du petit pré - 64230 SAUVAGNON
Maître d'ouvrage
Logiciels

RENOVATION D'UN IMMEUBLE
TYPE TOULOUSAINE ESQ-APS-APD-DCE-DET
9,rue Job

A.POTIER & A.HUMBERT
ARCHICAD PHOTOSHOP

Maître d'ouvrage
Logiciels

31000 - TOULOUSE

J.SABATIE & G.RINGON
ARCHICAD

COURSIVE
N

R+1
STUDIO

alim ho tte

alim ho tte

rad iateur

FRIGO

Démolition des c abines
Aménagement paysagé

FRIGO

radiate ur

RDC
STUDIO
Démolition des c abines
Aménagement paysagé

radiate ur

N

RDC
STUDIO

Habillage et
fermeture du cagibi

COUR

Création d'un
studio en duplex

APT 3 - T5+
Rénovation appartement
Isolation phonique
Revêtements sols et murs
Mise à neuf cuisine et SDB

seche serviet te

Création d'un
studio en duplex

CAGIBI

Habillage et
fermeture du cagibi

COUR

APPT 3

CUISINE

APT 1 - T2
APT 1 - T2

Rénovation SDB
Installation chauffage électrique

Rénovation SDB
Installation chauffage électrique

FRIGO

APT 2 - T2

ML
Rega rd

EP

APT 2 - T2
Remplacement
chauffe eau

CHAMBRE 1

ML

Remplacement
chauffe eau

DRESSING

Suppression ancienne
cuisine et création cloisons

SDB

Congéla teur

WC
Frigo

Buanderie

Co lonne Fou r

Cellier

SEJOUR
Cuisine

CHAMBRE 2

12,98m²

APPT 2

APPT 2
BUREAU
Percement cloison

APPT 1
Ouverture du mur porteur

Séjour

Extension de la maison
Création de la nouvelle cuisine

APPT 1

Architecture is the constant fight between man and
nature, the fighr to overhelm nature, to possess it. The
first act of architecture is to put a stone on a ground.
That act transforms a condition of nature into a
condition of culture. M. Botta

« To provide meaningful architecture,
is not to parody history but to
articulate it. » D. Libeskind
Les Jacobins - TOULOUSE
GAVARNIE

LAGOS

ARCACHON

SAO PAULO - BRASIL

Panthéon - ROMA - ITALIA

Cathédrale Saint Etienne - VIENNE

Cité Radieuse - MARSEILLE

Piazza del campo- SIENA - ITALIA

SESC Pompéia - SAO PAULO - BRASIL

LISBOA - PORTUGAL

LISBOA - PORTUGAL

LAGOS dos descubrimentos - PORTUGAL

Cataratas - IGUAZU - ARGENTINE

Morro de Sao Paulo- BAHIA - BRASIL

LES LANDES

Chantier, Jeunesse & Reconstruction, RAJNOCHOVICE - REP; TCHEQUE
Sao Paulo - BRASIL

Chantier, la maison de Josian e Dani - RIO DE JANEIRO - BRESIL

Duha Dlazka - REPUBLIQUE TCHEQUE

Florianopolis - BRASIL

Eglise Saint Michel de Murato - CORSE

Punta del diablo - URUGUAY

Alhambra - GRENADA - ESPANA

Place du chateau des Ducs de Bretagne - NANTES

« Ce n’est pas l’angle droit qui m’attire, ni la ligne
droite, dure, inflexible, créée par l’homme. Ce qui
m’attire, c’est la courbe libre et sensuelle, la courbe que
je rencontre dans les montagnes de mon pays, dans le
cours sinueux de ses fleuves, dans la vague de la mer,
dans le corps de la femme préférée. » O. Niemeyer

« Les souvenirs de voyages offrent à
notre fantaisie la matière la plus
plaisante qui soit. » C. Sitte
Edifício Copan - SÃO PAULO

Park Güell - BARCELONA
Palácio do Congresso Nacional - BRASILIA

Catedral de Nossa Senhora Aparecida - BRASILIA

Projeto Morinho - Museo Arte - RIO DE JANEIRO

Escadaria Selaron - RIO DE JANEIRO
Museu Oscar Niemeyer - CURITIBA

Sambódromo - RIO DE JANEIRO

Catedral de Nossa Senhora Aparecida - BRASILIA

Favela Santa Marta - RIO DE JANEIRO

Igreja de Sao Francisco - SALVADOR DE BAHIA

ROMA

Bairro Rio Comprido - RIO DE JANEIRO

Morro de Sao Paulo - BAHIA

Barrio El Caminito - BUENOS AIRES

Favela Santa Marta - RIO DE JANEIRO

Caminho Niemeyer - NITERÓI
Os Candângos - BRASILIA

Museu de Arte Contemporânea - NITERÓI

Biblioteca latino-americana - SÃO PAULO

Auditório Ibirapuera - SÃO PAULO

Bairro Pelourinhou - SALVADOR DE BAHIA


Documents similaires


Fichier PDF portfolio dvx architecture
Fichier PDF compterendudetude doc
Fichier PDF 2019 04 06 reunion quartier bellevue
Fichier PDF 4270
Fichier PDF 2016 11 09 lfu pia extrait du diagnostic fiches actions
Fichier PDF 4281


Sur le même sujet..