communqué MJCF41 23:02:15 .pdf


Nom original: communqué_MJCF41_23:02:15.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/01/2015 à 17:47, depuis l'adresse IP 92.140.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 333 fois.
Taille du document: 69 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Blois le 24 Janvier 2015

Quel avenir ?

Précarité, rigueur, casse de l’Enseignement Supérieur, coupe budgetaire ... quel avenir pour nos étudiants ?
Et l’école Nationale du Paysage de Blois n’y échappe pas ! Depuis 2012, des étudiants de l’école Nationale du
Paysage se mobilisent car on ne leur délivrera plus à Blois le titre d’ingénieur.
En raison de la fusion de l’école avec l’INSA, le diplôme d’ingénieur sera remplacé par un diplôme d’état,
celui-ci sera toujours de cinq années, dont deux optionelles. Cette mesure, qui a pour but l’uniformisation des
diplômes à l’échelle nationale (pour Blois avec les écoles de Lille et de Bordeaux) prive les étudiants blésois
du titre d’ingénieur certifié à la fin de leur cursus. Dans une logique capitaliste et financière, au détriment de
l’enseignement, aucune garantie n’a été apportée aux étudiants quand au maintien de ces deux années optionelles.

Cette mesure nous conforte dans l’idée que le gouvernement PS n’a rien à envier à l’UMP en termes
de politique pro-capitaliste. Elle est dans la continuité de la loi sur l’enseignement supérieur instaurée sous
le gouvernement Sarkozy en 2007. Cette mesure ne peut se comprendre que comme une composante de la
politique d’austérité imposée par le gouvernement. Le système ne voit dans nos services publics qu’un gouffre
financier; il œuvre donc à les détruire progressivement, de l’intérieur.

Les Jeunes Communistes du Loir-et-Cher apportent leur soutien aux revendications des étudiants.
Nous demandons un retour sans délais à une réelle qualification d’ingénieurs certifiés pour les étudiants et
une ouverture au dialogue avec la direction de l’enseignement supérieur. Le Mouvement des Jeunes Communistes du Loir-et-Cher rencontrera les étudiants mobilisés pour étre à leurs cotés dans leur mobilisation.


Dans le domaine de l’enseignement supérieur comme dans les autres, le « changement » promis par le
président Hollande se fait toujours attendre et quand il a lieu, c’est au détriment de cette jeunesse dont il avait
fait sa priorité.
Le Mouvement de Jeunes Communistes du Loir-et-Cher.

Mouvement des Jeunes Communistes du Loir-et-Cher - 5 Rue Henry de Drussy 4100 Blois


Aperçu du document communqué_MJCF41_23:02:15.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00297182.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.